LES PLUS BEAUX CHATEAUX
DANS L'AIN
(01)

par "Marie51"




Le département de l'Ain est riche en Châteaux et Manoirs, à découvrir, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Si quelques anciens châteaux sont encore à l'état de ruines, d'autres Châteaux ont été entièrement restaurés et sont devenus des habitations privées. Quelques rares Châteaux de l'Ain ouvrent leurs portes, exceptionnellement, aux Journées du Patrimoine, le 3ème week-end de Septembre, chaque année.

- LE CHATEAU DES ALLYMES A AMBERIEUX EN BUGEY 01 (Se Visite)

CC BY-SA 3.0

Le Château des Allymes est un château bâti au Hameau de Brey-de-Vent, à Ambérieu-en-Bugey, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Château des Allymes a été construit vers 1310, pour Dauphin de Viennois, qui fut son premier propriétaire, pour surveiller la région. C'est une ancienne forteresse de type médiévale. Cette ancienne bâtie devenue un ancien château fort du XIVe siècle, fut rebâti au XVIe siècle et restauré au XIXe siècle. Il était le centre de la seigneurie des Allymes, qui se dresse au hameau de Brey de Vent, à quelques kilomètres du hameau des Allymes sur la commune d'Ambérieu-en-Bugey. Position stratégique et militaire à l'époque, aux portes de la Savoie, alors État indépendant, le château domine la plaine de l'Ain à 800 mètres au Sud-Ouest du Mont Luisandre et de la Tour de Luissandre, qui culmine le paysage à 805 mètres. Le château est construit, vers 1310, par Jean II, dauphin de Viennois, en réponse à la construction de la bâtie de Luisandre par le comte de Savoie. Il est au début principalement constitué de terre et de bois. Quelques années plus tard, une trêve conclue entre les parties interdit l'édification de nouvelles constructions. Peu respectée, chacun s'empresse de construire des châteaux en pierre. Les maîtres d'œuvre des Allymes étaient deux maîtres-maçons, Peronnet et Guillemet d'Hières. En 1335, le Château des Allymes fut donné au Comte de Savoie, à la suite du traité de Chapareillan, et passa, sous le bailliage de Saint-Germain. Aujourd'hui, le Château des Allymes est devenu un Musée, ouvert au Public. Le Château des Allymes a été inscrit aux M.H. partiellement en 1927 et classé aux M.H. en 1960 et 1993.
Visites: Du 2 Novembre au 15 Mars, le château est ouvert "uniquement" le Samedi et le Dimanche de 13 H 30 ...
Coordonnées par GPS : 45° 58' 24,81" Nord, 5° 24' 36,67" Est


- LE CHATEAU D'AMAREINS A FRANCHELEINS - 01090 :


Le Château d'Amareins est un château bâti à Francheleins, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Château d'Amareins : C'est une ancienne maison forte relevant des comtes de Savoie remaniée au XIXe siècle. Le château d’Amareins est moderne, mais il a été élevé sur les ruines d’un vieux château, siège d’une ancienne seigneurie possédée d’abord par les seigneurs de Francheleins, puis par ceux de Sure et successivement par les familles de Corsant, du Rousset, Butillon, de la Vaupierre, de Chateauvieux, Gayot, Bordeaux. Il y a à découvrir 4 châteaux dans le village : Château de Vataneins (Ruines), le Château de Tavernost, le Château d'Amareins et les vestiges du Château de Francheleins.
Coordonnées par GPS : 46° 04' 28" Nord, 4° 48' 33" Est


- LE CHATEAU D'AMBERIEUX-EN-DOMBES A AMBERIEUX-EN-DOMBES - 01330 (Se Visite):


Le Château d'Ambérieux-en-Dombes est un château bâti à Ambérieux-en-Dombes, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France.Le Château d'Ambérieux-en-Dombes est un ancien château fort, fondé au XIIe siècle, par les sires de Villars. Il fut reconstruit au XIVe siècle. Le château fut le centre de la seigneurie d'Ambérieux et le chef-lieu d'une châtellenie de la principauté de Dombes. Le château appartenait au XIIe siècle aux sires de Villars, puis appartiendra à la famille de Thoire-Villars. Le Château d'Ambérieux-en-Dombes actuel fut bâti, entre 1370 et 1376, sous Humbert V de Thoire-Villars. Il fut pris, en 1408, par Amé de Viry, puis fut repris, peu après, par Jean de Châteaumorand, qui passa au fil de l'épée, la garnison savoyarde.
En 1424, la seigneurie démembrée de la sirerie de Villars entra avec toutes ses dépendances, dans la composition de la Dombes. En 1455, Antoine de Gletins, écuyer, seigneur de Jarniost, fut le capitaine-châtelain. Le 10/05/1460, le Château d'Ambérieux-en-Dombes qui a été restauré, entre-temps, résista à un assaut combiné des garnisons de Pérouges, Miribel et Montluel. Il fut une des résidences favorites des premiers rois burgondes. La terre d'Ambérieux échut aux Ducs de Bourbon. Après la fuite du connétable de Bourbon, le roi François Ier la remit, en 1524, à François de la Forêt, seigneur de Rians et la revendit en 1537, à Thomas de Gadagne, seigneur de Bouthéon. En 1558, le Château d'Ambérieux-en-Dombesla possession de Laurent Capon, florentin. Ce dernier le revendit à Benoît Charreton et à Claude Colay. Henri de Bourbon-Montpensier le retira des mains des engagistes et le vendit à Martin et à Jean de Covet, seigneurs de Montribloud en 1597 mais la vente fut résiliée, peu après. En 1743, Louis Auguste de Bourbon, Duc du Maine, alièna les terres avec toute la justice et les droits honorifiques, à la famille de Damas d'Antigny qui en jouissait encore, lors de la convocation des Etats-Généraux. Au XIXème siècle, l’église fut bâtie au centre du château, à la place de la chapelle romane, dont elle reprit certaines pierres. Avec la construction de l'église, certains remparts furent détruits. La tour circulaire est intégré au presbytère. Le donjon, carré, haut de 19 mètres, daterait du XIIe siècle. De l'enceinte des XIVe et XVe siècles, il subsiste surtout une tour ronde et des débris de logis qui ont été ré-employés. Le Château d'Ambérieux-en-Dombes a fait l'objet d'une complète restauration avec la pose d'un nouveau toit en 2010. Les 3 tours du château ont été classées aux M.H. depuis le 21/06/1905. Des visites guidées de 30 à 45 mn sont organisées et conduites par les membres de l’association « Les Amis du Patrimoine d’Ambérieux en Dombes » que ce soit pour les groupes constitués ou à titre individuel. Il vous faudra prendre contact avec la Mairie. En 2010, aux 2 Journées Européennes du Patrimoine, ce sont près de 1 000 visiteurs qui ont pu admirer, du haut du donjon, de la vue circulaire et magnifique sur le plateau de Dombes. Le site est la propriété de la commune et le Château d'Ambérieux-en-Dombes a été classé aux M.H. en 1905.
Visite du château : Visite guidée le Lundi, mardi, jeudi de 11h à 12 h, le vendredi de 14 h à 15 h et sur rendez-vous.
Ouvert de Mars à Novembre. Les Visites "Hors saison" ont lieu sur RV. Tarif : 3 euros - Durée 30 à 45 mn
Tel : 04 74 00 84 15 - les Lundi, Mardi, Jeudi et Vendredi après-midi, au Syndicat d'Initiative
Coordonnées par GPS : 45° 59' 50" Nord, 4° 54' 11" Est


- LE CHATEAU D'AMBRONAY A AMBRONAY (Mairie) :

CC BY-SA 4.0

Le Château d'Ambronay est un château bâti à Ambronay, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Château d'Ambronay est aussi appelé le Château de Blains. La construction du Château date du XVIe siècle. Il fut remanié au XIXe siècle. Le Château d'Ambronay accueille depuis la Mairie d'Ambronay dans ses murs.
Coordonnées par GPS : 46° 0' 27,4" Nord, 5° 21' 41,53" Est


- LE CHATEAU D'ANDERT A ANDERT-ET-CODON - 01300 (Privé):


Le Château d'Andert est un château bâti à Andert-et-Codon, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Château d'Andert est une ancienne maison forte, qui date de 1461. C'était le Centre de la Seigneurie d'Andert. Il appartenait aux Chevaliers d'Andert. Le Château fut remanié au XVIIe et XIXe siècle. Les chevaliers d'Andert étaient cités depuis 1180. La seigneurie d’Andert, avec justice moyenne et basse, fut possédée d’abord par des gentilshommes du nom, puis elle alla dans les mains des familles de Grammont, de Migieu, de Paraz. Le 3/08/1532, les gentilshommes de Grammont, dont la famille était issue du Bugey, les frères Charles et Humbert de Grammont firent un partage des biens qu'ils possédaient, en indivision entre eux. La maison forte et la seigneurie d'Andert furent attribuées à Charles de Grammont. Élie de Grammont, l'une de ses filles, épousa Guy de la Balme, écuyer, seigneur de la Serra, fils de Philibert de la Balme, écuyer, seigneur de Montchalin (Courtenay) en Dauphiné et de Françoise d'Aymavigne. Guy de la Balme eut 12 enfants, 7 garçons et 5 filles. Les fils, non mariés, furent pour la plupart impliqués dans la disgrâce de leur père, pour sa prise du château de Lompnes à Hauteville-Lompnes) et accusé d'avoir favorisé les armes du roi Henri IV, dont il était le sujet, virent leurs biens confisqués, par arrêt du Sénat de Savoie. Après le rattachement en 1601 de la Bresse et du Bugey à la couronne, les filles feront casser, en 1606, au Parlement de Dijon, l'arrêt du Sénat, et reprirent possession de leurs biens. Andert tombera en discussion à la requête de leurs créanciers. Guy de Migieu, Conseiller du Roi et ancien Président aux requêtes du palais à Dijon, fils d'une des filles de la Balme, s'en portera acquéreur. La maison forte fut transformée en maison de plaisance, au XVIIe siècle. Elle fut remaniée en partie, au XIXe siècle dans un style néo-gothique. Le Château d'Andert a été inscrit aux M.H. depuis le 17/07/1990. Le château d'Andert est privé, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 45° 46' 55,34" Nord, 5° 39' 47,35" Est


* LE CHATEAU D'ANGEVILLE A HAUTEVILLE-LOMPNES - 01110 (EHPAD) :


Le Château d'Angeville est un château bâti à Hauteville-Lompnes, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes en France. La construction du Château d'Angeville date du XIIe siècle. C'est un ancien château fort, de style Médiéval, qui se situe sur un coteau, de Lompnes, à 890 mètres d'altitude. Il appartenait au XIIe siècle, aux Comtes de Savoie qui y avaient des châtelains et des receveurs qui rendaient tous les ans comptes de leurs actions auprès de la Chambre des Vomptes de Savoie. Avec le Valromey, il faisait partie de la dot d'Alix de Savoie, femme d'Humbert III de Beaujeu (vers 1140), fille d'Amédée III de Savoie et de Mahaut d'Albon, car il appartenait au début du XIIIe siècle, aux sires de Beaujeu. Humbert de Luyrieux, chevalier, en 1228, prit en augmentation de fief, d'Humbert V de Beaujeu, tout ce qu'il avait en franc-alleu au Châtelard de Lompnes. La seigneurie de Lompnes revient, peu après, aux comtes de Savoie. En 1230, la seigneurie de Lompnes, avec celles de Cordon (Brégnier-Cordon), Châteauneuf (Songieu), Virieu (Virieu-le-Grand) et autres terres sis en Bugey et Valromey, furent aliénées à Louis Ier de Beaujeu, seigneur de Beaujolais et des Dombes, pour la dot de sa femme, Éléonore de Savoie, fille de Thomas II de Savoie. Le 7/05/1268, par testament, le comte Pierre II de Savoie lègua le Château d'Angeville à Béatrix, sa fille, qui le cèda, par traité du 30/07/1286, à sa fille Anne et à son gendre Humbert, dauphin de Viennois. Cette cession fut sans effet, car Lompnes revient de nouveau, aux comtes de Savoie. Ces derniers l'inféodèrent, en 1300, à Humbert de Luyrieux, Chevalier, qui se qualifia, seigneur de Lompnes. Retirée de ses mains, le chateau et ses terres retournèrent, au duc de Savoie. Jean de Luyrieux, Seigneur de Culoz, le 16/04/1319, remit, en échange de la justice de Champdor, le Château d'Angeville, au comte Amédée V de Savoie. Louis, duc de Savoie, en donna l'usufruit, en 1440, à Aymon de Beauvoir, chevalier, seigneur de la Palu (Châtillon-la-Palud) qui, en 1445, devint seigneur usufructuaire de Lompnes. L'usufruit du seigneur de Beauvoir échu, le duc, l'inféoda, en toute justice haute, moyenne et basse, en 1457, à François de Bonivard, en récompense de ses services. Le Château d'Angeville restera dans la famille jusqu'à Amblard de Bonivard, seigneur de Lompnes, qui n'eut que des filles. L'une d'elles, Bernarde, veuve du seigneur des Marches, le 11/12/1592, le donna, à la charge de prendre le nom et les armes de Bonivard, à Jacques de Mareste, son neveu, fils de Claude de Mareste. Jacques de Mareste le revendit avec une clause de rachat à un citoyen de Belley, noble Laurent du Luyset, qui en reprit le fief, le 22/05/1602, et qui l'engagea, plusieurs années, à Bertrand de Grenaud, écuyer, seigneur de Rougemont (Aranc). René de Lucinge de Geres, seigneur de la Motte et des Allymes (Ambérieu-en-Bugey), le rachète le 18/07/1635 et en gardera la jouissance 16 ans, jusqu'en mars 1651. cette année là, la seigneurie de Lompnes fut adjugée à Melchior Bernard de Montessus, seigneur de Balon, gouverneur de la ville de Beaune. Le 28/10/1657, ce dernier revendit le château à Guillaume-Philibert d'Angeville, écuyer, et à Antoinette de Massenay du Lac, son épouse. Le château d'Angevile sera reconstruit au XVIe siècle, pour Urbain Bonivard, Evêque de Verceil. Lors de la conquête de la Bresse et du Bugey, le château fut pris et démantelé par les troupes de Biron, puis rétabli, en 1640. Sa chapelle, bâtie dans l'enceinte du château, était sous le vocable de Saint Bernard de Menthon et ses dotations consistaient en biens fonds, sis à Courchevache, à Béligneux et à Culoz, au lieu dit en Curléaz. Depuis, le Château d'Angeville est utilisé comme un EHPAD, depuis 2016, qui accueille 50 personnes âgées dépendantes. Son propriétaire actuel est la Croix-Rouge Française.
Infos : Tel : 04 74 40 43 00 - Dossier d'inscription : www.ain.fr Ehpad du château
Coordonnées par GPS : 45° 59' 10" Nord, 5° 36' 24" Est


* LE CHATEAU D'ANGLEFORT A ANGLEFORT - 01350 (Privé):
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

Le Château d'Anglefort appelé aussi le Château de Cour est un château bâti à Anglefort, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Ce château était construit en 1741. Son propriétaire initial était François Joseph de la Porte. Le Château d'Anglefort contrôlait l'ancien chemin de Seyssel à Belley. Le 18/10/1571, par lettres, vérifiées en la Chambre des comptes de Savoie le 10/11/1972, le village, la paroisse d'Anglefort, avec la maison noble de Bossin, furent inféodés, en toute justice haute, moyenne et basse, par le duc Emmanuel-Philibert de Savoie, à Claude Gaspard de Maillans, seigneur de Bossin, conseiller d'État de son altesse, juge-mage en Bugey, qui fut le premier seigneur d'Anglefort. La seigneurie d'Anglefort est dans le mandement de Seyssel. Ignace de Maillans, son petit-fils, vivant vers 1650, fut seigneur d'Anglefort. Joseph de Maillans, écuyer, le vend, en 1715, à Pierre-Joseph de la Porte qui construit le château actuel vers 1741, et dont le fils en fournira le dénombrement au roi en 1770. Il subsiste encore quelques parties de l'ancien château fort, ancien fief en toute justice possédé successivement par les familles de Maillans et de la Porte. Le Château d'Anglefort est inscrit partielement aux M.H. le 1/08/1974, pour sa cage et son escalier intérieur. Aujourd'hui, le Château d'Anglefort est une réidence privée.
Coordonnées par GPS : 45° 54' 48" Nord, 5° 48' 46" Est


* LE CHATEAU D'APREMONT A APREMONT - 01100 (Ruines):


Le Château d'Apremont est un ancien chateau bâti à Apremont, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Il a été édifié à la fin du XIIIe siècle par les sires de Thoire et Villars, sur un monticule dénudé. Il servait à tenir en respect les prieurs de Nantua ou leurs vassaux d’Échallon, de Charix, de Belleydoux et de Saint-Germain. En 1402, le Château d'Apremont a été vendu au cComte de Savoie. Puis il passa aux mains des Mareste de Mondragon puis aux Tocquet de Montgriffon. Le Château d'Apremont a été détruit, par un incendie, à la fin du XVIIe siècle. Il ne reste que des vestiges depuis.
Coordonnées par GPS : 46° 12' 28" Nord, 5° 39' 26" Est


* L'ENCEINTE DE BAGE LE CHATEL A BAGE-LE-CHATEL - 01380 :
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

L'Enceinte de Bâgé-le-Châtel est une enceinte fortifiée à Bâgé-le-Châtel, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Elle est composée d'une enceinte, d'une muraille et de son décor extérieur (vitrail, ferronnerie). Elle est de type muraille. La Tour Est est décorée d'une girouette en fer forgé. L'Enceinte de Bâgé-le-Châtel est inscrite aux M.H. depuis 1929. C'est une propriété privée.
Coordonnées par GPS : 46° 18' 27" Nord, 4° 55' 52" Est


* LE CHATEAU DES BALMES A ............. 01 :


Le Château des Balmes


* LE CHATEAU DE BEAUREGARD A BEAUREGARD - 01480 (Privé):


Le Château de Beauregard est un château bâti à Beauregard, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Construit en 1264, il était appelé le Château de Bel-Regard, par Guy de Saint Triviers. Le 31/03/1346; il faut pris d'assaut par le sire de Beaujeu. Puis, il faut assiégé, une nouvelle fois par le comte de Savoie, et rendu en 1380. De 1346 à 1401, il devint le siège de la justice de Dombes. Le Château de Beauregard fut agrandi, en 1420, par la Dame de Beaujeu qui en fit sa demeure, il fut fortifié contre les troupes de Savoie. Au temps de la Ligue, le château fut réaménagé à nouveau au XVI° siècle : les fenêtres à meneaux que l'on y découvre, aujourd'hui, datent de cette époque. En 1699, le château va être transformé en une manufacture de glaces, par le Duc du Maine. Mais sera abandonné et livré aux ruines, en 1789. Il sera ravagé durant la Révolution. Au XIX° siècle, ce n'est plus qu'une belle ruine romantique, qui surplombe le village. En 1870, le Château de Beauregard sera restauré et agrandi, selon un plan différent, par M H. Bouchet. Il est présenté aujourd'hui, ave un somptueux corps de bâtiment avec tourelles et 2 anciennes ailes, achevées chacune par une haute tour. Le manoir féodal aurait été fortifié d'une douzaine de tours et offrait plusieurs vastes salles. Il ne subsiste depuis que son portail ogival primitif au Nord, parmi des ouvertures d'époque de style Renaissance et d'anciennes fenestrelles, qui percent des murs de 5 pieds d'épaisseur. Depuis les terrasses aménagées au siècle dernier, on jouit d'une belle vue sur la vallée de la Saône et sur Villefranche. Le Château de Beauregard est privé, fermé au Public.


* LE CHATEAU DE BEAUMONT A SAINT ETIENNE-SUR-CHALARONNE - 01140 :
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

Le Château de Beaumont est un château bâti à Saint-Étienne-sur-Chalaronne, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La construction du Château de Beaumont actuel date du XIXe siècle. Il a succédé à un ancien château fort, du Moyen Age, élevé sur une motte, datant de 1330 et qui fut rasé vers 1853. Le fief possédé en toute justice, avec le château, est donné à cette date à Étienne de Laye, par le sire de Beaujeu. En 1372, il est la possession de Pierre de Marmont, et en 13743, celle de Fromentin du Saix, dans la famille duquel il reste jusqu'à Lionnet du Saix, qui le laissa à Claudine de Ponceton, sa Veuve, qui en fit don, le 15/04/1571, à son neveu Lionnet de Challes. Ce dernier le revendit à Daniel Gilles, seigneur de Montezan, puis fut saisi et adjugé, en mars 1626, à Abraham Valier, Conseiller au parlement de Dombes. La terre de Beaumont passa successivement ensuite aux familles Janin, de la Garde, Joli de Choin, Collabau et Trollier. En 1759, Jean-Baptiste Trollier, écuyer, la vend aux enfants mineurs de feu Louis-Hector de Cholier, Chevalier, Comte de Cibeins, qui le possédaient encore, en 1789. Plusieurs fois remanié, le château de Beaumont fut rasé vers 1853 pour faire place à un nouvel édifice au XIXe siècle. Les écuries en totalité, les façades et toitures du château, le puits, le potager, sa clôture et ses pavillons, la motte castrale, l'ensemble du parcellaire à l'exception du terrain de tennis ont été inscrits aux M.H. le 5/07/2006.
Coordonnées par GPS : 46° 09' 28" Nord, 4° 51' 32" Est


* LE CHATEAU DE BEAURETOUR A SAINT GERMAIN-LES-PAROISSES - 01300 (Ruines):
de Trecpeter


Le Château de Beauretour est un château bâti à Saint-Germain-les-Paroisses, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Château de Beauretour a été construit du XIIe au XVe siècle. Il est de style Médiéval. Il est fait mention de ce château de Beauretour pour la première fois dans un texte daté de 1137. Cependant, un autre texte datant lui de 1150 parle de « première construction » du château. Cela jette un doute sur l’exactitude chronologique mais, selon toute vraisemblance, ces éléments datent bien le château du XIIe siècle. D'autres sources disent que le château est bâti par Jean de Rossillon vers 1400. La bâtisse tiendrait son nom de la seconde croisade, la forteresse étant devenu le lieu de repos de son propriétaire à son retour de Terre Sainte. Pierre de Rossillon, chevalier, reçoit du Comte Vert, par lettres datées à Chambéry du 15 avril 13594, l'inféodation avec toute la justice haute, moyenne et basse sur les hommes et fiefs qu'il avait dans la châtellenie et ressort de Rossillon. Jean de Rossillon, chevalier, vivant vers 14004, descendant de Pierre, fit bâtir le château, en un lieu appelé Beauretour qui était de son fief et où il avait justice dans la châtellenie de Rossillon et se qualifia dès lors de seigneur de Beauretour, dont les successeurs du nom et armes de Rossillon, de père en fils, en feront hommage aux ducs de Savoie. En 1793, le château prend feu. Il subira plusieurs pillages et destructions. Le Château de Beauretour en ruines, depuis, est classé aux M.H. depuis 25.09.2003.
Coordonnées par GPS : 45° 46' 53" Nord, 5° 37' 25" Est


* LE CHATEAU DE LA BELLIERE A CHAMPFREMONT - 53270 (Privé):


Le Château de la Bellière est un château bâti à Champfrémont, dans le département de la Mayenne, la région Pays de la Loire, en France. Sa construction date du XVIIe à 1813. La plus ancienne mention de la Bellière date de 1478. Au XVIIe siècle, un logis fut construit par la famille des Portes. Il passa en dot à la famille de Vaucelles de Ravigny, en 1695. Emmanuel-Alexandre de Vaucelles de Ravigny le fit remanier, entre 1790 et 1813, par l'architecte Delarue. Edifice du 17e siècle, transformé entre 1790 et 1810 sous la direction de l'architecte La Rue ou Delarue. Décors intérieurs de style Directoire - Empire.
Le Château de la Bellière est inscrit aux M.H. depuis le 6/09/1995. Le Château de la Bellière est privé, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 48° 25' 37" Nord, 0° 04' 42" Ouest


* LE CHATEAU DE BELVEY A DOMPIERRE-SUR-VEYLE - 01240 :


Le Château de Belvey appelé aussi le Mas Belvey est un château bâti à Dompierre-sur-Veyle, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. il a été construit pour la famille les Juys, vers 1276. Puis il fut remanié et restauré au XIXe siècle.
Coordonnées par GPS : 46° 01' 41,5" Nord, 5° 24' 19,6" Est


* LE CHATEAU DE BEOS A VONNAS - 01540 :
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

Le château de Béost est un château bâti à Vonnas, dans le département du de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le château fut bâti pour les chevaliers de Béost, en 1250. Tenu en 1272 par Barthélémy de Saint-Cyr, vassal du Comte de Savoie, le Château de Béost devint rapidement le siège d'une baronnie. La noble maison de Béost est référencée par les documents écrits dès le milieu du XIIIe siècle. Le château fort de la famille devint rapidement le siège d'une baronnie. Vonnas dépendait de six fiefs des seigneurs ou des maisons fortes suivants : Sachins, Bezemème, Féliciat, Marmont, Épeyssolles, Béost. Aujourd'hui, il ne subsiste que les domaines de Béost et celui d'Épeyssolles. Plusieurs descendants de Jérome Audras de Béost, devinnent maires ou conseillers municipaux, et contribuèrent au développement de Vonnas. Les descendants des derniers possesseurs de Béost sont aujourd'hui les propriétaires du domaine. Les notables Dombistes à qui leur charge de conseiller au Parlement de Dombes avait valu le titre d'écuyer, les Audras en firent une résidence cossue entre la fin du XVIIe siècle et le début du XXe siècle. Le 31/10/2016, le Domaine et le Château de Béos furent inscrits aux M.H.le 31/10/2016.
Coordonnées par GPS : 46° 13' 10" Nord, 4° 59' 31" Est


* LE CHATEAU DE BEY A BEY - 01290 :


Le Château médiéval de Bey est un château bâti à Bey, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. IL fut remanié par le maire de l'époque, Louis Alphonse de Valbreuze. En effet, il y hébergea dans une dépendance la première mairie et la première école. On y trouvera dans une autre dépendance, une bibliothèque, qui est restée en service, jusqu'en 1940.
Coordonnées par GPS : 46° 12' 41" Nord, 4° 50' 47" Est


- LE CHATEAU DE BISSEUIL A CHATILLON-SUR-CHALARONNE - 01400 :

CC BY-SA 3.0

Le Château de Bisseuil est un château bâti à Chatillon-sur-Chalaronne, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Construit par les seigneurs de Châtillon, vers l’an 1000, il voit naître Saint Étienne-de-Châtillon, futur chartreux. Il échoit en 1272 aux Comtes de Savoie qui lui trouvent un intérêt stratégique, non négligeable. De plus, la taille des bâtiments leur permet d’y donner des réceptions. En 1598, Henri IV déclare la guerre à la Savoie. La Bresse est envahie et le château de Châtillon rasé. Il ne reste plus alors que l’enceinte avec sa porte d’entrée en ogive et les fondations de quatre tours sur les sept qu’elle comptait à l’origine. Un gros travail de réhabilitation a permis de relever les quatre tours et de sécuriser le site qui offre aujourd’hui une vue exceptionnelle lorsqu’on arrive par la D 936 (Bourg-en-Bresse - Villefranche-sur-Saône). Le visiteur peut de plus se délasser sur la pelouse créée à l’intérieur de cette enceinte, ou assister à l’un des nombreux spectacles à caractère historique qui y sont donnés, en été. Afin de profiter encore mieux de ce site, la Ville a entrepris des travaux et, est en train de former un sentier piétonnier, autour du vieux château. L'ancien Château de Bisseuil est inscrit aux M.H. depuis le 22/02/1927.
Coordonnées par GPS : 46° 7' 3,57" Nord, 4° 57' 15,98" Est


* FORT-LES-BLANCS A VIRIGNIN - 01300 :
de I. Maikastel
CC BY-SA 3.0

Fort-les-Bancs fut érigé au milieu du XIXe siècle pour protéger le défilé et le fort de Pierre-Châtel, sur la route reliant Chambéry à Belley et à Lyon. Sa construction, débutée en 1840, fut achevée en 1849 et le fort fut inauguré en 1850. Il n'eut jamais à combattre, la Savoie étant rattachée à la France dès 1860. Il fut déclassé en 1889 et servit de cantonnement et de place d'instruction. Il se situe à 492 mètres d'altitude et surplombe le bourg. Le nom de Fort-les-Bancs provient des strates horizontales de calcaire, du massif, qui forment de gigantesques bancs de pierres. Fort-les-Bancs a été érigé au milieu du XIXe siècle, pour protéger le défilé et le Fort de Pierre-Châtel, sur la route reliant Chambéry à Belley et à Lyon. La construction de Fort-les-Blancs a débutée en 1840 et fut achevée en 1849. L'inauguration du Fort eut lieu en 1850. Le Fort-les-Blancs fut déclassé en 1889 et servit de cantonnement et de place d'instruction.
Coordonnées par GPS : 45° 42' 52" Nord, 5° 43' 25" Est


* LE CHATEAU DE BONS A AMBERIEU-EN-BUGEY - 01500 :


Le Château de Bons est un château bâti à Ambérieu-en-Bugey, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France.
Coordonnées par GPS : 45° 57' 47" Nord, 5° 21' 15" Est



* LE CHATEAU DE BOSSIEU A CEYZERIEU 6 01350 :


Le Château de Bossieu est un château bâti à Ceyzerieu, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France.
Coordonnées par GPS :


- LE CHATEAU DE BOULIGNEUX A BOULIGNEUX 01330 :


Le Château de Bouligneux est un château bâti à Bouligneux, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le château de Bouligneux fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 15 novembre 1926. Cette demeure féodale du XIVe siècle remaniée au début du XVIIe siècle constitue un exemple de forteresse de la Dombes avec ses puissantes tours, aujourd'hui, écimées.
Coordonnées par GPS : 46° 01' 28" Nord, 4° 59' 25" Est


* LE CHATEAU DE LA BRUYERE A SAINT BERNARD - 01600 :
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

Le Château de la Bruyère est un château bâti à Saint-Bernard, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La construction du Château de La Bruyère date du XVIIIe siècle. Il a remplacé à un ancien prieuré bénédictin, du IXe siècle, dont il subsiste de nombreux vestiges du XIIe siècle. A l'origine il s'agissait d'un prieuré bénédictin du IXe siècle transformé au XVIIIe siècle en maison de maître appelée aujourd'hui le Château de La Bruyère. L'ancien prieuré de bénédictines fondé au 9e siècle, dépendant de l'abbaye d'Ambronay, puis du chapitre métropolitain de Lyon, florissant aux 11e et surtout XIIe siècles, transformé dans le courant des XVe, XVIe et XVIIe siècles. Laissé à l'abandonné au XVIIIe siècle, il est vendu en 1752 et transformé en maison de maître, appelée château de La Bruyère. Dans les dispositions de la résidence du XVIIIe siècle, se distinguent quelques éléments de l'ancien prieuré : cet ancien logis prioral des XVe-XVIe siècles, vestiges de l'ancienne église des XIIe-XVe siècles et surtout la galerie Ouest de l'ancien cloître roman du XIIe siècle. L'ancien prieuré en totalité, dont le sol et le bâti ont été inscrits aux M.H. le 30/12/1997. Le Château de la Bruyère est privé, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 45° 57' 06" Nord, 4° 44' 10" Est


* LE CHATEAU DE CHAILLOUVRES A CHANEINS - 01990 :


Le Château de Chaillouvres est un château bâti à Chaneins, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Il date du XIIe siècle. Le Chateau de Chaillouvres a été restauré au XIXe siècle.
Coordonnées par GPS : 46° 05' 51" Nord, 4° 51' 10" Est


* LE CHATEAU DE CHATENAY OU CHATEAU DE CHANOZ-CHATENAY A CHANOZ-CHATENAY - 01400 :
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

Le Château de Chanoz-Châtenay est un château bâti à Chanoz-Châtenay, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Appartenant depuis 2015 au canton de Vonnas, la commune est née de la fusion entre l'ancienne paroisse de Chanoz et le fief de Châtenay. Il est inscrit aux M.H. depuis 1987. Le Château de Châtenay ou Château de Chanoz-Châtenay est une ancienne maison forte, du XIe siècle, qui fut reconstruit au XVe siècle et remanié au XIXe siècle. Il était le Centre de la seigneurie de Châtenay. Le château de Chanoz-Chatenay est inscrit partiellement aux M.H. depuis le 18/02/1987. Seules les façades et toitures des bâtiments qui cernent la cour intérieure à l'Est avec les deux tours d'angle, la tour du XVe siècle accolée au corps de logis principal à l'Est et le mur de soutènement au Nord-Ouest sont inscrits.
Coordonnées par GPS : 46° 11' 10" Nord, 5° 01' 09" Est


* LE CHATEAU DE CHAZAY-SUR-AIN A CHAZAY-SUR-AIN - 01150 (Extérieurs):
de Classiccardinal
CC BY-SA 3.0

Le Château de Chazay-sur-Ain est un château bâti à Chazay-sur-Ain, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le château se situe au coeur d'un joli parc accessible librement , qui donne un joli point de vue sur la rivière d'Ain, coulant à ses pieds. Le château fut réédifié sur les débris de l’antique résidence et fut restauré au XIXe siècle. Les éléments classés aux M.H. du château sont la bibliothèque, le boudoir, la cuisine, les chambres, les salons, le donjon, la salle de justice, les façades et les toitures. Le Parc du château est ouvert et accessible toute l'année au Public. Le château de Chazay-sur-Ain se visite "exceptionnellement" dans le cadre des 2 Journées du Patrimoine en septembre. Il y a un Parking réservé aux visiteurs à coté du château (suivre les indications).
Adresse : Château de Chazay-sur-Ain - 143 rue du château - 01150 Chazey-sur-Ain - Téléphone : 04 74 61 96 40
Site web : Plaine de l'Ain
Coordonnées par GPS : 45° 53' 43,8" Nord et 5° 15' 12,5" Est


* LA MAISON FORTE DE CHAVANNES A CROTTET - 01290 (Vestiges):


La Maison forte de Chavannes a été bâtie à Crottet, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Les nobles de Chavannes étaient déjà cités en 1202. Il ne reste aujourd'hui que des vestiges de l'ancienne maison forte de Chavannes.
Coordonnées par GPS : 46° 16' 41" Nord, 4° 53' 34" Est


* LA CITE MEDIEVALE DE PEROUGES A PEROUGES 01800 :
de Arnaud 25

La Cité médiévale de Pérouges ou encore le Vieux Pérouges est une ancienne ville médiévale fortifiée bâtie à Pérouges, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Ses murailles ont été construites aux XIVe et XVe siècles. Le château et la cité de Pérouges sont vers 11304 aux mains de Guichard d'Anthon, un vassal des comtes de Forez et de Lyon. Dès 1167, la cité Médiévale de Pérouges sert de forteresse ; le seigneur d'Anthon s'y réfugie pour résister aux troupes de l'archevêque de Lyon. Au cours du XIIIe siècle, la cité prospère grâce à l'artisanat du tissage, en plein essort.
En 1173, la permutation entre Guigues II, comte de Forez et de Lyon, et l’Église de Lyon, nous apprend que le comte a cédé, par-delà le Rhône et la Saône, tout ce qu'il possédait à l’Église, pour en jouir à perpétuité, dont le Château de Pérouges, que Guichard d'Anthon possédait de lui en fief. Au XIIIe siècle, la seigneurie échut, par mariage, à la Maison de Genève. En 1319, Pérouges est rachetée par les Dauphins de Viennois. Le 29/03/1349, elle passe au royaume de France, lors du transport du Dauphiné à la France, à la suite du traité de Romans. Le 5/01/1354, le roi de France échange la Cité Médiévale de Pérouges, au Comte de Savoie, à la suite du traité de Paris contre divers biens et constitue ainsi un poste avancé du Comté de Savoie. Au XVe siècle, le château et la cité Médiévale de Pérouges appartiennent au Comte Philippe de Bresse, frère cadet d'Amédée IX de Savoie. En 1468, Pérouges résiste victorieusement aux 2000 hommes du Sire de Comminges, gouverneur du Dauphiné, lors de l'envahissement de la Bresse. En récompense les habitants se verront, pour une durée de 20 ans, exempts de tailles, fouages, subsides et autres impositions, à charge de reconstruire l'église et de réparer les fortifications. Le Traité de Lyon, signé en 1601, attachera la Cité Médiévale de Pérouges à la France, comme d'autres régions historiques: la Dombes, la Bresse et le Pays de Gex. La vocation militaire de la cité médiévale disparaîtra alors. Fin du XIXe siècle, la population locale, soumise à l'exode rural, voit sa population disparaitre et tomber à - de10 habitants. La cité médiévale se vide alors de ses habitants. Le projet de démolition est envisagé au début du XXe siècle. Celle-ci provoque l'opposition d'Anthelme Thibaut qui amorce la coordination de la défense du site, en alertant la presse. En 1911, est créé à Lyon, le Comité de Défense et de Conservation du Vieux Pérouges dont l'un des principaux fondateurs fut Édouard Herriot, alors Maire de Lyon et dont l'objectif était la préservation du site. Le comité participe activement à la restauration des maisons médiévales de la cité et crée dès 1912, le Musée du Vieux Pérouges, installé dans la Maison du Prince, qui inclut également la Tour de guet et un hortulus. Pérouges a ainsi pû conserver ses nombreuses maisons médiévales. Perouges fait partie des plus Beaux Villages de France, qui attirent de nombreux touriste. En 2010, 268 720 visiteurs ont visité le Vieux Pérouges, faisant ainsi de la cité médiévale le 2e site, le plus visité de l'Ain, après la Basilique d'Ars, mais devant le Parc des Oiseaux.
Coordonnées par GPS : 45° 54' 12" Nord, 5° 10' 45" Est


* LE CHATEAU DE CORCELLES A TREVOUX - 01600 (Privé):
de Benoît Prieur
CC BY-SA 4.0

Le Château de Corcelles est un château bâti à Trévoux, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. C'était autrefois une résidence. Le château a fait l'objet d'une reconstruction, aux alentours de 1840 et transformé en un pavillon de chasse. Son salon à l'italienne est décoré d'un cycle de peintures, qui évoque l'art de la chasse. Il est devenu une maison de retraite pour des religieuses. Le Château de Trévoux est inscrit partiellement aux M.H. depuis le 26/03/1996. Le Château de Corcelles est privé, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 45° 56' 51" Nord, 4° 45' 42" Est


* LE CHATEAU DE CORNILLON A SAINT RAMBERT EN BUGEY - 01230 :
de Zbh0170
CC BY-SA 3.0

Le Château de Cornillon est un château bâti à Saint Rambert-en-Bugey, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. C'est un ancien château fort, de style Médiéval, construit au XIIe siècle. Son propriétaire initial était l'Abbaye de Saint-Rambert. Construit pour être un poste de surveillance, ce château était assez sommaire et peu habité. A une certaine époque, l'abbaye de Saint-Rambert fait édifier, en ce lieu, une tour de guet destinée à surveiller la route de l’Albarine, lieu de passage privilégié des invasions. Il fut appelé « Cornillon », qui désigne un promontoire en saillie. Il ne reste depuis que des ruines du Château de Cornillon. Au XXIe siècle, il ne subsiste du Château de cornillon, qu'une tour « restaurée » et une statue à mi-hauteur et, au sommet, un donjon et les ruines de plusieurs bâtiments. Au début du XXe siècle, le Château de Cornillon était encore assez bien dégagé et bordé par des vignes.
Coordonnées par GPS : 45° 56' 59,2" Nord, 5° 26' 17,32" Est


* LE CHATEAU DES CROIX A AMBERIEU EN BUGEY 01500 :


Le Château des Croix est un château bâti à Ambérieu-en-Bugey, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La construction du Château des Croix date du début du XVIIIe siècle.
Coordonnées par GPS :


* LA PORTE D'EN-BAS A PEROUGES - 01800 :
de Benoît Prieur
CC BY-SA 2.0

La Porte d'En-Bas est une porte bâtie à Pérouges, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. C'était l'ancienne entrée principale de la cité médiévale. Elle est située à l'extrémité Sud-Est, le long de la rue des Rondes. La Porte d'En-Bas est l'autre accès (Sud-Est) à la cité médiévale de Pérouges avec celui de la Porte d'En-Haut située elle, au Nord-Ouest de la cité. La Porte d'En-Bas est inscrite aux M.H. depuis le 11/10/1929.
Coordonnées par GPS : 45° 54' 11" Nord, 5° 10' 51" Est


* LA PORTE D'EN-HAUT A PEROUGES - 01800 :
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

La Porte d'En-Haut est une porte bâtie à Pérouges, pour entrer dans la ville de Pérouges, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Sa construction date du XVe siècle. Elle fait partie de l'enceinte fortifiée de la cité médiévale de Pérouges. Elle est située exactement place de l'église, le long de la rue des Rondes, à proximité immédiate de l'église-forteresse. La Porte d'En-Haut est l'autre accès (Nord-Ouest) à la cité médiévale de Pérouges avec celui de la Porte d'En-Bas située, elle, au Sud-Est de la cité. La Porte d'En-Haut est classée aux M.H. depuis 1912.
Adresse : Porte d'En-Haut- Place de l'église, à Pérouges 01800
Coordonnées par GPS : 45° 54' 12" Nord, 5° 10' 42" Est


* LE PARLEMENT DE DOMBES A TREVOUX - 01600 (Palais de Justice + Impôts):
de Marc Charensol
CC BY-SA 3.0

Le Parlement de Dombes est un ancien Palais bâti à trévoux, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. C'est un Palais. Il est décoré dans la salle d'audience sur le thème de la Justice et de la Paix. Jusqu'en 1523, la justice de Dombes dépendait du grand conseil du Bourbonnais, dont le siège était à Moulins, capitale des États du duc de Bourbon, titulaire de la principauté. En 1523, les possessions du connétable de Bourbon sont confisquées par le roi de France et rattachées à la couronne, à l’exception de la principauté de Dombes, bien que ce soit François Ier qui y exerce la souveraineté. Alors que les anciens États du duc de Bourbon annexés au royaume sont désormais soumis à la juridiction du parlement de Paris, François Ier crée, par lettre patente, un "conseil de Dombes souverain en dernier ressort". La lettre est enregistrée à Lyon en novembre 1523 et entraine la nomination des conseillers assesseurs et d'un greffier. Le Parlement de Dombes est né et siège d'abord à Lyon, au Palais de Roanne, par territoire emprunté. Le 12/12/1696, le Duc du Maine, Louis Auguste de Bourbon, transfère le siège à Trévoux, où il impose aux magistrats de résider. De 1697 à 1703, le Parlement siège dans l'ancien auditoire du bailliage, puis deviendra l'Hôtel des Postes. Le nouveau bâtiment est bâti en dehors de l'enceinte médiévale. Le gouverneur et Premier magistrat, Claude Cachet de Montézan, est chargé, avec son fils Benoît, de diriger la construction du nouveau parlement, le nom de l'architecte étant inconnu. Il est officiellement inauguré en 1703, mais les travaux ne seront achevés qu'au début du XVIIIe siècle. Entre 1715 et 1724, une 2ème campagne de travaux est menée par Jean Boissieux, selon les plans de Deville, Ingénieur du roi et Directeur des Ponts et Chaussées de Lyon. Il fait bâtir un greffe, des salles d'archives et une chapelle, qui sera placé sous le vocable de Saint Louis, bénie le 13/12/1724. La Dombes est rattachée au royaume de France en 1762 et sa chambre judiciaire est incorporée au Parlement de Dijon, en 1771. Le Palais est alors transformé en une Intendance. Sous le Premier Empire, il accueillit la sous-Préfecture, le Palais de Justice, ainsi que la Gendarmerie, installée dans des dépendances du parlement. Entre 1817 et 1824, le bâtiment est en partie reconstruit. Une chapelle est rajoutée et l'on implante un escalier d'honneur. En 1874, le Parlement de Dombes fait l'objet de nouveaux travaux. La chapelle est démolie et des bureaux sont construits à la place. L'ancien parlement abrite aujourd'hui le Tribunal d'Instance, le Greffe et le Service des Impôts. Il ne se visite pas.
Adresse : Parlement de Dombes - Palais de Justice et Centre des Impots 1 rue du Palais à Trévoux
Coordonnées par GPS : 45° 56' 25" Nord, 4° 46' 33" Est


* LE CHATEAU DE DIVONNE-LES-BAINS A DIVONNE-LES-BAINS - 01 :


Le Château de Divonne-les-Bains, dans l’Ain, est un château bâti à Divonne-les-Bains, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Transformé en hôtel de luxe, a été partiellement détruit par un incendie, le mercredi 18 janvier 2018. Fondé au XIe siècle, le château médiéval de Divonne-les-Bains a été détruit en 1590. Il fut reconstruit au XVIIIe siècle. Durant la Seconde Guerre mondiale, il FUT réquisitionné pour être transformé en infirmerie, avant de devenir ensuite un Hôtel 4 étoiles. L’incendie du 18 janvier se serait déclaré dans une pièce de stockage du deuxième étage du château. Le plancher s’est effondré sur le premier étage. Les flammes se sont rapidement propagées à la toiture du XVIIIe siècle qui a été totalement détruite. Les employés et la clientèle ont été évacués à temps. Aucune victime n’est à déplorer.
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DES ECHELLES A AMBERIEU-EN-BUGEY - 01500 :


Le Château des Echelles est un château bâti à Ambérieu-en-Bugey, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La construction du Château date du XIXe siècle, sur l'emplacement d'un ancien château détruit par le Maréchal de Biron, en 1600. Il est à l'origine sur les terres de la famille Buynand Échelles, situé dans le quartier de Vareille. Il fut la demeure d’Amédée Bonnet, chirurgien en chef des hôpitaux de Lyon. Son parc de style anglais, est l'oeuvre du paysagiste Luizet, d'Ecully. Il est inscrit comme Jardin Remarquable, à l'inventaire général du Patrimoine culturel. Le Château des Echelles est devenu la propriété de la Ville d'Ambérieu, depuis 1981, qui y a fait installer l'école de musique et de danse, un restaurant scolaire et un centre de loisirs.
Coordonnées par GPS : 45° 57' 47" Nord, 5° 21' 15" Est


* LE CHATEAU D'EPEYSSOLES A VONNAS - 01540:
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

Le Château d'Épeyssoles est un château bâti à Vonnas, Route de Mézériat, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Au Nord-Est du bourg, le Château d'Epeyssoles est situé au centre d'une ancienne seigneurie portant le nom du château et est mentionné dès 1289. Passant aux mains de plusieurs familles féodales, au cours des années, le domaine est tenu par les Guyot de la Garde qui, à la fin du XVIe siècle, baptisèrent le château de leur nom. La bâtisse fut ensuite vendue par la dernière descendante de la famille à Antoinette Poinsard, une jeune bourgeoise protestante de Bourg-en-Bresse. Par la suite, l'édifice passa aux mains de grandes familles protestantes mais extérieures à la Bresse. Le château de la Garde reprend son nom d'origine grâce au mariage d'Antoinette Poinsard, qui devint la propriété de Jean du Puy, Comte de Ferrasière de Montbrun, dont la famille venait de s'illustrer dans la défense du protestantisme en Dauphiné. De 1668, jusqu'au XXe siècle, le Château d'Épeyssoles devint de nouveau la propriété de plusieurs familles avant de devenir celle de Georges Blanc qui décida d'en faire un lieu dédié à l'organisation d'événements festifs.
Coordonnées par GPS : 46° 14' 03" Nord, 5° 00' 16" Est


* LE CHATEAU DE FETAN A TREVOUX - 01600 (Privé):
de Marc Charensol
CC BY-SA 3.0

Le Château de Fétan est un château bâti à Trévoux, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Château de Fétan est une ancienne maison forte, construite au XVIe siècle, qui fut reconstruite au XVIIe siècle. C'était un château de plaisance. En 1580, la terre de Fétan fut acquise par Jean Thévenon, seigneur de Tavernost, Lieutenant Général au bailliage de Dombes, du sieur de la Raffinière, de Gaspard et de Benoît Dufour, de Jean Bluison et des frères Bodillet. A cette date, une maison forte existait déjà à Fétan. Le 30/08/1585, Jean Thévenon la revendit à Antoine Jacquet, Maître des postes à Lyon, en faveur duquel, elle fut anoblie et érigée en fief, en 1601, par Henri de Bourbon-Montpensier, Souverain de Dombes, à la charge de l'hommage et d'une paire d'éperons dorés, à chaque mutation de vassal. Gaspard Jacquet, fils de Jean, l'aliéna, le 27/01/1644, à André Bouilloud, maître des Requêtes au Parlement de Dombes, sur les héritiers, ou elle fut adjugée, en 1659, à Pierre Perrachon, agissant pour César Beraud, conseiller du roi, receveur et payeur des rentes de l'Hôtel de Ville de Lyon. Ce fief passa ensuite, par mariage de Marguerite Beraud, fille de César, à la famille de Thélis de Valorge. Marguerite de Thélis, sa fille, épousa Louis de Letouf, Marquis de Pradines, qui donna le dénombrement de Fétan en 1732 et 1744. Cette terre arriva enfin aux mains des Trollier, qui reprirent le Château de Fétan en 1777 et en étaient encore propriétaires, en 1789. Le Château de Fétan actuel a été construit en 1622. Cette date est gravée au-dessous de l'encorbellement d'une échauguette. Il est privé, fermé au Public. Le Château de Fétan est inscrit partiellement aux M.H. depuis le 30/01/1973.
Adresse : Château de Fétan - Route de Saint-Bernard à Trévoux - 01600
Coordonnées par GPS : 45° 56' 35" Nord, 4° 44' 59" Est


* LE CHATEAU DE FLEYRIAT A VIRIAT - 01300 :

Le Château de Fleyriat est un château bâti à Viriat, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Château de Fleyriat en totalité ainsi que son domaine sont inscrits aux M.H. y compris les murs de clôture, la maison du gardien (façades et toitures), le portail d'entrée, les éléments maçonnés d'origine du parc, le pont métallique et le bâtiment d'exploitation agricole (façades et toitures), le lavoir, les écuries et la sellerie en totalité, la serre en totalité et le pavillon de l'orangerie en totalité, le système d'irrigation ainsi que les parcelles d'assiette du domaine (cad. BC 12 à 18, 33, lieudit Fleyriat) par arrêté du 15/03/2013.


* LA MAISON FORTE DE SAINT-GERMAIN OU TOUR DE GY A AMBERIEU-EN-BUGEY - 01 :
de PPR38
CC BY-SA 3.0

La Maison-forte de Saint Germain, appelée aussi la Tour de Gy est une ancienne maison forte bâtie à Ambérieu-en-Bugey, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La construction de la Maison forte Saint Germain date des XIVe et XVe siècles. C'était le centre de la seigneurie de Gy. La maison forte est inscrit aux M.H. depuis le du 6/12/1984.
Coordonnées par GPS : 45° 58' 25" Nord, 5° 24" 37" Est


* LE CHATEAU DE FRANCHELEINS A FRANCHELEINS - 01090 (Vestiges) :


L'ancien Château de Francheleins a été bâti à Fancheleins, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Château des nobles de Francheleins a été rebâti vers 1328. Il ne reste que des vestiges de cet ancien château. Il y a à découvrir 4 châteaux dans le village : Château de Vataneins (Ruines), le Château de Tavernost, le Château d'Amareins et les vestiges du Château de Francheleins.
Coordonnées par GPS : 46° 04' 28" Nord, 4° 48' 33" Est



* LE CHATEAU DES GARETS A ARS-SUR-FORMANS - 01480 (Visite/RV):


Le Château des Garets est un château bâti bâti à Ars-sur-Formans, dans l'Ain, en France. Le Château des Garets apelé aussi le Château d'Ars est une demeure de caractère, située à 30 minutes de Lyon et 10 minutes de Villefranche-sur-Saône. Le château a plus de 9 siècles d'histoire à vous conter. Il a été restauré avec goût et offre beaucoup de charme grace à ses vieilles pierres dorées du Beaujolais. Son intérieur vous séduira grace à son architecture.Vous découvrirez ses salles, salons et hébergement, qui apportent son authentiticité et sa convivialité au château. Une cour intérieure vous permettra de vous détendre ainsi que son parc de 2?5 ha aux arbres centenaires. Sa chapelle du XVIIIème siècle vous dévoilera ses secrets de famille. Renseignements et Visites sur demande. Chaque année, le Chateau des Garets ou Château d'Ars accueille de nombreux pélerins et touristes.
Adresse : Mme Blandine Didier - 800, chemin du château - 01480 Ars sur Formans 33 (0)6 62 16 48 12 - Contact : chateaudars@gmail.com
Site web : Château d'Ars



* LE CHATEAU DE LA GARDE ou CHATEAU D'EPEYSSOLES A BOURG-EN-BRESSE - 01000 :
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

Le Château de La Garde est un château bâti à Bourg-en-Bresse, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Au nord-est du bourg, le Château d'Epeyssoles se situe au centre d'une ancienne seigneurie portant le nom du château et, était mentionnée dès 1289. Passant aux mains de plusieurs familles féodales, au fil des années, ce domaine est tenu par les Guyot de la Garde qui, à la fin du XVIe siècle, baptisèrent le château en leur nom. La bâtisse fut ensuite vendue, par la dernière descendante de la famille, à Antoinette Poinsard, une jeune bourgeoise protestante de Bourg-en-Bresse. Par la suite, le Château de la Garde passa aux mains de grandes familles protestantes, extérieures à la Bresse. Le Château de la Garde reprend son nom d'origine grâce au mariage d'Antoinette Poinsard, qui devint ainsi la propriété de Jean du Puy, comte de Ferrasière de Montbrun, dont la famille venait de s'illustrer dans la défense du protestantisme en Dauphiné. De 1668, jusqu'au XXe siècle, le château devient de nouveau la propriété de plusieurs familles avant de devenir celle de Georges Blanc, grand restaurateur, qui a décidé d'en faire un lieu dédié à l'organisation d'événements.
Coordonnées par GPS : 46° 13' 10" Nord, 4° 59' 31" Est


* LE CHATEAU DE GARNERANS A GARNERANS - 01140 :


Le Château de Garnerans est un château bâti à Garnerans, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le château des nobles de Garnerans est cité depuis la fin du XIe siècle. En 1325, ils en font aveu aux sires de Beaujeu. Il ne reste, depuis, que des ruines, du Château de Garnerans.
Coordonnées par GPS : 46° 12' 21" Nord, 4° 50' 25" Est


* L'HOTEL DU GOUVERNEUR DE DOMBES A TREVOUX - 01600 (Se Visite):
de Marc Charensol

L'Hôtel du Gouverneur de Dombes est un hôtel bâti à Trévoux, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-ales, en France. Il a été un ancien palais de justice. L'Hôtel du Gouverneur de Dombes est inscrit aux M.H. depuis le 6/06/1933. La porte cochère est inscrite par arrêté de le 6/06/1933. Il est la propriété de la commune. L'Hotel du gouverneur est devenu un Hôtel de charme.
Adresse : Hôtel du Gouverneur de Dombes Rue du Gouvernement à Trévoux
Coordonnées par GPS : 45° 56' 26" Nord, 4° 46' 28" Est


* LE CHATEAU DE GRAND GLAREINS A LAPEYROUSE - 01330:


Le Château de Grand-Glareins est un château bâti à Lapeyrouse, dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le seigneur de Liarens (devenu Glareins) rendit hommage, en 1336, au seigneur de Thoire-Villars pour le fief, la maison forte et le moulin de ce lieu. Il a été reconstruit au XIVe siècle. Le lieu-dit Liarens était déjà signalé au Ve siècle. Au Premier Empire, la baronnie de Glareins fut remise au Général Comte de Fay de Latour-Maubourg. Ce château eut l'honneur d'abriter Napoléon III. Ce château de style médiéval est construit en briques. Il a conservé à l'extérieur, une porte du XIV° siècle avec sa herse (grille armée). Une partie des bâtiments du XV° siècle subsiste à coté de ce qui fut remanié au XVI° siècle. A l'intérieur, des parties couvertes voûtées en croisées d'ogive se répartissent au nord et au sud d'une petite cour. Le plan parcellaire cadastral nous montre une façade à l'Ouest de forme légèrement arrondie. Une ferme à l'entrée se présente comme un bâtiment long et bas. Une pierre trouvée dans un étang est gravée d'un blason. Il y a un autre château sur la commune : Château de la Grange a été remanié. Le Château de Glareins est privé et n'ouvre ses portes qu'aux 2 Journées du Patrimoine le 3ème W.E. de Septembre.
Adresse : Adresse : Château Glareins, 01330 Lapeyrouse - Tél : 09 60 11 83 0 - Jean De Framond - Agriculteur
Coordonnées par GPS : 45° 59' 02" Nord, 4° 58' 39" Est



* LE CHATEAU DE LA GRANGE A LAPYEROUSE - 01330 :


Le Château de la Grange est un château bâti à Lapeyrouse, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-rhône-Alpes, en France. Le Château de la Grange a été remanié. Ce fief était possédé par Jean Bal sous la dépendance d'Humbert de Thoire-Villars en 1368.
Coordonnées par GPS : 45° 59' 02" Nord, 4° 58' 39" Est


* LE CHATEAU DES GREFFETS A VIRIAT - 01440 :


Le Château des Greffets est un château bâti à Viriat, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-rhône-Alpes, en France. Il est inscrit aux M.H.
Adresse : Château des Greffets - Chemin de l'Aigrefeuille à Viriat 01
Coordonnées par GPS : 46° 15' 10" Nord, 5° 11' 13" Est


* LE CHATEAU DE LA GRIFFONNIERE A BAGE-LA VILLE - 01380 :

CC BY-SA 4.0

Le Château de la Griffonnière est un château bâti à Bâgé-la-Ville, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-rhône-Alpes, en France.
Adresse : Château de la Griffonnière - Impasse de la Griffonnière à Bâgé-la-Ville,
Cordonnées par GPS : 46° 18' 32" Nord, 4° 56' 29" Est


* LE CHATEAU DE JOYEUX A JOYEUX - 01800 (Privé):
de Benoit Prieur
CC BY-SA 3.0

Le Château de Joyeux est un château bâti à Joyeux, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le château fut construit de
1897-1902, pour Georges Meillet-Montessuy, un industriel de la soie, propriétaire à la fin du XVIIIe siècle, de La Sathonette à Saint-Maurice-de-Beynost. Sa conception fut un travail conjoint entre l'architecte paysagiste Henri Duchêne et Fernande Eynard, épouse de Georges de Meillet-Montessuy. Le château est l'unique travail architectural d'Henri Duchêne qui est relatif au bâti. La propriété de 200 hectares (dont 15 aménagés) fut transmise à l'épouse de Georges Meillet-Montessuy, à la mort de celui-ci, etant sans enfant. Quand celle-ci décéda, en 1938, sa nièce la Marquise de Barbentane hérita du domaine. C'est la belle-fille de la Marquise de Barbentane, Marie-France de Barbentane, qui habite le château, en 2013. Les dépendances ainsi qu'une maison du domaine accueillent un gîte. Le Domaine a été classé aux M.H. en 2009, ce qui comporte le Château de Joyeux,les Intérieurs et le jardin extérieur. En 2012, la paysagiste Frédérique Tezenas du Montcel obtint le Prix rhônalpin du Patrimoine pour son travail d'aménagement des 15 hectares du parc du Château de Joyeux. Le Château de Joyeux est privé, fermé au Public.
Site web : Château de Joyeux
Coordonnées par GPS : 45° 57' 57,81" Nord, 5° 05' 54,52" Est


* LE CHATEAU DE JUIS A SAVIGNEUX - 01480 :
de MOSSOT
CC BY 3.0

Le Château de Juis est château bâti à Savigneux, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. C'est un ancien château fort construit au XIVe siècle. Il était le centre de la seigneurie de Juis. La seigneurie de Juis était au Xe siècle appartenait à des gentilshommes qui en portaient le nom, dont le plus ancien connu est Étienne de Juis, témoin, vers 9943, d'une donation faite au monastère de Cluny, par Bernard Gros de Brancion. Parmi les descendants de cet Étienne on remarque Pierre de Juis qui fut évêque de Mâcon de 1398 à 1411. En 1315, Jean de Juis, damoiseau, se reconnait homme lige d'Humbert, sire de Thoire-Villars, et lui rendit hommage pour son château et sa seigneurie, que sa file Isabelle, apporta en dot, en 1337, à Hugues de la Palud, chevalier, seigneur de Bouligneux. De la maison de la Palud, Juis passe en celle de Groslée. Jean de Groslée, bailli de Mâcon, en fit hommage, le 24/02/1373, à Humbert VII de Thoire-Villars. Antoine de Groslée, un des successeurs de Jean, la vend, le 24 avril 14523, à Amé, seigneur de l'Aubépin, qui la revend à Jean, duc de Bourbon, le 24 mai 14593, lequel la donne, le 29/10/1465, en paiement de 8 000 écus d'or, à Jean duc de Calabre et de Lorraine, fils aîné du roi de Jérusalem et de Sicile époux de Marie de Bourbon. Ce dernier la cède, le 5/11, à Aimard de Groslée, chevalier, seigneur de Bressieux, dont le successeur, Antoine de Groslée, l’aliène à Pierre de Balsac, seigneur de Dunes et de Clermont. Guillaume de Balsac, écuyer, en reprit le fief en 1541. Juis passa ensuite dans la maison d'Urfé, par le mariage de Jeanne de Balsac avec Claude d'Urfé, bailli et gouverneur de Forez. Il sortit de cette maison pour entrer, par voie d'échange, dans celle de Mars. Antoine de Mars, baron de Juis, mourant sans enfant, le laisse à Chrétienne de Champier, sa femme, qui le lègue, par son testament du 22/10/1622, à Antoine de Champier, son neveu, seigneur de la Faverge, dont le fils en passa vente, le 7 avril 16603, à Nicolas Deschamps, seigneur de Curtille. Le 8/11/1743, Gilbert de la Font se rendit adjudicataire de la baronnie de Juis, vendue à la requête des créanciers du petit-fils de Nicolas Deschamps, et en fournit le dénombrement en 1745, 1758 et 1776. Il est à noter que l'église était bâtie dans l'enceinte du château. En 1700, quoique encore en bon état, elle fut abandonnée par suite de la dépopulation de la paroisse, qui fut annexée à celle de Savigneux.
Le Château fait l’objet d’une inscription partielle aux M.H. depuis le 4/05/1984. Seuls les façades et toitures, le puits dans la cour et la partie subsistante du mur d'enceinte sont protégés par les M.H. depuis 1984. Le Château de Juis est privé et fermé au public. Il appartient à une Société privée.
Coordonnées par GPS : 45° 59' 06" Nord, 4° 51' 03" Est


* LE CHATEAU DE LUPONNAS A VONNAS - 01540 (Location de salle):
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

Le Château de Luponnas est un château bâti route de Luponnas, au hameau de Luponnas, à Vonnas, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La paroisse de Luponnas était rattachée à celle de Vonnas en 1793 et l'église fut alors démolie. La maison bourgeoise se situant sur l'axe Vonnas Mâcon a été construite en 1779. Sur le haut de la bâtisse, on peut y voir les lettres C et D qui représentent les initiales du constructeur Charles Duffour.
A l'intérieur, trône une très belle cheminée monumentale, qui provient de la salle de garde du Château des anciens ducs de Bourgogne. Rénovée depuis afin d'accueillir des séminaires et des réceptions, elle appartient à des particuliers. Le château accueille maintenant les groupes et les réceptions, sur réservation, uniquement. Le Château de Luponnas vous propose sa salle de mariage, sa salle de réception, ou fêter des événements. Le Château de Luponnas se compose d'un corps de ferme du XVIème siècle et d'une partie château datant de 1779, sur une propriété de 2 hectares.
E-mail : contact@luponnas.fr - Tel : 33 06 71 86 38 61 - Château de Luponnas - route de Luponnas à Vonnas 01540
Site web : Château de Luponnas
Coordonnées par GPS : 46° 13' 53" Nord, 4° 58' 35" Est


* LE MANOIR DE MARMONT A BENY - 01370 (Privé):
de El pitareio
CC BY-SA 4.0

Le Manoir de Marmont est un manoir bâti à Bény, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Il date du XIIIe et XIXe siècle. La construction du manoir date de 1434. Le Manoir de Marmont a été restauré de 2007 à 2012. Le château, qui faisait partie du fief de Marmont-en-Revermont, a appartenu à la Maison de Bourgogne jusqu'en 1289, puis il fut vendu, par le Duc Robert II de Bourgogne, à la famille Andelot, attachée à ce lieu en 1289. Le château fut transformé en ferme au début du XIXe siècle ; le corps originel de la demeure noble date de 1434 et les bâtiments d'exploitation de 1840. Le domaine appartint ensuite à la famille Revel en 1900, puis à la famille Blanc, dont le dernier propriétaire était l'arrière-petit-enfant de Jean-Marie Revel. Le manoir de Marmont a été racheté en 2007. Le nouveau propriétaire fit entreprendre aussitôt les travaux de restauration, de façon à retirer le bâtiment de la liste des « monuments en péril, ceux qui — laissés à l'abandon — attentent à la mémoire collective et à l'identité même du département de l'Ain ». Le 8/06/2012, le résultat de ce travail de restauration est présenté au Maire Georges Rodet, aux membres du conseil municipal, à Xavier Breton, Député de la 1re circonscription de l'Ain, au Président de la Communauté de communes du canton de Coligny, puis lors des Journées du Patrimoine en septembre, travail de « géant » par le Maire dans son bulletin municipal. Le Manoir de Marmont a été inscrit aux M.H. depuis 1992. C'est un manoir privé, fermé au Public.
Cordonnées par GPS : 46° 18' 46,47" Nord, 5° 16' 26,53" Est


- LA TOUR DES MINIMES A MONTMERLE SUR SAONE - 01090 :

CC BY-SA 4.0

Le parc des Minimes et la Tour à Montmerle-sur-Saône : ce parc, qui surplombe la Saône et le château des Minimes, est un théâtre de verdure merveilleux. C'est aussi une belle promenade, un peu sportive, depuis les quais de la Saône, car on s'élève rapidement de plusieurs dizaines de mètres. On atteint ainsi la tour des Minimes, très beau belvédère qui sera prochainement aménagé dans le cadre du Contrat de Pays. Sur ce site de nombreuses légendes se sont construites, on parle de souterrains qui traverseraient la rivière, permettant à un châtelain de faire sa cour à sa belle, qui demeurait sur la colline de Brouilly en Beaujolais.
Coordonnées par GPS : 46° 0' 58" Nord, 4° 45' 27" Est


* LE CHATEAU DE MONTEPIN A BAGE-LA-VILLE - 01380 :
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

Le Château de Montépin est un château bâti à Begé-la-Ville, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-rhône-Alpes, en France. Trois châteaux sont installés dans la commune de Bagé-la-Ville. on peut citer le Château de Raponnet, construit au XVIIIe siècle. Ensuite, le château de la Griffonnière est un édifice du XVIe siècle et a été reconstruit en partie au XIXe siècle. Aujourd'hui, il a été aménagé pour accueillir des chambres d'hôtes. Toutefois, le Château de Montépin n'a pas connu le même destin. Signalé pour la première fois en 1273, il fut restauré au XIXe siècle et une chapelle se trouve dans son parc. Même si l'extérieur est intact, le Château de Montépin est laissé à l'abandon depuis quelques années.
Coordonnées par GPS : 46° 18' 56" Nord, 4° 56' 43" Est


- LE CHATEAU DU MONTELLIER A LE MONTELLIER - 01800 (Gite 4 Etoiles):

CC BY-SA 3.0

Le Château Du Montellier est un château bâti à Le Montellier, dans le département de l'Ain, en region Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La seigneurie de Montellier, sous la suzeraineté des sires de Thoire-Villars date du XII° au XV° siècle. Elle fut possédée en premier par des gentilshommes du nom de Montellier, famille qui s'éteignit, au début du XIV° siècle. Le château Le Montellier, haut logis au faîte de la poype, est flanqué d'un donjon circulaire du coté de l'attaque. Il possède une basse cour importante, flanquée de tours carrées. Bermont de Montellier y vivait en 1187 mais ce château n'est sité qu'à la fin du XIIIème - début XIVème siècle, date à laquelle appartienne les plus anciennes parties visibles. En 1327, le Sire de Beaujeu va céder au Dauphin Viennois, les droits sur le poype et le Château Le Montellier. L'illustre Amiral, Gaspard de Coligny, grand chef huguenot mort assassiné, y demeura. Sa veuve fut jetée en prison, quelques années après. Elle fut condamnée et mourut, dans un cachot, en novembre 1599. Le Château Du Montelier fut remanié au XVIe et XVIIe siècle. Le château est classé aux M.H. dpuis 2003. Le Château du Montpellier est devenu un gite 4 Etoiles.
Informations : Tel : 04 75 59 93 93
Coordonnées par GPS : 45° 56' 32,04" Nord, 5° 04' 25,71" Est


* LE CHATEAU DE MONTGONE A GARNERANS - 01140 :


Le Château de Montgone est un château bâti à Garnerans, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La construction du Château de Montgone date du XVIIIe siècle. Il y a 3 châteaux à Garnerans : le Château de Romans, le Château de Montgone. Et les ruines du Château de Garnerans.
Coordonnées par GPS : 46° 12' 21" Nord, 4° 50' 25" Est


- LE CHATEAU MUNET A L'ABERGEMENT-CLEMENCIAT - 01400 :

CC BY-SA 4.0

Le Château Munet est un château bâti à L'Abergement-clémenciat, dans le département de l'Ain, en region Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Château moderne du Vieux Bourg, a été construit en 1700. Il fut remanié au XIXe siècle.
Coordonnées par GPS : 46° 09' 07" Nord, 4° 55' 18" Est


* LE CHATEAU D'OURSIERES A ARGENVILLIERS 28380 :


Le Château d'Oursières est un château bâti à Argenviliers, dans l'Eure-et-Loir, en région Centre-Val-de-Loire, en France.
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE PENNESUYT OU CHATEAU DE LOËZE A BOURG-EN-BRESSE - 01000 (Privé) :
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

Le Château de Pennesuyt est un château bâti à Bourg-en-Bresse, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Château de Pennesuyt ou Château de Loëze est une ancienne maison forte, du XIVe siècle, reconstruite au XVIe siècle, centre de la seigneurie de « Painessuyt ». Le château est de style Médiéval. La seigneurie avec maison forte est, en 1378, la possession de Jean de Sancia, dont les descendants la conserveront jusqu'au 14 décembre 1448, époque où Jeanne de Sancia l'apporte, en mariage, à Jean de Lyobard. Claude de Lyobard rendit hommage au roi François Ier, le 3 avril 1536. René de Lyobard, écuyer, la vendit à Étienne de Rives. Après son décès, le château fut acquis par N. Faure, puis par Pierre d'Escodeca, baron de Pardaillan, Gouverneur de Bourg. Ce dernier fait reconstruire la maison forte de « Painessuyt » et cède sa seigneurie, vers 1611, à Guillaume Fouquet, Marquis de Varenne, qui l’aliène à Pierre Granet, président au présidial de Bourg, lequel la laisse à Anne de Granet, sa fille, femme de Melchior de la Poype, seigneur de Saint-Julien. Le fils de Melchior de la Poype, Louis de la Poype de Granet, Baron de la Cueille, Président et Garde des sceaux du présidial de Bourg, puis Président à mortier au Parlement du Dauphiné, la cède, le 13/02/1657, à Samuel Guichenon. Antoinette, fille de Samuel Guichenon et de Claudine Polliat, la porte en mariage, le 29 avril 16793, à Jean-Joseph de Jacob, écuyer, seigneur de la Cottière, dont la famille en jouissait au milieu du XVIIIe siècle. En 1789, le Château de Pennesuyt est la propriété de Joseph-Ignace-Favier de Loëze, Chevalier. Il est inscrit partiellement aux M.H. depuis 1987. Le Château de Pennesuyt est privé, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 46° 12' 07" Nord, 5° 15' 16" Est


* LE CHATEAU DE PIERRE-CHATEL A VIRIGNIN - 01300 :
de Sémhur
CC BY-SA 4.0

Le Château de Pierre-Châtel est un château bâti à Virignin, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La construction du chateau date du XIIe et celle de la chartreuse du XIIIe siècle. La Chartreuse de Pierre-Châtel est une ancienne forteresse devenue un monastère fortifié, mentionné au XIVe siècle1, dont les vestiges se dressent sur la commune de Virignin dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle a succédé à un ancien château fort du XIIIe siècle, appartenant aux comtes de Savoie. Le site fut refortifié au XIXe siècle après le départ des chartreux.
L'ensemble des bâtiments cartusiens, murs d'enceinte et de soutènement, tours, portes d'entrée, cours, anciens jardins et terrasses de l'ancienne chartreuse, y compris les vestiges du château comtal ainsi que les éléments de la fortification du XIXe siècle situés au lieu-dit « Fort-de-Pierre-Châtel, remplacé par un classement plus global le 9/03/2015. Le Château de Pierre-Chatel est classé aux M.H. depuis le 1/02/1996.
Coordonnées par GPS : 45° 42' 42,12" Nord, 5° 43' 26,76" Est


* LE CHATEAU DE PONT-D'AIN A PONT D'AIN - 01160 (Privé/en Vente) :


Le Château de Pont d'Ain est un château bâti à Pont d'Ain, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La construction du Château de Pont dAin date du XVe au XIXe siècle. C'est un château de plaisance. La terre et le château de Pont d'Ain furent d'abord la possession des Coligny. Béatrix, fille d'Hugues de Coligny, la porta en mariage, dans les premières années du XIIIe siècle, à Albert III de la Tour-du-Pin, père d'Humbert de la Tour, dauphin de Viennois, lequel la cède avec son château fort, en 1285, à Robert, duc de Bourgogne, qui la remet, par échange en 1289, au Comte Amédée V de Savoie. La maison de Savoie la gardera uni à ses possessions pendant près de 3 siècles en titre de chef-lieu de châtellenie et de mandement.
En 1327, le château fut incendié par le Dauphin et ses alliés, Thoire-Villars et Genève, lorsqu'ils attaquèrent la Bresse. En 1586, le Duc Charles-Emmanuel de Savoie inféoda la seigneurie de Pont-d'Ain, comme membre du marquisat de Treffort, à Joachim de Rye, chevalier, marquis de Treffort, seigneur de Saint-Claude, qui fit reconstruire, vers 1590, le château qui nous est parvenu. Au XXIe siècle, on voit encore sculptées au-dessus de chaque fenêtre de l'escalier monumental, les armes des Rye. Le château de Pont d'Ain fut obligé de capituler, en 1595, devant les forces de Biron. Il était défendu par Balanson, neveu du Marquis de Treffort. Au décès de Joachim de Rye, la terre de Pont-d'Ain échut en héritage à Ferdinand de Longuy, dit de Rye, archevêque de Besançon, qui en reprit le fief en 1601. François de Bonne, seigneur de Lesdiguières, Maréchal de France achèta le château de Pont d'Ain en 1610 et le revendit avec ses terres, le 22/04/1648, à Antoine Rostain d'Urre, seigneur d'Aiguebonne, dont la fille, Marie d'Urre d'Aiguebonne, les fit entrer dans la famille Perrachon, par son mariage avec Pierre Perrachon, Conseiller du roi. Jacques-Marie-Alexandre Perrachon les cède le 7 février 17354 pour 220 000 livres à Philibert de Grollier, Chevalier, dont les descendants en conserveront la propriété jusqu'en 1804, date de sa vente à Monsieur Chossat de Saint-Sulpice, Maire de Bourg-en-Bresse. L'évêque de Belley, monseigneur Alexandre-Raymond Dévie l'achèta en 1833 à son fils, Arthur de Saint-Sulpice, pour en faire une maison de retraite pour les prêtres âgés ou infirmes du diocèse. Le Château de pont d'Ain est aujourd'hui mis en vente. Ce château comporte 20 pièces, 14 chambres et a une superficie de 980m2, au coeur d'un ensemble de 25 ha de prairies, de bois, d'arbres centenaires. Il comporte d'importantes dépendances discrètement implantées, qui comprenent une ancienne maison de régisseur à l'architecture raffinée et des bâtiments de ferme avec une fontaine. Il vous faudra prévoir des travaux. Le Château est mis en vente au prix de 1 250 000 Euros. Les charges annuelles : 30 000 €. Référence annonceur : 3172vm - Référence Propriétés le Figaro : 470637-6. Agence Mercure Rhône-Alpes - Tel : 04 78 42 94 92



* LE CHATEAU DE PONT-DE-VEYLE A PONT-DE-VEYLE - 01290 :
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

Le Château de Pont de Veyle est un château bâti à Pont de Veyle, dans le département de l'Ain, en region Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le château fut construit et dirigé par Lesdiguières, Comte de Pont-de-Veyle, au début du XVIIe siècle. Il était loué aux Compagnons du Tour de France de 1979 à 2015. Les compagnons ont réalisé un travail de rénovation du château. C'était une maison d'accueil des compagnons durant leur tour de France. Le parc du château grand de 17 hectares49 permet des balades très agréables sur des sentiers ombragés agrémentés de huit ponts d'architecture originale (pont à trois branches, pont américain) pour le franchissement de la Veyle et la Petite Veyle. Les serres du château ont été rénovées pour accueillir des expositions et manifestations locales. Les photographies présentes sur les fenêtres ont été affichées à l'occasion de l’exposition photos « Des inconnus à la fenêtre »
Coordonnées par GPS : 46° 15' 56,88" Nord, 4° 53' 5,14" Est


* LE CHATEAU DE RAPONNET A BAGE-LA-VILLE - 01380 :


Le Château de Raponnet est un château bâti à Bagé-la-Vile, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Trois châteaux sont installés à Bâgé-la-Ville. Parmi eux peut être cité le château de Raponnet construit au XVIIIe siècle. Ensuite, le château de la Griffonnière est un édifice du XVIe siècle et a été reconstruit en partie au XIXe siècle. Aujourd'hui, il a été aménagé pour accueillir des chambres d'hôtes. Et le Château de Montépin qui n'a pas connu le même destin. Signalé pour la première fois en 1273, il fut restauré au XIXe siècle et une chapelle se trouve dans son parc. Même si l'extérieur du Château de Montépin est intact, le château est laissé à l'abandon depuis quelques années.
Coordonnées par GPS : 46° 18' 56" Nord, 4° 56' 43" Est


* LE CHATEAU DE ROMANS A GARNERANS - 01140 :


Le Château de Romans est un château bâti à Garnerans, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Château de Romans date du XVIIIe siècle.
Coordonnées par GPS : 46° 12' 21" Nord, 4° 50' 25" Est


* LE CHATEAU DU ROQUET A TREVOUX - 01600 :


Le Château du Roquet est un château bâti à Trévoux, dans le département de l'Ain, la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France.
Coordonnées par GPS : 45° 56' 28" Nord, 4° 46' 30" Est


* LE CHATEAU DE ROUGEMONT A ARANC - 01110 (Ruines) :
de Zbh0170
CC BY-SA 3.0

Le Château de Rougemont est un château bâti à Aranc, dans le département de l'Ain, en region Auvergne-Rhône-Alpes, en France.
Coordonnées par GPS : 46° 00' 21" Nord, 5° 31' 32" Est


* LE CHATEAU DE SAINT-ANDRE A BRIORD - 01470 (Ruines):
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

Le Château de Saint-André est un château fort bâti à Briord, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. C'est un ancien château fort de style Médiéval, dont la construction date de 1257. Il était le centre de la seigneurie puis du Marquisat de Saint-André, dont les ruines se dressent sur la commune de Briord. Il ne reste plus que des ruines du Château de Saint-André-de-Briord, qui fut démantelé à la fin du XVIe siècle6 par les troupes de Biron, lors de la conquête de la Bresse et du Bugey. Le Château de Saint-André est inscrit aux M.H. depuis 1862.
Coordonnées par GPS : 45° 46' 27" Nord, 5° 28' 44" Est


- LE CHATEAU DE SAINT-BERNARD A SAINT-BERNARD - 01600 :

CC BY-SA 3.0

Le Château de Saint-Bernard est un château bâti à Saint-Bernard, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La construction du Château de Saint-Bernard date du XIIIe siècle, au bord de la Saône. Il est surtout connu pour avoir abrité au début du XXe siècle, les peintres Maurice Utrillo et Suzanne Valadon. Le Château de saint-Bernard, y compris la basse-cour et l'emprise des anciens fossés ont été classés aux M.H. le 10/04/1997. Il est la propriété de Suzanne VALADON, la mère du peintre Bernard UTRILLO.
Coordonnées par GPS : 45° 56' 40,33" Nord, 4° 43' 57,58" Est


- LE CHATEAU SAINT-DENIS-EN-BUGEY A SAINT DENIS-EN-BUGEY (La Tour) - 01500 :

CC BY-SA 4.0

Le Château de Saint-Denis-en-Bugey est un château bâti à Saint-Denis, dans le département de l'Ain, en region Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La construction du Château fort de Saint-Denis-en-Bugey date du XIIIe siècle. Il était le centre de la Seigneurie de Saint-Denis puis de la Baronnie de Saint-Denis-le-Chosson, qui se dresse sur la commune. Il ne subsiste qu'une tour carrée, située sur un côteau. La Tour du Château Saint-Denis-en-Bugey a été classée aux M.H. depuis le 26/05/1899.
Coordonnées par GPS : 45° 56' 57" Nord, 5° 20' 02" Est


* LE CHATEAU DE SAINT-BERNARD A SAINT-BERNARD - 01600 :
de DELAVOGE
CC BY-SA 3.0

Le Château de Saint-Bernard, (olim Saint-Barnard), est un ancien château fort, de style médiéval, de la fin du XIIIe siècle ou du début du XIVe siècle remanié au XVIIe siècle et restauré au XIXe siècle, centre de la seigneurie de Saint-Barnard, qui se dresse, à Saint-Bernard, dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Il date de la fin XIIIe siècle ou début XIVe siècle. Le propriétaire initial était Famille des Palatins de Riottiers Le château, y compris la basse-cour et l'emprise des anciens fossés font l’objet d’un classement au titre des .M.H. par arrêté du 10 avril 1997. Le Château fort de Saint-Bernard est à l'origine la possession des Palatins de Riottiers. Au début du XIIIe siècle4, il existait déjà. Guillaume Palatin le vend, en 12504, à Guichard V, sire de Beaujeu, qui l’aliénè avec toutes ses dépendances, moyennant 6 050 livres, à l'Église de Lyon, au mois de mai 1264. L'Église de Lyon jouira de la seigneurie de Saint-Barnard jusqu'en 15994, époque où elle l’aliène à Martin de Covet, seigneur de Montribloud, dont les descendants la possédaient encore en 1789. Le Château, qui subsiste encore en grande partie, fut acquis, au début du XIXe siècle, par M. Quirin-Henri de Cazenove et vendu, en 18084, à M. de Tavernost, dont la fille, Mme d'Ailly, en jouissait encore dans le dernier quart de ce même siècle. Le château fut pris de vive force et pillé, en 13764, par les habitants de Trévoux et de Reyrieux et, en 14684, par les troupes que le seigneur de Sornas menait au comte de Comminges, gouverneur du Dauphiné, marchant au nom de Louis XI contre Philippe de Savoie, Comte de Bresse. Le Château appartient ensuite à Henri Cazenove de 1801 à 1808, puis à Daniel Bellet de Tavernost qui le légua à sa fille Louise-Augustine, épouse de Gabriel Bourlier Baron d’Ailly, leur fille Marie-Thérèse, épouse du comte Jules de Murat de Lestang en hérite. En 1917, le Château de Saint-Bernard est vendu à Mr Antoine Goujot-Pontet d’Amplipuis qui le revend, en 1923, aux peintres André Utter et Suzanne Valadon, dont le fils, le peintre Maurice Utrillo a représenté à plusieurs reprises, le Château de Saint-Bernard, l’église et le restaurant du village. La propriété de Suzanne VALADON, mère du Peintre Bernard UTRILLO.
Coordonnées par GPS : 45° 56' 40" Nord, 4° 43' 58" Est


* LE CHATEAU DE SAINT-GERMAIN A AMBERIEU-EN-BUGEY - 01500 (Ruines):
de PPR38
CC BY-SA 3.0

Le Château Saint-Germain est un château bâti à Ambérieu-en-Bugey, dans le département de l'Ain, en region Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Château de Saint-Germain est un ancien château fort, fondé à la fin du XIe siècle et le début du XII, pour les Sires de Coigny, sur un éperon rocheux qui domine la Vallée de l’Albarine. Il a été fréquenté dès la fin de l'empire romain. Il fut occupé précédemment par une chapelle de l'époque mérovingienne. Des fouilles sur le site de Saint-Germain dévoilèrent un mobilier funéraire d'une grande valeur. Bien que placé sur un endroit stratégique, il subira plusieurs sièges, dont les plus importants furent en 1283 et en 1321. Lors de ce derniere siège, Ambérieu fut entièrement brulée. Le Comte de Savoie fera détruire les murailles et les tours nobles qui ne seront jamais reconstruites. En ruine, il fut le centre de la seigneurie et de la châtellenie de Saint-Germain-d'Ambérieu. Le Château de Saint-Germain fut au cœur des affrontements que se livrèrent en Bugey, les Comtes de Savoie et les Dauphins de Viennois aux XIIIe et XIVe siècles. Le maréchal de Biron fit achever son démantelement en 1595. C'était l'un des plus grands châteaux du département de l'Isère. Le Château de Saint-Germain regroupe au sein de plusieurs enceintes emboîtées, une résidence seigneuriale fortifiée et plusieurs bourgs castraux successifs. Des recherches archéologiques se poursuivent, régulièrement, qui aident à la connaissance du Château Saint-Germain qui n’a pas fini de dévoiler ses secrets.
Contact : Mme Paulin Maryvonne "Les Amis de Saint-Germain et son Château" - 3 rue de la Chapelle - 01500 Ambérieu-en-Bugey -
Site web : Les Amis du Château de Saint-Germain
Coordonnées par GPS : 45° 56' 55,19" Nord, 5° 22' 36,26" Est


* LE CHATEAU DE SALVERT A ATTIGNAT - 01340 (Privé):
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

Le Château de Salvert est un château bâti à Attignat, dans le département de l'Ain, en region Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Château de Salvert tient son nom de son dernier propriétaire, le Marquis de Salvert de Bellenave décédé en 1908. Le donjon fut rasé sous la révolution.
Adresse : Château de Salvert Allée du Château à Attignat 01340
Coordonnées par GPS : 46° 17' 32" Nord, 5° 09' 40" Est


* LE CHATEAU DE LA SATHONETTE A SAINT MAURICE-DE-BEYNOST - 01700 :


Le Château de la Sathonette est un château bâti à Saint Maurice-de-Beynost, dans le département de l'Ain, en region Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Sathonette proviendrait d'un ppropriétaire du domaine, au XVe siècle, nommé Claude Ferlay de Sathonay. Il n'y a jamais eu de seigneurie à Saint-Maurice-de-Beynost. Il est attesté que le plus ancien bâtiment (appelé abusivement « château de la Sathonette ») fut habité en 1774 par Meillet-Montessuy, conseiller du Roi, dont le descendant Georges de Meillet-Montessuy fit construire le Château de Joyeux. Le Domaine fut ensuite vendu à Lejéas-Carpentier (futur maire de Dijon) qui y résida, durant la Révolution française. Il est attesté que le domaine resta en possession des Lejéas-Carpentier jusqu'à 1834. Le domaine de la Sathonete a été la propriété, de la famille Guyot de Beynost, durant 30ans, pour ensuite appartenir à plusieurs grandes familles lyonnaises : Péricaud, Bouteille, Cholat puis Jalon. En 1992, le Domaine de la Sathonette a été racheté par la commune.
Coordonnées par GPS : 45° 50' 01" Nord, 4° 58' 40" Est


* LE CHATEAU DE TAVERNOST A FRANCHELEINS - 01090 :


Le Château de Tavernost est un château bâti à Francheleins, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La construction du Château de Tavernost date du XIIIe siècle mais l'essentiel du bâtiment date du XVIIIe siècle. Le Château appartenait, en 1344, à Philibert de Francheleins, vassal des sires de Beaujeu.
Coordonnées par GPS : 46° 04' 28" Nord, 4° 48' 33" Est


* LE CHATEAU DE TAVERNOST A CESSEINS - 01 :


Le Château de Tavernost est un château bâti à Cesseins, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Une longue allée plantée de platanes mène au château, situé sur une butte, au milieu d'un vaste parc. Sa construction date de la fin du XIIIème siècle. Flanqué de 3 tours, il était protégé par des fossés et un pont-levis. De l'ancienne construction, il ne reste que 2 tours carrées massives et crénelées en carrons savoyards.
Est venue ensuite s'accoler la partie XVIIIème qui se compose de nombreuses baies et de tourelles saillantes dans les angles. Le domaine comporte également un pigeonnier rond, antérieur à la Révolution et entièrement construits en galets. Son architecture en fait un château rare dans l'Ain. Le château de Tavernost a conservé sa chapelle votive du XIXème siècle, en pierre de taille blanche. Le domaine comprenait un colombier, un pressoir, un puits, des écuries ainsi qu'une basse-cour avec verger et vignes. Autrefois, maison forte de la Poype, il a été remanié plusieurs fois depuis sa première construction en 1285.
Au XV°siècle, fut élevée la maison-forte qui demeura jusqu'au XVIII°. La cour carrée était défendue par 4 petites tours, dans chaque angle, aujourd'hui complètement disparues. Après Josserand de Francheleins, mentionné en 1620, les seigneurs d'Amareins se nommèrent Andrevet au XV° siècle. Durant ce siècle, des dissensions éclatèrent entre les maisons de Savoie et de Bourbon, seigneurs des châtellenies de Montmerle et de Beauregard, à propos du fief et de la paroisse d'Amareins. La seigneurie fut rachetée par le duc de Savoie en 1492. Après Pierre et Guy de Burges, encore liés à la Savoie, et les du Rosset (XV°-XVV°) les hommages de la seigneurie d'Amareins furent rendus aux souverains de Dombes. Puis, au XVIII° siècle, Jacques Gayot voulut agrandir et restaurer le domaine. En 1716, les murailles étaient écroulées et trois tours détruites. Les Bordeaux de Lurcy furent les derniers seigneurs, jusqu'en 1796, date à laquelle, le Château de Tavernost est passé aux mains des ancêtres des propriétaires actuels, la famille de Varax.
Coordonnées par GPS : 46° 04' 28" Nord, 4° 48' 33" Est

* LE DONJON DU TEMPLE A CHAZEY-BONS - 01300 (Privé):
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

Le Donjon du Temple ou la Batie est une ancienne tour bâtie à Chazey-Bons, dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Cette ancienne tour forte, de style Médiéval, date du XIIIe et XIVe siècle. C'était une résidence seigneuriale. Son étage supérieur a disparu. Il a conservé son étage à ras de sol. Le donjon appartient à une personne privée. Le Donjon du Temple est inscrit aux M.H. depuis le 24/05/1973. Il ne reste que des vestiges depuis.
Coordonnées par GPS : 45° 46' 37" Nord, 5° 40' 15" Est


* LE CHATEAU DU TIRET A AMBERIEU - 01 :


Le Château du Tiret est un château bâti à Ambérieu, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Château de Tiret est la propriété de la famille de Boissieu, depuis 1781. Démoli durant la Révolution, il fut rebâti, transformé en une grande demeure bourgeoise, cité en 1339. Une partie de son parc a été cédée à la Commune d’Ambérieu qui y a aménagé l’espace avec la ZAC du Tiret.
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE LA TOUR DES ECHELLES A JUJURIEUX - 01640 :


Le Château de la Tour-des-Échelles à Jujurieux, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Château de la Tour-des-Échelles a été classé aux M.H. depuis 1977.
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE TREVOUX A TREVOUX 01600 (Donjon) :
de Toutaitanous
CC BY-SA 3.0

Le donjon du Château de Trévoux a été bâti du début de la 2ème du XVe à la 1ère moitié du XVIe siècle. La polychromie extérieure est due aux pierres jaunes de Couzon et aux pierres blanches de Lucenay. A l'intérieur, le rez-de-chaussée conserve les amorces de voûtes. A la fin du XIVe siècle, reconstruction du château dont le plan triangulaire est modifié, et seul le donjon conservé. Le corps de logis, aujourd'hui détruit, délimitait deux cours.Le Château de Trévoux est situé au sommet de la côtière de Dombes. Il conserve un donjon octogonal de la fin du XIIIe siècle, partiellement construit en pierre dorée. Il est composé de deux autres tours, qui datent des années 1350-1360, associées à la tour maîtresse par des courtines constituant la haute-cour du château. cet important vestige historique et archéologique permet de profiter d'un agréable panorama sur le Val de la Saône, la Dombes, le Beaujolais et les Monts d'Or. Il reste de 3 tours qui sont classées aux M.H. du 13/06/1913. Le Château de Trévoux appartient aujourd'hui au Département.
Coordonnées par GPS : 45° 56' 36" Nord, 4° 46' 28" Est


* LE CHATEAU DE TRICAUD A AMBERIEU-EN-BUGEY - 01500 (abandonné) :


Le Château de Tricaud est un château bâti à Ambérieu-en-Bugey, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Cette ancienne construction, de style médiéval, a subi de nombreuses restaurations qui l’ont complétement transformé. Inhabité, il borde la rue Amédée Bonnet où les automobilistes peuvent apercevoir sa longue façade bien triste en l’état. Il possède une belle pièce d’eau grâce à une dérivation du Gardon.
Coordonnées par GPS : 45° 57' 47" Nord, 5° 21' 15" Est


- LE CHATEAU D'URFE A VIRIEU-LE-GRAND - 01510 (Donjon):


Le Château d'Urfé est un château bâti à Virieu-le-Grand, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Ruines du château de Virieu-le-Grand. Il fut construit à partir de 1077 par Amédée II de Savoie, agrandi et réparé en 1250 par Boniface de Savoie, archevêque de Cantorbéry, en 1441 par Louis de Savoie, en 1636 par le marquis de Lévis de Châteaumorand. Il sera incendié le 18 avril 1726. Il reste encore visible la Porte de la Maréchalerie, ses deux tours carrées, une tour ronde qui servit de support au relais de télévision, et l'angle du donjon.
Coordonnées par GPS : 45° 50' 58" Nord, 5° 39' 06" Est


* LE CHATEAU DE VARAMBON A VARAMBON - 01160 (Auberge) :
de François C.

Le Château de Varambon est un tres beau château bâti à Varambon, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. C'est devenu une auberge ou vous recevrez un excellent accueil.
Adresse : Chateau de Varambon - 478 rue du Château, 01160 Varambon, France
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE VARAX A SAINT-PAUL-DE-VARAX (01240) (Privé):
de PRA
CC BY-SA 3.0

Le Château de Varax appelé aussi le Château de Saint Paul-de-Varax est un château bâti à Saint-Paul-de-Varax, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La construction du Château de Varax date du XIIIe siècle au milieu des étangs de la Dombes. Situé sur un tertre artificiel, il a été fortifié au XIVe siècle, par 2 tours carrées, précédées d'un pont-levis et 2 ailes en équerre. Il fut profondément remanié, au cours des siècles, après les destructions subies, à la fin du XVIe siècle, au temps de la Guerre de Savoie en 1593 et, au XVIIIe siècle. Depuis, le Château de Saint-Paul-de-Varax est devenu une résidence privée, fermée au Public.
Coordonnées par GPS : 46° 5' 58,92" Nord, 5° 8' 33,89" Est


- LE CHATEAU DE VAREY A SAINT JEAN-LE-VIEUX - 01640 (Centre Medico-Social):

CC BY-SA 4.0

Le Château de Varey est un château bâti à Saint Jean-le-Vieux, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le château de Varey est un ancien château fort, de style Médiéval, construit au XIIe siècle, restauré au XIXe siècle. Au XXIe siècle, le château se présente comme une grande enceinte polygonale à flanquements circulaires. Cette très ancienne seigneurie est la possession en 11505 de Guerric, sires de Coligny et de Revermont, sous la suzeraineté des sires de Thoire. En 1188, Humbert de Thoire prend le château en fief d'Henri, roi des Romains. vers 12405, Varey passe des sires de Coligny aux comtes de Genève, par le mariage de Marie de Coligny, fille de Hugues de Coligny, sire de Coligny-le-Neuf, avec Rodolphe, Comte de Genève. Dans son testament le comte Amédée II de Genève désigne son fils Guillaume comme son successeur et précise que ces autres fils, Amédée et Hugues, hériteront des châteaux « de Varey, Mornex, Rumilly-sous-Cornillon, et Cornillon, pour le vidomnat des Bornes, pour les droits sur le marché de La Roche, et pour les terres et rentes qu'il possède en Vaud, à condition qu'ils ne pourront aliéner ces châteaux et droits qu'en faveur des héritiers du comte ». En 13095, Amédée II de Genève baille en mariage la seigneurie à sa fille Jeanne de Genève, première femme de Guichard, seigneur de Beaujeu et de Dombes, puis elle est retirée pour être donnée à Hugues de Genève, chevalier, seigneur d'Anthon, son oncle, fils de Marie de Coligny. Le Château de Varey était alors un des châteaux les plus importants du Bugey. Édouard, comte de Savoie, tenta vainement de s'en emparer de force, le 7/08/1325, lors de la bataille de Varey, et vit son armée battue et presque anéantie par Guigues V, dauphin de Viennois, accouru au secours de la place. Reconnaissant du service que lui avait rendu le dauphin, Hugues de Genève se reconnait homme lige de ce dernier, et rend hommage du château de Varey, le 16/02/1334, à son successeur Humbert II de Viennois. Le château, jugé d'importance par le Dauphin, fut racheté contre de l'argent à Hugues de Genève. Varey reste uni au Dauphiné jusqu'en 1355. Par le contrat d'échange, daté du 5 janvier, le roi Jean et son fils Charles, nouveau dauphin de Viennois, le cèdèrent avec son mandement au Comte Amédée V de Savoie. Le 3 mai 1410, par lettres datées à Thonon, le Comte Amédée VII de Savoie l'inféode, en toute justice, à Boniface de Chalant, chevalier, seigneur de Montbretton, maréchal de Savoie, qui le lèguera, à son fils puiné, Amé de Chalant, à l'origine de la branche des Chalant, seigneurs de Varey. Après le décès d'Étienne-Philibert de Chalant, seigneur de Varey et du Saix, mort sans postérité, une partie de la seigneurie est judiciairement adjugé, le 28/03/1556, par arrêt du parlement de Chambéry à des marchands allemands, ses créanciers, que le Duc Emmanuel-Philibert de Savoie désintéresse en 1560, pour remettre la terre d'abord à Claude de Divonne, son écuyer, puis la donner, le 27/10/1563, à Prosper de Genève, seigneur de Lullins, et enfin l'inféoder, de nouveau, le 15/10/1571, à Claude de l'Aubépin, neveu d'Étienne-Philibert de Chalant. Renée de l'Aubépin, fille de Claude, la porte en mariage à François d'Ugnie, seigneur de la Chaux, de la famille duquel elle passe, par voie d'alliance, à celle de Beaurepaire, qui reprit le fief en 1644, 1656, 1665, 1675 et 1723. Le 30/03/1753, N. de Beaurepaire la vendit, au prix de 206 000 livres, à Jean Dervieu, écuyer, seigneur du Villars, qui la transmit à ses descendants. Le Château de Varey, très endommagé en 1793, par les ordres d'Albitte, a été restauré, au milieu du XIXe siècle, par M. Fléchel, architecte. Il appartenait encore, en 1873, à la famille Dervieu. Aujourd'hui, c'est devenu un Centre Médico-Social. Le chteau appartient à une association. Le Château de Varey est inscrit aux M.H.1983. partiellement)2
Coordonnées par GPS : 46° 01' 36" Nord, 5° 24' 16" Est



* LE CHATEAU DE VATANEINS A FRANCHELEINS - 01090 :


Le Château de Vataneins est un château bâti à Francheleins, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. C'était autrefois la maison forte de la Poype. Le Château de Vataneins a été reconstruit en 1882. Il y a à découvrir 4 châteaux dans le village : Château de Vataneins (Ruines), Le Château de Tavernost, Château d'Amareins, et les vestiges du Château de Francheleins.
Coordonnées par GPS : 46° 04' 28" Nord, 4° 48' 33" Est


* LE CHATEAU DE VERNEAUX A AMBUTRIX - 01500 (Ruines):


Le Château de Verneaux est un ancien château bâti à Ambutrix, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Construit sur la colline qui domine le village, cet ancien château fort date du XIIIe siècle. Il se situait non loin du Château de Saint-Denis-en-Bugey. Il a appartenu successivement à la Maison de Vareilles, à la Maison de Rougemont puis à la Famille de Montferrand et enfin aux Valernot. Le dernier possesseur du château fut Victor de Murât. La bâtisse a été pratiquement entièrement détruite à la Révolution française. Il ne reste depuis que des ruines du Château de Verneux.
Coordonnées par GPS : 45° 56' 23" Nord, 5° 20' 20" Est


* LE CHATEAU VERSAILLEUX A VERSAILLEUX - 01330 (En Vente):


Le Château Versailleux est un château bâti à Versailleux, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Il est mis en vente.
Situé sur les hauteurs, à 300 mètres d'un charmant Village de la Dombes bénéficiant des services et des commerces et à 40 km de Lyon, vous découvrirez ce superbe Domaine parfaitement entretenu, implanté sur 6 Hectares. Depuis le chemin récemment stabilisé qui sillonne l'entrée de la Propriété, vous accéderez à la magnifique Demeure dont la construction débuta au XIIème siècle, par son Donjon édifié en Carrons Savoyards. Vers le Sud, la vue sur le clocher du village ajoute au charme des lieux. A l’Ouest vous découvrez la magnifique perceptive vers l’étang, la piscine et son pool house, le cours de tennis BECKER. Au sein de cette demeure qui s’imprègne de la lumière, vous bénéficierez d’une qualité de vie exceptionnelle : Depuis la très belle entrée vous accéderez aux salles de réception : Le Bureau très lumineux avec sa terrasse Ouest et sa baie vitrée vers l’étang, le Grand Salon, la Salle à Manger agrémentée de ces boiseries et tapisseries, puis les 15 chambres, les salles de bains et les salles d'eau, le studio indépendant et le logement de gardiens. Le débotté, le bucher attenant, l’atelier, les quatre grands garages, complètent ce bien rare et exceptionnel. Eclairage complet du parc. 1 980 000 €, Honoraires charge Vendeur. Contacter Christian MAILLET Agent Immobilier Saint Pierre Transaction. Honoraires à la charge du vendeur. Prix du Château : 1 980 000 Euros - 15 pièces - 15 chambres - 1 terrasse - 1 Box - Parking - Garage - - 600 m2. Sur ParuVendu - 04.28.31.21.97 - Agence REGIE SAINT-PIERRE
105 RUE DUGESCLIN - 69006 Lyon
Coordonnées par GPS : 45° 58' 52" Nord, 5° 06' 16" Est


- LE CHATEAU DE VESANCY A VESANCY - 01170 (Mairie) :

CC BY-SA 4.0

Le Château de Vesancy est un château bâti à Vesancy, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. La construction du château date du XIVe, XVe, XVIIe et XVIIIe siècle. Bâti au XVe siècle sur des vestiges plus anciens, le château de Vesancy a été plusieurs fois transformé et agrandi, notamment au XVIIe siècle. Propriété à la Révolution de la famille La Forest, il fut vendu en plusieurs lots. Au cours des XIXème et XXème siècles, la Commune de Vesancy s’est efforcée de racheter le château. Le 8 Septembre 1808, elle acquiert la part de Luc François Berthet, de sa veuve Etiennette Sage, pour le prix de 5050 francs. Les parcelles non bâties entourant le bâtiment sont rachetées pour construire la fruitière (1814-1815) l’Eglise, la fontaine publique (1856) et l’école des filles (1078).La commune se porte acquéreur de la partie principale, puis de l’aile Nord. Le château abrite actuellement la mairie et l’école du village, ainsi que le domicile d’un particulier. Il abrite dans ses murs la Mairie de Vesancy. Le Château de Vesancy est inscrit aux M.H. depuis le 10/03/2016.
Adresse : Château de Vesancy - Mairie - Place du Château - 01170 Vesancy - Tel : 04 50 41 53 55 - Contact : mairie@vesancy.fr
Coordonnées par GPS : 46° 20' 53" Nord, 6° 05' 21" Est


- LE CHATEAU DU VIEUX-BOURG DE L'ABERGEMENT-CLEMENCIAT A L'ABERGEMENT-CLEMENCIAT - 01400 :

CC BY-SA 4.0

Le Château du Vieux Bourg de L'Abergement-Clémenciat est bâti à L'Abergement-Clémenciat, dans le département de l'Ain, en region Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Il est de style médiéval. Il ne subsiste, au XXIe siècle, du château de l'Abergement que les restes des murs d’enceinte quidatent du XIVe siècle bâtis, par les Chabeu. Le Château du Vieux-Bourg de l'Abergement a été classé aux M.H. le 18/11/1994.
Coordonnées par GPS : 46° 09' 31" Nord, 4° 55' 08" Est


- LE CHATEAU DE VILLENEUVE A BOULIGNEUX - 01330 :

CC BY-SA 3.0

Le Château de Villeneuve est un château féodal bâti à Bouligneux, dans le département de l'Ain, en region Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Il date du XIVe siècle. La seigneurie de Bouligneux appartenait, en 1280, à Vaucher de Commarin qui la vendit en 1290 à Henri de Villars. C'est en 1306 que Humbert V, sire de Thoire et Villars, inféoda Bouligneux, à Girard de La Palud, seigneur de Varambon, Richemont et Tossiat, avec l'autorisation d'y bâtir un nouveau château ou maison forte. La construction du château de Villeneuve débuta au XIVe siècle mais ne fut achevée que par son petit-fils Hugues de La Palud. Initialement, il comportait un corps de logis agrémenté de 4 tours, dont un donjon rond, reliées entre elles par des courtines. Un pont-levis en permettait l'accès. Un étang entourait entièrement le château. Le matériau principalement utilisé est le "carron savoyard" qui est une grosse brique cuite sur place. A la fin du XVI° siècle et au début du XVII° siècle, des modifications vont être apportées au château féodal. Un rempart sera construit le ceinturant entièrement, avec l'adjonction de 2 ailes appuyées sur les courtines, la construction d'une galerie avec des arcades, et l'ouverture de fenêtres à meneaux et des aménagements intérieurs : escalier, cheminée, etc. A la révolution, le Château de Villeneuve fut démantelé mais échappa à la destruction, la municipalité ayant décidé de l'utiliser comme grenier à grains. Ses tours, symbole féodal, furent diminuées, à la hauteur des bâtiments. Les dernières modifications eurent lieu en 1900 : une digue est élevée au Sud afin que l'eau de l'étang soit moins proche du village, la courtine Ouest fut abattue mettant ainsi en valeur, une belle cour intérieure. Le Château de Villeneuve, qui a conservé une homogénéité exceptionnelle, possède un grand escalier, de nombreuses cheminées dont une avec un trumeau du XVI° siècle et des plafonds à la Française. Il a fière allure avec ses douves, ses fortifications, sa cour d'honneur, surtout au printemps quand ses arcades et son enceinte de briques rouges, métamorphosées par le soleil, se détachent sur les nappes blanches de renoncules submergeant l'étang qui le ceinture à peu près entièrement. Bouligneux est resté dans la famille de La palud durant 400 ans. Louis, dernier du nom, Maréchal de camps, mourut en Italie, en 1704, au siège de Vérue et le château passa, par héritage, à Agelisas Gaston de Grossoles de Flaramens, ou il fut gardé dans la famille, jusqu'en 1800. A cette époque et par donation, il illa aux Mac Mahon, puis, par héritages successifs, à la famille de Villeneuve-Esclapon. De 1306 à nos jours, le château de Bouligneux n'a jamais été vendu. Ce château de Villeneuve, de forme trapu, est entièrement inscrit à l'inventaire supplémentaire des M.H. Bouligneux possède un des châteaux, les mieux conservées du département de l'Ain.
Cordonnées par GPS : 46° 01' 27,21" Nord, 4° 59' 28,49" Est


* LA MAISON FORTE DE VILLON A VILLENEUVE - 01480 (Société privée):
de Jackydarne
CC BY-SA 4.0

La Maison Forte de Villon est une maison forte bâtie à Villeneuve, dans le département de l'Ain, en region Auvergne-Rhône-Alpes, en France.La construction de la maison forte de Villon date du XIVe siècle. Elle appartenait aux Sires de Villion. Elle était le centre de la seigneurie de Villion. La seigneurie avec château fort était, à l'origine, la possession des gentilshommes qui en portaient le nom. De leur famille étaient Arthaud de Villion, vivant en 1150, Gui de Villion, chevalier, en 1263-1274, Étienne, en 1295, etc. En 1490, cette seigneurie appartenait à Guillaume de Lyareins ou Glareins, et, en 1530, à Jeanne de la Teyssonnière, veuve de Pierre de Saint-Trivier, chevalier. Philibert de la Teyssonnière, écuyer, seigneur de Villion après Jeanne de la Teyssonnière, ne laissa qu'une fille, mariée à Louis de la Baume, Comte de Saint-Amour, qui la vendit à Jean Godon, seigneur de Graveins (Villeneuve), 1er président au Parlement de Dombes. Anne de Godon, fille unique de Jean, épousa Philibert de Naturel, écuyer. Claude et Nicolas de Naturel, ses fils, l’aliènent à Claude Valeton, échevin de Lyon, père de Jeanne Valeton, mariée en 2èmes noces à Guillaume de Sabran, écuyer. Le 30/05/1606, Villion échut, par adjudication, à Louis Austrein, père de Louis Austrein, Conseiller au Parlement de Dombes, dont la fille unique, Marguerite, le porta, en mariage à Claude-Charles d'Apchon.
Villion fut ensuite uni à la Baronnie de Fléchères (Fareins). Pierre de Sève, baron de Fléchères, le donna en dot, le 17/06/1737, à Gabrielle de Sève, sa fille, en la mariant à Marc-Joseph Pourroy de Lauberivière de Quinsonnas, dont la famille en jouissait encore en 1789. Le château de Villion a été pris d'assaut, en 1378, par le Comte Amédée VII de Savoie. Au XVIIe siècle, existait encore, dans son enceinte, une chapelle dotée d'une rente de 50 livres, à la charge de 3 messes acquittées par le curé d'Agnereins, qui était alors celui de la paroisse dont Villion dépendait. La maison forte de Villon appartient depuis a une société privée. Construite en briques, elle a été classée aux M.H. le 16/10/1992.
Coordonnées par GPS : 46° 03' 11" Nord, 4° 50' 38" Est


* LE CHATEAU DE VIRIEU-LE-GRAND A VIRIEU-LE-GRAND - 01510 (Privé):
de Chabe01
CC BY-SA 4.0

Le Château de Virieu-le-Grand est un château bâti à Virieu-le-Grand, dans le département de l'Ain, en region Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Il est appelé localement le Château d'Honoré d'Urfé. C'est un château fort du XVe siècle. La seigneurie de Virieu-le-Grand en fut propriétaire dès la 2ème moitié du XIe siècle, des comtes de Savoie. La construction du château date de 1077 pour Aimée de Savoie, sur le site d'un temple romain. Le Comte Amédée III l'offrit, avec le Valromey, en dot, à Alix, sa fille, qui épousa Humbert III de Beaujeu. En 1248, Humbert V de Beaujeu l'engage au comte de Savoie, qui promet de le lui restituer contre le remboursement de 2 500 livres, qu'il lui avait avancées pour subvenir aux frais de son voyage en Terre-Sainte, lors de sa 7ème croisade. Le Château de Virieu-le-Grand resta dans la famille de Beaujeu, jusqu'au 3/10/1285, où il fut cédé à Louis de Savoie, Baron de Vaud, qui l'engagea, le 17/11/1319, à Berlion de Rivoire. Au décès de Catherine, petite-fille de Louis de Savoie, il passa, pour ses reprises dotales, à Marguerite de Châlon, sa mère, laquelle le revendit le 18/11/1366, au Comte Vert de Savoie, qui l'inféodera, le 16/10/1370, à Pierre de Gerbais, son trésorier général, puis le retira, le 7/08/1377, pour le remettre, le 29/12/1385, à Louis de Savoie, fils de Jacques, prince d'Achaïe. Louis de Savoie fit rebâtir l'ancien château-fort et mourut, en 1418, laissant pour héritier, le Duc Amédée VIII de Savoie, son beau-frère. Amédée VIII remit la seigneurie de Virieu, le 28/06/1432, à Humbert, seigneur de Glareins (Lapeyrouse), lequel la cèda, le 22/01/1441, au Duc Louis, qui en donne une nouvelle inféodation, le 10/07/1442, à Nicolas Rolin, Chancelier de Bourgogne, père de Claudine Rolin, femme en premières noces de Jacques, Comte de Montbel, et, en secondes noces, d'Antoine de La Palud, chevalier. Après le décès de Claudine Rolin, morte sans descendant, dont les 2 maris furent, de son chef, seigneurs de Virieu, cette terre fit encore retour au domaine ducal. En 1500, elle fut donnée à René de Savoie, Comte de Villars à Villars-les-Dombes), puis confisquée sur lui et comprise dans le douaire de Claudine de Brosse, dite de Bretagne, Veuve du Duc Philippe, puis dans celui de Philiberte de Savoie, femme de Julien de Médicis, Duc de Nemours. En 1523, le Duc Charles l'engagea à Bertholon de Montbel, puis, en 1532, à René, Comte de Chalant. Le Duc Emmanuel-Philibert la retira, le 6/07/1580, et la remit, par contrat d'échange, en 1582, à Renée de Savoie, Marquise de Bâgé, femme de Jacques d'Urfé, Bailli de Forez, laquelle en obtint l'érection en Comté, sous le nom de Châteauneuf, le 12/05/1582. Renée de Savoie transmit son comté à Jacques Paillard d'Urfé, son fils aîné, auquel succèda, en 1599, Honoré d'Urfé, l'auteur du célèbre roman de L'Astrée, écrit, dit-on, dans le Château de Virieu-le-Grand. C'est en faveur de ce dernier que le Comté de Châteauneuf fut érigé en marquisat, sous le nom de Valromey, en février 1612. D'Honoré d'Urfé, Virieu-le-Grand passe, en 16253, à Diane de Châteaumorand, sa veuve, puis à Jean-Claude de Lévy et successivement, ensuite, des Lévy au comte de Clermont-Montoison branche des Clermont-Tonnerre, et enfin aux comtes de Drée et de Mandelot.
Le Château de Virieu-le-Grand brula en 1726. Il n'en reste que des ruines, depuis. Le Château de Virieu-le-Grand est privé, fermé au public.
Cordonnées par GPS : 45° 50' 51" Nord, 5° 38' 45" Est


Mise à jour le 12/03/2019


Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-12/07/2019 - Tous Droits Réservés