LE FORT DE BRUYERES
A BRUYERES-ET-MONTBERAULT
DANS L'AISNE
(02860)

par "Marie51"



C’est dans le village de Bruyères-et-Montbérault, dans l’Aisne, en région Picardie, que se trouve le Fort de Henriot, qui est son nom officiel, mais surnommé plus couramment, par les habitants : le Fort de Bruyères. Ce fort fut construit en 1879 et 1881, par les militaires qui le surnommèrent : « La Batterie de Bruyères).







Conçu à la demande du Général Séré de Rivières, en 1870, le Fort de Bruyères faisait partie d’une barrière en seconde ligne, pour défendre la Capitale, qui se trouvait encerclée par les Allemands.





En 1888, le Fort de Bruyères fut désarmé puis laissé à l’abandon durant de longues années.

Ce n’est qu’en 1914-1918, durant l’occupation du village de Bruyères que l’armée allemande l’utilisa comme prison, pour leurs prisonniers russes.

En 1938, le Génie y fit quelques travaux, afin de stocker le matériel de l’armée française et, y garder leurs munitions. Le gaz asphyxiant (l’Ypérite) était stocké dans des bouteilles en verre épais, d’une contenance de 4 litres.

En 1945, une fois l’armistice signée, les Bruyères récupérèrent les bouteilles non utilisées et décidèrent d’y fabriquer un alcool «  la goutte », pour sa conservation. On en trouve encore la trace dans bon nombre de caves anciennes, dans la l’Aisne.

Le Fort de Bruyères fut appelé de différentes façons : le Fort, la Batterie, la Redoute ou le Fort de la Redoute, bien que son nom officiel soit le « Fort Henriot » du nom du mobile qui, en 1870, explosa, détruisant la citadelle de Laon et y perdit la vie.

En 1961, le Fort Henriot fut vendu aux enchères et acheté par Mr Pipari, Maire de Monempteuil et carrier. Mais l’exploitation se révéla moins lucrative en 1960 qu’en 1920, et Mr Pipari fut contraint d’abandonner son projet.

Celui-ci proposa à la Commune de Bruyères et lui céder pour un coût raisonnable en 1960. Le Conseil Municipal donna son accord, permettant à l’Aisne de récupérer ce fort au passé historique important appartenant depuis au Patrimoine Régional.

La Commune de Bruyères étant peu riche, la gestion de Fort fût confiée à l’Association pour la Rénovation, la Sauvegarde et l’Animation du Fort de Bruyères-et-Montberault (ARSAF) dont le Conseil Municipal fait partie, toutefois.

C’est ainsi que ce fort est devenu une salle des fêtes, servant pour de nombreuses cérémonies (mariages, baptêmes, communions, anniversaires, séminaires, etc.)

Le Fort de Bruyères est implanté sur la partie haute du plateau, à une hauteur de 175 m.

Son fossé est long de 500m. Tous les espaces donnent sur les fossés et deux cours intérieures.

Tout le Fort de Bruyères est construit sous terre. Divers bâtiments en dur, y ont été construits. On peut y voir 3 capénières (galeries qui servaient à communiquer, grâce à un fossé en sec).

A l’entrée du fort se trouve une salle de garde avec sa cheminée.

De nombreux souterrains relient les blockhaus entre eux et mènent aux cours intérieures.
Il reste un ancien abri à munitions.

Voila, notre visite se termine au Fort de Bruyères...



A votre tour d'y venir si l'idée de le découvrir vous séduit.

30/07/2009

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés