LE CHATEAU
DU DUC D'ORLEANS
A LA FERTE-MILON
02460

par "Marie51"



Le château de la Ferté-Milon se nomme en réalité le château du Duc d’Orléans et se situe rue du Vieux Château à la Ferté Milon, 02460, dans le département de L’Aisne, en région Picardie.

Le château fut construit en 1392, par décision du Duc d’Orléans, sur les ruines d’une ancienne fortification, qui datait du VIIIe siècle, appelée à l’époque « Ferte ».



Il occupe une plateforme rocheuse calcaire, qui domine la Vallée, à pic, sur une quinzaine de mètres, le cours de la rivière de l’Ourcq.



Malheureusement, en 1407, le Duc d’Orléans sera assassiné par son cousin et le château de la Ferté Milon ne sera jamais achevé. Le Roi Henri IV le fera démanteler, durant les guerres de religion.

Il ne reste debout aujourd’hui que sa façade longue de 200 m et haute de 20 mètres.



Au dessus de la porte d’entrée, on peut apercevoir le couronnement de la Vierge, large de 7 mètres et haut de 5 metres.

Quels mystères furent donnés devant cette énorme construction ? On donnait le terme de « mystère » à la fin du Moyen Age, à des compositions importantes données sur le thème religieux.

L’accès au château de la Ferté Milon est gratuit. Attention toutefois aux chutes de pierres. Des travaux de rénovation sont en cours depuis plusieurs années.



Le Château de la Ferté Milon oscille entre la présentation d’une ancienne forteresse et le décor d’un théâtre romantique.

Son imposante façade ne fut jamais terminée, suite à la mort du Duc d’Orléans.



Ce château devait être l’un des plus grands chateaux de France, témoin de la puissance du Duc d’Orléans et de sa munificence.

Bien qu’inachevé, il subira les affres des guerres aux cours des siècles et du temps, ne laissant que des ruines imposantes en souvenir.



Si l’on observe avec attention les décorations apportées au château, celui-ci laisse présager un style proche de la Renaissance.

L’entrée est encadrée par 2 tours, dotée d’un éperon, sensée accroître les résistances aux sapes. Pourtant les deux tours sont percées de larges fenêtres, ce qui est contradictoire pour la défense d’une forteresse médiévale. Le Château de la Ferté Milon par sa construction prenait l’allure d’un véritable palais.



Aujourd’hui, un immense projet a permis de mettre en cours la restauration du rempart nord. Le financement des travaux se monte à 1 128 600 euros. Le financement est pris en charge à 100% par le Ministère de la Culture et de la Communication.



Derrière les tours, se trouvent deux canons qui datent de 1909. Ils ont un diamètre de 160 millimètres et sont tournés vers la Vallée.

L’un d’eux est écrit en russe et porte le numéro 5085.





En haut des murailles, on peut apercevoir les anciens mâchicoulis. Les mâchicoulis sont de petites ouvertures carrées ou de larges rainures faites dans le sol du chemin de ronde des tours qui permettaient de défendre le bas des châteaux en y faisant tomber des pierres, du bois ou des matières brûlantes.



Contrairement aux idées qui circulent encore, on ne versait pas de l’huile bouillante sur les assaillants mais de la résine de pin, l’huile étant trop chère et les forêts, elles, fort nombreuses encore, en cette période.



Face au soleil couchant, les immenses fenêtres semblent soudain s’éclairer, rendant au Château de la Ferté Milon, tout son faste et sa beauté mystérieuse.



Paul Fort avait immortalisé le Château de la Ferté-Milon, en écrivant ce texte, dans les Ballades Françaises (1892-1941) :

« Le château noir est-il hanté ? Le noir château de la Ferté. Est-ce le feu ? Est-ce la Lune ?
Rapidement, l’une après l’autres, les 80 fenêtres s’allument.
Le Manoir est-il habité ? Sont-ce des torches agitées que nous promènent des fantômes, ce soir où le plateau s’embaume d’herbes au vent, échevelées ?
- Je suis seul, fantômes, parlez ! »

On peut encore voir les murs d'enceinte qui protégeaient le village.



Ce qu'il reste de ce chateau vous a plû ? Nous reviendrons dans quelques années plus tard, pour voir l'état d'avancement des travaux de sa restauration.

Il faut dire que les travaux ont couté plutot chers aux Français: 1 128 600 Euros et ont débuté le 26.01.2007 !

Je vous propose maintenant d'aller découvrir l'église Saint Nicolas à la Ferté-Milon qui mérite, elle aussi, le détour...
En route !



Mise à jour le 18/10/2008

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés