LE VILLAGE DE PERLES
DANS L'AISNE
02160

par "Marie51"



Direction « Perles » aujourd'hui. Perles un délicieux petit village qui se trouve dans le département de l’Aisne, en région Picardie, sur la Départementale D481. Le Maire de Perles est Mr Christophe GIRARDIN (2008-2014). Perles dépend de l’arrondissement de Soissons et du canton de Braine. Pourquoi ce jour-là, avoir choisi Perles ? Parce qu’il se trouve proche de Reims et qu’un bref aperçu au cours de nos balades en moto m’avait donnée envie d’y revenir, en prenant mon temps, pour y faire de nouvelles photographies. Vu sous le soleil, Perles nous a paru bien agréable et vraiment fleuri, bien qu’il n’y ait plus que 83 habitants (2008) vivant dans ce petit village de France.



Ou étaient cachés ses habitants, ce jour-là, quand nous sommes passés ? Impossible de vous le dire. Nous n'avons aperçu qu’une seule habitante, fort occupée à arroser ses fleurs avec soin. Les autres habitants semblaient avoir disparu comme par magie, bien que l’on soit en plein mois de juillet ! Il est fort probable qu’ils soient fort occupés à faire les moissons, vu la canicule, qui régnait ces temps-ci.



L’église de Perles nous surprend avec son clocher original. Je le trouve vraiment original. Dommage qu’EDF ait oublié ses promesses, entre autre, ceux-ci s’étaient engagés à enterrer leurs affreux fils électriques qui l'entourent, et qui enlaidissent tant nos petits villages de France, tout en gâchant par la même occasion, nos photographies !





Au pied d’un calvaire, un pigeon semble attendre quelque chose, patiemment. Le bus peut-être ? A moins qu’il ne s’agisse de sa mie ?



Les petites maisons, perdues dans un ilot de verdure, sont bien entretenues et propres. Les bois des fenêtres ont été repeints. Un long tronc d’arbre a fini d’une belle mort, transformé en banc public.




Un ancien réservoir à eau a été transformé en bac à fleurs. Rien n’est jeté dans ce petit village. Tout est réutilisé astucieusement de façon écologique.



Les fleurs qui ornent le village sont du plus bel effet. Des roses se dressent vers le ciel comme pour se faire admirer. Il faut reconnaître qu’elles sont superbes ! Je ne résiste pas au plaisir de les photographier.





Un tas de bois coupé nous prouve que celui-ci est toujours utilisé pour faire chauffer les maisons. Un peu plus loin, un abri de bus permet de se protéger de la pluie.





Des roses trémières s'épanouissent devant nous, au fur et à mesure que nous empruntons un petit chemin. Les maisons sont espacées, n'empiétant pas sur les voisins.



Brusquement, je m’arrête stupéfaite, le nez en l’air. Miam ! Il y a une flopée de savoureuses groseilles qui semblent me narguer ! Pas assez grande, pour les attraper, je pousse Didier à m’en attraper quelques unes. Elles sont délicieuses et n’ont pas une once de poussière !



En remontant ce petit chemin, joliment décoré de roses trémières, nous découvrirons un petit escalier qui nous mènera au petit cimetière. certaines stèles ont bougé, suivant les mouvements du terrain. Le gris de ses pierres nous fait penser à Dame Tristesse. Une croix dressée vers le ciel semble lui adresser une ultime prière silencieuse.



Soudain un mouvement dans notre dos nous fait brusquement sursauter. Une jeune chatte, couleur écaille, vient se frotter aux jambes de Didier. Incapable de lui résister, celui-ci commencera à la caresser puis à lui gratter derrière les oreilles. Son ronronnement crescendo sera le plus beau des remerciements pour le plaisir qu’elle prend, toute contente. A-t-elle des maîtres ? Elle ne possède pas de collier. Nous devrons la laisser, malheureusement, bien que nous la trouvions affectueuse et vraiment attachante.



Sur le haut d’un petit mur de pierres, un jeune oiseau lance une dernière mélodie, en regardant se coucher, le soleil. J’en profite pour le photographier avant qu’il ne disparaisse à tire d’ailes.



Après une longue journée, un agriculteur a rangé son tracteur derrière sa ferme. La lumière commence maintenant à baisser. Demain sera une autre journée.



Un petit sabot vide penche le nez vers le sol, désolé de ne pas avoir de fleurs, pour mieux le décorer. Peut-être sera-t-il mieux enjolivé l'année prochaine ?






Une petite boite à lettres originale se distingue devant une maison. Un petit coup de peinture pour la rafraîchir la rendrait surement plus belle, admirative devant les jolies sculptures qui la décorent.



Le long d’un muret, j’aperçois un tuyau qui laisse s’écouler l’eau de la pluie. Une fougère en profite en poussant de plus belle, ses longues feuilles à la recherche d'un peu de fraicheur.



Un petit chemin, décoré de jolies pâquerettes, nous ramène sur nos pas, en direction de l’église, rendant ce petit chemin encore plus agréable.



Une maisonnée se dresse devant nous, laissant flotter dans l’air le parfum de la lavande, qui pousse à ses pieds pendant que son toit absorbe la chaleur grâce à ses panneaux voltaïques. La modernité a su s’adapter au charme de ce petit village.



La petite Mairie de Perles est si discrète, que nous manquons de passer à coté, cahcée par une camionnette. Heureusement son petit panneau nous la rappelle par sa présence. Un message avertit les villageois de rester vigilants avec la météo.




Joliment mise en valeur, par de nombreuses fleurs, une ancienne pompe à incendie retrouve une nouvelle jeunesse, trônant fièrement au milieu du village, apportant un vent de fraicheur et de douceur.




Un panneau à l’entrée du village nous avertit que Perles a déjà obtenu 2 Fleurs au Concours des Villages fleuris. Je reste convaincue que ce joli village fera encore parler de lui, grace à ses jolies fleurs, l’année prochaine, qui rendent ce village plus vivant.



Une chose est sure, nous reviendrons l’année prochaine, pour observer ses changements, car nous avons passé un véritable moment de plaisir à parcourir ce petit village qu'est Perles, véritable oasis de fraicheur et de calme, dans un monde où tout semble être sans cesse en mouvement.




25/06/11

Marie51 et Didier51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés