LA CATHEDRALE RUSSE
SAINT NICOLAS DE NICE
06000

par "Marie51"




Si vous prenez le temps de vous promener dans Nice, vous pourrez découvrir une église russe surprenante : C’est la Cathédrale orthodoxe russe ST Nicolas qui se trouve au coeur de Nice.

Cathédrale Saint-Nicolas, boulevard Tsarévitch
Ancienne Eglise : rue de Longchamp (04.93.96.88.02





Ses horaires d’ouverture :

16/02 au 30/04 = 9H15 à 12H et 14H30 à 17H30
1/05 au 30/09 = 9H à 12h et 14H 30 à 18H
1/10/ au 31/10 = 9H 15 à 12H et 14H 30 à 17H 30
1/11 au 15/02 = 9H 30 à 12 H et 14H 30 à 17H





Le cimetière russe de Caucade est ouvert :

• dimanche et mardi après midi = 4H à 17H
• mercredi et samedi : 9H à 12H et 14H à 17H
• Infos : Tel : 04.93.83.94.08

La Cathédrale orthodoxe russe St Nicolas est la plus ancienne des églises russes en Europe occidentale. Elle date de 1859.





Voici l’histoire de cette belle église russe : Il y avait dans la seconde partie du XIXe siècle, 150 familles russes installées à Nice. Cette colonie était riche et influente et rivalisait par son faste avec celui d’une colonie anglaise, installée sur la Riviera.





Bien qu’enviées par la population, ces familles portaient un lourd fardeau, puisque leurs enfants étaient touchés par la tuberculose et envoyés sur Nice, réputé pour son climat. Malheureusement, beaucoup de ces enfants mourraient, emportés par cette terrible maladie.





Cette colonie russe n’avait pas encore de lieu de culte. C’est en 1856/1857 que se posa la question de la construction d’une église orthodoxe. Alexandra FEODOROVNA, impératrice douainière, s’occupa d’ouvrir une souscription pour trouver l’argent nécessaire à sa construction.





L’église orthodoxe russe St Nicolas et Ste Alexandra, rue Longchamp, est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis le 3/4/1990.





Sa construction a été inspirée par la Cathédrale St Basile le Bienheureux, sur la Place Rouge à Moscou. Elle date de 1903-1912 et est l’une des plus grandes au monde, en dehors de la Russie.





Sa toiture est faite de tuiles venues de Florence et de Blois. Elle comporte de superbes dorures. Quand à la coupole du clocher, elle est recouverte d’or véritable. C’est une étape apaisante et qui change de sentiers battus par son coté irréel en plein cœur d Nice.






Edifice majestueux qui constitue un des pôles les plus touristiques de Nice, la cathédrale orthodoxe St Nicolas se dresse majestueusement du haut de ses 52 m de hauteur. Quand aux jardins ils occupent la surface de 5 220m2 !





Une plaque commémorative stipule : cette Cathédrale a été édifiée grâce à la sollicitude et à la générosité de Sa Majesté l’Empereur Nicolas et de son auguste mère l’Impératrice douairière Marie. La Cathédrale sera inaugurée le 17/12/1912.





Le chantier débuta en avril 1903 et se termina en 1912, mais fut interrompu en 1906, durant 2ans, faute de crédits suffisants.





La Cathédrale orthodoxe russe St Nicolas a coûté à cette époque 1 500 000F or. Elle est devenue depuis un véritable musée de l’art orthodoxe russe. Chaque année, elle reçoit 240 000 visiteurs et fidèles.





Le choix des matériaux fut des plus sélectifs : taille des marbres par des lapicides italiens, majoliques bleu pastel, tuiles polychromes de Florence et de Blois, briques inaltérables de la région rhénane….





C’est dans le parc Bermond, en 1903, que débutera la construction de la Cathédrale.1 C'est à cet endroit qu'en 1865, le Tsarévitch Nicolas Alexandrovitch, fils d'Alexandre II, meurt à l'âge de 20 ans des suites d'une méningite, alors qu'il séjournait à la Villa Bermond.





Peu de temps après, l’Empereur Alexandre II acheta le parc, rasa la villa et fera édifier une chapelle en hommage à son fils, à l'endroit exact où ce dernier est mort.






C'est à proximité de cet oratoire que la Cathédrale St Nicolas fut bâtie. La Chapelle semble aujourd’hui laissée à l’abandon.







Depuis 1923, c'est une association cultuelle qui gère la paroisse orthodoxe Saint-Nicolas de Nice et donc la Cathédrale. Depuis novembre 2006, la Fédération de Russie revendique la propriété de la Cathédrale, déclarant que le terrain sur lequel elle fut construite, appartenait à la famille impériale de Russie avant la Révolution russe de 1975. L'affaire a été portée devant la Justice….

Si vous aimez visiter les cimetières, allez à Nice au cimetière du Chateau, au dessus du Musée de la Marine et le cimetière de Menton, ou de nombreuses familles russes ont été enteressées.

Voila, la visite est terminée. J'espère que cela vous aurez aimé ? Au revoir !



30/7/08

Un petit article de l'AFP sur la chapelle russe :

Journées du patrimoine: fermée pour cause de litige, la cathédrale russe de Nice rouvre

Le 16/09/2011 à 21:18

La cathédrale russe de Nice, fermée depuis lundi pour cause de litige entre l'association qui la gère et la Fédération de Russie propriétaire des murs, va rouvrir ses portes samedi pour les journées du Patrimoine, avant d'être à nouveau close, a annoncé son recteur vendredi.

L'Acor, l'association cultuelle orthodoxe russe qui gère depuis 1923 Saint-Nicolas, refuse depuis lundi d'ouvrir ses portes au public - hormis pour les offices -, protestant contre la décision de la Russie de ne plus faire payer l'entrée.

Selon le recteur Jean Gueit, sans ce droit d'entrée, il n'est "pas possible de payer les cinq salariés" assurant l'accueil et l'entretien de l'édifice, l'un des plus visités de la Côte d'Azur avec quelque 100.000 entrées par an.

"Cette activité commerciale nous permet de rémunérer les salariés et d'entretenir le bâtiment. Puisqu'on nous coupe le robinet, on est obligé d'arrêter. Ils n'ont qu'un seul but: enlever d'ici le clergé actuel et le remplacer par le leur. Ils ont déjà envoyé un prêtre à cet effet", a expliqué à un correspondant de l'AFP Alexis Obolensky, marguillier (responsable laïque) de la cathédrale.

Le père franco-russe Nicolas Ozoline a, en effet, été missionné à Nice comme nouveau recteur de Saint-Nicolas par le patriarcat de Moscou et attend désormais que l'association cultuelle lui remette les clefs de l'église. "La solution la plus simple aurait été que les membres de l'Acor appliquent les décisions de justice et libèrent les lieux, mais comme ils ne le font pas, eh bien la justice suivra son cours", a prévenu ce religieux, interrogé par le correspondant de l'AFP.

L'ambassadeur de Russie en France, Alexandre Orlov, a enfoncé le clou dans les colonnes du quotidien Nice Matin daté de jeudi: "Nous irons jusqu'au bout pour récupérer la cathédrale".

La Fédération de Russie est devenue propriétaire de la cathédrale en mai à la suite d'un arrêt de la cour d'appel d'Aix-en-Provence, au terme d'une longue bataille judiciaire menée par l'Acor, qui s'est depuis pourvue en cassation.

"On a été obligé de céder sur la question des droits de propriété, mais pour les clés et les papiers, on ne cédera pas", a prévenu Jean Gueit. "La Russie est propriétaire du terrain, donc des murs au jour d'aujourd'hui, mais pas propriétaire du contenu" de la cathédrale, a-t-il encore souligné.

Bâtie au début du XXe siècle et classée monument historique, la cathédrale Saint-Nicolas, plus grand édifice orthodoxe russe hors de Russie, renferme de nombreux trésors, dont une superbe iconostase et quelque 300 icônes.

Marie51 qui reprend la route …Vroum ! vroum !



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés