LE VILLAGE DE CARIGNAN
08110
DANS LES ARDENNES

par "Marie51"



Connaissez-vous le charmant village de Carignan, dans le département des Ardennes, en région Champagne-Ardenne ? Non ? Alors, regardez vite cet article et ces photos d'un village magnifique à découvrir en été. Carignan se trouve à quelques kilomètres de la frontière belge. Les habitants sont appelés les Yvois, vous allez découvrir pourquoi...



Jusqu'en 1662, en effet, Carignan portait le nom d'Yvois. Si le village a changé de nom, les habitants sont restés fidèles à leur ancien nom et sont appelés les Yvoisiens.



Carignan compte 3 188 habitants (2006) pour une densité de 233 habitants/km2. Le Maire de Carignan est Mr Denis Lourdelet (2008-2014). Carignan fait partie de la Communauté des Communes des Trois cantons Carignan, Mouzon, Raucourt. Sa superficie est de 14,01 km2; son altitude varie de 161 m à 293m. le point le plus haut est le Mont Tilleul.



Les coordonnées par GPS de Carignan sont :

49°38'00" Nord et 5°10'07" Est



Que découvrir à Carignan ?

* La Collégiale Notre-Dame qui date du Moyen-Age. Détruite durant la guerre, la Collégiale Notre-Dame fut reconstruite en 1945.





L'horloge de la collégiale est représenté par un soleil. Son clocher se dresse, droit et fier, dans l'air.







* Les Vestiges des Fortifications (XVI-XVIIe siècles) avec son escalier et le corps de garde qui se situe à La Porte de Bourgogne. Sur 10 bastions, il en reste encore 8. Trois d'entre eux ont conservé leurs casemates à étages, bâties sous Charles Quint, au XVIe siècle.

* La Chapelle Saint Pierre au Hameau de Wé qui dépendait du Prieuré des Jésuites de Muno en Belgique. On peut admirer de beaux retables baroques, en bois avec chronogrammes.

La rivière la Chiers traverse le sud de Carignan, puis rejoint la Meuse.



Nous passons devant un Monument aux Morts dédié aux 156 R.I.F :



Carignan est un village ancien qui remonte à l'époque romaine. Les Romains nommaient ce village "Epoissi Vicus". C'était une étape de la Voie Romaine qui menait de Reims à Trèves.

A la sortie du village, nous nous arrêtons pour admirer des chevaux superbes, dont la robe couleur fauve resplendit au soleil.





Certains d'entre eux semblent très maigres au point que l'on voit leurs cotes. Ont-ils été malades ? Heureusement, ils broutent allégrement l'herbe fraiche et humide dans le champ.



Carignan le 25/09/2011

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés