LA BATAILLE DE STONNE
DANS LE VILLAGE DE STONNE
DANS LES ARDENNES
08380

par "Marie51"



Situé dans le département des Ardennes, nous arrivons à Stonne. Le petit village de Stonne, en région Champagne-Ardenne, ne comptait plus que 99 habitants en 1999, puis sa population est repartie à la hausse avec 184 habitants en 2007. La Maire de Stonne est Mme Franciane CLOUET. Le village de Stonne porte encore les stimates d'une guerre qui fut terriblement âpre et violente.



En 1940, du 15 au 18 Mai, Stonne fut le théâtre d'une bataille de chars imposants, entre les soldats Français et les soldats Allemands. Stonne verra finalement la victoire acquise aux Français.



Stonne était en effet situé sur un point culminant, dont l'enjeu stratégique était important pour les deux armées, puisque ce village sera pris et repris 17 fois en 4 jours !!! Face à ces batailles incessantes, le village sera entièrement détruit.





Surnommé "le Verdun de 1940" Stonne fut comparé à la ville de Verdun, après la bataille de Verdun qui eut lieu en 1916. Du 4 Mai au 11 Juin 1940, l'Armée Française a contenu les offensibes allemandes, entre la Chiers, la Meuse, la Bar et l'Aisne.



En parcourant le village de Stonne nous allons découvrir son Mémorial dédié à la mémoire des Unités ayant combattu dans les Ardennes.



Tout près du Mémorial de Stonne, se trouve un authentique Char B1 bis, bien entretenu. Ce char laisse songeur mon chéri.





Ce char B1 bis pèse 31,5 tonnes ! Il possède un canon de 47 mm sous tourelle ; 1 mitrailleuse de 7,5 mm en tourelle ; 1 obusier de 75 mm. Son blindage fait 60 mm d'épaisseur ; l'équipage était composé de 4 hommes ; Il avait un moteur Renault 6 cylindres ; sa puissance était de 307 CV ; sa vitesse était de 28 km/heure ; il avait une autonomie de 180 km. Le char B1 bis fut adopté en 1934 puis modifié en 1938.



C'est un char d'accompagnement de l'Infanterie, de rupture et de combat. Il est bien protégé par un blindage important mais lent à faible rayon d'action.

D'autre part, il nécessite un équipage bien entraîné (conduite-pointage - réglage - armement). Il a été fabriqué en trop petite série : seuls 344 appareils auront été réceptionnés en juin 1944.



La table d'orientation nous a permis de mieux comprendre le déroulement de la Bataille de Stonne, avec les autres villages, situés aux alentours face à l'armée allemande.



Un char AMX 13-C90 a été installé, un peu plus loin, sur une dalle de béton, pour rendre hommage à toute l'unité blindée. C'est un char français moderne construit en 1960. Il possède en armement, un canon de 90mm, une mitrailleuse de 7,5mm, et des tubes de lancement d'artifices fumigènes.



Son poids total en tourelle en ordre de combat est de 11,5 Tonnes.
Sa longueur hors tout : 6,36 m
Sa largeur hors tout : 2,51 m
Sa hauteur non compris les antennes : 2,18 m



La consommation sur route du Char AMX13 est de :110 à 130 L/heure
Consommation tous terrains : 40 à 50 L à l'heure
Autonomie sur route : 350 à 100 km
Autonomie en tous terrains : 9 à 11 heures



Une carte du circuit historique est aussi visible. Cette fresque a été créée par Maurice CALKA.





L'église de Stonne a été entièrement reconstruite après la Seconde Guerre Mondiale mais j'ai oublié de faire une photo de celle-ci.

Nous avons escaladé des marches taillées dans la Butte de Stonne appelée "le Pain de Sucre". Il faut savoir que la Butte de Stonne était, autrefois, un ancien tumulus gallo-romain, qui était situé sur la Voie Romaine, menant de Reims à Trèves.



J'en ai profité pour faire quelques photos de fleurs sauvages qui poussaient, tout le long des marches. Elles étaient magnifiques et vraiment colorées comme souvent le sont les fleurs sauvages. Elles apportaient un peu de douceur dans ce lieu qui fut rempli de tant de drames et de larmes.





Arrivés tout en haut de la butte, nous fumes stupéfaits devant le panorama grandiose qui s'étendait sous nos yeux. Et dire que cet endroit à l'air si paisible fut un des lieux les plus terribles en affrontements meurtriers ! Une croix se dressait, tout en haut de la Butte de Stonne, tordue par les éléments, à la mémoire des Combattants de Stonne. Un banc de bois nous attendait pour se reposer.





En voyant le char rapeticé, en bas de nous, je me rendis compte de la hauteur sur laquelle nous nous trouvions. Le paysage était vraiment impressionnant quelque soit l'endroit où nous regardions. Ce n'est pas étonnant que cet endroit ait déclenché tant de convoitises de la part des belligérants.





Aujourd'hui, c'est une impression de paix que l'on ressent en voyant toute cette immensité. Durant la guerre, les hommes qui se battaient n'entendaient que le bruit du canon tonner, se demandant craintivement sur qui les bombes allaient retomber, combien allaient en réchapper.





Plus de 300 000 hommes ont perdu la vie, dans cette région, pour défendre notre pays que l'on nomme: La France. Aujourd'hui, la Paix est revenue mais chacun sait combien la folie des hommes peut redevenir meurtrière et faire basculer des millions de destins.



J'ai voulu que cet article soit un véritable hommage rendu, à tous ces soldats courageux, trop souvent anonymes, qui ont sacrifié leurs vies en défendant ce pays. Je dédie aussi cette fleur à toutes les mères qui pleurent encore ces fils qui ne reviendront jamais mais qu'aucune d'entre elles, n'oubliera jamais...



Voila, la visite se termine à Stonne et j'espère simplement vous avoir donné envie d'y venir, pour découvrir ce village des Ardennes.

17.07.2011

Marie51 et Didier51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés