LA VILLE DE NOGENT-SUR-SEINE
DANS L'AUBE
10400

par "Marie51"



Nogent-sur-Seine se situe dans le département de l'Aube, en région Champagne-Ardenne. Nogent-sur-Seine est aussi la Sous-préfecture de l'Aube. Ses habitants sont nommés les Nogentais. Le Maire de Nogent-sur-Seine est Mr Gérard ANCELIN.

La ville compte 6064 habitants (2010) pour une densité de 303 habitants/km2. Nogent-sur-Seine est en intercommunauté et fait aprtie de la Communauté de communes du Nogentais.

Connue depuis l'époque gallo-romaine, Nogent-sur-Seine fut rattachée comme commune au Comté de Champagne, au XIIe siècle.

Une bataille eut lieu, Le 23 juin 1359, près de Nogent-sur-Seine, entre l'évêque de Troyes Henri de Poitiers et les Anglo-Navarrais dirigés par Eustache D'Abrichecourt. Ce dernier s'en sortira perdant.

Puis Nogent-sur-Seine, en 1442, fut détruite par un incendie.

La ville fut remarquée, en 1814, pour la bataille qui opposa les armées de Napoléon et de Wurtemberg, lors de la Campagne de France. Le 12 février, un nouveau combat détruisit, la ville, dans un incendie2

Si vous vous dirigez sur Nogent-sur-Seine, vous verrez de loin ses centrales nucléaires. Ses deux tours aéro-réfrigérantes sont hautes de 165 m. La centrale nucléaire de Nogent se trouve en amont, sur le fleuve.

Que voir à Nogent-sur-Seine ?

- Tour de l'église Saint-Laurent

- Pavillon dit de Henri IV L'Église Saint-Laurent, construite en plusieurs étapes aux XVe siècle et XVIe siècle. Abri des amours post-mortem d'Héloïse d’Argenteuil et Pierre Abélard avant leur transfert à Paris au Père-Lachaise, elle est ornée de sculpture de Ramus, Paul Dubois et Alfred Boucher. Son orgue et sa tour admirée par Louis XIV, en font un monument très intéressant.

- Le Musée Paul Dubois - Alfred Boucher, fondé en 1902 par Alfred Boucher : archéologie, peinture et sculpture. Le musée a fait l'acquisition en 2008, d'une œuvre de Camille Claudel, Persée et la Gorgone. Soutenu par un mécénat très actif, un projet est en cours pour un musée consacré entièrement à Camille Claudel.

- L'Hôtel de Valville : installé au XVIIe siècle, l'Hôtel de Ville fut détruit en 1814 lors de la Campagne de France menée par Napoléon Ier. Déménagé plusieurs fois, il est installé finalement dans l'hôtel de Valville édifié au XVIIIe siècle par Monsieur de Valville, receveur de taxes. Aujourd'hui, les cérémonies civiles et municipales y sont célébrées et en décembre, depuis près de 15 ans, des expositions temporaires principalement contemporaines d'artistes locaux y sont mises en place.

- La Halle : comme toute ville alluviale aux activités commerciales anciennes, Nogent-sur-Seine concentrait autrefois de grandes quantités de denrées. Celles-ci étaient au départ stockées dans des bâtiments rue de la Halle. Détruits au XVIIIe siècle, ils ne furent pas remplacés et le marché du se tenir grande rue Saint-Laurent. Après de nombreuses réclamations, la halle fut construite en 1851 à proximité de la Seine.

- La Maison Claudel du XVIIe siècle reçut la famille de Paul et Camille Claudel. Ils y vécurent trois ans. Camille, âgée d'une douzaine d'années, y prit des leçons de sculpture auprès de Ramus et d'Alfred Boucher. Ce dernier, partant pour l'Italie, la confia à son ami Auguste Rodin, à Paris.

- Les Moulins Sassot, attestés depuis 862, ont accompagné la ville dans son évolution. Simples constructions d'abord, ils deviennent de plus en plus solides, surtout après un premier incendie en 1629. Toujours à la pointe des innovations, l'usine finit par enjamber le fleuve pour alimenter 15 meules. En 1880, Pierre Sassot fait l'acquisition des moulins et y construit un silo en 1901. Ravagés par un nouvel incendie, ils sont reconstruits en 1908, équipés de turbines et remis en service. Les moulins accueillent aujourd'hui le siège du groupe agro-industriel Soufflet depuis 199412,13.

- Les Ponts, apparus en même temps que la ville sous des formes rudimentaires. Au XIIIe siècle, ils deviennent capables de supporter des convois importants. Les modifications artificielles du lit de la Seine et les nouvelles écluses entraînèrent de nouvelles architectures multipliant les arches. Au XVIIIe siècle, l'ingénieur Perronet reconstruit le pont Saint-Edme avec une arche unique permettant enfin aux bateaux de passer. Détruits régulièrement au cours des guerres, ils datent, pour le pont Saint-Nicolas de 1834 et pour le pont Saint-Edme de 195814.


Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés