LE PALAIS IDEAL DU FACTEUR CHEVAL
A HAUTERIVES
(26390)

par "Marie51"



Il y a, à voir absolument, dans la Drôme, le Palais idéal du Facteur Cheval à Hauterives, dans le département de la Drôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Etrange nom, devez-vous penser... En effet, mais il est encore plus étrange et incroyable de découvrir ce que cet homme modeste, a su réaliser, par ses mains et son imagination. Je vais vous conter l’étrange destin de cet homme, Ferdinand CHEVAL, qui fut, durant 29 ans, le facteur de Hauterives, un petit village de la Drôme.



Né à Charmes-les-Herbasse, en France, Ferdinand CHEVAL fut un facteur rural, un bâtisseur autodidacte et un sculpteur visionnaire, puisqu’il édifia entre 1879 et 1912, son étrange Palais Idéal, où il mélangea les styles de tous les pays et, où toutes les époques sont mêlées et confondues, avec une audace inouïe.



C’est le 12/7/1867 que Ferdinand prêta serment pour devenir le facteur des Postes.

En 1869, nommé facteur rural à Hauterives, dans la Drôme, Ferdinand doit parcourir, chaque jour, "32 km à pied", pour faire son métier de facteur. Non, vous ne rêvez pas, il doit faire 32 kms à pied, chaque jour!



« Que faire en marchant sans arrêt dans le même décor, à moins que l’on ne songe, se dit-il. Pour distraire mes pensées, je construirai un rêve, un palais féérique. »



Désireux d'abord de se faire inhumer dans son Palais idéal, il se heurte alors à la législation française. Il revoit son projet initial d'une tombe d'inspiration égyptienne, au décès en 1894, de sa fille. La tombe est alors en ciment, pierres et coquillages, surmontée d'une croix.



En 1914, il achète une concession dans le cimetière et se consacre pleinement à la construction de sa propre tombe qui débutera en 1914), après avoir déplacé celle de sa fille. Ce travail durera jusqu'en 1922. Il y sera inhumé après son décès, survenu en 1924.



Ferdinand CHEVAL va passer un temps fou, pour bâtir ce palais original, dont il rêve, qu'il nommera "le Palais Idéal" :

* 93 000 heures de travail
* 10 000 journées
* 33 ans d'épreuves



Durant toutes ces années, Ferdinand va s’atteler à ce projet incroyable : construire un palais extraordinaire, malgré les quolibets de ceux qui viennent le voir travailler, sur son projet puis, finalement, qui demeureront admiratifs, devant la complexité incroyable et la richesse de son talent.

Tous les arts sont réunis dans la construction de son Palais Idéal: l’art naïf, l’art brut, l’art surréaliste, historique, Gaudi, etc…

Son "Palais Idéal" a été construit de 1897 à 1912. Une fois, le Palais Idéal achevé, Ferdinand Cheval décide de créer, à 78 ans, son propre tombeau, sentant la fin de sa vie approcher. Il le surnommera : Le tombeau du silence et du repos sans fin.



"Après avoir terminé mon Palais de rêve, à l’âge de 77 ans et au bout de 33 ans de travail opiniâtre, je me suis trouvé encore assez courageux pour aller faire mon tombeau au cimetière de la Paroisse.

Là encore, j’ai travaillé 8 années d’un dur labeur. J’ai eu le bonheur d’avoir la santé pour achever ce tombeau appelé « Le Tombeau du silence et du repos sans fin » à l’âge de 86 ans.

A la mort de sa fille, en 1894, il décide de reprendre les esquisses du tombeau égyptien qu'il souhaitait intégrer dans le Palais afin de s'y faire enterrer, projet qui abandonné, faute d'autorisation officielle. Il créera alors une chapelle funéraire qu'il adaptera, avec une croix, au fond du cimetière d'Hauterives. Puis il l'habillera avec une stèle de ciment, diverses pierres et de nombreux coquillages.

En 1914, il achètera une concession au cimetière d'Hauterives, fera déplacer la chapelle funéraire de sa fille et érigera son propre tombeau.

Au cimetière, le tombeau de Ferdinand CHEVAL ressemble à son Palais idéal. La sculpture réalisée est en Art Brut. Le tombeau matérialise la "dernière manière", plus abstraite, du Facteur Cheval. On ne peut qu'être admiratif devant ce que cet homme modeste a su créer de ses mains, tout en donnant vie à ses rêves.

De nombreux artistes viendront s'incliner devant ses oeuvres : André Breton, Max Ernst, Pablo Picasso, Niki de Saint Phalle, André Malraux, André Breton, médusés par son génie et sa créativité. Son tombeau est classé aux M.H. depuis le 23/05/2011.


En 1994, la commune de Hauterives prend en main la gestion et l'héritage du facteur Cheval : le palais idéal, et la tombe. La même année, la commune décide que la concession ne s'applique plus pour 15 ans renouvelables mais que celle-ci devient perpétuelle, en reconnaissance du patrimoine légué à la commune, qui contribue au rayonnement culturel et touristique, mais aussi financier, du village, sur décision unanime du Conseil Municipal.


Adresse : Palais Idéal du Facteur Cheval - 8, rue du Palais - 26390 Hauterives - Tél. +33 (0)4 75 68 81 19
contact@facteurcheval.com
Coordonnées par GPS : 45° 15' 00" Nord et 5° 01' 08" Est

Le facteur Ferdinand Cheval a réalisé son rêve, grâce à son courage et sa ténacité...
Combien d'entre-nous en seraient capables, aujourd'hui ?


Mise à jour le 31.07.2016

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés