BORDEAUX (33)

par "Marie51"




Bordeaux est une ville qui ne peut laisser indifférent, pour de multiples raisons que je vais essayer de vous communiquer. Au premier abord, j’ai été impressionnée par sa traversée. Je suis arrivée sur un pont gigantesque, qu’il a fallu traverser. On se sent soudain suspendu dans les airs, tout en étant emporté par la circulation.




Tout parait gigantesque dans cette ville : Ses immeubles dont certains remontent à d’autres siècles ; ses boulevards aussi grands qu’un périphérique ; les locaux de ses administrations ; ses statues ; ses rues qui s’allongent à perte de vue…Même le plus malin des petits poucets serait impressionné par ces dimensions surréalistes !

Certaines statues dans Bordeaux sont magnifiques. Par contre, d'autres m'ont parues « bizarres ».









Après avoir roulé sous une chaleur étouffante (36°), l’arrivée dans Bordeaux se fait sous une pluie diluvienne, durant une bonne vingtaine de minutes. Des trombes d’eau impressionnantes qui se mettent à tomber, soudainement. J’en avais oublié que l’Océan Atlantique était si proche ! Mieux vaut donc prévoir les imperméables et parapluie, dans les valises, même si beau temps est annoncé. Le temps change ici vraiment très rapidement.



La première chose qui surprend dans Bordeaux est la découverte de la pauvreté, pourtant bien cachée, aux premiers abords. A de multiples signes, celle-ci transparaît si vous y prêtez un peu plus d'attention. On découvre des façades magnifiques mais gâchées par une pollution noirâtre, qui recouvre les murs des maisons comme une lèvre insidieuse.



Quittez le cœur de la ville et vous serez surpris de voir comme la richesse peut disparaître pour se trouver face à la misère la plus extrême. Bizarrement, je n’ai pas vu de mendiants à Bordeaux ni de gens qui font la manche. Il n’y en aurait donc aucun ? Non ! C’est impossible et bien plus astucieux …Il est vrai qu’avec la loi signée, interdisant tout vagabondage, on tente de les décourager de venir se montrer dans les villes. L’honneur est sauf.

La population est agréable et semble vaquer à ses occupations tranquillement. Pas de bruit de klaxons intempestifs par des chauffeurs exaspérés comme je l’ai vu dans de nombreuses villes de France. La circulation est fluide. Les conducteurs ne semblent pas le moins du monde stressés. Pas de bruit !? Il est vrai que les boulevards sont larges et sur plusieurs voies.



Par contre, les trottoirs sont un peu justes pour avancer, même pour deux personnes voulant marcher, coté à cote. Autre désagrément que j’ai pu observer, toutes les poubelles traînent sur les trottoirs en permanence, tout au long de la journée. Seuls, les piétons ont bien du mal à circuler, devant jongler entre elles et les crottes de chien qui sont légion !

Et dernier désagrément observé, dans cette ville, une foule de travaux qui ont démarrés aux quatre coins de Bordeaux, donnent l’impression aux touristes d’une ville bombardée. Pour le tourisme, qui vient surtout en plein été, je reste sceptique de leur donner envie de revenir. L’image de cette ville plongée en pleine période estivale, en plein travaux n’est guère valorisante…

Dernière image qui choque encore plus : le nombre de tags importants qui enlaidissent tout, même un Foyer pour Jeunes construit à quelques mètres à peine du Conseil Régional, dont les tags paraissent exploser dans le décor, triomphants de laideur, en toute impunité. Même le Trésor Public qui repeint récemment, s’est retrouvé lui aussi tagué !









Une fois sur place, le coeur de la ville se dévoile aux visiteurs ébahis devan un paysage de science fiction stupéfiant. Les immeubles de nombreuses administrations sont énormes, monstrueusement gigantesques, que cela en est effarant ! J’imagine combien l’entretien de ces énormes bâtiments doit être pour les contribuables un gouffre financier sans fond ! A l’heure où l’on demande aux contribuables de se serrer la ceinture, toujours plus, il est incohérent d’observer un tel débordement de luxe.





Je suis tombée par le plus grand des hasards, sur le bâtiment de la Bourse du Travail. Il possède de très belles sculptures ! :



Certains immeubles paraissent pompeux, presque arrogants, face à l’état abandonné de la ville que l’on découvre, rapidement, dès qu’on s’éloigne du Centre Ville.









A Bordeaux, vous pourrez voir aussi l'église protestante réformée nommée le Temple du Hâ.




Ce que j'ai pu apprécier, c'est le fameux tramway ; dans ma région, les travaux devraient bientot commencer. Premier constat, c'est propre, agréable et le traway est vraiment silencieux !





Gare où vous mettez les pieds car le tramway fait si peu de bruit que vous pourriez vous faire renverser, s'il n'avait une petite clochette qui tinte dans l'air joyeusement...Le Tramway est vraiment silencieux...Agréable et sans pollution ! Belle découverte !

A maintes reprises, j'ai aperçu des portes cachées par des rideaux à l'extérieur...Grace à mon Amie "Muse",j'en connais depuis la signification : Cela évite que le soleil n'habime la couleur des peintures...





Voila ma première visite de Bordeaux. Prochaine visite son architecture, ses églises et son parc floral....Un peu de patience...car c'est assez long à vous préparer.

Juste un regret: J'aurai aimé faire des "photos de nuit des quais" qui sont superbement éclairés, parait-il. Si des photographes amateurs ou pro.veulent m'en adresser une ou deux,pour mieux faire connaitre cette immense ville, et enrichir ce nouveau site, " merci d'avance".

11.7. 2007


Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés