LA FAUNE
DE L'ILLE-ET-VILAINE
(35)

par "Marie51"



L'Ille-et-Vilaine vous réserve quelques belles surprises avec sa Faune, en région Bretagne, en France. Soyez attentif, patient et vous aurez l'occasion d'admirer quelques espèces rares de cette faune variée et intéressante à découvrir. En compagnie de Marie51, vous allez découvrir aussi bien des Mammifères, des Oiseaux, des Insectes, etc qui vivent dans l'Ille-et-Vilaine.

- LE RAGONDIN :


Le Ragondin est une espèce de mammifères de la famille des Myocastoridae. Il fait partie de la faune qui vit en Ile-et-Vilaine, en France. Le ragondin est la seule espèce actuelle du genre Myocastor.Le Ragondin ressemble au Castor. Mais il a une queue de rat. Par ailleurs, ses dents sont de couleur orange. Son nom scientifique est le Myocastor coypus. La longueur de son corps fait 52 cm à l'age adulte. La période de gestation de la femelle est de 132 jours. Ce gros rongeur, originaire d'Amérique du Sud, est introduit en Asie, Afrique orientale, Amérique du Nord, Europe au XIXe siècle pour l'exploitation de sa fourrure bon marché. De mœurs à tendance crépusculaire et nocturne, il peut avoir une activité diurne non négligeable. Le froid est redouté par le Ragondin. En effet, sa queue gèle par grand froid et l'animal meurt d'une cangrène. On le trouve présent dans plus de 70 départements en France. Il aime les zones humides. Le ragondin est reconnaissable à ses 4 grandes incisives orange, comme chez les castors, mais tirant plus sur le rouge. Il se distingue du rat musqué par sa taille plus importante. La section de sa queue, ronde chez le ragondin alors qu'elle est ovale chez le rat musqué, le différencie aussi des castors qui ont une large queue plate. La présence en nombre du ragondin limite la croissance des rats musqués réputés plus nocifs que les ragondins.


- LE GOELAND ARGENTE :


Le Goëland argenté fait partie de la Faune qui vit en Ille-et-Vilaine, en région Bretagne, en France. Le Goéland argenté ou Larus argentatus, est une espèce d'oiseau de mer européen, de taille moyenne, qui fiat parie de la famille des Laridae. Blanc à dos gris, il est génétiquement proche des autres goélands à tête blanche du genre Larus. Mâle et femelle sont presque identiques, mais le juvénile possède un plumage très différent et mettra 4ans à acquérir son plumage d'adulte. Le plumage d'éclipse se met en place par une mue complète se déroulant entre mai et octobre. Il se caractérise par des stries longitudinales brun-gris sur la tête et la nuque. Cette modification du plumage est accompagnée d'une très légère modification de la couleur du bec et des pattes, qui deviennent un peu plus ternes. Ces stries disparaissent après une mue partielle qui se déroule entre janvier et avril, pour faire de nouveau place au plumage nuptial, le bec et les pattes reprennent alors des couleurs plus vives. Le goéland argenté mesure entre 55 et 67 cm de longueur pour une envergure de 130 à 160 cm, et pour un poids variant de 750 à 1 250 g3,4. L'aile pliéenote 3 mesure entre 410 et 450 mm chez le mâle, et entre 390 et 425 mm chez la femelle. La longueur de la queue varie de 160 à 180 mm, celle du bec de 47 à 60 mm et celle du tarse entre 63 et 68 mm.


- LE MOUTON :


Le Mouton est un mammifère qui fait partie de la Faune que l'on voit en Ile-et-Vilaine, en région Bretagne, en France. Le male est appelé le mouton, la femelle la brebis et son petit l'agneau. Cet animal curieux est très craintif. Sa laine sert à fabriquer des vêtements. Sa chair est particulièrement recherchée. La femelle produit du lait. Sa peau permet de produire des vestes de peau. C'est un mammifère ruminant qui est présent aujourd'hui, surtout, domestiqué, bien que 6 espèces sauvages existent toujours. Les Moutons sont des ongulés marchant sur deux doigts (Cetartiodactyla). Ils descendent d'un mélange de sous-espèces de l'espèce de mouflon sauvage (Ovis gmelini ou Ovis orientalis) la plus occidentale, à 54 chromosomes, originaire du Moyen-Orient. Mais la viande de mouton peut être porteuse de plusieurs maladies : la Brucellose, la Douve du foie (parasite du foie), Lathyrisme, la Fièvre catarrhale (maladie de la langue bleue), la Tremblante du mouton, la Maladie animale à déclaration obligatoire, et la Maladie de Schmallenberg. Les Moutons mesurent entre 1 et 1,5 m de long, queue comprise. Les brebis pèsent généralement entre 45 et 100 kg alors que les béliers pèsent entre 45 et 160 kg. Les moutons ont 32 dents. Comme pour les autres ruminants, les 8 incisives sont portées par la mâchoire inférieure et viennent s'appuyer sur un bourrelet édenté porté par la mâchoire supérieure, ce qui permet à l'animal d'arracher la végétation. Il n'a pas de canines, mais un écart important entre les incisives et les prémolaires. Cette partie s'appelle la barre. Le Mouton peut vivre 10 à 12 ans et certains ont même atteint les 20 ans ! Au cours du rut, des béliers, même normalement très amicaux envers leur maître, peuvent devenir agressifs envers l'Homme en raison d'une augmentation de leurs hormones mâles.


- LE COQ DE JANZE :


Le Coq de Janzé porte fièrement le nom de la ville de Janzé, dans le département de l'Ille-et-Villaine, en région Bretagne, en France. Cette race avait disparu en 1980. Le mâle atteint les 2,5 kg. Son corps est bien proportionné. Ses plumes sont très serrées le long du corps. Cette espèce, qui a bien failli disparaitre, est à nouveau élevée et très recherchée.


- LA POULE DE JANZE :


La Poule de Janzé fait partie de la Faun e en Illeet Vilaine, en région Bretagne, en France. La Poule de Janzé est une race de poule domestique. la poule 2 kg. Cette volaille a une forme élégante et parfaitement proportionnée. Son port est altier et son allure est vive. Son ossature est très fine, rigide et légère. La taille est moyenne, mais paraît, à l'oeil, plus légère qu'en réalité, car ses plumes sont excessivement serrées près du corps. Un agriculteur exploitant pommiers à cidre bio et ruches près de Janzé a remarqué en juin 2016 que les poules de Janzé semblaient très efficaces dans la lutte contre la prolifération du frelon asiatique.



- LE RENARD ROUX :


Le Renard roux fait partie de la Faune qui vit dans le département de l'Ile-et-Vilaine, en région Bretagne, en France. Jusqu'à la fin du XVIIe siècle, le Renard était encore appelé Goupil. Le Renard est un canidé. Le Renard femelle adulte est la renarde. Le renard juvénile est un renardeau. Le renard « glapit » (cri bref, peu sonore) et « jappe », aboiement aigu (jappement) en période de rut, qui s'entend très loin. Le Renard pratique le « mulotage » pour chasser. Les excréments du renard sont appelés des « laissées ». Les renards vivent entre 2 et 3 ans, mais leur espérance de vie peut aller jusqu'à 10 ans et même plus, lorsqu'ils sont en captivité. Son museau est allongé, ses oreillées sont dresses, son poid est de 6km environ, sa petite taille est de 60 à 75 cm pour le corps, et de 35 à 50 cm pour la queue. Quand ils chassent, les renards approchent doucement de leur proie, puis bondissent pour la plaquer au sol. Cette pratique s'appelle le « mulotage ». Les Renards sont des vecteurs de la rage, de la trichinose ou de l'échinococcose alvéolaire, maladie qui peut se révéler mortelle chez l'homme. Cette pathologie est souvent découverte, plusieurs années, après l'avoir contractée : certaines personnes sont mortes car les médecins croyaient à un cancer du foie. Ces maladies sont transmises par la salive ou les excréments des carnivores porteurs ou par ingestion d'aliments souillés par eux.


- LE MURIN DE DAUBENTON :


Le Murin de Daubenton (Myotis daubentonii), ou vespertilion de Daubenton, est une espèce de chauves-souris du genre Myotis. C'est une espèce crépusculaire et nocturne au vol rapide qui, pour se nourrir, fréquente la surface des plans d'eau et les ripisylves. Ses caractéristiques sont les suivantes : la Taille : corps de 7 à 9,5 cm, son envergure : 21 à 25 cm, son poids : 6,5 à 12 g, son Habitat : lieux boisés à proximité de plans d'eau ou de rivières. Il s'abrite dans des arbres creux, ou les anfractuosités des vieux murs et ponts. Son Alimentation est composée de moustiques, tipules, papillons de nuit au ras de l'eau, crustacés et de quelques alevins. Sa Reproduction : gestation de 50 à 60 jours, un seul jeune par an, et une naissance en juin. Sa longévité est exceptionnelle pour un si petit animal puisqu'il peut vivre jusqu'à 20 ans !



- LA POULE D'EAU :


La Gallinule Poule-d'eau appelée aussi de son nom scientifique la Gallinula Chloropus, est un oiseau aquatique qui appartient à la famille des Rallidés et à l'ordre des Gruiformes. La Poule d'eau fait partie de la Faune de l'ile-et-Vilaine,ou région Bretagne, en France. Plus petite qu'un canard, la Poule d'eaupossède de longues pattes. Elle possède de longs doigts de couleur jaune-verdâtre, non palmés. Le bec et la plaque frontale sont d'un beau rouge vif, avec l'extrémité du bec jaune. Elle a un plumage noir ardoisé. On distingue une fine bande blanche sur ses flancs. Ses pattes et les longs doigts sont verdâtres. Ses yeux sont rouge foncé. Le mâle est légèrement plus grand. C'est un très bon plongeur, qui peut rester jusqu'à 45 secondes sous l'eau. C'est un oiseau très peureux qui vit caché. Elle vit près des étangs, des rivières calmes, des marais et des lacs; Les poules d'eau se nourissent de plantes aquatiques, d'herbe, des feuilles, de mollusques, d'insectes, de vers de terre, de poissons, de têtards et des œufs d'oiseaux. La poule d'eau court sur l'eau pour prendre son envol. Son vol est nerveux et puissant. Elle pousse des cris secs et des gloussements rapides et répétés, quant elle vole. Durant la parade nuptiale, le mâle offre des tiges de plantes à sa femelle. La femelle pond de 5 à 8 œufs lisses et brillants, blanc cassé ou chamois clair ponctués de tâches sombres, 3 par an. Les poussins sont couverts de duvet noir et leur bec est rouge avec un bout noir. Au bout de 6 semaines, ils deviennent indépendants.


- LA MOUCHE :


Parmi la Faune qui vit en Ille-et-Vilaine, on y trouve la Mouche, en région Bretagne, en France. Saviez-vous qu'une mouche peut pondre 500 oeufs?! Mais que seuls 250 oeufs survivront. En quelques jours, il y aura 200 mouches qui naitront. L'humidité et la chaleur sont propices aux naissances des mouches. C'est une véritable catastrophe !


- LA MOUETTE RIEUSE :


La Mouette rieuse (chroicocephalus ridibundus) est un oiseau sauvage qui fait partie de la Faune de l'Ille-et-Vilaine, en région Bretagne, en France. La Mouette Rieuse se reconnait à son cri rauque. La Mouette adulte possède une tête brune, teinte qui s'atténue en petites tâches après la saison nuptiale. L'adulte en plumage nuptial a un capuchon brun-chocolat foncé qui englobe la tête, le menton et le haut de la gorge. Le reste du corps de la Mouette Rieuseest blanc, le dos et les ailes gris, avec les extrémités noires. Le bec, les pattes et les doigts sont d'un ton rouge noirâtre. Ses yeux sont foncés. Elle mesure entre 33cm et 43 cm. Ses ailes ont une envergure de 85 à 110 cm. Son poids fait 195 et 374 grammes. Ele peut vivre 32 ans ! On la trouve près des étangs côtiers et des marais. Sa nourriture se compose de vers de terre, de petits poissons, d'insectes aquatiques et terrestres, d'invertébrés marins et de déchets laissés par l'Homme sur la plage.


- LE SANGLIER :



- LA VACHE ET LE VEAU :


La Vache est un mammifere qui fait partie de la Faune qui vit dans le département de l'Ille-et-Vilaine, en région Bretagne, en France. Le mâle est appelé le Taureau, le petit est un Veau. C'est un animal recherché pour son lait et sa chair.


- LE BLAIREAU :


Le Blaireau est un petit mammifere qui fait partie de la faune qui vit dans le département de l'Ille-et-Vilaine, en région Bretagne, en France. C'est un animal fouisseur nocturne de la famille des Mustélidés. La femelle est appelée « blairelle » et les petits « blaireautins ». Le Blaireau n'est pas un nuisible. Le Blaireau est également un gibier dont la chasse est permise à tir pendant la période autorisée. La vènerie sous terre est la seule technique possible pour chasser le blaireau. Le Blaireau vit dans un terrier qu'il creuse dans les massifs de feuillus, constitué de forêts mixtes ou de feuillus offrant des sous-bois bien fournis. Le Blaireau est très hospitalier, il partagera son terrier avec un renard, un putois, ou un chat sauvage. Le mâle se nomme un blaireau, la femelle est une blairelle et le bébé est un blaireautin. Les causes de mortalités sont diverses : maladies, trafic routier, chasse et prédateurs. Les prédateurs du blaireau sont : le loup, l'ours et le lynx, mais le Blaireau doit leur opposer une vive résistance. Le hibou grand-duc et le renard peuvent à l'occasion attaquer un jeune blaireau. La mue se déroule à l'automne. Massif et court sur pattes, avec un corps allongé et une croupe plus large que les épaules, le Blaireau fait penser à un petit ours doté d'une queue touffue. La femelle est généralement un peu plus petite que le mâle. Il a une mauvaise vue, mais une ouïe fine et surtout un très bon odorat. Un blaireau adulte peut peser 12 kg. Il creuse des galeries jusqu'à 5 metres de profondeur. L'animal est traqué sans relâche sous prétexte de transmettre la tuberculose aux bovins, ce qui est faux. Sa tête blanche, s'affinant vers le museau, est agrémentée de deux larges rayures noires incluant les yeux et les oreilles. La fourrure sur le corps est composées de soies raides et longues au léger dégradé qui font paraître l'animal gris. Seules les pattes et sa gorge sont presque noires. Le Blaireau est omnivore. Il se nourrit essentiellement de lombrics, insectes (Coléoptères, chenilles, nids de guêpes et d'abeilles), œufs d'oiseaux qui nichent ou dorment à terre, de cadavres en hiver, de campagnols, de taupes, de lapins et de crapauds.


* LE CHEVAL :
de Gilbert LE MOIGNE
CC BY-SA 3.0

Le Cheval fait partie de la Faune qui vit dans le département de l'Ille-et-Vilaine, en région Bretagne, en France. Afin d'assurer des conditions satisfaisantes de fréquentation des sites départementaux, une brigade à cheval a été constituée. Il existe de nombreux centres équestres dans la région, pour tous les niveaux, pour vos promenades. Le cheval permet de soigner de nombreux maux. On appelle cela l'équithérapie. Officiellement, une seule race chevaline est reconnue comme propre à la Bretagne. Le Cheval Breton se divise en trois types, dont deux perdurent de nos jours : le Centre-montagne ou petit trait breton (disparu), le Postier (plus léger) et le Trait (plus lourd). La différence s'explique par l'utilisation, le Trait breton était destiné à la traction lourde au pas (qui exige des chevaux un placement de l'encolure presque à l'horizontale), et le Postier à la traction au trot qui, au contraire, s'effectue avec l'encolure relevée. La Bretagne est très marquée par l'économie de l'élevage, bien que la moyenne d'âge de la profession soit élevée, environ 55 ans207. Sans surprises, le cheval Breton est la race prédominante dans ces élevages, représentant 38 % du cheptel soit plus de 2 000 juments, à la reproduction, pour l'année 2011. Il y a des différences départementales, les chevaux de trait étant plus présents dans les Côtes d'Armor alors que l'Ille-et-Vilaine compte davantage d'élevages de trotteurs. Le secteur de l'élevage a déclaré 4 058 naissances en 2011 et représentait 46 876 779 € de chiffre d'affaires global, en 2011.


* LE PORC :
de Père Igor
CC BY-SA 4.0

Le Porc fait partie de la Faune qui vit dans le département de l'Ille-et-Vilaine, en région Bretagne, en France. Il peut vivre 15ans à 20 ans. Le Porc fait partie des Suidés. La femelle adulte est la Truie (coche), la jeune femelle élevée pour la reproduction est une Cochette, le mâle est le Verrat et le jeune cochon (avant le sevrage) s’appelle le Porcelet, le Cochonnet, le Goret ou Cochon de lait dans l’assiette), le jeune porc sevré se nomme Nourrain (ou nourrin). La viande fournie par cet animal est la viande la plus consommée dans le monde alors même que le porc fait l'objet d'un interdit alimentaire dans certaines religions (dans le judaïsme et l'islam notamment). La production se concentre dans 2 zones : l’Europe, la Russie), l’Asie dont la Chine) et l’Amérique du Nord (le Canada - l'un des plus grands producteurs, avec le Québec et les États-Unis). La Chine avec ses 46 Millions de Tonnes (2003) produit presque la moitié du total mondial. Le Porc est aussi utilisé pour chercher des truffes. Au XIIe siècle, les porcs, clochette au cou, divaguaient dans les rues de Paris, et nettoyaient les immondices. L'un d'eux cause, le 13 octobre 1131, la chute et la mort de Philippe, fils aîné et héritier du roi Louis VI le Gros. À la suite de cet accident, un édit royal fait interdir la divagation des cochons. Les seuls cochons qui échappent à l'interdit sont ceux des confréries de Moines Antonins. Saint Antoine l'ermite est donc souvent identifié par sa proximité avec un cochon. Les restes d'aliments, les détritus de cuisine, les résidus de la fabrication de bière familiale ont fait partie, des siècles durant, de l'alimentation donnée aux porcs. Le premier porc ressemblait bien plus à un sanglier qu'à un cochon, mais avec le temps, son museau s'est raccourci, son crâne s'est élargi, sa masse musculaire a diminué au point que certaines espèces de porc ont presque entièrement perdu leur poils. La cause principale est que les humains ont sélectionné des races à la morphologie et au caractère leur convenant. Autrefois plus petits et rustiques et adaptés à la vaine pâture ou à la stabulation en forêt, les porcs sont devenus de plus en plus gros. Aujourd'hui, les élevages industriels utilisent des variétés de grande taille, à croissance rapide. À la suite d'une intense pression de sélection, très exacerbée par le développement de l'insémination artificielle et notamment pour des raisons de consanguinité, le porc fait partie des espèces domestiquées sensibles à la cryptorchidie (non- descente ou descente anormale des testicules chez l'embryon ou le porcelet mâle). Selon l'INRA, sur la base d'enquêtes faite en abattoirs, cette malformation génitale fluctue entre 0,5 et 2,2 % des mâles. Les différentes races y sont plus ou moins sensibles mais au sein d'une même race, le taux de mâles victimes de cette pathologie ne varie pas. En France, au xviiie siècle, dans les campagnes, la viande fraîche, rôtie ou bouillie, ou en pâté n'était consommée qu'aux grandes occasions : fêtes religieuses ou événements familiaux, dont le plus gastronomique était « les noces ». L'apport carné le plus courant était à base de viande de porc, salée ou fumée, avec lard et saindoux apportant un apport en énergie intéressant, aux paysans et ouvriers.


- LE CERF ELAPHE :

CC BY-SA 2.0

Le Cerf Elaphe fait partie de la Faune de l'Ille-et-Vilaine, en région Bretagne, en France. Le cerf élaphe (Cervus elaphus) est un grand cervidé des forêts tempérées d'Europe, d'Afrique du Nord, d'Amérique du Nord et d'Asie. Son nom est un pléonasme car « élaphe » signifie déjà « cerf » en grec. Ce cerf est l'un des représentants les plus connus de cette famille de mammifères. L'espèce comprend plusieurs sous-espèces, dont le Cerf de Bactriane, le Cerf du Turkestan, le Cerf rouge du Turkestan ou encore le Cerf Elaphe du Turkestan. La femelle est la biche, le petit est le faon. Ensuite, de 6 mois à 1 an, on l'appelle « le hère » s'il s'agit d'un mâle, la femelle conserve le nom de faon, jusqu'à 1 an. De 1 an à 2 ans, le jeune mâle est appelé « le daguet » avec 2 grands bois secs et la femelle « la bichette ». Le rut, marqué par le cri rauque et retentissant du mâle (le brame) intervient à la fin de l'été ou au début de l'automne, et dure environ un mois, mais on peut encore entendre bramer des cerfs jusqu'à mi-novembre. Le cri du brame tient du rugissement et du mugissement et s'entend à plusieurs kilomètres de distance. C'est aussi le terme désignant le rut chez cette espèce. Le mâle avertit ainsi les femelles réceptives de sa présence, intimide ses concurrents potentiels et défie les autres mâles qui s'aventureraient sur son territoire. Il devient particulièrement agressif à ce moment-là. En cas de rencontre avec un autre mâle, après une phase d'intimidation, les deux adversaires vont mener un combat très violent durant lequel ils se projettent la tête en avant l'un contre l'autre dans le but de déséquilibrer l'adversaire. Ces combats peuvent conduire à l'abandon ou à des blessures assez graves voire la mort par épuisement des deux cerfs s'ils restent coincés par leurs bois emmêlés : seuls des mâles de puissance et de ramure comparables s'affrontent de la sorte. Mâles et femelles vivent séparément de décembre à août et se retrouvent pour une période de fécondation qui s'étend en Europe tempérée du 15 septembre au 15 octobre. Le système reproducteur des mâles et des jeunes biches nées de l'année précédente est en état de quiescence jusqu'au moment du rut où sous l'effet de certaines hormones, le sperme du cerf mâle devient plus abondant et change de composition15, ce qui a une importance pour les banques de sperme qui souhaitent conserver des spermatozoïdes d'espèces menacées de cerfs, ou pour l'insémination artificielle de biches d'élevage; Le cerf élaphe est un herbivore et un ruminant, mais comme tous les mammifères, il est d'abord nourri, après la naissance du lait de sa mère, dont les teneurs en sels minéraux s'adapteront au poids du faon, jusqu'au sevrage. Au sein de la classe des herbivores, le cerf est dit intermediate feeder, c'est-à-dire qu'il est très sélectif dans son alimentation, tout en s'adaptant toujours à la végétation qu'il a à disposition. Au sein des massifs résineux de montagne, le cerf préfère le sapin (Abies alba) à l'épicéa (Picea abies). Au sein des massifs feuillus de plaine, son comportement alimentaire varie selon la saison et les plantes disponibles : de la sortie de l'hiver jusqu'à l'automne, il se nourrit de bois (il mange les bourgeons et les jeunes pousses des arbres et arbustes, sauf les épineux qu'il évite), de graminées, lierre, ronce et autres plantes herbacées dont il consomme parfois les fleurs. Toutefois, les forêts de plaine étant fréquemment entourées de cultures, il va souvent se nourrir de maïs ou de colza et peut alors être directement exposé aux pesticides. En fin de saison, il consomme également des fruits (pommes, poires)en hiver, il se nourrit de bois, feuilles de ronces, feuilles mortes et de ce qui reste à sa disposition. Son régime varie selon la présence de neige et selon la glandée ou fainée qui se produit sur la forêt. Un adulte consomme en moyenne de 10 à 15 kg de végétaux frais, par jour. Comme le Sanglier, le Cerf aime se rouler dans la boue, dans une « souille » pour se débarrasser de ses ectoparasites.


- L'ANGUILLE D'EUROPE :


L'Anguille d'Europe fait partie de la Faune qui vit en Ile-et-Vilaine, en région Bretagne, en France.



* LA BICHE :

* LE FAON :

* LE DAIM :

* LE BOEUF

* LA GENISSE :

* LE TAUREAU :

* LE LAPIN

* LE GARENNE :

* LE CHEVREUIL :



Mise à jour le 12/04/2021

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com12/07/2007-26/11/2021 - Tous Droits Réservés