LA RESERVE ZOOLOGIQUE
DE LA HAUTE-TOUCHE
A AZAY-LE-FERRON-ET-OBTERRE
(36290)

par "Marie51"



La Réserve Zoologique de la Haute-Touche est un parc animalier français, de 436 ha, du Muséum National d'Histoire Naturelle, installé à Azay-le-Feron et Obterre, dans le département de l'Indre, en région Centre-Val de Loire, en France.



Dans le Nord du Parc Naturel Régional de la Brenne, la Réserve zoologique de la Haute-Touche occupe une place dans une forêt de 500 hectares, dont 100 ha sont ouverts au public, ce qui en fait l'un des 5 parcs zoologiques les plus vastes de France.




Les 5 zoos les plus importants de France sont :

. la Réserve Africaine de Sigean (300 ha),
. le Parc zoologique de Thoiry (150 ha),
. le Parc animalier de Sainte-Croix (120 ha),
. la Réserve zoologique de la Haute-Touche (100 ha)
. le Parc zoologique de Montpellier (80 ha).

LA BICHE :
-



A l’origine, le Domaine de la Haute-Touche était une ferme dépendante du Château d’Azay-le-Ferron, construit au XVe siècle et qui a appartenu à plusieurs familles. En 1951, le Château de la Haute-Touche et son Domaine furent légués par Mme Hersent, fille de Mme Luzarche, à la Ville de Tours, qui, en 1958, le céda, au Muséum National d'Histoire Naturelle afin d'y mettre en place, la Réserve de Luzarche d’Azay.


-



Le Muséum National d'Histoire Naturelle organisa alors le Parc de la Haute-Touche, comme centre de reproduction de la faune sauvage, complémentaire du Parc zoologique de Paris et de la Ménagerie du Jardin des plantes. Ce vaste domaine s’étend sur 400 hectares de forêts et de prairies, autour de l’ancienne ferme et de ses dépendances.

-



En 1980, le Parc ouvre ses portes au Public, avec l’arrivée des Bisons d’Europe qui furent importés de Pologne. L’accueil de cette espèce, devenue très rare, et peu représentée en Europe, marquera l’évolution du parc, en pleine rénovation.



En 1988, le Professeur Legendre, nommé Directeur au Parc de la Haute-Touche apporta l’idée majeure de promouvoir la vocation touristique de l’établissement, tout en respectant les besoins des animaux.

-



De nouveaux aménagements seront réalisés : enclos, observatoires, diversification des espèces présentées et nouvelles structures d’accueil. La Haute-Touche voit sa notoriété s’accroître et devient l’un des principaux pôles touristiques du département de l'Indre.


La Réserve est divisée en 5 zones correspondantes aux Continents.

- L'EUROPE est représentée par :

* Le Bison d’Europe
* Le Cerf élaphe
* La Cistude d'Europe
* Le Daim
* Le Loup
* Le Lynx boréal
* Le Pélican frisé
* Le Pygargue à queue blanche


- LA CIGOGNE BLANCHE :



En 1999, les nouvelles zones « Afrique avec un plan d’eau entre savane et forêt » et « Madagascar : l’insularité » voient le jour. Implantés sur plus de 10 Ha, ces aménagements sont concrétisés par la réalisation d’un plan d’eau de 3 ha et de 7 îles, consacrées à la présentation de plusieurs primates.



== LES ANIMAUX D'OCANIE == :


- LE KANGOUROUX ROUX :


* le Wallaby de Benne

De vastes enclos périphériques accueillent depuis des Herbivores, des Carnivores et de nombreux Oiseaux.

-



== LES ANIMAUX D'AMERIQUE ==:

* le Cerf de Virginie
* le Coati Roux
* le Élan Américain
* le Lama

- LE PECARI :


- LE TAMARIN EMPEREUR :

*



En 2000, grâce à d'importants financements régionaux, un Laboratoire de recherche spécialisé dans les Biotechnologies de la reproduction d’espèces animales sauvages, est inauguré.



== LES ANIMAUX D'ASIE == :

Antilope Cervicapre
Cerf Axis
Cerf de Bactriane
Cerf Cochon
Cerf de Duvaucel
Cerf d'Eld
Cerf du père David
Cerf sambar
Cerf Sika

- LE CHEVAL DE PRZEWALSKI :



Daim de Mésopotamie
Dhole
Gaur
Grue à cou blanc
Hydropotes Inermis
Panda Roux
Muntjac indien
Muntjac de Reeves
Takin
Tigre de Sumatra
Vautour fauve
Wapiti


- LE MARHOR:




Cette première tranche de travaux achevée, le Parc Zoologique de la Haute-Touche s’est enrichi d’un Restaurant avec sa terrasse panoramique, de ses bâtiments administratifs et de locaux destinés à l’accueil des Chercheurs et des Stagiaires.

== LES ANIMAUX D'AFRIQUE == :

Addax
Autruche
Babouin de Guinée
Bouquetin de Nubie
Chèvre naine
Élan du cap
Flamant rose
Guépard

- LE HYENE RAYEE :



- L'IBIS SACRE :

- LE LEMUR-VARI

- LE MAKI-CATTA

- LE MARABOUT D'AFRIQUE

- L'ORYX ALGAZELLE

- LE SURICATE

- LA TORTUE SILLONEE

* LE ZEBRE DE GRANT


Il existe 3 espèces de zèbres qui différencient par la taille, le dessin de leurs rayures et leur habitat. Le Zèbre de Grant est la plus petite des 6 sous-espèces. Il se caractérise par des rayures nettes et larges. Elles s'arrêtent sous le ventre et descendent jusqu'aux bas de ses pattes. Sa morphologie est adaptée pour la vitesse. A la course, il peut atteindre une vitesse de 64 km/heure. Le Zèbre de Grant possède une excellente vision, de jour comme de nuit. Ses yeux ont la particularité d'avoir des pupilles allongées. Les oreilles pivotent dans tous les sens afin d'être aux aguets des moindres bruits.

En 2017, la Réserve Animalière de la Haute-Touche inaugure un espace asiatique avec, pour animal emblématique, le célèbre Panda Roux, ainsi que des Takins, des Muntjacs et des Grues à cou blanc.



* LES DHOLES :
Fabrice Stoger
CC BY-SA 3.0

Appelé également les Chiens Sauvages d’Asie, les Dholes, appelés aussi Cuon alpinus, vivent en meute très hiérarchisée et solidaire. Ces redoutables chasseurs coopèrent, pour chasser des proies, bien plus grosses qu’eux. C'est un mammifère de la Famille des Canidés et du genre Cuon, dont il est le seul représentant actuel. Il vit en Asie. Le mâle est beaucoup plus grand que la femelle. Il mesure de 75 cm à 1 m de long, de 42 cm à 55 cm au garrot et pèse de 10 kg et 25 kg. Sa queue mesure 40 cm de long et son extrémité est noire. Il possède 40 dents, à la différence de la plupart des autres canidés qui en ont 42. Contrairement aux loups, plus d’une femelle pourra se reproduire si sa place dans la hiérarchie le permet.Elles élèveront les jeunes dholes, en commun. Le dhole s'apparente au loup ou au lycaon. Sa robe est d'une couleur brun-roux. Il vit principalement en Asie centrale et orientale mais s'adapte facilement à un nouvel environnement. Les Dholes vivent en groupes, atteignant jusque 40 individus. Autrefois, composées de plus de 100 individus, les troupes aussi nombreuses ont disparu, lorsque les grands herbivores se sont raréfiés. Aujourd'hui, en 2020, le dhole n'est présent de manière attestée qu'au Bangladesh, au Bhoutan, au Cambodge, en Chine, en Inde, en Indonésie, en Malaisie, en Birmanie, au Népal, en Thailande et au Laos. L'espèce est classée comme une "espèce en danger" par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) car ses populations sont en diminution et estimées à moins de 2 500 adultes.



Depuis 2002, la Réserve zoologique de la Haute-Touche développe aussi des programmes de reproduction d’espèces menacées d’extinction. Les vastes espaces sauvages de ce territoire et son appartenance au Muséum National d'Histoire Naturelle, permettent de développer ces programmes.

* L'OUTARDE CANEPETIERE :


En 2007, le Centre d’élevage Conservatoire d’Outardes Canepetières a été aménagé, pour l'Outarde Canepetière, cet oiseau européen, au bord de l’extinction. Elles se nourrissent de feuilles et de jeunes pousses, de Légumineuses et de Brassicacées. Elle fait aussi une forte consommation d'insectes, lors de la saison de reproduction. Elle habite les terrains ouverts qui lui offrent une vue étendue sur les environs. Hormis les steppes à graminées hautes, elle fréquente les pâtures à moutons ou les champs de luzerne, de trèfle, de colza et de céréales. Elle montre une grande intolérance au dérangement et reste à distance des bâtiments. Si elle n'est dérangée que de manière irrégulière, elle peut s’installer sur des aérodromes et terrains d’entraînement militaire. La reproduction fonctionne sous forme de parade. Au printemps, le mâle en plumage nuptial, hérisse les plumes du cou et lance à intervalle régulier, un "prêt" sec. Un saut avec les ailes ouvertes produisant un sifflement caractéristique en même temps que le chant est émis est fréquent. Les femelles sont très discrètes durant cette période. Les femelles s'occupent seules de l'élevage des jeunes poussins. Cette espèce a longtemps fait l'objet d'une chasse intensive, qui a contribué à en réduire la diversité génétique. Mais ce sont surtout les modifications des pratiques culturales (remembrements, intensification des cultures et l'utilisation des pesticides et insecticides) qui ont concouru au déclin rapide de l'espèce : chute de 70 % des effectifs dans les trente dernières années, avec aggravation récente du phénomène (de 2000 à 2008, l'effectif d'outardes a chuté de 40 %, sur les sites suivis considérés comme accueillant 60 % de la population migratrice de toutes les plaines céréalières françaises.


- LA CISTUDE :


La même année, une salle d’incubation et d’élevage de la Cistude ou Emys Orbicularis est finalisée. L’incubation contrôlée de ce chélonien permet à ce jour d’optimiser sa reproduction et son élevage. En 2013, la Réserve et Zoodyssée ont réintroduit 28 Cistudes, en Savoie, dans des marais près du Lac du Bourget. En 2014, ce sont 62 individus qui ont été réintroduits.

La fréquention de la Réserve animalière de la Haute-Touche ne cesse d'augmenter, passant en :

. 2006 à 36 368 visiteurs,

. 2009 à 41 029 visiteurs

. 2013 à 44 301 visiteurs

. 2016 à 53 438 visiteurs !


C'est un beau succès bien mérité qui ne cesse de progresser au fil des années!
Il me reste à vous mettre les photos de ces magnifiques animaux venus des 4 coins du Monde et vous donner envie de venir un jour les découvrir!

Adresse du Parc Zoologique :

Réserve Zoologique de la Haute-Touche - D975, 36290 Obterre - Tel : 02 54 02 20 40
Site web : Zoo de la Haute-Touche
Coordonnées par GPS : 46° 53' 07" Nord, 1° 04' 35" Est


Mise à jour le 5/01/2021

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com12/07/2007-26/11/2021 - Tous Droits Réservés