L'ILE-BOUCHARD
LA ISTA BONITA
37220

par "Marie51"



Il arrive qu’au cours d’un voyage, un imprévu vous oblige à modifier le cours de votre route. L’auberge où j’avais prévu de m’arrêter était tout simplement fermée. Mais le hasard parfois fait bien les choses, comme j’allais le découvrir, une demi heure plus tard en découvrant un gite accueillant à la Ista Bonita, en Indre-et-Loire, en France.

Je repris la route, et me rendis une dizaine de kilomètres, plus loin. Le village que je découvris me stupéfia. L’endroit était tout bonnement magnifique ! Le village portait un nom enchanteur : l’Ile Bouchard, en Indre-et-Loire.



Ce village qui est le chef lieu de Canton, est une agréable cité qui occupe les deux rives, sur les bords de la Vienne. C’est au moment des guerres de religion que l’île Bouchard fit parler d’elle.

Belle forteresse d’un style féodal, datant du IXe au XVe, l’Ile Bouchard représente à elle seule, plus de Mille ans d’histoire !



C’est en 880 que le Premier des BOUCHARD apparut, suivi en 1020, par BOUCHARD II. L’île Bouchard se compose de deux communes depuis réunies : St Gilles avec ses 797 habitants et St Maurice avec ses 805 habitants. Le 8 février 1832, le Roi Louis Philippe ordonna que ses deux communes soient réunies en une seule. Ainsi naquit l’Ile Bouchard. La Commune aujourd’hui compte 1798 habitants et possède une surface de 384 ha.



Ce fut donc au cours de cette halte imprévue, que je découvris ce village magnifique. J’aperçus sur la place du village, le Gîte d’Hôtes « La ISTA BONITA », pour y dormir. Je vous le recommande particulièrement de vous arrêter à cet endroit, pour vous y reposer, l’accueil y est vraiment agréable et le cadre superbe :

La ISTA BONITA
10 Place Bouchard
37220 à Ile Bouchard.
Tel : 02.47.58.50.48
Ou : 06.32.96.22.44




José-Antonio et Muriel, leurs récents propriétaires, vous accueilleront, en toute simplicité, en vous offrant leur plus jolie chambre, qui surplombe le cours de la Vienne, dans un cadre enchanteur. Ceux-ci viennent de réaliser leur rêve en créant leur gîte d’hôtes.



Leur sourire chaleureux et leur gentillesse vous mettront rapidement à votre aise. La chambre que ceux-ci me proposèrent me donna le sourire, immédiatement…La vue sur la terrasse était splendide. La Vienne coulait à mes pieds. Même leur jeune chaton vint me faire la fête, cherchant mille caresses pour m’accueillir.

La nuit fut paisible. Je m’endormis en écoutant le chant joyeux de la rivière. Au petit matin, deux coups discrets à la porte me réveillèrent. Le petit déjeuner était prêt. Croissants, pains, confiture, café, jus d’oranges pressées, œufs durs, etc…Un vrai régal pour les hôtes que nous étions, tous réunis joyeusement, autour d’une immense tablée !



Si vous voulez tester vous-mêmes, le Gîte d’hôtes « la ISTA BONITA » de Muriel et José-Antonio, n’hésitez surtout pas ! Je vous les recommande chaleureusement, pour leur accueil exceptionnel, qui se fait si rare en France et leurs tarifs raisonnables.

De plus, grâce à leurs conseils et leur amour de cette belle région, ceux-ci m’auront permis de visiter ce village, entièrement, comme vous allez le découvrir dans la suite de cet article.



C’est sur leurs conseils que j’ai découvert la Mairie, son allée de bacs fleuris et ses étranges arbres aux couleurs chatoyantes et au parfum mystérieux, qu'Olivier de Belgique vient de m'indiquer gentiment le nom grace au Net:

"Les beaux arbres à fleurs roses qui sentent si bon et dont vous dites que vous ne connaissez pas le nom sont des albizziers : Albizia julibrissin appelés aussi arbres à soie

Ce sont des arbres du sud et qui pour le plaisir des yeux et du nez remontent de plus en plus au nord."

Merci à Olivier pour cette information que j'ignorais.



Une longue ballade le long des berges de la Vienne, vous permettra d’admirer un superbe coucher de soleil qui éclaire, le soir, le pont.



Après le pont, à 300 m à peine de la Mairie, vous pourrez admirer l’église Saint Gilles, construite par son fondateur Bouchard II, Seigneur de cette île paradisiaque, dans les années 1067-1069. Son fondateur BOUCHARD II fit don du prieuré à l’Abbaye de NOYERS.



C’est un serf de BOUCHARD de l’ILE, nommé GUILLAUME, qui fit don du terrain (lieu dit nommé ESMANTIA). Grâce à ce don, il obtint son affranchissement.

L’église Saint Gilles est devenue un lieu de pèlerinage par les personnes croyantes, surtout en début décembre, car elle représente la date anniversaire où 4 jeunes filles du village virent apparaître la Vierge Marie le 8 décembre 1947 qui leur annonça que la Paix allait revenir dans ce pays





Vous pourrez admirer dans l’église St Gilles, son bénitier, le Baptistère, la Chapelle du Sacré Cœur, la Porte de Jeanne d’Arc, venue prier en 1429, qui allait rencontrer le Roi à Chinon.

Un peu plus loin, vous pourrez aussi découvrir le Prieuré St Léonard qui fut construit en 1067 en même temps que l’église St Gilles. L’emplacement fut offert par Dame ODILA, ses fils Aymery, Girard, Thibault et ses filles Lizina et Umberge. Le Comte FOULQUES, comte d’Anjou et BOUCHARD de l’ILE, confirmèrent cette donation.



Le Prieuré de St Léonard était un prieuré habité par des religieux. Ce prieuré portait pour armoiries : D’or, à lion de sable, à un chef de gueules chargé d’une croix d’argent ». Jacquelin d’USSE en 1136, donna aux religieux de St Léonard, la dîme et le terrain que PELLOQUIN Seigneur de l’ILE-BOUCHARD, lui avait concédé dans le « Bois de l’Ile ». St Léonard devint une paroisse vers le milieu du XIIIe. Aujourd’hui, il ne reste que le cœur de son abside, entouré d’un déambulatoire.



Montez un peu plus haut dans le village où vous apercevrez un château mystérieux qui surplombe le village : le Château du Temple. Celui-ci est privé et ne peut, malheureusement, être visité…Seule, une petite lumière qui brille permet de savoir qu’il est habité. De hauts murs l’entourent et empêchent tout curieux de s’en approcher.



Le soir, en rentrant de ma ballade, j’ai ressenti un véritable sentiment de paix et de tranquillité, en marchant dans les rues du village. Rien à voir avec les grandes villes et le souci de l'insécurité.

Ici, pas un seul tag sur les murs du village ! Pas un mendiant en vue ! Pas de bruits de klaxons assourdissants ! Le calme apaisant que l'on ne trouve pas souvent...

A l’Ile Bouchard, c’est le sentiment d’un Eden retrouvé, où vous aimerez vous promener, le cœur en paix.



Allez, cette fois-ci, je reprends ma route ! Vroum ! Vroum !

23/07/2007


Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés