LA FAUNE EN HAUTE-LOIRE
(43)

par "Marie51"



La Faune de la Haute-Loire est variée, avec ses Oiseaux, ses Poissons, ses Insectes et ses Mammifères, en région Auvergne-Rhônes-Alpes, en France. La communede Lamothe abrite le site naturel du méandre de Précaillé. Situé en bord d'Allier, cet espace naturel est actuellement préservé par le Conservatoire des Espaces et Paysages d'Auvergne et appartient au réseau des espaces naturels sensibles du département de la Haute-Loire. Ce site est lié aux habitats alluviaux (forêts au bord de l'Allier, bras mort, prairies) et aux espèces présentes. Outre l’aspect ornithologique, l’ambiance sonore et la tranquillité à proximité de l’eau en font l’un des sites alluviaux les plus magiques du département. Ce site est intégré au réseau européen Natura 2000 et en Espace Naturel.

* LE HERON CENDRE (Espèce protégée):
de JJ Harrison (jjharrison89@facebook.com)

Le Héron cendré fait partie de la Faune sauvage qui vit dans le département de la Haute-Loire, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Le Héron cendré fait partie des oiseaux de la famille des Ardeidae. Le Héron cendré présente un plumage à dominante grise. Les jeunes sont plus ternes : leur dos est gris-brunâtre, leur cou est gris et leur ventre est blanc rayé noir. Ils n'ont pas de "huppe". Les jeunes hérons obtiennent leur plumage d'adulte à l'âge de 2ans. Le Héron cendré atteint 95 cm de hauteur et ses ailes ont une envergure de 1,85 m, pour un poids de 1,5 à 2 kg. Le Héron cendré possède un long cou, un long bec pointu et de longues pattes. Il possède une excellente vue panoramique latérale et une très bonne vision binoculaire frontale. Son ouïe, très développée, le fait s'envoler, au moindre bruit suspect. Le vol du Héron cendré est lent, avec le cou replié en forme de S. C'est un migrateur partiel qui ne se déplace pas au-delà de 500 kilomètres. Son territoire est peu étendu. Certains sujets demeurent même sédentaires. La forme en S de son cou en vol est caractéristique des hérons, à l'opposé des cigognes, des grues et des spatules qui étendent, elles, leur cou, en volant. Il vole à 45 km/heure ! Son cri est un fort croassement : « fraaank ». Le Héron cendré se nourrit le plus souvent de poissons, mais il n'est pas exclusivement ichtyophage. En effet, son régime alimentaire est également composé de batraciens, de reptiles, de crustacés, de petits mammifères (musaraignes d'eau, campagnols, mulots et rats), d'oiseaux et même de végétaux (bourgeons). Le Héron cendré ne néglige pas les insectes et les mollusques terrestres et aquatiques. Il peut digérer même les arêtes mais pas les poils de rongeurs qu'il rejette, sous forme de pelotes. Ce Grand échassier solitaire (en dehors de la période de nidification), le héron cendré se perche dans de grands arbres, le long des étangs. Les hérons cendrés se reproduisent de février à juillet. Ils nichent généralement en colonies, appelées héronnières, au sommet des arbres, en forêt, dans certaines zones humides ou aux bords de lacs et de rivières. Leur nid plat, en forme de plate-forme. La femelle y pond de 3 à 6 œufs de couleur claire, qui seront couvés durant 25 à 28 jours, par chacun. Les jeunes prennent leur envol le 50ème jour. Ils quittent le territoire de leurs parents au bout de 8 à 9 semaines. Le Héron cendré peut vivre 25 ans. Il fait partie depuis 1974 des espèces protégées.


LE MILAN NOIR (Espèce protégée):
de Thomas Kraft

Le Milan noir est un oiseau sauvage qui fait partie de la Faune de la haute-Loire, en région Auverne-Rhône-Alpes, en France. Le Milan noir est reconnaissable à sa queue qui a la forme d'un « V », caractéristique cependant partagée avec le Milan royal (M. milvus), mais dont la queue plus échancrée. Il niche dans des zones boisées ou caillouteuses, de préférence au bord de lacs et de grands fleuves, en principe de 500 m d'altitude et plus rarement jusqu'à 1 150 m. Il peut se reproduire dès l'age de 2-3 ans. La nidification du Milan noir commence en mars. Il ne construit pas de nid, mais choisit en général un ancien nid de corvidé, qu'il répare en cas de besoin, ajoutant souvent des morceaux de plastique d'emballage. Fin avril ou début mai, la femelle pond 2 ou 3œufs qui seront couvés 32-33 jours. Pendant ce temps, le Milan Noir mâle part chasser et ramène des proies, mais c'est la femelle qui distribue la nourriture aux oisillons.
Agés de 6-7 semaines, les oisillons prennent leur envol. Ils resteront encore dépendants de leurs parents pendant encore 15 à 30 jours supplémentaires. Ils nichent en petites colonies et leur territoires sont espacés les uns des autres. Quand les jeunes milans volent avec les adultes au début du mois de juillet, on peut voir des rassemblements d’une centaine de milans noirs. On le voit souvent planer très lentement à faible hauteur, pratiquement immobile, à la recherche d'une proie facile (lapereau, jeune oiseau) ou d'une charogne. Quand un poisson mort dérive sur une rivière, un fleuve ou un lac et que le milan le repère en volant, il descend sur lui en effectuant une série de glissades, de piqués et de dérapages spectaculaires. Rasant l’eau, il attrape le cadavre d’une patte et va manger son repas, sur un perchoir. Charognard, il repère rapidement les cadavres des rongeurs ou des oiseaux. Il chasse également les insectes en plein vol. Le Milan noir bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire.


Le Héron cendré et le Milan noir se reproduisent sur le site naturel du méandre de Précaillé.

Mise à jour le 3/05/2018

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-12/07/2018 - Tous Droits Réservés