LES PLUS BEAUX CHATEAUX
DU LOT-ET-GARONNE
(47)

par "Marie51"



Le département du Lot-et-Garonne, en France, regorge de très beaux Châteaux, Châteaux forts, Manoirs et Maisons fortes, à découvrir, témoins imposants de l'Histoire de la région Nouvelle-Aquitaine, en France. Voici une liste des plus beaux Châteaux du Lot-et-Garonne ainsi que leurs photos qui sont mises au fur et à mesure, complétée par des articles et informations complémentaires sur ces plus beaux Châteaux en France.


* LA TOUR D'AVANCE A FARGUES-SUR-OURBISE - 47700 :


La Tour d'Avance est une tour bâtie à Fargues-sur-Ourbise, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. La Tour d'Avance est un ancien relais de chasse et de rendez-vous galants du roi Henri IV de France, surnommé aussi le Vert Galant
Coordonnées par GPS : 44° 14' 26" Nord, 0° 09' 20" Est


- LE CHATEAU D'AIGUILLON A AIGUILLON - 47190 :


Le Château d'Aiguillon est un château bâti à Aiguillon, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château d'Aiguillon fut construit par les ducs d'Aiguillon : 2e moitié du XVIIIe siècle, anciennement résidence ducale puis magasin des tabacs au début du XXe siècle, et restauré en 1958 pour devenir le lycée Stendhal. Le château est précédé d'une place encadrée des anciens communs, côté droit en regardant le château, et du pavillon de la Comédie, côté gauche, inauguré en 1780. Le château est restauré en 1964-1966 par Jean Payen. Il est affecté depuis au Lycée Stendhal.
Coordonnées par GPS : 44° 18' 06" Nord, 0° 20' 14" Est


* LE CHATEAU D'ALLEMANS DU DROPT A ALLEMANS-DU-DROPT - 47 :


Le Château d'Allemans-du-Dropt est un château bâti à Allemans-du-Dropt, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France.
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU D'AMBRUS - LIEU DIT LE PARC - A AMBRUS - 47160 (Privé):


Le Château d'Ambrus est un château bâti à Ambrus, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château dAmbrus est un ancien château fort médiéval. Il se situe au lieu-dit Le Parc. Le château est cité dans l'hommage fait en 1259 par quatre co-seigneurs. Selon ce document, un tiers des terres appartenait à Bertrand de Xaintrailles, un autre tiers à Raymond Bertrand de Gelas, un sixième à Raymond Guillaume de Vidalhac et un autre sixième à une personne dont on ignore l’identité. Il en est de même dans l'hommage de 1279. Le 12 avril 1286, Sénébrun de Xaintrailles a reçu du roi d'Angleterre, tous ses droits sur les châteaux de Xaintrailles, d'Ambrus et de Villeton. Le château a appartenu aux familles de Pins ou Piis, de Feugas, de Pardaillan, de Ferron. Vital de Loupiac, Sénébrun de Xaintrailles, Guilhaume de Vidailhac, Raymond Bernard de Gélas puis Pothon de Xaintrailles, au XVe siècle, ont été seigneurs d'Ambrus. Au moment des hommages de 1259 et 1279, le château ne devait comprendre qu'une tour, ou donjon, de section 6 x 6,60 mètres de côté, et de trois étages, avec une petite enceinte de courtines. La présence d'une archère en croix pattée ou à étrier à double visée horizontale, dans la partie supérieure de la tour montre que ces éléments ont été ajoutés postérieurement. Un logis en L a été construit au nord de la tour avec une tour d'angle et une enceinte au XVe siècle. L'entrée, au nord-ouest, par un châtelet avec bretèche peut dater de la fin du XVIe siècle. Au XVIIIe siècle, un logis avec des dépendances agricoles ont fermé la cour. Le donjon est découronné à la Révolution. Le château d’Ambrus est construit selon un plan rectangulaire. La cour intérieure est à peu près carrée. Une tour carrée ou donjon, se trouve au centre du corps de logis. Le Château d'Ambrus a été inscrit aux M.H.en 1988. C'est un château privé, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 14' 01" Nord, 0° 14' 51" Est


- LE CHATEAU DE BACHAC A RUFFIAC - 47700 (privé):
Umage[Château_de_Bachac_a_Ruffiac_47700_Lot-et-Garonne_en_région_Nouvelle-Aquitaine_en_France.jpg]

Le Château de Bachac est un château bâti à Ruffiac, dans le département du Lot-et-Garonne, en région NouveLle-Aquitaine, en France. Le Domaine appartenait au XIIe et XIVe siècle, à la commanderie templière de Bouglon. Ces terres, l’église de Bachac, le bourg de Figuès, et l’église Saint-Christophe d’Esquerdes sont devenues la propriété de la famille de Brocas. Le Château ne sera construit qu'au XVIIIe siècle. C'était la maison d'Antoine de Brocas, Lieutenant et Conseiller et ami du roi d’Henri IV. En 1850, la famille de Bastard, devenus les nouveaux propriétaires vont le faire restaurer. Le Château de bachac devient durant quelques années un hôtel de luxe. Le 19/04/1883, Jean-François-Auguste, 5ème Comte de Bastard d'Estang, décèdera au Château de Bachac, àgé de 91 ans. Né le 1/12/1792, 4ème fils de Jean IX de Bastard d’Estang et de Marie-Élizabeth de Villeneuve-Lévis. Le 22/05/1856, il épousa Marie Savary de Lancosme, fille de Louis Adolphe Charles Alphonse, Comte de Lancosme et d'Henriette Cécile d’Andlau. Le couple réside au Château de Bachac, alternant avec Paris.
Coordonnées par GPS : 44° 22' 35" Nord, 0° 02' 46" Est


- LE CHATEAU DE BARBASTE A BARBASTE - 47230 (Poste):


Le Château de Barbaste est un château bâti Place de la Poste à Barbaste, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. C'est un ancien moulin fortifié, construit au XVIIe siècle. Le château de Barbste a été construit dans la première moitié du XVIIe siècle, peut-être pour Carbon du Faulong qui fut l'Intendant des chasses du roi de Navarre Henri III et Commandant des tours de Barbaste en 1588. Le Château de Barbate a été divisé, en 1841, en 2 propriétés. La partie Sud du château a été donnée en 1879 au bureau de bienfaisance de Barbaste et abrite aujourd'hui la Poste. La partie Nord a brûlé, en 1933. Les deux ailes de dépendances perpendiculaires au logis furent détruites. Il forme une cour en U à l'Ouest, comme on le voit sur le cadastre de 1837. Le Château de Barbastre a été inscrit aux M.H. le 12/09/1977.
Coordonnées par GPS : 44° 10' 11" Nord et 0° 17' 15" Est


* LE CHATEAU DE BAZENS A BAZENS - 47130 (Se visite):
de Jacques Mossot

Le Château de Bazens est un château bâti à Bazens, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. C'est une vieille bâtisse, dont les ruines ont encore fière allure, qui surplombe la Garonne. Adossée à l'église de Bazens, elle nous conte une histoire venue du XVIe siècle. A l'époque, le Seigneur du château s'appelait Mattéo Bandello. C'était un puissant évêque d'Agen et homme de lettres. De la cour prestigieuse hébergée au château, il ne reste qu'un décor dont quelques raffinements subtils laissent entrevoir l'ancien faste. L'église, elle, est encore plus ancienne. L'autel de pierre et les fonts baptismaux nous viennent tout droit de la construction d'origine, au 11e ou 12e siècle.
Adresse : Château et eglise de Bazens - 47130 Bazens - Tel : 05 53 87 20 55 - Accès libre
E-mail : mairiebazens47@wanadoo.fr
Coordonnées par GPS : 44° 15' 49" Nord, 0° 25' 22" Est


- LE CHATEAU DE BEAUVILLE A BEAUVILLE - 47470 :


Le Château de Beauville est un château bâti à Beauville, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. L'ancien Château-fort de Beauville fut la propriété de la Famille de Boville, qui le léguèrent, faute de descendants, à des familles de gendarmes, entre 1865 et 1976. Le Château de Beauville fut construit puis remanié plusieurs fois. Ses soubassements datent des XIIIe et XIVe siècle, une partie de l'édifice date du XVIe siècle, notamment les fenêtres à meneaux, alors que la porte d'entrée et les cheminée en pierre de taille sont d'architecture de style Renaissance. Inscrit par étape, pour son escalier, sa cuisine, puis le bâtiment entier, y compris les cours et les jardins, le Château de Beauville est classé aux M.H. depuis 2006.
Coordonnées par GPS : 44° 16' 45" Nord et 0° 52' 42" Est


* LE CHATEAU DE BIRAC A BIRAC-SUR-TREC - 47200 (Ruines - Privé)) :
Jacques Mossot

Le Château de Birac est un château bâti à Birac-sur-Trec, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Le castrum de Birac est cité pour la première fois en 1259 dans l’hommage que rend Amanieu de Birac au comte de Toulouse. La seigneurie de Birac est partagée entre la famille de Birac et la famille de Pins ou de Piis. Anissant de Pins est désigné par son père, Guillaume-Raimond IV de Pins, son héritier pour les châteaux de Birac et de Verteuil4. Il était mort avant 1297 sans postérité, ses biens sont passés à son frère aîné, Barthélemi de Pins, lui-même mort sans postérité en août 1297. Sansanier de Pins a recueilli les héritages de ses deux frères aînés. Il a eu pour fils de son premier mariage avec Brunissende de Comminges d'Espagne vers l'an 1294, Anissant de Pins qualifié de noble et puissant baron, magnifique et puissant chevalier, sire de Taillebourg, , seigneur de Monhurt, Moncrabeau, Verteuil, Calignac, Moncassin, Birac, etc. marié avec Régine de Goth, fille d'Arnaud-Garcie de Goth, vicomte de Lomagne et d'Auvillars. Il est mort avant le 20 novembre 1388. Après la mort de sa petite-fille, Claire de Pins, tous ses biens sont passés à la famille d'Albret-Verteuil. Le Château de Birac fut reconstruit dans la première moitié du XVIe siècle par la famille de Lard (ou Lart ou Lars). Le cardinal de Sourdis y a passé la nuit du 11 au 12 septembre 1600. La seigneurie de Birac est saisie en 1715 aux Narbonne. Elle est achetée le 23 août 1719 par André d'Allenet. Léonard Guillaume de Brivazac (1705-1782), conseiller du roi en la Grand'Chambre du parlement de Bordeaux, est baron de Birac en Agenois. Ce titre lui venait de sa mère, Adelaïde d'Allenet (1675-1760), sœur et héritière d'André d'Allenet, mariée en 1701 à Gabriel de Brivazac (1672-1708). La seigneurie de Birac est saisie comme terre d'émigré en 1792 et les biens vendus en 1794. Ils sont partiellement rachetés en 1805 par Léon de Brivazac (1774-1860) qui avait participé à l'expédition de Quiberon et était rentré en France en 1802. Le Château de Birac est déjà une ruine au début du XXe siècle. Les ruines du château en totalité, ainsi que son sous-sol, l'ancien pigeonnier de son ancienne métairie ont été inscrits aux M.H. le 9/12/1993. Aujourd'hui, il sert d'enclos pour les cheveux. Le Château de Birac est privé et ne se visite pas.
Coordonnées par GPS : 44° 29' 29" Nord, 0° 16' 34" Est


* LE CHATEAU DE BLANQUEFORT-SUR-BRIOLANCE A BLANQUEFORT-SUR-BRIOLANCE - 47500 (Visite/RV):
Jacques Mossot

Le Château de Blanquefort-sur-Briolance est un château bâti à Blanquefort-sur-Briolance, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Avant 1249, à la suite du meurtre de Gaucerand de Blanquefort, milites du château, dont le comte de Toulouse rend responsable Huc Ier de Pujols, la seigneurie de Blanquefort est confisquée par force par le comte de Toulouse Raymond VII. Le Château de Blanquefort est nommé dans un texte en 1271 mais n'indique pas le nom du seigneur. Celui-ci apparaît dans une enquête menée en 1287 : Huc II de Pujols. On apprend que le castrum avait deux co-seigneurs : Huc Ier de Pujols et Bertrand de Fumel. Huc II de Pujols, fils de Huc Ier de Pujols était marié à Antea de Fumel, fille de Bertrand de Fumel. La totalité des parts du castrum appartenaient à Huc II de Fumel. Antérieurement, l'enquête permet de savoir que le castrum avait été la propriété en 1245 de Guillaume-Esclamar de Fumel, père de Bertrand, ou plus probablement, Esquieu de Fumel, son grand-père. A la date de 1287, le Château de Blanquefort est la propriété de la famille de Pujols. On retrouve un Huc de Pujols, seigneur de Blanquefort, capitaine du château de Sauveterre-la-Lémance, entre 1352 et 1356. Il a été sénéchal de Quercy en 1350 et de Périgord en 1360. Avant la signature du traité de Brétigny, il s'était lié aux comtes d'Armagnac en devenant un soutien de la cause du roi de France en Agenais.Après 1360 et le traité de Brétigny les Pujols vont s'installer dans le Rouergue. Ils vont alors prendre le nom de Roquefeuil après le mariage de Jean de Pujols-Blanquefort avec l'héritière de la maison de Roquefeuil. En 1463, Gaston de Gontaud, seigneur de Biron, réside à Blanquefort. Les Roquefeuil reviennent sur leurs terres en Agenais à la fin de la Guerre de Cent Ans. En 1477, Bérenger de Roquefeuil, seigneur de Blanquefort, est à la cour de Louis XI. La fortune de Béranger va lui permettre de remettre en état le castrum qui devait être abandonné depuis près d'un siècle et d'entreprendre la construction du Château de Bonaguil. Le Château de Blanquefort-sur-Briolance appartient aujourd'hui aux Compagnons du Devoir.
Téléphonez au 05 56 57 19 42 pour obtenir les dates de visites du château de Blanquefort.
Coordonnées par GPS : 44° 35' 58" Nord, 0° 58' 11" Est



* LE MANOIR DE BOISSONADE A MADAILLAN - 47360 :


Le Manoir de Boissonade à Madaillan, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Manoir de Boissonade possède un pigeonnier-porche qui date de 1677. Le logis fut très remanié en 1785.
Coordonnées par GPS : 44° 16' 40" Nord, 0° 34' 29" Est


- LE CHATEAU DE BONAGUIL A SAINT FRONT-SUR-LEMANCE - 47500 :


Le Château de Bonaguil est un château fort bâti à Saint-Front-sur-Lémance, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Il date du XIIIe siècle. Le Château de Bonaguil est de style Médiéval. La fin de sa construction fut achevée en 1510. Il appartenait au Baron Béranger de Roquefeuil. C'est un ouvrage défensif, perché sur un éperon rocheux avec un point d'eau. Bien conservé, le Château de onaguil n'a jamais été attaqué et fut habité jusqu'à la Révolution ou il fut revendu comme bien national. Le Château de Bonaguil est classé aux M.H. depuis 1914 et 1963. Le Château de Bonaguil appartient à la commune de Lumel bien qu'il soit installé à Saint Front-de-Lémance.
Coordonnées par GPS : 44° 32' 17,52" Nord et 1° 00' 51,48" Est


* LE CHATEAU DU BOSC A MASQUIERES - 47370 (Propriété agricole):


Le Château du Bosc est un château bâti à Masquières, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. La construction du Château du Bosc date de la 1ère moitié du XVIIe siècle. Simon de Montfort s’en serait emparé lors de sa croisade contre les Albigeois en 1212. Plus tard, en 1580, c’est Henri de Navarre, qui y fait halte. Ce château est sur un emplacement stratégique, sur un éperon rocheux. C’était un lieu de défense idéal : on voit encore quelques meurtrières et d’épais murs. La paix s’installant peu à peu dans la région, le château devient une grande propriété agricole.Le château présente, sur la façade principale, un corps de logis barlong à toiture à la Mansard, encadré de deux pavillons coiffés en pyramide. La première partie de la cour d'honneur est exhaussée par rapport au reste, et limitée par une balustrade Louis XIV. A droite, la chapelle du XVIIe siècle. Dans la partie centrale se trouve un pavillon à pans qui pourrait dater du VIe siècle. Les soubassements du château sont antérieurs à la construction. Les caves voûtées sont les témoins du château primitif qui devait remonter au XIVe siècle. Le Château du Bosc a été classé aux M.H. le 26.05.1952.
Coordonnées par GPS : 44° 24' 29" Nord, 1° 03' 16" Est


* LE CHATEAU DE BOURNAC A NERAC - 47 :

Le Château de Bournac, à Nérac

* LE CHATEAU DU BOUSQUET A CLERMONT DESSOUS - 47 :

Le Château du Bousquet, à Clermont-Dessous

- LE CHATEAU DE BUZET-SUR-BAÏSE A BUZET-SUR-BAÏSE - 47160 (Privé):


Le Château de Buzet-sur-Baïse est un château bâti à Buzet-sur-Baïse, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. C'est un ancien château fort qui servait de défense. La construction du château a duré du XIe au XVIe siècle. En 1293-1294, le château fut pillé et incendié par les Anglais. L'édifice de plan rectangulaire est flanqué, à l'Est et à l'Ouest, de 2tours rondes et, sur sa façade, d'une tour hexagonale contenant un escalier à vis. Les substructures sont anciennes et dateraient du XIe siècle. Après l'incendie, le Château de Buzet-sur-Baïse fut reconstruit puis remanié aux XVe et XVIe siècles. Des aménagements sont effectués durant les 3 siècles suivants. A l'intérieur, la chambre de Madame, coté Est et celle de Monsieur, coté Ouest, ont gardé leurs plafonds peints à la française, datant du XVIIe siècle. D'autres traces de peinture existent ailleurs. Le parc s'étend à l'avant, au sud. Il conserve une haute tour ronde, vestige de l'ancien château fort. Plus loin se trouvent des vestiges de "fabriques" : petit pavillon en ruine, grottes artificielles, crypte Saint-Joseph, tracés d'allées. L'ancienne église paroissiale date du XIIIe et XVIe siècles. Le Château de Buzet-sur-Baïse est inscrit aux M.H. depuis 1989 et classé aux M.H. depuis 1991. Le château a été acheté en 1981 par le Docteur Demangeat et son épouse. Il a été mis en vente en 2014 ainsi que son parc de 12 hectares. Le Château de Buzet-sur-Baïse est privé et fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 15' 02" Nord et 0° 17' 38" Est


* LE MANOIR CABIROL A SAINT-PASTOUR - 47290 :


Le Manoir Cabirol est un manoir bâti à Saint-Pastour, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. La bastide de Saint-Pastour a été fondée par Alphonse de Poitiers en 1259. Le roi d'Angleterre Édouard Ier, duc d'Aquitaine devient suzerain de l'Agenais par le traité d'Amiens, en 1279. La défense de Saint-Pastour, à la limite du XIIIe et XIVe siècle a d'abord été assurée par son site. La ville est encore favorable au roi d'Angleterre en 1315, mais elle lutte contre ces derniers dès 1350.


* LE CHATEAU DE CANABAZES A LACAUSSADE - 47 :


Le Château de Canabazès est un château bâti à Lacaussade, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France.
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE CALONGES A CALONGES - 47430 :


Le Château de Calonges est un château bâti à Calonges, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Il date de la première moitié du XVIIe siècle. Il est de style Louis XIII. La terre de Calonges appartenait à la famille de Cantiran dès cette époque. Un castrum est mentionné en 1271 à Calonges. Bernard de Cantiron, damoiseau, et Amanieu de Birac, de Calonges, damoiseau, rendent hommage au sénéchal de Carcassonne et de Béziers pour le roi de France. En 1279, après le traité d'Amiens, l'Agenais appartient au roi d'Angleterre. Dès le XIIIe siècle, un château important se trouvait à Calonges possédé par plusieurs seigneurs. En 1279, après le traité d'Amiens, Édouard Ier possède l'Agenais. Il nomme par ordonnance royale datée du 12 novembre 1286 à Monflanquin trois commissaires pour recevoir les hommages des seigneurs de l'Agenais. Le 17 novembre 1286, Bernard de Lart jeune, fils de Guy de Lart, reconnaît au nom de son père tenir du dit roi d'Angleterre, comte d'Agenais, le fief de Calonges, et devoir fournir avec son partitionnaire un chevalier pour l'armée conformément aux coutumes de l'Agenais. Mancipius de Calonges est le partitionnaire pour le chevalier. Alardis de Calonges possède le huitième du château. Les frères Bérot, Arnaud gardie et Vital de Laur possèdent en indivis le 6ème du château. Amanieu de Cantiran et Jean de Cantiran, avec ses neveux possèdent le quart du château. En 1473, lors de la prestation de serment d'Alain d'Albret, est présent Peyroton de Grignols, écuyer, seigneur de Calonges. Il apparaît encore dans un acte de 1477. Jacques de Chaussade3 s'est marié avec Jeanne de Grignols4. Il a échangé avec son beau-père la seigneurie de Calonges contre celles de Cocumont et de La Mothe-Saint-Sauboutour. Jeanne fait son testament en 1493. Il épousa en seconde noce Lucrèce de Foix, fille de Gaston de Foix, comte de Candale. Il est en procès avec Alain d'Albret sur les délimitations des seigneuries du Mas-d'Agenais et de Calonges, puis sur les dîmes du Mas. Jacques de Chaussade était procureur au parlement de Bordeaux entre 1483 et 1489, puis conseiller à la même Cour. Depuis 1489, jusque vers 1510, Jacques Ier de Chaussade s'intitule conseiller au parlement de Bordeaux, seigneur de Calonges en Condomois et de Roquefère en Agenais. Son fils Jacques II de Chaussade est procureur du roi Henri Ier de Navarre. Il a épousé en première noce Anne de Pompadour, puis en seconde noce Quitterie de Castelnau. Il fait son testament en 1543. Jean de Chaussade est son fils né du second mariage. Il est baron de Calonges, Lanau, Roquefère, et autres places, marié à Françoise de Lanne. Il a embrassé la Réforme assez tôt et devint un des chefs du parti. Il est condamné à mort le 17 janvier 1570 par arrêt du parlement de Bordeaux, avec son frère, Gaston de Chaussade, dit Capitaine de Castetja, seigneur de Ruats. En 1573, il a ouvert son château à Langoiran, chef de l'armée protestante en Guyenne. Il a dû mourir en 1584. Son autre frère Bernard de Chaussade est dit aussi seigneur de Calonges. Il meurt sans postérité avant 1594. Jacques III de Chaussade, Baron de Calonges, avait assuré la défense de Montpellier dont il était gouverneur sous Henri de Rohan, en 1622. Les biens de Chaussade sont saisis par le roi en 1622 et donnés au Cardinal de La Valette qui a restitué le Château au seigneur de Calonges, Jacques Chaussade qui était retourné dans son château pour régler ses affaires et accroître sa fortune. Louis XIV lui avait octroyé les lettres-patents pour ériger en marquisat la baronnie. Il s'était marié en 1614 avec Marguerite de Viçose. Le château est revenu à son fils Paul-François de Quelen de Stuer de Caussade. Il a été ambassadeur de France à La Haye, entre 1776 et 1784, puis à Madrid en 1785. Rappelé au début de la Révolution car nommé ministre des Affaires étrangères, il a préféré rester à Madrid jusqu'en 1795 d'où il partit pour rejoindre Louis XVIII. Il ne revint en France qu'en 1805. Nommé pair de France à la Restauration, il a siégé à la Chambre des pairs au palais du Luxembourg jusqu'en 1822. Il meurt en 1828. Le château, en bon état, est saisi comme bien d'émigré, en 1792, vendu comme bien national à la Révolution le 27 octobre 1794 pour une mise en vente au prix de 100 000 francs. Il a finalement été acheté après plusieurs enchérissements au prix de 220 000 francs par M. Grenier aîné, de Clairac. Le second étage du corps de logis du château a été partiellement démoli vers 1818 pour le transformer en séchoir à tabac. Le Château de Calonges est classé aux M.H. en 1959.
Coordonnées par GPS : 44° 22' 53" Nord, 0° 13' 00" Est


* LA TOUR DE LA CASSAGNE A BOE - 47550 :


La Tour de La Cassagne est une Tour bâtie a Boé, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. La tour Lacassagne, cette belle tour imposante, qui a su protéger ce beau et ancien village, qui a su traverser et évoluer au fil des temps sans oublier les berges de la Garonne.
Coordonnées par GPS : 44° 09' 38" Nord, 0° 37' 46" Est



* LE CHATEAU DE CASTELNOUBEL A BON ENCONTRE - 47 :


Le Château de Castelnoubel est un château bâti à Bon-Encontre, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France.
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE CASTILLON-SUR-AGEN A BON-ENCONTRE - 47 :(Detruit)
Le Château de Castillon-sur-Agen est un ancien château bâti à Bon-Encontre, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Il a été détruit.
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE CAUZAC A CAUZAC - 47 :


Le Château de Cauzac est un château bâti à Cauzac, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France.
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE CLERMONT-DESSOUS A CLERMONT-DESSOUS - 47 :


Le Château de Clermont-Dessous est un château bâti à Clermont-Dessous, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France.
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE CLERMONT-SOUBIRAN A CLERMONT-SOUBIRAN - 47 :


Le Château de Clermont-Soubiran est un château bâti à Clermont-Soubiran, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France.
Coordonnées par GPS :


- LE CHATEAU DE LA COMBEBONNET A ENGAYRAC - 47470 :


Le Château de la Combebonnet est un château bâti à Engayrac, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château de Combebonnet, a été construit du XIIIe au XVIIe siècle, avec une chapelle datant des XVe et XVIe siècle. À la fin du XIIIe siècle, un document cite une villa Combabonneti. Le terme villa désignait à l'époque une exploitation rurale protégée par une petite forteresse. Cette petite forteresse se serait progressivement transformée en castrum. Le château primitif, assez petit, avait la forme d'un triangle rectangle, dont les angles est et ouest étaient surmontés d'échaugettes en porte-à-faux. Deux de ces côtés étaient bâtis sur un enrochement qui augmentait ses défenses. Le troisième côté était le point faible, face au plateau. Le constructeur avait prévu d'augmenter ses défenses en donnant la possibilité de monter un hourdage en bois pour protéger la base du rempart. Ce petit château doit dater du XIIIe siècle. Puis fut ajouté une tour carrée à l'angle nord armée de meurtrières en croix pattée. Ce type de meurtrière apparaît dans les châteaux gascons au XIIIe siècle. Le château a été agrandi et remanié à la fin du XVe siècle ou au début du XVIe siècle. Dans l'angle sud-ouest a été aménagé un escalier dont les marches et la vis sont en bois. C'est probablement à cette époque qu'ont été édifiées la chapelle et l'enceinte pour protéger les quelques maisons blotties près du château. Au XVIIe siècle le château a été encore agrandi du côté nord et il a pris son aspect actuel. On a construit deux portails en plein cintre donnant accès à la cour et ornés de colonnes. Au fond de la cour, le portail de l'écurie porte la date de 1643. A l'ouest, à quelques pas du château se trouve une chapelle à chevet plat de quatre travées, voûtées de croisées d'ogives. Sur un des écussons, à l'intérieur de la chapelle, ont été gravées les armes de la famille de Beauville. Des fauteurs de troubles dans le pays, en 1790, ont menacé de brûler le château. Le Château de la Combebonnet a été inscrit au titre des monuments historiques en 1964 et le donjon est classé en 1988.
Coordonnées par GPS : 44° 15' 11" Nord, 0° 52' 42" Est


- LE CHATEAU DE CUZORN A CUZORN - 47500 (RUINES) :


Le Château de Cuzorn, est un château bâti à Cuzorn, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château de Cuzorn date du XIIe siècle et du XVe siècle. C'est un ancien château seigneurial: "le castrum de Cuzorn dépendait de la Baylie de Tournon. Le Château de Cuzon est mentionné pour la 1ère fois, en 1271, dans le Saisimentum Comitatus Tholosani, entre les mains d'une dizaine de co-seigneurs.
Coordonnées par GPS : 44° 32' 40" Nord et 0° 56' 58" Est


* LE CHATEAU DE DOLMAYRAC A DOLMAYRAC - 47110 (Privé):
de Mossot

Le Château de Dolmayrac est un ancien château bâti à Dolmayrac, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. En 1271, Domayrac était déjà citée comme castrum. Il ne reste depuis que la Tour de Dolmayrac comme vestige des anciens remparts qui protégeaient la ville. Sa construction date de la fin du XIIIe siècle ou au début du XIVe siècle. Positionné face au plateau, c'était le point le plus faible de la défense du village. Les anciens remparts allaient de la tour au château situé à la pointe de l'éperon sur lequel est établi le village. De l'ancien château, il ne reste que les vestiges de deux tours. Le Château de Domayrac était déjà en ruines au XVIIIe siècle. Au XVe et XVIe siècle la seigneurie de Dolmayrac appartenait à la famille de Montpezat avant de faire partie du Duché d'Aiguillon. Le cadastre de 1836 dévoile des vestiges des remparts encore présents contre la tour. En 1856, la commune avait le projet d'acheter la tour pour en faire la mairie. le projet sera abandonné. La Tour sera achetée en 1859. Des travaux d'aménagement sont adjugés en 1860. La porte d'entrée actuelle doit dater de ces travaux. Le château de Dolmayrac est inscrit aux Monuments historiques, depuis 1927. Il est privé et fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 21' 42" Nord, 0° 35' 29" Est


* LE CHATEAU DE DOUAZAN A NERAC - 47600 (Privé):


Le Château de Douazan est un château bâti à Nérac, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Sa construction date de XVe, XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle. Sa tour d'escalier avec sa porte, le pigeonnier sont inscrits le 15/09/1993. Le Château de Douazan de Nerac" est la propriété d'une personne privée.
Coordonnées par GPS : 44° 08' 53" Nord, 0° 20' 42" Est


- LE CHATEAU DE DURAS A DURAS - 47120 (Se Visite + Mairie):


Le Château de Duras est un château bâti à Duras, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Il date du XIIe au XVIIe siècle. Son propriétaire initial était Gaillard de Goth. Il a été classé aux M.H. dans son intégralité, en 2002. Le Château de Duras est ouvert toute l'année sauf en janvier et les 24 et 25 décembre. Visite libre toute l'année. Durée 1H50 environ. Visite guidée en été ou sur réservation. Horaires variables selon les saisons. La Mairie est installée dans les murs du château.
Fermeture de la billetterie 1h avant la fermeture du site. Février, Mars, Novembre, Décembre : tous les jours de 14h à 18h.
Avril, Mai, Juin, Septembre, Octobre : tous les jours de 10h00 à 13h et de 14h à 18h.
Juillet et Août : tous les jours de 10h à 19h en continu.
Château de Duras Place du Château - 47120 DURAS - FRANCE - Tél. 05.53.83.77.32
- Informations : contact@chateau-de-duras.com
- Communication : communication@chateau-de-duras.com
Site web : Château de Duras
Coordonnées par GPS : 44° 40' 37" Nord et 0° 10' 42" Est


- LE CHATEAU D'ESCALUP A LAMONTJOIE - 47310 (Privé-restauration en cours)


Le Château d'Escalup est un château bâti à Lamontjoie, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Racheté en 2005, le Château d'Escalup est en cours de restauration. Le Château est une propriété "privée" qui sert d'habitation, et qui est fermé au Public. Le Château a été classé aux M.H.le 29/04/1999.
Coordonnées par GPS : 44°03'37" Nord et 0°32'44" Est

* Tour d'Escoute, à Penne-d'Agenais

* Tour d'Espiens, à Espiens

* LE CHATEAU DE FALS A FALS - 47220 (Privé):
de ww2censor

Le château de Fals est un château bâti à Fals, dans le département de Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Il a été fondé à une date inconnue. Les parties les plus anciennes remonteraient au XIIe siècle. La finn de sa construction datent du XVIIIe siècle. Quelques vestiges des substructions du château médiéval subsistent dans le sous-sol de l'aile droite du château. Jean de Comère, seigneur de Fals et de Pis, s'est marié en deuxième noces avec Domengue d'Esparbès, Dame de Pis. Dans son testament du 9 avril 1555, elle nomma Jean d'Esparbès, fils de Pierre d'Esparbès, seigneur de Belloc dans le diocèse d'Auch, son héritier universel. Béraud d'Esparbès, fils aîné de Pierre d'Esparbès, s'était marié en 1553 avec Françoise de Comère, fille de Jean de Comère, et son héritière universelle par le testament de 15522. Silvestre d'Esparbès de Lussan du Gout, baron de Lamotte-Bardigues, seigneur de Fals, capitaine puis gouverneur d'Auvillar, conseiller au parlement de Toulouse en 1667. Son petit-fils, Michel d'Esparbès de Lussan du Gout est appelé le comte de Lussan. La seigneurie de Fals est restée dans la famille d'Esparbès jusqu'au XVIIIe siècle. Les façades, les toitures et la décoration du XVIIIe siècle du salon et de la salle à manger ont été inscrites aux M.H.le 23/04/1953. Le Château de Fals est depuis privé et fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 43° 55' 42,06" Nord, 0° 43' 40,85" Est


* LE DONJON DE FAUGUEROLLES A LA CROIX-BLANCHE - 47340 :
Jacques Mossot

Le Donjon de Fauguerolles est un ancien château bâti à La Croix-Blanche, dans le département de Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Le début de la construction de cet ancien château fort date de 1300. C'était un ouvrage défensif. La terre est confisquée par le roi d'Angleterre à la fin du XIIIe siècle. Du château, seul ne subsiste que son donjon carré. Le Porche est en arc brisé. On peut voir l'emplacement d'une bretèche dont il reste les corbeaux. Il reste une fenêtre géminée sur la face, à colonne plate, dont le sommet est trilobé. Du côté Sud, une espèce de soupirail carré s'enfonce dans le sol de la tour et devait donner accès à une cave ou à un souterrain. Les courtines et les tours du Château de Faugueroles ont disparu. Il ne reste aujourd'hui que son donjon. Le donjon de Fauguerolles a reçu le prix "Demeures et Châteaux du Soleil" de l'association Vieilles maisons françaises, en 1989. Le Donjon de Fauguerolles est inscrit aux M.H. le 20.06.1950.
Coordonnées par GPS : 44° 17' 29" Nord, 0° 42' 02" Est


- LE CHATEAU DE FAVOLS A BIAS - 47300 (Privé):


Le Château de Favols est un château résidentiel bâti, au lieu-dit Favols, à Bias, dans le département de Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château de Favols date du Xe siècle d'après M. de Carbounié. En 911, les Vikings remontant le Lot vont piller l'église de Casseneuil et le Château de Favols. Le Château de Favols est implanté près d'un gué. Le nom de Favols signifie "endroit de passage". C'était un château péager qui fut édifié pour la Famille de Favols. Cette famille est citée dans les hommages rendus au comte de Toulouse en 1259. La construction du château actuel dans ses parties les plus anciennes date de la fin du XIIIe siècle ou du début du XIVe siècle. Le château est un quadrilatère avec quatre tours d'angle dont trois subsistent. Les Favols ont été seigneurs de Cours, Dolmayrac, Lamaurelle et Pépinès. Probablement affaibis par la Guerre de Cent Ans, ils durent abandonnèrent le château en 1430. Il est racheté et habité par les Durfort jusqu'à la fin de la guerre de Cent Ans, puis fut échangé, avec le seigneur de Montratier, en 1456. Bertrand de Gervain de Roquepiquet fut marié à Françoise de Montratier, fille d'Antoine de Montratier, seigneur de Favols, en 1526, et en devint propriétaire. En 1540 il devient la propriété de la famille Deshoms (ou Des Homs). Les Deshoms sont restés seigneurs de Favols jusqu'en 1835. Au XVIe siècle, une croisée moulurée est ouverte dans le corps de logis sur la cour. Au XVIIIe siècle de grandes baies été ont percées. L'aile ouest a été reconstruite, plus à l'Ouest que la précédente. Le Château de Favols ne subira pas trop de dégâts pendant la Révolution. Le Château de Favols sera rendu aux Deshoms en 1795. En 1835, le dernier propriétaire de la Famille Jean-Baptiste Deshoms, vendra le château à un négociant de Villeneuve-sur-Lot, le sieur Robin, qui le revend, en 1862 au sieur Barlus, pour 50 000 francs-or. Le château est transmis aux propriétaires actuels, par héritage. Le Château de Favols est composé de deux tours et d'un corps de logis qui les réunit à la fin du XIIIe siècle ou du début du XIVe siècle. Le Château de Favols a été inscrit aux M.H. depuis le 28/09/1981. Le Château de Fabols est privé et fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 25' 13" Nord 0° 38' 44" Est


* LE CHATEAU DE FONTIROU A CASTELLA - 47340 (Ruines) :
Mossot

Le Château de Fontirou est un château bâti au lieu-dit Fontirou, à Castella, dans le département de Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château de Fontirou appartenait à Diane de Poitiers. Le Château de Fontirou est en ruines aujourd'hui.
Coordonnées par GPS : 44° 19' 09" Nord, 0° 42' 38" Est


- LE CHATEAU DE FERRASSOU A SAINT SYLVESTRE-SUR-LOT - 47140 :


Le Château de Ferrassou est bâti à Saint-Sylvestre-sur-Lot, dans le département de Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. La construction du Château de Ferrassou date du XVe au XIXe siècle. En 1279, après le traité d'Amiens, Édouard Ier reprend possession de l'Agenais et entreprend vers 1289, de rendre navigable le Lot, pour faciliter le transport des marchandises du Quercy vers Bordeaux. Il fit construire 11 barrages sur le Lot à la fin du XIIIe siècle dans le bailliage de Penne, sur un parcours de 22 kms. Son connétable à Bordeaux, d'Angolive, sera chargé de mettre une somme de 10 000 livres à disposition de Maître André, pour financer les travaux. La construction a été confié à différents entrepreneurs. On voit les Lustrac se charger de la construction d'un barrage. Ces travaux commencés en 1291 vont être réalisés rapidement pour un coût qui n'a pas dépassé 4 000 livres. Ils vont être arrêtés en 1294, quand Philippe le Bel saisi l'Agenais pour ne le rendre au roi d'Angleterre qu'en 1303. Mais en 1311, à la demande du roi d'Angleterre une enquête est faite sur les barrages Guillaume Cazes, juge d'Agen. Pour accaparer les droits de péage, les seigneurs des environs ont fait construire à proximité des édifices fortifiés. Cette enquête cite la famille Pélissier, bourgeois de Penne comme seigneurs péagers. Ils ont dû faire construire une maison forte dont on doit avoir des éléments dans les fondations du château actuel. L'histoire des propriétaires du château n'est connue que depuis le XVe siècle avec Jean de Laduguie. L'« ostal e tor apelat de Ferrasso » est ensuite acheté en 1476 à Jean de Podio Extremo (de Pechextrême). Le château actuel a dû être reconstruit à cette époque. En 1490 le château appartient à Antoine Ier de Lustrac. La tour carrée possédant un magnifique escalier à vis à noyau hélicoïdal et voûte en palmier dont les nervures retombent sur des culs-de-lampe de style gothique doit dater de cette époque. Les communs flanqués de deux tourelles ont été construits dans la première moitié du XVIe siècle. La tour ronde éclairée par trois fenêtres à meneaux de style Renaissance doit dater des années 1530-1540. Elle a dû être construite par Antoine II de Lustrac, peut-être à l'occasion du mariage de sa fille, Marguerite, avec le Maréchal de Saint-André, en 1544.
Le Château de Ferrassou appartient à les Masparrault, famille de magistrats bordelais, du premier tiers du XVIIe siècle à la Révolution. Ils feront constuire la chapelle castrale. Au moment de la Révolution la tour ronde est décapitée comme symbole seigneurial. Blaise de Lapeyrière, propriétaire du château en 1812, a entrepris une de ses dernières campagnes de travaux. La tour ronde et la tour carrée ont été classées aux M.H.tandis que le reste (les parties anciennes) ont été inscrites, les deux protections datant du 11/04/1973.
Coordonnées par GPS : 44° 23' 53" Nord, 0° 49' 16" Est


- LE CHATEAU DU FRECHOU A FRECHOU - 47600 (Gite d'Hôtes) :


de Raginwald

Le Château de Fréchou est un château bâti à Fréchou dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château de Fréchou appartient à la Famille de Cazenove. C'est un château construit du XIIIe au XVIe siècle. La tour qui se trouve derrière le donjon date du XIIIe siècle. Vous passerez un séjour dans un ravissant château gascon d'origine médiévale remanié à la Renaissance. Entouré d'un très beau jardin en terrasse avec de magnifiques vues, le Château du Fréchou est très calme et très agréable pour vous reposer. Il est inscrit aux M.H. depuis 1952.
Adresse: Château de Fréchou - 6 Rue Traversière, 47600 Fréchou, France - Tel : 05 53 65 05 10 - Email : welcome@chateaudufrechou.com
Site Web : Château du Fréchou
Coordonnées par GPS : 44° 05' 10" Nord et 0° 19' 11" Est


* LE CHATEAU DE FREGIMONT A FREGIMONT - 47360 (Mairie-Ecole):
Jacques Mossot

Le Château de Frégimont est un château bâti à Frégimont, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château de Frégimont est détenu par la famille Montpezat depuis la prise de la place par Amanieu de Montpezat en 1418, et jusqu'à la fin du XVIIe siècle. En 1561, le seigneur de Savignac y est tué par les protestants, et le château pillé. En 1769, la famille Lusignan, alors propriétaire du château, le vend à Jean-Pierre Villate de la Grave, avocat et notable Bordelais époux d'une demoiselle de Secondat, petite-fille de Montesquieu. Le château est décrit en ruine, comportant encore une tour servant de prison, une grange, des écuries, chai, four, puits et basse-cour, entourés de murs et fossés. Il y fait construire, vers 1775, le logis actuel après destruction du vieux château, avec un parti pris classique, probablement par un architecte ou un ingénieur agenais. En 1846, Jean-François Louis Secondat de Montesquieu vend l'édifice à la commune, qui le transforme en mairie-école. Une restauration du bâtiment est conduite par l'architecte Léopold Payen en 1898, travaux réalisés par Jean Dangas, maçon à Bazens : changement d'affectation des salles, réfection de l'escalier, des plafonds et de la toiture. Aujourd'hui, le château abrite la mairie, la salle des fêtes, l'école et la cantine scolaire. Les dépendances du château (communs) sont détenus par des propriétaires privés, à usage d'habitation. Le Château de Frégimont a été restauré à la fin XVIIe siècle et abrite dans ses murs la Mairie de Frégimont.
Coordonnées par GPS : 44° 16' 41" Nord, 0° 27' 31" Est


* LE CHATEAU DE FRESPECH A FRESPECH - 47140 :
de Jacques Mossot

Le Château de Frespech est un château bâti à Frespech, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France.Il date du XIIe au XIXe siècle. La famille de Montferrand était au XVIe siècle Seigneur de Frespech ainsi que de Langoiran. Jeanne d'Eschelles veuve du protestant Guy de Montferrand, termina ses jours dans son château de Frespech. Des anciennes fortifications qui entouraient la ville, il ne reste que des vestiges présentant un intérêt historique. La porte d'honneur, située près de l'ancien château, est en plein cintre avec arrière voussure en arc surbaissé. A l'angle de l'ancien château se trouve une échauguette en encorbellement. Cette échauguette, dominant la cour d'honneur, est munie de plusieurs rangées demeurtrières permettant aux assiégés de tirer sur les ennemis qui auraient réussi à entrer dans la cour. L'arc de la porte de la barbacane est en tiers point, l'intérieur étant voûté en berceau. Un escalier en pierre donne accès à la courtine. La niche du garde coulevrinier et la meurtrière de la coulevrine sont intactes. Le Château de Frespech est inscrit aux M.H. depuis le 9/06/1925. Le Château de Fespech est la propriété de la commune.
Coordonnées par GPS : 44° 18' 38" Nord, 0° 49' 31" Est


- LE CHATEAU DE FUMEL A FUMEL - 47500 (Mairie) :


Le Château de Fumel est un château bâti à Fumel, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Il date du XIIIe siècle. Il abrite dans ses murs la Mairie de Fumel. Le Château de Fumel, siège de la Baronnie de Fumel, était au Moyen-Age, la propriété de la famille des chevaliers de Fumel. Il servait à contrôler la vallée du Lot, surtout pendant la Guerre de Cent Ans. Depuis 1960, le Château de Fumel abrite dans ses murs, la mairie. Le Château de Fumel a été construit au XIVe siècle et comporte un donjon sur une terrasse. Des travaux ont eu lieu au XVIIe siècle sur le bâtiment sud et l'aile ouest. Le Château de Fumel est entouré de jardins et de terrasses, qui surplombent le Lot et offrent une vue panoramique superbe de la Vallée.
Coordonnées par GPS : 44° 29' 49,92" Nord et 0° 58' 14,16" Est


-** LE CHATEAU DE GAVAUDUN A GAVAUDUN - 47150 (Ruines) :
Paternel 1

Le Château de Gavaudun est un château bâti à Gavaudan, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. La construction du Château de Gavaudun date du XIIe siècle. C'est une ancienne forteresse qui fut bâtie au XIIe et achevée au XIIIe siècle. Le Château de Gavaudan était un ouvrage défensif. La mairie en est devenue propriétaire. Le chateau de Gavaudan a été classé aux M.H en 1862 et 1987. Il est à proche du périgord noir et est bordé par la Lède. Il est proche du Château de Bonaguil, dans le lot-et-Garonne et de celui de Biron en Dordogne. Perché sur un éperon rocheux, il surplombe la Vallée de la Lède. L'ensemble est en ruine et se compose d'un ancien château et d'une tour. Le donjon est haut de 25 mètres et comporte 5 étages.
Coordonnées par GPS : 44° 33' 37" Nord et 0° 53' 18" Est


Le Château de Gavaudun est un ancien château bâti à Gavaudun, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Il date du XIIe au XIIIe siècle. Aujourd'hui, il ne reste que des ruines du Château de Gavaudun. Le château existait en 1169 quand pour en chasser des brigands ou des hérériques, l'évêque de Périgueux, Jean d'Assida, l'a assiégé, pris et démoli d'après le Gallia Christiana. Le château a dû être reconstruit peu après.
Le château de Gavaudun fut construit entre le XIIe et le XIIIe siècle, sur le principal axe de circulation entre le Périgord et l’Agenais. Le château est cité dans le saisimentum, la prise de pouvoir sur les terres du comte de Toulouse par le roi de France, en 1271. Huit an plus tard on trouve un testament signé de R. de Gavaudun. Le même nom est cité en 1293. Il existait donc une famille de Gavaudun à cette époque. Pendant la guerre de Cent Ans, il fut une pièce maîtresse dans le jeu de la guerre d'usure franco-anglaise. En 1324, le roi d'Angleterre cite le nom d'une famille Baleinx, Amstang de Baleinx, seigneur de Gavaudun. Ce même Amstang de Baleinx est qualifié seigneur de Cahuzac en 1341. Le Château de Gavaudun est classé aux M.H.
Coordonnées par GPS : 44° 33' 37" Nord, 0° 53' 18" Est


* LE CHATEAU DE GONTAUD-DE-NOGARET A GONTAUD-DE-NOGARET - 47400 (Privé):


Le Château de Gontaud-de-Nogaret est un château à Gontaud-de-Nogaret, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château de Gontaud-de-Nogaret possède un beau jardin "médiéval". La seigneurie de Gontaud est à l'origine de la famille de Gontaut au XIIIe siècle. Le 9 juillet 1365, Gaston de Melet, rend hommage à Bergerac au prince de Galles avec les autres co-seigneurs de Gontaud en Agenais, Aymeric de Cosorn, Arnaud de Montmorel, Bernard d'Auriac, Jean de Bouglon, Arnaud de La Lande au nom de Marthe de Prayssac, Sybille de Durfort, Pierre de Gontaut, seigneur et baron dudit lieu, Léonard de Ravignan,, Bertrand de Fargues, sieur de Mauvesin, et Gilles de Pellegrue4. Son fils, Jean Ier de Melet s'est marié en 1370 avec Armande de Gontaut. Jean II de Melet, peut-fils du précédent, est seigneur de la quatrième partie de Gontaud, de Loubens et de Pujols en Bazadais. Il fait son testament en 1463 où il demande à être enterré dans l'église Notre-Dame de Gontaud. Son fils, Jean III de Melet, est seigneur des maisons nobles de La Roche-Marais, La Salle et Gontaud, habite à Gontaud, rend hommage le 5 décembre 1471 à Charles de France, duc de Guyenne. Après les Montferrand, c’est la famille Luppe d’Arblade qui a possédé le château en 1661 puis Timothée de Bacalan en 1694 qui y fait effectuer les premières réparations connues, puis messire Jean Pellet.
Le 2/10/1793, les biens de la famille Pellet seront saisis et le château de Gontaud est adjugé aux enchères publiques à la citoyenne Marguerite Degalz, veuve Martineau. Le château est resté la propriété de la famille Martineau jusqu’au 6 mai 1914, date à laquelle il est vendu à monsieur Armand de Gontaut-Biron, marquis de Gontaud et de Saint-Blancard. Mais le château manque alors cruellement d’entretien et le 5/01/1949 la petite tour du côté Nord s’écroule sur la rue, entraînant avec elle la moitié Nord du corps de logis. Dès 1955, de nombreux propriétaires vont se succéder sans engager de grands travaux. Un travail de restauration des parties existantes a été entrepris depuis 1997 par de nouveaux propriétaires qui ont confié la restauration à Denis Boullanger, architecte du patrimoine. Depuis mi-2007, grâce à la passion de ses propriétaires, la moitié du corps de logis, écroulée en 1949, a été reconstruite par des entreprises locales. Le château a été inscrit monument historique le 14 août 1958 Il est privé et fermé au Public. Le Château de Gontaud-de-Nogaret aux M.H.
Coordonnées par GPS : 44° 27' 23" Nord, 0° 17' 45" Est


* Château de Goulens, à Layrac

* Château de la Grangerie, à Lannes


* Château de Guillery, à Pompiey


- LA TOUR D'HAUTEFAGE OU CHATEAU EPISCOPAL A HAUTEFAGE-LA-TOUR - 47340 :


La Tour d'Hautefage appelée aussi le Château épiscopal est bâti à Hautefage-la-Tour, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Elle est appelée aussi le Château épistopal de Hautefage-la-Tour. C'était un ancien château épiscopal du XIVe siècle dont le dernier niveau contenait un château d'eau. La tour d'Hautefage fut construite pour les évêques d'Agen, d'origine italienne, Leonardo Della Rovere et Antonio Della Rovere. Elle a été conçue pour leur servir de résidence. La construction n'a jamais été achevée. Dès le XVIIe siècle, la tour servit de clocher à l'église Notre-Dame, située en contre-bas du village. Dans la seconde motié du XIXe siècle, elle fut considérée comme semi-ruinée. Des travaux de restauration furent entrepris, en 1888, lui apportant sa forme actuelle avec une balustrade, des contreforts d'angle surmontés de pinacle et la couverture conique en ardoise. La tour est transformée en château d'eau en 1957 en plaçant un réservoir en béton armé au troisième étage. Le réservoir est abandonné dès 1974. Des chutes de pierres en 2007 ont entrainé des travaux de restauration. Sa toiture a été refaite. Le réservoir d'eau a été cassé en 2013 et un plancher a été restitué. Les cloches furent replacées au 3ème étage. Les planchers seront réaménagés en même temps que les différents niveaux de la tour. La tour d'Hautefage a été classée aux M.H. en mai 1883.
Coordonnées par GPS : 44° 19' 16" Nord et 0° 47' 05" Est


* LE CHATEAU D'HORDOSSE OU CHATEAU D'HORDOSESSE A ANDIRAN - 47 :


Le Château d'Hordosse ou Hordesse est bâti à Andiran, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France.
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE LACAM A MASSELS - 47140 (Privé):


Le Château de Lacam est un château bâti à Massels, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Le château de Lacam est un édifice reconstruit en 1679 à 1695. La date a été gravée sur la porte de l'aile Est, par l'aile Est, par Jean-Claude Coderc de Lacam. Il date du 4e quart du XVIIe siècle. Les éléments protégés du Château de Lacam sont le logis et ses deux ailes en retour d'équerre ; ses façades et les toitures des communs ; le puits, inscription par arrêté du 9 juillet 1998 aux M.H.
Coordonnées par GPS : 44° 18' 55" Nord, 0° 51' 06" Est


- LE CHATEAU DE LACAZE AU LIEU-DIT LACAZE A AIGUILLON - 47190 (Chambres d'Hôtes):


Le Château de Lacaze est un château bâti au lieu-dit Lacaze à Aiguillon, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château de Lacaze est inscrit aux M.H. depuis 2008. Le château vous propose ses chambres d'hotes et un cuisine originale. Vous arrivez en clients ? Enchantés de votre séjour, et l'accueil chaleureux de leurs prorpiétaires, vous repartirez en Amis !
Adresse et réservation : Château de Lacaze -lieu dit Lacaze, 47190 Aiguillon -Tél : 05 53 64 71 57 - Horaires : 08H 00 à 22H 00
Coordonnées par GPS : 44° 2' 11" Nord 0° 06' 33" Est

Château de Lacaze, à Labastide-Castel-Amouroux

Château de Ladhuie, à Montayral


- LE CHATEAU DE LAFOX A LAFOX - 47240 :


Le Château de Lafox est un château bâti à Lafox, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France.Charentes, en France. Le Château de Lafox, qui se trouve sur la Séoune au confluent avec le ruisseau la Gaule, non loin de Saint-Pierre-de-Gaubert. Le donjon est la partie la plus ancienne et date du Moyen Age. La première mention du château date de 1239. Les Durfort ont acheté le château en 1477. Après la guerre de Cent Ans, au XVe siècle, le Château de Lafox a été reconstruit. Il a été réaménagé au XVIe siècle. Alain de Durfort a fait construire la chapelle et une partie du logis après 1535. Son tombeau qui se trouvait dans la chapelle a été transporté au musée d'Agen. Charles IX a séjourné au château en 1564. Certaines fenêtres ont été murées. Le Château de Lafox est classé aux M.H. depuis 1951. Le Château de Lafox a été restauré par Didier de Flaujac qui a été récompensé, en 2002, du Prix des Vieilles Maisons Françaises.
Coordonnées par GPS : 44° 09' 57" Nord et 0° 41' 22" Est


* Château de Lagarde, à Grateloup-Saint-Gayrand


- LE CHATEAU DE LAGRANGE-MONREPOS A NERAC - 47600 :


Le Château de Lagrange-Monrepos est un château bâti à Nerac, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le château est de style Médiéval. C'est une ancienne forteresse. La construction du Château de Lagrange-Monrepos date du XVIe au XVIIe siècle. Son premier propriétaire fut Henri Ier d'Albret. Durant la Renaissance, l'installation de la cour de Navarre à Nérac a entraîné la construction et la rénovation des riches demeures destinées à l'entourage de la Famille d'Albret. C'est ainsi que, vers 1550, le Château de Lagrange-Monrepos qui aurait été construit ou rénové pour Henri Ier d'Albret (Henri II de Navarre) et offert à sa maîtresse, Marianne Alespée. Il est classé aux M.H. depuis 1991. C'est un château privé aujourd'hui, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 09' 29" Nord et 0° 19' 16" Est


- LE CHATEAU DE LAHITTE OU CHATEAU DE COMMUN A MONCRABEAU - 47600 (Domaine viticole. Visite/Extérieurs):


Le Château de Lahitte appelé autrefois le Château de Commun est un château bâti à Moncrabeau, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, en France. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, le Château de Lahitte a appartenu à la Famille de Laverny. Le logis a été construit dans la 2ème moitié du XVIIIe siècle, par l’architecte Victor Louis, auteur du Grand-Théâtre de Bordeaux et des galeries du Palais Royal à Paris. Il est desservi par deux escaliers, l’un dans l’aile nord qui date du XVIIIe siècle, l’autre dans l’aile sud construit au XIXe siècle. Son pigeonnier, ses remises et ses écuries sont bâtis, de 1808 et 1842. Au XIXe siècle, une grande partie de la propriété sera plantée de vignes. Un grand chai est ainsi construit à la métairie de grand commun. Le Château de Lahitte est inscrit au titre des Monuments Historiques depuis 1986.
Site web : Château Lahitte
Adresse : château de Lahitte 47600 Moncrabeau - Visite des extérieurs du Domaine Viticole.
Coordonnées par GPS : 44° 02' 05" Nord et 0° 22' 18" Est


* LE CHATEAU DE LAMASSAC A HAUTEFAGE-LA-TOUR - 47340 :


Le Château de Lamassas est un château bâti à Hautefage-la-Tour, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France.Charentes, en France. Il fut édifié au XVIIIe siècle pour la Famille Lacuée. C'est le lieu de naissance de Jean-Girard Lacuée, qui fut le Comte de Cessac. Une arcade cintrée ouvre sur un vaste espace donnant accès au château et à ses dépendances. Les constructions sont en pierre de taille et moellon calcaire. Les dépendances comprennent un pigeonnier à toit en pavillon couvert de tuile plate et une voûte en berceau en partie basse. Un perron forgé garni de volutes, feuilles et monogrammes (deux L entrelacés) donne accès à la maison. La couverture en tuile canal se termine par une génoise à deux rangées
Coordonnées par GPS : 44° 19' 23" Nord et 0° 47' 07" Est


* LE CHATEAU DE LAMOTHE A VILLENEUVE-SUR-LOT - 47300 (Privé):


Le Château de Lamothe est un château bâti à Villeneuve-sur-Lot, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France.Charentes, en France. Le début de sa construction date du XVIIIe siècle. Le Château de Lamothe a été construit pour Jean-Joseph de Fumel, Marquis de Fumel-Monségur, baron de Montaigu, qui a épousé le 21 novembre 1753 Marie-Anne d'Abzac. Les plans du château construit à la fin du XVIIIe siècle, sont attribués par Louis Hautecœur à Victor Louis. Comme l'indique une inscription sur le fronton de la façade (« 1787, le marquis de Fumel-Montaigu et Marie-Anne d'Abzac sa femme »), le château a été offert par Jean Joseph, marquis de Fumel, à son épouse Marie Anne d'Abzac. La construction du château a été commencée en 1780 et jamais terminée. Elle a été arrêtée par la Révolution. Le Château de Lamothe est racheté, en 1912, par Georges Leygues qui fit remette le parc en état. Puis le Château de Lamothe va servir d'hôpital militaire pendant la Première Guerre mondiale. De 1937 à 1940, le Château de Lamothe fut transformé en un centre d'hébergement, pour les enfants espagnols. Il passe ensuite par héritage aux Raphaël-Leygues. A l'entrée du parc se dresse une ancienne motte féodale sur laquelle avait été construite une tour rectangulaire pour surveiller le passage sur le Lot. Il n'en reste plus qu'un monticule de terre surmonté d'un colombier du château. Le Château de Lamothe fut divisé, au début du XIXe siècle, entre plusieurs propriétaires. Son propriétaire actuel est la Famille Raphaël-Leygues. Le Château de Lamothe est inscrit aux M.H. depuis 1971.
Coordonnées par GPS : 44° 25' 08" Nord 0° 41' 38" Est


* LE CHATEAU DE LAPOUJADE A SAINT-VITE - 47500 (Privé):
de Mossot

Le Château de Lapoujade est un château bâti à Saint-Vite, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. La constuction du Château de Lapoujade date de la fin du XIIIe, du XIVe et XVIe siècle. Il servait de Tour de péage. Petite maison forte médiévale qui contrôlait un gué et un moulin. L'édifice est bâti autour d'une cour intérieure accessible par le corps de passage d'une ancienne tour porte. Le logis primitif a conservé, au premier étage, une salle avec sa cheminée gothique et une baie géminée. Au 16e siècle, le château appartenait à la famille de La Goutte, dont deux membres furent secrétaires à la cour. Les faveurs royales leur permirent de mettre l'édifice au goût du jour avec dans la cour intérieure, une galerie ouverte italianisante, reposant sur un portique. Le château est classé aux M.H.le 19.06.2007. Aujourd'hui, le Château de Lapoujade est privé et fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 28' 09" Nord, 0° 54' 57" Est


* LE CHATEAU DE LASSALLE A CALIGNAC - 47600 (chambres d'hôtes):


Le Château de Lassalle est un château bâti à Calignac, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château de Lassalle avec sa chapelle du XIIe siècle, sont inscrits au titre des monuments historiques en 2010.
Adresse : Château de Lassalle Brimont, 47310 Laplume - Tel : 05 53 95 10 58
Site : Château de Lassalle
Coordonnées par GPS : 44° 08' 03" Nord, 0° 24' 56" Est


- LE CHATEAU DE LASSERRE A LASSERRE - 47130 (Ferme):


Le Château de Lasserre est un château bâti à lasserre, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. L'Architecte était Marin de la Vallée. La construction du Château de Lasserre date de 1595 à 1602. Son Propriétaire initial était Jean-Paul d'Esparbès de Lussan, Sénéchal d'Agenais et de Condomois, entre 1604 et 1615, Gouverneur de Blaye. Le château est d'aspect résidentiel. En 1259, Armand-Loup de Lasserre et son frère Géraud rendent hommage à Alphonse de Poitiers, Comte de Toulouse, pour leur possession de Bruch. Lasserre appartenait en 1487, à Louis de Montagut. Catherine Bernarde de Montagut, Dame de La Serre, épousa le 16/04/1570, Jean-Paul d'Esparbès de Lussan et lui apporta le Domaine et Château de Lasserre. Lasserre est resté dans la famille d'Esparbès de Lussan jusqu'au XVIIIe siècle. La fin des guerres de religion en Agenais n'aura lieu que le 2 mars 1595 par la reddition de Montpezat. Le maître maçon parisien soumit le devis des travaux de gros œuvre en janvier 1595 et restera à Lasserre de 1595 à novembre 1597. En 1596, ila apposé l'inscription suivante dans le pavillon sud-ouest : M. DE LAVALLEE - ME MASSON A PARIS.MA - FAICTE 1596. Pour la construction du château, le maître maçon parisien s'est fait aidé des entrepreneurs Laurent Bouchet, d'Artigues, Jean Rocques, de Sempeserre, Jean de Lagleize et Raymond Salles, de Miradoux. La construction de l'escalier a été faite par De La Vallée, aidé par Balthazar Delly, maître maçon ou architecte lorrain. Le 26 août 1598, de la Vallée est remplacé par Paul Vaudoyer « maître masson, tailleur de pierre, de la ville de Paris, et architecte pour le bastiment de M. de Lussan et La Serre ». Le château était alors couvert et le seigneur du lieu a choisi un sculpteur pour construire rapidement les trois cheminées monumentales placées dans les trois plus grandes salles pour rendre le château habitable. Paul Vaudoyer retourne à Paris puis il travaille en 1609 sur le château de La Chapelle-sous-Crécy. Le château devient la propriété de la Famille de Narbonne-Pelet, puis il passera dans la famille Digeon de Monteton par le mariage de Suzanne de Narbonne-Pelet, avec Jean-Jacques Digeon de Monteton, Comte de Monteton, en 1754. Celui-ci conservera le château jusqu'à l'extinction de cette famille en 1835, après le décès de Philippe Digeon de Monteton. Le château ira, par héritage, à Léopold de Gervain qui fit restaurer le château où il a résidera. Le Château de Lasserre a été inscrit aux M.H. le 7 janvier 1926.
Coordonnées par GPS : 44° 03' 50" Nord et 0° 23' 23" Est


- LA TOUR DE LAUGNAC A LAUGNAC - 47360 (Se Visite):


La Tour de Laugnac est une ancienne tour forte, bâtie à Laugnac, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. C'est un donjon de forme carré, dernier vestige du château fort de Laugnac. Sa construction date du XIIIe siècle. Elle appartenait à la Famille de Montpezat. Elle a été rebâtie au XVe siècle et remanié au XVIe siècle. La Tour de Laugnac fait l’objet d’une inscription aux M.H.depuis le 20 juin 1950. Elle est ouverte au Public et se visite.
Coordonnées par GPS : 44° 18'28" Nord et 0° 36' 16" Est


- LE CHATEAU DE LAUZUN A LAUZUN - 47410 (Se Visite) :


Le Château de Lauzun est un château bâti à Lauzun, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Il fut bâti en 1685. La construction du Château de Lauzun date du XIIIe et XVIIe siècle. La restauration du Château de Lauzun a duré 15ans. Le Château de Lauzun est classé aux M.H. en 1925 et 1963.
Visites : 11/07 au 30/08. de 10h à 12H et 14H à 18H. Sinon, sur RV avec Mr Trilles : 06.74.25.16.65
Adresse : Château de Lauzun- 23 rue du Château à Lauzyn - 47410
Coordonnées par GPS : 44° 37' 44" Nord et 0° 27' 38" Est


* LE CHATEAU DE LAVAL A TRENTELS - 47140 :
de Mossot

Le Château de Laval est un château bâti à Trentels, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Les Valens, coseigneurs de Casseneuil, sont propriétaires du manoir d'Aygues-Vives et probablement du château de Laval dès le XIVe siècle. Une tour de 6 mètres dans l'œuvre a d'abord été construite. Un bâtiment rectangulaire lui a été ajouté. En 1469, François de Valens échange le château de Laval avec Bernard d'Albert. Au début du XVIIe siècle, un bâtiment quadrangulaire est ajouté dans le prolongement du logis. Un tour est ajoutée hors-œuvre où est construit un escalier rampe-sur-rampe. La cour est fermée. Le château change de propriétaires au XVIIe et XVIIIe siècles jusqu'au rachat du château par François d'Albert de Laval en 1766. En 1796 le château est vendu à Pierre François Paul Delcy. Le château est saisi à la Révolution à Joseph d'Albert de Laval. Il a probablement fait construire ou réaménager les ailes latérales. Les dispositions générales du château n'ont pas changé depuis 1830. Le Château de Laval a été inscrit aux M.H. le 19/11/1976.
Coordonnées par GPS : 44° 27' 05" Nord, 0° 49' 31" Est


* LE CHATEAU LUNAC A AIGUILLON - 47190 :


Le Château Lunac est un château bâti à Aiguillon, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. La construction du Château Lunac date du XIIIe, XVe et XVIe siècle. Castrum mentionné au 13e siècle en possession des seigneurs de Lunac, dont l'habitat aristocratique, dominant le confluent du Lot et de la Garonne, est implanté sur les ruines du vicus antique (caves de Lunac, habitat gallo-romain). Le château passe au 15e siècle dans les possessions des Montpezat, seigneurs d'Aiguillon, puis dans celles des Malvin de Montazet au début du 16e siècle, à l'occasion du mariage de Jeanne de Montpezat avec Charles de Malvin, gouverneur de la ville mort en 1530. La seigneurie est vendue à Antoine du Gasquet en 1739, qui la laisse à sa nièce Marguerite Dorothée Nebout de Riberot, fille du lieutenant général de la sénéchaussée d'Aiguillon, avant de la transmettre à son tour à la famille Merle de Massonneau, jusqu'à sa vente en 1884. Le Château Lunac qui occupe l'angle nord-ouest de l'enceinte de la ville du 12e siècle, se compose de deux parties distinctes, construites au 13e siècle et remaniées par la suite : un corps de logis avec tour d'escalier circulaire côté cour (adjonction de la fin du 15e siècle ou du début du 16e siècle) qui s'articulait sur une aile en retour d'équerre détruite après 1826 ; les anciens communs, réparés à la fin du 15e siècle. La plupart des ouvertures sur cour ont été remaniées aux XVIIIe et XIXe siècles.
Adresse : Château Lunac 8 rue Marc-de-Ranse à Aiguillon 47190
Coordonnées par GPS : 44° 18' 01" Nord, 0° 20' 30" Est


- LE CHATEAU DE LUSTRAC A TRENTELS - 47140 :


Le Château de Lustrac est un château bâti à Trentels, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Foulque de Lustrac (vers 1265, après 1311), fonda le Château fort de Lustrac et de la lignée des Lustrac. La construction du Château de Lustrac date du XVe au XVIIe siècle.
Quand Édouard Ier reprit possession de l'Agenais, en 1279, après le traité d'Amiens, il entreprit, vers 1289, de rendre navigable le Lot pour faciliter le transport des marchandises du Quercy vers Bordeaux. Il fit construire 11 barrages sur le Lot à la fin du XIIIe siècle dans le bailliage de Penne, sur un parcours de 22 kilomètres. Il chargea son connétable à Bordeaux, d'Angolive, de mettre une somme de 10 000 livres à disposition de maître André pour mener à bien l'entreprise. La construction a été confié à différents entrepreneurs. C'est ainsi qu'on voit les Lustrac se charger de la construction d'un barrage. Ces travaux commencés en 1291 vont être réalisés rapidement pour un coût qui n'a pas dépassé 4 000 livres. Ils vont être arrêtés en 1294 quand Philippe le Bel saisit l'Agenais pour ne le rendre, au roi d'Angleterre, qu'en 1303. Mais en 1311, à la demande du roi d'Angleterre, une enquête est faite sur les barrages, par Guillaume Cazes, juge d'Agen. Pour accaparer les droits de péage, les seigneurs des environs ont fait construire à proximité des édifices fortifiés. Foulque de Lustrac a construit le barrage en 1296 et le moulin auquel il a donné son nom sur la rive droite du Lot. Il s'appuie sur un de ces barrages qui est appelé dans l'enquête de 1311, tantôt de Mont-Navès, tantôt de Lamothe-Motriac. Le château a alors été construit pour contrôler le barrage et protéger le moulin. Lucile Bourrachot cite le castrum de Monfavès qui est mentionné en 1259 qui pourrait correspondre à ce site, mais sans preuve. Le château de Foulque de Lustrac devait se limiter à une tour chevaleresque dont on voit une baie trilobée et une baie jumelée. La possession de ce moulin grâce aux droits de passage, de meunerie et de pêcherie a donné les moyens financiers à la maison de Lustrac pour s'élever, peu à peu, au premier rang des seigneurs de l'Agenais. En 1372, le duc d'Anjou donne 300 francs d’or à Bernard de Lustrac pour la fortification du château et du moulin. Le château fut assiégé plusieurs fois. Antoine I de Lustrac a donné sa forme actuelle au château entre la fin du XVe siècle et le milieu du XVIe siècle. En 1597, à la mort de Marguerite de Lustrac, fille d'Antoine II de Lustrac (v.1490-1556), baron de Lustrac, seigneur de Gavaudun, de Goudourville, de Firmacon et de Ferrassou, marquis de Fronsac, et de Françoise Hélie de Pompadour (1496-1548) amie de Marguerite d'Angoulême, veuve de Jacques d'Albon, seigneur de Saint-André, maréchal de France, puis de Geoffroy de Caumont, le moulin et la seigneurie sont vendus par sa fille Anne de Caumont à la famille de Masparrault. Le site devient au XVIIe siècle la propriété des de Lespinette-Le-Mairat, puis, de la famille de Garrisson. Jonathan de Garrisson, fils d'Isaac Garrisson bourgeois et membre de l'église réformée de Montauban, est célèbre pour sa grande fortune. Il a acheté la seigneurie de Lustrac à Jean-Louis de Lespinette-Le-Mairat3 le 22 décembre 1649. Il est seigneur de Rouêts et de Bressols, greffier en chef au bureau des finances de Guyenne, receveur des tailles de la généralité de Montauban, conseiller-secrétaire du roi, maison et couronne de France, et de ses finances. Le portail d'accès à la cour intérieur porte une pierre datée de 1651. Il décède le 13 février 1695 à Montauban. Dans son testament, ses filles, dame de Caussade et dame de Scorbiac, sont co-héritières. Le château est resté la propriété de la famille de Scorbiac jusqu'à la Révolution. C'est probablement à ce moment-là que les tours sont découronnées. Le château reste abandonné jusqu'à son rachat en 1891 par Joseph Meynot (1836-1899)4, ancien maire d'Agen. Une construction est édifiée contre la façade extérieure de l'aile ouest du château. Une scierie est installée dans la cour du château. Le château est racheté en 1963, le moulin en 1973. Le château a été entièrement restauré et les tours surélevées. Le château a été inscrit au titre des monuments historiques le 1er février 1988. Le site, comportant le château, le moulin, l'écluse, le village et la rive opposée située sur la commune de Trémons ont fait l'objet d'une décision de protection en 1982. Le Château de Lustrac est inscrit aux M.H. depuis 1988.
Coordonnées par GPS : 44° 26' 00" Nord, 0° 53' 18" Est


- LE CHATEAU DE MADAILLAN A MADAILLAN - 47360 (Se Visite) :


Le Château de Madaillan est un château bâti à Madaillan, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château de Madaillan qui domine les petites vallées des ruisseaux de Bourbon et de Saysset, est séparé du plateau à l'Est par un large fossé. On pense qu'il fut construit vers 1285-1289, édifié pour de puissants et nobles Agenais, les du Fossat, dont les armoiries sont sculptées sur la cheminée du rez-de-chaussée de la Grosse tour. Des agrandissements datent de la fin du XIVe siècle. Durant les guerres de Religion, le Château de Madaillan servant de camp retranché aux Protestants, est assiégé par Blaise de Monluc, en janvier 1575. Mais, mal équipé, Monluc est obligé de lever le siège devant l'arrivée du protestant Guy de Montferrand, Seigneur de Langoiran, venu secourir les assiégés. Longtemps abandonné, le Château de Madaillan a commencé à être restauré au XIXe siècle. Aujourd'hui, il est habité mais il est ouvert au Public et se visite.
Coordonnées par GPS :


- LE CHATEAU DE MALVIRADE A GREZET-CAVAGNAN - 47250 (Chambres d'Hôtes):


Le Château de Malvirade appelé aussi Château de Malevirade est un château bâti à Grézet-Cavagnan, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château de Malvirande se situe à 1500 m, en partant de la D933, sur la D260 direction le bourg du Grezet. Le Château de Malvirade a subi plusieurs agrandissements et d'aménagements successifs effectués sur la base d'une tour édifiée au XIIe siècle sur commande d'Aliénor d'Aquitaine en limite de ses territoires guyennais. Quand Édouard Ier reprend possession de l'Agenais, en 1279, après le traité d'Amiens, il va entreprendre, vers 1289, de rendre navigable le Lot pour faciliter le transport des marchandises du Quercy vers Bordeaux. Il fait construire onze barrages, ou « payssières », sur le Lot à la fin du XIIIe siècle dans le bailliage de Penne, sur un parcours de 22 kilomètres1. Il a chargé son connétable à Bordeaux, d'Angolive, de mettre une somme de 10 000 livres à disposition de maître André pour mener à bien l'entreprise. La construction a été confié à différents entrepreneurs, souvent des milites castri des environs, des bourgeois ou des ecclésiastiques. C'est ainsi qu'on voit les Lustrac se charger de la construction d'un barrage et de la château. Les Paga construisent le barrage de Rigoulières,le curé de Trentels Bernard de Podio, finance le barrage de la Grimardie. Ces travaux commencés en 1291 vont être réalisés rapidement pour un coût qui n'a pas dépassé 4 000 livres. Ils vont être arrêtés en 1294 quand Philippe le Bel saisi l'Agenais pour ne le rendre au roi d'Angleterre qu'en 1303. Mais en 1311, à la demande du roi d'Angleterre une enquête est faite sur les barrages par Guillaume Cazes, juge d'Agen. Pour accaparer les droits de péage, les seigneurs des environs ont fait construire à proximité des édifices fortifiés. Le roi ne récupérera jamais tous ses droits sur ces barrages. La Guerre de Saint-Sardos puis la Guerre de Cent Ans va rendre les possesseurs de ces tours de précieux alliés, pour l'un ou l'autre adversaire. En 1372, à la demande du duc d'Anjou, le château a été mis en défense par Raymond de la Pugeade. Face aux falaises des Roques-Gardillou, il se présente alors comme une tour, en pierre au premier niveau et en brique au-dessus, isolée par un fossé d'une enceinte en brique, et précédée d'un pont-levis. Dans la seconde moitié du XVe siècle, un escalier à vis est construit dans la cour. La maison forte appartient alors à la famille La Goutte, seigneurs de La Poujade. Elle est agrandie pendant la première moitié du XVIe siècle. Une galerie de style Renaissance est construite sur la cour, probablement pour Jean de La Goutte5, secrétaire du Roi. Le deuxième étage est tronqué et les percements sont modifiés au XIXe siècle. Une grange-étable est construite sur l'arrière du château.Son aspect actuel, dans un style versaillais et l'aménagement de Jardins à la Française après le comblement de ses douves, qui datent du XVIIe siècle. Le château appartient depuis 1990, à Joël et Françoise CUVILLIER. Vous pouvez louer 5 chambres d'hôtes avec salle de bain et toilettes privées, dont 1 suite. Le Château de Malvirade est inscrit aux M.H. depuis 1995.
Coordonnées par GPS : 44° 22' 46,67" Nord 0° 07' 19,69" Est


* LE CHATEAU DE MARCELLUS A MARCELLUS - 47200 :
de Henry Salomé

Le Château de Marcellus est un château bâti à Marcellus, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Un premier château a été édifié sur le site au XIVe siècle, par la famille d'Albret qui possèdait la seigneurie depuis 1383. En 1581 Henri de Navarre vend le château-fort à Aymeric de Gasq, conseiller au parlement de Bordeaux, que la famille conserve jusqu'au début du XVIIIe siècle. Le Château est alors reconstruit à limite entre la XVIe siècle XVIIe siècle comme peut le montrer la présence d'un portrait équestre d'Henri IV sur une cheminée. Le château de Marcelus a 4 pavillons cantonnés et les vestiges d'une plate-forme. Au début du XVIIIe siècle le château devient la propriété de la famille Demartin du Tyrac (plus tard de Martin du Tyrac de Marcellus. En 1772, les deux pavillons septentrionaux en demi hors d'œuvre sont reliés par une terrasse soutenue par des arcades. En 1773, Richard-François Bonfin, architecte de Bordeaux, a dressé les plans et le devis pour le Comte André Joseph de Martin du Tyrac (1745-1789), mari de Suzanne Angélique de Piis-Beauséjour qui avait désiré construire un château à cet endroit. Il a surveillé les travaux commencés en octobre 1773 par le maître-maçon Joseph Cazade dit Jolycœur. Les travaux ont été terminés en octobre 1775, après avoir détruit l'ancien château sauf les étages en soubassement. Marcellus devient ensuite la propriété d'une branche de la famille de Chérade de Montbron à la suite de l'union de Louise de Martin du Tyrac de Marcellus, fille de Paul, Comte de Marcellus avec Louis-Jean-Henri de Chérade de Montbron. Le cChâteau de Marcellus est de nos jours la propriété de la SCI du Château de Marcellus.Le Château de Marcellus, les pavillons d'entrée, les communs ont été inscrits aux M.H. le 29 août 1986.
Coordonnées par GPS : 44° 29' 07" Nord, 0° 05' 07" Est


- LE CHATEAU DE MARMANDE A MARMANDE - 47200 :


Le Château de Marmande est un château bâti à Marmande, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France.
Coordonnées par GPS : 44° 30' 36" Nord et 0° 09' 42" Est


* LE CHATEAU DE MASSANES A VILLENEUVE-SUR-LOT - 47300 (Location de salles):


Le Château de Massanes est un château bâti à Villeneuve-sur-Lot, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château de Massanes vous accueille pour vos évènements professionnels et privés.
Coordonnées par GPS : 44° 24' 29" Nord, 0° 42' 18" Est


* LE CHATEAU DE MONGAILLARD A MONGAILLARD - 47 :


Le Château de Mongaillard est un château bâti à Mongaillard, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le château domine la route reliant Xaintrailles à Vianne.
Coordoonnées par GPS :


Château de Monrepos, à Villeneuve-sur-Lot
Coordonnées par GPS :

Château de Monteton, à Monteton
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE MONLUC A ESTILLAC - 47310 (Se Visite):


Le Château de Monluc est un château bâti à Estillac, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Estillac se distingue par son château fortifié, constuit sur le coteau qui domine la belle Vallée de la Garonne. Construit au XIIIème siècle, il se situe à la limite entre l'Aquitaine anglaise et l'Occitanie, royaume des Comtes de Toulouse. Au XVIème siècle, le Maréchal de Montluc, homme d'épée et de plume, fait agrandir le château pour lui donner son aspect actuel. Son souvenir vous accompagne pendant toute votre visite du château d'Estillac, que ce soit en admirant l'architecture militaire de l'édifice inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques, en traversant la cour intérieure ou en découvrant la chaire de Blaise de Montluc et le mausolée en sa mémoire. M. de Boisséson, dont la famille habite le château depuis 1787, répond à toutes vos questions avant de vous conseiller de faire quelques pas dans le parc aux arbres centenaires.
Ouverture : Ouvert de mars à septembre les dimanches et lundi de 15h à 18h
Plein tarif : 2 euros/personne Tarif groupe : 1 euro/personne
Adresse : Château de Monluc à Estillac 47310 - Tel : +33 5 53 67 81 83
Coordonnées par GPS :


* LE MANOIR DE MONPLAISIR A MADAILLAN - 47360 :


Le Manoir de Monplaisir est un manoir bâti à Madaillan, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Il est construit au début du XVIIe siècle et a été très modifié depuis.
Coordonnées par GPS : 44° 16' 40" Nord, 0° 34' 29" Est


* LE CHATEAU DE MUGES A DAMAZAN - 47 :


Le Château de Muges est un château bâti à Damazan, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France.
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE NAZELLES A CAUDECOSTE - 47220 (Privé):


Le Château de Nazelles est un château bâti à Caudecoste, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. La construction du Château de Nazlles date de la fin du XVIIe à 1825. Le château de Nazelles se trouve sur l'ancien fief des du Cauzé de Nazelle. Il a été construit d'après la tradition locale, à la fin du XVIIe siècle, par Jean Charles du Cauzé de Nazelle qui a dénoncé en 1674 la conspiration du Chevalier de Rohan. Il a été nommé Lieutenant des maréchaux de France pour la province de Guyenne. Un autre Jean-Charles du Cauzé de Nazelle, écuyer, sieur de Lille arrière grand-oncle du premier Marquis du Cauzé de Nazelle, titre donné en 1753 par Louis XV à Louis-Charles-Victor du Cauzé de Nazelle, avait été marié le 20 juin 1654 avec noble Jeanne-Antoinette de La Brunetière, dame de Castelvieilh, dont le château est situé près de Feugarolles. Le commun Sud a été ajouté en 1825. Jeanne Debat-Ponsan, née le 30 juillet 1879 à Paris et morte le 13 septembre 1929 à Parnay, est l'une des premières femmes médecin françaises du XIXe siècle. Elle est la fille aînée du peintre Édouard Debat-Ponsan, et la sœur de l'architecte Jacques Debat-Ponsan. Elle avait hérité du château par son père. Les façades et les toitures du château, le pigeonnier, la grande allée divisée en deux parties par la voie communale N° 10, avec les quatre piliers de ses anciens portails ont été inscrits aux M.H. partiellement le 24/03/1997. C'est un château privé, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 08' 04" Nord, 0° 43' 53" Est


- LE CHATEAU DE NERAC A NERAC - 47600 (Musée) :


Le Château de Nérac est un château bâti à Nérac, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château de Nérac est de style Renaissance. Il a été construit du XIVe au XVIe siècle. Il a été classé aux M.H. en 1862. C'est devenu un Musée. Il appartenait à Jeanne III d'Albret (née le 7 janvier 1528 à Pau, morte le 9 juin 1572 à Paris) fut Reine de Navarre de 1555, à sa mort. Elle était la nièce du roi de France François Ier et fut élevée sous son autorité à la cour de France. Elle épousa Antoine de Bourbon, premier prince du sang. Elle fut aussi la mère du bon Roi Henri IV. Figure importante du protestantisme en France, elle s'illustra par sa rigueur morale et son intransigeance religieuse. Au début des guerres de religion, elle se sépara de son époux qui avait rejoint le camp catholique et implanta, durablement, la Réforme calviniste, sur ses terres. Le Château de Nérac qui accueille le Public, héberge dans ses murs aujourd'hui le Musée de Nérac, qui présente les collections archéologiques retraçant l'histoire du pays d'Albret, de la Préhistoire à la Conquête romaine, ainsi que des souvenirs de la Maison d'Albret et de la cour de Navarre.
Coordonnées par GPS : 44° 08' 07" Nord et 0° 20' 24" Est


Château de Noaillac, à Penne-d'Agenais

Château de Pech-Redon, à Puymirol

Donjon de Péchon, à Saint-Antoine-de-Ficalba


- LE CHATEAU DE PEPINES A HAUTEFAGE-LA-TOUR - 47340 (Visite/Extérieurs - Castrum):


Le Château de Pépinès est un château bâti, au lieu-dit La Pépinès, à Hautefage-la-Tour, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. C'est un ancien castrum. Sa construction date du XIe au IVe siècle. Le site castral de Pépinès passe, dans l'historiographie locale, pour un des plus anciens de l'Agenais, selon une tradition infondée attribuant sa construction à l'empereur Pépin. L'analyse archéologique des vestiges confirme cependant l'ancienneté du bâti : plusieurs auteurs, depuis Georges Tholin à la fin du 19e siècle, ont en particulier noté la présence de contreforts plats et de jours cintrées, datables de la 2e moitié du 12e ou du début du 13e siècle. Le "castrum de Podio Pines" est mentionné en 1259 et 1271 dans le Baillie de Penne, détenu en coseigneurie. Son possesseur au début du XVe siècle, Arnaud de Durfort, seigneur de Frespech, fidèle au roi d'Angleterre durant la guerre de Saint-Sardos, est banni par le roi de France qui ordonne également la destruction de la place de Pépinès mais cette décision ne fut pas appliquée, puisqu'en 1328-1329, Jean Guitard paya la solde des chevaliers et des sergents en garnison à Penne, Bordiels et Pépinès. En 1336, Arnaud de Durfort met le château en état de défense aux frais du roi-duc Edouard III. La fonction résidentielle reste cependant prépondérante, car en 1359 Arnaud déclare dans son testament résider à Pépinès et demande à ses héritiers d'en faire autant. Le château est, semble-t-il, abandonné après la guerre de Cent Ans, alors que l'agglomération castrale avec l'église paroissiale Sainte-Radegonde conserve une quinzaine de constructions jusqu'au milieu du 19e siècle. Le site déserté estpeu à peu, démantelé et utilisé comme carrière de pierre. Les vestiges du château subsistants, envahis par la végétation, sont aujourd'hui en cours de dégagement.
Adresse : Château de Pépinès 47340 Hautefage-la-Tour - C'est une propriété privée qui accepte la visite que des extérieurs du château.
Coordonnées par GPS : 44° 19' 23" Nord et 0° 47' 07" Est


- LE CHATEAU DE PERRICARD A MONTAYRAL - 47500 (Ferme privée):


Le Château de Perricard est un château bâti à Montayral, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Il fut construit au XVe siècle et achevé au XVIIe siècle. C'était un ouvrage défensif qui appartenait à Pierre de Rafin. Le Château de Perricard est privé. C'est devenu une ferme. Le Château de Perricard est classé aux M.H. depuis 1927.
Coordonnées par GPS : 44° 27' 24" Nord et 0° 58' 39" Est


- LE CHATEAU DU PLANTEY A LABASTIDE-CASTEL-AMOUROUX - 47250 :


Le Château du Plantey est un château bâti au lieu-dit Plantey, au nord-ouest de Labastide-Castel-Amouroux, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château du Plantey a été construit au XIXe siècle, dans le style néo-médiéval.
Coordonnées par GPS : 44° 20' 25" Nord 0° 07' 34" Est


- LE CHATEAU DE POMAREDE A MONCRABEAU - 47600 (Privé):


Le Château de Pomarède est un château bâti à Moncrabeau, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. La construction du Château de Pomarède date de 1717, de 1725 et 1777. Cet ensemble comprend une maison de maître et des bâtiments agricoles autour d'une cour carrée qui était, à l'origine, fermée par une grille en fer forgé placée entre deux pavillons d'entrée. Cette grille fut enlevée, vendue et fondue lors de la saisie du mobilier par le Tribunal Révolutionnaire en 1794. Le logis principal est desservi par un escalier orné d'une rampe en fer forgé qui dessert les pièces du premier étage. La salle à manger est ornée de boiseries Louis XIII. Les bâtiments agricoles conserve la trace d'un grand chai, au nord de la cour, avec les restes du cuvier et l'emplacement des grandes cuves de fermentation. Deux granges voûtées servaient, l'une à stocker le vin, l'autre a été transformée en étable. Dans le reste des bâtiments se trouve ce qui devait être des logements de personnel, une sellerie, un chenil, un fournil à pain, des écuries et des locaux à usages divers. Au sud, le pigeonnier conserve une centaine de nids. Un gros pivon central avec son échelle permet l'accès aux boulins. Le Château de Pomarède est inscrit au titre des M.H. depuis le 31.01.1969. Il est privé et fermé au Public.
Infos : 33 5 53 65 43 01 - E-mail : sodupre@laposte.net
Coordonnées par GPS : 44° 02' 05" Nord et 0° 22' 18" Est


- LE CHATEAU DE POUDENAS A POUDENAS - 47170 (Gite d'Hôtes):


Le Château de Poudenas est un château bâti à Poudenas, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. La construction du Château de Poudenas date du XIIe au XVIIe siècle. Le propriétaire initial du château était la Famille de Podenas. Le Propriétaire actuel est la Famille du Pouget de Nadaillac. Cette forteresse Gasconne était un Palais Toscan. Le Château dePoudenas était cité en 1259. Il a été remanié au XVIIe siècle et restauré à la fin du XIXe siècle. Le Château a été bâti sur d'anciennes fondations. Le château est un assemblage de bâtiments dont la majeure partie paraît dater du XVIIe siècle. Une double enceinte protégeait, le château qui surveillait la Vallée de la Gélisse et le vieux pont qui la traverse. La partie du château qui domine le village présente des terrasses à balustres Louis XIV en partie refaits au XIXe siècle. La partie Nord dévoile une grosse tour carrée du XVe siècle, et un corps de logis à fenêtres à meneaux aux encadrements moulurés du 16e siècle. La partie s'ouvrant sur la cour intérieure est un bel exemple de construction du XVIIe siècle, avec une terrasse et des balustres d'époque. Le porche d'entrée du XVIIe avec ses piliers surmontés de flammes qui datent du XVIIIe siècle dans le parc. Le Château est inscrit aux M.H. le 26/05/1952 et classé le 22/08/1984.
Site web : Château de Poudenas
Coordonnées par GPS : 44° 02' 49" Nord, 0° 12' 34" Est


- LE MANOIR DE PRADES A LAFOX - 47240 (Visite/Eté):


Le Manoir de Prades est un manoir bâti sur le CD 16, à Lafox, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Manoir existait déjà en 1528. Le Manoir de Prades actuel a été construit dans la première moitié du XVIe siècle et agrandi au XVIIe siècle. La Domaine a appartenu à la Famille de Cortète depuis le XVe siècle. Le poète François de Cortète était le membre le plus célèbre de cette famille (1571-1655). Le Manoir de Prades est inscrit aux M.H. depuis 1959. La propriétaire du Manoir est Mme Brigitte de Larrard. Le Manoir de Prades n'est ouvert qu'en été, au Public.
Saison 2017 : le Manoir se visite, gratuitement, du lundi au dimanche.
Du 1er Juillet au 14 Juillet, Du 14 Août au 27 Août, Du 15 Septembre au 22 Septembre, Du 25 Septembre au 30 Septembre - Horaires de 14h00 à 20h00
Visite guidée toutes les heures à 14h, 15h, 16h, 17h, 18h, 19h (départ de la dernière visite).
Parties ouvertes au public : le Parc et l'ensemble du Manoir .
Dates et Heures : site de la Mairie de LAFOX : Mairie Lafox, rubrique "découvrir la commune"
Coordonnées par GPS : 44° 10' 05" Nord et 0° 42' 30" Est

* Château de Puycalvary, à Dausse


* LE CHATEAU DE QUISSAC A LAUGNAC - 47360 (Privé) :


Le Château de Quissac est un château bâti, à Laugnac, au XVe siècle, sur la pente sud de la Vallée de la Masse, près de la route d'Agen à Castelmoron-sur-Lot, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Il a été remanié au milieu du XVIIIe siècle. Le Château de Quissac s’élève non loin de la Masse et de l’église Saint-Pierre. Des traces archéologiques de l’époque romaine ont été retrouvées, près de celle-ci. L’édifice actuel trouve son origine dans les ruines d’une villa romaine. Le bâtiment devient possession des Montpezat en même temps que la Seigneurie de Laugnac. Il semble que ce soit un des membres de la famille, Charles, qui en fit fait don, en 1470, à Jean de Preyssas. Un siècle plus tard, il devint propriété, par mariage, des Malvin de Montazet qui le conserveront jusqu’à la Révolution. Le Château de Quissac est privé et fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 18' 51" Nord et 0° 34' 48" Est


* LE CHATEAU DU RODIER AU LIEU-DIT LE RODIER A MONCLAR - 47480 :


Le Château du Rodier est un château bâti à Monclar, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Construit à mi-pente, le Château du Rodier domine la Vallée du Tolzac. Sa construction date de la moitié du XVIIIe siècle. Le propriétaire initial était Renaud du Puy, seigneur du Rodier. La famille du Puy est connue depuis le XVIIe siècle. En 1632, Joachim du Puy, écuyer, marié à Jeanne de Vallier, était décédé. De ce mariage sont nés François du Puy, sieur du Rodier, Pierre du Puy, sieur de La Nauze, et Jean-Jacques du Puy, sieur de Vallier. Cette année Jeanne de Vallier nomme Pierre du Puy, avocat au parlement de Bordeaux pour son procureur pour faciliter le mariage de son second fils, Pierre du Puy, avec Isabeau de Floissac. Jean-Jacques du Puy, sieur de Vallier, épouse en 1647 Antoinette de Floissac, fille de feu Gabriel de Floissac, de son vivant notaire royal, et d'Antoinette Arnaud, de Cancon. François du Puy, sieur du Rodier, épouse en 1657 Judith Fournier, de Monclar. En 1693, Jean-Claude du Puy (ou Dupuy), écuyer, sieur de La Nauze, produit des lettres royales lui donnant provision de maire perpétuel de Monclar, après la création de cette charge. Le château a dû être construit au milieu du XVIIIe siècle d'après sa structure, commune à cette époque en Agenais, probablement par Renaud du Puy. Le château est construit au moment du mariage de Pierre de Montalembert, seigneur de Trépadou, au château du Rodier, le 7 août 1777, fils de feu François de Montalembert, seigneur de Catus, et de dame Marie Rose de La Brunie, neveu de Jean-François de La Brunie, seigneur d'Escoute, avec Marie Thérèse de Barrail, fille de feu Jean de Barrail, seigneur engagiste de la ville et juridiction de Monclar, neveu de Jean de Barrail nommé vice-amiral de France en 1753, mort en 1762, et de Marguerite du Puy, dame du Rodier, habitante du château du Rodier. Le Château du Rodier est inscrit aux M.H.le 23 avril 2007.
Coordonnées par GPS : 44° 26' 27" Nord, 0° 30' 24" Est


- LE CHATEAU DES ROIS-DUCS A SAUVETERRE-LA-LEMANCE - 47500 (Se visite):


Le Château des Rois Ducs est un château fort bâti à Sauveterre-la-Lémance, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France.La construction du Château des Rois Ducs date du XIIIe siècle. Il est construit à la fin du XIIIe siècle, par Édouard Ier d'Angleterre sur l'un des principaux axes de circulation entre le Périgord et l’Agenais. Pendant la guerre de Cent Ans, il devient une pièce maîtresse dans le jeu de la guerre d'usure franco-anglaise. Il est brûlé en 1789 lors de la Révolution française. Il fut acheté par l'aviateur Jean Mermoz en 1936, un an avant sa mort. Le Château des Rois ducs est un château du XIIIe siècle (époque Edouard 1er ) et un beffroi, les deux étant inscrits aux M.H. depuis 2003. Le Musée de la Préhistoire mésolithique Laurent Coulonges. Le Musée est situé à côté de la Mairie.
Visites : Le Château des Rois Ducs est ouvert l'après-midi de Juin à Septembre mais fermé le Samedi.
Coordonnées par GPS : 44° 35' 28" Nord et 1° 01' 09" Est


* LE CHATEAU ROGE A VILLENEUVE-SUR-LOT - 47300 :


Le Château Rogé est un château bâti à Villeneuve-sur-Lot, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France.
Le château lui avait la charge de surveiller le passage sur le Lot : superbement fortifié au Moyen Age avec une enceinte en pierre de taille avec douves en eau, son pont levis, protégeait une maison-forte en brique datant du siècle. Le logis fut agrandi, coté Ouest au début du XVIe siècle. Un étage supplémentaire sur les deux parties du logis et une tour d'angle ronde munie de canonnières sont ajoutés au 17e siècle, époque où des croisées ont été ouvertes, donnant sur le Lot. Le fossé occidental fut supprimé après 1767. Au début du XIXe siècle, un certain Joseph de Bourran dont le monogramme est inscrit sur la grille du jardin, fit transformer le Château Rogé : Il fit fermer la terrasse coté Est par une aile de dépendances au Sud, et fera bâti un petit pont sur le fossé, aménagent la tour défensive coté Nord-Est et fera percer de nouvelles fenêtres. Un ensemble de dépendances est bâti dans la seconde moitié du XIXe siècle sur l'arrière. Le Château Rogé se vit de l'extérieur.
Coordonnées par GPS : 44° 24' 29" Nord, 0° 42' 18" Est


- LE CHATEAU DE ROQUEFERE A MONFLANQUIN - 47150 (Privé):


Le Château de Roquefère est un château bâti à Monflanquin, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Hugues de Castelmoron a vendu le lieu à Édouard Ier, roi d'Angleterre, qui a pris possession de l'Agenais à la suite du traité d’Amiens en 1279. Édouard Ier, le cède à son sénéchal de l’Agenais, Jean de Grailly par un acte passé à York le 10 août 12803. Le château est resté entre ses descendants jusqu’à la fin de la guerre de Cent Ans. Il changera de nombreuses fois au cours des siècles de propriétaires. Solidement fortifié, le Château de Roquefère commandait les voies d'accès de Monflanquin à Castillonès et Villeréal. Sa construction date du XIIIe au XVIe siècle. Il est classé aux M.H. depuis 1963. Le Château de Roquefère est privé et fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 32' 40" Nord et 0° 44' 47" Est


* LE CHATEAU DE ROQUEFORT A ROQUEFORT - 47310 (Privée):
de Mossot

Le Château de Roquefort est un château bâti au lieu-dit Walibi Sud-Ouest, à Roquefort, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Il date du XVIIIe siècle. Le château de Roquefort a probablement été édifié au XIIIe siècle bien qu'il ne soit pas cité dans les actes d'hommage de 1256 et 1281, ni dans le saisimentum de 1271, ou au début du XIVe. Il a une triple enceinte qui englobe pour l'extrémité d'un coteau. La tour carrée semble avoir été réduite de la moitié de sa hauteur. On voit dans les courtines une large brèche, bouchée grossièrement avec des briques. Il est possible que Roquefort ait été pris et été démantelé peu après sa construction. Le 30 octobre 1562, Jeanne d'Albret, reine de Navarre, et vicomtesse de Bruilhois, vend à pacte de rachat perpétuel à Jean II de Secondat (1515-1599), seigneur de Roques, les seigneuries de Roquefort, Sérignac, Montesquieu, Ségougnac, Plaichac, Goulard et Cuq sous la réservation de foi et hommage. Ces sept terres avaient été précédemment confisquées à Pierre de Secondat, père dudit Jean. Le château est alors en ruines. Henri de Bourbon, roi de Navarre, constate dans un acte du 19 décembre 1576 la cession du 30/10/1562. Par le même acte, il vend, cède, et transporte à perpétuité audit Jean de Secondat la faculté de rachat pour la somme de 14 000 livres. Gaston de Secondat (12 avril 1625-1693), petit-fils de Jean II de Secondat, seigneur de Roques et La Fleyte, baron de Roquefort, est tenu sur les fonts baptismaux par Gaston d'Orléans, frère du roi Louis XIII, et Sérène de Durfort, marièée à Charles Ier de Montpezat. La fille de Montesquieu, Denise de Secondat (1727-1800), a été marié par son père à un cousin, Geoffroy de Secondat de Roquefort de Roques (1702-1774), petit-fils de Gaston de Secondat. Le mariage a eu lieu à Clairac le 25 mars 1745. Le marié avait 42 ans, et la mariée, 24 ans de moins. Denise, veuve en 1774, a habité à Agen, dans l'hôtel des Secondat de Roques, rue Saint-Antoine, à l'angle de la rue Londrade. La famille de Secondat a conservé le château jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Le Château de Roquefort, comprend la tour-salle, le logis, les communs et l'enceinte. Le Château de Roquefort est inscrit au titre des monuments historiques le 18/09/2001. Il est privé et fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 10' 12" Nord, 0° 33' 23" Est


* LE CHATEAU DE ROQUEPIQUET A VERTEUIL-D'AGENAIS - 47260 :


Le Château de Roquepiquet est un château bâti à Verteuil-d'Agenais, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château est composé d'un corps de logis et de deux ailes en retour déterminant une cour d'honneur à laquelle mène une allée traversant un parc. Fortifié pendant les guerres de religion, rendu confortable au XVIIIe siècle, le château de Roquepiquet a été transformé à la fin du XIXe et au début du XXe siècle dans le goût néo-gothique par l'architecte du Barry de la Salle. Les jardins ont été réalisés par les Le parc et les jardins avec orangerie et serre ont été recomposés par les architectes paysagistes Denis et Eugène Bühler en 1857 et Édouard André en 1902-1904. Il appartient à une société privée. Le Château de Roquepiquet est inscrit aux M.H. 16/09/1997.
Coordonnées par GPS : 44° 27' 55" Nord, 0° 25' 42" Est


- LE CHATEAU DE ROUDIGOU A CUZORN - 47500 :


Le Château de Roudigou est un château bâti à Cuzorn, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. La construction du Château de Roudigou date du XVIIe siècle et XVIIIe siècle. La Demeure de Roudigou, avec son domaine est un ensemble de bâtiments sur voûtes fermant plusieurs cours avec un corps de logis du début du XVIIIe siècle à trois travées et un pigeonnier carré.
Coordonnées par GPS : 44° 32' 45" Nord et 0° 56' 56" Est


* LA TOUR DU ROY DE SAINTE-LIVRADE-SUR-LOT A SAINTE-LIVRADE-SUR-LOT - 47110 :
Jacques MOSSOT

La Tour du Roy de Sainte-Livrade-sur-Lot une tour bâtie à Sainte-Livrade-sur-Lot, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France.
Selon les sources, la tour serait un reste d'un château construit par Richard-Cœur-de-Lion, une tour de l'enceinte de la ville. La Tour du Roy (XIIe siècle) : survivance d'une enceinte édifiée par Richard Cœur de Lion.Le baron de Madaillan tenait la ville de Sainte-Livrade en paréage avec le roi2. Les historiens y ont vu plus probablement une maison forte construite par un seigneur des environs à proximité des remparts de la ville à la fin du XIIIe siècle ou au début du XIVe siècle pour participer à sa défense. Le site de Madaillan étant passé à la famille du Fossat d'Aiguillon, Sainte-Livrade a fait partie de leurs biens, puis de leurs héritiers. A la Révolution, la tour est devenue la propriété de la commune qui en a fait une prison. La Tour du Roy a été inscrite aux M.H. le 16/07/1925.
Coordonnées par GPS : 44° 23' 57" Nord, 0° 35' 28" Est


* LE CHATEAU SAINT CHRISTAU OU CHATEAU SAINT-CHRISTOPHE A PUCH-D'AGENAIS - 47160 (Privée):


Le Château Saint-Christau appelé Château Saint-Christophe est un château bâti à Puch-d'Agenais, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Il est situé sur la D427. Sa construction date du XVIIe au XIXe siècle. En 1619, le domaine noble de Saint Christau passa par mariage dans la famille des Vivant de Launay. Les Eléments protégés du château sont : Les façades et toitures du château et de ses communs attenants, à l'exclusion des vantaux du portail de la cour des communs (partie nord composée de l'ancien logis du XVIIe siècle et des anciennes écuries nord ; ZS 93, partie sud composée du logis XIXe siècle, des communs attenants et des anciennes écuries sud) : inscription par arrêté du 29 novembre 2004. Le Château Saint-Christau est une Propriété privée, fermée au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 19' 46" Nord, 0° 14' 39" Est


* LE CHATEAU DE SAINTE-MARTHE OU CHATEAU DE LANAUZE A SAINTE-MARTHE - 47430 (Privé):


Le Château de Sainte-Marthe appelé aussi Château de Lanuze est un château bâti à Sainte-Marthe, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château de Lanauze a été construit de 1751 à 1754. C'est depuis une propriété privée. Un corps central à trois niveaux, couvert d'un toit brisé, est flanqué de chaque côté de deux ailes basses couvertes d'un toit à grandes croupes. A l'est et à l'ouest, des communs terminés par deux pigeonniers enserrent une cour fermée de grilles. Au centre, l'entrée est surmontée d'un fronton pignon percé d'une baie plein cintre. Cette entrée sud est agrémentée de deux pilastres. Les baies des bâtiments centraux sont en plein cintre ; celles des bâtiments latéraux sont ouvertes sous un arc en anse de panier. Un bandeau limite un attique percé alternativement d'oeils-de-boeuf et de lucarnes à frontons. L'ensemble est construit sur lit de briques, renforcés pour les chaînages et les décors, de pierre. Il est inscrit à l'inventaire supplémentaire des M.H. par arrêté du 8 juin 1978, pour son élévation et sa toiture. Le Château de Lanuze est fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 24' 53" Nord, 0° 08' 59" Est


- LE CHATEAU SAINT-MARCEL A BOE - 47550 (Hôtel Agen):


Le Château Saint Marcel est un château bâti à Boé, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Il date du XVIIe siècle. Ce majestueux château est doté de tourelles. C'est devenu un hôtel haut de gamme, bâti sur une propriété de 4 hectares à proximité du Canal de Garonne. Le Château Saint Marcel met à votre disposition 25 chambres spacieuses avec vue sur le parc ou sur la cour d'honneur. Vous pourrez aussi fêter vos évènements privés ou professionnels.
Adresse : Château Saint Marcel - Hôtel Agen - Route de Toulouse, 47550 Boé - Téléphone : 05 53 87 17 80
Site web : Château Saint Marcel
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE SAINT PASTOUR A SAINT PASTOUR - 47290 :
Tomtomawais

Le Château de Saint-Pastour est un ancien château fort bâti à Saint-Pastour, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Il est implanté à l'angle Nord-Ouest de l'enceinte. Celle-ci a été construite après 1350. La bastide de Saint-Pastour a été fondée par Alphonse de Poitiers en 1259. Le roi d'Angleterre Édouard Ier, duc d'Aquitaine devient suzerain de l'Agenais par le traité d'Amiens, en 1279. La défense de Saint-Pastour, à la limite du XIIIe siècle-XIVe siècle a d'abord été assurée par son site. La ville est encore favorable au roi d'Angleterre en 1315, mais elle lutte contre ces derniers à partir des années 1350. Les murs du Château de Saint Pastour ou maison forte qui se trouvent contre l'enceinte sont probablement contemporains de sa construction. Les percements qu'on peut voir sur la rue du château ne sont pas antérieurs à la fin du XVe siècle. Les éléments défensifs, comme les canonnières, ont dû être réalisés pendant les guerres de religion. L'édifice est en ruine depuis longtemps. Le second étage a disparu à une date inconnue. Le Château de Saint-Pastour a été inscrit aux M.H. le 30/05/1990.
Coordonnées par GPS : 44° 29' 19,5" Nord, 0° 35' 56,38" Est


* LE CHATEAU DE SAINT-PAU A MEYLAN - 47170 (Privé)


Le Château de Saint-Pau est un château bâti à Meylan, sur la D109, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Sa construction date du XVe siècle. Il a été remanié au XVIe siècle jusqu’au XVIIe siècle. Le Château de Saint-Pau est construit sur un socle rocheux au milieu d’un domaine forestier. Il a avant tout un rôle défensif, d’où son positionnement stratégique. La seigneurie de Saint-Pau est en possession du roi de Navarre à partir de 1579, qui la vend ensuite à André de Saint-Estèphe en 1586. Elle passera, plus tard, successivement aux mains d’Augier de Cabios, de Claude Jean Christosome Boileau, de Claude de Mestivier et de Capgrand-Mothes. Il a été transformé en école au XIXe siècle. Le Château de Saint-Pau est fermé au Public.
Coordonnées par GPS : Nord 44° 4.323 - Est 0° 6.715


- LE CHATEAU DE SAINT-PAUL-LE-VIEUX A BEAUGAS - 47290 :


Le Château de Saint-Paul-le-Vieux est un château bâti à Beaugas, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France.
Coordonnées par GPS : 44° 30' 23" Nord 0° 38' 16" Est


* Château de Saint-Quentin, à Saint-Quentin-du-Dropt
Coordonnées par GPS :


* Château Saint-Sauveur, à Lafitte-sur-Lot
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE SAVIGNAC AU HAMEAU DE SAVIGNAC - A CASTELLA - 47340 ( Ruines) :
Mossot

Le Château de Savignac a été bâti au Hameau de Savignac, à Castella, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. C'était l'un des plus puissants châteaux de l'Agenais au XIIIe siècle. Ses ruines sont encore imposantes aujourd’hui. Le pape Clément V fut un habitué des lieux. Au XVIe siècle, le Château de Savignac appartenait à la famille de Montpezat.
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DU SENDAT A LA REUNION - 47 :


Le Château du Sendat est un château bâti à La Réunion, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France.
Coordonnées par GPS :


- LE CHATEAU DE SENEZELLES A PAILLOLES - 47440 (Gites d'Hôtes- Vacances):


Le Château de Senezelles est un chateau bâti à Pailloles, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Au coeur du parc du château, les anciennes dépendances ont été aménagées. En pleine campagne, tout pour être en famille. Équipements : Aire de jeux enfants - Boulodrome - Jardin - Jeux pour enfants / ludothèque - Mini-golf - Parc - Parking privé - Piscine - Piscine enfants - Salle de sport - Tennis etc...
Adresse : Château de Senezelles - 47440 PAILLOLES - Tél : +33 5 53 41 03 10
E-mail : contact@senezelles.com
Site web : Château de Senezelles
Coordonnées par GPS :


- LE CHATEAU SOLAR A CASTELMORON-SUR-LOT - 47260 (Mairie) :


Le Château Solar est un château bâti à Castelmoron, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Château Solar accueille, dans ses murs, la Mairie de Castelmoron.
Coordonnées par GPS : 44° 23' 53" Nord et 0° 29' 45" Est


* LE CHATEAU DE SAINT SULPICE A LA SAUVETAT-SUR-LEDE - 47150 (Chambres d'Hôtes):
de Jacques Mossot

Le Château de Saint-Sulpice est un château bâti à La Sauvetat-sur-Lède, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Château de Saint-Sulpice est un château construit au XVe siècle. Sa construction date de 1621 au XIXe siècle. Le château a appartenu à la famille La Borie du XVIIe siècle au XXe siècle. Le château est composé de corps de logis disposés en T. La partie la plus ancienne est le corps de logis orienté nord-sud, avec sa cour intérieure, et une tour de défense à son extrémité nord, construit au XVIIe siècle et dont le portail porte la date de 1621. Jean-François de Laborie ou La Borie (1760-1843), seigneur de Saint-Sulpice, marié en 1786 à Marie-Julie Josèphe de Raffin, fille du marquis d'Hauterive, baron de Laroque-Timbaut, a été maire de Villeneuve-sur-Lot entre 1800 et 1813. La famille La Borie a été très attachée au Premier Empire. Au début du XIXe siècle, un second corps de logis est construit, perpendiculaire au premier, à son extrémité sud. Il est de style néo-classique avec un avant-corps à fronton. Le rez-de-chaussée a un décor stuqué de dessus de porte évoquant la vie à la campagne avec ses travaux et ses loisirs. Dans le salon de musique, Le décor en stuc célèbre le Premier Empire avec un aigle impérial, un masque de Napoléon et une allusion à l'Aiglon. Le Château de Saint-Sulpice a été inscrit aux M.H. le 4/10/2007. Le Château de Saint Sulpice vous accueille et vous propose ses chambres d'hôtes.
Adresse : Château de Saint-Sulpice 47150 La Sauvetat-sur-Lède - Téléphone : 06 84 79 03 89
Coordonnées par GPS : 44° 27' 35,18" Nord, 0° 42' 31,6" Est


* LE CHATEAU DE LA SYLVESTRIE A VILLENEUVE-SUR-LOT - 47300 (Visite/RV):


Le Château de la Sylvestrie est un château bâti à Villeneuve-sur-Lot, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. La construction du Château de la Sylvestrie date du XIIe et XIIIe siècle. Ce château datant du XIIIe siècle, remanié du XVe au XVIe, est une ancienne maison noble, racheté par Jean de la Fabrie, en 1597, puis restitué au Baron de Pujols, François de Combaut, en 1764.
Ouverture : Ouvert du 15 juillet au 15 août - Prestation groupe : oui - Visite individuelle guidée sur demande : oui
Coordonnées par GPS : 44° 24' 29" Nord 0° 4' 18" Est


* LE MANOIR DE SUQUET A ALLEZ-ET-CAZENEUVE - 47110 :


Le Manoir de Suquet est un manoir bâti à Allez-et-Cazeneuve, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Le manoir date du XIVe siècle. Il possède des fenêtres à meneaux.
Coordonnées par GPS : 44° 23' 36" Nord, 0° 37' 53" Est


* LE CHATEAU DE THEOBON A LOUBES-BERNAC - 47120 :
Jack ma

Le Château de Théobon est un château bâti à Loubès-Bernac, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Le château de Théobon ou Château Théobo est situé sur une hauteur, à 0,5 km au Nord-Est du bourg. Le château de Théobon est un château fort du XIVe siècle transformé au XVIIe siècle en château résidentiel. Il fut entièrement remanié au XVIIe siècle, puis modifié à la Révolution. Le château a été modifié pendant la Révolution. Ordre a été donné de raser les tours au niveau du corps de logis. Les fers et les cuivres ont été réquisitionnés. Des parties du château ont été abandonnées au XIXe et au XXe siècles, des fenêtres ont été bouchées et des cloisons ont coupé des pièces. La plus belle cheminée du château a été vendue en 1924 et se trouve actuellement dans un salon de musique de l'université Harvard. Le Château de Théobon est inscrit aux M.H. depuis le 5.11.1962.
Coordonnées par GPS : 44° 44' 22" Nord, 0° 18' 15" Est


* LE CHATEAU DE TOMBEBOUC A ALLEZ-ET-CAZENEUVE - 47110 (Société Privée):


Le Château de Tombebouc est un château bâti à Allez-et-Cazeneuve, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Sa construction date de la fin du XIIIe au XVIe siècle. La Chapelle du Château de Tombebouc date du XVIIe siècle. Le château était lié à la Baronnie de Pujols. Le donjon rectangulaire date de la fin du XIIIe siècle ou au début du XIVe siècle. La tour est protégée par une enceinte avec un fossé du côté du plateau construits à la même période.A la fin de la Guerre de Cent Ans, le château de Tombebouc servait de repaire à une bande de brigands pouvant atteindre la ville d'Agen. Le château fut repris par les Cieutat. Le corps de logis nord avec sa grande salle a été édifié au XVIe siècle. Les quatre tours d'angles cantonnant l'enceinte extérieure, munies de canonnières, auraient été construites en même temps. L'escalier du donjon a été aménagé à la fin du XVIe ou au début du XVIIe siècle. Des aménagements ont été réalisés au XIXe siècle. Le gouvernement de Vichy a créé des groupements de travailleurs étrangers. Il existe plusieurs groupements dans le Lot-et-Garonne, dont un seul réservé aux Juifs, appelés par l'administration locale « Palestiniens », le 308e GPTE (groupement palestinien de travailleurs étrangers). D'abord basé Agen, il est installé au Château de Tombebouc entre mars 1941 et le 1er septembre 1942, date de sa fermeture. Le 5 août 1942, le préfet du Lot-et-Garonne a reçu l'ordre de transférer les Juifs en France après le 1er janvier 1936. Ils sont d'abord regroupés au cChâteau de Tombebouc. Les 85 Palestiniens du Château de Tombebouc furent déportés à Auschwitz via Drancy le 23 août 1942. Le Château de Tombebouc a été inscrit aux M.H.le 9/02/2009. Le Château fut transformé en sanatorium puis en un Centre de détention et depuis il appartient à une société privée.
Coordonnées par GPS : 44° 21' 51" Nord, 0° 37' 14" Est.


* LE CHATEAU DE LA TOUR DE RANCE A BOURRAN - 47320 :


Le Château de la Tour de Rance est un château bâti à Bourran, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Colombier du Grilhon du Château de la Tour de Rance est inscrit aux M.H. depuis 1993. Son pigeonnier d'étage, de plan hexagonal, repose sur 6 colonnes à "randesses". L'enduit du revêtement laisse voir par endroit un hourdis de briques. Le toit, surmonté d'un lanternon obturé, comporte six pans dont ceux dirigés à l'est et au sud-est, sont percés de deux lucarnes à croupe débordante où sont ménagées les ouvertures d'entrée des pigeons. L'accès à l'intérieur du pigeonnier se fait avec une échelle par une trappe ménagée dans le plancher. Du logis du XVIIe siècle, subsiste la tour centrale d'escalier cantonnée, au même alignement, de deux ailes. L'escalier rampe sur rampe est le seul élément intérieur subsistant du château initial, toutes les pièces ayant été remaniées aux XIXe et XXe siècles. Il est la propriété de l'Etat. Le Château de La Tour de Rance est inscrit aux M.H. partiellement depuis le 31.12.1993.
Coordonnées par GPS : 44° 20' 37" Nord, 0° 23' 40" Est


* LE CHATEAU DE TOUZEAU A ALLEZ-ET-CAZENEUVE - 47110 :


Le Château de Touzeau est un château bâti à Allez-et-Cazeneuve, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France.
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE TRENQUELEON A FEUGAROLLES - 47230 :
de Enallo

Le Château de Trenqueléon est un château bâti à Feugarolles, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. La constuction du Château de Trenqueléon date de 1771. Il est inscrit au titre des monuments historiques en 1951.
Coordonnées par GPS : 44° 12' 35" Nord, 0° 20' 12" Est


* LE CHATEAU DU TRICHOT A THEZAC - 47370 (Privé):
de Mossot

Le Château du Trichot est un manoir bâti à Thézac, dans le département du Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Sa construction date du XVIe au XVIIIe siècle. Un premier corps de logis est construit dans la deuxième moitié du XVIe siècle ou au début du XVIIe siècle. En 1677, un nouveau corps abritant l'escalier est construit contre le premier corps de logis ainsi qu'un mur de clôture (date gravée sur l'agrafe de la porte et dans un cartouche du portail). Les travaux sont probablement réalisés par Jean de Guilhem qui appartenait à une famille protestante bien possessionnée dans les environs de Tournon-d'Agenais. Ce corps de bâtiment est agrandi durant la première moitié du XVIIIe siècle. Dans la même période les dépendances sont modifiées. La dépendance intégrée à l'enceinte porte la date de 1734 sur une pierre du portail. Durant la deuxième moitié du XVIIIe siècle, le manoir devient la propriété de la famille de Montpezat de Poussou, branche cadette de la famille de Montpezat. Le portail Nord-Ouest portant la date de 1886 est un remploi. La métairie a été construite dans le courant du XIXe siècle. Le Château du Trichot est inscrit aux M.H. en 1996.C'est un château privé, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 25' 54" Nord, 1° 01' 07" Est


* LE CHATEAU DE VERTEUIL OU CHATEAU DES VALLONS A VERTEUIL-D'AGENAIS - 47260 (Hôtel) :


Le Château de Verteuil appelé aussi le Château des Vallons est un château bâti à Verteuil-d'Agenais, dans le département du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. La construction du château de Verteuil date du XVe au XVIIe siècle. Le Château de Verteuil est devenu un Hôtel. Il est depuis appelé le Château des Vallons. Il est inscrit aux Monuments Historiques, depuis 1996.
Site : Château des Vallons
Coordonnées par GPS : 44° 27' 51,6" Nord et 0° 24' 57,2" Est


- LE CHATEAU DE VIRAZEIL A VIRAZEIL - 47200 (Centre de Rééducation):


Le Château de Virazeil est un château bâti à Virazeil, dans le département du Lot-et-Garonne, dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. Le château de Virazeil, construit en 1774 par l'architecte Victor Louis. A la fin du XVe siècle, le château passe à la famille de Belrieu suite au mariage entre Marguerite Le Comte et Jean II de Belrieu. En 1715, Catherine de Belrieu épouse Henri d’Augeard. Leur fils, Jacques Armand D’Augeard fait édifier le château actuel en 1774. Le nouvel édifice, de plan rectangulaire, est bâti en avant du château médiéval sur quatre niveaux. On compte ainsi un étage de soubassement, un rez-de-chaussée, un étage noble et des combles, couverts d’un toit d’ardoise. Sur la façade côté parc, trois travées symétriques encadrent un avant-corps central de trois travées couronné d’un fronton triangulaire. Sur la façade côté cour, le corps central de cinq travées est flanqué de deux avant-corps latéraux de deux travées. Sur les façades latérales, l’avant-corps central couronné d’un fronton triangulaire est encadré de deux travées. L’ensemble, de style néoclassique, traduit l’influence de l’architecte Victor Louis ce qui laisse supposer que Virazeil lui fut commandé. Toutefois, il existe à cette époque de nombreux collaborateurs ou rivaux qui imitent le style du maître.Le château de Virazeil est racheté en 1962 par la Fondation Suzanne Fouché, présidente de la Ligue pour l’adaptation du diminué physique au Travail. Des aménagements ont été effectués à l’intérieur du bâtiment pour l’adapter aux besoins du centre devenu aujourd’hui l’A.D.AP.T ( Association pour l’Insertion Sociale et Professionnelle des Personnes Handicapées). Deux nouveaux édifices sont construits entre le château du XVIIIe siècle et le château du XVe siècle. Tous deux inscrits à l’inventaire des Monuments Historiques en 1964. Le Château de Virazeil est devenu, aujourd'hui, un centre de rééducation. En 2001-2002, d’importants travaux d’extension et de réhabilitation ont été effectués au niveau du service de rééducation et réadaptation fonctionnelle des malades.
Coordonnées par GPS : 44° 30' 12,76" Nord, 0° 15' 1,34" Est


- LE CHATEAU DE XAINTRAILLES A XAINTRAILLES - 47230 :


Le Château de Xaintrailles est un château bâti à Xaintrailles, dans le département du Lot-et-Garonne,dans le Lot-et-Garonne, en Nouvelle-Aquitaine, en France. La construction du Château de Xaintrailles date du XIIe siècle. C'est un manoir de style Médiéval. Le premier château est mentionné en 1259,tenu par trois co-seigneurs, de la Famille de Xaintrailles. Il a été construit au début du XIIIe siècle. Il reste la basse-cour médiévale, le donjon et les talus des murs sud et ouest. Jean Poton de Xaintrailles, compagnon de Jeanne d'Arc, mort en 1461, puis ses successeurs : Bernard de Lamothe et Antoine de Chamborel, Gouverneurs de Casteljaloux, firent réliser des constructions au XVe siècle : deux tours et le corps de logis Nord. Au XVIe siècle, les tourelles sur trompe en éventail de l'élévation sud et des fossés et un pont-levis sont rajoutés et mentionnés en 1539. En 1570, le Château de Waintrailles ira à la famille de Montesquiou. Il sera ensuite transmis, par mariage, dans la Famille de Lau de Lusignan, en 1724. Vers 1780, Armand de Lau, marquis de Lusignan, fait combler les fossés et aménager un accès par l'Ouest. En 1824, les pièces Nord-Est s'effondrent. En 1843, le donjon est partiellement restauré sur le projet de Gustave Bourières, architecte du département. Le Château de Waintrailles est classé aux M.H. depuis 1840.
Coordonnées par GPS : 44° 12' 27" Nord, 0° 15' 23" Est


Mise à jour le 7.08.2017

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés