LA FAUNE DU LOT-ET-GARONNE
(47)

par "Marie51"



Vous allez découvrir la Faune du Lot-et-Garonne (47), en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Nous allons commencer par les Oiseaux sauvages, les Mammifères, et les Poissons que l'on peut apercevoir en région Aquitaine: Sachez que vous pouvez faire une sortie avec l'Office du Tourisme si vous souhaitez découvrir les premiers hivernants. Une réservation par téléphone vous est demandée, si vous êtes intéressés : 05.56.25.25.84


== LES OISEAUX SAUVAGES == :


- LE GRAND CORMORAN :


Le Grand Cormoran est reconnaissable à son blastron blanc et son ventre blanc. Son apparition dans la région est une véritable surprise. Le Grand Cormoran appelé aussi le Cormoran Commun, ou Phalacrocorax Carbo est un oiseau aquatique piscivore qui appartient à la Famille des phalacrocoracidés. Son aire de distribution est très vaste (Europe, Asie, Océanie, Afrique, et une frange orientale de l'Amérique du Nord). Il existe 5 à 8 sous-espèces. Sa taille est de 84cm à 98 cm, pour 130 cm à 160 m d'envergure et un poids qui varie de 2 à 3,7 kg. Cet oiseau, généralement silencieux, se manifeste parfois sur les lieux de nidification ou lorsqu'il est sur son perchoir. Son cri guttural est un peu glougloutant "gra-gra". Le Grand Cormoran plonge sous l'eau, depuis la surface, pour capturer ses proies, qui vivent dans le fond, même s'il lui arrive de pêcher des poissons de banc en zone plus profonde. Ses pattes sont largement palmées et ses yeux sont équipés de cristallins déformables pour s'adapter à la vision sous l'eau. Les proies les plus volumineuses sont remontées en surface avant d'être avalées. Le Grand Cormoran est un oiseau sociable. Il se nourrit en solitaire, mais peut former des groupes sur des zones très poissonneuses. Les individus aiment se percher et voler en communauté. Lors de la saison de nidification, leur comportement devient grégaire. Les colonies de Grands Cormorans sont souvent associées à d'autres espèces de cormorans ou à divers Laridae.



- LE LORIOT D'EUROPE :


Le Loriot d’Europe est un digne représentant des forêts tropicales. Bien que surprenant, il fait pourtant bien partie de la Faune du Lot-et-Garonne. Il est reconnaissance a sa belle couleur jaune et à son sifflement agréable,qui rappelle nos documentaires animaliers sur l’Afrique. Le Loriot dEurope a la taille d’un merle. Il aime vivre en haut de la cime des arbres. C'est un oiseau tres farouche. Il ne se laisse observer que très rarement et file le plus souvent en un éclair, d’un arbre à un autre. Le Loriot d’Europe appelé aussi Oriolus oriolus, appartient à la famille des Oriolidés. C'est un oiseau migrateur.Il vit en France d’avril - mai et repart vers la mi-août, pour se rendre au Kenya ou en Ouganda. Le mâle à un beau plumage jaune vif avec les ailes noires corbeau, alors que la femelle est plus terne, de couleur vert olive avec un vente légèrement moucheté. Sa nourriture se compose d'insectes comme les coléoptères, de fruits sauvages (cerises, famboises, de figues, et de baies). Pour protéger ses petits, il niche dans les grands arbres, à proximité de l'eau. Son nid ressemble à un hamac. Il aime les bosquetsles parcs et les bois. Il a la taille d'un merle et éritable imitateur, à imiter le cri de l'étourneau sansonnet. C'est un oiseau qui n'hésite pas à plonger dans l'eau pour se rafaichir. Il fait environ 24 cm de taille et peut vivre durant 8 ans.


- LA CIGOGNE BLANCHE (Espèce Protégée):

CC BY-SA 2.0

La Cigogne Blanche fait partie de la Faune qui vit dans le Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. C'est un échassier de la Famille des Ciconiidés. Son plumage est blanc, avec du noir sur les ailes. Les adultes ont de longues pattes rouges et un bec rouge, long et droit. La Cigogne Blanche mesure 100 cm à 115 cm du bout du bec au bout de la queue, avec une envergure comprise entre 1,55m et 2,15 m. Si l'espèce était courante au Moyen Âge, dans la majeure partie du pays, le changement dans les pratiques agricoles a causé un fort déclin de l'espèce durant l’ère moderne. Un cycle de sécheresse en Afrique, où cet oiseau migrateur passe l’hiver, a causé une réduction dramatique des populations résiduelles, au milieu du XXe siècle, dans l'ensemble de l'Europe occidentale, dont la France. la cigogne blanche est désormais présente comme espèce nicheuse dans toutes les régions de France. Bien qu'elle soit encore rare sur la majeure partie du territoire, elle est actuellement en phase de recolonisation de l'ensemble du pays. On comptait en 2010 environ 1 600 couples nicheurs installés en France et plus de 3 000 jeunes à l'envol. En 2017 on compte 2400 couples nicheurs.
Protégés, la destruction des nids ou des individus est passible d'amende ou de prison. Des opérations de baguage permettent de suivre les individus. On utilise des bagues Darvik depuis 2001. Son espérance de vie est de 20 à 30 ans. La Cigogne blanche en France est une espèce protégée.



- LA PALOMBE OU PIGEON-RAMIER :

CC BY-SA 3.0

La Palombe appelée aussi Pigeon Ramier est un oiseau migrateur qui fait partie de la Faune qui vit dans le Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. La Palombe est la plus grande et la plus commune des espèces de pigeons européens : elle pèse 460 gr à 570 grammes. Son envergure est de 75 à 80 cms et sa longueur de 40 à 42 cms. La Palombe vit aussi bien en milieu urbain que rural ou en forêt. Cet oiseau est très recherché des chasseurs, qui lui reprochent de faire de nombreux dégats dans les champs. Le cou est orné d’un collier blanc non fermé dont les bords virent au vert sombre et au pourpre. Ce collier n’apparaît qu’à partir de 6 à 8 semaines. C’est un bon moyen pour différencier un jeune pigeon ramier d’un adulte. Par contre, dès que l'oiseau porte ce collier, il est plus délicat de déterminer son âge. Pour les différencier, il faut observer la présence d’un liseré marron clair, sur certaines plumes des ailes et surtout les plumes qui recouvrent les grandes rectrice. La robe du ramier est d’un bleu clair grisé tout en nuances. Le poitrail part d’un rose pâle et tire vers le blanc, lorsqu’on se rapproche de la queue. Celle-ci est longue et porte des barres noires à son extrémité, sur la face ventrale. Le plumage est épais, mais fragile. Le moindre choc lui fait retirer ses plumes ou son duvet. Mais cela peut lui être d’une grande utilité, surtout lors de contacts avec ses principaux prédateurs. Le principal prédateur de la palombe est l’Autour. Il faut savoir que celui-ci attaque par-dessous, en plantant ses griffes dans le poitrail par un très rapide retournement du corps. Mais la plupart du temps, l’Autour repart avec simplement une bonne poignée de plumes entre ses serres. Les pigeonneaux naissent nus, excepté quelques duvets jaunâtres. Ils ont des pattes rosées et un bec aplati et sont plutôt gros pour leur taille. Après l'envol, les jeunes palombes se distinguent des adultes, par l'absence de tache blanche, au niveau du cou. Pendant la reproduction, qui a lieu de mars à juillet, ou plus tardivement, le mâle effectue une parade nuptiale. Il rentre sa tête dans son cou pour paraître plus "gros" et salue la femelle, maintes fois, pour la séduire. Le Pigeon Ramier mène une vie essentiellement familiale, partagée entre le couple et la progéniture. Le régime du pigeon ramier est constitué de matière végétale (feuilles vertes, baies, bourgeons, fleurs, racines et graines) mais des invertébrés sont consommés occasionnellement. L'alimentation se déroule principalement au sol par picorage mais elle peut également s'effectuer dans les arbres, les oiseaux se montrant alors d'une rare agilité. Au sol, l'alimentation a souvent lieu en groupe dans lequel il règne une véritable hiérarchie. Les oiseaux dominants se trouvant au centre du groupe se nourrissent plus rapidement que les subordonnés placés, eux, en périphérie. La Palombe mange beaucoup plus en fin d'aprés midi. Le comportement des oiseaux est dépendant de la période de l'année et de la nature des cultures exploitées. En hiver, le Pigeon Ramier passe 95 % de sa journée à chercher sa nourriture, alors qu'en automne et en été, ce pourcentage tombe à 10 %, dans les champs de céréales.



- LE BRUANT-ORTOLAN (en Danger):
Pierre Dalous
CC BY-SA 3.0

Le Bruant-Ortolan est un oiseau qui fait partie de la Faune qui vit dans le Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Le Bruant ortolan ou Emberiza hortulana ou Ortolan, est un oiseau de la famille des embérizidés comprenant les Bruants.
Cette espèce a vu ses populations s'effondrer dans de nombreux pays, dont en France où la liste rouge 2016 des espèces menacées en France le classe comme « en danger », que ce soit comme nicheur ou comme migrateur. C'est une des espèces qui a régressé le plus depuis la fin du XXe siècle en Europe. C'est un petit oiseau chanteur, mesurant environ 16cm à 16,5 cms de longueur, pour une envergure comprise entre 24 et 27 cms et une masse allant de 19 gr à 27 gr. Le Bruant-ortolan mâle a le dessous du corps rosâtre, la poitrine et la tête verdâtre, la gorge jaune, le dos brun-roux rayé de noir, ses ailes brun-noir liserées de roux et coupées transversalement de deux fines barres blanches, le bec rose à marron clair et les pattes roses à brun jaune. Un cercle orbital jaune entoure chaque œil marron foncé. La femelle est plus terne que le mâle. Le plumage hivernal est également beaucoup plus terne et clair. Le chant du Bruant-Ortolan joue un rôle important chez cette espèces territoriale, qui est aussi capable d'imiter le chant des autres espèces, et d'imiter d'autres dialectes au sein de sa propre métapopulation. Chez l'Ortolan, les date de migration de printemps peuvent varier, selon l'âge et le sexe. Le Bruant-Ortolan se nourrit de graines et de petits invertébrés. Lorsqu'il fait assez chaud, le couple construit un nid de végétaux dans un endroit protégé et la femelle y pond de 4 à 6 œufs blanchâtres, mouchetés de brun. Leur taille a pour valeurs extrêmes : 18,0-22,5 millimètres × 14,3-17,0 millimètres. Le couple défend le nid, chacun leur tour et ne le laisse jamais sans surveillance. C'est la femelle qui s'occupe de l'incubation durant 12 à 13 jours. Les petits quittent le nid à l'âge de 13 jours.


- LE HIBOU PETIT DUC :
Eadgbe
CC BY-SA 3.0

Le Hibou Petit-Duc est un oiseau sauvage qui fait partie de la Faune qui vit dans le Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine, en France. Petit-duca est le nom que la Commission internationale des noms français des oiseaux (CINFO, mise à jour 2009) donne à près de 80 espèces d'oiseaux de la famille des Strigidae(Hiboux). Le Petit-Duc est majoritairement insectivore, ses proies sont les sauterelles, les scorpions en passant par les coléoptères, les criquets, les mites, les araignées et parfois de petits vertébrés. Ils chassent en se servant de l'ouïe en écoutant attentivement leur environnement au moyen de leurs excellentes oreilles, depuis un perchoir pour fondre sur leur proie le moment venu. Ils peuvent chasser en vol pour attraper, certains insectes volants. Le Petit-duc est légèrement plus petit et plus svelte que la Chouette chevêche. Ses yeux jaunes se trouvent à la base extérieure d'un grand V que forment le bec gris, les sourcils et les aigrettes qui ne sont pas toujours visibles s'il les aplatit. Il est difficile à distinguer tant son plumage ressemble à s'y méprendre à de l'écorce. Son aspect général est brun/gris. Ses ailes sont assez longues tandis que la queue est courte. Les pattes sont dépourvues de plumes. Sa taille est 20 cm, pour une envergure de 50 à 54 cm et un poids de 80 à 100 gr. Sa longévité est de 6 ans dans la nature et jusqu'à 12 ans en captivité. Invisible durant la journée, il est identifiable par son chant nocturne, courte note grave, répétée continuellement, toutes les 2 à 4 secondes (voisin du chant du crapaud accoucheur. Le Petit-Duc se nourrit d'insectes : coléoptères, criquets, hannetons, papillons de nuit, araignées, il ne dédaigne pas cependant pas les vers de terre, les oiselets, les petits batraciens, les campagnols et les musaraignes. Les pelotes de réjection mesurent 27 mm x 11 mm.



== LES MAMMIFERES== :

- LE CHEVREUIL :

- LE CERF :

- LE LIEVRE :

- LE LAPIN :

- LE RAGONDIN :

Le Lot-et-Garonne comporte plus de 540 ha de plans d'eau, dont 38 lacs à découvrir, ce qui représente un véritable paradis pour nos amis les pêcheurs ! On y trouve :


* LES POISSONS BLANCS :

- LA CARPE

- LE COUJON

- LA TANCHE

* Les Poissons Carnassiers :

- LE POISSON CHAT :


Le Poisson Chat est un poisson qui vit dans les lacs et fait partie de la faune du Lot-et-Garonne. Sa taille peut devenir énorme (2,65M).

- LA PERCHE (+de 50cm)

- LE BLACK-BASS (+50cm)

- LA CARPE (+1,10m)

- LE BROCHET (+1,10m)

- LE SANDRE

- LE SILURE (+2mètres!)

* Les Poissons Migrateurs :

- L'ALOSE

- L'ESTURGEON (+ important)

- L'ANGUILLE

* Les Salmonidés :

- LA TRUITE DE MER

- LA TRUITE ARC EN CIEL

- LE SAUMON

Il existe peu de rivières à truites dans le Lot-et-Garonne. La pêche au coup se pratique toute l'année.

On trouve dans les cours d'eau et lacs du lot-et-garonne, cet animal qui envahit tous les cours d'eau :

- L'ECREVISSE AMERICAINE (Nuisible):

Les écrevisses américaines de Louisiane et celles de Californie sont considérées comme "très nuisibles", dans les milieux aquatiques.


Patience, Amis Internautes, la suite de cet article arrive ainsi que leurs photos.


Mis à jour le 10/08/2020

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com12/07/2007-26/11/2021 - Tous Droits Réservés