LA FLORE DU LOT-ET-GARONNE
(47)

par "Marie51"



Vous allez découvrir, en compagnie de Marie51, la Flore du Lot-et-Garonne (47), en région Nouvelle-Aquitaine, en France.

- LA FLEUR DU TOPINEMBOUR :


Ses fleurs, hautes de 2 mètres, forment de jolies haies colorées. Ses tubercules reviennent à la mode. Ils se consomment cuits de plusieurs façons : en salade, chauds en accompagnement, frits, en purée, sautés au beurre, etc. On peut aussi les consommer crus, râpés ou coupés en lamelles, comme des crudités dans de la vinaigrette. Leur saveur se rapproche de celle des fonds d'Artichaut ou des Salsifis.Il contient de nombreuses vitamines, notamment A, C et B3, des sels minéraux, comme le potassium, et des glucides, sous forme d'inuline, ce qui en fait un aliment assez pauvre en calories. L'inuline n'étant pas assimilée par l'organisme, elle est métabolisée par certaines bactéries intestinales et peut donc provoquer des flatulences. Celles ci sont intensifiées par la cuisson à l'eau, sauf si on ajoute à l'eau de cuisson du bicarbonate de soude ou une branche de Céleri. En alimentation animale, le tubercule peut être donné aux bovins, aux porcins et aux lapins. La plante entière peut être utilisée comme fourrageC'est une plante rustique, facile à cultiver, même dans les sols les plus pauvres. Elle est peu sensible aux maladies, hormis l'oïdium, et aux prédateurs, tels que lapins ou chevreuils5, mais les limaces peuvent décimer les jeunes plants et les tubercules. Les Topinambours ne craignent pas le froid tant qu'ils sont en terre. La multiplication se fait par plantation de tubercules en lignes, en février ou mars, selon les régions. Il convient de butter les plants dès qu'ils ont atteint un certain développement. On peut aussi bouturer la plante en juin en prélevant vers le haut du plant une bouture d'une vingtaine de centimètres et en la plantant en milieu humide et chaud à mi-ombre. La récolte peut se faire environ sept mois après la plantation, à partir de septembre et jusqu'en mars, toujours selon les régions, et en fonction des besoins


- LES FLEURS DU PRUNIER D'ENTE :


C'est au printemps que l'on peut découvrir les pruniers d'ente en fleurs. Un spectacle vraiment féérique sous un ciel azuré ! Il me faut maintenant apprendre à le tailler car j'en ai un dans le jardin.

- LES PRUNES DU PRUNIER D'ENTE OU PRUNEAUX D'AGEN :


Les prunes du prunier d'Ente sont les seules à avoir l'apellation de pruneaux d'agen. Le prunier d'Ente fait partie de la Famille des Rosacées. On le culture pour ses fruits violacés, de forme allongée, recouverts de pruine, à la chaair jaune verdatre,surcrée, au gout de cannelle. Sa productivité est abondante. Il aime l'exposition au soleil. Cet arbre se pollinise tres bien. Il est auto fertile et résiste bien aux maladies. Ses fruits sont matures dès la mi-août. Il est aussi aprécié en fruits séchés.


- LA FRAISE ET LE FRAISIER :


Les Fraisiers prennent peu de place, nécessitent peu d’entretien, et leurs fruits sont exquis, gorgés de vitamines ! Les fraisiers peuvent se planter en godets, jusqu'au début de l'automne, pour une fructification tardive, puis en racines nues ou en godets, après les gelées hivernales.


* LA NOISETTE :
de AnRo0002
CC0

La Noisette fait partie des spécialité Culinaires du Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitian, en France; La Noisette est aussi appelée aussi « Aveline », est le fruit du noisetier commun (Corylus avellana), ainsi que de diverses espèces voisines du genre Corylus. Une des graines oléagineuses les plus riches en acide oléique oméga-9, la noisette commune est intéressante sur le plan nutritionnel par son apport en protéines, en fibres alimentaires, son haut taux potassium/sodium ainsi que par sa richesse en vitamine E et en polyphénols antioxydants.



* LE COLZA :
de Daniel Schwen
CC BY-SA 2.5

Le Colza est une culture qui est la cible de nombreux ravageurs. C'est une plante annuelle, à fleurs jaunes en grappe. Les fruits sont des siliques renfermant de petites graines riches en lipides, utilisées pour produire de l'huile. Le Colza est aussi cultivé comme fourrage vert. Le Colza est semé à l'automne et développe, avant l'hiver, une racine en pivot et une rosette d'une vingtaine de feuilles. La montaison se déroule au printemps. La floraison commence alors que la montaison n'est pas terminée et s'étale sur une période de plus d'un mois. Les stades phénologiques, distingués dans cette base, sont : levée, plantule, rosette, montaison, floraison et maturité. Le Colza oléagineux : les variétés d'hiver sont les plus cultivées. Les graines sont récoltées les plus sèches possible. Après extraction de l'huile, les résidus riches en protéines sont transformés en tourteaux et utilisés pour l'alimentation animale. Le Colza oléagineux a un débouché éventuel dans la production de biocarburants. Le Colza fourrager est beaucoup moins cultivé ; on distingue les variétés d'hiver consommées au printemps et les variétés d'été. Le Colza souffre de la concurrence des mauvaises herbes, et notamment des Graminées, grosses consommatrices d'azote. Des traitements herbicides sont indispensables. Il existe différents ravageurs qui causent de nombreux dégâts sur le colza : L'Altise d'hiver du colza, l'Altise noire des crucifères, le Méligèthe du colza, Méligèthe
des Crucifères, la Mouche du Chou, La Petite Limace grise etc...


- LE SOJA :
de Scott Bauer

Le Soja fait partie de la Flore du lot-et-Garonne, en région Nouvele-Aquitaine, en France. Le soja, nommé Soya au Québec, est une plante annuelle de la famille des légumineuses, originaire d'Asie orientale. Le soja cultivé Glycine max a accumulé une diversité génétique prodigieuse depuis sa domestication. Il en existe de nombreuses variétés, se différenciant notamment par le port, la couleur des graines, la période de floraison. Les fruits sont des gousses velues, contenant en général 2 à 4 graines, comestibles, après un trempage et la cuisson. Il n'est pas considéré comme un légume sec, mais comme un oléagineux par l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Le Soja cultivé une plante herbacée annuelle existant sous de nombreuses variétés, se différenciant notamment par le port, des plantes grimpantes ou rampantes qui sont plus proches des types originaux. Les formes naines sont les plus cultivées. Les autres différences concernent la couleur des graines et la période de floraison. La plante est entièrement (feuilles, tiges, gousses) revêtue de fins poils gris ou bruns. Les tiges dressées ont une longueur de 30 à 130 cm. Les feuilles sont trifoliolées (portant rarement cinq folioles) et rappellent la forme générale des feuilles de haricot. Les folioles mesurent de 6 à 15 cm de long et de 2 à 7 cm de large. Comme chez le haricot, les 2 premières feuilles sont entières et opposées. Les feuilles tombent avant que les gousses ne soient arrivées à maturité. Les fleurs du Soja, blanches ou pourpres, de petite taille, imperceptibles, apparaissent à l'aisselle des feuilles, groupées en grappes de 3 à 5. Elles sont hermaphrodites et autogames, mais la pollinisation croisée est parfaitement possible. Les fruits sont des gousses velues, longues de 3 à 8 cm, de forme droite ou arquée, et contiennent en général 2 à 4 graines. Les graines, de forme sphérique ou elliptique, ont un diamètre de 5 à 11 mm et sont comestibles. Leur couleur varie du jaune au noir en passant par le vert.


Mise à jour le 7/10/2019


Marie51



Retour



www.mes-ballades.com12/07/2007-26/11/2021 - Tous Droits Réservés