LA FAUNE
DANS LA MARNE
(51)

par "Marie51"



Insectes, Mammifères, Poissons, Invertébrés, Oiseaux, la Faune dans la Marne est particulièrement menacée et paie très cher, une certaine modernité, décrétée par l'Homme, dans la Marne, à cause des pesticides, de la chasse, des rivières polluées, etc...De nombreux animaux sont en train de disparaitre, sous notre nez, aujourd'hui, sans que nous en ayons conscience. En tout, parmi cette Faune en danger, ce sont plus de 40 espèces d'animaux qui sont, aujourd'hui, menacées, dans la région en Champagne-Ardenne.

Essayons de reconnaitre ces espèces menacées de disparition, à court terme :

- Le RALE DES GENETS :


Le Râle des Genêts est un petit oiseau craintif qui fait partie de la Faune que l'on croise dans le département de la Marne, en région Grand-Est, en France.


- LE MILAN ROYAL:


Le Milan Royal fait partie de la Faune que l'on observe souvent dans la Marne, traçant des orbes lents dans le ciel. C'est un oiseau à la fois imposant mais dont la silhouette reste légère, il est l’un des premiers rapaces que l’on apprend à identifier tant sa queue longuement échancrée est caractéristique. Les ailes de la femelle sont plus longues que celles du mâle. Il fait partie depuis "des espèces protégées".



C'est une véritable hécatombe qui ne tient pas compte de la multitude d'insectes difficiles à observer et qui paient, eux aussi, un lourd tribu aux nombreux traitements chimiques dans les cultures. Suite aussi à la modification de nos paysages, devenus de mornes plaines, dépeuplées d'arbres, pour s'y réfugier.


- L'EPERVIER :


Parmi la Faune de la Marne, on retrouve l'Epervier, ce petit rapace appelé l'Epervier. Il se nourrit de mulots, souris, et d'oiseaux morts, parfois de poissons.


- LE PAON ALBINOS :


Le Paon Albinos est bien implanté un peu parout en France. Il fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Marne, en région Grand-Est, en France. Ce paon albinos est très rare et de toute beauté. Il fait la roue en période de reproduction pour attirer les femelles.


- LE HERON CENDRE :


Le Héron Cendré fait partie de la faune qui vit dans le département de la Marne, en France. Le Héron Cendré aime se percher, très haut dans les branches des arbres et, lorgne, patiemment, la rivière à la recherche de poissons, dont il est très friand.


- LE HERON GRIS :




- LE BRUANT ORTOLAN :


Une espèce dorénavent protégée, qu'il est interdit de chasser, sous peine d'une forte amende, le Bruant Ortolan, en raison de sa disparition.


- LE CORBEAU :


Dès que les moissons sont achevées, parmi la Faune de la Marne, il est courant de voir de nombreux corbeaux, dans les champs coupés, se précipiter pour venir se nourrir, avant les grands froids.


- L'HIRONDELLE DES RIVAGES :



- LA CIGNOGNE NOIRE :


C'est un survol de cigognes noires auquel j'assiste, médusée, dans la Marne. Ce soir vers 20H, je me précipite à la fenêtre pour observer un couple d'oiseaux de grande envergure, qui survole rapidement le ciel de Reims : des cigognes noires ! Ce sont les premières cigognes noires que je vois passer dans la Marne. Elles se dirigeaient vers Chalons-en-Champagne en cette fin de journée. C'est assez exceptionnel de les apercevoir !


- LE CORMORAN :


Le Cormoran est un oiseau sauvage, fort redouté des villageois, qui s'est implanté à l'intérieur des terres, en autre, parmi la Faune dans la Marne, en France. Ils seraient entre 190 à 200 couples nicheurs à vivre autour du lac tout au long de l'année. Le Cormoran est une espèce protégée depuis 1979. Lors des périodes migrations, les cormorants arrivent en foule, de l'ordre de 10 000 !ce qui représente 10% de la migration nationale. Chaque oiseau mange environ 400 grammes de poissons, par jour, surtout des carnassiers. Ce qui représente environ 4 Tonnes de poissons d'avalés par les cormorans, par jour ! Le cormoran est donc devenue une espèce manaçante pour le bon equilibre du lac et de ses poissons. Le cormoran vit entre 8 à 10 ans en liberté. Elle a 3 à 4 petits par an. En 2009, les cormorans avaient avalé 59 Tonnes de poissons ! a calculé, médusé, un pêcheur de Witry-le-François. Le cormoran est devenu une véritable calamité pour la vie du lac et de ses pêcheurs, qui aimeraient bien s'en débarrasser !


- LA MOUETTE BLANCHE :


La Mouette blanche fit partie de la faune que l'on peut croiser dans la Marne. On assiste, médusés, à l'arrivée de nombreuses mouettes affamées, venant s'installer dans la région. Celles-ci restent à l'intérieur des terres même en hiver, où elles trouvent une pitance, plus facile et variée. Il n'est pas rare de voir marcher les mouettes blanches, à petits pas prudents, sur les étangs et lacs gelés, par des températures pouvant descendre à -10°. Si l'été, elles se nourrissent facilement, l'hiver reste une période plus difficile pour s'alimenter, pour elles. J'en profite pour leur déposer, en hiver, régulièrement de petites boules de graisse et de graines, suspendues aux branches, pour qu'elles puissent s'alimenter et survivre, jusqu'au retour des beaux jours.




- LA PIE BAVARDE :


La Pie bavarde fait partie de la Faune et du paysage du département de la Marne. Son aspect, qu'elle soit une femelle ou un mâle, reste identique. Sa nourriture est omnivore. Sa longévité est de 15ans. La taille de la Pie bavarde est de 45cm environ et son poids fait 210 gr.
La période de nidification se fait d'avril à mai. Elle n'a qu'une seule couvée par an. La Pie bavarde pond 6 à 8 oeufs de couleur vert pâle, tachetés de brun et de gris. La femelle couvre les oeufs durant 17 à 18 ours. Le premier envol des petits a lieu entre le 25 et 28 jours. La pie bavarde n'utilise pas les nichoirs artificiels. Elle va par contre dans les mangeoires, ou au sol ou sur els mangeoires posées sur des poteaux. On la trouve un peu partout en France. Pour faire face à la disette, la Pie bavarde cache ses prises et fait des réserves, en prévision de l'hiver, quand la nourriture se fait plus rare.


- L'ALOUETTE DES CHAMPS :


L'alouette des champs est un petit oiseau que l'on retrouve partout en France. ’alouette court à ras le sol et s’y aplatit en cas de danger, le "trrlit" qui peut durer des minutes et le vol montant en spirale suivi d’une descente en piqué sont caractéristiques. L’alouette des champs chante — on dit aussi grisolle, tirelire ou turlutte — également au sol de façon très mélodieuse, parfois pendant plus d’une heure, et comme celui du rossignol, son chant continue de fasciner les humains. L’alouette vit dans les prés et les champs, en plaine comme en altitude, quittant les zones froides pour hiberner dans le sud de l’Europe ou l’Afrique du Nord et au Moyen-Orient. À l’approche du printemps, les mâles sont les premiers à refaire la migration inverse pour reprendre possession de leur territoire estival, qui couvre toute l’Europe et la Russie. L’alouette des champs se nourrit d’insectes, de larves, de vers de terre, de graines et de semences diverses.La couvée de l’alouette des champs est la proie de divers prédateurs (ex : petits rapaces, renards, félins, chiens, serpents). Bien que chassable (gibier relevant de la catégorie "oiseaux de passage"), l'alouette des champs n'est pratiquement plus chassée, si ce n'est à l'aide de pantes ou de miroir (modes de chasse traditionnel et localisés à quelques départements. Quelquefois l'alouette restera immobile dans l'air au-dessus du miroir, les ailes déployées et les jambes pendantes, dans cette attitude de bonheur extatique particulière à la colombe représentée dans la religion chrétienne.


- LA MESANGE NOIRE :


La Mésange noire est un petit passereau de la Famille des Paridés qui fait partie de la Faune qui vit dans la Marne. Elle appartient à la Famille des Alaudidae. C'est l'espèce la plus répandue en Europe. L'aspect physique de la mésange noire femelle ou mâle est identique. Sa période de nidification a lieu d'avril à Juillet. Elle a 1 à 2 couvées par an. La Mésange noire pond 8 à 10 oeufs blancs, mouchetés de brun-rouge. Les oeufs sont couvés durant 14 jours, par la femelle, uniquement. Le premier envol de ses petits a lieu, au bout de 16 à 19 jours, après leur naissance. Sa nourriture se compose d'insectes. Une mésange noire peut vivre jusqu'à 12ans. Son poids est de 8 à 10 grammes. Elle aime se mêler aux bandes de roitelets. La Mésange noire anime la forêt en se déplaçant de branche en branche, pour se percher au sommet des arbres, telle une sentinelle. Elle va volontairement dans les niches artificielles dont l'ouverte, rond, doit être de 28mm. Il faut orienter la niche artificielle vers l'Est/Sud-Est. On trouve la Mésange noire un peu partout en France.


- L'ACCENTEUR MOUCHET :


L'Accenteur Mouchet fait partie de la Faune qui se trouve dans la Marne et un peu partout en France. Les accenteurs mouchets font partie des oiseaux polygames à avoir des accouplements multiples. Ils ne vivent pas en couple mais en groupes de 3 à 4 individus de sexes différents. D'aspect la femelle est plus brune et tachetée que le mâle. Les périodes de nidifications ont lieu de la mi-mai à juillet. Ils ont 2 couvées par an. La femelle pond 4 à 5 oeufs de couleur bleu-vert uniforme. Les oeufs sont couvés durant 12 à 14 jours par la femelle, uniquement. Le premier envol des petits a lieu à 15 jours. Sa nourriture se compose surtout d'insectes. L'accenteur moucheté vit environ 9 ans. Sa taille fait 15cm et son poids 20gr. Il n'utilise pas les nichoirs artificiels mais il préfère un nid de brindilles, et d'herbes sèches qu'il place dans un fourré ou un arbre touffu. Il va aussi dans les mangeoires posées au sol. On trouve l'accenteur mouchet un peu partout en France.


- LE GEAI DES CHENES :


Le Geai des Chênes est un petit passereau vit parmi la Faune abondante dans la Marne, en région Champagne-Ardenne, en France. Il fait partie de la famille des Corvidae. On le surnomme la sentinelle des forêts. Avec son cri désagréable, le geai des chênes est une veritable sentinelle et avertit les habitants des bois, immédiatement, tout promeneur arrivant à l'improviste. La gorge remplie, il transporte des glands jusqu'à sa réserve pour les enfouir, un à un et, les retrouver en périodes ou la nourriture se fait rare. D'aspect, le mâle et la femelle sont identiques. La période de nidification a lieu d'avril à mai. Ils ont une seule couvée par an. La femelle du geai des chênes pont 5 à 6 oeufs verts mouchetés de brun. Les oeufs sont couvés 15 à 16 ours par le male ou la femelle qui se partagent cette tache. Le premier envol des oisillons a lieu au bout 19 à 20 jours. Le geai des chênes est omnivore. Il vit environ durant 18ans ! Il fait 34 cm de taille et son poid varie de 140gr à 190 grammes. Il refuse d'utiliser les nichoirs artificiels. Il préfère nicher dans un arbuste épineux ou un grand bruisson, se perchant prudemment à 2 à 8 m de hauteur. Le geai des chênes va volontiers dans les mangeoires posées au sol. On le trouve un peu partout en France.


- LA SITTELLE TORCHEPOT :


La Sittelle Torchepot fait partie de la faune vivant dans la Marne, et de la famille des Sittidaë.


- LA MESANGE CHARBONNIERE :


La Mésange Charbonnière fait partie de la Faune, qui vit dans la Marne, en région Grand-Est, en France. En plein hiver, les Mésanges Charbonnières sont friandes de petites boules de graines et de graisse, qu'elles apprécient beaucoup, tout en se laissant photographier complaisamment dans la Marne.


- LE TROGLODYTE MIGNON :


Le Troglodyte mignon est un des plus petits passereaux qui fait partie de la Faune qui vit dans la Marne, en région Champagne-Ardenne, en France. Il fait partie de la Famille des Troglodytae. Petit boule de plumes agitée, à la queue minuscule et pourtant redressée, le troglodyte mignon n'en reste pas moins un petit oiseau grincheux et querelleur. Bec pointé vers le ciel, son chant est d'une incroyable puissance. D'aspect, le mâle et la femelle sont parfaitement identiques. La période de nidification a lieu d'avril à août. La femelle pond 5 à 7 oeufs blancs mouchetés de roux. Les oeufs sont couvés pendant 14 à 17 jours par la femelle. Le premier envol des oisillons a lieu au bout du 14ème au 17ème jour. Il se nourrit surtout d'insectes. Le Troglodyte mignon vite environ 6 ans. Sa tail est de 9,6 cm et son poids varie de 8 à 13 grammes. Il va volontiers dans les nichoirs artificielsdont louverture doit faire 25 mm et doit être posé à plus de 2 mètres du sol. La niche doit être orientée vers l'Est/Sud-Est. Le Troglodyte Mignon aime aussi manger dans les mangeoires posées au sol. Il vit un peu partout en France.


- LE ROUGE-QUEUE NOIR :


Le Rouge-Queue noir ou rougequeue noir est un petit oiseau qui fait partie de la Famille des Muscicapidés. Son nom provient à cause du ton orangé de sa queue. On le surnomme aussi le Rossignol des Murailles. Perpétuellement agité d'un tremblement, le rouge-queue noir est un infatigable chausseur d'insectes. Il les capture ne régénral en plein vol. D'aspect la femelle est plus gris-brun alors que le mâle est noir. La période de nidification a lieu d'avril à juillet. Il y a 1 à 2 couvées par an. La femelle pond 4 à 6 oeufs blancs. Les oeufs sont couvés par la femelle durant 12 à 14 jours. Le premier envol des oisillons a lieu entre 14 et 19 jours. Le rouge queue noir aime les nichoirs artificiels à grande ouverte, orientés vers l'Est/Sud Est. Il ne va pas, par contre, dans les mangeoires. Il vit un peu partout en France. Il se nourrit d'insectes. Sa longévité est de 8ans. Sa taille fait 14 à 15 cm et son poids varie de 17 à 20 grammes. On l'appelle aussi le rossignol des murailles.


- L'HIRONDELLE RUSTIQUE :


Migratrices au long cours, le regroupement des hirondelles rustiques sur les lignes électriques annonce un départ imminent vers l'Afrique. Les hirondelles rustiques peuvent parcourir des étapes de 600 à 700 kms et peuvent voler plus de 2 000 kms d'une seule traite. Leur retour en France se fait en avril et annonce l'arrivée du printemps. Elle est également connue sous le nom d'Hirondelle de cheminée ou d'Hirondelle des granges. L'hirondelle rustique se distingue par sa longue queue fourchue. Sa gorge est de couleur rouge brique. D'aspect, le mâle et la femelle sont identiques. La période de nidification a lieu fin avril à juillet. Elles ont 2 à 3 couvées par an. Leur nourriture est surtout insectivore. L'hirondelle rustique a une durée de vie de 16 ans. Sa taille varie de 18 à 19 cm. Son poids est de 16 à 25 grammes. L'hirondelle rustique femelle pond 4 à 5 oeufs blancs mouchetés de brun-roux. Les oeufs sont couvés durant 14 à 16 jours. Le premier envol des oisillons a lieu entre 18 et 24 jours. L'hirondelle rustique ne va pas dans les mangeoires artificielles. Mais elle va dans les niches spécifiques, les nichoirs fixés à une poutre, dans une étable, une grange ou un garage. Elle est fidèle à ce lieu chaque année. On la trouve partout en France.


- LA MESANGE A LONGUE QUEUE :


La Mésange à longue queue fait fait partie de la faune de la Marne. Facilement reconnaissable grace à sa longue queue, ces mésanges vagabondent en groupes. Elles n'hésitent pas en hiver, à se regrouper, sur une branche, serrées les unes contre les autres, pour se tenir chaud. La Mésange à longue queue (Aegithalos caudatus) est une espèce de passereau de la famille des ægithalidés (et non des paridés comme les autres mésanges). Son nom usuel est le tupinet. Leur nid est un véritable chef d'oeuvre, dont l'intérieur est tapissé de plusieurs centaines de plumes, voir de milliers de plumes (jusqu'à 2500 plumes!). D'aspect, le mâle et la femelle sont identiques. La période de nidification a lieu d'avril à juin. Elles ont 1 à 2 couvées par an. Elles pondent 8 à 12 oeufs blancs teintés de rose. Les oeufs sont couvés 12 à 14 jours par la femelle uniquement. Le premier envol des oisillons a lieu au bout de 14 à 18 jours. La nourriture est insectivore. Leur longévité est d'environ 7ans. Leur taille est de 12 à 14 cm. Leur poids fait fait 7 à 9 grammes. Elles n'utilisent pas les nichoirs artificiels. Elles préfèrent les nids en forme de boule ovale pouvant se situer jusqu'à 15 m du sol. La Mésange à longue queue va volontiers dans les mangeoires, accrochées sur un poteau, sur un mur ou en suspension à une potence, une gouttière ou une branche. La Mésange à longue queue s'est adaptée partout en France.


- LE BOUVREUIL PIVOINE:




* LE PIC VERT OU PIVERT :



* LA TOURTERELLE TURQUE :



- LES GRUES CENDREES :


La Grue Cendrée fait partie de la Faune qui vit dans la Marne, en région Grand-Est, en France. On assiste chaque année, à la fin de l'été, à un immense rassemblement des grues cendrées, au Lac du der, juste avant de repartir vers des pays plus chauds, pour y passer l'hiver.


* LA HUPPE FACIEE :



* LE VERDIER D'EUROPE :



* LE MERLE NOIR :



* LE BRUANT JAUNE :



* LE PIGEON RAMIER :



* LE PIC EPEICHE :



* LE SERIN CINI :



* LA GRIVE MUSICIENNE :



- L'ETOURNEAU-SANSONNET :

CC BY-SA 3.0

L'Etourneau-Sansonnet fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Marne, en région Grand-Est, en France. Tres sociable, l'Etourneau Sansonnet aime vivre dans les villes, ou ces oiseaux se compent par milliers, occasionnant de nombreuses nuisances sonores ainsi que par leurs déjections sur nos voitures. Considéré comme une espèce envahissante, il est utile de réguler ses effectifs. Son corps est rondelet, ses ailes sont courtes, triangulaires et pointues, sa queue courte et carrée. L'Etourneau-Sansonnet a une longueur de 17 cm à 222 cm. L’œil est marron, le bec est long (2,5 cm environ), pointu et brun, et devient jaune pendant la période de reproduction, tandis que les pattes habituellement brunes deviennent d'un rose rougeâtre en cette période. Son poids varie de 60 gr à 95 gr. Ses ailes ont une envergure de 37 cm environ. Son plumage est noir et brillant, iridescent, avec des reflets verts, violets, roses, bleus et bronze, surtout durant la période de reproduction. Il est plus ou moins tacheté de brun, crème ou blanc à l'extrémité de ses plumes sur le cou, le torse, le ventre, et le bout de ses ailes. Les taches s'atténuent au cours de la période de reproduction à cause de l'usure des plumes provoquée par leurs frottements avec le nid, et redeviennent plus visibles, à partir de l'automne après la mue. La femme est plus terne, mais possède plus de taches sur son plumage. Durant la période de reproduction où le bec est jaune, la base du bec des mâles est bleu argenté, tandis que la base du bec des femelles est rosée. L'étourneau se différencie également du merle noir par son physique moins trapu et plus élancé. L'étourneau sansonnet marche, trottine, plutôt que de sautiller. Son vol est énergique et direct, à cause de ses ailes et à sa queue, courtes. Il se nourrit de petits invertébrés qu'il trouve dans le sol en creusant des trous à l'aide de son bec pointu : de cousins, de lépidoptères, de coléoptères, d'escargots, vers de terre ou araignées. Parmi les fruits, il se nourrit de baies, de cerises et de raisin. Des graines et des céréales aussi être consommées. L'étourneau sansonnet se retrouve au milieu de milliers d'individus. L'étourneau sansonet est monogame comme polygame. Les femelles sont sexuellement mâtures à l'age d'un an tandis que les mâles le sont vers deux ans.Au sein des populations migratrices, le mâle arrive généralement en premier sur le site de reproduction. L'étourneau étant une espèce cavernicole, le mâle construit donc le nid dans une cavité naturelle come les troncs, falaises, fissures ou les nichoirs, murs,situé à 3 mètres minimum de haut.Les vocalisations de l'étourneau sont extrêmement variables et se divisent en deux principales catégories : les sifflements et les gazouillis. C'est un excellent anti-parasite sur des gros animaux. Ils vont se percher sans crainte sur leur dos et mangent la vermine qui les tourmente.


* L'ETOURNEAU :


Les Etourneaux font partie de la Faune que l'on voit dans la Marne, en région Grand-Est, en France. Il fait partie comme de nombreux oiseaux de la famille des Sturnidae. Saviez-vous que les étourneaux ont disparu à 70% !? Ce sont des oiseaux migrateurs capables de migrer jusqu'à Rome. La vitesse de vol d'un Etourneau peut atteindre 140km/heure. Face aux prédateurs, leur méthode de défense est stupéfiante : Si un rapace s'introduit dans leur groupe pour tuer l'un d'entre eux, ceux-ci l'entourent, l'empêchant de battre des ailes. S'il veut survivre et éviter de chuter brutalement comme une pierre au sol, le rapace n'aura qu'une solution : la fuite !


* LE ROUGE-GORGE :(Espèce protégée)
de PierreSelim
CC BY-SA 3.0

Le Rouge-Gorge est un oiseau, de la famille des Turdidae, qui fait partie de la Faune qui vit dans le déparement de la Marne, en région Grand-Est, en France. Son nom scientifique est Erithacus rubecula. Il fait partie de l'espèce des passereaux. Le mâle et la femelle se ressemblent, avec une couronne, des ailes, le dessus et la queue de couleur brune, une bande grise sur les côtés de la gorge, un ventre blanc et la fameuse « gorge rouge », plus précisément de couleur orange foncé tirant vers le rouge. Bien que sa face et sa poitrine soient plus orangées que rougeâtres. Son nom vient du Moyen Age. Cette contradiction s'explique car sa couleur orange apparaît en Europe qu'au XVIe siècle, après l'arrivée du fruit l'orange, rapportée par les Portugais de Ceylan et de Chine, à la fin du XVe siècle. Les eunes sont reconnaissables car ils ne possèdent pa encore de tache rouge-orangée sur leur poitrail et leur plumage est brun tacheté qui resemble au rossignol philomèle.Le rouge-gorge est un peu plus petit que le moineau. Sa taille est de 12,5 à 14 cm et son poids varie de 16 à 22 grammes. Son corps est rondouillet et il est haut sur pattes. Ses yeux noirs sont également caractéristiques. Un rouge-gorge peut vivre 18 ans ! Son régime alimentaire est composé surtout d'invertébrés vivant au sol, comme les insectes, les coléoptères, les escargots, les vers, les araignées. De l'automne au début du printemps, il apprécie beaucoup les baies et autres petits fruits. Le rouge-gorge est une espèce d'oiseau très active, dont les adultes patrouillent et défendent vivement leur territoire. Bien qu'il soit un oiseau migrateur, en France, c'est un oiseau sédentaire. Sa population augmente durant l'hiver par l'arrivée de rouges-gorges venant du Nord de l'Europe. Adepte des mangeoires, il se régale de vers de farine, de petites graines, de noix, d'avoine, de pudding pour oiseaux, de miettes de pain, de boules de graisse l'hiver, de pommes de terre et de petits morceaux de viande. Le rouge-gorge adore le beurre et la margarine ainsi que les cacahouettes mises dans un filet et accrochées aux branches des arbres. Asocial, il ne partage sa mangeoire avec les autres rouges-gorges qu'en période de disette. Il aime que sa sa nourriture soit proche du sol. On peut leur procurer des raisins secs, des baies séchées, des insectes et des flocons d'avoine trempés dans l'huile, à l'abri de la pluie. Les rouges-gorges apprécient crtains lieux où nicher : trou dans un mur, nichoir semi-ouvert, plantes grimpantes comme le lierre ou la vigne-vierge. Le rouge-gorge chante toute l'année sauf l'été. En hiver, les deux sexes défendent chacun un territoire en chantant. Son chant mélodieux et allongé lui sert à défendre son territoire. La femelle pond d'avril à aout, 4 à 7 œufs blancs, mouchetés de brun-roux. Elle pond deux fois par an. La femelle couvre ses oeufs durant 13 à 14 jours. Il construit un nid doté dune grande ouverure, à base de mousse, d'herbes et de feuilles sèchées, de duvet, de plumes et de crins. Le nid du rouge-gorge est souvent parasité par le Coucou gris (Cuculus canorus). Le Rouge-Gorge fait partie des espèces protégées.


- LA MESANGE BLEUE :

CC BY-SA 4.0


- LA GRIVE MAUVIS :

CC BY 2.0


- LE POUILLOT VELOCE :

CC BY-SA 2.5

Voila, vous venez de découvrir une grande partie des Oiseaux sauvages qui vivent dans la Marne.




== LES PETITS MAMMIFERES DE LA MARNE == :

- LE RENARD :


Le Renard fait partie de la Faune qui vit dans la Marne, en région Grand-est, en France. Il reste pourchassé car il peut transmettre la rage et se montre, particulièrement astucieux, pour pénétrer dans les fermes et dévorer quelques poules. Ici, c'est un jeune renardeau surpris d'être photographié. Lui qui croyait avoir déniché une bonne cachette dans ce tronc d'arbre, le voici tout médusé !




- LE GARENNE :


Voici un charmant petit garenne, pris dans le jardin, qui a pu être photographié, avant qu'il ne se sauve ! Il est trop mignon ! Et dire que certains le mangent. Il est présent en Europe, au nord de l’Afrique et a été introduit en Australie, en 1850 et aujourd’hui, où il s'est fortement multiplié. Le garenne creuse son terrier sur un talus, à l’abri de l’humidité. Son ouverture mesure entre 15 et 40 cm. Son terrier est souvent relié à d'autres terriers et le réseau de galeries qui se forme s’appelle une garenne, d’où le nom donné à ce petit mamifère « Lapin de garenne ». Le lapin a su s'adapter au mond moderne. Il est courant d'observer les garennes courant dans les parcs botaniques des viles. Les lapins se reproduisent 4 à 8 fois chaque année. Les lapines font des portées allant de 3 à 6 lapereaux après une période de gestation de 30 jours. A leur naissance les petits lapins sont nus, aveugles, sourds et incapables de se déplacer. La femelle aménage un nid à l’intérieur du terrier composé d’herbes et de poils. Le taux de survie chaque année est en moyenne de 50 % pour les adultes et seulement de 20 % pour les lapereaux. Il possède 28 dents dont 16 sur la mâchoire supérieure et 12 sur la mâchoire inférieure. Ses dents poussent continuellement et le lapin doit ronger pour les user. Sa fourrure varie du gris au brun, très douce. C’est un mammifère de taille moyenne de 30 à 50 cm de longueur, pesant 1 et 2,5 kg. Sa nourriture se compose d'herbes, d’écorces, de racines, de bourgeons, de ronces, de fleurs, de bulbes, de céréales, de carottes, de salades et aussi de ses excréments.


- LE LIEVRE D'EUROPE OU LE CAPUCIN :


Le lièvre d'Europe est aussi surnommé le Capucin, dans la Marne. C'est un petit mammifère sauvage prudent, qui change, chaque jour, d'endroit pour dormir. L'accouplement a lieu entre janvier et juillet. La hase (nom donné à la femelle) met bas de mars à octobre. La gestation dure 42 jours. Il nait entre deux à quatre petits. Mais la femelle peut être fécondée une nouvelle fois avant la mise bas. Elle porte alors simultanément des jeunes prêts à naître et les embryons de la prochaine nichée. On appelle ce phénomène la "superfétation". Il arrive que le lièvre d’Europe échappe aux chasseurs, grace à ses nombreuses voltes faces ou dérapages comme à divers prédateurs (parmi les rapaces, l'aigle royal et le hibou grand duc, ainsi que le loup, le renard, et le lynx) . Le lièvre est capable de se jeter à l'eau et traverser une rivière pour sauver sa vie s'il se sent en danger !


- L'ECUREUIL D'EUROPE :


Il n'est pas rare d'apercevoir un petit écureuil, descendre à toute vitesse d'un arbre, pour venir manger des noisettes puis remonter tout aussi vite dans un arbre, tout en vous observant, discrètement, du coin de l'oeil. Ce petit animal est la coqueluche des enfants. Il est d'une rapidité et d'une agilité stupéfiante. Sa couleur varie d'un roux vif à un roux presque rouille. Si vous voulez en prendre un, en photo, préparez votre appareil avant et armez-vous de patience, sans bouger pour ne pas l'effrayer.


- LE PETIT RHINOLOPHE (CHAUVE SOURIS):


Cette petite chauve-souris appelée le Petit Rhinolophe est en voie de disparition, à cause d'histoires de vampires mais aussi des pesticides qui les détruisent. C'est le seul petit mammifère capable de voler. Dans la Marne, la plus grande des chauve-souris "Le grand murin" a une envergure de 40 cm et pèse 40 gr maximum. Une autre variété, plus petite, la Pipistrelle, ne fait que 20 cm d'envergure et pèse 6 grammes à peine. Leur vol est acrobatique avec de nombreux loopings serrés, des virages serrés, grâce à leurs ailes déformables et souples. Elles utilisent un sonar biologique pour se diriger. Très utiles, elles se nourrissent d'insectes. L'ete, elles aiment se refugier dans les greniers. L'hiver, n'ayant presque rien àmanger, elles préfèrent entrer en hibernation, dans des endroits humides et sombres (grottes, caves, carrière ssouterraines).


- La VIPERE PELIADE :


La Vipère Péliade fait partie de la faune de la Marne, en France. Si le rythme d'extinction des espèces s'accélère, à l'échelle de la planète, le constat sur la biodiversité régionale est devenu alarmiste. La Vipère-Péliade est aujourd'hui une espèce en voie de disparition. 34 espèces sont amenées à disparaitre rapidement, à court terme dans la Marne (51), les Ardennes (08) et l'Aisne (02).


- LE CRAPAUD VERT:


Le Crapaud vert fait partie de la Faune qui vit dans la Marne, en France. Il fait 8 à 10 cm de long. Tres robuste, sa peau est rugueuse avec d'étranges taches verdatres. La femelle est plus grande que le mâle.
La femelle peut pondre de 10 000 à 20 000 oeufs en cordons gélatineux. Les oeufs sont regroupés 2 par 2. Le crapaud vert peut vivre jusqu'à 2 000 m d'altitude et préfère sortir la nuit.


* LE HERISSON :


Le Hérisson fait partie de la Faune qui vit dans la Marne, en région Grand-Est, en France.

* LA CHAUVE SOURIS :


La Chauve-Souris fait partie de la Faune qui vit dans la Marne, en région Grand-Est, en France.

* LE CHRYSOPHE :


Le Chrysophe fait partie de la Faune qui vit dans la Marne, en région Grand-Est, en France.

* L'ABEILLE SOLITAIRE :


L'Abeile Solitaire fait partie de la Faune qui vit dans la Marne, en région Grand-Est, en France.

* LE BOURDON :


Le Bourdon fait partie de la Faune qui vit dans la Marne, en région Grand-Est, en France.

* LES PAPILLONS :


Les Papillons font partie de la Faune qui vit dans la Marne, en région Grand-Est, en France.

- L'ECUREUIL ROUX :


L'Ecureuil Roux fait partie de la Faune qui vit dans la Marne, en région Grand-Est, en France. A reims, on peut en apercevoir au Parc Léo Lagrange, ou au Parc de Champagne, quant il y a peu de monde. Ce sont des animaux très craintifs et qui se sauvent, sous vos yeux, à une vitesse stupéfiante. Vous voici prévenus si vous voulez les photographier, mieux vaut vous armer de patience !




== LES POISSONS DANS LA MARNE == :

Pour les amateurs de pêche, il y a certains poissons que l'on trouve toujours en Champagne, en particulier dans les rivières suivantes : la Saulx, la Marne et la Vesle. Ces poissons toutefois ne doivent pas être consommés ! Officiellement, leur consommation vient d'être interdite.


- LA LAMPROIE MARINE :




La Lamproie fait partie de la Faune qui vit dans la Marne, en france. Cet étrange animal possède une denture impressionnante.


- LA TRUITE FARIO :


On retrouve la truite fario à Savigny-sur-Ardre, dans la rivière l'Ardre, parmi la faune qui vit dans le département de la Marne, en France.


- L'ANGUILLE :


- LA CARPE :


- LE SILURE :


Le silure est un poisson qui n’aime pas la lumière, vit dans les profondeurs des fleuves, des étangs et préfère vivre en solitaire. La femelle peut pondre entre 20 000 à 30 000 œufs par kg de son poids, dans une eau supérieure à 20°, dès la fin du printemps, en particulier en juin. Certains silures atteignent plus de 2,50m et pèsent jusqu’à 110 kg ! Les plus grands font jusqu’a 5m et pèsent jusqu’à 300 kg. Accusé injustement de voracité, on sait que seule la sous-estimation de sa population explique la diminution des amphibiens, des crustacés et des brèmes dont il raffole. Toutefois, ces poissons contiennent du P.C.B (polychlorobiphenyles) anormalement élevés ! Il faut savoir que les PCB s'accumulent dans les graisses des organismes des poissons et engendrent "des dérèglements endocriniens" pour l'homme, menant souvent à des troubles de la reproduction ainsi que de la réponse immunitaire". Donc, restez prudent et ne mangez plus ces poissons de fond !


- LE BARBEAU :


Le Barbeau est un poisson qui fait partie de la faune que l'on trouve dans la Marne.

- LA BREME :


La Brème commune a la forme caractéristique d'un plateau plat argenté. Elle mesure de 30 à 50 cm pour un poids de 2 à 4 kg, de couleur vert bronze, avec des flancs gris et un ventre blanc. C’est un poisson grégaire qui aime vivre en groupe. La brème a plusieurs noms : la grande brème, la brame, le plateau et la plaquette. La Brème aime vivre dans les eaux calmes, au fonds vaseux et limoneux, des cours d'eaux larges et lents, dans les lacs et les étangs. La brème se nourrit de petits mollusques, de larves d'insectes, de vers, et de débris de végétaux. C'est un poisson fouilleur à la bouche protactile.
De mai à juin, dans une eau à 17°C, chaque femelle pond entre 50 000 et 60 000 œufs. Il arrive que la brème s'hybride avec le gardon. La brème à 23 à 29 rayons sur la nageoire anale; le gardon en a 8 à 12; et l’hybride 14 à 19 rayons.


LES OISEAUX QUI AIMENT VIVRE DANS LA MARNE :

- L'ETOURNEAU SANSONNET :



- LA BERGERONNETTE PRINTANIERE :


La Bergeronnette-printanière fait partie de la faune qui vit dans la Marne, en France. Il ne faut pas la confondre avec la bergeronnette des ruisseaux dont la queue est nettement plus courte.


- LA CORNEILLE NOIRE :


La corneille noire est un oiseau que l'on retrouve régulièrement dans les parcs de loisirs de la Marne. Peu farouche, elle guette le moindre bout de pain qui tombe et se précipite dessus, chassant les autres oiseaux, farouchement. Elle ne craint pas les humains.

- LE CORBEAU :


Le Corbeau est un oiseau sauvage, au pelage sombre, qui fait partie de la Faune régnant dans le département de la Marne.

- LE MERLE NOIR:


Qui ne connait pas le merle noir en France ? C'est l'oiseau le plus chanteur de nos jardins dans la Marne. Dès l'aube, le merle noir fait entendre son chant mélodieux retentit et nous accompagne jusqu'à la tombée du jour. Le merle noir est omnivore et apprécie les lombrics en particulier. Avec son plumage noir, de la tête à la pointe de la queue, seul son bec jaune éclate de couleur. Son oeil est entouré d'un léger cercle orange. Il n'y a que la femelle qui sait bien cacher son jeu car elle est brune et tachetée. Le merle est un oiseau que l'on voit de plus en plus en France à part dans le midi qu'il semble fuir, sans doute à cause de sa température. Cet oiseau aime vivre en Europe. Il aime manger des vers de terre, des insectes ainsi que de nombreuses baies sauvages. S'il aime manger des fruits cultivés, il ne faut pas oublier qu'il nettoie les cultures de chenilles, de vers, d'insectes divers nuisibles. L'hiver, il se nourrit de baies de sureaux, de baies d'églantines, l'aubépine, les troênes, les pruniers, les ifs, etc...Il vit entre 1 et 3 mètres du sol. Son nid est composé de brindilles grossières. Le centre du nid est composé de fines herbes et de radicelles. Durant la parade nuptiale, le merle fait de petits bonds, des courbettes gracieuses ou s'envole en battant doucement des ailes. La femelle est brune et tachetée avec un bec sombre. Elle pond entre 3 à 5 oeufs de couleur verdatre, tachetés de noir. Les oeufs sont couvés une quinzaine de jours puis les petits quittent le nid aussitot après. Le merle a une taille d'environ 25cm. Son envergure peut atteindre 38cm et son poids faire 100 gramme. Le chant du merle ne passe pas inaperçu car il est mélodieux, sauf en période nuptiale où il parait "étranglé". Bien qu'il ne craigne pas la présence de l'homme, le merle peut toutefois devenir agressif. Il peut vivre 20ans. On le trouve partout en France.


- LE GEAI BLEU :



- LE MOYEN-DUC appelé l'ASIOS OTUS :(Espèce protégée)

CC BY-SA 2.5

Le Hibou Moyen-Duc appelé aussi Asio otus est un oiseau qui appartient à la famille des Strigidés. Le Hibou Moyen-Duc fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Marne, en région Est, en France. C'est un rapace nocturne. À la saison des amours, son cri resemble à un « hou hou hou hou » audible au loin, ainsi que des bruits presque sifflants. Il met en garde par un « wupp wupp ». Il habite toute l'Europe à l'exception du grand nord. En France, il est commun mais il est absent en Corse, dans le sud-ouest et certains cantons de l'ouest. Vers la fin mars-avril, il recherche le nid abandonné de rapace, ou d'un écureuil, ou d'une pie ou d'une corneille, et s'y installe après l'avoir remis légèrement en état. La femelle y dépose 4 à 6 œufs d'un blanc parfait qu'elle couve, seule, pendant 28 jours. Elle commence à couver dès le premier œuf pondu, de sorte que les petits éclosent progressivement. Le mâle pendant ce temps la nourrit puis après l'éclosion, nourrit toute la famille en remettant ses proies à la femelle qui est chargée de distribuer la nourriture. Les jeunes hiboux quitteront le nid agé de 21 à 26 jours. Un oeuf mesure 35,0 mm à 44,7 mm × 28,0 à 34,5 mm. Ce rapace aime chasser la nuit et se nourrit de campagnols (78%), mais aussi de moineaux, de pinsons, et de coléoptères. La journée, il reste caché dans les branchages de connifères, de bosquets dans la campagne, ou de parcs, camouflé grace à son plumage couleur écorce, marqué de brun-roux à brun foncé. Son poitrail est plus clair. Il n'aime pas les nichoirs. Les populations sont fluctuantes, pour la plupart, mais de petites troupes vagabondes venues du Nord rejoignent les sédentaires, l'hiver. Le Hibou Moyen-Duc est surtout menacé par : La modification de ses espaces naturels : retournement des prairies en faveur d’une agriculture plus intensive, suppression des zones enherbées étant leur lieu de chasse, la destruction des éléments fixes du paysage avec la suppression des haies, des boisements et des arbres isolés, la diminution des ressources alimentaires : élimination de micro mammifères grace à des produits rodenticides, mais aussi à cause du réseau électrique et routier, qui électrocute de nombreux rapaces sur les lignes électriques ou par la collision sur des véhicules. Le Hibou Moyen-Duc est une espèce protégée.


- LA PERDRIX GRISE :


La Perdrix grise Très prisée des chasseurs, la Perdrix grise voit sa population diminuer, de plus en plus, dans la Marne, en région Grand-Est, en France. La disparition de son habitat est aussi un autre facteur de sa disparition progressive.


- LE PIGEON DES VILLES :


Le pigeon des villes fait partie, lui aussi, de la faune nombreuse qui vit dans la Marne. Peu farouche, celui-ci n'hésite pas à s'approcher des passants, pour chiper quelques miettes de pain, quand ils mangent. Peu sauvage mais très gourmand, le pigeon des villes n'hésite pas à venir se poser sur nos balcons, au coeur des grandes villes, à la recherche de sa pitance. Ses fientes sont une véritable calamité pour les monuments historiques et les voitures.


- LE ROUGEQUEUE NOIR (Espèce protégée):


Perpétuellement agité d'un léger tremblement, le rouge queue noir est un petit passereau vif et un infatigable chasseur d'insectes, que l'on peut voir dans le département de la Marne. Il les capture même en plien vol. Sa longévité est d'environ 8 ans. Sa taille est de 14 à 15 cm. Son poids varie de 17 à 20 grammes. S'il est noir avec quelques plumes jaunes orangées à la queue, la femelle est plus de ton gris-brun. Sa période de nidification est d'avril à juillet. La femelle pond 4 à 6 oeufs blancs.La femelle couve els oeufs durant 12 à 14 jours. Le premier envol des petits débute à l'age de 14 à 19 jours. Le rouge queue noir vit partout en France. S'il ne va pas dans les mangeoires, il aime les nichoirs à grande ouverture.
Le Rougequeue noir fait partie des espèces protégées sur toute la France. Il n'est pas sauvage avec les humains. On le trouve sur les toits, sur un fil électriue ou sur un rocher ou il se positionne pour chanter, en gonflant les plumes de sa poitrine et en basculant la tête en arrière, à la fin de son chant. Un autre congénère va lui répondre aussitôt. C'est un oiseau qui se nourrit d'insectes. Ses terrains de chasse préférés sont les étables, les puits, et près des rivières où il trouve de nombreux insectes et larves.Mais il apprécie aussi les petits cristacés près des cotes. Très nerveux, il agite sa queue de manière saccadée. Au sol, le rougequeue noir sautille, en bougeant en permanence. Dès l'arrivée du printemps, en période nuptiale, il chante de façon permanente. Chaque année, le rougequeue revient dans la Marne mais reconstruira un nouveau nid. Avant l'accouplement, le rougequeue male et femelle, effectuent d'étranges ballets aériens. Ils sont princialement monogames, à de rares exceptions. Excité ou énervé, le rougequeue lance des cris brefs, s'accroupira et agitera sa queue de façon nerveuse. Il défend beaucoup son territoire et en chasse les intrus, y compris les individus de sa propre espèce. La femelle est une mère attentionnée. Quant un de ces petits disparaît, elle le recherchera en l'appelant durant 3 jours maximum, tenant tête aux prédateurs (chats ou chiens) en les survolant, en criant dessus pour les éloigner. La femelle rougequeue pond 2 à 3 pontes par an, 4 à 6 oeufs, de fin avril à début juillet, que la femelle couvera 13 à 17 jours. Les oeufs sont blancs, de 20 mm de long, parsemés de de taches de couleur brun-rouille. Les jeunes quitteront le nid agés de 12 à 19 jours, mais resteront cachés au sol, jusqu'à ce qu'ils soient capables de voler.


- LE PIC-EPEICHE :


Le Pic Epeiche fait partie de la faune et des oiseaux sauvages qui aiment vivre dans le département de la Marne. Solidement accroché sur un tronc à l'aide de ses griffes et, se reposant à l'aide de sa queue, le pic épeiche martelle l'arbre de 15 coups de bec à la seconde ! Ce tambourinement vigoureux lui permet d'effrayer les larves dans le tronc des arbres pour se nourrir ou simplement de marquer son territoire. La femelle du pic épeiche ne possède pas de couleur rouge sur la nuque. La période de nidification a lieu de la mi-avril à juillet. La femelle pond une fois par an, 4 à 7 oeufs, de couleur blanche. Les oeufs sont couvés 14 à 17 jours, par la femelle et par le mâle. Le premier envol des oisillons a lieu entre 20 à 24 jours. Le pic epeiche est omnivore, de préférence végétarien. Sa longévité est d'environ 10ans. Sa taille est de 22 à 23 cm. Son poids fait 80 grammes. Il va dans les mangeoires au sol, en suspension ou posées sur un poteau.


- LE SERIN CINI :


Le Serin-Cini fait partie de ces petits oiseaux sauvages que l'on peut découvrir dans la Marne, en France. Proche parent du Serin des Canaries, qui est la souche de tous les canaris connus, le serin cini est une espèce sauvage à part entière. Le mâle a le front, la gorge et la poitrine jaune vif. La période de nidification a lieu de mars à juin. La femelle pond 3 à 4 oeufs blancs, tachetés de roux. Seule la femelle couve les oeufs durant 13 à 14 jours. Le premier envol des petits a lieu au bout de 14 à 16 jours. La nourriture du serin cini est granivore. Il vit environ 10ans. Son poids fait 10 à 14 grammes. Sa taille est de 10 à 12 cm. Il ne va pas ni dans les nichoirs artificiels ni dans les mangeoires. C'est un véritable indépendant vis à vis de l'homme.


- LA PIE GRIECHE-ECORCHEUR :


La Pie Grièche-Ecorcheur apprécie, lui aussi, le département de la Marne, en France, ou il trouve une nourriture abondante, composée de petits insectes et de vermisseaux qu'il fouille dans la terre de son bec.


- LE MARTINET :


Le Martinet, ayant les pattes trop courtes, par rapport à ses ailes, ne peut s'envoler directement du sol. Il faut donc l'aider à reprendre son envol en le metant en hauteur et le relancer, dans le vide, pour qu'il s'envole.

* LES OISEAUX PRES DE LA VESLE :

On trouve également la bergeronnette grise et la bergeronnette printanière, le chardonneret élégant, le tarin des aulnes, la mésange charbonnière, la mésange bleue, la mésange à longue queue, la mésange nonnette et la mésange boréale, la grive litorne, la grive draine et la grive mauvis, le pinson du nord, le pic épeiche, le pic noir, le pic épeichette, le bouvreuil pivoine, la sittelle torchepot, le pouillot fitis et le pouillot véloce, la pie-grièche, la poule d'eau, le rouge-queue noir, la tourterelle des bois et la tourterelle turque, le grimpereau des jardins, le roitelet triple-bandeau, le geai des chênes, le choucas des tours, le troglodyte mignon, le chevalier guignette et le chevalier gambette, le coucou gris, la fauvette à tête noire, l'hypolaïs polyglotte, le tarier pâtre, le bruant des roseaux, le bruant proyer et le bruant jaune, la locustelle tachetée, la perdrix grise, l'alouette des champs, la linotte mélodieuse, le verdier, la caille des blés, la mouette rieuse, l'accenteur mouchet, le gobe-mouche gris, le corbeau freux, le serin cini, le faisan, le moineau friquet, le loriot, la buse variable, le faucon crécerelle, l'épervier d'Europe, l'autour des palombes6.

Outre ceux-ci, on peut observer à certains endroits, comme à Sept-Saulx, le pinson des arbres, le chardonneret élégant et le bouvreuil pivoine13. Localement également on constate la présence de la bouscarle de Cetti, de la locustelle luscinioïde, de l'hirondelle de rivage, du traquet motteux, du tarier des prés, du phragmite des joncs et du cochevis huppé


* D'AUTRES ANIMAUX FONT AUSSI PARTIE DE LA FAUNE DANS LA MARNE :

- LA VACHE HIGHLAND :


Du coté du village de Champigny, dans la Marne, en plein coeur des Marais de la Vesle, un propriétaire privé s'est engagé, en partenariat avec le Conservatoire d'espaces naturels de Champagne-Ardenne, à gérer plus de 20 ha de marais. Le Marais des Brouilles est constitué de divers végétaux correspondants à différents faciés de la tourbière. Ce site présente un énorme intéret avec plus de 113 espèces végétales à protéger comme la Grande Douve. Ce marais est également un véritable paradis pour les oiseaux et insectes qui y vivent. Pour l'entretien du marais, le Conservatoire a proposé à Christophe Maréchaux la mise en place de paturages. Depuis mars 2011, deux parcs de paturage accueillent trois vaches Highlands Cattle. Grace à cet aspect ludique, le retour aux sources de l'agriculteur-eleveur et la sauvegarde d'une race de vaches remarquables, va permettre d'augmenter l'hétérogénéité des milieux naturels, tout en favorisant les micro-climats par la combinaison de broutage, du piétinement et des excréments de
ces animaux.


- LE LEZARD DES SOUCHES :


Du coté du village de Cuis, dans la Marne, on peut découvrir le petit Lézard des Souches, qui est devenu, sachez-le, une "espèce protégée".


- LE RATON-LAVEUR :


Il faut reconnaitre que certaines espèces découvertes récemment dans la Marne ont de quoi nous surprendre comme cette famille de ratons-laveurs !


- LA LOUTRE :


Grace à ses nombreuses rivières, le département de la Marne reste un habitat particulièrement recherché par les Loutres.


- LE CASTOR :


Le Castor apprécie la proximité des rivières et bois, où il fait de nombreux barrages, facilement repérables, au cours de nos randonnées, dans la Marne.


- LE LYNX :


Le Lunx fait un retour remarqué dans la Marne. Sa démarche féline et discrète, ses griffes redoutables, ses réflexes rapides et ses oreilles pointues à l'affut du moindre bruit animalier, en font un félin redouté pour les animaux sauvages.


- LA GENETTE :


La Genette est l'ancêtre du chat sauvage et a fait son apparition dans le département de la Marne, en région Grand-Est, en France. La Genette aime vivre en liberté dans la Marne. Elle est surnommée aussi le Chat des Genêts.


- LE PUTOIS d'EUROPE:


La faune de la Marne est composée aussi du Putois, qui est un petit mammifère, peu apprécié injustement, que l'on découvre souvent écrasé aux bords des routes de la Marne. Bien que faisant partie des espèces protégées, le putois d'Europe continue d'être chassé et sa disparition devient vraiment inquiétante.


- LE RAGONDIN :


Le Ragondin fait partie de la Faune vivant dans la Marne, en région Grand-Est, en France. Ses grandes dents orangées se repèrent facilement. Il s'en sert au bord des rivières pour tailler le tronc des arbres, occasionnant parfois de nombreux dégats. Peu farouche, le ragondin n'hésite pas à venir fouiller dans vos sacs quand vous campez. Rassurez-vous, celui-ci n'est pas dangereux et filera sous votre nez, dès que vous serez réveillé par le bruit qu'il a occasionné.


- LE SONNEUR A VENTRE JAUNE ou BOMBINA VARIEGATA :


Voici le Bombina Variegata, appelé le sonneur à ventre jaune. Les patis de Damery et de Venteuil sont d'anciennes landes paturées par le bétail qui reposent sur les argiles à meulières. Ces fosses d'extraction se sont remplies d'eau de pluie donnant naissance à des mares permanentes où vivent depuis des amphibiens rares comme le sonneur à ventre jaune. Ce petit amphibien au dos verruqueux et de couleur terre, se camoufle efficacement. Son ventre jaune vif maculé de noir et ses yeux proéminents sont une pupille en forme de "coeur". Il aime les ornières et les mares forestières peu profondes et ensoleillées. Cette espèce "protégée" est en forte régression mais encore bien présente dans la Montagne de Reims. Les principales causes de sa disparition sont la raréfaction des milieux favorables et la destruction accidentelle des sonneurs à ventre jaune.


- L'ARAIGNEE EPEIRE :


L'Araignée-épeire fait partie de la Faune de la Marne, qui vit en région Grand-Est, en France. Elle a une croix blanche sur le dos, lui donnant une allure inquiétante. La femelle est plus grande que le mâle. Quant l'araigné epeire male adulte cesse de se nourrir, c'est le signe qu'il cherche à se reproduire. Alors il tisse une petite toile, sur laquelle il dépose une quantité de sperme, qu'il aspire, puis il part à la recherche d'une femelle. S'accoupler n'est pas simple car il se trouve près des crochets venimeux de la femelle qui pourrait le tuer pendant l'opération. La femelle garde ensuite le sperme en réserve, jusqu'à ce qu'elle soit prête à pondre ses oeufs. Les organes reproducteurs des araignées sont si spécifiques, à chaque espèce, qu'il est impossible qu'elle se reproduise avec une autre espèce d'araignée. Une fois l'accouplement terminé, le mâle ne survit pas longtemps, empêtré dans la toile de la femelle qui va se nourrir, san spitié, de ses restes. L'araignée épeire est très utile pour l'homme, car elle consomme de nombreuses mouches et autres insectes nuisibles. La durée de vie d'une araignée épeire n'est que d'une année.


- LA NYMPHE A CORPS DE FEU :


La petite nymphe au corps de feu (appelée la Pyrrhosoma nymphula) est facile à reconnaître. On la trouve aussi dans la Marne. C'est un petit zygoptère rouge vif et peu marqué de noir. Ses yeux sont rouges. La femelle possède plus de marques noires sur le dessus de l'abdomen que les mâles. Sa face et ses pattes sont noires. Les parties inférieures du thorax sont jaunes mais peu visibles.


- LA VACHE :


La Vache fait partie de la faune qui vit dans le département de la Marne, en région Grand-Est, en France. La vache est élevée surtout pour son lait et sa viande, un peu partout dans la région. On la voit, dès le printemps, dans les prairies brouter l'herbe redevenue verte et tendre. Saviez-vous que les jeunes veaux sont mangés dès qu'ils atteignent l'age de six mois ?


- LE LOUP DANS LA MARNE :


Un loup vient d'être découvert à Coole, dans la Marne à 150 km de Paris. Le cadavre d'un loup, abattu par arme à feu, a été découvert vendredi par un chasseur à Coole dans la Marne. C'est donc la première fois qu'un loup remontait si haut au Nord de la France. Ces derniers mois, l'animal avait déjà été identifié dans l'Aube, la Haute-Marne et les Ardennes mais jusqu'ici, n'avait pas été aperçu dans la Marne. L'animal, un mâle adulte, a été découvert sans vie. Il a tué par arme à feu. Un chasseur a retrouvé sa dépouille à Coole, près de Châlons-en-Champagne.
Les analyses en laboratoire ont confirmé qu'il s'agissait bien d'un loup. "Nous avons la confirmation, par l'expert national du réseau loup qu'il s'agit bien d'un loup qui a vraisemblablement été abattu en milieu de semaine dernière par un tir de balles", explique Yann Dacquay, le directeur départemental adjoint des territoires de la Marne.
"L'animal a vraisemblablement été blessé et puis est allé mourir un peu plus loin" (Yann Dacquay, Directeur départemental adjoint des territoires de la Marne). Mais il reste encore de nombreuses questions auxquelles l'autopsie permettra de répondre : quel était l'itinéraire de l'animal ? Appartenait-il à une meute ? Et qui lui a tiré dessus ? Une enquête des agents de l'Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) est en cours pour identifier l'auteur du coup de feu. Ce dernier risque une peine d'amende pour l'abattage illégal d'un animal d'espèce protégée. La Haute-Marne et l'Aube ont subi depuis fin mai 2013, plus d'une vingtaine d'attaques de troupeaux occasionnant la mort par égorgement ou par euthanasie d'une centaine d'ovins. Le loup pourrait venir du Massif forestier vosgien.


- LA GRENOUILLE ROUSSE :


La Grenouille rousse est un petit amphibien de la Famille des Rhanidées, appelée la Rana Temporaria. Elle fait partie de la Faune qui vit un peu partout en France, dont la Marne. On la rencontre dans tous les territoires humides (prairies,tourbières, mares, forêts etc.) Sa robe est colorée et variée. Ce n'est pas une espèce protégée. Saviez-vous qu'il existe 33 espèces d'amphibiens en France ? La grenouille rousse peut vivre 6 à 10ans. Le ventre de la femelle est souvent jaune, marbré de rouge. Sa taille peut faire 10cm. Elle mange des insectes, des vers, des cloportes, des mollusques et des araignées. Elle est ovipare. La grenouille peut pondre 4000 à 15 000 oeufs! La saison des amours a lieu de Février à Mars.


- LA COCCINELLE :


La Coccinelle fait partie de la Faune dans la Marne, en région Grand-Est, en France. Saviez-vous que ce petit insecte nommé la Coccinelle est surnommé "la Bête à Bon Dieu" ? C'est un excellent dévoreur de pucerons. La femelle pond sur les plantes infestée et la larve, en 4 semaines,peut avaler jusqu'à 600 pucerons ! D'aspect, le mâle et la femelle sont indentiques. La période de reproduction a lieu au printemps. La Coccinelle fait 5 à 6 pontes par an. Ele pond 10 à 50 oeufs. Les larves éclosent après 3 à 5 jours. Il lui faut 2 à 3 semaines pour se métamorphoser en larves. Les coccinelles adultes et les larves se nourrissent d'aphidées, principalement de pucerons. Dans un jardin, les coccinelles vous débarrasseront des pucerons sans utilisation de produits chimiques. On la trouve partout en France. La Coccinelle autochtone à 2 points (Adalia bipunctata) est une véritable alliée du jardinier. En dévorant jusqu’à 100 pucerons par jour, la Coccinelle représente le meilleur « remède » contre l’invasion des pucerons, sur vos rosiers.


- LA LEUCORRHINE A GROS-THORAX :


De nombreux insectes vivent dans la Marne, en région Grand-Est, en France. La leucorrhine à gros thorax est un insecte, de la famille des libellules qui fait partie de la Faune de la Marne, en région Grand-Est, en France. La Leucorrhinia pectoralis appelée aussi la Leucorrhine à gros thorax, est une espèce de libellule de la famille des Libellulidae. La Leucorrhine est liée aux bras morts et marais permanents et ensoleillés. C'est une libellule précoce, qui apparait en mai, en quelques jours. Elle est observée jusqu'en juillet, localement. Sa période de vol principale la plus favorable pour la détecter se situe, entre mi-mai et fin-mai.


* LE PAPILLON DEMI DEUIL :


Les Papillons sont nombreux dans la Marne, dont ils font partie de la Faune. Le Papillon demi-deuil fait un retour remarqué au début de l'été, avec ses dessins élégants et géométriques, se laissant admirer, le temps de butiner une fleur, tout en se laissant photographier.



Je continue mes recherches sur les divers animaux, oiseaux et insectes qui peuplent encore mon département : la Marne...
Et vous adresse ce petit clin d'oeil en vous disant au revoir, mes Amis!



Merci de votre visite, Amis Internautes et de votre fidélité, à ce site que j'ai voulu gratuit et instructif...




Mis à jour le 31.08.2018


Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-12/07/2018 - Tous Droits Réservés