LA BASILIQUE
NOTRE-DAME DE L'EPINE
A L'EPINE
(51)

par "Marie51"




Le temps est magnifique. Nous décidons donc cette fois-ci de pousser nos pas jusqu’à la Basilique Notre-Dame de l’Epine, qui se situe à 8 km de Châlons-en-Champagne, en direction de Verdun, sur la commune de l'Epine.



Cette église a succédé à une autre qui datait de 1200. Notre-Dame de l’Epine est consacrée à de nombreux pèlerinages et à la Vierge Marie. Elle fut bâtie entre 1405 et 1527.



La légende raconte que la nuit de l’Annonciation, en l’An 1400, des bergers découvrirent une étrange lumière dans un buisson d’épines. Intrigués, ils s’en approchèrent et découvrir la statue de la Vierge Marie avec l’enfant Jésus dans ses bras. Une réplique de la statue se trouve à l’intérieur de la Basilique.



La Basilique Notre-Dame possède une architecture majestueuse qui s’aperçoit à des kilomètres à la ronde. Son style gothique est flamboyant avec 2 beaux portails sculptés. Sa façade principale est ornée d’une magnifique rosace. Sur les cotés, elle se dresse de 2 fines flèches en pierre, ajourées et finement ciselées.



Si vous avez le courage d’en faire le tour de l’extérieur, vous serez étonnés de découvrir plus d’une centaine de gargouilles, à la face hilare, très expressives, qui complètent l’édifice.





J’ignorais tout de son histoire en venant la voir avec Didier51. Saviez-vous que la Basilique Notre-Dame était liée à l’histoire de la Télégraphie aérienne ? Les Frères Chappe venaient à l’époque d’obtenir le droit de placer les mécanismes du télégraphe où ils le voulaient. Un premier endroit appelé La Folie, proche du village de l’Epine fut choisi, mais sa visibilité ne fut pas jugée assez satisfaisante.



Ils durent donc renoncer à ce lieu. Finalement, ils choisirent la Basilique de l’Epine. Et ne trouvèrent rien de mieux que de raser la flèche Nord de Notre-Dame pour y placer le mécanisme du télégraphe. Mais le 12 septembre 1802, un gros coup de vent renversa le télégraphe. Il fallut envoyer à Paris un nouveau télégraphe, le Gouvernement désirant communiquer avec la Ratisbonne (Bavière).



La Basilique Notre-Dame de l’Epine reçut la visite de personnages importants :

- En 1834, Prosper Mérimée, académicien, écrivain et inspecteur général des Monuments Historiques, vint contempler la Basilique défigurée.

- En 1842, ce fut au tour de Victor Hugo, qui fut fort impressionné par son architecture et qui laissera un long commentaire élogieux, sur la Basilique, dans le Journal Le Rhin.



En 1852, les lignes du télégraphe seront abandonnées. Mais rien n’avait été prévu pour restaurer ce beau monument. Les finances de la Commune ne permettant pas de la réparer, la commune de l’Epine fut bien obligée de s’en accommoder.



Ce n’est qu’en 1868, grâce à une subvention personnelle de Napoléon III, d’un montant de 50 000 F, que la flèche Nord sera enfin réparée. Heureusement, les Frères Chappe pour placer le télégraphe, avaient eu la bonne idée de conserver la base octogonale et les nervures de la tour d’origine.

Bien que la Tour Nord soit moins élevée, que sa tour jumelle, la Basilique Notre-Dame de l’Epine a retrouvé son aspect antérieur et toute sa beauté.

A l’intérieur de la Basilique, on peut encore voir un Saint Jacques de Compostelle en bois, qui date du XVIe siècle.

Elle possède aussi des vitraux superbes que je vais vous faire découvrir.

La Basilique Notre-Dame de l’Epine est classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

A l’intérieur se trouve un Jubé ancien et une mise au tombeau, soigneusement éclairée, impressionnante de réalisme.



Dehors, nous sommes abordés par un monsieur bien aimable, portant un plateau de miel naturel, qui nous dévoile le célèbre "lèche-cul", ce petit personnage coquin, sculpté tout en pierre, au dessus de nos têtes, qui semble nous contempler et qui nous a bien fait rire….

16/09/2009

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés