DECOUVERTE DE PONTFAVERGER
DANS LA MARNE
51490

par "Marie51"


Ce village étonnant se nommait autrefois "Pont Faverger". Il se trouve à 4 Km de Betheniville et à 20km de Reims. Après la 2ème guerre mondiale, le village de Pontfaverger a à nouveau changé de nom.

Un petit village avoisinant nommé Moronvilliers fut entièrement détruit durant la 1ière guerre mondiale. En souvenir, Pontfaverger fut renommé Pontfaverger-Moronvilliers. Ce village se trouve au nord de la Marne, sur la RD380, à la limite du département des Ardennes.

Les habitants de Pontfaverger se nomment les « Pontfabriciens ». Ce village a 1420 habitants. La superficie de Pontfaverger-Moronvilliers est de 31,52 km2.

La Mairie de Pontfaverger-Moronvilliers se dresse sur la place du village, imposante, accueillant les visiteurs et ses habitants, suivant des horaires à respecter. Ses marches solides et rassurantes servent ce jour là d’aire de jeux à deux enfants en train d’attendre leurs parents.



Son clocher mérite qu'on l'admire, car il est étonnant :





Une belle rivière traverse la plaine champenoise : la Suippe. La rivière possède une eau limpide agréable à regarder et serpente tout autour du parc municipal, pour le plus grand plaisir des promeneurs et des enfants, en voyant une famille de canards se sauver, effrayés, sur l’autre berge.



Vous découvrirez au cœur de ce village, le Monument aux Morts,nommé le soldat gisant,dédié à la mémoire des soldats français tombés au combat, durant la guerre de 1914-1918. Le monument de pierres a été créé par le sculpteur Patrice Alexandre.

La sculpture en bronze, est l’œuvre du sculpteur Mr Visseaux. Le soldat en allongé, sous la pluie, offert en sacrifice, aux éléments et à la vue de tous. Son visage amaigri est caché sous un linceul. On devine la forme du casque qu’il portait encore quand la mort l’a fauché.

Il y a quelque chose de choquant, en voyant ce corps offert aux regards indifférents des passants. Aujourd’hui, la statue est recouverte de vert de gris, salie par le mauvais temps, dégoulinant son vert de gris sur la pierre aussi, comme un signe d’abandon des nouvelles générations.



A Pontfaverger, vous découvrirez le cimetière allemand, où reposent 1 613 soldats, tués durant la terrible guerre de 1914-1918.



Un silence oppressant règne dans ce cimetière parfaitement entretenu mais encore une fois, sans aucune fleur. Le Temps semble faire son œuvre, plongeant tous ces morts, peu à peu, dans l’oubli.



Pour moi qui ait eu la chance de ne pas connaître ces guerres, je reste consternée de voir cet immense gâchis en vies humaines, quelques soient les nationalités. Combien de mères pleurent encore la mort d’un fils ? A qui ont profité toutes ces guerres finalement ?



L’homme n’a-t-il donc rien d’autre à faire que de chercher à s’entretuer ?



Dans le village de Pontfaverger, un lierre a pris racine dans les fondations d’une maison, embrassant celle-ci d’un geste désespéré, de ses rameaux noueux et desséchés.



Mais Pontfaverger-Moronvilliers n’est pas un village ordinaire. Vous pouvez y passer toute une journée sans voir le temps passer. Après quelques heures à subir les rayons du soleil, j’ai découvert au bout d’un chemin ne payant pas de mine, le Parc Municipal gratuit, véritable havre de paix et de fraîcheur, que je vous recommande de visiter.

A l’entrée du parc, vous découvrirez des anciens vestiges gallo romains.



Le Parc Municipal est un véritable océan de verdure et de paix, que vous pourrez apprécier, en longeant les longues allées



Si vous avez le temps, et désirez pique niquer ou goûter, vous trouverez quelques tables de bois mises à disposition. N’oubliez pas de laisser l’endroit aussi propre que vous l’avez trouvé !



De l’autre coté de la rivière, tout près de la berge, vous pourrez admirer un petit chalet de bois.



La Suippe, rivière importante dans cette région, vient serpenter tout autour du parc, ce qui explique ses arbres verdoyants, et aux branches immenses, grimpant à l’assaut du ciel.



Je vous dis "à bientot" pour la visite de nouveaux villages de France à découvrir.


2/06/2007

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés