L'ANCIEN COLLEGE DES JESUITES DE REIMS (51100)

par "Marie51"




Cet ancien Collège des Jésuites de Reims continue d'attirer autant la foule, de part son passé et son intérêt. Je remercie mon ami Jean-Philippe de m’avoir fait découvrir ces lieux, chargés d’histoire ainsi qu’une exposition photos intéressante qui avait lieu ce jour là.



Les Pères Jésuites le firent construire entre 1619 et 1678.

Cet ensemble architectural conserve son réfectoire aux boiseries ornées de peintures et une exceptionnelle bibliothèque en bois sculpté, qui un véritable chef d'œuvre de l'art baroque français.



Après la suppression de l'Ordre des Jésuites, en 1762, par le Roi Louis XV, les bâtiments furent repris par l'Hôpital Général, par les Hospices civils.



Les parties historiques sont ouvertes gratuitement au Public.
Si vous levez la tête, vous apercevrez l'ancienne horloge.



Image|51-COLLEGE_DES_JESUITES.jpg]

A gauche, dans la cour intérieure, on peut admirer une vigne grimpante qui est tricentenaire. Les vignes de cet ancien collège des Jésuites sont sans doute les plus vieilles de France, avec leurs 300 ans. Elles sont extrêmement robustes et possèdent des racines qui s’enfoncent à plus de 10 mètres de profondeur dans le sol crayeux rémois. Elles ont résisté au phylloxera au début du XXe siècle.



Ce sont les Pères Jésuites qui ont importé au XVIIe siècle, une dizaine de pieds de vignes d’Ascalon » et les ont repiqué sur la périphérie du cours principal du collège des Jésuites. Ils s’en servaient pour faire un vin pour célébrer la messe.



De nos jours, il ne reste que 6 pieds d’origine, dont 3 se trouvent dans la Cour d’honneur, réservée au public. Les autres plants proviennent de boutures, réalisées dans les années 1980.



Elles sont soignées et traitées avec la plus grande attention, tout en respectant le règlement sur la protection des Monuments Historiques. En effet, certains produits ne sont pas autorisés, avec leur proportion à tacher les murs.



A l’époque où les lieux sont restés entre les mains de l’Hospice Général, les vignes sont restées à l’état sauvage, durant plusieurs décennies.



Les grappes obtenues pèsent parfois jusqu’à 2,8 kg. Ce cépage particulier, en raison de ses origines, murit très lentement et sa vendange ne se fait qu’après le 15 octobre, bien qu’il ne soit pas toujours mur.



Jusqu’en 1999, les vendanges de ces vignes exceptionnelles étaient effectuées par des viticulteurs passionnés du Groupement de Recherche et d’Etudes Subaquatiques Historiques.



Le raisin était pressé sur place et donnait un vin sec, difficile à définir, qui ressemble à un compromis entre le Blanc des Alpes et le Blanc de Loire. Une dégustation était alors proposée au public, le jour des vendanges.



C’est en 2000, que la vigne fut attaquée par une pourriture grise, et sa récolte fut interdite jusqu’en 2003. La guérison de cette vigne exceptionnelle est en bonne voie, puisqu’en 2006, 40 kg de raisin furent obtenus. Pourtant un record avait été obtenu en 1998, avec la cueillette de 200 kg de raisin !



Il est particulièrement recommandé au Public de respecter les lieux et d’éviter de toucher la vigne, celle-ci étant classée « Monument Historique ». L’entretien de cette vigne est assuré par le Service Entretien des Espaces Verts de la Ville de Reims.



Juste au dessus de la vigne tricentenaire, on peut apercevoir son ancien cadran soleire.



A droite de la cour, se trouve le Planétarium, le Fond Régional d'Art contemporain et l'Atelier du Patrimoine.

Dans la cour intérieur de l'ancien Collège des Jésuites se trouve une sube statue. Elle est bien bien réussie qu'on la dirait vivante. A ses pieds, sur le coté droit, on peut y voir craver le nom de son créateur et l'année : Eugène ALZELIN 1876.





Des personnages célèbres sont venus faire leurs études dans l'Ancien Collège des Jésuites à savoir Colbert, Ministre de Louis XIV.



INFOS UTILES POUR S'Y RENDRE :

Ancien Collège des Jésuites
Place Museux
51100 Reims
Tel : 03.26.35.34.70
L'entrée est gratuite.

Voila, c'est la fin de cette petite visite au coeur de ma ville. Au revoir mes Amis !

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés