LA STATUE DE JEANNE D'ARC
LA PUCELLE D'ORLEANS
A REIMS
DANS LA MARNE
(51100)

par "Marie51"



Jeanne d’Arc demeure une figure emblématique dans l’histoire de France. Elle vécut son enfance à Domremy, un petit village dans la belle et immense Vallée de la Meuse, durant la guerre de 100ans, qui opposa la France à l’Angleterre.



Jeanne d’Arc fut une jeune fille très pieuse, courageuse et dotée d’un esprit caustique. A 13 ans, elle déclara avoir entendu des voix. Celles de Saintes Catherine, de Marguerite et de l’Archange St Michel.

A 17ans, convaincue par ces voix qui lui demandaient d’aller libérer le royaume de France, elle s’enrôla dans les troupes du Dauphin, le futur roi Charles VII.



Le 8 mai 1429, elle réussira à obliger les anglais à lever le siège de la ville d’Orléans. Depuis cette victoire, elle sera surnommée : la Pucelle d’Orléans. Ayant aussi rencontré le Dauphin, elle va le persuader d’aller à Reims pour y être sacré roi.

Durant cette chevauchée, en direction de la ville des Sacres (Reims 51100) Auxerre va rester neutre. Troyes capitulera et Troyes lui ouvrira ses portes.



Le dauphin entre à Reims. Le 17 juillet 1429, Charles VII est sacré Roi de France dans la Cathédrale de Reims.



Jeanne d’Arc va ensuite repartir pour d’autres batailles. Mais elle est capturée et vendue aux Anglais. L’année suivante, elle sera accusée d’hérésie au cours de son procès. Le 30 mai 1431, elle sera brulée vive sur un bucher, devant la population, à Rouen.



Le Pape Calixte III cassera le procès en 1456. Elle sera réhabilitée et élevée au rang de martyre. Puis elle sera canonisée en 1920.



Le 17 février 1970, Jean Taittinger, Député et Maire de Reims, reçoit le seul document signé par la pucelle d’Orléans. Il s’agit d’une missive attribuée à Jeanne d’Arc, dans laquelle elle s’adresse aux Rémois.



Chaque année, la ville de Reims fête les Fêtes Johanniques qui célèbrent le sacre de Charles VII dans les rues de la ville rémoise, pour la plus grande joie de la population.



On peut y admirer la statue de Jeanne d’Arc qui trône toujours au pied de la Cathédrale, devant la Cathédrale et derrière le Palais de Justice de Reims. Seule, son épée sera volée 3 fois, par de petits plaisantins, avant qu'elle ne soit remplacée par une copie, pour les décourager.

Pour la petite histoire, il faut reconnaitre que nos policiers n'avaient pas vraiment bien cherché : l'épée se trouvait, à quelques pas à peine, dans un petit bosquet !

21/08/09

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés