LE CRYPTOPORTIQUE DE REIMS 51100

par "Marie51"




Le cryptoportique de Reims est un des plus anciens monuments construits à Reims. Il a été bâti au début du IIIe siècle après J.C. Situé au cœur de la ville, le cryptoportique est proche de l’Hôtel de Ville de Reims et du Centre ville.

Autrefois, Reims s’appelait Durocortorum. C’était la Capitale impériale de la Belgique, avec une population estimée à 40 000 habitants.

Au cœur de la ville se trouve, comme dans de nombreuses cités romaines, un centre politique, économique, religieux et financier : le forum. A Reims, il était délimité dans ses parties nord, ouest et est, par des galeries à demi enterrées, surmontées de portiques, d’où le nom de cryptoportique.

Un cryptoportique aussi bien conservé est rare dans le monde romain. Aujourd’hui, on en dénombre un en Italie à Aoste et trois en France : Arles, Bavay et Reims.

Comblé après le Moyen-Age, on ne le redécouvre qu’n 1838 quand Narcisse Brunette, architecte de la ville de Reims, établit les fondations de halles, sur cette place réservée aux marchés.

Ce n’est que lors d’un dégagement entrepris, en 1923, en localisant deux autres galeries, formant un U avec la première galerie repérée, qu’on pense à un cryptoportique.

Une seule galerie est actuellement dégagée entièrement, aux dimensions imposantes :

• 60 m de long et 9,50 m de large.

Ses voutes d’arêtes, hautes de 5 ,65m, reposent sur une série de douze piliers. Ceux-ci sont en pierre de taille et les voutes constituées d’un bloc de mortier et de pierres. On remarque aussi l’utilisation de briques le long des murs. Le sol était vraisemblablement en terre battue.

A l’extrémité de la galerie se trouve une abside en cul-de-four ainsi qu’un escalier monumental. Il s’agissait d’une des entrées principales du cryptoportique.

Une des particularités du bâtiment est l’existence d’une galerie d’assainissement qui vient doubler la paroi intérieure d’un des murs : un courant d’air permanent permettait de protéger les murs de l’humidité.

Quelques traces d’enduit peint sur les murs de la galerie montrent que le cryptoportique n’était pas qu’un simple entrepôt. A l’extérieur des vestiges de boutiques subsistent encore.


22/11/2011


Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés