LES FAUX DE VERZY
A VERZY 51380
DANS LA MARNE

par "Marie51"



Il existe dans la Marne un endroit étrange à découvrir qui date du Vème siècle. La fameuse Forêt de Verzy, qui se trouve entre Reims et Epernay et qui cache au cœur de sa verdure luxuriante des arbres mystérieux dont le secret ne cesse de piquer la curiosité des botanistes du monde entier et d’attirer les touristes de tous pays.

Ces arbres exceptionnels sont implantés au cœur de la forêt de Verzy et protégés. Les botanistes les nomment les hêtres tortillards mais leur nom scientifique est: « fagus silvana var. tortuosa ». Ceux-ci sont uniques en Europe.



Qu’ont-ils donc de si particulier ? devez-vous vous demander. Des arbres sont des arbres et se ressemblent tous ! Et bien non ! En été, ceux-ci possèdent la forme d’une demi sphère, en prenant appui sur le sol.

Leur feuillage est composé de très petites feuilles, nombreuses et serrées, presque accolées les unes aux autres, empêchant la lumière de passer, formant un dôme qui cache ce qui se trouve dessous. Essayez de vous cacher dessous. Personne ne vous apercevra !

Contrairement aux arbres ordinaires, leur tronc n’est pas cylindrique et vertical mais de forme oblique. Ce tronc est fourchu, difforme, boursouflé et porte d’innombrables cicatrices donnant l’impression d’un arbre torturé et entortillé.

Leur dôme est formé de branches très fines. Les rameaux, serrés les uns contre aux autres, forme une trame ressemblant aux ardoises d’une toiture.

Leur mode de reproduction n’a cessé d’intrigué les botanistes tant celui-ci est exceptionnel lui aussi. Leurs branches, traînant au sol, redonnent naissance à un arbre, en formant des racines sur ces branches. Contrairement au hêtres normaux, ceux-ci restent soudés à leur géniteur d’origine, en mêlant leur sève et en se soudant. Il n’est pas rare de voir trois à quatre Faux soudés sur un seul tronc.

Ces Faux produisent des faines que l’on peut semer. Les botanistes ont réussi à obtenir des pousses qui donnent naissance à cet aspect « tortillard ». Cette étrange mutation prouve donc que leur aspect est bien du à leur bagage génétique et non au sol, comme les botanistes venus les étudier des quatre coins du monde, l’avaient cru au début. Toutefois, on ne peut dire qu’il s’agit d’une « espèce », tous les semis ne produisant pas cet étrange aspect tortillard. La culture des Faux reste aussi très délicate.



Deux théories sont retenues actuellement pour expliquer cette étrange forme qu’ils possèdent. Une météorite aurait frappé le sol en des temps reculés ; tout en sachant que le sol étudié depuis ne présente aucune radioactivité. La seconde explication serait que ces arbres seraient contaminés par un virus. En tout cas, le mystère reste entier de nos jours sur les Faux de Verzy.

Ce sont les moines de Verzy qui les trouvant jolis décidèrent de les regrouper dans un jardin botanique de 600 m par 300m. Vous découvrirez dans cet espace protégé les plus anciens Faux dont certains ont 900 ans ! La légende raconte qu’un gentilhomme limousin, né en 555, St Basle, parcourut la Lorraine en compagnie de St Rémi, en évangélisant cette région. De nombreux villages portent le nom de Dombasle. A la fin de sa vie, il devint ermite à Verzy et finit ses jours dans une grotte. Ses restes pieusement mis à l’abri, furent enfermés dans une chasse, qui se trouve dans l’église de Verzy. Un seul chêne (fau) se trouve planté au milieu

de ce site, au milieu des hêtres, ou une abbaye bénédictine fut éditée en 664dédiée à Saint Basle.

On trouve quelques rares arbres en Allemagne mais ceux-ci ne comportent pas cet aspect tortillard, si particulier, à la Forêt de Verzy.

La forêt de Verzy est vraiment magnifique. Il vous reste à la parcourir et découvrir sa source toujours irriguée, même en période de forte sécheresse, appelée « la Fontaine Restitute ».

Pour la trouver, il faut être un bon marcheur et prévoir plusieurs heures de marche en forêt. Personnellement, après quatre heures de marche, si j’ai entendu la source chanter, je ne l’ai toujours pas découverte ! Vous ressortirez de cette forêt complètement régénéré et vivifié !



La légende champenoise raconte ....que des esprits malfaisants réussissaient à faire tordre les branches des hêtres, grace au son de leurs flutes magiques pour effrayer les passants...



13/02/2007

Marie51



Marie



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés