DECOUVERTE DE LA FAUNE
DANS LA MAYENNE
(53)

par "Marie51"




La Faune en Mayenne est particulièrement variée et abondante, en région Pays-de-la-Loire, en France. Toutefois, certaines espèces commencent à disparaitre. On trouve parmi la faune en Mayenne :

* 17 espèces de libellules

* 17 espèces de criquets

A) LES OISEAUX DE VOS JARDINS :

Les oiseaux des jardins comportent 40 espèces environ. Si vous souhaitez les voir venir dans votre jardin, donnez leur des graines, dans de la graisse mélangée avec des graines de tournesol dont ils sont friands :

- Le SITELLE TORCHEPOT :



- LE VERDIER D'EUROPE - Femelle :



- LE VERDIER D'EUROPE - Mâle :



- LE PINSON DES ARBRES :



- LE BRUANT-ZIZI :



- LA MESANGE BLEUE :



- LA MESANGE A LONGUE QUEUE :



- LE PIC EPEICHE :



B) LES OISEAUX SAUVAGES (Il existe environ 287 espèces d'oiseaux dont 181 sont protégés à l'échelon national)

- L'OIE BERNACHE :



- LE CANARD SOUCHET MALE :



- LE CANARD SOUCHET FEMELLE :



- LE LUMICOLE :



- L'HIRONDELLE RUSTIQUE :



- LA HUPPE FACIEE :



- LA CHOUETTE CHEVECHE D'ATHENA :


La chouette chevêche d'Athéna est un oiseau sédentaire dont la durée de vie est de 10 ans. Son corps rond et trapu est plus petit qu'un pigeon. La chouette chevêche et aussi appelée la chouette d'Athéna.
Autrefois commune en France, la Chouette Chevêche a vu ses effectifs chuter à cause de la destruction de son habitat, de l’usage intensif des pesticides, de la mise en culture des prairies, et de la diminution de cavités pour nicher (suppression des arbres têtards et des vergers).
La population des chevêches d'Athéna a décliné depuis 1960 à cause des pesticides. La diminution de ceux ci a permis de statibiliser cette espèce.


- LE VANNEAU HUPPE NICHEUR (en voie de disparition) :


Le Vanneau Huppé niche dans plusieurs régions de France dont en Mayenne. Il est reconnaissable à sa huppe sombre sur le dessus de la tête. C'est toutefois un oiseau migrateur qui retourne dans les pays du nord pour la nidification. Les Finlandais et les Russes sont friands de ses oeufs. Il repart dès novembre et décembre vers les pays plus chauds comme l'Espagne, le Maroc, La Suisse, etc..
Bien que migrateur, il aime se sédentariser dans les Marais de Mazerolles au moment de la ponte.


- LE MARTIN PECHEUR (le plus beau des oiseaux en Mayenne):



C) LES OISEAUX D'EAU :

La Mayenne totalise environ 60 beaux étangs où les oiseaux aiment se reproduire. En particulier, dans l'Etang de Selle à Mézangers et l'Etang de la Rincerie à Selle Craonnaise qui demeurent des lieux privilégiés pour eux.
On peut y observer :

- LE GALLINULE :



- LA POULE D'EAU :



- La FAUVETTE :



- LA SARCELLE D'EAU EN HIVER :



- LE CHEVALIER GAMBETTE :



- LA BECASSE :



- LE HERON CENDRE :



- LA MOUETTE RIEUSE :


On observe de plus en plus, l'arrivée des mouettes rieuses, à l'intérieur des terres, dans le département de la Mayenne, comme un peu partout en France.


- LE GREBE HUPPE :



- LE CANARD PLONGEUR :



D) QUELQUES OISEAUX SAUVAGES "RARES" EN MAYENNE :

- LE BUSARD SAINT MARTIN (espèce protégée):


Le Busard Saint Martin est un rapace diurne de la famille des Accipitidae. Il bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis 1972. Vu de près, le Busard Saint Martin présente un disque facial qui ressemble à celui des grands oiseaux nocturnes. Il impressionne par son élégance, la grace de son vol et sa vaillance. Le nom scientifique donné au Busard Saint Martin est le Cicus Cuaneus. Le mâle a le dessus gris. Sa poitrine et sa tête sont de couleur bleutée, presque uniforme. Le dessous est clair, presque blanc. Le male et la femelle porte une tache blanche, sur le bas du dos, bien visible. Le jeune Busard Saint Martin possède une couleur roussâtre, sous le ventre. Le Busard Saint Martin fréquente des niveaux peu élevés, à la recherche de proies, volant à 1 à 2 mètres au dessus du sol. Ses terrains de chasse préférés sont les prairies, les champs, les friches basses, les landes, les coupes forestières et les marais ouverts. La période nuptiale est très démonstrative. Elle débute vers le 15 mars et s'achève fin avril. La femelle pond 4 à 6 oeufs. Ses petits naitront au bout de 28 à 31 jours d'incubation. La femelle veillera et protégera les oisillons durant 15 à 20 jours. Le male se charge de ravitailler sa famille durant ce temps. Ce n'est qu'au bout de 30 à 35 jours que les jeunes Busards Saint Martin prendront leur envol. Cet oiseau sauvage se nourrit de lombrics, de pigeons, de campagnoles, de passereaux, de poules de perdrix, de jeunes gallinacés, de rallidés, de linicoles, de grenouilles, de reptiles et d'insectes. On estime sa population de 7 000 à 11 000 couples en France. Trois menaces peuvent affecter le Busard Saint Martin : la perte de son habitat naturel, les travaux agricoles qui détruisent 80% de ses nichées, par an et la diminution de ses disponibilités alimentaires en milieu cultivé.

- LA LOCUSTELLE TACHETEE (espèce protégée):


La Locustelle tachetée est un oiseau migrateur sauvage qui vit, en Mayenne, en France. C'est une espèce de passereau de la Famille des Locustellidae. Son nom scientifique est Locustella naevia. La Locustelle tachetée ressemble à une fauvette élancée, pourvue d'une longue queue étagée. La queue a des barres peu marquées. Ses pattes sont légèrement rosées. Le bec est jaune mais plus foncé à la base. Le dessus de son corps est couleur brun oive. Les ailes sont plus sombres. Le poitrail est couleur chamois. Son croupion est rougeatre. Le male et la femelle sont semblables. Son chant qui peut durer 3 minutes ressemble à la stidulation d'un insecte. La Locustelle aime se cacher dans les fourrés et ne se montre qu'exceptionnellement. Le male chante de jour comme de nuit, inlassablement. Son nid composé de brindilles, de mousse, d'herbes, est caché dans les fourrés. La femelle pond, en mai ou juin, 5 à 6 oeufs rosés, mouchetés de taches brunes. C'est une espèce protégée.


- LES AMPHIBIENS :

Il existe 5 espèces d'amphibiens recensés en Mayenne dont :


- LE CRAPAUD COMMUN :


Le Crapaud commun est le plus répandu d'Europe de batraciens. C'est le plus gros des crapauds. Il fait partie de la Famille des Bufonidae. Sa peau verruqueuse comporte des saillies. Ces saillies lui servent à repousser les prédateurs. Ce sont des glandes qui sécrètent un venin. Si vous le touchez, mettez des gants pour éviter toute irritation. Ses yeux sont cuivrés, veinés d'or. Le crapaud commun se reproduit de mars à avril. Mâles et femelles se rassemblent la nuit, près des points d'eau où ils sont nés. Le mâle grimpe sur la femelle tout le lond du trajet ou les batraciens sont nés et se rassemblent. Les tétards naissent au printemps. Le crapaud commun se nourrit d'araignées, de mille pattes, d'escargots, de limaces, de chenilles, de fourmis etc. Il attrape les insectes grace à sa langue collante. Le crapaud commun reste important dans un jardin ou il régule les espèces. Ses plus grand prédateurs sont le hérisson, la corneille, la martre, le renard. Afin de se défendre, il possède une arme chimique efficace. Il secrète une substance blanche et laiteuse au niveau des ses glandes paratoïdes, placées derrière ses yeux. En liberté, le crapaud commun vit 10 ans dans la nature et jusque 36ans en captivité.


- LE TRITON PALME :


Le Triton Palmé est un petit amphibien, long de 5 à 9 cm. Son nom scientifique est Lisotriton Helveticus. Son ventre est blanchatre ou aunatre. Son corps est élancé, de forme allongée. Son museau est arrondi. C'est un animal très discret. Il aime fréquenter les eaux stagnantes. Durant la parade nuptiale, le mâle a une petite crête sur le dos. Le mâle a la queue arrondie avec un léger filament long de 3 à 8 mm. Le Triton palmé possède une légère bande oculaire foncée. Il est souvent confondu avec le triton lobé.


- LA GRENOUILLE ROUSSE :


La Grenouille rousse est un petit amphibien de la famille des Rhanidés. Son nom scientifique est la Rana Temporarie. On la rencontre dans les terrains hummides comme les prairies, les tourbières, les forêts, les mares. Sa robe est colorée et variée. La grenouille rousse ne fait pas partie des espèces protégées. Il existe 33 espèces d'amphibiens en France. Elle peut vivre 6 à 10 ans. Le ventre de la femelle est souvent jaune marbré à rouge. Ta taille peut faire 10 cm. Sa nourriture est composée d'insectes, de vers, cloportes, mollusques, et araignées. La grenouille rousse est ovipare. Elle peut pondre 15 000 à 40 000 oeufs ! La saison des amours dure de février à juin.


- LA SALAMANDRE TACHETEE :


La Salamandre tachetée est un étrange petit animal qui vit la nuit et préfère sortir les jours de pluie. Vêtue d'une robe noire et jaune, elle possède une peau luisante. Étrange animal que cette petite bête d’une vingtaine de centimètres semblant provenir d’un autre âge, à la peau luisante et à la robe noire et jaune. Sa parure singulière la fait indentifier immédiatement. La salamandre tachetée se meut au ralenti, comme indifférente à tous dangers. Mais ce n'est qu'une façade. En réalité, la salamandre tachetée possède une protection redoutable : grâce à ses glandes cachées sous la peau, elle sécrète une substance neurotoxique. Ce liquide de couleur blanchâtre, peut provoquer, en cas d'ingestion, de terribles vomissements, pouvant même tuer le prédateur imprudent. Il est donc recommandé d'éviter de toucher la Salamandre tachetée, à mains nues. Elle appartient à l’ordre des urodèles : ce sont des amphibiens qui conservent leur queue à l’âge adulte, comme les tritons. C'est le plus terrestre des amphibiens. L'accouplement à la saison des amours, se fait sur la terre ferme, contrairement à ses cousins crapauds et grenouilles. La gestation dure environ 8 mois. L’ovoviviparité, incubation et éclosion des œufs dans le ventre de la femelle, est une autre particularité, qui la différencie des autres espèces. Ce n'est qu'en mars, que la Salamandre tachetée ira déposer ses larves, déjà formées, dans des eaux dormantes. Seul le stade larvaire est aquatique. A l'age adulte, la salamandre perd alors ses branchies puis ses poumons se développent. Elle va alors quitter son point d'eau pour gagner la forêt. Mais si elle n'a pas pied, elle prend le risque de se noyer. Elle se nourrit principalement, d'escargots, de lombrics, de limaces, d'araignées, de larves et mille-pattes, jouant parfaitement un rôle utile dans l’écosystème. Mais la Salamandre tachetée cache un important secret qui intéresse le milieu médical. Elle a, en effet, la capacité de régénérer ses propres cellules…Elle est le seul vertébré qui réussit le miracle de reconstituer les parties de son corps : une patte coupée, la queue, le museau, des fragments d’œil et même des prceaux du cœur ! Il lui suffira d'attendre 4 mois pour voir lemembre repousser. Les chercheurs scientifiques essaient de comprendre le mécanisme de cette régénération, afin d'isoler le gêne miraculeux !

* l'Alyte accoucheur :


Ces photos seront complétées par de nouveaux articles sur la faune de la Mayenne prochainement...

Patience Amis Internautes et "merci" de votre visite.

Mis à jour le 27.07.2015

Marie51
















































         
         
         



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés