LE CARNAVAL VENITIEN 2017
DE VERDUN
(55100)
DANS LA MEUSE

par "Marie51"



Une nouvelle fois, je décide d'aller revoir le Carnaval vénitien de Verdun, en région Grand-Est, en France. Marie-France m'accompagne. Elle n'a jamais vu le Carnaval vénitien de Verdun. Je souris, me souvenant, moi aussi, combien j'étais impatiente de le découvrir.

Nous ne verrons pas les paricipants dscendre les escaliers, ce défilé n'ayant eu lieu que le samedi, ce que nous ignorions. Nous avons donc décidé de parcourir la ville, tout en photographiant les différentes personnes, cachées sous leurs masques et costumes.





C'est un réel plaisir de les voir évoluer et se laisser mitrailler avec autant de gentillesse, en acceptant de prendre la pause pour les photographier.







Nous nous approchons du bord de la meuse, qui miroite sous le soleil. Les figurants s'en approchent eux aussi et se laissent prendre en photo avec complaisance. Leurs costumes sont chatoyants de mille et une couleurs. L'ambiance est féérique.







Les enfants, sans doute accoutumés à ce spectacle, ne paraissent pas étonnés et trottinent près de ces étranges personnages, plus éblouis par le soleil que par leurs déguisements.







Ce jeune garçon prend son rôle très au sérieux et pause devant nous, avec une grace surprenante. Nul doute que nous le reverrons encore, dans les prochaines années, défiler et déambuler, sous nos yeux, avec sérieux.



Ce charmant seigneur se laisse photographier avec une complaisance étudiée. Sa tenue particulièrement signée nous dévoile le raffinement dont les hommes aimaient s'entourer à une certaine époque. Ils seraient horrifiés en voyant, les jeans troués d'aaujourd'hui, que les jeunes aiment porter.



Cette gente Dame, d'un geste gracieux, nous envoie un léger baiser, soutenue par sa houlette, particulièrement bien décorée, dont els couleurs sont assorties à la beauté de sa robe.



Ce mystérieux jeune homme nous fait comprendre qu'il a grand besoin de se désaltérer, sous ce soleil brûlant. Sa boisson givrée nous fait saliver d'envie.



Deux personnages semblent discuter entre eux. Vu la taille de l'un d'eux, j'en déduis qu'il s'agit d'un enfant. Sabs doute a--il trop chaud sous son déguisement ?



Près du plan d'eau, une jeune femme se penche, comme pour lire des notes, qui émergent au dessus de l'eau.






Mise à jour le Dimanche 26.03.2017

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-12/07/2018 - Tous Droits Réservés