LA BELLE FAUNE
DANS MORBIHAN
(56)

par "Marie51"


Le Morbihan possède une faune agréable et variée qu'il est important de préserver. Cette faune en région Bretagne saura vous étonner si vous prenez le temps de l'observer. Qu'il s'agisse d'oiseaux sauvages, de mammifères, ou d'insectes, cette faune fait partie du Morbihan.

- LA MOUETTE AFFAMEE :



En bordure de mer, vous pourrez observer ses mouettes affamées.


- LE GRAND-MURIN :


Dans les cavernes, il est courant d'y découvrir le Grand-Murin qui fait partie de la famile des chauves-souris :


- LE DAUPHIN :


Il n'est pas rare de voir, jouant autour des embarcations, de grands dauphins facétieux, qui accompagnent les gens, un bout de chemin, en mer.


- LA MESANGE :


Parmi les oiseaux que l'on peut apercevoir dans le département du Morbihan, se trouve la jolie mésange qui se trouve un peu partout, en France.

- LA MOUETTE GOURMANDE :


Sur la plage, à peine les touristes repartis, arrivent les mouettes gourmandes qui plongent sur le sable, pour ramasser les miettes éparses de votre repas.


- LE CRAPAUD :


C'est dans les zones humides et maraicageuses que se plait le mieux le crapaud.


- LES VACHES :


Dans les prairies, aussi curieuses que des femmes, vous serez amusé de voir venir vers vous, à toute vitesse, ces ruminants que l'on appelle les Vaches :


- L AIGRETTE BLANCHE :


Très tôt le matin, si vous vous faites discret, près des rivières ou des points d'eau, vous pourrez apercevoir la gracieuse Aigrette Blanche. Véritable chasseresse, elle se sert de son bec pour harponner les poissons imprudents venus batifoler entre ses longues pattes fines, immobile, dans l'eau.


- LE PAPILLON :


L'été, vous pourrez découvrir le vol gracieux des papillons venus butiner le coeur des fleurs sauvages.


- LE REQUIN PELERIN :


Récemment, un requin pélerin a été aperçu le long d'une plage. Pas de panique si vous en voyez un ! Celui-ci se sert de son impressionnante gueule pour manger uniquement du planton, mais ne mange pas les Humains !

Le Marais du Duer fait l'objet d'un Arrêté de Protection de Biotope :

Le biotope du marais participe à la qualité des eaux du Golfe et à sa richesse biologique. C’est une zone de quiétude appréciée de la faune, en particulier des oiseaux (migrateurs, hivernants ou estivants). Le marais accueille de nombreuses espèces nicheuses comme :


Au printemps, de nombreux oiseaux reviennent d'Afrique, pour nicher :

* L'AVOCETTE ELEGANTE (Espèce protégée):
de Andreas Trepte

L'Avocette élégante ou Recurvirostra avosetta, est la seule espèce d'avocette vivant en Europe. Les avocettes fréquentent les estuaires, les baies, les marais salants et autres zones humides. Elles se nourrissent de crustacés, de larves et de vers grâce à leur bec long, effilé et sensible, qui leur permet de sonder la vase pour les retrouver. Cette avocette élégante donne une image de fragilité mais sachez qu'elle vit 25 ans ! Sa taille est de 42 cm à 45 cm,
Son envergure fait 77 cm à 80 cm et son poids varie de 250 gr à 400 gr. Les avocettes nichent sur le sol, souvent en petits groupes, parfois avec d'autres espèces. Entre 3 et 4 œufs sont pondus, une fois par an, dans une cuvette remplie de débris végétaux. Elles nichent en Europe tempérée et en Asie proche ou centrale. L'espèce est migratrice et la plupart passent l'hiver en Afrique ou en Asie du sud. Quelques-unes hivernent en France, en Espagne ou dans le sud de l'Angleterre. L'Avocette élégante bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Elle est inscrite à l'annexe I de la directive Oiseaux de l'Union européenne1


* L'ECHASSE BLANCHE :
de JJ Harrison

L'Échasse blanche (Himantopus himantopus) est une espèce d'oiseau échassier limicole de la famille des recurvirostridae. Elle revient d'Agriue au Printemps pour nicher. Cet échassier de taille moyenne (longueur totale de 37 cm, et d'une envergure de 75 cm), est reconnaissable à ses formes élégantes, ses couleurs contrastées et ses très longues pattes roses semblables à des échasses. En vol, le dessous de ses ailes triangulaires semble tout noir, tandis que ses pattes dépassent de la queue d'environ 15 cm. L'EChasse Blanche émet un cri insistant et plaintif.


* la sterne pierregarin.

Durant l'automne et l'hiver, le Marais du Duer accueille une grande quantité de BERNACHES CRAVANTS (Espèce Protégée):

de Andreas Trepte

Facilement identifiable, la Bernache Cravant ressemble à une petite oie sombre. Sa tête, le cou, la poitrine, la queue, le bec et les pattes sont noirs tandis que le dessus du corps est gris brun, avec des bordures claires. Le dessous du corps et les ailes sont gris brunâtre. Les sus et les sous-caudales sont blanches. Les iris sont brun foncé. L'adulte se distingue du jeune par une tache blanche qu'il arbore de chaque côté du cou, formant une cravate d'où est tiré le nom spécifique français. Cet oiseau mesure entre 51cm à 66 cm de long, pour une envergure de 105 à 117 cm et, un poids de 1,2 kg à 1,7 kg.
a reproduction a lieu au mois de juin. La bernache cravant niche en petites colonies, souvent sur des îles. Le départ en migration a lieu dès la fin du mois de septembre. En hiver elle s'associe souvent au canard siffleur. C'est une espèce avant tout marine que l'on rencontre rarement en eaux douces. Sur les lieux d'hivernage, la bernache cravant est un herbivore spécialisé sur deux phanérogames de de l’estran. C'est une espèce protégée.


Elles sont accompagnées de divers :

* canards,
* siffleurs,
* pilets,
* souchets,
* tadornes.

Les limicoles sont nombreux, surtout le :

* bécasseau variable,
* le pluvier argenté
* et le grand gravelot.

* Les foulques sont irrégulièrement représentés.

Bretagne Vivante y effectue des études et des inventaires naturalistes


Nous découvrirons prochainement la faune des animaux nuisibles qui sont chassés, impitoyablement, chaque année, sur autorisation préfectorale...


Mis à jour le 10/10/202015

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-12/07/2019 - Tous Droits Réservés