LA BELLE FAUNE
DANS LE MORBIHAN
(56)

par "Marie51"


Le Morbihan possède une Faune agréable et variée qu'il est important de préserver. Cette Faune en région Bretagne saura vous étonner si vous prenez le temps de l'observer. Qu'il s'agisse d'oiseaux sauvages, de mammifères, ou d'insectes, cette faune fait partie du Morbihan, en région Bretagne, en France.

- LA MOUETTE AFFAMEE :



En bordure de mer, vous pourrez observer ses mouettes affamées.


- LE GRAND-MURIN :


Dans les cavernes, il est courant d'y découvrir le Grand-Murin qui fait partie de la famile des chauves-souris :


- LE DAUPHIN :


Aussi stupéfiant que cela paraisse, le Dauphin fait partie de la faune qui vit dans le département du Morbihan, en région Bretagne, en France. Il n'est pas rare de voir, jouant autour des embarcations, de grands Dauphins facétieux, qui accompagnent les gens, en mer, un bout de chemin.


- LA MESANGE CHARBONNIERE :

CC BY-SA 3.0

Parmi les oiseaux que l'on peut apercevoir dans le département du Morbihan, se trouve la jolie Mésange qui se trouve un peu partout, en France. La Mésange Charbonnière (Parus major) est un petit passereau de la famille des Paridés. Elle se caractérise par sa calotte noire, ses joues blanches, son dos verdâtre et une bande noire (ou « cravate ») tout le long de la poitrine et du ventre jaune. Cette bande est moins large chez la femelle que chez le mâle. La mésange charbonnière est l'une des mésanges les plus grandes et lourdes (14 cm pour une envergure de 23 à 26 cm ; sa masse est de 16 gr à 21 gr), de la taille d'un moineau domestique. La Mésange Charbonnière se nourrit essentiellement d'insectes, en été, de graines, de baies et de fruits, le reste de l'année. sait faire preuve d'astuce en se nourrissant de la graisse qui peut subsister sous la peau des carcasses abandonnées par les prédateurs5. Elle sait utiliser une aiguille de pin, pour déloger des larves, ce qui en fait l'une des rares espèces d'oiseaux à utiliser des outils. La Mésange Charbonnière peut atteindre l'age de 15ans mais son espérance de vie, en milieu naturel, n'excède pas souvent 2 à 3 ans. Cet oiseau effectue deux couvées de 5 à 12 œufs par an (avril-mai puis juin-juillet). Le nid est construit dans le trou d'un arbre, d'un mur ou dans un nichoir. Le mâle peut rester auprès de sa compagne pour construire le nid et nourrir les petits. Les œufs sont couvés par la femelle 13 ou 14 jours. Les petits restent, au nid, entre 16 et 21 jours, après l'éclosion. La Mésange est fidèle, elle ou un de ses petits par la suite, pourra revenir nicher au même endroit, ainsi de suite, chaque année.


- LA MOUETTE GOURMANDE :


Sur la plage, à peine les touristes repartis, arrivent les Mouettes gourmandes qui plongent, sur le sable, pour ramasser les miettes éparses de votre repas.
Ses cris stridents la font vite repérer.


- LE CRAPAUD (Espèce protégée):

CC BY-SA 3.0

Le Crapaud fait partie, lui aussi, de la Faune du Morbihan, en région Bretagne, en France. C'est dans les zones humides et maraicageuses que le Crapaud se plait le mieux. Le Crapaud et la Grenouille sont tous les deux des amphibiens. Contrairement à ce que certains pensent, la grenouille n'est pas la femelle du crapaud. Le Crapaud commun est souvent mépris, à cause de son physique repoussant. Les crapauds produisent, à l'état de têtard, du venin contenant des agents toxiques, voire hallucinogènes, qui les protègent des nombreux prédateurs. De plus, leur peau est plus épaisse et résistante à la déshydratation et aux blessures. Les Crapauds descendraient d'un ancêtre commun sud-américain qui vivait, il y a plus de 10 millions d'années . Mais ils se sont depuis lentement colonisés sur presque tous les continents. Les crapauds sont depuis longtemps considérés comme utiles (« auxiliaires de l'agriculture ») dans l'agriculture et le jardinage, car ils consomment, dans la strate herbacée, une grande quantité de nuisibles, insectes et limaces, notamment. Ils sont cependant victimes de nombreux pesticides insecticides, directement ou indirectement, par la disparition de leurs proies naturelles. Ils sont absents ou récemment introduits par l'homme, à Madagascar, en Australie, dans les petites îles isolées et dans quelques grandes îles du Pacifique. Certains ont été introduites en Australie comme le Bufo Marins, (vers 1935) et dans certaines îles, pour chasser des insectes parasites, dans la canne à sucre, mais ils sont alors devenus invasifs, sans jouer le rôle qu'on attendait d'eux. Tous les crapauds (au sens large du terme) sont des espèces menacées et protégées.


- LES VACHES :


Dans les prairies, aussi curieuses que des femmes, vous serez amusé de voir venir vers vous, à toute vitesse, ces ruminants que l'on appelle les Vaches.


- L'AIGRETTE BLANCHE :


Très tôt le matin, si vous vous faites discret, près des rivières ou des points d'eau, vous pourrez apercevoir la gracieuse Aigrette Blanche. Véritable chasseresse, elle se sert de son bec pour harponner les poissons imprudents venus batifoler entre ses longues pattes fines, immobile, dans l'eau.


- LE PAPILLON :


L'été, vous pourrez découvrir le vol gracieux des papillons venus butiner le coeur des fleurs sauvages.


- LE REQUIN-PELERIN :


Récemment, un requin pélerin a été aperçu le long d'une plage. Pas de panique si vous en voyez un ! Celui-ci se sert de son impressionnante gueule pour manger, uniquement du planton, mais, il ne mange pas les Humains ! Ne paniquez pas si vous en voyez un.Ces dernières années, de nombreuses observations ont été enregistrées car, contrairement aux idées reçues, il fréquente plus volontiers les eaux tempérées et froides. C’est le plus gros poisson du monde après le Requin-Baleine. En surface, on remarque son aileron dorsal et l’extrémité de sa nageoire caudale. Il se déplace lentement, la bouche grande ouverte pour filtrer le zooplancton. Si vous faites une observation, il faut le signaler au site : APECS.

Le Marais du Duer fait l'objet d'un Arrêté de Protection de Biotope : Le biotope du marais participe à la qualité des eaux du Golfe et à sa richesse biologique. C’est une zone de quiétude appréciée de la faune, en particulier des oiseaux (migrateurs, hivernants ou estivants). Le marais accueille de nombreuses espèces nicheuses comme :


Au Printemps, de nombreux oiseaux reviennent d'Afrique, pour nicher en France :

- L'AVOCETTE ELEGANTE (Espèce Protégée):


L'Avocette élégante ou Recurvirostra avosetta, est la seule espèce d'avocette vivant en Europe. Elle fait partie de la Faune qui vit dans le département du Morbihan, en région Bretagne. Les avocettes fréquentent les estuaires, les baies, les marais salants et autres zones humides. Elles se nourrissent de crustacés, de larves et de vers grâce à leur bec long, effilé et sensible, qui leur permet de sonder la vase pour les retrouver. Cette avocette élégantedonne une image de fragilité mais sachez qu'elle peut vivre durant 25 ans ! Sa taille est de 42 cm à 45 cm. Son envergure fait 77 cm à 80 cm et son poids varie de 250 gr à 400 gr. Les avocettes nichent sur le sol, souvent en petits groupes, parfois avec d'autres espèces. Entre 3 et 4 œufs sont pondus, une fois par an, dans une cuvette remplie de débris végétaux. Elles nichent en Europe tempérée et en Asie proche ou centrale. L'espèce est migratrice et la plupart passent l'hiver en Afrique ou en Asie du sud. Quelques-unes hivernent en France, en Espagne ou dans le sud de l'Angleterre. L'Avocette élégante bénéficie d'une protection totale sur tout le territoire français depuis le 17/04/1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. L'Avocette Elégante est aussi inscrite à l'Annexe I de la Directive "Oiseaux" de l'Union européenne.


- L'ECHASSE BLANCHE :


L'Échasse blanche (Himantopus himantopus) est oiseau échassier, limicole, de la famille des recurvirostridae. Elle revient en France au Printemps pour nicher. Cet échassier de taille moyenne (longueur totale de 37 cm, et d'une envergure de 75 cm), est reconnaissable à ses formes élégantes, ses couleurs contrastées et ses très longues pattes roses semblables à des échasses. En vol, le dessous de ses ailes triangulaires semble tout noir, tandis que ses pattes dépassent de la queue d'environ 15 cm. L'EChasse Blanche émet un cri insistant et plaintif.


- LA STERNE-PIERREGARIN :

CC BY-SA 2.5

Durant l'automne et l'hiver, parmi la Faune qui vit dans le Morbihan, on obsere la Sterne-Pierregarin. C'est une espèce d'oiseaux de la famille des Laridés.
Elle est appelée aussi sous les noms d'Estorlet, de Goélette ou d'Hirondelle de mer. Lors de ses migrations, la Sterne pierregarin fréquente aussi bien les zones côtières que l'intérieur des terres, dans les habitats les plus divers. A l'intérieur, elle est liée aux rivières et aux lacs. Sur le littoral, elle niche sur des îlots rocheux, mais aussi sur des plages et au bord de marais. Elle a été observée, en avril 2008, en Champagne au-dessus des Lacs de la Forêt d'Orient. Elle est annuellement présente en bords de Loire autour d'Orléans. La Sterne-Pierregarin mesure 31 cm à 35 cm de longueur pour une envergure de 82 à 95 cm et une masse de 90 à 150 grammes. Le vol rapide et gracieux de cet oiseau évoque celui de l'hirondelle. Cette caractéristique lui a valu l'appelation d'« hirondelle de mer ». C'est un oiseau palmipède, de l'ordre des Charadriiformes, dont le plumage est blanc et gris, la calotte entièrement noire jusqu'aux yeux. Son bec est rouge orangé à pointe noire. Pour se nourrir, la Sterne Pierregarin repère les bancs de poissons et se positionne au-dessus en faisant un vol stationnaire, de quelques secondes, soudain, elle plonge en piqué pour saisir sa proie. Cet oiseau consomme de petits poissons (surtout éperlans et lançons en mer) et invertébrés aquatiques. Il capture ses insectes en surface. Le nid est un creux dans le sable ou la terre sèche. Une ponte de 2 à 4 œufs est effectuée puis couvée, de mai à juillet. Les œufs sont couvés. Pendant cette période, la compétition interspécifique est très importante en ce qui concerne le site de nidification. Les sternes peuvent se montrer agressives envers les humains mais aussi avec les goélands marins et argentés, les faucons crécerelles et les pèlerins). En France, la Sterne Pierregarin niche sur le littoral marin mais aussi à l'intérieur des terres. La Sterne Pierregarin fait partie des espèces protégées.


- LE BERNACHE-CRAVANT :


Facilement identifiable, la Bernache Cravant ressemble à une petite oie sombre. Sa tête, le cou, la poitrine, la queue, le bec et les pattes sont noirs tandis que le dessus du corps est gris brun, avec des bordures claires. Le dessous du corps et les ailes sont gris brunâtre. Les sus et les sous-caudales sont blanches. Les iris sont brun foncé. L'adulte se distingue du jeune par une tache blanche qu'il arbore de chaque côté du cou, formant une cravate d'où est tiré le nom spécifique français. Cet oiseau mesure entre 51cm à 66 cm de long, pour une envergure de 105 à 117 cm et, un poids de 1,2 kg à 1,7 kg.
a reproduction a lieu au mois de juin. La bernache cravant niche en petites colonies, souvent sur des îles. Le départ en migration a lieu dès la fin du mois de septembre. En hiver elle s'associe souvent au canard siffleur. C'est une espèce avant tout marine que l'on rencontre rarement en eaux douces. Sur les lieux d'hivernage, la bernache cravant est un herbivore spécialisé sur deux phanérogames de de l’estran. on peut observer autour du Marais du Duer, une grande quantité de Benaches-Cravants, qui font partie des Espèces Protégées.


- LE BOUVREUIL-PIVOINE :


Le Bouvreuil-Pivoine est un petit oiseau qui vit dans le département du Morbinhan, sur l'île aux Moines, où 50 couples étaient recensés en 1964 . Il n'y en avait aucun en 1957. Il est présent sur quasiment l’ensemble duterritoire, excepté la Corse et le pourtour méditerranéen. Il est en régression dans l'Est de la Bretagne. Le Bouvreuil-Pivoine reste globalement sédentaire. Il est réparti sur certains milieux boisés riches en résineux et lisières comme le massif
d’Avaugour-Bois Meur.

== LE MARAIS DU DUER ==:

Le Marais du Duer est un exemple de paysage semi-naturel devenu indispensable à la biodiversité du Golfe du Morbihan. Comme partout autour du golfe, l'éradication du baccharis est une des priorités pour la protection de la flore locale. Le Marais du Duer est inclus dans le périmètre du site RAMSAR du Golfe du Morbihan. Il s'étend sur 26 hectares et comprend trois types de milieux (une lagune saumâtre, une prairie et un espace boisé planté) dont la rareté et la complexité le classent parmi les habitats européen prioritairement protégé. Le marais du Duer fait l'objet d'un Arrêté de Protection de Biotope. Le biotope du marais participe à la qualité des eaux du Golfe et à sa richesse biologique. C’est une zone de quiétude appréciée de la faune, en particulier des oiseaux (migrateurs, hivernants ou estivants). Le marais accueille de nombreuses espèces nicheuses comme l’échasse blanche6. Au printemps reviennent d'Afrique pour nicher l'avocette élégante, l'échasse blanche, la sterne pierregarin. Durant l'automne (octobre et novembre) et l'hiver, le marais accueille une grande quantité de bernaches cravants. Elles sont accompagnées de divers canards, siffleurs, pilets, souchets, tadornes.

Elles sont accompagnées de divers :

* canards,
* siffleurs,
* pilets,
* souchets,
* tadornes.

Les Limicoles sont aussi nombreux, dans le Morbihan, appartenant à l'ordre des Charadriiformes, et au sous-ordre des Charadrii. Les limicoles sont nombreux, en particulier :

* le Bécasseau variable,
* le Pluvier argenté
* Le Grand Gravelot.
* Les Foulques sont irrégulièrement présentes.

Ce sont de petits échassiers comme :

* le Courlis d'Alaska
de Bryan Harry

* le Bécasseau variable,
* le Pluvier argenté
* le Grand Gravelot

- LES HUITIERS :

CC BY-SA 4.0

L'Huitrier est un oiseau sauvage qui vit dans le département du Morbihan, en région Bretagne, en France. constituent la famille des hématopodidés. Ce sont des limicoles, de taille moyenne (de 40 à 51 cm), au plumage noir ou blanc et noir, avvec des pattes rosâtres et un long bec rouge-orangé qui lui permet de casser les huitres pour se nourrir. Ils sont cosmopolites, mais absents des régions polaires et faiblement représentés dans les parties tropicales d'Afrique et d'Asie.

* LA BARGE A QUEUE-NOIRE :




* Les Foulques sont irrégulièrement représentés. L'association "Bretagne Vivante" y effectue régulièrement des études et inventaires naturalistes


Nous découvrirons prochainement la Faune des animaux "nuisibles" qui sont chassés, impitoyablement, chaque année, sur autorisation préfectorale...


Mis à jour le 3/06/2019

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-12/07/2019 - Tous Droits Réservés