LA FAUNE
DANS LE NORD-PAS-DE-CALAIS
(59)

par "Marie51"


Marie vous fait découvrir, aujourd'hui, la Faune qui vit dans le Nord, en région les Hauts de France, en France. Si la Flore est exceptionnelle dans le Nord, elle s'enrichit grace à sa Faune, dont font partie de nombreux Oiseaux migrateurs, ses Batraciens, ses Reptiles et ses Mammifères. Vous pourrez au cours de vos sorties dans la nature et, en particulier, près des terrils, découvrir une bonne partie de ces animaux que je vous dévoile sur ce site :

- LE MERLE A PLASTRON :


CC BY-SA 2.5

Le Merle à Plastron fait son arrivée dans le departement du Nord,en région les Hauts-de-France, en France. Il est reconnaissable à ce plastron blanc qu'il présente fièrement à l'objectif. C'est un petit passereau appartenant à la famille des Turdidae. Sa nourriture se compose de lombrics, de petits escargots, de lézards, d'insectes et de larves, en été. En Automne, ils se nourissent de fruits et baies (prunelles, sorbes, myrtilles). Le Merle à Plastron mâle ressemble au merle noir : il est aussi noir, mais avec un croissant blanc sur la poitrine et des reflets argentés sur les ailes très visibles en vol. La femelle est brune et porte un croissant moins voyant, son dessous est légèrement écaillé et ses ailes sont argentées. Les juvéniles, souvent dépourvus du croissant sur la poitrine, sont de couleur brune. Taille : 23 à 25 cm, Aile : 13,4 à 14,5 cm, Bec : 1,6 à 1,8 cm, Poids : 90 à 138 g, Voix : gazouillis répétitif de notes plaintives, chak-chak explosif. Le Merle à Plastron construit son nid en lisière de forêt ou dans un conifère de l'alpage. L'assise est un amalgame de mousse et de terre, la cuvette interne est tapissée d'herbes. La ponte a lieu de mai à juin et comprend 4-5 œufs, vert bleu taché de brun.


- LA BONDREE APIVORE :

CC BY-SA 2.5

La Bondrée Apivore fait partie de la Faune qui vit dans le département du Nord, en région les Hauts-de-France, en France. La Bondrée apivore ou Pernis apivorus, est un rapace diurne appartenant à la famille des Accipitridae. Cette espèce protégée, insectivore et migratrice, n'est présente que durant l'été, en Europe. D'une longueur de 52 à 60 cm, ce rapace a une envergure allant de 120 à 150 cm et un poids variant entre 600gr et 1 100 gr. Cet Accipitridé de dimensions moyenne (longueur totale de 50 à 60 cm; envergure de 130 à 150 cm) a une silhouette en vol comparable à celle d'une buse variable. La Bondrée Apivore se reconnaît à ses ailes étroites, sa tête petite mais proéminente et sa queue très développée et parcourue de trois barres foncées, dont une large bande terminale. Son plumage est très variable. Les plumes situées à la base du bec et autour de l’œil sont courtes, arrondies et compactes, assurant une protection contre d'éventuelles piqûres de guêpes et d'abeilles. La bondrée apivore recherche sa nourriture sur le sol et peut creuser des trous atteignant 40 cm de profondeur, afin de déterrer ses proies préférées : larves et pupes d'hyménoptères. Elle complète ce régime alimentaire de batraciens, reptiles et oisillons.


- LE POUILLOT-FITIS :


Le Pouillot-Fitis est un oiseau sauvage qui fait partie de la Faune qui vit dans le département du Nord, en région les Hauts-de-Fance, en France. Le Pouillot-Fitis est un petit passereau, de la famille des Phylloscopidae. Sa longueur est de 11 cm, son envergure est de 17 - 22 cm et son poids fait 6gr à 10 grammes. Il se nourrit d'insectes et d'araignées dans les feuillages.Il habite les bois, les broussailles et les petits buissons dont les bouleaux et saules, en zone plutôt humide. Son nid est petit, de forme ovoïde d'herbe au sol ou très bas dans la végétation dense. Il y pond 6 à 7 œufs d'avril à mai. Il pousse un double cri doux : "hu-it". Chant stéréotype, cascade descendante de sons flutés, terminée par une fioriture accélérée. La population de Pouillots-Fitis a chuté, à Paris, de 73 %, de 2004 et 2017 !


- LE MARTINET NOIR :


Le Martinet noir fait partie de la Faune du département du Nord, en région les Hauts de France, en France. C'est un oiseau de la famille des Apodidés. C'est un oiseau qui peut rester 10 mois à voler, sans se poser. Ses pattes trop courtes l'empêchent de se poser. C’est en plein vol qu’il s’alimente, qu’il boit ou qu’il dort. Sa nourriture est composée de pucerons, de coléoptères, de fourmis volantes. On le rencontre dans les plaines, les montagnes, les vallées. C’est un oiseau capable d'effectuer des figures aériennes impressionnantes. Le Martinet noir pousse des petits cris très perçants, en fin de journée. Sa vitesse peut attendre 200 KM/heure. Son plumage, est brun foncé, presque noir. Il ressemble à l'hirondelle mais il a la particularité d'avoir la queue plus courte. C’est un oiseau migrateur qui arrive en France, à la fin d'avril ou début mai et repart à la fin d’août. Le Martinet Noir s’accouple en plein vol. Il fait son nid entre la mi-mai et août. Son nid en forme de coupelle est fait de pailles, de plumes, de salive,et de brins d'herbe. Il fait son nid sous les gouttières, sous les toits des maisons, dans les cheminées ou dans les cavités des murs. Il n’a qu’une couvée par an au cours de laquelle la femelle pond de 2 à 3 œufs dont l’incubation dure environ 20 jours.


- LA GRIVE :


La Grive est un passereau qui fait partie de la Faune qui vit dans le département du Nord, en région les Hauts-de-France, en France. C'est un oiseau migrateur. Le nom de Grive a été donné à plusieurs espèces appartenant à la famille des Turdidae et proches du Merle noir (Turdus merula). Parmi les espèces rencontrées en Europe, on peut citer la Grive mauvis (Turdus iliacus), la Grive musicienne (Turdus philomelos), la Grive draine (Turdus viscivorus) et la Grive litorne (Turdus pilaris). Les grives posées sur une vigne ne l'épargnent pas, pillant tout le raisin. Au XIXe siècle, dans le Sud-Ouest, durant les vendanges, elles étaient chassées aux « cédales », pièges artisanaux en bois. Des baguettes de bois souples tendues par une ficelle à la façon d'un arc, à laquelle on attache quelques crins de cheval sont installées dans les vignes ou les haies de fruits mûrs en automne. L'arc en bois, placé vers le bas est un perchoir naturel pour l'oiseau qui passe la tête dans le collet pour attraper les fruits. L'oiseau reste pendu, pris au piège. Le reste de l'année, les Grives sont chassées à l'approche ou depuis des cabanes. Dans la région méditerrannéenne, les Grives sont chassées à la glu.
En 1998, les grives étaient classées au 3e rang du tableau de chasse annuel avec 4 537 960 de grives tuées !


- LE PINSON DU NORD :

CC BY-SA 3.0

Le Pinson du Nord appelé aussi Fringilla montifringilla est un petit oiseau sauvage, qui fait aprtie de la Faune du département du Nord, en région les hauts de France, en France. Il appartient à la famille des Fringillidés et à l'ordre des Passériformes. C'est une famille de passereaux de 62 genres et 220 espèces. Le Pinson du Nord mesure 15 cm à 16 cm de longueur. Son bec de forme conique est noir ou jaunâtre avec une pointe noire. Les pattes sont coorées rose chair. Durant la période nuptiale, le Pinson du Nord mâle arbore un plumage coloré, comportant du noir, de l'orange et du blanc. La tête, la nuque et le haut du dos sont noir brillant mais quelques petites plumes blanchâtres peuvent persister au printemps. Le bas du dos présente un aspect écailleux car ses plumes noires sont bordées de roussâtre. La gorge, le haut de la poitrine et les épaules sont orangées. Les parties inférieures sont blanchâtres. Les flancs roussâtres sont grivelés de noirâtre mais ces petites taches ne sont pas toujours bien marquées, voire absentes. Le croupion blanc est très visible en vol. Les plumes des ailes et les rectrices sont noires légèrement bordées de blanchâtre. Une barre alaire blanche marque les petites couvertures et une blanc roux les grandes. Une petite barre alaire blanche caractéristique souligne les rémiges primaires (à l'exception des trois premières). Les 4 premières rémiges primaires sont bordées de jaune verdâtre. En plumage internuptial, les plumes de la tête du mâle sont grises et noirâtres piquetées de brun roux. Celles du dos sont noirâtres festonnées de brun roux également. La poitrine et les épaules sont roussâtre pâle. Le bec devient jaunâtre à pointe foncée. La femelle ressemble au mâle en plumage internuptial mais avec des tons plus pâles et plus ternes. Le juvénile ressemble à la femelle mais sans trace orangée. Les Pinsons du Nord sont territoriaux, durant la couvaison, mais en hiver, leur comportement change et ils deviennent très grégaires et dorment dans d'immenses dortoirs. De plus petits dortoirs se forment toutes les années. Les Pinsons du Nord passent l'hiver plus au sud en Europe et migrent en mars vers le Nord, en Octobre vers le Sud. Pendant l'été les insectes constituent leur ressource essentielle. En automne et en hiver, ils sont surtout granivores. Leur nourriture préférentielle provient alors des faînes de hêtres, dont la teneur oléagineuse leur procure un apport calorique précieux pour la saison froide. Les semences de conifères leur fournissent également une pitance d'appoint, de même que les baies de certains arbres (sorbiers et sureaux entre autres) et les graines d'un grand nombre de plantes qu'ils glanent principalement à terre. L'hiver venu, ils s'approchent des mangeoires pour profiter des graines de tournesols, ou cherchent leur nourriture dans les champs en friches, les abords des fermes et les jardins.



- LA FAUVETTE GRISETTE :


La Fauvette Grisette est un petit passereau qui vit dans le département du Nord, en région les hauts de France. La Fauvette Grisette fréquente les milieux ouverts, les lisières de bois et les cultures, pourvu qu'elle y trouve des haies pour nicher. Cette espèce répandue niche dans toute l'Europe ainsi qu'en Asie occidentale. La Fauvette Grisette est un oiseau migrateur qui hiverne en Afrique tropicale, en Arabie et au Pakistan. Le mâle et la femelle ont le dessus marron et le dessous grisâtre. Les rémiges secondaires sont bordées de marron. La Fauvette Grisette mâle a la tête grise et la gorge blanche. La femelle n'a pas de gris sur la tête et sa gorge est plus terne. Le chant peut prendre une forme plus développée. La Fauvette grisette l'émet depuis un buisson ou un arbuste, ou encore en exécutant un vol en chandelle particulier au-dessus de son perchoir. Le cri est une suite de syllabes remontantes "ouèt'-ouèt'-ouèt'" nasales, plus ou moins répétées. Le cri d'alarme est un tchrrr appuyé et grave.



- LE BRUANT DES NEIGES :


La Faune du Nord est multiple et nombreuse, en région les Hauts-de-France, en France. Outre les insectes, on recense 162 espèces de vertébrés dont 6 amphibiens (comme le Crapaud calamite et le Triton crêté), 1 reptile, des mammifères et 140 espèces d'oiseaux dont 35 oiseaux nicheurs (Rossignol philomèle, Pic vert, Pouillot Fitis, Fauvette grisette, Traquet pâtre, Linotte mélodieuse, Grive, Pinson du Nord, Bruant des Neiges.)


- LE CANARD CHIPEAU :

WV-9033-General2

Le Canard Chipeau, appelé autrefois « Ridelle » ou « Ridenne » en Picardie, fait partie de la Faune qui vit dans le département du Nord, en région les Hauts-de-France. Le Canard Chipeau est un oiseau sauvage de la famille des Anatidés, qui vit en Eurasie et en Amérique du Nord. Il est de taille moyenne, d'une longueur de 46 cm à 56 cm. Son poids varie de 0,5kg à 1 kg. Le plumage du Canard Chipeau mâle est terne, gris, finement strié, ave des couvertures alaires roux vif. L'arrière-train du corps est très noir et reconnaissable de loin. La poitrine est grise, le ventre et le dessous des ailes blancs. Le Canard Chipeau possède aussi un bec allongé caractéristique. Pour appeler ses congénères, le mâle émet un léger sifflement. Ses cris sont courts et secs. Le chant de sa femelle est plus grêle. Il niche dans les marais côtiers et les pâturages, près des plans d'eau. Les principales menaces qui pèsent sur l'espèce sont : la destruction et la fragmentation des zones humides ou leur pollution, le saturnisme aviaire, la pression de la chasse.


- LA LINOTTE MELODIEUSE :
CC BY-SA 3.0

La Linotte Mélodieuse appelée aussi Linaria Cannabina, est un petit passereau brun, à la poitrine rosée, de la famille des des fringillidés. Son vol est vif et léger. Son gazouillis est agréable et doux.La Linotte Mélodieuse fait son nid fait à la va-vite, proche du sol, sans se préoccuper de le cacher aux prédateurs. D'ou son surnnom « tête de linotte ». Son nom lui a été donné étant très gourmande de graines de lin, appelées linettes. Cette espèce présente un dimorphisme sexuel : le mâle arbore une coloration rose intense, sur le front et la poitrine, mais rien sur la femelle. Elle apprécie les espaces ouverts où domine une végétation herbacéebasse, voire rase ou absente, parsemée de buissons, en particulier les friches, labours, jachères, vignobles et de nombreux talus et chemins agricoles, ces derniers permettant l’existence de diverses graminées et plantes pionnières, fort appréciées par l’espèce. La Linotte Mélodieuse aime aussi les tourbières, les vignobles, les gravières, les alpages, les terrains vagues, les landes les friches industrielles. La Linotte Mélodieuse apprécie les petites graines des plantes adventices des cultures qu’elle prélève directement sur le plant ou qu’elle glane, sur le sol. Elle exploite aussi, à l’automne, les champs moissonnés de colza. Son plumage gris, beige et brun se confond parfaitement avec la couleur terre et paille, des champs couverts de chaumes et, lui permet de se fondre dans le paysage. Son nid est compose de brindilles et rameaux avec une coupe de brins d’herbes sèches et de tiges de graminées, tapissée de duvet végétal (aigrettes de plantes herbacées) et animal (laine, crin, poils). Il est placé à faible hauteur, de 1m à 1,50m du sol, sur un prunellier ou un jeune conifère comme l'épicéa. Le nid du de la linotte mélodieuse contient 4 œufs blancs légèrement bleutés, tachetés, ponctués de noir et de brun roux avec, des sous-taches grises.


- LE PIC-VERT :


Le Pic-Vert est un oiseau sauvage qui fait partie du département du Nord, en région les Hauts-de-France, en France.
Il appartient à la famille des Picidae. Le Pic-Vert mesure environ 30 cm de longueur et 40 à 45 cm d'envergure, pour un poeds de 200 grammes. Le Pic Vert a la face supérieure verte, le croupion jaune, la face inférieure gris-vert et le dessus de la tête rouge. La femelle se distingue par sa moustache noire, tandis que celle du mâle est rouge, entourée de noir. Les jeunes sont plus clairs et tachetés. Concernant son cri, on dit que le Pic Vert picasse et pleupleute. Cet oiseau se nourrit principalement d'insectes et de larves, capturés sur le sol. Il recherche les fourmilières dans les prés, car les fourmis représentent plus de 90 % de son alimentation. Dans le Sud de l'Europe, il s'attaque également aux ruches en hiver. Il complète son alimentation avec des graines et des baies. Ce pic creuse son nid dans le tronc d'un arbre feuillu (parfois même dans un poteau), durant au moins deux semaines. Le nid est profond de 20 à 50 cm, et l'orifice d'entrée mesure environ 5 à 7 cm de diamètre. La ponte (une seule par an) comprend de 5 à 8 œufs, blancs, couvés par les deux parents pendant une quinzaine de jours. Les jeunes restent 3 semaines au nid, puis, après leur envol, ils vivent avec leurs parents pendant 3 autres semaines. Il est commun en France, mais absent en Corse. Sédentaire, il vit dans les bosquets, les parcs, les vergers et jusqu'à 1 700 mètres en montagne. Le Pic Vert abeaucoup souffert de la raréfaction des bois morts et arbres sénescents, en forêt. Avec le Pic Mar, il semble moins sensible à l'offre « forestière » de bois mort et gros bois-mort. Cet oiseau est menacé également par l'Homme, à cause de la déforestation, car les arbres sont son milieu de vie.


- LE TRAQUET PATRE MALE :

CC BY-SA 2.0

Le Traquet Pâtre male est un oiseau sauvage, qui vit parmi la Faune du Nord, en région les Hauts de France. Les mâles de toutes les races possèdent, une gorge et une tête noires ou noirâtres, un cou blanc et une tache blanche sur l'épaule. Cet oiseau est présent en Europe et en Afrique du Nord, mais rare en Estonie et en Islande. Le nid est placé dans une cavité creusée en grattant sur le flanc d'un talus, au pied d'un buisson. La ponte est effectuée de mai à juin. Les 5 ou 6 œufs, bleu vert tachés de brun, sont couvés 2 semaines par la femelle. Le Traquet Patre se nourrit de larves, les araignées, les petites chenilles, les criquets et les insectes capturés au vol. Cet oiseau habite les prairies, les campagnes cultivées, les vallées humides et les landes. Le Traquet Pâtre peut être observé toute l'année en Europe occidentale. Cantonné à un territoire durant la saison de reproduction (avril à juillet), il a le reste de l'année un comportement dit erratique, se déplaçant suivant ou se trouve la nourriture.


- LE BUTOR ETOILE :

CC BY-SA 3.0

Le Butor 2toillé est un oiseau sauvage qui fait partie de la Faune du département du Nord, en région les Hauts de France, en France. Le Butor étoilé appelé Botaurus stellaris, est un oiseau échassier, de la famille des Ardéidés (hérons, aigrettes). C'est une espèce très menacée : sa population est en déclin rapide en Europe et aurait chuté de 35 à 45 % en France en 30 ans ! C'est un grand et gros héron, massif, au plumage brun chaud strié de brun plus foncé, très similaire au butor américain. Sa tête a une calotte sombre et un bec en poignard. Une bande noire descend du coin du bec vers la gorge, en passant en dessous de la joue. Le cou est épais, les pattes courtes pour un échassier, mais avec de longs doigts. En vol, on distingue les rayures sombres sur sa gorge et une zone plus pâle sur le dessus de la première moitié de l'aile. Sa longueur varie de 69 à 81 cm et son envergure de 120 à 30 cm. Son poids varie de 900 g à 1,100 kg. Très mimétique, il est difficile à observer dans les roselières. Habituellement solitaire. Sa présence est surtout confirmée par l'écoute de son chant très puissant, jusqu'à 5 km) et ressemblant à une " corne de brume ", un son très profond et caverneux souvent émis sur deux tons. Le chant s'entend surtout de nuit. Les cris d'appel émis en vol sont des sortes de "ho" expirés


- LE BUSARD DES ROSEAUX :

CC BY-SA 3.0

Le Busard des Roseaux est appelé Circus aeruginosus ou Busard Harpaye. Il fait partie de la Faune du département du Nord, en région les Hauts de France. C'est un rapace diurne de la famille des Accipitridae. La femelle a un plumage brun foncé a la calotte, la gorge et une tache plus ou moins importante à l'avant de chaque aile crème. Le mâle présente un plumage tricolore, dans l'ensemble brun sombre avec les ailes gris argenté aux extrémités noires. Il a une longueur : 52 cm et une envergure de 116 à 126 cm. La présence du busard est liée aux zones marécageuses et, lors de la nidification, aux vastes roselières riches en nourriture. Vers 1975, les tendances se sont inversées radicalement. La population a augmenté en masse surprenant tous les spécialistes. Au Danemark par exemple la population a quintuplé, on pouvait voir 80 couples en 1970, puis 310 en 1979 et 445 en 1982. Aujourd'hui cette espèce s'est stabilisée et 650 couples sont depuis visibles. Cette tendance est visible aussi en France où de nombreuses colonies se sont créées. Cependant le déclin persiste dans les autres pays d'Europe où la chasse est toujours autorisée. Les petits mammifères, petits oiseaux ou œufs d'oiseaux, poissons, amphibiens, insectes, composent l'alimentation du Busard des Roseaux. Pour chasser il survole , à faible hauteur, les roselières et les milieux ouverts du voisinage et surprends ses proies, par son arrivée soudaine. Lorsqu'il chasse les oiseaux présents sur l'eau, il les épuise en les faisant plonger sans arrêt.



- LE HERON CENDRE :

CC BY-SA 3.0

Le Héron Cendré est un oiseau échassier de la famille des Ardeidae, qui fait partie de la Faune du Nord, en région les Hauts-de-France, en France. Les hérons vivent dans les zones humides, les lacs ou les étangs et les cours d'eau, se nourrissant de batraciens, poissons ou rongeurs. Il est très difficile de distinguer les sexes des Hérons Cendrés : la femelle a juste un plumet un peu plus court. Le Héron Cendré présente un plumage à dominante grise. Les jeunes ont un plumage plus terne : leur dos est gris-brunâtre, leur cou est gris et leur ventre est blanc rayé noir. Ils n'ont pas de "huppe". Les jeunes hérons acquièrent leur plumage d'adulte à l'âge de deux ans. Le Héron cendré peut vivre 25 ans mais certains meurent avant un an. Le Héron cendré possède un long cou, un long bec pointu et de longues pattes. Il possède une excellente vue panoramique latérale et une très bonne vision binoculaire frontale. Son ouïe, également très développée, le fait réagir immédiatement. Il mesure 95 cm de hauteur et a une envergure de 1,85 m, pour une masse de 1,5 à 2 kg.


- LE LEZARD DES MURAILLES :


Le Lézard des Murailles appelé aussi Podarcis muralis est un petit saurien de la famille des Lacertidae. Ce petit lézard d'originaire d'Europe, a été introduit en Amérique du Nord.Le lézard des murailles est appelé « rapiette » dans le sud-ouest de la France et l'est du Poitou (de l'occitan rapieta). Il est appelé « langrotte » en Saintonge. Dans l'Allier, il est appelé "lisette". C'est un lézard à la forme élancée, espèce extrêmement polymorphe, avec une variabilité extraordinaire de l'écaillure, une coloration très variable, brun, gris ou même verdâtre. La face de son ventre est claire, jaune, bleu ou rougeâtre. La gorge est mouchetée de noir. Le Lézard des Murailles mâle mesure 20 à 25ans cm, la femelle est plus petite et ne fait que 18 cm. Le sexe d'un lézard des Murailles n'est connu que lorsqu'il a atteint sa maturité. La queue du lézard casse facilement, lui permettant ainsi d'échapper à des prédateurs. L'extrémité caée continue à s'agiter, ce qui est un leurre vis-à-vis de l'attaquant. Une queue de remplacement repousse progressivement mais elle est dépourvue d'écailles, et elle est entièrement gris sombre. Parfois, elle peut repousser double. Le Lézard des Murailles se nourrit d'araignées, de papillons, chenilles, teignes, criquets, grillons), de vers de terre, de pucerons, de mouches, de coléoptères et d'hyménoptères. L'accouplement a lieu au printemps, suivi de la ponte qui, intervient de avril à juin. La durée de l'incubation est de 4 à 11 semaines. Les petits sont appelés « les lézardeaux ». Les prédateurs redoutés du Lézard des Murailles sont les oiseaux, les hérissons, et les chats. Il peut être parasité par des tiques.


- LE ROSSIGNOL PHILOMELE :




- LE PHOQUE COMMUN OU VEAU MARIN :


L’accès au site est libre en restant sur les sentiers balisés. C'est un lieu de reproduction du Phoque veau-marin. L'accueil se situe à la Ferme du Nord à Zuydcoote (59123).

- LE BROCHET :



- LE CRAPAUD CALAMITE (Espèce Protégée):


Le Crapaud Calamite appelé aussi le Crapaud des Joncs ou Epidalea calamita, fait partie de la Fane qui vit dans le Nord, en région Hauts-de-France, en Franc. Cet unique représentant du genre Epidalea, est un petit amphibiens de la famille des Bufonidae. Il se rencontre en Europe. Il aime sortir la nuit. Le mâle mesure de 40 à 70 mm, la femelle un peu plus grande, fait 50 à 80 mm (maximum 100 mm). Le Crapaud Calamite se distingue du Crapaud Commun par une ligne médiane jaune ornant son dos. Le Crapaud Calamite a un aspect ramassé. Vu de profil, son museau a l'air tronqué. La pupille est ovale horizontale. L'iris est jaune vif, plus ou moins verdâtre, parfois grisâtre, veiné de brun, de vert ou de noir. Les glandes parotoïdes sont proéminentes, courtes et ovales, à peine plus longues que larges, à la différence de celles du Crapaud Commun qui sont divergentes et allongées. Ses pattes sont courtes, surtout celles de derrière. La palmure est très faible. Son dos est verdâtre, brunâtre, grisâtre ou blanchâtre, plus ou moins marbré de vert kaki. Il est couvert de pustules brunes, parfois rougeâtres. Contrairement aux grenouilles, il n'a pas de replis latéro-dorsaux le long des flancs. Mais il est traversé d'une ligne médio-dorsale jaune pâle, visible le plus souvent. La face inférieure est blanche un peu jaunâtre, plus ou moins maculée de brun. Le Crapaud Calamite mâle reproducteur possède des callosités nuptiales brunes sur les doigts I à III et un sac vocal interne, qui lui donne une gorge bleu violacé, lorsqu'il chante. La gorge de la femelle est blanchâtre. Il est "en déclin" en Champagne-Ardenne, en Franche-Comté ou en Savoie. Il vit aussi dans les milieux créés par l'Homme : carrières, gravières, parcs urbains, friches, ruines, murets etc. Ses sites de reproduction sont des points d'eau peu profonds, ensoleillés, sans prédateurs de têtards tels que des insectes aquatiques et des poissons. Ce sont donc des mares temporaires, des bassins de carrière, des pannes dunaires, des fossés peu profonds, des flaques et ornières inondées. Le crapaud calamite est un animal presque exclusivement nocturne. Il sort la nuit par temps doux, humide et sans vent. Il se déplace rapidement sur le sol. Il ne saute pas mais il trottine comme un campagnol. Cette démarche très caractéristique est unique chez les Anoures. Sa nourriture se compose de fourmis, lombrics, mollusques, cloportes, coléoptères et autres insectes. C'est un prédateur redoutable, capable de courir après ses proies. Il les attrape en projetant sur elles sa longue langue collante. Il entre en hibernation dès les premiers froids de septembre-octobre et ne retrouve son activité qu'en mars. Il se protège du froid hivernal et des prédateurs en s'installant dans un terrier qu'il a pris soin de bien fermer avec de la terre. L'hivernage est uniquement terrestre. Le mâle vit 3 ans à 7ans pour le mâle et, 4 ans à 17 ans pour la femelle. Le Crapaud Calamite est une espèce protégée en France.



- LE TRITON CRETE :


Le Triton Crêté est un petit Batracien qui fait aprtie de la Faune du Nord, en région les Hauts de France, en France. Il est appelé aussi Triturus Cristatus, Triton Crêté ou Triton à Crête. Il fait partie des urodèles de la Famille des Salamandridae. C'est un triton de grande taille. Les mâles mesurent 12 à 16 cm, les femelles atteignent 18 cm. La peau est ausi granuleuse que clle du Titon marbré. La coloration générale est sombre, brun à noirâtre, avec des tâches rondes plus sombres, peu marquées mais assez régulièrement réparties. Le ventre et le dessous des pattes sont de jaune à orangé vif taché de sombre. Seules les femelles ont une ligne jaune qui marque le dessous de la queue. Des pointillés blancs, bien plus nombreux chez les mâles, ornent cette livrée, sur le bas de ses flancs. Durant la reproduction, au printemps, les tritons crêtés mâles présentent une haute crête dorsale irrégulièrement dentelée, ainsi qu'une crête caudale moins dentée, séparée de la crête dorsale par une échancrure. Les côtés de la queue se colorent de bleu pâle, et la tête s'orne de petites taches claires allant de la gorge et des joues au museau, couvrant parfois le dessus de la tête. C'est au printemps, que le Triton Crêté fréquente, le plus, le milieu aquatique. À l'approche d'une femelle le mâle entame une longue danse nuptiale. Il prend une position arquée (dos rond), très près de la femelle, et fait onduler sa queue qui est repliée, en direction d'elle. Si elle est réceptive, il se place au dessus d'elle et lui présente son cloaque. Puis il s'éloigne un peu et la femelle le suit. Si la femelle touche la partie inférieure de la queue du mâle, avec son museau, il relâchera son spermatophore. Il se place perpendiculairement à la Femelle, et replie sa queue en la faisant onduler, à nouveau. Enfin, à l'aide du museau, il pousse la femelle jusqu'à ce que le cloaque de celle-ci soit au dessus du spermatophore. La femelle pond par la suite de 200 à 400 œufs, qu'elle collera, un à un, aux feuilles des plantes aquatiques en rempliant celles-ci, sur les œufs pour les protéger. Le développement embryonnaire dure en moyenne 37 jours



- LA VACHE DU NORD OU LA BLEUE DU NORD :

CC BY-SA 3.0

La Vache du Nord est aussi appelée la Bleue du Nord. Elle fait partie de la Faune du département du Nord, en région les Hauts de France, en France. La bleue du Nord est une vache de bon gabarit, les femelles pesant entre 700 et 900 kg pour une hauteur au garrot variant entre 135 et 140 cm, tandis que les mâles pèsent entre 1 100 et 1 300 kg, et mesurent entre 138 et 145 cm au garrot. Les femelles ont un tour de poitrine de 205 cm, et celle-ci fait 51 cm de large pour 76 cm de haut. Elles ont une largeur aux hanches de 58 cm. Les mâles quant à eux ont une poitrine de 63 cm de large pour 87 cm de haut et un tour de poitrine de 240 cm. Leur largeur aux hanches et de 62 cm. La morphologie de la race peut varier de manière importante suivant la présence ou non du gène culard. Les animaux culards homozygotes, un peu moins marquée les hétérozygotes, présentent une ossature plus fine et des masses musculaires plus rebondies. Les standards de la race acceptent différentes robes : blanche avec les muqueuses colorées, bleue, pie bleue et même pie noire. Avant 1939, la robe pie bleue, avec un mélange égal de poils noirs et de poils blancs donnant à l'animal sa couleur caractéristique, était largement privilégiée, les autres animaux étant souvent soustraits de la reproduction.Toutefois, ces animaux sont souvent hétérozygotes et leur descendance est donc hétérogène. La génétique de coloration de la robe chez les bovins est complexe et fait intervenir de nombreux locus. Elle produit 5 300 litres par lactation, (taux butyreux de 3,6 % et taux protéique de 3,1 %) mais a été sélectionnée sur sa viande. Les performances plutôt médiocres des animaux de la race au contrôle laitier doivent toutefois être relativisés : la Bleue du Nord est élevée dans la zone la plus froide du département du Nord et souvent, dans des systèmes herbagers moins productifs que des systèmes s'appuyant sur l'ensilage de maïs. De plus, les exploitations détenant des bleues du Nord ont souvent des quotas laitiers peu important, et donc une conduite plutôt extensive de leur troupeau. Des lactations de 7 000 kg sont toutefois assez fréquentes. Le record de la race dans ce domaine est détenu, depuis 1995, par un animal dénommé Lili, avec 9 091 litres de lait, durant ses 456 jours de lactation. La Bleue du Nord possède un rapport taux protéique sur taux butyrique particulièrement élevé (environ 0,87).


- LE PORC :


Le Porc est aussi appelé le Sus scrofa domesticus, le Cochon domestique ou le Cochon fait partie de la Faune du département du Nord, en région les Hauts-en-France, en France. C'est une sous-espèce du sanglier sauvage (Sus scrofa). C'est un mammifère domestique omnivore de la Famille des porcins, ou suidés. Leur corps fait entre 90 cm et 1,80 m de long et ils mesurent entre 0,7 et 1 m au garrot une fois adulte. Le Cochon a un très bon odorat. Il est utilisé dans la recherche des truffes23 et est alors nommé « cochon truffier ». Ce sont des animaux courts sur pattes, ayant une tête grande par rapport à leur corps, et de grandes oreilles. Contrairement aux chevaux et aux vaches qui ont des sabots divisés, le cochon a des pieds élevés, ce qui fait qu'il marche sur la pointe des pieds. Cette caractéristique est héritée du sanglier. A cause de la forme de leur dos, les porcs ne peuvent que très légèrement relever la tête. Il est resté proche du sanglier avec lequel il peut se croiser. La femelle adulte est la truie (coche), la jeune femelle élevée pour la reproduction est une cochette, le mâle est le verrat et le jeune cochon (avant le sevrage) s’appelle le porcelet, le cochonnet, le goret ou le cochon de lait dans l’assiette, le jeune porc sevré se nomme nourrain (ou nourrin). Ce terme désigne aussi la viande fournie par cet animal qui est la viande la plus consommée dans le monde, alors même que le porc fait l'objet d'un interdit alimentaire, dans certaines religions comme le Judaïsme et l'Islam. La production se concentre dans 3 zones : l’Europe (y compris la Russie), l’Asie (dont la Chine) et l’Amérique du Nord (le Canada - l'un des plus grands producteurs, avec le Québec et les États-Unis). La Chine, avec 46 millions de Tonnes (2003) produit presque la moitié du total mondial.




La suite de certains animaux arrivent avec leurs photos.
Amis Internautes, je vous remercie de votre visite...


Mise à jour le 28/10/2020


Marie51



Retour



www.mes-ballades.com12/07/2007-26/11/2021 - Tous Droits Réservés