LA FLORE
DU NORD-PAS-DE-CALAIS
(59)

par "Marie51"


Marie51 vous entraine, cette fois-ci, à la découverte de la Flore du département du Nord, que vous pourrez admirer, dans la région les Hauts-de-France, en France. Cette Flore est très diversifiée, comme vous allez le découvrir au cours de cet article, grace à sa Faune mais aussi aux nombreux terrils qui abritent une Flore exceptionnelle. Sachez que sur un seul terril, on a recensé pas moins de 300 espèces ! Sur un seul terril, 154 espèces sont aujourd'hui "des espèces protégées".


- L'ONAGRE BISANNUELLE :



L'Onagre Bisannelle fait partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts-de-France, en France. L'Onagre est une plante du genre Oenothera, de la famille des Onagraceae. Elle est appelée aussi l'Herbe aux anes. On extrait, des graines de l'onagre, une huile riche en acides gras essentiels Oméga-6, utilisée dans le traitement du Syndrome prémenstruel et contre la Peau sèche et l'Eczéma. Mais l'Onagre possède de nombreuses contres-indications : L’huile d’Onagre peut déclencher plusieurs crises épileptiques chez quelques personnes. La prudence est donc indiquée chez les épileptiques et les autres personnes vulnérables à ce genre de crise. L'huile d'onagre ne présente aucune toxicité, mais cependant les personnes atteintes de maladie mentale qui sont sujettes à des épisodes de manie devraient éviter l’huile d’onagre, car elle peut aggraver cette affection. L'huile d'onagre peut parfois occasionner de légères nausées, des maux d'estomac ou maux de tête ainsi que des selles molles. Cela peut être évité en consommant cette huile, au milieu du repas. Chez la femme enceinte ou pendant l'allaitement, il est préférable de consulter un médecin. Certaines de ces plantes, originaires d'Amérique centrale, peuvent constituer un piège pour certains papillons, notamment pour le Moro-Sphinx qui butine Oenothera speciosa tout en restant en vol stationnaire en utilisant une longue trompe. Celle-ci reste souvent coincée dans l'étroit conduit qu'elle doit emprunter pour puiser le nectar et l'animal, à force de se débattre pour se libérer, finit par en mourir, avant d'y être parvenu.



- LA RENOUEE DU JAPON :


La Renouée du Japon ou Renouée à feuilles pointues (Reynoutria japonica aussi nommée Fallopia japonica ou encore Polygonum cuspidatum) est une espèce de plante herbacée vivace de la famille des Polygonaceae originaire d’Asie orientale, naturalisée en Europe dans une grande diversité de milieux humides. Cette plante herbacée très vigoureuse est originaire de Chine, de Corée, du Japon et de la Sibérie. Elle est cultivée en Asie où elle est réputée pour ses propriétés médicinales. Naturalisée en Europe et en Amérique, elle y est devenue l'une des principales espèces "invasives" ; elle est d'ailleurs inscrite à la liste de l'Union internationale pour la conservation de la nature des 100 espèces "les plus préoccupantes". Cette grande plante vigoureuse a des tiges creuses érigées, rougeâtres, semblables à des cannes de bambou, de 1 à 3 m de haut. Sa croissance peut être de 1 à 8 cm par jour d’après Brock6, elle peut atteindre sa hauteur maximale de 4 mètres en 2 mois au printemps. Le rhizome séché et les jeunes feuilles de cette renouée sont utilisés comme matière médicale en Chine.Le rhizome est utilisé comme analgésique, antipyrétique, diurétique, expectorant, dans le traitement de la bronchite chronique, l’hépatite, la diarrhée, le cancer, l’hypertension, l’athérosclérose, la leucorrhée, une brûlure, une morsure de serpent. L’industrie chinoise traiterait 6 000 tonnes de rhizomes de F. japonica et proposerait 60 tonnes d’extraits "plus ou moins purs" sur le marché. De nombreux compléments alimentaires riches en resvératrol sont apparus sur le marché. Ils associent aux polyphénols du raisin, des extraits de renouée du Japon, fournissant un resvératrol abondant et "meilleur marché".


- LE ROSIER DES HAIES :


Le Rosier Agrestis ou Rosier des Haies fait partie de la Flore du Nord, en région Hauts de France, en France. Le Rosier des Haies est implanté un peu partout en Europe mais reste très rare dans le Nord de la France.



- LE BOULEAU VERRUQUEUX :


Le Bouleau est un arbre qui fait partie de la Flore du département du Nord, en région Hauts de France, en France. Le Bouleau verruqueux est un arbre au tronc élancé, qui peut atteindre 25 m de haut, et qui est très répandu en Europe. Le macérat biologique de Bouleau Verruqueux favorise la régénération des tissus osseux, le renforcement des défenses immunitaires et est un tonique nerveux pour les étudiants au cours des périodes d'examens. Son rôle écologique n’est plus à démontrer, puisqu’il procure de l’ombre aux espèces d’arbres ou de plantes avoisinantes, et empêche indéniablement l’érosion du sol par les intempéries. Considéré comme un arbre médicinal, la particularité du bouleau se trouve dans l’utilisation de ses pSarties : feuilles, écorce, sève, et bourgeons. Ses vertus diurétiques et épuratives étaient déjà appréciées au Moyen-Age. En cas de rétention d’eau et de douleurs articulaires, le bouleau est indiqué pour soulager les malades, grâce à ses vertus drainantes. Les feuilles de bouleau contiennent des flavonoïdes qui servent à soigner l'insuffisance urinaire, soulagent les crises rhumatismales et l’arthrite, facilitent l’élimination de l’acide urique et le drainage en cas d’œdème et de goutte. Le macétat stimule le cerveau, la concentration, l’intellect. Il favorise également la régénérescence osseuse et renforce les défenses immunitaires. En cosmétique, les feuilles de bouleau pour rincer les cheveux, limiterait la chute des cheveux et la formation de pellicules. Les minces feuilles de bouleau, quant à elles, servent de pansement antiseptique pour les plaies. La sève est utilisée comme dépuratif et diurétique. L'écorce sert de traitement des fièvres intermittentes. Les bourgeons du bouleau servent contre l’engorgement des ganglions.


- LA TANAISIE :


La Tanaisie fait partie de la Flore du Nord, en région Hauts de France, en région les Hauts-de-France, en France. La Tanaisie commune (Tanacetum vulgare), souvent appelée Tanaisie tout court, est une plante herbacée vivace, de la famille des Asteraceae, commune en Europe. Elle est toxique et psychoactive. C'est aussi une plante ornementale, dont la variété crispum à feuilles frisées et très découpées. Mais elle peut devenir envahissante. La Tanaisie est utilisée médicalement pour supprimer les vers intestinaux. C'est un excellent répulsif contre les tiques. On peut se frotter avec lune feuille, les poignets, la nuque, les chevilles. Les tiques et moustiques détestent son odeur. Employée autrefois comme épice en raison de son parfum de camphre puissant et son goût amer, la Tanaisie, aromatique est aussi utilisée en infusion pour la fabrication de sirops, liqueurs, limonades, vins. Ses feuilles fraîches ou séchées servent à aromatiser pâtisseries (pudding de Pâques en Angleterre) et accompagner les viandes. Elle a également des propriétés insectifuges efficaces contre les fourmis, les mites, les puces, les punaises, les otiorhynques, etc. On l'emploie en préparant des sachets de feuilles et d'inflorescences séchées. Les fleurs sont préconisées en infusion contre les pucerons.



- LA VIPERINE COMMUNE :

CC BY-SA 2.0

La Vipérine Commune fait partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts-de-France, en France. Son nom a été donné à la plante par Dioscoride, par la forme du fruit qui évoque une tête de vipère. Elle est aussi appelée Vipérine, vipérine commune, vipérine vulgaire, herbe-aux-vipères, herbe-à-la-vipère, langue-d'oie, buglosse, buglosse-sauvage, herbe-à-la-couleuvre et dragon. C'est une plante herbacée bisannuelle répandue dans les régions tempérées, dans les friches et les terres perturbées. Elle se comporte souvent comme une mauvaise herbe des cultures. C'est une plante "toxique à haute dose", surtout pour le bétail, à cause de la présence d'alcaloïdes pyrrolizidiniques. La vipérine commune est une plante herbacée, érigée, poilue, aux feuilles à une seule nervure saillante, les basales étant pétiolées ovales lancéolées, les supérieures sessiles étroites. Elle est hermaphrodite. La pollinisation est entomogame. La vipérine commune est une plante mellifère qui exerce une forte attirance sur les abeilles, les bourdons et les papillons. Elle leur fournit un abondant nectar pendant plusieurs semaines consécutives. En Europe, les chenilles d'Ethmia bipunctella, un papillon diurne de la famille des Ethmiidae, se nourrissent sur la Vipérine.



- LA CHENOPODE PUMILIO :

CC BY-SA 3.0

La Chenopode Pumilio fait partie de la Flore du département du Nord,en région les Hauts de France, en France. Les Chénopodes, sont des plantes sauvages dicotylédones de la famille des Amaranthaceae. La Chenopode Pumilio a été introduite dans le Nord, par la laine des moutons de Nouvelle-Zélande. Ces plantes sont connues sous le nom de Chénopode blanc (Chenopodium album L.) tandis que d'autres chénopodes sont classés par les botanistes, dans d'autres genres comme le chénopode bon-Henri ou épinard sauvage. Ces plantes hémérochores peuvent aussi bien augmenter la biodiversité d'un territoire que la restreindre.



- LA VALERIANE ROUGE :

CC BY-SA 3.0

La Valériane Rouge est ausi apelée le Centranthe rouge (Centranthus ruber), ou Lilas d'Espagne. Elle fait partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts-de-France. C'est une plante herbacée vivace de la famille des Valérianacées (famille agrégée aux Caprifoliacées). Sa fleur est munie d'un éperon. Les feuilles sont opposées, glabres, glauques et entières ou finement dentées, charnues. Les tiges, cylindriques (de 5-12 mm de diamètre), lisses, glauques et glabres, sont creuses et fragiles. Eles se cassent facilement. Les fleurs hermaphrodites sont rouges, roses ou parfois blanches (10 % des individus : Centranthus ruber 'Albus'), odorantes. Ces grappes de fleurs ressemblent un peu à celles du lilas, d'où son nom vernaculaire de « lilas d'Espagne ». Chaque fleur possède une longue corolle en tube (8 à 14 mm de long) prolongée d'un bout par un éperon étroit (5 à 10 mm) et de l'autre s'étalant en 5 lobes (4+1). Il n'y a qu'une seule étamine et un style dépassant la corolle. La floraison a lieu de mai à septembre. La pollinisation est de type entomogame (bourdons, et surtout papillons à longue trompe. Les centranthes rouges sont très appréciées par les papillons Moro-Sphinx



- LA SAPONAIRE :

CC BY-SA 3.0

La Saponaire est une plante qui fait partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts-de-France, en France. Les Saponaires regroupent des plantes de la famille des Caryophyllaceae qui doivent leur nom au fait que leurs rhizomes contiennent des saponines faisant mousser l'eau et leur permettant (pour l'espèce Saponaria officinalis) d'être utilisées comme substitut du savon. Il existe une vingtaine d'espèces.



- LE PANAIS CULTIVE :

CC BY-SA 4.0

Le Panais cultivé appelé Pastinaca sativa est une plante herbacée bisannuelle, à racine charnue, originaire d'Europe, appartenant à la famille des Apiacées. Le Panais fait partie de le Flore du Nord, en région les Hauts-de-France, en France. Elle a été tres cultivée autrefois. Il est utilisé comme légume. Le panais, détrôné par la pomme de terre, est aujourdhi de retour sur la table française depuis la fin du xxe siècle, à la suite de sa réintroduction sur les étals par les maraîchers biologiques et l'engouement pour les légumes anciens. Le Panais est aujourd'hui, avec le Rutabaga, l'un des rares légumes «anciens » présents en frais pratiquement à longueur d'année mais surtout en hiver dans les magasins et marchés. Le Panais, d'une couleur blanc ivoire, a une forme proche de celle de la carotte, et un goût légèrement sucré, noiseté, avec un arôme épicé. Elle craint les maladies et ravageurs comme : Mildiou, Oïdium, Chancre phoma, Teigne de la carotte, Mouche du panais et le Charançon de la carotte. Le panais est plus riche en vitamines et minéraux que la carotte. Il est très riche en potassium avec 375 mg aux 100 g. Le panais est aussi une bonne source de fibres alimentaires. Cuits, 100 g de panais contiennent 230 kilojoules (55 kilocalories), 19,5 g de glucides, 1,3 g de protéines, 0,3 g de matières grasses et 4 g de fibres. Il aime pousser en plein soleil. La plante tout entière, la racine comme le feuillage, sont consommés par le bétail et constitue un fourrage apprécié par les lapins. Le Panais cultivé se conserve dans une caisse remplie de sable, dans un local frais et aéré.



- LES FLEURS DE L'AUBEPINE :


L'Aubépine fait partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts de France, en France.




- LA FLEUR DE L'EGLANTIER :


La fleur de l'Eglantier fait partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts de France, en France.




- LES FLEURS DU PRUNELLIER :


Les Fleurs du Prunellier font partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts de France, en France.



- LA STELLAIRE DES MARAIS :


La Stellaire des Marais fait partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts de France, en France.



- LA PARNASSIE DES MARAIS :


La Parnassie des Marais fait partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts de France, en France.




- LA CAROTTE SAUVAGE :


La Carotte sauvage fait partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts de France, en France.



- LA CHELIDOINE :


La Chélidoine fait partie de la Flore du département Nord, en région les Hauts de France, en France. C'est une plante sauvage et médicinale, utilisée pour soigner les verrues.



- LE MUGUET BLEU DU NORD :


Le Muguet bleu du Nord fait partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts de France, en France.


- L'OSEILLE A FEUILLES D'ECUSSON :

CC BY-SA 4.0

L'Oseille à Feuilles d'Ecusson fait partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts de France, en France. C'est une plante herbacée vivace de la famille des Polygonacées. On l'appele l'Oseille ronde ou Oseille à écusson, est de la famille des Polygonacées. L'Oseille est purgative. L'oseille ronde est une petite plante vivace dont les feuilles ressemblent à des écussons. Sa saveur très acidulée, est appréciée en cuisine avec les salades, les soupes, etc.



- LA GRANDE UTRICULAIRE (Espèce Menacée)

CC BY 3.0

L'Utriculaire du Nord appelée aussi Utricularia australis, la Grande Utriculaire, l'Utriculaire Elevée ou l'Utriculaire Citrine, fait partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts-de-France, en France. C'est une plante carnivore. Elle appartient au genre Utricularia, de la famille des Lentibulariaceae. L'Utriculaire est protégée dans plusieurs régions de France. Elle est inscrite sur la Liste des espèces végétales protégées, en Alsace, parmi d'autres. Elle pousse dans des zones humides, dans presque toute l'Europe sauf dans l'extrême Nord.


- LE TUSSILAGE :

CC BY-SA 2.5

Le Tussilage appelé Tussilago farfara ou le Pas-d'âne fait partie de la Flore qui pousse dans le département du Nord, en région les Hts-de-France, en France. C'est une plante herbacée de la famille des Asteraceae (Composées), la seule espèce encore acceptée du genre Tussilago. C'est une plante vivace à rhizomes. Elle est courante sur les sols instables, riches en bases comme les terrains vagues et remués. Elle fait partie des plantes pectorales les plus utilisées en phytothérapie. Autrefois, elle éyait appelée le « fils avant le père », parce qu'elle fleurit bien avant la feuillaison. Le Tussilage est aussi appelé le Pas d'âne, à cause de la forme de sabot de ses feuilles. ussilago farfara est une plante vivace de 10 à 30 cm, géophyte dont la souche est composée de rhizomes très courts. Sa floraison a lieu de février à avril, avant la feuillaison. Pollinisée par les insectes, elle est ensuite dispersée par le vent. Le Tussilage est une espèce pionnière. Il ne faut pas la confondre avec avec le Pissenlit ou certaines espèces du genre Petasites. En effet ces dernières voient leur floraison apparaitre bien avant la feuillaison, mais leur limbe est plus sinué et denté et est vaguement rond ou triangulaire. La Tussilago farfara est cultivée en tant que plante ornementale. Elle est utilisée comme plante alimentaire et médicinale.


- LE FRENE NOIR:


Le Frêne Noir est un arbre du genre Fraxinus, qui fait partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts-de-France, en France. Il appartient à la famille des Oléacées. Il existe 60 espèces de frênes connues, qui vivent dans les forêts tempérées. Caractérisées par des feuilles composées pennées, elles sont reconnaissables à leurs grappes de samares simples, surnommées « langues d'oiseau ». La Frênaie est une forêt de frênes ou riche en frênes. Le Frêne est un bois dur. Il sert à fabriquer un parquet solide mais uniforme de couleur pour le goût du jour. Exploité en trogne, c'est le bois des manches : pelles, haches, pioches, etc., ainsi que des arcs, car flexible et résistant aux vibrations. Ce bois est également utilisé pour la fabrication des cercles à fromage, pouvant prendre une forme arrondie et la garder même, après plusieurs utilisations car il est très « nerveux ». Son feuillage sert à nourrir les ruminants. Comme c'était aussi un arbre de haie ou d'ombre près des points d'eau, il suffisait souvent d'abattre des branches pour que les animaux se servent. Les feuilles de frêne servent pour les tisanes, dont celle dite « du centenaire ». Ele se consomme tout au long de la vie sans contre-indication et agit contre les douleurs articulaires et contre la goutte. Plusieurs maladies se développent chez le frêne, du fait des échanges commerciaux internationaux, d'une tendance au réchauffement climatique et à la culture de clones à diversité génétique plus faible. Le Frêne est attaqué par l'agrile du frêne, l'Aceria fraxinivora, la galle du choux-fleur. La chalarose est une maladie provoquée par un champignon exotique et invasif, d'origine asiatique. Les papillons de nuit (hétérocères) se nourrissent des frênes, plantes hôtes de leur chenille. On le distingue facilement par son tronc cannelé, comme formé de muscles, longs et légèrement sinueux. Ces cannelures sont ténues chez les jeunes arbres mais deviennent très marquées chez les vieux sujets. Lorsque l'arbre est isolé en pleine lumière, son houppier assez régulier porte un feuillage dense vert clair. Les feuilles alternes sont oblongues aiguës, doublement dentées, portées par des rameaux fins brun vert. Elles sont marcescentes : une partie d'entre elles restent sur l'arbre tout l'hiver. Elles ont la réputation de faire un bon humus. Les fleurs en chatons apparaissent en même temps que les feuilles. Les chatons mâles sont cylindriques, les chatons femelles plus grêles.Les fruits, regroupés en grappes pendantes, sont des samares formés d'un akène côtelé de 0,6 cm muni d'une large bractée foliacée trilobée qui a valeur d'induvie. Les Frênes arrivent à maturité fin septembre. Spn bois, homogène, d'un blanc ivoire, est très dur, cassant et difficile à travailler. Il est peu durable et la durée de vie du Frêne dépasse rarement les 100 ans.



- LE CHARME:

CC BY-SA 3.0

Le Charme appelé aussi le Charme Commun ou Carpinus Betulus, appelé aussi le Charmille, est un arbre, de taille moyenne, à feuilles caduques. Il fait partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts-de-France, en France. Le Charme appartient à la famille des bétulacées. C'est plutôt une essence de demi-ombre ou d'ombre, mais qui pousse bien aussi en pleine lumière. Son feuillage dense donne aussi une ombre épaisse. Il préfère les sols profonds, argileux ou limoneux, de richesse minérale variable. Il redoute les sols trop acides mais tolère le calcaire. On le trouve sur des sols modérément secs à frais voire humides. Il préfère un climat continental modéré. Il est résistant au froid et à la chaleur. On le trouve surtout dans l'Est de la France, il se raréfie dans l'Ouest. C'est une essence sociale. On le trouve le plus souvent en mélange avec d'autres essences. En forêt, il forme un sous-étage sous des arbres plus grands, comme des chênes avec lesquels il constitue une association fréquente : la chênaie-charmaie. Sa croissance est lente, de 10 mètres en 20 ans. Il rejette vigoureusement de souche, d'où un traitement sylvicole le plus souvent en taillis ou taillis sous futaie. Il croît lentement en régime de futaie mais soumis au régime de taillis, il pousse fortement jusqu'à 20 à 30 ans. Autrefois beaucoup exploité pour la production de bois de feu, il représente encore environ 6 % des arbres forestiers en France, en diminution du fait de la conversion actuelle des taillis en futaies. Il est depuis peu utilisé en sylviculture en raison de la lenteur de sa croissance. En taillis sous-futaie, il est bénéfique au chêne par la protection du sol, par la richesse de l'humus qu'il produit, et par l'élagage naturel qu'il favorise. Le Charme est un arbre particulièrement résistant aux parasites et maladies. On le multiplie par semis. C'est un des meilleurs bois de chauffage,graceà son pouvoir calorifique et sa combustion lente et régulière. Il sert à la fabrication de pâte à papier. Il est peu utilisé en menuiserie en raison de ses faibles dimensions et de la mauvaise conformation de la majorité des tiges. Le bois du Charme sert aussi aux pièces de jeux, de manches d'outils, de navettes de tissage, de formes de chaussures, et aux étals des bouchers. Le Charme est aussi utilisé pour former des haies taillées appelées les charmilles.


- LE HETRE COMMUN :


Le Hêtre appelé aussi le Hêtre commun, ou Fagus sylvatica, est désigné simplement une espèce d'arbres à feuilles caduques genre Fraxinus, qui fait partie de la Flore du département du Nord, en région les Hauts-de-France, en France. Le Hêtre appartient à la famille des Fagaceae. Il est l'une des principales essences constitutives des forêts tempérées caducifoliées d'Europe où on peut le trouver en peuplements exclusifs de hêtraies pures ou le plus souvent associé à d'autres espèces majeures dans des forêts feuillues, avec le Chêne Rouvre, ou dans des forêts mixtes, avec le Sapin Pectiné ou l'Épicéa commun. Le Hêtre est utilisé comme un excellent bois de chauffage. Les forestiers pratiquent depuis longtemps, la sylviculture, pour produire du bois de futaie, destiné à l'ameublement. C'est un bois dur, qui donne des résultats de 2,80 à 4,2059 à l'essai de dureté Brinell. Facile à imprégner et à teinter (mis à part le cœur rouge), à coller, à enduire, et à vernir, le bois est plus facile à usiner une fois étuvé (mais l'étuvage augmente sa tendance à se gondoler et à se fissurer, et provoque une couleur chair). Le sciage est parfois difficile avec un risque de fentes. Le Hêtre est un bois très résistant en flexion, sans être cassant. Il est pus employé dans la fabrication des sièges. Facile à sculpter, il est souvent utilisé pour la réalisation de chaises et fauteuils de style peint. La carbonisation du bois fournissait un charbon de bois, bactéricide et qui serait antituberculeux, imprégné de "créosote", une substance qui s'est révélée "hautement cancérigène". Les jeunes feuilles peuvent être consommées crues en salade (gout du chou) ou cuites au beurre. Les faînes étaient consommés dès l'époque préhistorique. Ils servaient autrefois, comme les glands, à nourrir les porcs que l'on menait en forêt. En période de disette, elles étaient consommées par les humains comme aliment d'appoint. Elle était bouili comme des châtaignes ou broyée pour en faire du beurre aux propriétés vermifuges ou parasiticides. Les graines, après avoir été macérées dans l'eau, pour en évacuer les tanins, étaient moulues en farine. Aujourd'hui, on utilise plutôt des faînes grillées comme amuse-gueule. La galle sur les feuilles du hêtre, est une tumeur provoquée par un insecte parasite : Mikiola fagi. Le Charançon du Hêtre (Orchestes fagi), et plus spécifiquement sa larve, est un ravageur du Hêtre dont il grignote les feuilles. Quand des milliers de feuilles d'un vieux hêtre sont ainsi marquées, l'arbre paraît roussi, de haut en bas, comme si les tendres feuilles avaient été touchées par les gelées.



Mise à jour le 31.12.2019

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com12/07/2007-26/11/2021 - Tous Droits Réservés