LA FLORE
DANS LES PYRENEES-ORIENTALES
(66)

par "Marie51"



Cela vous dirait d'aller découvrir la flore qui se trouve dans les Pyrénées-Orientales, en région Languedoc-Rousssillon, en France ? Sachez que la flore des Pyrénées-Orientales comporte pas moins de 4 500 espèces, dont 100 espèces dans leur milieu naturel. Marie51 vous propose de vous en faire découvrir quelques-unes :

Dans les Pyrénées-Orientales, vous pourrez découvrir, avec un peu de patience et de temps :

- L'ADONIS DES PYRENEES :


L'adonis des Pyrénées se situe dans les PYrénées-Orientales, en France. Haute de 40 cm, maximum, l'adonis des Pyrénées fait partie de la Famille des Renonculées. L'adonis des Pyrénées fleurit de juin à août. Cette espèce est caractéristique des éboulis calcaires, éboulis siliceux, pelouses à végétation discontinue, depuis le haut de l'étage montagnard jusqu'à l'étage, réparties sur l'ensemble des Pyrénées et des Alpes-maritimes.


- L'AUBEPINE MONOGYNE :


L'Aupébine Monogyne se trouve dans les Pyrénées-Orientales, en France. Elle est appelée aussi la Crataegus Monogyna. Il fleurit au printemps. Les insectes le pollinisent. Son feuillage est caducifolié. L'Aubépine monogyne est un arbrisseau hermaphrodite pouvant mesurer de 4 à 10 m. Sa longévité peut atteindre 500 ans (record de 1700 ans en Mayenne). C'est une espèce pionnière dont les drupes rouges sont dispersées par les oiseaux.


- L'ALISIER BLANC :


L'alisier blanc fait partie de la flore des Pyrénées-Orientales, en France.


- L'ANACYCLE TOMENTEUX:


L'anacycle tomenteux se trouve dans les Pyrénées-Orientales, en France de la famille des Astéracées. C'est une plante voisine des camomilles qui fleurit de mai à juin. L'Anacycle tomenteux ressemble à un modeste bouquet de petites marguerites endimanchées que Dame Nature vous offrirait...


- LA VALERIANE ROUGE - LILAS D'ESPAGNE - LA CENTRANTHE ROUGE :


La valériane rouge est appelée le lilas d'espagne ou la centranthe rouge. Elle pousse dans les Pyrénées-Orientales.

- LA GAZANIE :


La gazanie est une fleur qui pousse dans les Pyrénées-Orientales, en France.

- L'ANDROMEDE BLEUE :


L'Andromède bleue est appelée de son nom scientifique la Phyllodoce-Caerulea. On la trouve dans les Pyrénées Orientales. Elle fait partie des espèces arctiques qui se sont installées dans les Pyrénées Orientales.

- LA JACINTHE AMETHYSTE :


La jacinte améthyste est aussi appelée la Jacinthe des Pyrénées. La jacinthe améthyste est une espèce rustique; à la culture facile, qui apprécie les endroits ensoleillés ou semi-ombragés. Elle n'a pas la couleur améthyste, mais bleu ciel, et exceptionnellement blanche. C'est une jolie plante de rocaille, très peu cultivée. La forme blanche 'Alba', qui est rare dans la nature, est par contre, elle, souvent cultivée. Haute de 10-30 cm, elle ressemble en miniature, à la jacinthe d’Espagne. Les 5 à 15 fleurs campanulées de 1 à 1,5 cm, sont munies d’une bractée basale, et forment une grappe unilatérale. Ses feuilles basilaires, sont larges de 1 à 3 mm et atteignent 30 cm de longueur.
Elle pousse dans les éboulis et les prairies subalpines, jusqu’à 1500 m d’altitude, sur un sol calcaire. La jacinthe améthyste est une plante bulbeuse qu'on rencontre dans deux stations disjointes : les Pyrénées et le nord-ouest de l’ex-Yougoslavie devenue la Croatie.


- LA GENTIANE DES PYRENEES :


La Gentiane des Pyrénées pousse dans les Pyrénées Orientales, en France. Cette petite fleur, haute de 10 centimetres, est de couleur bleue-violacée. Les cinq lobes qui composent la corolle de la gentiane des Pyrénées sont légèrement plus longs que ceux qui les séparent. Elle fleurit principalement au printemps et en été. On la trouve principalement en altitude à partir de 1 200 mètres mais elle peut pousser jusqu'à 2 300-2 500 mètres.

Certaines espèces florales ont survécu à la glaciation comme :


- L'ANCOLIE DES PYRENEES :


L'ancolie des Pyrénées Orientales est une jolie fleur bleutée, à l'aspect délicat, sur laquelle on aime se pencher.


- LA RAMONDIE DES PYRENEES :


La ramonde des Pyrénées fait partie de la famille des Gesnériacées. Cette plante a été dédiée à Louis Ramond de Carbonnières, par le botaniste Jean Michel Claude Richard. On trouve la ramonde des Pyrénées que dans les Pyrénées mais elle demeure plus abondante sur le versant espagnol. Plaquées sur la roche, recouvertes de longs poils roux, la ramonde des pyrénées possède des feuilles épaisses, ridées par des puissantes nervures.


- LA CAMPANETTE :


La Campanette, appelée aussi, bulbocode, est plante vivace haute de 5 à 15 cm, de la famille des Liliaceae. Ce colchique miniature fleurit à la fin de l'hiver jusqu'au printemps. Elle possède une corne comme organe de réserve. Ses deux ou trois qui sont de couleur vert foncé et lancéolées n'apparaissent qu'à la fin de la floraison. Les fleurs, ressemblent à un crocus. Elles sont 2 à 3 et fleurissent 3 semaines environ, de début février à fin avril, suivant l'altitude (de 500m à 2000m). Son périanthe est composé de 6 tépales dressés, de couleur lilas, mais rarement blanc. Le fruit est une capsule, qui libère ses graines dès l'arrivée de de l'été. Comme tous les colchiques, la plante contient un puissant alcaloïde, extrêmement toxique appelé la Colchicine. On rencontre la Campanette en montagne, dans les Pyrénées-Orientales et les Alpes occidentales, surtout dans le Valais. C'est une jolie fleur rare mais qui vit en colonies importantes en montagne et en zone alpine surtout dans la rocaille. Elle est rarement ccultivée chez les bulbiculteurs spécialisés. Elle préfère une station ensoleillée, reste fraîche à la fonte des neiges et sèche en été. Dans les Alpes-Orientales, une station isolée fut découverte, en 1911, sur une pente de la Gerlitzen, près de Villach en Carinthie. Pour maintenir son implantation qui couvre 2 hectares, des semis d'épicéas y sont régulièrement arrachés.


- LE CHARDON BLEU :


Le chardon bleu des Pyrénées porte aussi le nom d'Eryngium bourgatii ou Panicaut de Bourgat. Le chardon bleu est une plante épineuse, haut d'une cinquantaine de centimètres, qui possède une souche épaisse. Il s'adapte très bien sur la rocaille et la pelouse des montagnes. Le chardon bleu possède une longue tige ferme. Sa fleur est de couleur bleue intense. Elle est composée de 10 à 12 bractées étroites. Ses feuilles intérieures sont forme arrondie.
Il sert, une fois séché, à faire de beaux bouquets de chardons que vous aurez colorés.


- LA SAXIFRAGE DES PYRENEES :


La saxifage des Pyrénées-Orientales est une plante grasse, à fleurs blanches. L'incroyable disposition harmonieuse de ses feuilles surprendra le passant.


- LA SAXIFRAGE A LONGUES FEUILLES :


La saxifage à longues feuilles, dès le printemps, dévoiles de belles fleurs blanches.


- L'ANCOLIE DES PYRENEES :


L'ancolie des Pyrénées appelée aussi Aquilegia pyrenaica, se trouve dans les Pyrénées-Orientales, en France. C'est une fleur "rare" donc, ne la cueillez surtout pas. Sa taille est de 10 à 25 cm. L'ancolie fleurit de mai à juillet. Sa couleur varie du violet au bleu. On la rouve parmi les rochers et les pelouses rocailleuses, sur des terrains calcaires.

- L'ANTHYLLIDE DES PYRENEES :


L'anthyllide des Pyrénées, de son nom scientifique l'Anthyllis vulneraria boscii est appelée aussi l'anthyllide de Bosc. Cette plante est haute de 5 à 25 cm de haut. Elle pousse dans les endroits ensoleillés que l'on trouve dans les pelouses aérohalines, les roches calcaires sèches, et les sous-bois de pins. C'est une plante herbacée de la Famille des Fabacées (Légumineuses), du genre des Anthyllis, qui est une sous-espèce de l'anthyllide vulnéraire (Anthyllis vulneraria). Elle est hermaphrodite et endémique des Pyrénées. Elle fleurit de mai à août. Ses fleurs sont rosées, groupées en racèmes, qui ressemblent à des capitules, au calice très poilu.


- LE GERANIUM DES PYRENEES :


Le géranium des Pyrénées est apppelé Géranium des Pyrénées ou Geranium pyrenaicum. C'est une plante herbacée vivace de la Famille des Géraniacées. On le trouve un peu partout en France sauf dans 8 départements dont 6 en Aquitaine. Il pousse à une altitude variant de 300m à 2000m. Le Géranium des Pyrénées pousse dans les prés, les chemins, les champs ou les bois clairs. Il a une hauteur de 30 à 60 cm. Sa floraison a lieu de mai à octobre. Sir chaque pédoncule, des fleurs sont disposées par deux. Les fleurs du géranium des Pyrénées sont de couleur violet pourpré à violet bleuâtre. Elles possèdent cinq pétales et mesurent de 1,2 à 2 cm de diamètre. Elles sont formées de 5 pétales nervurés de traits nettement plus sombres. Les pétales sont échancrés en cœur.


- L'ACACIA :


- LE PRUNUS :


- L'ABSINTHE :


- LE CELERI :

- L ACHILLE :

- L'ACONIT :


- L AGAVE

- L AIGREMARINE

- L'AIL :

- L AILANTE :

- L AJONC :

- L'ALCHEMILLE :

- L'ALISIER :

- L'ALOES :

LES ARBRES DES PYRENEES-ORIENTALES :

* LE PIN A CROCHETS :


* LE HETRE COMMUN :


* LE SAPIN BLANC :


* LE CHENE :


* LE CHATAIGNIER :



LES ESPECES REMARQUABLES DES PYRENEES :

Quelques espèces endémiques végétales ou célèbres des Pyrénées Orientales:

L’achillée à feuilles de camomille, Achillea chamaemelifolia

L’allosore crépu, Cryptogramma crispa

L'alsine à feuilles de Céraiste, Minuartia cerastiifolia

LA LINAIGRETTE DE SCHEUCHZER :


La linaigrette de Scheuchzer est une vivace, à souche rampante, qui produit des stolons. Elle se plait particulièrement dans les endroits humides et les tourbes, en altitude. Ses feuiles sont peu nombreuses. Les tiges de la linaigrette sont épaisses et lisses et se terminent par une houppe soyeuse, de quelques centimètres de diamètre.

Nous verrons bientot d'autres espèces florales que l'on peut découvrir dans les Pyrénées-Orientales...

L’aspérule hérissée, Asperula hirta

L’asphodèle des Pyrénées, Asphodelus sphaerocarpus

L'aster des Pyrénées, Aster pyrenaeus

L’astragale des Pyrénées, Oxytropis pyrenaica

La benoîte des Pyrénées, Geum pyrenaicum

Le camérisier des Pyrénées, Lonicera pyrenaica

La céraiste des Pyrénées, Cerastium pyrenaicum


Le chardon fausse-carline, Carduus carlinoides

Le couscouil, Molopospermum peloponnesiacum

Le daphné camélée, Daphne cneorum

L'edelweiss, Leontopodium alpinum

L’endressie des Pyrénées, Endressia pyrenaica

L’érodium de Manescaut, Erodium manescavi

Le galéopsis des Pyrénées, Galeopsis pyrenaica


- LE GENET HERISSE ou GENET EPINEUX :


Le Genêt hérissé ou Genêt très épineux porte le nom scientifique de Echinospartum horridum. Il fait partie de la famille des Fabacées, endémique des Pyrénées et du Massif central.

La gentiane de Burser, Gentiana burseri subsp. burseri

La gentiane des Pyrénées, Gentiana pyrenaica

Le géranium cendré, Geranium cinereum subsp. cinereum

Le géranium d’Endress, Geranium endressii

La germandrée des Pyrénées, Teucrium pyrenaicum

La grassette à grande fleur, Pinguicula grandiflora

La grassette à longues feuilles, Pinguicula longifolia

Le grémil de Gaston, Buglossoides gastonii

L’ibéris spatulé, Iberis spathulata

L'iris des Pyrénées, Iris latifolia

- LE LIS DES PYRENEES :


Le lis des Pyrénées ou Lilium Pyrenaicum se trouve dans les Pyrénées-Orientales, en France. Le Lis des Pyrénées est une superbe plante à fleurs, en turban jaune, piquetées de noir, qui répand toutefois une odeur assez désagréable.


Le lychnis des Pyrénées, Petrocoptis pyrenaica

La jacinthe améthyste, Brimeura amethystina

- LA JASIONE VIVACE :


La jasione vivace est appelée aussi Jasione laevis. On la trouve dans les Pyrénées. La Jasione est une plante vivace, de petite taille (environ 30 cm de hauteur). Elle pousse par touffes, de façon étalée. Son feuillage est de couleur vert-gris et velu. Sa floraison a lieu de juin à juillet. Elle est de couleur bleutée. Ses fleurs sont sphériques et disposées sur des tiges rigides. La jasione vivace attire de nombreuses abeilles. Elle offre un large choix offrent un large choix d'utilisation : en massifs, bordures.

- LE PAVOT DES PYRENEES :


Le Pavot des Pyrénées, est appelé aussi Papaver Suaveolens.

La pédiculaire des Pyrénées, Pedicularis pyrenaica

La potentille blanc de neige, Potentilla nivalis

La potentille fausse-alchémille, Potentilla alchimilloides

La ramondie des Pyrénées, Ramonda myconi

La renoncule des Pyrénées, Ranunculus pyrenaeus subsp. angustifolius

La sabline pourprée, Arenaria purpurascens

La saponaire cespiteuse, Saponaria caespitosa

La saxifrage aquatique, Saxifraga aquatica

La saxifrage des Pyrénées, Saxifraga longifolia

Le séneçon à feuilles blanches, Senecio leucophyllus

Le séneçon à feuilles d’adonis, Senecio adonidifolius

- LA SOLDANELLE VELUE :


La soldanelle velue porte aussi le nom de Soldanella villosa. On la trouve dans les Pyrénées-Orientales.

- LA VALERIANE A FEUILLES DE GLOBULAIRE :


La Valériane des Pyrénées-Orientales, est appelée la Valériane à feuilles de globulaire ou la Valeriana pyrenaica. Elle aime s'implanter dans les fissures des montagnes et les éboulis et dans les roches calcaires

- LA VIOLETTE CORNUE :


La Violette Cornue appelée aussi "Viola cornuta", se trouve dans les Pyrénées Orientales, en France. La pensée cornue pousse aussi dans les régions alpines et subalpines des Pyrénées, à une altitude qui varie de 700 et 2 500 mètres. Sa floraison débute de juin à août. La plante produit des fleurs parfumées qui sont hermaphrodites. L'inflorescence est latérale et unique. La corolle est de couleur violette, parfois lilas. Elle compte cinq pétales étroits. La fleur présente un long éperon effilé, son stigmate a la forme d'un entonnoir. On la trouve dans les pâturages et les endroits rocailleux. Elle affectionne les sols calcaires. Elle se plait aussi en jardinière.


* LA XATARDIE OU XATARDIA SCABRA :


La Xatardie scabre ou Xatardia scabra pousse parmi la Flore des Pyrénées-orientales, en France.


- L'ACONIT (Plante Toxique) :


Une Plante très toxique dans les Pyrénées-Orientales 66 : Le randonneur de 75 ans a cueilli en haute montagne de l'Aconit, une plante mortelle, en pensant qu'il s'agissait d'une plante comestible. Avec sa femme, ils ont pensé qu'il s'agissait de couscouil, une plante comestible, généralement consommée en salade ou en omelettes. Mais ce que ce randonneur aguerri d'Alénya (Pyrénées-Orientales) a ramassé samedi lors de sa marche dans le massif du Canigou était très dangereux. De retour de leur promenade, le couple a cuisiné ce qui était en fait de l'aconit, l'une des plantes les plus toxiques d'Europe. L'homme de 75 ans est décédé quelques minutes après en avoir mangé tandis que sa compagne, du même âge, a été prise de nausées et de vomissements. Selon France Bleu Roussillon, elle a été hospitalisée à Perpignan et a survécu. Ses jours ne sont plus en danger, précise ce dimanche la radio. Dans son malheur, le couple a par ailleurs impliqué, sans le savoir, une autre victime. En effet, pendant leur balade, ils ont rencontré par hasard une autre randonneuse, à qui ils ont donné un peu de cette plante qu'ils pensaient goutteuse. Selon France Bleu, c'est une opération de secours qui a permis de la retrouver. Admise à l'hôpital de Perpignan, elle a été placée en observation. A ce stade, ses jours ne sont pas en danger. La gendarmerie a ouvert une enquête et une autopsie de la victime a été demandée, a-t-on indiqué de même source. Selon la Dépêche du Midi, le mois dernier, c'était une famille entière qui avait été gravement intoxiquée en Andorre après avoir mangé une plante toxique cueillie dans la montagne.Infos : Leparisien.fr, le 10 juin 2018



Munissez-vous d'un livre sur la nature pour reconnaitre certaines espèces et d'un bon appareil photo.
Mais "évitez de cueillir ces plantes et fleurs nécessaires à l'éco-système" sous peine de les faire, un jour, disparaitre à jamais.
Ce serait priver les Pyrénées Orientales de toute beauté naturelle...

P.S : De nouvelles photos seront rajoutées prochainement...Patience Amis Internautes.

Mise à jour le 11/06/2018

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-12/07/2018 - Tous Droits Réservés