LES PLUS BEAUX CHATEAUX
DU HAUT-RHIN
EN ALSACE
(68)

par "Marie51"



L'Alsace, dans le département du Haut-Rhin, est un département qui compte le plus de Châteaux forts, Châteaux et Ruines de Châteaux, en région Grand-Est, et offre aux touristes et visiteurs qui viennent découvrir l'Alsace, une foule de très beaux Châteaux à découvrir. Je vais vous en dévoiler quelqu'uns qui méritent toute notre attention et le détour, dans cette suberbe région qu'est le Haut-Rhin. Avec les guerres, bon nombre de ces Châteaux, Châteaux forts, Manoirs et Vestiges furent réduits à l'état de ruines. Mais d'autres, moins touchés, furent restaurés et aujoud'hui, de nombreux Châteaux se visitent. Certains de ces Châteaux proposent aussi la location de salles pour vos évènements familiaux ou professionnels (mariages, départ en retraite, fiançailles, séminaires).


- LE DOMAINE DE BEAUPRE A GUEBWILLER (Hôtel-Restaurant) 68500 :


Le Château de Beaupré est un château bâti à Guebwiller, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. C'est aujourd'hui devenu un bel hôtel-Restaurant.
Coordonnées par GPS :47° 54' 30" Nord, 7° 12' 39" Est



- LE CHATEAU DE BILSTEIN A RIQUEWHIHR - 68340 (Ruines):


Le Château de Bilstein est un château bâti à Riquewihr, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. La construction du Château de Bilstein date du XIIe au XIVe siècle. Ce château a été détruit en 1636. Le Château du Bilstein est aujourd'hui complètement en ruines. Il est doté d'un donjon de forme carée,du XIIe siècle. Le Château du Bilstein est devenu la propriété de l'Etat. Le Château du Bilstein Aubure, est appelé le Château de Bilstein Alsacien à ne pas confondre avec le Bilstein Urbeis, qui se tient à 757 mètres sur la pointe Nord-Est du Schlossberg, à Riquewihr. Le Château de Bilstein est classé aux M.H. depuis le 6/12/1898.
Adresse : Château de Bilstein 42 Route de Sainte-Marie-aux-Mines 68340 Riquewihr -
Coordonnées par GPS : 48° 11' 44" Nord, 7° 16' 12" Est



- LE CHATEAU DU BLOCHMONT A KIFFIS - 68480 (Ruines):


Le Château du Blochmont est un ancien château fort bâti à Kiffis,dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Le château se situe à 575 mètres d'altitude, dans le Jura alsacien. La forteresse apparut en 1271. Elle fut occupée par les Sires d'Eptingen, vassaux des Comtes de Ferrette et de par l'Evêque de Bâle. Le 18/10/1356, le Château du Blochmont fut détruit par un violent tremblement de terre. Dès 1357, le château est relevé. Les seigneurs d'Eptingen vont soutenir les Habsbourg contre l'Evêque de Bâle. En représailles, le Prélat fit assiéger le Château du Blochmont qui tombera au bout de 4 jours. Le Château du Blochmont sera entièrement démoli. Les ruines du Château du Blocmont servirent de carrière de pierre, pour construire une ferme, se trouvant à proximité. Il ne reste encore debout qu'un pan de mur, aujourd'hui, perdu dans l'enchevêtrement des ronces du Château du Blochmont.
Coordonnées par GPS : 47° 26' 28" Nord, 7° 21' 28" Est



- LE CHATEAU DE BOLLWILLER A BOLLWILLER - 68540 (IMP Papillons Blancs):
de Rauenstein
CC BY-SA 3.0

Le Château de Bollwiller est à Bollwiller, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Le Château de Bollwiller est inscrit aux M.H. depuis 2007. Le Château de la Famille de Bollwiller, est cité au XIIe siècle. Le Château est attesté en 1354, pour la première fois. Le Château actuel se composait de deux parties dont la plus ancienne, au nord, datait du milieu du XVIe siècle ; en 1599, Rodolphe de Bollwiller l'agrandit vers le sud, ajoutant une seconde tourelle d'escalier. Au 1er étage, une galerie fut bâtie derrière la façade des 2 corps de bâtiment, avec un plafond à caissons. Le Château de Bollwiller devint la propriété de Reinhold de Rosen, en 1649. Ses communs furent rajoutés en 1738. Au début du XIXe siècle, le château est racheté par des industriels qui construisirent une filature, à l'emplacement des communs et des magasins. D'après le plan cadastral de 1839, le Château était entouré de douves remplies d'eau. Ce n'est qu'au XIXe siècle que les douves du château seront comblées. Le Château de Bollwiller sera racheté, en 1926, par KST, une société privée d'exploitation de mines de potasse. En 1961, le Château de Bollwiller est racheté par l'Association les Papillons Blancs qui en fait, un I.M.P. (Institut Médico-Pédagogique pour Handicapés Mentaux). Le Château de Bollwiller est classé aux M.H. depuis le 19.11.2007.
Adresse : Château de Bollwiller -IMP Papillons Blancs- Avenue du Château à Bollwiller 68540
Coordonnées par GPS : 47° 51' 44" Nord, 7° 15' 37" Est



- LE CHATEAU DE BUCHENECK A SOULTZ-HAUT-RHIN - 68360 (Musée) :


Le Château de Bucheneck est un château bâti à Soultz-Haut-Rhin, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. C'est devenu un Musée. Il est inscrit aux M.H. depuis 2004. Le Château existait déjà au XIIe siècle. Plusieurs familles nobles, ainsi qu'à l’évêque de Strasbourg, en ont été propriétaires. Puis il est devenu la résidence du bailli. Vendu comme bien national à la Révolution, le Château de Bucheneck change plusieurs fois de propriétaires avant d'être racheté, en 1977, dans un état très délabré, par la commune de Soultz. Louis Wiederkehr, qui dirigera sa restauration, deviendra le conservateur du Château de Bucheneck, devenu le Musée historique municipal, ouvert au public, depuis septembre 1990. Le Musée présente notamment une section archéologique, une maquette de la ville, des salles consacrées à l'Ordre de Malte, à la communauté juive de Soultz, à la Famille de Heeckeren-d'Anthès, à l'illustrateur Robert Beltz, etc.
Coordonnées par GPS : 47° 53' 13" Nord, 7° 13' 39" Est



- LE CHATEAU DE BURRUS A HOMBOURG 68490 (Musée) :
Rauenstein
CC BY-SA 3.0

Le Château de Burrus est un château bâti à Hombourg, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Le Château de Burrus est devenu un Musée. Construit en béton armé tout comme la ligne Maginot qui date de la même époque (1930), cet édifice néo-gothique reprend les plans du château médiéval de manière « idéalisée » : le corps central est flanqué de quatre tours rondes ; le tout est crénelé et entouré d’un fossé d’eau : enfin l’accès se fait par deux faux ponts-levis. Il s’agit en réalité d’une étable très moderne à l’époque, qui pouvait abriter 150 vaches, avec abreuvoirs automatiques, fenil à l’étage, et 4 tours d’angles rondes destinées à l’ensilage des grains. Cette construction originale reflète la passion pour l’histoire et pour l’archéologie de Maurice Burrus, à la fois industriel et homme politique, mécène, philatéliste mondialement connu et collectionneur d’œuvres d’art. Les armes de la famille Burrus, en écu orné d’un taureau, figurent au-dessus des deux portes d‘entrée, accompagnées de la devise « Mille ans avant Milan, Burrus avait déjà mille ans ». Pendant la Seconde Guerre mondiale, le château de Burrus fut occupé par Karl Buck, Commandant le camp de Schirmeck. Il y fit travailler des prisonniers polonais. Aujourd’hui, la Famille s’investit dans la production de chocolat, après le rachat en 1968 de la Marque « Schaal » puis, plus récemment, des produits « Marquise de Sévigné ».
Coordonnées par GPS : 47° 45' 9,83" Nord, 7° 30' 15,27" Est



- LE CHATEAU BURRUS A SAINTE-CROIX-AUX-MINES - 68160 (Privé) :

CC BY-SA 3.0

Le Château Burrus appelé aussi le Château Lumière est un château bâti à Sainte-Croix-aux-Mines, dans le département du Hau-Rhin, en région Grand-Est, en France. La construction du Château Burrus date du 1er quart du XXe siècle. Le château est de style néo-baroque. Les architectes sont deux Alsaciens ayant fait leurs études à Stuttgart et à l'École des Beaux-Arts de Paris, Jules Berninger et son beau-frère Gustave Krafft. Le rez-de-chaussée est constitué de 8 pièces et d'un hall d'une grande superficie. Le hall présente des colonnes de styles ioniques et corinthiennes (tout comme la salle rouge) et est orné de faux marbres jaunes. Elle est au centre du château et s'ouvre sur toutes les pièces et sur tous les étages. La salle verte est parée de porte miroirs qui agrandissent considérablement la pièce. Elle est ornée d'un plafond peint d'un ciel légèrement nuageux. La salle rouge est la plus opulente, avec ses deux colonnes en faux marbre rouge, ses dorures au cuivre qui magnifie tous les détails du plafond, des portes et des murs couverts par endroits de tapisseries de soie satinée rouge. La salle en bois est, comme son nom l'indique, toute en bois du sol au plafond ainsi qu'une moitié de mur recouvert de tapisserie en carton repoussé. Un meuble de style renaissance trône fièrement dans la pièce.L'édifice fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis 19932. Il s'agit de la maison familiale de Maurice Burrus, industriel du tabac et grand mécène, construite en 1900. Durant la Seconde Guerre mondiale, le château est réquisitionné et transformé en un Centre de formation pour les Officiers S.S. Les éléments protégés aux M.H. sont le Château Burrus, la terrasse, la cloture donnant sur la rue et son portail, depuis le 2/01/1993. Le Château Burrus appartient à une société privée. C'est un château fermé au Public. Le Château Burrus est prévu de le restaurer.
Adresse : Château Burrus 74 rue Maurice-Burrus à Sainte-Croix-aux-Mines 68160
Coordonnées GPS : 48° 15' 45,5" Nord, 7° 13' 26,6" Est



- LE CHATEAU DE BUTENHEIM A PETIT-LANDAU 68490 (Motte Castrale):

CC BY-SA 4.0

Le Château de Butenheim est un château bâti à Petit-Landau, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Il ne reste que des ruines du Château de Butenheim (motte castrale). Il aurait disparu, soit à la suite de faits de guerre (Guerre de Trente Ans), soit en raison des inondations répétées du Rhin. Le hameau, appelé Saint-Martin, fut édifié à la fin du XVIIe siècle sur l'emplacement du cimetière de Butenwald : dès 1470 y avait été construite l'église Saint-Martin de Butenheim. Le Château de Butenheim abritait une seigneurie importante, passée entre les mains des Habsbourg au XIIIe siècle. En 1111, il aurait été le décor de l'assassinat de Otto, comte de Habsbourg, par Hesson de Usenberg, un noble de Brisgau. Vers 1335, le Château de Butenheim passe aux Hungerstein, vers 1423 aux Andlau. Il est endommagé en 1468 par les Suisses, ruiné pendant la guerre de Trente Ans, et ses ruines rasées en 1865. Le site a été fouillé en 1980. Il ne subsiste plus aujourd'hui, du Château de Butenheim et du village qu'un bosquet au milieu des champs, abritant quelques vestiges de murs et de circonvallations, entre le Rhin et la route D 468, au lieu-dit Altdorf, dans la commune de Petit-Landau.
Coordonnées par GPS : 47° 43' 53" Nord, 7° 31' 12" Est


* LA PORTE DE VILLE DE CERNAY OU PORTE DE THANN A CERNAY 68700 :
Thomas Bresson
CC BY-SA 3.0

La Porte de ville de Cernay est bâtie à Cernay, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Appelée la Porte de Thann, elle se situe dans une porte médiévale, classée aux M.H., le bâtiment s'intégrait dans les fortifications de la ville depuis le XIIIe siècle. Cette porte a été construite en deux temps. La Porte de ville de Cernay est classée aux M.H. depuis 1920.
Coordonnées par GPS : 47° 48' 35,79" nord, 7° 10' 23,46" est



* LE PALAIS DU CONSEIL SOUVERAIN D'ALSACE A COLMAR - 68000 (Tribunal de Grande Instance) :
de Manecke
CC BY-SA 3.0

L'ancien Palais du Conseil Souverain d'Alsace est un palais bâti à Colmar, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Il se situe 56 Grand-Rue et rue des Augustins. Il est la propriété de l'Etat. Le Palais du Conseil souvenrain d'Alsace a été construit en 1769. Un bâtiment médiéval a servi d'hôtel de ville, de 1459 jusqu'en 1698, où il sera affecté au Conseil souverain d'Alsace, plus haute juridiction de la province, mise en place par Louis XIV. Pendant le XVIIe siècle, il a servi plusieurs fois de logements à des hôtes de marque, en particulier au roi Louis XIV, en 1681 et 1683. Au cours des siècles, le Palais du Conseil Souverain d'Alsace a subi plusieurs modifications : la première fois, au XVIe siècle, entre 1577 et 1595 : il en subsiste un bâtiment de caractère Renaissance. La suivante a eu lieu de 1769 à 1771, en réutilisant les vestiges des bâtiments du XVIe siècle. Les deux chapelles voûtées superposées sont les vestiges du couvent des Augustins, en grande partie remplacé par la maison d'arrêt. Le Palais du Conseil souverain d'Alsace est classé depuis le 20.11.1998 aux M.H. C'est devenu le Tribunal de Grande Instance de Colmar.
Coordonnées par GPS : 48° 04' 32,7" Nord, 7° 21' 31,2" Est



- LE CHATEAU DE DAGSBOURG A EGUISHEIM 68420 (Ruines) :

CC BY-SA 2.0

Le Château de Dagsbourg est un ancien château fort bâti à Eguisheim, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. La construction du Château de Dagsbourg date du XIIe et XIIIe siècle. Les trois châteaux sont appelés dans les anciens titres, le Dagsbourg, le Wahlenbourg et le Weckmund. Ce dernier a été érigé au xiiie siècle et a probablement été construit par le duc Ulrich de Vaudémont, petit-fils de Gérard d'Alsace. Actuellement ils sont désignés sous le nom de Trois-Châteaux, die drei Exemer Schloesser. Le Wahlenburg, le plus ancien est connu depuis 1006. Il aurait fait l'objet d'un assaut, dès 1026, par le Duc de Souabe, Ernest II de Souabe. Le Dagsbourg était celui qui était le plus imposant des 3 et le moins ancien. Les Comtes d'Eguisheim sont les plus anciens seigneurs de la région. Descendants d'Etichon, ils ont dans leur lignée plusieurs maisons souveraines d'Europe. Il ne reste depuis que des ruines du Château de Dagsbourg. Le Château de Dagsbourg est classé aux M.H. depuis 1840. Les vestiges du Château de Dagsbourg sont la propriété de la commune d'Eguisheim.
Coordonnées par GPS : 48° 02' 21" Nord, 7° 16' 23" Est



-* LE CHATEAU D'ECHERY A SAINTE-CROIX-AUX-MINES - 68160 (Ruines):
Nanard68
CC BY-SA 3.0

Le Château d'Échéry est un château bâti à Sainte-Croix-aux-Mines, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Il est aussi connu sous le nom de château du Haut-Échery et au début de son existence, s'appelait le Château de Belmont. Cet ancien château fort était de style Médiéval. Il date du XIIIe siècle. On peut admirer les ruines du Château d'Echéry dans le Hameau du Petit Rombach. Le Château d'Echery a été classé aux M.H. le 6/12/1898 puis a été déclassé le 12/05/1932 en raison de son délabrement avancé. Le Château d'Echéry est en ruines. Il existe 3 Châteaux bâtis sur la commune de Sainte-Croix-aux-Mines, à découvrir : Château de Zuckmantel(Ruines), le Château d'Echéry et le Château de Burrus.
Coordonnées par GPS : 48° 16' 06" Nord, 7° 11' 47" Est


* LA TOUR DU FAUDE A ORBEY 68370 :
de Cham
CC BY-SA 2.5

La Tour du Faudé est une tour bâtie à Orbey, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. La tour initiale a été construite en 1891. Elle fut détruite, en juillet 1915, car elle servait à l'observation de l'Armée Allemande. Reconstruite, entre 1932 et 1934, la Tour du Faudé fut inaugurée le 19.08.1934. Elle est, à nouveau détruite, le 11.12.1944, lors de la libération d'Orbey. Reconstruite à l'identique, elle a été inaugurée le 15.08.2002. Depuis le sommet de la tour du Faudé on a une magnifique vue de tout le canton
Coordonnées par GPS : 48° 07' 38" Nord, 7° 09' 42" Est


-* LE CHATEAU DE FERRETTE A FERRETTE - 68480 (Ruines/Visite libre):
de MGaetan89
CC BY-SA 3.0

Le Château de Ferrette est un château fort bâti à Ferrette, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Le Château de Ferrette a été construit en 1100, sur un piton rocheux. Son premier propriétaire fut le Comte de Bar et de Montbéliard. Le Château de Ferrette est dans un bon état de restauration. Le Château de Ferrette est ouvert au Public et se visite. C'est l'un des châteaux les plus anciens châteaux d’Alsace, mentionné vers 1105. Surplombant la ville de Ferrette, il offre une vue sur le Jura et le Sundgau. Aujourd’hui en ruine, il est toujours entretenu et consolidé grace à l’aide financière de la Ville de Ferrette, du Département du Haut-Rhin et des Services des bâtiments de France. Deux parties du Château de Ferrette sont encore visibles : le château supérieur, partie la plus ancienne, qui comprend une tour d’habitation taillée dans la roche, une plateforme qui dévoile aux visiteurs un panorama exceptionnel, et le château inférieur, construit pour consolider les défenses du bâtiment, avec plusieurs de ses tours rondes. Vous pouvez visiter le Château de Ferrette "librement toute l’année" et les vestiges du Château de Ferrette.
Adresse : Château de Ferrette 68480 Ferrette Tél: 03 89 08 23 88
Coordonnées par GPS : 47° 29' 35,88" Nord, 7° 19' 05,88" Est


* LE MANOIR DE FLAXLANDEN A DURMENACH 68480 (Privé):
de MGaetan89
CC BY-SA 3.0

Le Manoir de Flaxlanden est un manoir bâti à Durmenach, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. La Construction du Manoir de Flaxlanden date de 1624 à 1694. Le manoir fut reconstruit, en 1694, sur la rive gauche de l'Ill, en réemployant les éléments d'un manoir plus ancien, qui s'élevait sur la rive droite jusqu'à son incendie. Il est inscrit partiellement aux M.H. depuis le 9.05. 1988 pour ses façades, ses toitures, sa cave en totalité et son escalier à balustres. Le Manoir de Flaxlanden Propriété de la commune.
Adresse : Manoir de Flaxlanden 15, rue du Château à Durmenach 68480
Coordonnées par GPS : 47° 31' 46,92" Nord, 7° 20' 13,12" Est


- LE CHATEAU DU FLECKENSTEIN A LEMBACH - 68510 :


Le Château du Fleckenstein est un château bâti à Lembach, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Cet ancien château fort a été bâti au XIIe siècle.Il est de style semi-troglodyte. Son premier propriétaire était le Baron de Fleckenstein. Le château de Fleckenstein, attesté en 1165 a été construit à partir du XIIe siècle, et ce fief est resté aux barons de Fleckenstein jusqu'en 1720. Au XVIe siècle le château du Fleckenstein. Il était partagé entre les deux branches des Fleckenstein. Les armes de Frédéric de Fleckenstein et celles de sa seconde femme, Catherine de Cronberg ornent la tour d'escalier. Le Château du Fleckenstein faisait partie des châteaux chargés de surveiller la route de liaison entre Bitche et Wissembourg. Il fut détruit en 1689 par le Général Melac, commandant les troupes du Baron de Montclar, sous Louis XIV. Le Château du Fleckenstein passera ensuite dans les mains de la Famille Vitzthum d'Egersberget. Puis, en 1812, les ruines seront rachetées par Jean-Louis Apffel; à nouveau, ils change de propriétaire et sera racheté, en 1812, par le Général Harty, baron de Pierrebourg. En 1919, il sera la propriété de l'État, puis en 1958, appartiendra au Syndicat d'Initiative de Lembach. Le Circuit des Quatre Châteaux invite les visiteurs, à inclure dans leur parcours, 3 autres sites fortifiés proches : le Château du Hohenbourg, le Château de Lœwenstein et la Wegelnburg (Palatinat).
Coordonnées par GPS : 49° 02' 41" Nord, 7° 46' 19" Est


* LE CHATEAU DE FREUNDSTEIN A GOLDBACH-ALTENBACH 68760 (Ruines/privé):
de Gzen92
CC BY-SA 4.0

Le Château de Freundstein est un ancien château fort bâti à Goldbach-Altenbach, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Sa construction date du XIIIe siècle, du XIVe siècle, du 2ème quart du XVIe siècle. Ce château a subi de nombreux bombardements. Il est privé, fermé au Public. Ses ruines sont classées aux M.H. depuis le 27/04/1922.
Coordonnées par GPS : 47° 51' 37" Nord, 7° 07' 11" Est



* LE CHATEAU DE GERLACHE A BIOURGES 68800 (Privé):


Le Château de Gerlache est un château bâti à Biourges, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Ne pas confondre avec le Château de Biourges en Belgique.
Coordonnées par GPS : ............


* LES FORTIFICATIONS ET LA PORTE DE GUEMAR A GUEMAR 68970 :

Les Fortifications de Guémar et la Porte Supérieure de Guémar sont bâtis à Guémar, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Les Tours d'enceinte datent du XIVe et XVIe siècles. Il y a aussi à voir la Tour Rousseau.
Adresse : Porte supérieure de Guémar - Rue du Maréchal-Lefèbvre à Guémar 68970
Coordonnées par GPS : 48° 11' 17" nord, 7° 23' 46" est Inscrit 1932


* LE CHATEAU DE GIGERSBURG A WIHR-AU-VAL 68230 :


Le Château de Gigersburg est un ancien château bâti fort à Wirh-au-Val, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. La construction du Château de Gigersburg date de 1296. Un château appartenant à la famille noble de Girsberg existait fort probablement, sur ce site de basse altitude, à la fin du XIIe siècle (1186 avec mention de Tietricus de Girsperg), une des branches de la famille ayant fait construire un second château, appelé Stauffen, sur le sommet situé plus en hauteur au sud-est. Le château de Gigersburg fait l'objet d'un siège de 23 semaines, décidé et conduit par le roi Rodolphe de Habsbourg, à la suite de l'assassinat de Siegfried de Gundolsheim (ancien écoutète de la ville de Colmar) ; cet homicide entraîne également la mise au ban de la famille de Girsberg. Commencé en 1289, le siège aboutit en février 1290 et conduit à la destruction du Château de Gigersburg, en 1291. Sa reconstruction fut autorise et favorisée, en 1296, par l'Evêque de Strasbourg, Conrad de Lichtenberg. En 1316, suite à des dissensions entre les 2 branches de la Famille de Girsberg, le Château de Gigersburg fut cédé aux Seigneurs de Ribeaupierre, ces derniers offrant le Château de Girsberg appelé aussi le Petit-Ribeaupierre, sur la commune de Ribeauvillé, en fief. La Famille de Girsberg devint alors vassale des Ribeaupierre et conserva le Château de Gigersburg, jusque vers le milieu du xve siècle. Le Château de Gigersburg aurait été à nouveau détruit, en 1422, par Smassmann de Ribeaupierre, allié à Hans von Lupfen-Hohnack, mais l'imprécision des sources fait que cette destruction pourrait concerner le Château de Stauffen. Au début du XXe siècle, le site, qui comprend encore quelques vestiges de murs selon Wolff (1908), fait l'objet de fouilles archéologiques amateurs (en 1902, mise au jour d'objets par le Fermier Valentin, occupant la ferme située à proximité) ou de terrassements (en 1908). Il existe 3 Châteaux sur la commune de Wihr : Château du Gigersburg (Ruines), le Château du Sonnenbourg et le Château du Staufen.
Coordonnées par GPS : 48° 03' 15" Nord, 7° 12' 23" Est


- LE CHATEAU DU GISBERG A RIBEAUVILLE - 68150 (Ruines):


Le Château du Gisberg est un château bâti à Ribeauvillé, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. C'est un ancien château fort, de style Médiéval, du XIIIe siècle. Le Château du Gisbert fait partie des trois châteaux à découvrir, se trouvant à Ribeauvillé. Ce sont les Seigneurs de Ribeaupierre qui firent édifier le Château du Gisberg, applé en premier Château de Stein (La Roche) et le firent reconstruire après un incendie occasionné par la foudre en 1288. En 1304, ils le donnèrent en fief à des vassaux, les Chevaliers de Girsberg dont il prit le nom. Les Girsberg restèrent propriétaires du château jusqu'en 1422. Mais une querelle survenant entre Guillaume de Girsberg et Maximin Ier de Ribeaupierre et Jean comte de Lupfen, le noble de Girsberg fut tué dans une attaque du fort, ce qui amena le retour des Ribeaupierre. Les Girsberg gardèrent le chateau jusqu’à leur extinction au XVe siècle. Le Château du Gisberg ne sera abandonné qu'au XVIIe siècle. Le Château du Gisberg est, en ruines, aujourd'hui.
Coordonnées par GPS : 48° 12° 13" Nord, 7° 18' 26" Est


- L'HOTEL DU GRAND-DOYENNE A GUEBWILLER 68500 (Musée/Se Visite)

CC BY-SA 3.0

L'Hôtel du Grand-Doyenné est bâti à Guebwiller, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. La construction de l'ancien Hôtel du Grand-Doyenné date de 1765. Le maître d'oeuvre était Beuque Louiset l'architecte était Ritter Gabriel-Ignace. Cette Maison canoniale fut entreprise par Beuque de 1765 à 1768 et achevée par Ritter. Elle porte le nom de Musée du Flovial depuis 1984. L'Hôtel du grand-Doyenné est devenu aujourd'hui le Musée du Flovial. Il est inscrit partiellement aux M.H. depuis le 15/02/1935 pour ses façades et ses toitures.
Adresse : Musée - Hôtel du Grand-Doyenné 1, rue du 4 Février à Guebwiller 68500
Coordonnées par GPS : 47° 54' 21,36" Nord, 7° 12' 54,99" Est


- L'HOTEL DE VILLE DE GUEBWILLER A GUEBWILLER 68500 (Mairie) :

CC BY-SA 4.0

L'Hôtel de Ville de Guebwiller est un hôtel de ville bâti à Guebwiller, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Il est de style gothique flamboyant. La construction de l'Hôtel de Ville de Guebwiller date de 1514 et sa cloche de 1719. Les façades et toitures du bâtiment principal, l'oriel, la tourelle d'escalier sont classés aux M.H. du 21/11/1975. Il existe aussi sur la commune à découvrir : les ruines du Château du Hugstein (à cheval sur la commune de Buhl), les Ruines du Château du Burgstall (En 1960, une partie des ruines furent découvertes lors de la construction d'une supérette, le Château de Neuenburg et le Château fort d'Angreth.
Coordonnées par GPS : 47° 54' 37,11" Nord, 7° 12' 35,19" Est


- LE CHATEAU DE GUTENBOURG OU CHATEAU DE JUDENBOURG A LE BONHOMME - 68650 :


Le Château de Gutenbourg appelé aussi le Château de Judeenbourg est un château, en ruine, bâti à Le Bonhomme, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Il ne reste du château qu'un pan de mur sur un piton rocheux. Les ruines du château se situent à 800 mètres d'altitude, sur le flanc Nord du village. Il fut construit, en 1162, pour le Seigneur de Hohnack, Gutenbourg ou Judenbourg. Le Château de Gutenbourg ou Château de Judenbourg dominait autrefois la route qui menait de l'Alsace à la Lorraine et prélevaient un péage. Les nobles de Gutenburg étaient cités comme vassaux des comtes d'Eguisheim puis de Ferrette jusqu'à la fin du XIIe siècle. Puis, le château passa dans les mains de la famille des Ribeaupierre, puis en 329, aux Habsbourg en 1329 qui le donnent en fief aux Ribeaupierre. Les Ribeaupierre le confient en arrière-fief à la famille lorraine d'Aveline de 1329 à 1441. En 1372, la veuve du seigneur d'Aveline cède la moitié du château aux Ribeaupierre et l'autre moitié en 1441. Le château occupant un éperon rocheux permettait de surveiller les allées et venues des troupes lorraines qui passaient par le Col du Bonhomme. Au début du XVe siècle, le château revient à la famille Ribeaupierre, qui l'abandonne au XVIe siècle. Aujourd'hui, celui-ci est entièrement ruiné. En 1551, le Seigneur de Hohnack fit construire dans le village des fonderies d'argent dont les minerais proviennent de Sainte-Marie-aux-Mines. Aujourd'hui, il ne reste plus que des ruines du Château de Gutenbourg appelé aussi le Château de Judeenbourg qui fut détruit, en 1639, par les Suédois.
Coordonnées par GPS : 48° 10' 24" Nord, 7° 06' 51" Est



- LE CHATEAU DE HAGUENECK A WETTOLSHEIM 68920 (Ruines):

CC BY-SA 4.0

Le Château de Hagueneck est un ancien château fort bâti à Wettolsheim, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. La construction du Château de Hagueneck date du XIIe siècle, XIIIe siècle, XVIe siècle. Les ruines du Château de Hagueneck sont classées aux M.H. depuis le 29/01/1923.
Coordonnées par GPS : 48° 34 8,16" Nord, 7° 16' 30,1" Est



- LE CHATEAU DE HARTMANNSWILLER A HARTMANNSWILLER - 68500 (Visite/Extérieurs):


Le Château de Hartmannswiller est un château fort bâti à Hartmannswiller, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Sa construction date de 1562 à 1718. Le Château de Hartmannswiller appartenait à la Famille de Waldner-Freundstein. Le Château de Hartmannswiller est devenu le siège de la Famille dont le village porte le nom (Johannes de Arthmannswihr et Hugo Dictus Medar de Harmanswihr). Il comporte une tourelle d'escaliers, des murs aux chaînes d'angle à bossages, et une tour d'angle à meurtrière, encore visibles. Le Château de Hartmannswiller est inscrit aux M.H. depuis 1988. Au XXIe siècle, le Château de Hartmannswiller n'est visible que de l'extérieur.
Coordonnées par GPS : 47° 51' 45" Nord, 7° 13' 08" Est



- LE CHATEAU DES HATTSTATT-SCHAUENBOURG A SOULTZBACH-LES-BAINS 68230 (Société Privée) :

CC BY-SA 4.0

Le Château des Hattstatt-Schauenbourg est un château bâti à Soultzbach-les-Bains, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Sa construction date des XIIIe, XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. A partir de 1275, une enceinte assure la protection du bourg. Une résidence est édifiée à l'emplacement le plus vulnérable de l'enceinte, dans son angle sud-ouest. Sa construction a été soit contemporaine de celle de l'enceinte, soit menée dans la foulée, le bâtiment étant mentionné dès 1289. L'édifice a subi par la suite de nombreux remaniements. Une première campagne se situe au 16e siècle : oriel, tourelle polygonale, décor intérieur. Dans la première moitié du XVIIe siècle, ajout d'un étage supplémentaire et de sa charpente sur le château qui comprend alors un corps principal ouest, prolongé d'une aile en retour d'équerre au sud. Les nouveaux propriétaires souhaitent transformer le Château des Hattstatt-Schauenbourg en hôtel pour curistes qui viennent profiter de la source d'eau minérale découverte en 1603. Au XVIIIe siècle, l'aile du château perd un étage et les percements sont intégralement repris. A cette époque, les bâtiments sont disposés en U autour d'une cour étroite. La fonction d'hôtel perdure jusqu'au XIXe siècle. En 1903, le Château des Hattstatt-Schauenbourg et les bâtiments attenants sont acquis par la congrégation des soeurs de la Divine Providence de Ribeauvillé en vue d'y aménager une maison de retraite. Ceci entraîne des aménagements intérieurs dans le château (escalier, chapelle) et la création d'un jardin dès le début de l'installation des soeurs. En 1970, il fut décidé de la construction de 2 bâtiments nouveaux abritant chambres et chapelle qui se substituèrent à des dépendances plus anciennes. Le bâtiment du réfectoire et la maison d'habitation, flanquant l'entrée, ont été maintenus en place. Le Château des Hattstatt-Schauenbourg appartient depuis à une Société privée. Il est fermé au Public.
Adresse : Château des Hattstatt-Schauenbourg 30, rue du Rempart à Soultzbach-les-Bains 68230.
Coordonnées par GPS : 48° 2' 11,17" Nord, 7° 12' 5,63" Est



- LE CHATEAU DU HAUT-RIBEAUPIERRE A RIBEAUVILLE - 68150 (Ruines):


Le Château du Haut-Ribeaupierre est un château bâti, à Ribeauvillé, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. C'était un château de style Médiéval. Sa construction date de 1084. 1084. Son origine remonte aux Comtes d'Eguisheim, propriétaires primitifs de la terre des Ribeaupierre. Il aurait été construit sur un ancien site romain. Connu sous le nom d'Altenkastel3, c'est Anselme de Ribeaupierre qui prend possession de ce château vers 1288. Au XIIIe siècle il figure sous le nom de Vieux-Château. Ce château a reçu la visite de l'empereur Rodolphe IV de Habsbourg en 1280 et 1284, puis à nouveau en 1286 pour un siège au cours duquel fut signé un traité important passé entre le roi de France Charles VII et le sire de Ribeaupierre4. Par ce traité, ce dernier s'engagea à tenir toujours le fort ouvert aux forces des rois de France. Vers 1368, Brunon de Ribeaupierre devient propriétaire du château. Vouant une haine féroce aux Anglais, il enferma dans son donjon le Chevalier John Harleston, qui avait eu le malheur de parader dans la région avec un sauf-conduit impérial, de 1384 à 1387. John Harleston ne sera libéré que contre une forte rançon et à la suite de fortes pressions de l'empire. À la fin du XIIIe siècle, le château devint une résidence des Ribeaupierre. Un autre prisonnier de marque sera enfermé dans le donjon du Haut-Ribeaupierre en 1477. Il s'agit de Philippe Ier de Croÿ (1435-1511), comte de Chinay, allié de Charles le Téméraire fait prisonnier par un Ribeaupierre à Nancy.Il ne reste que des ruines et un donjon restauré du Château du Haut-Ribeauvillé. L'ensemble des trois châteaux (Château du Girsberg, Château du Haut-Ribeaupierre et Château de Saint-Ulrich) est classé aux M.H.depuis 1841 et 1930. Cerné par les mauvaises herbes, le Château du Haut-Ribeaupierre, tombé en ruines, fait l'objet de consolidations.
Coordonnées par GPS : 48° 12' 23" Nord, 7° 18' 20" Est



- LE CHATEAU DU HOCHBERG OU CHATEAU DU TEUTSCH A WINGEN-SUR-MODER 68290 (Hôtel/Restaurant):

CC BY-SA 3.0

Le Château du Hochberg est un château bâti à Winden-sur-Moder, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Il est appelé aussi le Château Teutsch ou Château de Hochberg. Il est inscrit aux M.H. depuis 1996. Le Château du Hocherg est devenu un Hôtel-Restaurant.
Coordonnées par GPS : 48° 55' 36,49" Nord, 7° 21' 49,33" Est



* LE CHATEAU DE HOHENFELS A DAMBACH 67110 (Se Visite/Ruines):


Le Château de Hohenfels est un château fort bâti à Dambach, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Le Château de Hohenfels est de style semi-troglodytique. La construction du Château de Hohenfels date de la fin du XIIIème Siècle. Il est ouvert au Public et se visite librement.
Adresse : Château de Hohenfels, 67110 Dambach
Coordonnées par GPS : 49° 00' 11" Nord, 7° 36' 50" Est



* LE CHATEAU DE HOHENRUPF A MURBACH 68530 (Ruines):


Le Château fort de Hohenrupf est un château fort bâti à Murbach, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Ce château fort se situe sur le haut de la montagne dominait les villages de Murbach de Hohenrupf et de Lautenbach-Zell et son accès était presque inaccessible en raison de précipices entourant le domaine. Le château est édifié à la fin du xiiie siècle et cité pour la première fois vers 1293. Il est détruit une première fois par les troupes de Strasbourg et de Haguenau en 1423 puis une seconde fois pendant la guerre des Paysans en 1525. Ce château semi-troglodytique est construit sur un entablement de grès séparé de la crête par un fossé sec taillé dans la masse rocheuse. Le château était constitué de six niveaux et permettait de surveiller les voies d'accès vers la Lorraine. Il a sans doute été remanié au xve siècle. Aujourd'hui, il n'existe plus que des ruines du Château de Hohenrupf, sur le sommet de la montagne. Il a été construit, vers 1260, par l'abbé Berthold de Steinbrunn pour protéger le territoire de l'abbaye, lors de la Querelle des investitures.
Coordonnées par GPS : 47° 55' 29" Nord, 7° 09' 29" Est



- LE CHATEAU DU HOHLANDSBOURG A WINTZENHEIM - 68920 (Se Visite):

CC BY-SA 2.5

Le Château du Hohlandsbourg est un château bâti à Wintzenheim, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. C'est un château fort de style Médiéval. Sa construction date de 1279. C'était une forteresse. Le site était occupé depuis l'âge de bronze et la construction du Château du Hohlandsbourg, sur ordre du Prévôt de Colmar Siegfried de Gundolsheim, date de l'année 1279. Le site, situé à 620 mètres d'altitude permettait de surveiller Colmar et sa région. Dès 1281, les bourgeois de Colmar se révoltèrent et incendièrent le château avec l'aide du Grand Bailli Otton d'Ochenstein. Le Château du Hohlandsbourg passa alors sous contrôle d'Ensisheim, avant d'être donné, en fief, aux Ribeaupierre puis, aux Comtes de Lupfen en 1410 qui l'agrandissent. En 1563, le château est acheté par Lazare de Schwendi, grand général de l'empire, qui aurait rapporté le Tokay de Hongrie, en Alsace. Il agrandit le Château du Hohlandsbourg et adapta sa défense, par l'artillerie. L'Alsace devenue française à l'issue de la Guerre de Trente Ans, le Château du Hohlandsbourg accueillit des troupes qui le firent sauter, en 1637, de crainte de le voir tomber aux mains de l'Armée autrichienne. Le Château du Hohlandsbourg est classé au titre des M.H. par la liste de 1840. Le Château du Hohlandsbourg fut restauré en 1990 pour devenir un Pôle Historique et Culturel. En bon état de conservation et bien restauré, le Château du Hohlandsbourg est ouvert au Public et se visite. Les visites sont libres. Visites guidées à 4,50E
Adresse : Château du Hohlandsbourg - Route des Cinq Châteaux, 68920 Wintzenheim - Tél : 03 89 30 10 20
Coordonnées par GPS : 48° 03' 36" Nord, 7° 16' 09" Est



- LE CHATEAU DU HOHNACK OU PETIT HOHNACK A LABAROCHE - 68910 (Ruines/Se Visite):


Le Château du Hohnack appelé aussi le Petit Hohnack est un ancien château bâti à Labaroche, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Situé à 927 m d'altitude, il s'agit du second château bâti le plus haut d'Alsace, devancé par le Freundstein qui lui se trouve à 948 m d'altitude. Mentionné en 1079, il appartenait aux Comtes d'Eguisheim. Il ira ensuite dans les mains des Ferrette et des Ribeaupierre qui le récupèreront définitivement en 1437: Le fief relève alors de la maison des Habsbourg. Une garnison française prendra le château, en 1635, sous l'initiative du gouverneur français de Colmar et l'occupera jusqu'en 1654. Puis, en 1655, le Château du Hohnack sera démantelé suite à un ordre du roi Louis XIV. Le château fut ensuite vendu comme bien national, pendant la Révolution Française. Le Château du Hohnack en ruine fut donné par la suite, à la Société pour la Conservation des Monuments historiques d’Alsace, en 1886, par la Famille Golbéry, qui était propriétaire du château. Le Château du Hohnack appartient à la commune de Labaroche, depuis, mais il est toujours en ruines. Les visites sont libres.
Adresse : Château du Hohnack 68910 Labaroche Tel 03.89.78.22. 78
Coordonnées par GPS : 48° 05' 39" Nord, 7° 11' 03" Est



- LE CHATEAU DE HOMBOURG A HOMBOURG - 68490 (Golf):

CC BY-SA 3.0

Le Château de Hombourg est un château bâti à Hombourg, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Au XVIIe siècle, le Château de Butenheim fut abandonné. La Famille d’Andlau s’installa alors à Hombourg où elle fit construire un nouveau château. A cause de troubles dus à la Révolution, la Famille d’Andlau émigera à Bellingen, en Allemagne. En 1792, le Château de Hombourg fut pillé et incendié. Le Château de Hombourg appartiendra ensuite à la Famille Mérian de Bâle, puis, en 1820, ira à l’industriel mulhousien Nicolas Koechlin. Ce dernier fit construire une betteraverie ainsi qu’un pavillon de chasse dans le parc. Il fit également construire une ferme, visible de la route, pour l’exploitation de ses terres en bordure de la forêt de la Hardt. Il organisera des essais de plantation de mûriers puis de betteraves sucrières, les premières en Alsace (la 1ère production en 1829). La petite distillerie destinée à la production de sucre existe encore dans le jardin de la ferme. Vers 1850, le Comte de Maupéou hérite de la propriété. Le pavillon de chasse est agrandi. Il lui fait rajouter les ailes Nord, et au Sud, du château, en 1880 et 1901. Le Château de Hombourg sera, à nouveau remanié, au début du XXe siècle. En 1922, la Famille Burrus, un important producteur de tabac, rachète le Château de Hombourg et continuera l’exploitation du domaine. Il y a un parcours de golf, aujourd'hui, de rajouté, autour du Château de Hombourg.
Adresse : Château de Hombourg - Parcours de golf - 1 Rue du Golf, 68490 Hombourg- Téléphone : 03 89 26 10 67
Coordonnées par GPS : 47° 45' 10,67" Nord, 7° 29' 44" Est



* LE CHATEAU DU HOHENRUPF A LAUTENBACHZELL 68610 (Vestiges)


Le Château du Hohenrupf ou Château de Hohrupf est un ancien chateau fort bâti à Lautenbachzell, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France.
Il a été construit au XIIIe siècle, à 813 mètres d'altitude, sur un piton rocheux, au sud de Lautenbachzell. Le Château du Hohrupf a été édifié, de 1260 à 1285, pour Berthold de Steinbrunn, abbé de Murbach, pour protéger le territoire de l'abbaye lors d'attaques surprises.
Il était mentionné sous le nom de castrum Hohenroph, en 1300. On aperçoit encore les vestiges de son donjon carré. Le Château du Hohenrupf occupe un rocher de schiste, séparé du reste de la montagne, par deux fossés successifs.
L'espace est étroit et ne laisse la place qu'à un donjon de 10 mètres de côté. La basse-cour en contrebas emploie le premier fossé. Il reste peu de maçonnerie dans un appareil grossier lié au mortier épais. Les ruines du Château du Hohenrupf ne sont accessibles que par un sentier abrupt, qui était tout juste suffisant, pour le passage des chevaux. On y voit encore à l'emplacement de nombreuses galeries taillées dans le roc et une tranchée qui date de la Première Guerre mondiale. Vers 1311, l'abbé de Murbach inféode le Château de Hohenrupf au Chevalier Stoer, à condition qu'il fortifie l'ensemble et qu'il laisse une ouverture. En 1444, lors du passage des Armagnacs, dans la vallée, un prisonnier de marque fut emprisonné dans le donjon du Hohenrupf, par l'abbé de Murbach. En 1594, le Château du Hohenrupf passa en fief aux mains des Landenberg. Il est en ruines depuis. Il y a aussi les ruines du Château du Husenbourg à découvrir sur la commune.
Coordonnées par GPS : 47° 56' 28" Nord, 7° 09' 00" Est


- LE CHATEAU DU HUGSTEIN A BUHL A GUEBWILLER- 68500 (Ruines) :


Le Château du Hugstein est un château bâti entre Buhl et Guebwiller, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. C'est un ancien un château fort, construit de 1216 à 1236, pour Hugues de Rothenbourg, son premier propriétaire. Il servait à défendre l'entrée de la Vallée du Florival et l'abbaye de Murbach. En 1313, l'abbé Conrad Wiedergrun de Stauffenberg consacre la chapelle du château à la Sainte Croix et à Saint Benoît. L'abbé Barthélémy d'Andlau modernise le Hugstein au cours du XVe siècle en lui adjoignant notamment une tour-porte ornée d'une frise et dotée d'un pont-levis. Deux nouvelles tours sont également ajoutées au système défensif du château bien que son rôle principal soit résidentiel. Georges de Masevaux en continue la restauration mais meurt en 1542. Le château devient alors l'enjeu d'une querelle de succession entre Henri de Jestetten et son cousin Rodolphe Stoer de Stoerenbourg, abbé de Honcourt et capitulaire de Murbach. Ce dernier obtint finalement gain de cause mais le castel en souffrit. En 1598, le Château du Hugstein est touché par la foudre. Il servira au début du XVIIe siècle de prison, particulièrement pour les luthériens ou encore pour les sorcières dont on dit que certaines furent brûlées devant le château. Abandonné par la suite, il sert encore de refuge aux pauvres gens avant d'être finalement utilisé comme carrière de pierres. La pierre dont est construit le Château du Hugstein fut extraite du fossé qui l'entoure. Le donjon cylindrique de 10 m de diamètre est relativement rare en Alsace. La partie haute du donjon a disparu depuis l'époque où le site servait de carrière. Le logis principal devait comporter deux voire trois étages ce qui conférait au bâtiment une splendeur certaine. La clef de voûte de la chapelle mitoyenne est visible au musée du Florival à Guebwiller. L'ensemble défensif est constitué d'un rempart arrondi aux angles, en fait, c'est un leurre pour donner l'impression à l'assaillant que le Château du Hugstein était équipé de tours cylindriques. Il ne reste aujourd'hui que des ruines imposantes du Château du Hugstein.
Coordonnées par GPS : 47° 55' 15" Nord, 7° 11' 31" Est


* LE CHATEAU DU HUSENBOURG A LAUTENBACHZELL 68610 (Ruines):


Le Château du Husenbourg est un château bâti à Lautenbachzell, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France.
Avant le XVIIIe siècle, le Château du Husenbourg existait, à l'endroit où coule le torrent de Seebach, qui se jette dans la Lauch, sur un piton rocheux situé à 673 mètres, en amont du Hameau de Sengern, dont le nom du château était Husenbourg, qui appartenait à la Famille de Hus.
Il ne reste plus depuis qu'un amas de ruines dont les fondations d'un corps de logis. Il y a aussi à découvrir sur la Commune le Château du Hohenrupf (ou Hohrupf).
Coordonnées par GPS : 47° 56' 28" Nord, 7° 09' 00" Est


- LE CHATEAU D'HUSSEREN A HUSSEREN-LES-CHATEAUX - 68420 :


Le Château d'Husseren est un château bâti à Husseren-les-Châteaux, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Le Château d'Husseren est dans un bon état de conservation et bien restauré.
Coordonnées par GPS : 48° 2' 6,7" Nord, 7° 17' 33,59" Est



- LE CHATEAU DES IFS A KIENTZHEIM - 68240 (Privé):


Le Château des Ifs est un château bâti à Kientzheim, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. La construction du Château date de 1577. La demeure de nobles aurait existé au XIIIe siècle à l' emplacement du Château des Ifs actuel. En 1577, le chatelet fut bâti, dont il ne subsiste que la tourelle d'escalier, transformé aux XVIIIe et XIXe siècles. Entourée d'un mur d' enceinte, le Domaine des Ifs comporte, outre le châtelet, un passage d'entrée qui donne sur la cour, 2 dépendances et, au Sud du châtelet, un jardin agrémenté d'ifs, de magnolias et de haies de buis, limité par une belle balustrade en grès. Le Château des Ifs est privé, fermé au Public. Le Château des Ifs est inscrit aux M.H. depuis le 10.02.1999.
Adresse : Château des Ifs 6 rue Philippe-Aimé-de-Golbéry à Kientzheim 68240
Coordonnées par GPS : 48° 08,07' 07 Nord, 7° 17' 16,28" Est



- LE CHATEAU D'ISENBOURG A ROUFFACH - 68250 (Spa-Hôtel 5 Etoiles):


Le Château d'Isenbourg est un château bâti à Rouffach, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-est, en France.La construction de ce beau château date de 1800. L'origine d'Isenbourg: Si «bourg» signifie Château (Burg en allemand), Isen pourrait être dérivé d'Isis, la déesse égyptienne, symbole d'amour. Du haut de ses 225 mètres d'altitude, le Château d'Isenbourg qui fut une ancienne forteresse domine Rouffach, et offre un superbe panorama de la région. Le Château d'Isenbourg fut habité par le roi Dagobert II et son fils Sigebert. Le Château d'Isenbourg est devenu un Hôtel de classe 5 étoiles avec Spa. Le Château d'Isenbourg est un élégant château de 1800, transformé en un superbe Hôtel 5 Etoiles.
Adresse : Château d'Isenbourg - Hôtel 5 Etoiles - Rue de Pfaffenheim, 68250 Rouffach - Tel : 03.89.78.58.50
Coordonnées par GPS : 47° 57' 30" Nord, 7° 17' 54" Est



- LE CHATEAU DE KAYSERSBERG OU CHATEAU DU SCHLOSSBERG A KAYSERSBERG - 68240 (Visite libre):


Le Château du Kaysersberg appelé aussi le Château de Schlossberg est un château bâti à Kaysersberg, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. C'est un ancien château fort, de style Médiéval. Le début de sa construction date de la 1ère moitié du XIIIe siècle. L'enceinte du château a été bâtie durant le 1er trimestre du XIIIe siècle. Dominant la ville de Kaysersberg, le Château de Kaysersberg comporte un impressionnant donjon rond, encore rare à l’époque de sa construction, au XIIIe siècle, ce qui en fait l’un des plus vieux de la région. Le maitre d'oeuvre demeure inconnu. Le Château de Kaysersberg appelé le Schlossberg est en bon état de conservation et très bien restauré.Le village médiéval avait, à l’origine, un rôle de barrage des routes venant de Lorraine, ce qui lui valut une place stratégique dans la guerre de l’Empire contre les Ducs de Lorraine. Aujourd’hui, le Château de Kaysersberg a conservé plusieurs pièces que l’on peut visiter. Son imposant donjon a des murs de 4 mètres d’épaisseur. On peut aussi découvrir le logis seigneurial avec ses fenêtres en arc brisé, l’escalier qui permet d'accéder en haut du donjon, pour admirer la vue sur le village, les remparts et d’autres constructions. L’édifice a été consolidé et restauré par endroit. Le Château du Kaysersberg se visite librement. L'enceinte est inscrite aux M.H depuis 1995 et les ruines du Château de Kaysersberg ont été classées, aux M.H. depuis 1841.
Visite Gratuite: lundi au Dimanche de 9H 00 à 18H 00
Adresse : Château de Kaysersberg, 68240 Kaysersberg
Coordonnées par GPS : 48° 08' 25,63" Nord, 7° 15' 44,43" Est


-* LE CHATEAU DU LANDSKRON A LEYMEN - 68220 (Visite Gratuite) :
de Tharsice Demand
CC BY-SA 2.5

Le Château du Landskron est un château bâti à Leymen, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. C'est un ancien château fort, de style Médiéval. Sa construction date du XIIIe au XVIIIe siècle. Ses ruines sont accessibles et présentent du haut de son donjon historique, un superbe panorama franco-suisse des environs. Construit juste avant 1297, le Château du Landskron, à quelques mètres de la frontière Suisse, il avait une position stratégique importante, permettant le contrôle du Sundgau Oriental, du coude du Rhin et de la ville de Bâle. En 1462, le château est donné, en bailliage, aux seigneurs Reich de Reichenstein qui le feront agrandir et transformer en forteresse, en 1516, pour l'adapter aux armes à feu. Le 24/10/1648, par les Traités de Westphalie et de Münster, qui mettent fin à la Guerre de Trente Ans, les terres et seigneuries des Habsbourg, en Alsace, passent aux mains du roi de France. Après 1665, Vauban est chargé de restructurer la forteresse, alors que les autres châteaux forts alsaciens sont arasés, ou voués à l'abandon, voire à la destruction, à l'exception des Châteaux de Lichtenberg et de Lützelstein. Vauban y fait effectuer d'importants travaux de fortification, pour y accueillir une garnison militaire. Concurrencé par les places fortes de Huningue et de Neuf-Brisach, le Château est également utilisé, dès 1690, comme prison d'État. Les quelques prisonniers qui y ont été enfermés, jusqu'à la Révolution française, étaient, en majorité, des prisonniers incarcérés par lettres de cachet et des prisonniers politiques. En décembre 1813, au début de la campagne de France et à la fin des Guerres du Premier Empire, le Château du Landskron est détruit par les Autrichiens et les Bavarois à l'exception du donjon, qui fut sauvé, grâce à l'action du Curé de Hagenthal-le-Bas, qui convaincra le Général de Wrede, chargé de démanteler la forteresse, d'épargner le donjon du Château du Landskron, en témoignage de sa victoire. Toutefois, depuis cette date, le Château du Landskron était en ruine. En 1970, les propriétaires de l’époque y implantent une colonie de singes. Depuis 1984, le Château du Landskron appartient à l'Association binationale franco-suisse Pro-Landskron et fut, partiellement rénové, en 1996. Le Château du Landskron est aujourd'hui en bon état de conservation grace à sa restauration et se visite, gratuitement, toute l'année. Le donjon du Château du Landskron est de forme carrée. Il est ouvert au Public. Le Château du Landskron a été classé aux M.H. en 1923. Il y a aussi à découvrir sur la Commune de Leymen le Château du Waldeck.
Coordonnées par GPS : 47° 29' 18,14" Nord, 7° 29' 26,16" Est



- LE CHATEAU DE LA LEONARDSAU A BOERSCH 68530 :

CC BY-SA 4.0

Le Château de la Leonardsau appelé aussi le Domaine Léonardsau est un château bâti à Bœrsch et d'Obernai, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. La construction du Château de la Leonardsau date de 1899 à 1921. Le domaine a été racheté en 1896, par le Baron Albert-Louis-Eugène de Dietrich (1861-1957) qui fit construire le château actuel, en plusieurs étapes : la villa formant la partie centrale du château de 1899 à 1900, l'aile ouest de 1909 à 1910. En 1921 le château de la Leonardsau fut agrandi, lors du mariage de sa nièce, Mlle Oesinger, par l'aile Est (salle à manger du jardin). L'ensemble a été réalisé dans un style Renaissance avec de nombreux éléments de remploi. L'un des salons de la villa a été décoré par le peintre Charles Spindler, en 1902, dans un style influencé par l'Art Nouveau. L'architecte Louis Feine participa également à sa décoration intérieure. Le parc de 9 Ha, dessiné par le paysagiste belge Jules Buyssens, en collaboration avec le Baron, comporte des éléments d'un parc anglais, d'un jardin à la Française et des microcosmes de jardins italiens et japonais. Interventions de Edouard André dans le parc. Le Château de la Léonardsau fait l'objet d'une inscription à l'Inventaire supplémentaire des M.H. depuis 1986 et son parc depuis 1990. Il a été inscrit aux M.H en 1986 et 1990. Le Domaine de la Léonardsau (1899-1921), est situé sur le ban de Bœrsch et d'Obernai.
Coordonnées par GPS : 48° 28' 10,56" Nord, 7° 26' 35,23" Est



- LA LOGE MACONNIQUE DE COLMAR A COLMAR - 68000 (Association):


La Loge Maçonnique de Colmar est un temple bâti à Colmar, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Sa construction date du 4eme quart du XIXe siècle et 1er quart du XXe siècle. La loge maçonnique a été construite grâce aux fonds personnels de l'empereur Guillaume II. Le bâtiment carré comprend un avant-corps décentré vers la rue, et une tourelle d'escalier vers la cour. Les baies de grandes salles de réunion à l'étage et de l'escalier s'ornent de vitraux. Ces vitraux, de même que le décor sculpté et peint, reproduisent des symboles maçonniques. La Loge de Colmar appartient à une association. Elle est inscrite aux M.H. depuis le 9/02/2007.
Adresse : Loge Maçonnique - 37 ave. Clemenceau à Colmar 68000
Coordonnées par GPS : 48° 04' 54" Nord, 7° 21' 20" Est



- LE CHATEAU MAURICE-BURRUS A HOMBOURG - 68490 :


Le Château Maurice Burrus est un château bâti à Hombourg, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. La construction du Château Burrus date de 1930. Il est construit en béton armé comme la ligne Maginot. Il est de style néo-gothique. Le logis du château est flanqué de 4 tours rondes crénelées, entouré d'un fossé rempi d'eau. On pénétre dans le chateau par deux faux ponts levis. Le Château Burrus est en réalité une étable moderne pour son époque, qui abreuvait 150 vaches avec des abreuvoirs automatiques, un fenil a l'étage. Les 4 tours d'angles rondes sont destinées à l'ensilage des grains. Cette construction originale reflète la passion pour l’histoire et pour l’archéologie de Maurice Burrus, à la fois industriel et homme politique, mécène, philatéliste mondialement connu et collectionneur d’œuvres d’art. Aujourd’hui, la famille s’investit dans la production de chocolat, après le rachat en 1968 de la marque « Schaal » puis, plus récemment, des produits « Marquise de Sévigné ». Pendant la Seconde Guerre mondiale, le château est occupé par Karl Buck, commandant le camp de Schirmeck. Il y fit travailler des prisonniers polonais. Le Château Maurice Burrus est inscrit aux M.H. depuis 1993.
Adresse : Château Burrus 74 rue Maurice Burrus - 68590 Hommbourg
Coordonnées par GPS : 48° 15' 46" Nord, 7° 13' 26" Est



- LE CHATEAU DE MEYWHIR A AMMERSCHWIHR - 68770 :


Le Château de Meywhir est un château bâti au lieu-dit Im Schloss à Ammerschwihr, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Au pied du Massif Vosgien, parmi les vignes, il ne reste que la base du donjon carré de l'ancien château de Meywihr, construit en 1279. Ses vestiges sont inscrits aux M.H. depuis 1956. Il appartenait initialement à l'abbaye de Murbach mais il fut usurpé par les Comtes de Ferrette. Puis, il fut assiégé, vers 1279, par les sires de Ribeaupierre, à qui il échut en 1291 par jugement de Rodolphe de Habsbourg. Avant leur mise à jour à l'occasion de fouilles menées en 1959, les vestiges du Château de Meywihr, mamelon circulaire de 66 m de diamètre entouré d'un fossé, ont été considérés, en 1946, comme ceux d'un fortin de l'époque franque. Au centre du tertre formé par des débris du château les fouilles ont relevé la base d'un donjon carré de 8 m de côté, conservé sur moins de 2 m de hauteur. Constitués d'assises régulières de moellons en grès, calcaire et granit, les murs épais de + 2 m ont été dégagés jusqu'au deux assises inférieures qui constituent les fondations primitives. Les chaînes d'angle présentent un appareil soigné de pierres à bossages, dont le liseré situe sa construction à la fin de l'époque romane. Il est en ruines depuis le XIIIe siècle.
Coordonnées par GPS : 48° 07' 21" Nord, 7° 16' 52" Est



- LE CHATEAU DU MORIMONT A OBERLAG - 68480 (En cours de restauration):

CC BY-SA 2.5

Le Château du Morimont est un château bâti à Oberlarg, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Il date du XIIe siècle. C'est un ancien château fort de style Médiéval. Le Château du Morimont qui est mentionné pour la première fois en 1183, est attesté en 1271 quand le comte de Ferrette en fait oblation à l'évêque de Bâle Il est classé aux M.H. depuis 1841 (ruines). Le Château est détruit par le tremblement de terre de Bâle en 1356. Ce sont les Morimont, vassaux des Ferrette qui le firent reconstruire, dont Pierre de Morimont en sera le plus illustre seigneur. Celui-ci le transformera en une forteresse adaptée aux armes à feu. Après la mort de Jean-Jacques de Morimont, entre 1533 et 1538, la famille ayant des difficultés financières le vendra, en 1582, aux Comtes d'Ortenbourg Salamanca. Durant la Guerre de Trente Ans, le château est occupé, en 1632, par les Suédois puis il sera totalement détruit, le 2/04/1935, par les Français. En 1641, le roi Louis XIV en fera don à la Famille de Vignacourt qui le conservera jusqu'à la Révolution. C'est en juillet 1826, que le Château de Morimont entrera dans l'histoire du canton du Jura. Xavier Stockmar, Olivier Seuret, Auguste et Louis Quiquerez s'y retrouvèrent et ils firent le serment de « délivrer le Jura de l'oligarchie bernoise ». Cet acte fut le point de départ de la lutte qui menera, en 1979, à la création de la République et du Canton du Jura, 23e canton suisse. Le Château du Morimont servit ensuite de carrière de pierres, jusqu'en 1864, date à laquelle Auguste Quiquerez fera diriger des travaux de restauration. En 1870, la Famille Viellard, riches manufacturiers originaires de Morvillars, dans le Territoire de Belfort, achetèrent le domaine qui leur appartient toujours. La conservation du site est assurée par le Conseil Général du Haut-Rhin qui y fait effectuer des travaux de restauration, actuellement en cours.
Coordonnées par GPS : 47° 26' 44" Nord, 7° 12' 51" Est



- LE CHATEAU DE NEUENBURG A GUEBWILLER - 68500 (Ecole):

CC BY-SA 4.0

Le Château de Neuenburg est un château bâti à Guebwiller, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. La construction du Château de Neuenburg date du XVIIIe au XIXe siègle. Le premier château fut construit, de 1338 à 1342, pour le Prince-Abbé de Murbach K. W. von Murnhard puis il fut brûlé en 1637. Le nouveau château fut construit, de 1700 à 1718, pour Sylvain Golbery puis, par Peter Thumb pour le Prince abbé de Lowenstein. Golbery Sylvain fut le maître d'oeuvre et Thumb Peter l'architecte. En 1727, à la consécration de la chapelle, celle-ci brûla la même année mais fut reconstruite aussitôt. Le Château de Neuenburg fut reconstruit vers 1850, en conservant le plan des caves et certains éléments anciens. Actuellement c'est devenu une Ecole normale.
Adresse : Château de Neuenburg - 3 rue du Quatre Février à Guebwiller 68500
Coordonnées par GPS : 47° 54' 20,85" Nord, 7° 12' 53,96" Est



* LA DEMEURE OBERBRUCK DITE LE CHATEAU OBERBRUCK A OBERBRUCK 68290 :
de Scheurer Marie-Philippe ADAGP

La demeure Oberbruck appelé le Château Oberbruck, est bâtie à Oberbruck, dans le Haut-Rhin, en région Grand Est,
Adresse : Demeure dite Château d'Oberbruck 2 rue de Rimbach à Oberbruck 68290
Coordonnées par GPS : 47° 48' 36" Nord, 6° 56' 36" Est



- LE CHATEAU D'OLLWILLER A HARTSMANNWILLER - 68500 (Domaine Viticole):


Le Château d'Ollwiller est un château bâti à Hartsmannwiller, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. La construction du premier Château d’Ollwiller date du XIIIème siècle, pour les Comtes de Waldner, sur un domaine agricole et viticole, qui appartenait au Comte de Ferrette. Dagobert de Waldner, Lieutenant général du Roi, fit construire, au XVIIIème siècle, un superbe château où séjournèrent des hôtes importants de l’époque dont le roi Louis XV. En 1825, le Château d'Olwiller et son domaine furent rachetés par Jacques-Gabriel Gros, un important industriel dans le textile, qui fît transformer le domaine agricole, en une ferme modèle et un vignoble rénové. Le château fut détruit lors de la 1ère Guerre Mondiale durant la Bataille du Vieil Armand. Ce n'est qu'en 1925 que le Château d'Olwiller fut reconstuit. la Tourelle d'escaliers, les murs aux chaînes d'angle à bossages, la tour d'angle à meurtrière sont encore visibles. Le Domaine viticole et le Château d'Ollwiller appartiennent toujours à la Famille Gros, qui en assure la gestion et le développement, encore aujourd'hui. Le Château d'Ollwiller est l'un des 2 seuls châteaux à produire du vin en Alsace, sous la dénomination "Château". Le Château d'Ollwiller est inscrit aux M.H. depuis le 9/5/1988.
Coordonnées par GPS : 47° 51' 45" Nord, 7° 13' 08" Est



- LE CHATEAU D'ORSCHWIHR A ORSCHWIHR - 68500 (Ruines):

CC BY-SA 4.0

Le Château d'Orschwihr est un ancien manoir devenu un château, bâti à Orschwihr, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Il existait un manoir d'on l'origine remonte au XVe siècle. Les Andlau le tenait en fief jusqu'en 1524, puis cédèrent l'ensemble à Jean de Rixheim une famille noble. Vingt ans plus tard, le château est cédé aux nobles d'Erdmannsdorf, puis parviendra par mariage aux Truchsess de Rheinfelden. En 1722, le Château d'Orschwihr fut incendié, puis restauré. Ensuite, il passa entre les mains de Griset. Son dernier propriétaire fut François Willemann, Conseiller à la Chambre de compte des Evêques, qui renonça en faveur de son seigneur à ses droits. Vendu pendant la Révolution comme bien national, le Château d'Orschwihr et ses dépendances furent transformés en une exploitation agricole. Victime d'un nouvel incendie en 1934, il ne subsiste plus, aujourd'hui, que ses anciennes fortifications, les restes de 2 tours et son pont en pierre qui enjambe l'ancien fossé.
Coordonnées par GPS : 47° 56' 6,72" Nord, 7° 14' 4,2" Est



- LE CHATEAU DU PFLIXBOURG A WINTZENHEIM - 68320 (Donjon/Ruines/Se Visite):


Le Château du Pflixbourg est un château bâti à Wintzenheim, dans le département du Haut Rhin, en région Grand-Est, en France. Sa construction date de 1212 à 1219, pour Woelfelin de haguenau, Gouverneur impérial de Frédéric II de Hohenstaufen. C'est un ancien château fort qui date du XIIIe siècle. Il appartient à l'Office National des Forêts. En 1220, le château est appelé "Blicksberg". Il est donné à Frédéric de Schavenbourg, Ministériel de l'Empire. Puis, en 1276, il appartient au Bailli impérial Conrad Werner de Hattstatt. Son épouse décèdera au château le 23.09.1976. Puis, le château va changer plusieurs fois de propriétaires. Placé entre la Vallée de la Fecht et la plaine, le Château de Pflixbourg occupe une place stratégique importante, avec sa garnison. Il sera gravement endommagé, en 1446, dans le conflit des Hattstatt contre les Ribeaupierre, pour dominer l'Alsace centrale et ne sera plus habité dpuis. Il ne reste que des ruines dont son donjon de forme cylindrique haut de 23 mètres. Ce fut l'un des premiers donjons ayant cette forme en Alsace. Le Château de Pflixbourg a obtenu une première restauration, en 1864, puis une seconde en 1983 et, la dernière, a eu lieu en 2006. Visite libre.
Adresse : Ruines du Château de Flixbourg, 68920 Wintzenheim
Coordonnées par GPS : 48° 4' 2" Nord, 7° 15' 16" Est



- LE CHATEAU DE REICHENBERT A BERGHEIM - 68750 (Privé):


Le Château de Reichenbert est un château bâti à Bergheim, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Le Château de Reichenbert se situe au Beim Schloss, 4 route de Thannenkirch à Bergheim. Le Château de Reichenbert est inscrit aux M.H. depuis 1995. Le Château de Reichenbert est privé, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 48° 12' 52" Nord, 7° 20' 15" Est



- LE CHATEAU DE REICHENSTEIN A KIENTZHEIM - 68340 (Vestiges):


Le Château de Reichenstein est un ancien château bâti à Kientzhiem, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. La construction du château date du XVe, XVIe et XVIIe siècle. Le Château de Reichenstein servait, autrefois, de base, aux brigandages des Reichenstein. Près de Riquewihr existent encore les ruines du Château de Reichenstein (Castrum Richenstein) qui fut détruit en 1269 par Rodolphe de Habsbourg, à cause des brigandages exercés par ses possesseurs, les frères Giselin. Anouveau, en 1356, le Château de Reichenstein fut victime d'un séime. Au XIXe siècle, le château, poursuivi par la malchance fut victime, cette fois, d'un glissement de terrain. Ses vestiges appartiennent à la commune de Riquewihr. Les vestiges du Château de Reichenstein est inscrit aux M.H. le 7 décembre 1990. A partir du XIIIe siècle le domaine tomba dans les mains d'une famille noble, les Reichenstein mais ses membres se firent une mauvaise renommée de seigneurs-brigands. En 1269, afin de rétablir l'ordre et la sécurité, Rodolphe de Habsbourg, futur empereur d'Allemagne, assiègera le château de Reichenstein avec le concours des troupes de la ville de Strasbourg et de Colmar. Les seigneurs, les deux frères Gislin, furent condamnés à mort et pendus à un chêne, tout près du château, dont les vestiges et le donjon sont encore visibles. Après l'exécution des chevaliers, Rodolphe se rendit dans le village de Riquewihr où il partagea un verre de vin avec les habitants. Le lendemain, en rentrant à cheval avec son métayer de Guémar, Roldolphe proclama que le village de Riquewihr méritait d'être érigé en ville car, grâce à ce « diable de vin », il s'était fait tutoyer par les anciens du Conseil et ne voulait pas qu'on puisse lui reprocher de se faire aussi tutoyer par les paysans. La disparition du Château de Reichenstein devint, pour la ville, le point de départ, d'une période faste.
Adresse : Le Château de Reichenstein - 68 Grande Rue à Kientzheim 68340
Coordonnées par GPS : 48° 8' 9,81" Nord, 7° 16' 59,75" Est



- LE CHATEAU DU RIBEAUVILLE OU CHATEAU DU HAUT-RIBEAUPIERRE A RIBEAUVILLE - 68150 :


Le Château du Ribeauvillé appelé aussi le Château Bas des Ribeaupierre, est un château bâti à Ribeauvillé, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Le Château du Haut-Ribeaupierre ou Château de Hohrappolstein est l'un des 3 châteaux (avec le Girsberg et le Saint-Ulrich) qui dominent Ribeauvillé. Situé à 642 m d'altitude, il domine les deux autres. L'ensemble des 3 châteaux est classé aux M.H. depuis octobre 1841 et février 1930. Le Château du Haut-Ribeaupierre est le plus ancien château des Ribeaupierre puisque son existence est signalée dès 1084. Il doit son origine aux Comtes d'Eguisheim, propriétaires primitifs, de la terre des Ribeaupierre. Il aurait été construit sur un ancien site romain. Connu sous le nom d'Altenkastel, c'est Anselme de Ribeaupierre qui prend possession de ce château, vers 1288. Au XIIIe siècle il figure sous le nom de Vieux-Château. Ce château a reçu la visite de l'Empereur Rodolphe IV de Habsbourg en 1280 et 1284, puis à nouveau en 1286 pour un siège au cours duquel fut signé un traité important passé entre le roi de France Charles VII et le sire de Ribeaupierre. Par ce traité, ce dernier s'engagea à tenir toujours le fort ouvert aux forces des rois de France. Vers 1368, Brunon de Ribeaupierre devint propriétaire du château. Vouant une haine féroce aux Anglais, il fit enfermer, dans son donjon, le chevalier John Harleston, qui avait eu le malheur de parader dans la région avec un sauf-conduit impérial, de 1384 à 1387. John Harleston ne sera libéré que contre une forte rançon et à la suite de fortes pressions de l'empire. À la fin du xiiie siècle, le Château du Haut-Ribeaupierre devint une résidence des Ribeaupierre. Un autre prisonnier de marque sera enfermé dans le donjon du Haut-Ribeaupierre en 1477. Il s'agit de Philippe Ier de Croÿ (1435-1511), comte de Chinay, allié de Charles le Téméraire fit prisonnier par un Ribeaupierre à Nancy.Le Château de Ribeauvillé est, complètement en ruines, aujourd'hui. Il fait actuellement l'objet de consolidations.
Coordonnées par GPS : 48° 12' 23" Nord, 7° 18' 20" Est



* LE CHATEAU DE SAINT-LEON-PFALZ A EGUISHEIM - 68420 (Ruines) :
de Ralph Hammann
CC BY-SA 4.0

Le Château de Saint-Léon-Pfalz est un château bâti à Eguisheim, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. C'était autrefois le Château des Evêques de Strasbourg. La construction du Château Saint-Léon date de 200 au XIXe siècle. Il est de forme polygone. Le mur d'enceinte est classé aux M.H. depuis le 27/03/1903. Le Château de Saint-Léon-Pfalz appartient à une association.
Adresse : Château de Saint-Léon 4 Place du Château Saint-Léon, 68420 Eguisheim
Coordonnées par GPS : 48° 2° 33,73" Nord, 7° 18' 23,93" Est


- LE CHATEAU DE SAINT-ULRICH A RIBEAUVILLE - 68150 :

CC BY-SA 2.5

Le Château de Saint-Ulrich appelé aussi le Château du Grand Ribeauvillé est à Ribeauvillé, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Il est en bon état de conservation/bien restauré. C'est un ancien chateau fort de style médiéval, situé à 528 m d'altitude. Le Château de Saint Ulrich date du XIe siècle. Le nom actuel du site est dû à la chapelle dédiée à ce saint qui se trouve dans le château de Saint-Ulrich. Il fut du XIe siècle au XVIe siècle la principale résidence des Seigners de Ribeaupierre. Il est occupé militairement par Henri V du Saint-Empire qui s'en sert comme point d'appui dans sa guerre contre les Eguisheim. Il est rendu ensuite à l'évêque de Bâle qui le restitue aux Ribeaupierre. Anselme II de Ribeaupierre qui chassa les autres membres de sa famille du château,y soutint victorieusement deux sièges en 1287 contre Rodolphe IV de Habsbourg, roi d'Allemagne et en 1293 contre le roi Adolphe son successeur. Une criminelle célèbre, Dame Cunégonde d'Hungerstein, née Billing de Willsperg, fut enfermée au XVe siècle, durant 20 ans, dans le donjon et tenta de s'en échapper, avec la complicité du guetteur. Elle était accusée d'avoir étranglée, en 1487, Guillaume de Hungerstein, son mari, vassal des Ribeaupierre, établi à Guebwiller. C'est un château qui possède une belle architecture militaire du Moyen-Age, avec un donjon érigé au XIIe siècle et un logis avec sa cheminée du XIIe siècle. Au XIIIe siècle, la salle des chevaliers était décorée de 9 belles fenêtres, de style roman, que l'on peut encore apercevoir. À la même époque, vers 1435, fut érigée la chapelle consacrée à Saint-Ulrich, Evêque d'Augsbourg. La Famille des Ribeaupierre, quitta le château au XVIe siècle, pour un autre château, de style Renaissance (devenu le Lycée de Ribeauvillé). Plus tard, le Château de Saint-Ulrich fut démantelé durant la Guerre de Trente Ans. Le Château de Saint-Ulrich a été classé aux M.H., depuis 1841.
Coordonnées par GPS : 48° 12' 9,72" Nord, 7° 18' 18,72" Est


- LE CHATEAU DU SCHLOSSBERG OU CHATEAU DE KAYSERSBERG A KAYSERSBERG 68240 (Vestiges):
Krzysztof Golik
CC BY-SA 4.0

Le Château Schlossberg appelé aussi le Château de Kaysersberg est un château fort bâti à Kaysersberg, dans le Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. C'est un château fort du XIIIe siècle, de style Médiéval. Sa construction a débuté dans la première moitié du XIIIe siècle. L'enceinte a été construite dans le 1er tiers du même siècle. Les ruines du Château Schlossberg ont été classées aux M.H. depuis le 1/10/1841. Les vestiges de l'enceinte, reliant le Château Schlossberg au système fortifié de la Ville de Kaysersber, ont été inscrits aux M.H. depuis le 18/09/1995.
Coordonnées par GPS : 48° 08' 25,33" Nord, 7° 15' 46,37" Est


- LE CHATEAU DE SCHWARZENBOURG A GRIESBACH-AU-VAL 68140 (Ruines/Se Visite)


Le Château de Schwarzenbourg est un ancien château fort bâti à Griesbach-au-Val, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Sa construction date du début de 1261 à 1262. Le village appartenait au Hattstatt en 1285, aux Hus en 1379, puis aux Rappolstein ou Ribeaupierre qui y introduiront la Réforme, en 1434. Le Château de Schwarzenburg, bâti en 1261 par l'avoué de l'abbaye de Munster, dépendait des évêques de Bâle depuis 1262. Il fut restauré vers 1500 puis détruit par les guerres du XVIIe siècle. Le Château de Schwarzenbourg a connu nombre de vicissitudes et changea plusieurs fois de propriétaires. La construction du Château de Schwarzenbourg a débuté, au printemps 1261, pour finir pendant l'an 1262. En 1401, délabré, le château passa aux mains des Beger de Geispolsheim qui le restaurèrent. Jacob Beger modernisa le Château de Schwarzenbourg de la fin XVe au début XVIe siècle. Avec l'extinction de la Famille des Beger, le château tombe en ruines et reste inhabité. Le château et la montagne sont achetés par l’abbaye le 14 décembre 1725, puis les ruines furent vendues comme bien national, en 1793. La Famille Hartmann rachète le château, au début du XIXe siècle et l'intégre, dans sa propriété en tant qu'élément de son parc. Pendant la Première Guerre Mondiale, elle a servi de bunker aux allemands. Griesbach-au-Val servit de poste d'observatoire, pendant la Première Guerre mondiale. Il ne reste depuis que des ruines du Château de Schwarzenbourg qui se visitent, librement. On accéde au Château de Schwarzenbourg par un chemin balisé, à partir du Château du Schrankenfels ou de l'entrée Sud de Munster.
Adresse : Château de Schwarzenbourg, 68140 Griesbach-au-Val
Coordonnées par GPS :48° 02' 10" Nord, 7° 10' 26" Est


- LE CHATEAU DU STETTENBERG A ORSCHWIHR - 68500 (Ruines):


Le Château du Stettenberg est un ancien château bâti à Orschwihr, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Deux châteaux forts existaient autrefois dans la commune. Le vieux château appelé Château de Stettenberg était situé en dehors du village dans le Vallon du Quirenbach. Ce château est aussi appelé ALTSCHLOSS. Il daterait du XIIe siècle. Au XIIIe siècle, il appartenait à la branche bâloise de la famille Mönsch. En 1375, le Château du Stettenberg fut pillé par les bandes d'Enguerrand de Coucy, alors qu'il appartenait à Hermann de Schœnau. Il se composait d'un donjon carré aux murs habillés d'un parement à bossage récupéré ensuite par les habitants des lieux. Des bâtiments annexes s'y trouvaient à proximité. Depuis cette date, le Château du Stettenberg tombe en ruine. Les ruines du Château du Stettenberg ont été rachetées, en 1522, par le village d'Orschwihr. Longtemps laissées à l'abandon, les ruines du Château du Stettenberg ont fait, récemment, l'objet d'une importante campagne de restauration.
Coordonnées par GPS : 48° 02" 15' Nord, 7° 09' 53" Est


- LE CHATEAU DE STOERENBOURG A MITZACH - 68470 (Privé/Ruines):


Le Château de Stoerenbourg est un château fort à Mitzach, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Il ne subsiste que peu de vestiges du Château Stoerenbourg : un mur bas à l'extrémité de la faille profonde de cinq mètres et creusée à mains d'hommes pour séparer le rocher, en deux parties, ainsi que des éboulis recouverts par la végétation. Le Stoerenbourg tire son nom de celui de la Famille les Stoer de Stoerenbourg, qui y vivaient dedans. C'était un ancien château fort de style médiéval, bâti au XIIIe siècle. L'accès au Château de Stoerenbourg s'effectue à pied en empruntant un sentier au départ du Domaine de Stoerenbourg. C'est une propriété privée, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 47° 52' 16" Nord, 7° 00' 18" Est


- LE CHATEAU DE WAGENBOURG A SOULTZMATT - 68570 (Privé):

CC BY-SA 4.0

Le Château de Wagenbourg est un château bâti au N°25 rue de la Vallée, à Soultzmatt, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Construit en 1506 pour la Famille noble des Stoer de Storenbourg, le Château de Wafgenbourg est racheté, au milieu du XVIe siècle, par Jacob Koerner de Soultzmatt. Puis c'est sa fille, qui fera transférer le château en dot, à la Famille Breitenlandenberg. Au XVIIIe siècle, une aile sera rajoutée au sud-ouest de l'édifice. Après la Révolution, le Château de Wagenbourg change plusieurs fois de mains, puis fut, finalement, racheté, en 1905, par une famille de viticulteurs. Le Château de Wagenbourg a une structure carrée et était, à l'origine, entouré d'un fossé. Le Château de Wagenbourg est inscrit aux M.H. depuis 1947. Aujourd'hui, le Château de Wagenbourg est privé, fermé au Public.
Adresse : Château de Wagenbourg - 25 rue de la Vallée à Soultzmatt 68570
Coordonnées par GPS : 47° 57' 33" Nord, 7° 14' 31" Est


- LE CHATEAU DE WAHLENBOURG A EGUISHEIM - 68420 (Donjon):

CC BY-SA 3.0

Le Château de Wahlenbourg est ancien château bâti à Eguisheim, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Les 3 châteaux étaient, autrefois, le Dagsbourg, le Wahlenbourg et le Weckmund. Ce dernier a été érigé au XIIIe siècle et a probablement été construit pour le Duc Ulrich de Vaudémont, petit-fils de Gérard d'Alsace. Actuellement, ils sont désignés sous le nom de Trois-Châteaux , die drei Exemer Schloesser. Le Wahlenburg, le plus ancien est connu depuis 1006. Il aurait fait l'objet d'un assaut, dès 1026, par le Duc de Souabe, Ernest II de Souabe. Le Dagsbourg et le Wahlenbourg étaient entourés d'un fossé particulier. Si l'on en croit une vieille légende, les Trois-Châteaux seraient l'un une source de feu, l'autre une source d'eau, et le troisième une mine d'or. Ailleurs on affirmait que les trois tours servaient de cadran solaire aux travailleurs de la plaine. A 11 heures, l'ombre du château couvrait complètement la façade du Dagsbourg, à 12H, celle du Wahlenbourg, à 13 H celle du Weckmund. A 3 heures, les Trois-Châteaux projetaient leur ombre, tout droit devant eux, sur la déclivité de la montagne. C'est dans le château (Castrum Egisheimiensis) qui est mentionné la première fois dans "la Bulle de la Rose" en 1049 que serait venue au monde Bruno d'Eguisheim, le fils du Comte Hugues IV d'Eguisheim et d'Heilwige du Comté de Dabo. Il ne reste du Château de Wahlenbourg que son donjon encore debout.
Coordonnées par GPS : 48° 02' 20" Nord, 7° 16' 23" Est


- LE CHATEAU DE WALBACH A WALBACH - 68230 (Privé):

CC BY-SA 4.0

Le Château de Walbach est un château bâti à Walbach, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. La construction du Château de Walbach date du XIVe,de la 1ère moitiédu XVIe, du XVIIe, et du XVIIIe siècle. C'est l'ancienne propriété des Guirsberg. La construction du Château de Walbach actuel date de 1946. Le Château de Walbach a été superbement restauré. Devenu privé, le Château de Walbach est privé, fermé au Public. Il est inscrit aux M.H. depuis le 14/10/1946.
Adresse : Château de Walbach - 1 rue du Château à Walbach 68230
Coordonnées par GPS : 48° 3' 52,46" Nord, 7° 13' 15,25" Est



* LE CHATEAU DU WALDECK A LEYMEN - 68220 (Ruines/Se Visite):
de Espirat
CC BY-SA 4.0

Le Château du Waldeck est un ancien château fort bâti à Leymen, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Le Château du Waldeck est une ancienne forteresse, du XIIe siècle, médiévale, en ruine, depuis. Le château appartenait, en 1149, à la Famille de Waldeck. Entre 1327 et 1342, le château appartenait à la Famille Vitzum mais il fut conquis par la ville de Bâle.
Il fut détruit, partiellement, par un séisme, le 18/10/1356 à Bâle et ne fut jamais reconstruit. En 1361, il redevient, à nouveau la propriété des Vitzum, qui l'ont reçu en fief des Habsbourg. En 1453, il est donné en fief, aux Reich de Reichenstein qui le conservèrent, jusqu'en 1648. En 1881, des fouilles furent entreprises, mettant à jour de nombreux objets déposés au musée de Bâle.
Coordonnées par GPS : 47° 29' 07" Nord, 7° 28' 31" Est



* LE CHATEAU DE WESSERLING A HUSSEREN-WESSERLING - 68470 (Musée du Textile):


Le Château de Wesserling est un château bâti à Husseren-Wesserling, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Le Château fut détruit au XVIIe siècle, puis reconstruit au 4ème quart du XVIIIe siècle, XIXe siècle, XXe siècle Le Château de Wesserling est devenu une usine textile dit le Château de Wesserling. La décoration intérieure fut remaniée de 1714 à 1717. Ce petit château fut vendu en 1757 à T. P. Desmarès, receveur des gabelles à Thann, qui fit réaménager le parc (plantation de l'allée de tilleuls, terrasses avec statues). En 1761 Jean-Mathias Sandherr de Colmar installe dans ces bâtiments une usine d'impression sur étoffes. En 1776, le château est détruit par un incendie, racheté par N. Risler qui le fait reconstruire en 1780. Par la suite les propriétaires vont changer plusieurs fois et l'usine s'agrandit tout le long du 19e siècle, avec la construction de nombreux bâtiments dans le parc. En 1802 construction de la 1ère filature mécanique d'Alsace, près de la rivière (détruite) , par l'architecte Rigaud, puis d'une 2e filature en 1807. En 1809 ajout d'un étage sur le château et de l'aile droite, par l'architecte Bouch, et de l'aile gauche en 1813. En 1826 l'usine emploie 2000 ouvriers sous la raison sociale Gros, Davillier, Roman et Cie. Plusieurs villas et maisons ont été construites dans le parc pour loger les cadres de la fabrique, les propriétaires occupant le château du XVIIIe siècle. En 1854 construction d'une chapelle protestante dans le parc, par l'architecte Joseph Langenstein. L'usine ayant été fermée par son dernier propriétaire, le groupe Boussac, l'ensemble de la proprété a été achetée en 1986 par le Conseil Général du Haut-Rhin, pour éviter le morcellement du parc. Dans un des bâtiments industriels, un Musée du Costume a été installé (1995), le Château de Wesserling et plusieurs bâtiments attendant une affectation et une restauration. Le Parc de Wesserling, cœur industrialo-artisanal économique de la Vallée de Saint-Amarin : étant le centre de beaucoup d'usines et d'entreprises artisanales, le parc comporte aussi un espace touristique, dont un Musée du Textile, 4 jardins et une ancienne manufacture. De plus, une ferme y a été installée, en 1860.
Coordonnées par GPS : 47° 53' 7,07" Nord, 6° 59' 57,88" Est



- LE CHATEAU DE WILDENSTEIN A KRUTH - 68820 (Ruines):


Le Château de Wildenstein est un château bâti à Kruth, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Le Château de Wildenstein est en ruines aujourd'hui. La construction du Château de Wildenstein date de 1312. Malgré son nom, le Château de Wildenstein se situe en aval de la commune, au sommet du Schlossberg, à Kruth. Le Château fort de Wildenstein est cité pour la 1ère fois en 1312 comme propriété du comte de Ferrette, bien qu'il se trouve sur le territoire de l'abbaye de Murbach. Son emplacement sur une moraine glaciaire qui domine la route du col d'Oderen vers la Lorraine en fait un excellent instrument de surveillance. Il est donné en fief à Pierre de Bollwiller et reste, entre les mains de cette famille, jusqu'en 1536. A cette date il est pratiquement en ruines et l'abbé de Murbach le rachète et le fait restaurer pour l'adapter aux armes à feu. Une chapelle est également construite à cette époque, dédiée à la Sainte-Croix. Au cours de la Guerre de Trente Ans, le Château de Wildenstein est pris et repris par les Suédois et les Français. Il fut détruit par les Suédois,en 1644. A la fin du XVIIe siècle, le Château de Wildenstein servit de carrière pour la construction de bâtiments des villages voisins dont l'église d'Oderen. Le château a été restauré. Le Château de Wildenstein est inscrit aux M.H. depuis le 18/02/1998.
Coordonnées par GPS : 47° 55' 54" Nord, 6° 57' 53" Est



- LE CHATEAU DU WINECK A KATZENTHAL - 68230 (Ruines/Visite libre):

CC BY-SA 3.0

Le Château du Wineck est un château bâti, au lieu-dit Wineck Schlossberg, à Katzenthal, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France.(Ne pas confondre avec le Château de Wineck à Dambach, au Nord de l'Alsace, dans le département du Bas-Rhin. Le Château du Wineck est un ancien chateau fort. C'est le seul château d’Alsace à être cerné par des coteaux de vignes, dont le célèbre grand cru Wineck-Schlossberg tire son nom. Construit vers 1300 par les Comtes d’Eguisheim-Dabo, il est cité dans les anales, en 1251, lorsque le Comte Ulrich de Ferrette donne ce château à l’évêque de Strasbourg. Tenu en arrière-fief par les Chevaliers de Wineck, Famille patricienne de Colmar, il devient au milieu du XIVe siècle, la propriété des Barons de Rathsamhausen, qui le conserveront jusqu’en 1828. La Famille de Gail en est propriétaire jusqu’en 1864. Composé au début de sa construction, d’un donjon et d'un modeste logis, le Château du Winech sera ensuite agrandi, au XIVe siècle, et entouré d’une muraille d’enceinte. Une seconde enceinte sera érigée pour délimiter la basse cour. Le Château du Winech comprend aujourd’hui, un rempart en fer à cheval. Coté face Nord, le donjon de 21 mètres se dresse, fièrement. La Société pour la Conservation des Monuments Historiques en Alsace l’achètera en 1866. Elle en est toujours propriétaire. La commune de Katzenthal a contracté, le 22 juin 2013, un bail emphytéotique de 19 ans avec la Société pour la Conservation des Monuments Historiques d'Alsace. Occupé durant 250 ans, le Château du Winech est cité comme « démoly » en 1502. Ce château, témoin de l’Histoire médiévale d’Alsace est restauré depuis 1972 par les Amis du Wineck, « Société pour la Restauration et la Conservation du Château de Katzenthal », qui l’ont tiré de l’oubli et sauvé de la destruction. Tous les soirs de 21H à 24 heures, le Château du Wineck est illuminé. Les Visites sont libres. Prévoyez de bonnes chaussures de marche !
Adresse : Château de Wineck, Ruines - 68230 Katzenthal
Coordonnées par GPS : 48° 06' 33,15" Nord, 7° 16' 41,16" Est



* LE CHATEAU DE ZUCKMANTEL A SAINTE-CROIX-AUX-MINES 68160 (Vestiges):


Le Château de Zuckmantel est un ancien château bâti à Sainte-Croix-aux-Mines, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand-Est, en France. Le Château de Zuckmantel est, en ruines, aujourd'hui. Il ne reste que des ruines du Château d'Echéry au Petit Rombach. En 1625, André des Bordes disparaît. Sa veuve et ses enfants obtiennent la jouissance du château dont Pierre Fournier énumère en 1634 la liste des biens faisant partie du château de Zuckmantel en y ajoutant la nomenclature des prés et des terrains qui ont en sont rattachés40. Cet acte est le dernier concernant le castel. Il ne semble pas avoir été détruit par les Suédois mais par ordre de Louis XIII en 1636 pour assurer le libre passage de ses troupes de France en Alsace. En 1761 Schoepflin écrit qu'à cette date on voit à Sainte-Croix-aux-Mines les restes d'un château largement détruit41. En 1774 les restes du château sont cédés par Pierre Fournier à Nicolas Aubry, régent d'école à Sainte-Croix-aux-Mines à charge pour lui de payer une redevance annuelle fixée à un rézal (de) de froment. Ce contrat fut ratifié le 19 vendémiaire de l'an XI, par le Conseil de Préfecture du Haut-Rhin, qui prit fin en 1839, le sieur Jean Baptiste Aubry ayant été autorisé, à cette date, de racheter la redevance annuelle. On apercevait encore, en 1815, les ruines du Château de Zuckmantel. Les pierres servirent ensuite pour construire les maisons des alentours. Le Château de Zuckmantel a été classé aux M.H. le 6/12/1898 puis déclassé le 12/05/1932, en raison de son délabrement avancé. Il existe 3 Châteaux bâtis sur la commune de Sainte-Croix-aux-Mines, à découvrir: le Château de Zuckmantel (Ruines), le Château d'Echéry et le Château de Burrus.
Coordonnées par GPS : 48° 16' 06" Nord, 7° 11' 47" Est


P.S. : La suite des photos manquantes des châteaux seront rajoutées, au fur et à mesure. Merci, Amis Internautes, de votre patience et de votre visite, sur le site gratuit de : www.mes-ballades.com


Mise à jour le 1/06/2022

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com12/07/2007-26/11/2021 - Tous Droits Réservés