LE VILLAGE DE RIQUEWIHR
(68340)

par "Marie51"



Aujourd’hui, je vous invite à découvrir, toujours en Alsace, le charmant village de Riquewihr (68340). Riquewhir se situe dans le département du Haut-Rhin,en région Grand-Est, en France. Il doit son nom à un riche propriétaire franc qui vécut au VIe siècle, ayant le nom de "Richo . Le village de Riquewhir date de l’époque romaine.





Le village de Riquewhir, pas très grand, puisqu’en 1999, il n’y avait que 1212 habitants, est pourtant connu dans le monde entier, tant il attire de nombreux touristes. En 2014, il compte 1 136 habitants. Le Maire de Riquewhir est Daniel Klack (2014-2020).








Planté entre trois collines, son climat relativement doux se trouve en plein cœur du vignoble alsacien et doit sa renommée grâce à sa présentation pittoresque et son architecture originale. Il faut aussi souligner l'acceuil chaleureux de ses habitants !








Le village de Riquewihr remonte aux VII et IXe siècles. Il surplombe la plaine d’Alsace et vous offre un superbe panorama sur le Rhin, passant des Alpes à Selestat.







Grâce à sa température clémente, la vigne y est reine. La Maison Hugel représente une des plus grandes maisons viticoles de Riquewihr.





Nous en avons profité pour nous promener dans ce charmmant vilage aux couleurs joyeuses et avons décidé d'y revenir ce mois-ci.





== QUE DECOUVRIR à Riquewhir == ??

- L'Ancien Château des Wurtemberg :

L'ancien château des Comtes de Montbéliard-Wurtemberg, date 2e quart XVIe siècle (1539). Il est classé aux M.H. le 23 février 1900. Il abrite désormais le Musée de la Communication à visiter.

- LE MUSEE DE LA COMMUNICATION :

C'est sur l'initiative des « Amis de l'Histoire des PTT d'Alsace » (Postes, diligences, telecoms) que le Musée a été créé. Il est installé dans l'ancien Château des Comtes de Wurtemberg. Il était désaffecté comme école en 1970-1971. C'est le seul musée de ce genre en France. On peut y voir de nombreuses pièces de l'histoire de la Poste en Alsace. Il a évolué pour devenir le Musée de la Communication en Alsace.

- L'ANCIENNE COUR DE L'ABBAYE D'AUTREY (1510) :

En 1579, le vigneron et bourgeois de Riquewihr, Melchior Strauss acheta aux chanoines augustins d'Autrey, près de Rambervillers (Vosges) cette cour mentionnée, 100ans plus tôt. Elle fut restaurée, de 1579 à 1581, par Antoine Muzat, un entrepreneur de Milan. L'année 1581 se trouve sur la porte de la tourelle et sur une pierre du chaînage d'angle, près de l'oriel. Le receveur ecclésiastique Jean Fehr s'y installa comme locataire. Cette tourelle monte de la cave aux combles, par un escalier à vis, suspendu. Sa voûte à huit nervures supporte une terrasse dont le garde-corps est orné d'un réseau de pierres constituant une véritable dentelle (Class aux M.H. 1990)

- L'ANCIENNE COUR DES EVEQUES DE STRASBOURG (1506):

La partie de l'ancienne cour de Strasbourg, porte la date de 1550, sur le linteau d'une baie à deux meneaux.

- L'ANCIEN HOTEL DE BERKHEIM :

L'ancien Hôtel de Berkheim, se situe au 37 rue du Général-de-Gaulle à Riquewhir. Sa construction date de 1523.

- LE DOLDER :

Le Dolder était la porte d'entrée de la ville de Riquewihr construite en même temps que la muraille au XIIIe siècle (en 1291). Elle servait à défendre la ville contre toute intrusion étrangère grâce à sa tour de guet installé sur le beffroi. Dolder signifie en alsacien « le point le plus haut ». Le beffroi a une hauteur de 25 mètres et a été construit pour impressionner l'ennemi grâce à l'aspect militaire de sa façade extérieure. Le côté tourné vers la ville donnait un aspect plus agréable grâce à ses poutres en forme de colombages et ses quatre étages qui étaient occupés par la famille du gardien. Le gardien devait assurer le guet et fermer la porte de l'entrée du village chaque soir et prévenir la population si quelque chose d'anormal se passait en donnant l'alarme. Il disposait pour cela d'une petite cloche sur le sommet du beffroi. Cette cloche a été fondue en 1842 et portait l'inscription « c'est la joie, c'est l'alarme que mon son produit. De jour j'annonce le vacarme et le repos de la nuit ». Le Dolder reste encore aujourd'hui l'emblème le plus remarqué dans la ville. L'intérieur du Dolder, autrefois habitation du gardien, abrite aujourd'hui dans trois de ses étages le musée local de l'art et de la tradition populaires. La tour abrite une collection d'armes du XVe au XVIIe siècle et divers outils et objets liés directement aux profession vinicoles. On y trouve également des documents et des souvenirs de familles ainsi que des ustensiles de l'époque dont l'usage a maintenant complètement disparu. Un coup d'œil le long du mur d'enceinte, à droite et à gauche du Dolder et le long de la Semme fait sentir son côté pittoresque, la solidité et l'importance de ces fortifications.

- LA PORTE HAUTE :

La Porte haute se trouve à quelques pas de la sortie ouest. En raison du développement des armes à feu, une seconde enceinte fut aménagée vers 1500 et destinée à renforcer les trois côtés les plus vulnérables de la ville (est, sud et ouest). L'emplacement était muni d'un pont-levis qui reste encore partiellement visible sur le mur extérieur du bâtiment, ainsi que le passage où se dressait une porte massive en bois à double battant. Installée vers l'an 1500, cette herse est l'une des plus anciennes d'Europe et est antérieure de quelques années à celle que l'on peut apercevoir sur la tour de Londres. Cette porte ainsi que les remparts et les bastions furent édifiés à la demande du duc de Wurtemberg. Les deux battants de la porte ont bravé les siècles. À la même époque, l'édifice est complété d'un profond et large fossé destiné à rassurer la population. Des tours défensives de l'enceinte construite en 1291, il ne subsiste que les tours des angles sud-ouest (tour Heller), au nord-ouest (la tour des Anabaptistes) et au nord-ouest la tour des Voleurs. La Porte Haute se trouvait au bas du village. Elle a été démolie au début du XIXe siècle en même temps que la tour Sud (appelée la Tour blanche).

- LA TOUR DES VOLEURS (Musée passionnant):


La Tour des Voleurs est une construction en forme pentagonale construite en 1550 et d'une hauteur de 18 mètres. À l'intérieur de la première pièce se trouve la chambre des tortures avec ses instruments authentiques. On y enfermait les malfrats. En 1484, les habitants demandèrent au seigneur de ne plus être enfermés dans cette tour et de la réserver aux étrangers. La tour blanche, aujourd'hui disparue, était destinée à y enfermer les détenus de Riquewihr. L'accès à la tour des Voleurs se fait par la cour des Juifs en escaladant le mur d'enceinte par un vieil escalier de l'époque. Le Musée de la Tour des Voleurs abrite des oubliettes d'époque avec sa salle de torture. Ele a été établie dans les anciens cachots de la ville.

- LE PUITS :

La construction du Puits date XVIe siècle. Il est en grès rose. Ce puits se situe entre les rues Hederich et du Général-de-Gaulle. Les montants de ce puits conservent de magnifiques sculptures.

- LE MUSEE HANSI :

Le Musée Hansi est consacré à Jean-Jacques Waltz dit Hansi et présente un ensemble de 150 pièces : lithographies, aquarelles, cartes postales, étiquettes de vins, affiches, livres, vaisselles. Il a été réalisé par des bénévoles de l'Association Les Amis de Hansi, rue du Général-de-Gaulle.

Mise à jour le 2/05/2017

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés