LA FLORE
EN HAUTE-SAONE
(70)

par "Marie51"


Marie51 vous entraine, maintenant, à la recherche de la Flore, dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. La Flore de la Haute-Saône se trouve dans les prairies, les marais, les étangs, les rivières et les forêts. Au cours des années 2000, l'association SMPM a effectué un inventaire de la mycoflore sur les terrils du Chanois et de l’Étançon. Elle y découvre 3 espèces rares telles que :

* LE CHAMPIGNON POSOLITHUS ARHIZUS :



Le Pisolithus arhizus est un champignon de la famille des Sclerodermataceae. Il est connu en Australie comme le « champignon crottin de cheval », à cause de son aspect et non de son habitat (sols sableux) . Le gel visqueux noir de cette espèce est utilisé comme un colorant naturel pour les vêtements. Le Pisolithus arrhizus est une composante majeure dans les mélanges de champignon mycorhizien qui sont utilisés dans le jardinage comme de puissants stimulateurs de racines.

* LE LACTARIUS FUSCUS :


Le Lactarius fuscus est un champignon qui appartient au genre Lactarius et l'ordre Russulales. Il fait partie de la Flore que l'on recueille en Haute-Sâone, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. Le Lactarius fuscus fut décrit, scientifiquement, par le mycologue Léon Louis Rolland, en 1899.

* LE STROPHARIA RUGOSOANNULATA :


Le Stropharia rugosoannulata est un autre champignon, qui pousse dans le département de la Haute-Saône, et fait partie de la flore,en région Bourgogne-Franche-Comté,en France. Il est plus communément connu sous le nom de Strophaire à anneau rugueux, de Strophère rouge vin, de « géant de jardin », de champignon de Bourgogne ...

Ces champignons démontrent l’intérêt de conserver ces terrils. Le 19 juin 2007, le conseil municipal de Ronchamp annonce officiellement la conservation du terril de l’Étançon ainsi que de la partie nord-ouest des terrils de la plaine du Chanois.


Dans les tourbières, se trouvent des plantes carnivores.


Le Nord-Est dla Haute-Saône est occupé par les landes, avec ses teres laisses à l'abandon. On y voit des genets à la fin du mois de Mai, évoilant un paysage superbe, avec leurs fleurs douleur or.

Dans la région de Champlitte;les pelouses sèches dévoilent, à l'arrivée du Printemps, sa floraison d'anénomes pulsatiles, aux couleurs violettes.

Le Nord-Est de la haute saône est dominé par de nombreux arbres :

* les chênes Sessiles
* les charmes,
* Les hêtres et
* Les érables


Au printemps, les sous-bois des forêts se colorent grace à l'arrivée de la Renoncule à tête d’or, des nivéoles (cousines des perce-neiges), des scilles (de famille de la jacinthe) et les magnifiques jonquilles.

Proche du Ballon de servance, dans les plus hauts massifs de la Haute-Saône, la végétation change :

* Les digitale spourpres apparaissent dans les clairières
* Les lauriers de Saint-Antoine renaissent
* le sous bois se couvre du chèvrefeuille des bois.

LA FAUNE EN HAUTE-SAONE :

Dans les massifs forestiers et les plaines, se trouvent de nombreux chevreuils et quelques sangliers.

Le Cerf, animal majestueux, à force d'être chassé, commence à disparaitre du paysage. Il n'occupe plus que quelques massifs au Nord de Saint-Loup.

C’est dans ces forêts que se rencontrent le cassenoix moucheté et le bec croisé ainsi que, rarement, la gelinotte et le grand coq de bruyère, deux oiseaux dont l’existence s’amenuise dans le département. Récemment, des chamois venus des Vosges sont également apparus dans ces forêts.

Dans les prairies, se trouvent les Mammifères comme :

* les vaches,
* les moutons,
* Les chevaux ...
* les chevreuils

Dans les prairies, se cachent de nombreux oiseaux, qui deviennent plus rares, les prairies étant dpuis remplacées par la culture du maïs. Durant les chaudes soirées d’été, vous entendrez le chant rythmé du râle des genêts.

La Haute-Saône accueille aussi une vingtaire de couple de Courlis cendrés.

Dans les prairies, vous découvrirez les busards qui aiment y nicher. Les mâles sont de tons blancs, les femelles sont brunes.

La Haute-Saône aussi possède quelques serpents et des lézards vivipares.

Dans les buissons, se cache l’alouette lulu, dont on surprend le chant.

Le lézard vert fuiera devant vous, à toute vitesse.

Parmi les insetes, vous découvrirez la célèbre mante religieuse, aux moeurs cannibales.


Mis à jour le 8/04/2017

Marie51

plantes carnivores..



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés