LA COURSE DE MOTOS
AUX 24H DU MANS
EN 2008

par "Marie51"



Pour vous donner une idée du monde venu assister aux 24 heures du Mans 2008, sachez qu'il y avait 83 700 personnes ! On n'attendait environ 120 000 spectateurs. C'est une baisse de 7% des spectateurs, due à plusieurs facteurs : une météo incertaine, les vacances scolaires, le prix d'achat du billet non négligeable et la baisse du pouvoir d'achat d'une bonne partie de la population.



La course automobile 2008 a été organisée par l'Automobile Club de l'Ouest (AOC) qui se réjouit cette année de n'avoir aucun incident grave à déplorer.

Il faut dénombrer le chiffre incroyable de 19 abandons. Nombreuses ont été les chutes provoquées souvent à cause d'un temps capricieux et d'une route mouillée. J'ai eu l'occasion d'assister à trois chutes assez spectaculaires, en voyant une moto soudain sauter en l'air, pour se retourner brutalement désarçonnant son cavalier, l'envoyant valser les quatre fers en l'air comme un pantin désarticulé, pendant que la foule se levait, en hurlant de frayeur.

Impressionnant ! mais dieu merci, rien de grave ! Les garçons qui sont depuis de nombreuses années habitués à ce genre de chute, se sont relevés rapidement et se sont précipités sur leur monture redevenue muette, n'attendant que leur motard pour repartir dans cette course hallucinante dont le bruit des moteurs finit par vous bercer dans la nuit…Un seul d'entre eux repartira sur une civière, sonné…

Da Costa a du ramener sa moto N°1 en morceaux à cause d'un lapin curieux, venu faire un tour soudain sur la piste à 3H 30 du matin ! Il sera aussi responsable de la chute de la Suzuki N°92.

Il faut rendre hommage aux Services de la Sécurité qui ont fait preuve de rapidité et prévenaient rapidement grâce à leur drapeau particulier, les motards suivants. L'Ordre de Malte cette année et la Croix Rouge étaient aussi représentées pour intervenir rapidement en cas d'urgence.

Durant plus de six heures, la moto N°99 s'est retrouvée en seconde position devant la N°1, bataillant d'arrache pied, grignotant chaque centimètre de la piste, férocement.

La fin de la course sera animée tour à tour, avec les motos N°110, N°4, N°3, N°10 ainsi que la Suzuki N°72 ; classée finalement 5è et 1ère dans la catégorie Superstock avant de laisser l'occasion de monter sur le podium.

Comble de malchance ou d'ironie, la moto N°18, sponsorisée par les Pompiers, va prendre feu durant la course !

La course de motos en pleine nuit offre aux spectateurs encore debout, venus les soutenir, un spectacle irréel…Les motos tournent à un train d'enfer. Celles-ci se penchent dans un mimétisme étonnant comme dans un ballet irréel.

Gimbert, en tête un moment, au 71è tour, sur sa GMT N°94, va devoir renoncer à la victoire à portée de la main, après avoir constaté une fuite d'huile dans son embrayage.

La Honda officielle N°55, mal préparée, ne finira pas son premier tour. Mazuecos, va envoyer la N°11 dans le décor, sous la pluie, après seulement 11 minutes de courses !

La victoire 2008 sera offerte dimanche 20 avril 2008 à la Suzuki N°2 grâce à Costes-Dietrich-Venezan et la seconde place sera attribuée à la moto N°1 de Philippe Lagrive-Da Costa ! Suzuki ne peut que se réjouir de cette nouvelle victoire, après un doublé remarquable en 2007. Lagrive, quand à lui, malgré 16 minutes de réparation et reparti en 8ème position, va réussir à s'offrir la 3ème place !

Trop amer à l'arrivée, Da Costa avec la moto N°1 n'a pas souhaité s'exprimer, impuissant à rattraper les 11 tours de retard au final. .

On ne peut qu'applaudir la victoire du SERT et le combat des 56 équipages venus se départager dans cette course d'endurance de la 31ème édition des 24 heures du Mans Motocyclistes 2008 et du spectacle passionnant qui nous a été offert durant ce long week-end !

20/4/08



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés