NOTRE ARRIVEE
AUX 24 HEURES DU MANS 2009(72)

par "Marie51"




Cette année, les 24H du Mans s’annoncent sous le soleil, contrairement, à la météo qui parait s'être trompée. Après la visite de quelques châteaux de la Loire, nous revoici revenus du Département Loir-et-Cher (41) à celui de la Sarthe (72), où nous commençons à croiser quelques motards.



La Sarthe, comme région, est magnifique avec ses immenses champs de colza qui s'étendent à l'horizon, ressemblant à d'immenses tapis d'or, sous le soleil.




Nous arrivons très vite en direction le virage de Mulsanne, indiqué par cette grosse montre, sur la place. Enfin, nous distinguons un peu plus loin, l’Hippodrome du Mans.





Première surprise cette année, le tramway vient jusqu’à l’entrée principale des 24H du Mans, déversant son lot de visiteurs, venus de toutes régions.



Très vite, nous apercevons les gilets jaunes fluorescents les nombreux bénévoles qui dirigent le public, en souriant.



Un agent d’accueil ira gentiment nous chercher le programme de la course, voyant que nous ne l'avons pas eu. Merci Msieur !



L’année précédente, nous avions du attendre plus d’une heure devant les caisses, pour obtenir nos billets. Cette fois-ci, nous arrivons vers 10H du matin pour les prendre. Ouf ! Il n’y a que 6 personnes en attente à faire la file ! Les prix sont affichés sur une affiche, au dessus de nos têtes, à la taille imposante.




Le camp parait immense bien qu’il y ait déjà plusieurs centaines de personnes d’installées. Les immenses tas de bois sec nous attendent, déjà. Ce qui nous permettra de nous réchauffer durant les longues soirées souvent plus fraiches. Nous allons commencer par délimiter notre emplacement, en attendant nos amis qui doivent venir nous rejoindre dans la journée.



Une fois notre emplacement quadrillé, il faut monter la toile de tente. Didier dirigera bravement ses pas sur l'énorme tas de bois, pour en ramener jusqu’à notre campement. Le tout avec le sourire ! Rien de tel qu’un retour à la nature pour vous transformer un homme surmené d'une grande ville en un véritable homme des bois, à l'air détendu !



Oh ! le beau feu ! Nous allons danser autour comme des sioux pour appeler la pluie !



Pour d'autres, la corvée de bois se fait en grimaçant !



Quelques campeurs se sont déjà installés leurs tentes. dans quelques heures, ce sera une veritable marée humaine qui va déferler dans la Concentration. Ici et là, apparaissent de belles motos rutilantes.





Quelques-uns trouvent des idées pour ramener leur bois sans trop d’efforts, grâce à leur moto qui traine les morceaux de bois, derrière elle. D’autres se serviront d’une palette montée sur roulettes pour tout transporter. Tiens, amusant ! Superman est venu aux 24H du Mans !




Au loin, comme perdue au milieu des nuages, apparaît la Grande Roue, déjà présente, l’année précédente et qui se mettra en mouvement que lorsque la foule sera suffisante.



Certains en profitent pour se promener dans le camp, à trois sur une moto, oubliant brusquement toute règle de prudence. Leur casque doit sans doute servir à décorer l'entrée de leurs toiles de tentes ?!





D’autres ont commencé à se déguiser et chahutent comme de grands gosses en nous faisant rigoler. J'en profite pour les mitrailler avec mon appareil photo, discrètement. Hé ! hé !



Pour la petite histoire, sachez que c'étaient nos voisins dans la Concentration. Le plus grand (j'ai oublié de demander son nom) vient aux 24 H du Mans depuis 26 ans ! Je ne sais ce qu'il a dit en plaisantant mais en deux secondes, je l'ai vu basculer sur l'épaule de son ami à la vitesse d'un éclair ! Pas question de ne pas immortaliser cette clé foudroyante du petit David contre le géant Goliath !



Nous irons ensuite découvrir le circuit et regarder les motards s’entrainer pour la course.





Les services de secours ne vont pas arrêter de se déplacer dans le camp pour de nombreuses interventions.



Cette année, il faut reconnaître qu'il y a eu de nombreuses améliorations. Des WC plus nombreux sont installés aux quatre coins du camp. Les allées ont été bitumées. Le passage emprunté par les visiteurs est recouvert de sable fin, ce qui est plus agréable pour marcher que de patauger dans la boue. Très vite le camp se remplit de monde ! Nous serons 90 000 motards en cette année 2009 !



Enfin, nos amis commencent à arriver au compte goutte mais sont bien présents ! Ouf ! Le groupe est complet et arrivera au camp sans encombre ni accident ! Comme d'habitude, François arrivera en dernier, sans se presser !

On va finir par le surnommer "Désiré" ce garçon ! Nous allons changer de page que je présente notre petit groupe venu tout droit de Champagne Ardenne et vous montrer quelques personnes sympas que nous avons croisées aux 24H du mans 2009. En attendant, admirez ce beau coucher de soleil !




PS : Patience, je vous prépare la suite de vos aventures aux 24H du Mans : La joyeuse bande de champardennais et quelques personnes bien sympatiques que nous avons croisées aux 24H du Mans 2009! Puis le 3ème article sera consacré à la course et aux motos !

18/04/09

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés