LES 24 HEURES DU MANS 2010(72)

par "Marie51"




Pour la troisième fois consécutive, nous nous sommes rendus en compagnie de nos amis, aux 24 Heures du Mans 2010, avec l'espoir qu'il n'y fasse pas trop froid et humide.



Et là, j'avoue avoir été agréablement surprise ! En effet, le temps est résolument ensoleillé avec un ciel bleu magnifique.



Nous avons pris l'autoroute pour plus de sécurité. Pas de chateaux prévus à visiter en amoureux. Ce sera pour plus tard...Quelques soucis de mécanique pour Philippe, vite réparés et quelques pauses bien méritées dans les relais prévus pour les motards par la Fédération Française des Motards et la Sécurité Routière.



Nous croiserons sur la route quelques motards qui, comme nous, se rendent eux aussi, aux 24 H du Mans. Echange de signes amicaux, sourires, la journée s'annonce dans une bonne ambiance.



Pendant que Didier ira chercher nos billets, j'en profite pour faire quelques photos de fleurs sauvages dont l'arome délicatement parfumé vient chatouiller agréablement le bout de mon nez.



Dès notre arrivée à la Concentration, je constate quels changements dans le camp. Des allées goudronnées; une meilleure installation des motards mieux organsiée mais moins de tas de bois, sans doute en raison du beau temps annoncé.



Voila, il nous restait plus qu'à retrouver Hugues, dans la Concentration, le premier arrivé, qui avait déjà posé les jalons pour délimiter notre campement. Nouvelle surprise, Hugues a même réussi à nous construire une petite cabane comme Robinson Crusoé, seul, sur son ile, imaginant j'en suis sure, nos yeux ronds de stupéfaction ! Effet réussi !



Chacun choisit sa place, puis commence à décharger les motos aussi chargées que des chameaux à la traversée du desert ! Devant le nombre de bagages déposés sur l'herbe, nous nous retenons de rire. Impensable et pourtant, nous avons réussi à emmener tout ce qui était prévu sans rien perdre en chemin. Pourtant, certaines fermetures-éclairs n'en menaient pas large ! Ce fut un miracle qu'elles n'éclatent pas !



Tous nos amis ne sont pas encore arrivés. Certains bossent encore en ce beau samedi. D'autres arriveront en fin de journée et d'autres que le lendemain.



Cette année, Thierry n'a pas emmené son fiston Jérémy. C'est l'année du Bac et celui-ci a décidé de rester étudier à la maison ! Nous aurons donc une pensée pour notre futur bachelier "Jérémy" dont la gentillesse et le sourire nous avaient tous conquis.

Une fois les tentes d'installées et le matériel de ranger, nous allons faire un tour sur la piste, pour voir les motos s'échauffer...Une chute spectaculaire de Ribalta nous fait frissonner d'effroi.



P.S : Patience,la suite et vos photos arrivent !

17/04/2010

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés