L'HOTEL DES INVALIDES
A PARIS
(75007)

par "Marie51"


EduardoVieira88
CC BY-SA 4.0

L'Hôtel des Invalides est un Hôtel qui se situe à Paris, dans le VIIe arrondissement, en France. L’Hôtel des Invalides fut construit à la demande du roi de France, Louis XIV, par l'édit royal du 24/02/1670, pour y abriter les soldats invalides de ses armées.


Aujourd'hui, l'Hôtel des Invalids, s'il accueille toujours des invalides, il accueille aussi la Cathédrale Saint-Louis des Invalides, des Musées et une Nécropole militaire avec le tombeau de Napoléon Ier.

C'est aussi le siège de Hautes Autorités Militaires, comme le Gouverneur Militaire de Paris, qui rassemblede nombreux organismes, dédiés à la mémoire des anciens combattants ou le soutien aux soldats blessés.

Cet immense complexe architectural, conçu par Libéral Bruand et Jules Hardouin-Mansart, est un des chefs-d’œuvre les plus importants de l'architecture classique française.

On accède à l'Hôtel des Invalides par les stations de métro : . Invalides,
. Varenne
. et La Tour-Maubourg.

Avant 1860, cet hôtel se situait dans le Xe arrondissement où étaient enregisté le décès des militaires.

À l'origine, certaines casernes étaient prévues, mais le roi Louis XIV préféra le projet de l'architecte Libéral Bruant qui consistait, en un grand bâtiment impressionnant avec une cour royale et une église.

Le bâtiment est double même s'il existe une continuité architecturale : la nef constitue l’église des soldats, le chœur, sous la coupole, étant qualifié d’église du dôme. En 1873, une grande verrière est installée, séparant les deux parties.

L'Hôtel des Invalides comprend :

. l'église,
. une manufacture (Confection des Uniformes et une imprimerie),
. un Hospice (« maison de retraite »)
. et un Hôpital militaire.

Les ateliers initiaux seront rapidement abandonnés pour en faire des chambrées supplémentaires.

L'Hôtel des Invalides, en tant que Panthéon militaire, est un lieu pour ceux qui sont morts pour la Nation Française. Depuis le retour des cendres de Napoléon aux Invalides en 1840, l’hommage national se déroule, en général, dans la cour d’honneur de l’Hôtel des Invalides. Il s’agit habituellement d’un hommage rendu aux soldats tués dans les combats mais de nombreuses personnalités civiles y ont été honorées après leur mort :

. le commandant Cousteau en 1997,
. Jacques Chaban-Delmas en 2000,
. Philippe Séguin en 2010,
. Stéphane Hessel
. et Pierre Mauroy en 2013,
. Dominique Baudis en 2014,
. Charles Pasqua en 2015,
. Michel Rocard en 2016,
. Simone Veil en 2017
. Jean d'Ormesson en 2017,
. Charles Aznavour en 2018
. Jacques Chirac en 2019.

Cette distinction officielle a également lieu pour les Victimes du Terrorisme, comme celles des Attentats du 13 Novembre 2015. (C'était la première fois qu'un hommage national était rendu à des civils anonymes), Xavier Jugelé et le Caporal Albéric Riveta, en 2017, ou d'Arnaud Beltrame, en 2018.

Par contre, les Familles des Victimes des Attentats, de janvier 2015, en France, ont refusé la cérémonie militaire, l'hommage ayant lieu à l’Elysée, à huis clos, loin des caméras.

La cérémonie de l'hommage national a lieu dans la cour d'honneur des Invalides. D'un côté de cette cour, sont alignés, au garde-à-vous, des détachements des 3 armées et la musique, de l'autre côté, les Civils.

La cérémonie, présidée par le Président de la République, comprend traditionnellement les phases suivantes :

. les Honneurs militaires puis la Revue des troupes par le Président de la République (qui est aussi le Chef des Armées),
. l'arrivée du cercueil recouvert du drapeau national français,
. la prise de parole des proches,
. l'éloge funèbre prononcé par le chef d'État,
. les honneurs funèbres militaires,
. le départ du cercueil
. et les honneurs aux drapeaux



Coordonnées par GPS : 48° 51' 23,7" Nord, 2° 18' 45,7" Est



Marie51



Retour



www.mes-ballades.com12/07/2007-26/11/2021 - Tous Droits Réservés