LES VIGNOBLES DE MONTMARTRE
A PARIS
(75018)

par "Marie51"



C'est en compagnie de Didier et Marcelle, mes amis de longue date, que nous partons à la découverte des vignobles de Montmartre, dans le XVIIIe Arrondissement de Paris pour découvrir un vignoble très particulier.





Nous passerons devant la Maison Rose de Maurice Utrillo. Né rue du Poteau en 1883, Maurice Utrillo est le fils de Suzanne Valadon (1867-1988) une acrobate et modele, encouragée par Degas, Toulouse-Lautrec et Renoir, à développer un puissant talent expressionniste.



Après un premier internement à Saint Anne, en 1900, sa mère l'initie à la peinture, sur les conseils des médecins. Aussi attaché au décor urbain que Valadon au portrait, Maurice Utrillo rompt avec la tradition paysagiste pour créer une poétique de la ville irisée de mélancolie.



L'essentiel de son oeuvre est une description détaillée des rues de Montmartre, animé d'un souci de perfection, dans le réalisme proche des peintres naïfs.

Malgré sa légende peintre maudit, il connait le succès à partir de 1919. Depuis 1955, Maurice Utrillo repose dans le cimetière Saint Vincent, entre sa mère et sa compagne Lucie Valore.

Les vignobles de Montmartre, bien connus des Parisiens, se situent rue des Saules exactement.



Perché sur la Butte Montmartre, l'un des quartiers les plus pittoresques de Paris, ce petit vignoble bien entretenu, l'un des deux existant à Paris, donne chaque année, du raisin qui, si la récolte est bonne, se transforme en environ 500 bouteilles de vin rouge Clos-Montmartre.



Les étiquettes sont dessinées par des artistes de Montmartre : bien que le vin ne soit pas d'une qualité exceptionnelle, les bouteilles sont vendues aux enchères, par caisses de six, à la Mairie du XVIII arrondissement, le jour de la Fête des Vendanges, qui donne lieu à de nombreuses festivités.



Nous poursuivons notre chemin. Les rues sont en pente et pavées. Donc, évitez les hauts talons et prévoyez de bonnes chaussures de marche!



J'en profite pour photographier cette maison ancienne que j'aperçois, à travers un rayon de soleil. Le printemps montre enfin le bout de son nez.



Le lierre qui recouvre ses murs doit lui apporter encore plus de charme et couleurs en automne.



Le petit train chargé de touriste a fini son périple dans Montmartre et revient à son point de départ. Comme vous le voyez, la ruelle est très étroite.



Nous passerons ensuite devant la maison de Rose de Rosimonde : une affiche de Jean Marais se trouve juste devant pour attirer notre attention.



Né en 1645, Claude de la Rose, dit de Rosimond, écrivain àses heures, est choisi pour succéder à Molière, dan sla troupe de comédiens du Roi,et comme lui, meurt en scène, à l'issue d'une représentation du "Malade imaginaire".





Depuis 1680, il possédait une maison de villégiature, entourée de cinq quartiers de terre labourable. Au XIXe siècle, la maison est aménagée en ateliers pour artistes. Auguste renoir en quête d'espace y loue deux pièces et l'anciene écurie. Puis lui succèdent Léon Bloy, Raoul Dufy, Suzanne Valadon, André Utter et Maurice Utrillo.





Quelques tableaux sont mis en exposition. Certains ont des couleurs vives, représentant la vie dans Paris.





Menacée de démolition pour vétusté en 1952, la plus ancienne maison de la Butte a été sauvegardée par la Société d'Histoire et d'Archéologie "le Vieux Montmartre" et transformée depuis en Musée en 1961.



Un peu plus loin, deux jeunes s'amusent à se photographier.



Ce quartier est bien agréable à visiter...Allez vous y promener, vous ne le regretterez pas !


Le 26/02/2009

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés