LE CIMETIERE DU PERE LACHAISE
A PARIS
(75020)

par "Marie51"



Bien connu des Parisiens, le Cimetière du Père Lachaise mérite le détour, pour de multiples raisons que je vais vous conter.

Cet endroit comporte en effet de nombreuses tombes, auréolées de mythes étranges, de mystère et d'histoires bien particulières, qui vont vous fasciner.

On raconte qu'il se passe des évènements très bizarres dans cet immense cimetière. Des messes noires, des actes de sorcellerie, et même qu'il s'y promenerait des vampires, les soirs de pleine lune !

Derrière ce qu'on raconte à voix basse, il y a aussi quelque tombes inhabituelles de gens célèbres, comme le tombeau considéré comme le plus vénal, celui de la Princesse russe, la Princesse Demidoff, décédée en 1818.

Avec ses milliers de tombes, le cimetière du Père Lachaise est un lieu incontournable, pour les chasseurs de fantômes, surtout lorsque l'un d'eux vous lance un défi.

C'est le cas de la richissime Princesse Strogonoff-Demidoff dont je vais vous conter l'histoire.

Cette héritière d'une famille aristocratique, propriétaire de mines d'or, d'argent , de cuivre en Asie centrale, aurait promis une forte somme à quiconque parviendrait à passer une année entière dans sa sépulture.

Ce challenge ne manqua pas d'en attirer plus d'un. Mais les services du cimetière, très terre-à-terre, n'ont pas jugé bon de donner suite aux candidats venus se présenter.

Néanmoins, quelques audacieux auraient quand même tenté l'aventure, sans parvenir au terme d'une seule nuit. L'un aurait succombé à une crise cardiaque, tandis qu'un autre serait, parait-il, devenu soudain fou.

Le Mausolée où repose le corps de la Princesse Strogonoff-Demidoff surplombe tout le cimetière, étant au centre du cimetière. C'est aussi l'un des plus anciens monuments funéraires du Père Lachaise.

L'histoire de ces malheureux candidats ressemble un peu au mythe sur les vampires. En effet, le fait de faire venir un individu durant un an, dans la tombe donne à penser que le but était d'attirer une victime pour lui voler son énergie vitale et reprendre vie.

Le Mausolée de la tombe de la princesse russe, est recouvert de marteaux de forge. On y distingue aussi des hermines, et d'autres animaux vivant sous terre. Les hermines et les marteaux sont représentés sur les bas reliefs, sur les parois. Ces symboles donnent à penser que le Mausolée était une sorte de temple, dédié aux forces souterraines.

Le petit temple qui abrite les cendres de la Princesse Strogonoff-Demidoff a été construit de façon à ne pas passer inaperçu dans cet ancien cimetière parisien. Sur son tombeau, on peut voir les chiffres suivants : le 8 avril 1818. Les trois "8" qui indiquent la date du décès de la princesse, représentent le chiffre fétiche des vampires. Comme le 666 est le chiffre attribué au Diable. C'est plus qu'étrange de trouver ces trois "8" en un lieu réputé pour être le repos d'un vampire.

Sur le catalfalque de la Princesse, on peut distinguer des armoiries de pierre. Sur la droite, une tête de loup, animal omniprésent. Quand aux écussons, ceux-ci sont situés à plusieurs mètres au dessus.

A chaques coins cardinaux, se trouvent une tête de loup car cet animal représentait la fourrure. En effet, la famille était aussi dans le commerce de la fourrure et des mines d'or.

Au centre du Mausolée se trouve un noeud. Il représente le noeud magique, reliant la Vie à la Mort. On a retrouvé des noeuds similaires en Grèce, appelés les noeuds d'Hérakles.

Il y a aussi 4 noeuds présents sur le tombeau. Le Mausolée présente aussi un rideau sculpté dans la pierre, pareil à un rideau de théatre.

Depuis la famille de la Princesse russe a été retrouvée, avec la répartition de sa forture, qui était énorme et leur fut remise. Bien que cette tombe soit sublime, on reste surpris en voyant son état d'abandon. Le tombeau de la Princesse Strogonoff-Demidoff est aujourd'hui, laissé à l'abandon, personne ne semble plus s'en préoccuper. Pourtant cette tombe, outre son histoire, est exceptionnelle avec ses écussons, sa loutre, le marteau de forgeron et la fourrure, représentés.

La légende raconte qu'un taximan, fut appelé un soir, à la sortie du cimetière du père Lachaise, pour venir chercher une femme tres belle, à 23H30. Les heures passant, l'homme dut ensuite ramener la dame au cimetière, aux environs de deux heures du matin. Mais son aspect extérieur a changé, son odeur devint putride. L'homme découvrira plus tard qu'il s'agissait de la Princesse Strogonoff-Demidoff...

Avouez que cette histoire vous a donné envie de découvrir ce cimetière célèbre dans Paris ? Alors voici les infos utiles pour vous y rendre !

Le Cimetière du Père Lachaise
75010 Paris
Tel : 01.55.25.82.10


28/2/2010.

Marie51








referencement gratuit




publicitate


referencement



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés