LA FLORE DU TARN
(81)

par "Marie51"



Aujourd'hui, Marie51 vous propose la découverte de plusieurs espèces qui compose la flore unique que l'on trouve, dans le Tarn, en France. Il existe 2 640 espèces qui compose la flore exceptionnelle du Tarn. Celle-ci est favorisée grace à la diversité de son climat (méditerranéen, océanique et continental). C'est au printemps et en automne que vous pourrez admirer la beauté de sa flore, en Lozère et en Aveyron. Au printemps, celle ci se révèle surtout sur les Causses et dans les vallées.

Son patrimoine flore est exceptionnel en particulier avec ses orchidées sauvages que l'on voit apparaitre en mai, dont les célèbres orchis aveyronensys endémiques ou le sabot de Vénus, qui attirent les photographes amateurs ou exerts du monde entier. Dans le Parc des Cevennes, nous pouvons admirer 35 espèces protégées :

- LE LYS MARTAGON :


Le Lys Martagon fait partie de la faune du Tarn, qui s'épanouit en particulier dans les Causses, en France.


* L'ADONIS PRINTANIERE :


Parmi la Faune du Tarn se trouve l'Adonis printanière.


* L'ORCHIDEE :


Dans le parc vivent 21 espèces endémiques, (uniques au monde) et une centaine de plantes rares ou dont l'espèce est aujourd'hui menacée. Leur maintien dépend des milieux ouverts (landes, parcours, pelouses, assurés par le pastoralisme.
La composition de ses sols (schisteux, calcaire ou granitique) est propice à la diversité de sa flore, et à l'éclosion de la vie sous toutes ses formes.
Le Mont Lozère abrite surtout des tourbieres à sphaignes, avec ses trèfles d'eau, ses canneberges, la population nombreuse de ses marais, et surtout la célèbre droséra (plante carnivore).


- LE CONE DE L EPICEA :


Le Cone de l'Epicéa fait partie de la flore que 'lon peut découvrir dans le département du Tarn, en France.


- LE ROSE DES PRES :


Le rosé des prés est un champignon appelé aussi l'Agaric champêtre ou Agaricus campestris) est un champignon basidiomycète de la famille des Agaricaceae. Au XIXe siècle, il était aussi appelé Souris-rose. On le trouve dans les champs, les pâturages, et les prés mais jamais dans les bois, après la pluie à partir de la fin de l'été et pendant tout l'automne dans le monde entier. Son chapeau est blanc, faiblement jaunatre et recouvert de petites écailles, ou soyeux à fibres rayonnantes. Il mesure 5 cm à 10 cm de diamètre. De forme hémisphérique, il se transforme et s'aplatit arrivé à maturité. La chair blanche devient légèrement rougeâtre en cas de meurtrissure. Les lames, d'abord roses, puis rouge-brun, deviennent brun foncé à maturité. Les spores sont elles aussi de teinte brun foncé. Le pied qui ne dépasse pas 7 cm de haut est blanc et porte un anneau mince inconstant. Le goût du rosé des près est doux.


- LE MARASME DES OREADES :


Le Marasme des Oréades est un champignon, appelé aussi le faux mousseron. Il pousse du printemps à l'automne, souvent en grand nombre et parfois en ronds de sorcières dans les clairières, les prairies, les pelouses et sur le bord des chemins. Le marasme des Oréades est un excellent comestible, surtout en omelette. Il se prête aussi particulièrement bien à la dessiccation. Il existe de très nombreuses espèces qui se ressemblent, ne différant parfois que par des caractères microscopiques et qui ne sont pas toutes aussi goûteuses, voire pas toutes comestibles. Les débutants peuvent également confondre, sans grand danger, le Marasmius oreades avec certains laccaires, à la couleur plus uniforme et l'habitat plus forestier. D'autres confusions plus grossières avec de petits clitocybes ou inocybes poussant dans l'herbe ont été signalées. La prudence est donc de mise.


Mise à jour le 12.07.2015

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés