DECOUVERTE DU VAUCLUSE - 84

par "Marie51"





Cela vous dit de découvrir le Vaucluse ? C'est tout simplement superbe ! En ces temps modernes, l'Homme a décidé de morceler la Provence sous des appellations différentes : Le Vaucluse, les Bouches du Rhône, les Alpes de Haute Provence, le Var, les Alpes Maritimes). Mais l'immense mosaïque des cultures qui règne dans le Vaucluse ne suffit pas à mettre des limites administratives.



Au Nord, les contreforts alpins grimpent à 3000 mètres. Les cimes enneigées de ces reliefs offrent un étrange contraste avec les forêts de sapins et de mélèzes. D'étroites vallées couvertes de pâturages, où dévalent de joyeux torrents, serpentent entre les falaises.



Plus au sud se dressent les chaînes de la Trévaresse qui abritent encore des populations troglodytes et une chapelle templière, la Montagne Ste Victoire et le Massif de la Sainte-Baume avec sa forêt. C'est là que vint se réfugier Marie-Madeleine après son exil de Palestine.



Enfin à l'Est, nous pouvons apercevoir les Massif des Maures et de l'Esterel, particulièrement difficiles d'accès. Mais ceux-ci se reflètent dans l'émeraude de la Méditerranée avec ses forêts de pins, de chênes liège et le jaune flamboyant de ses mimosas escarpant ses flancs.



La Provence mérite qu'on lui accorde du temps comme à une amante alanguie sous les rayons du soleil. Si vous craignez la chaleur, prévoyez de vous promener le matin, ou l'air est plus frais.



Si ses paysages sont magnifiques, son patrimoine culturel est impressionnant avec trois grands courants de pensées. Mistral a su en faire ressortir sa beauté et sa joie de vivre en dévoilant la plaine du Rhône au sortir du Comtat Venaissin jusqu'en Camargue. Alphonse Daudet dans les Lettres de mon Moulin a su retracer toute la malignité d'un riche territoire, avec ses contes ciselés comme de véritables petits bijoux. C'est ensuite, après le Rhône, la Camargue et le Crau du Roi, la Provence Littorale fut racontée par Marcel Pagnol d’une façon inimitable.



La faune et la flore ont su trouver un abri et des conditions nécessaires à leur épanouissement. Dans les rivières et les lacs du Verdon, les amateurs de pêche ont découvert un véritable paradis grâce aux nombreux brochets et truites qui y vivent béatement. Face aux nombreux incendies de forêt, l'olivier est particulièrement protégé, étant heureusement considéré comme un véritable coupe feu. Les chênes, les lavandins, les sapins, et les tilleuls ornent les les plateaux et forêts du parc. Ce ne sont pas moins de 1000 Km de sentiers balisés qui vous mettront en contact avec de magnifiques paysages.



9/08/2009

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-12/12/2014 - Tous Droits Réservés