LE PONT DE SAINT BENEZET
A AVIGNON
84000

par "Marie51"



Connaissez-vous le Pont de Saint Bénezet ? En réalité, peu de gens le connaissent sous ce nom là mais s’en souviennent dès que l’on parle du Pont d’Avignon ! Le pont de Saint Bénezet ou le pont d’Avignon fait partie d’une légende, transmise de génération à génération. On raconte, sous le couvert, qu’un jeune berger surnommé Petit Benoît, né en 1165, âgé de 12ans, connu sous le nom de Bénezet, jeune berger à Burzet, descendit du Vivarais et reçut un jour, l'ordre divin de construire un pont à Avignon. Bâti au XIIe siècle, au dessus du Rhône, entre Lyon et la mer, le Pont de Saint-Bénezet est l'ouvrage le plus ancien.



Moqué par les Avignonnais, le jeune berger est mis au défi par le Prélat de charger une pierre énorme sur ses épaules afin de la jeter dans le Rhône. Le jeune Bénezet n'hésitera pas une seconde et, sous le regard de la foule stupéfaite, va réussir à soulever le bloc de pierre puis va le projeter dans l'eau, raconte la légende, aidé par des anges baignés d'une lumière dorée et d’une intervention divine.



Cette légende de Saint Bénezet est passée depuis dans la ferveur populaire, car la construction du pont a représenté un véritable défi face aux éléments.



Le jeune berger Bénézet fit commencer la construction du pont d’Avignon en 1177. Le pont ne sera enfin achevé qu’en 1185. Il enjambait à cette période le Rhône sur 915 mètres et comportait autrefois 22 arches. Il ne reste aujourd’hui que quatre arches encore debout.



À départ de sa construction, les piles étaient en pierre et son tablier fait en bois. L'ouvrage fut reconstruit en maçonnerie entre 1234 et 1237.



Ce pont, véritable poste frontière entre l'État pontifical et le Territoire de France, était l'un des seuls qui permettait de traverser le Rhône sur des kilomètres, que ce soit en amont ou en aval. C’était aussi un bon moyen de collecter des taxes sous la forme d'un péage ou d'une aumône, pour tous ceux qui passaient par Saint Bénézet. Avant la construction du pont, il fallait traverser le Rhône en barque, à cet endroit.



La plus grande partie du pont appartenait au roi qui ne s’est jamais préoccupé de son entretien. Une première arche s'effondra en 1603, puis trois autres en 1605, suite à de violentes crues du Rhône. Ces quatre arches furent toutefois reconstruites vers 1628.



Mais en 1633, deux nouvelles arches vont s’effondrer, juste après la réouverture du pont. En 1669, une nouvelle crue du Rhône va à nouveau emporter d’autres arches, ne laissant debout que celles que l’on voit encore debout aujourd’hui.




29/08/2010

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés