LES PLUS BEAUX CHATEAUX
DES VOSGES
(88)

par "Marie51"



Près d'une vingtaine de châteaux, de châteaux forts, de forteresses, d'anciennes maisons de maître, vestiges médiévaux ou patrimoine plus récents, dans les Vosges, en région Grand-Est, en France, ouvrent leurs portes aux visiteurs amoureux d'Histoire ou d'architecture. Majestueusement plantés dans les paysages verdoyants et vallonnés, ces Châteaux de France vous reçoivent, en toute simplicité, pour une découverte guidée ou en liberté :

* LE PALAIS ABBATIAL A REMIREMONT - 88200 :


Le Palais Abbatial a ét bâti à Remiremont, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Édifié de 1752 à 1756, sur les plans de l'architecte nancéien Jean-Nicolas Jeannesson, pour l'Abbesse Anne-Charlotte de Lorraine. L'intérieur du Palais Abbatial de Remiremont a été refait après un incendie en 1871.
Adresse : Palais Abbatial Place de l'abbaye, 88200 Remiremont
Coordonnées par GPS :

* LA TOUR D'ANGLEMEIN A RAMBERVILLERS - 88700 :


La Tour d'Anglemein est bâtie à Rambervillers, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. C'est la dernière tour d'angle de l'enceinte de fortification médiévale de Rambervillers, située à l'extrémité Est de la cité. Construite vers 1255, pour l'évêque de Metz, Jacques de Lorraine, elle a servi à faire le guet jusqu'à la guerre de 1870. La Tour d'Anglemein a été restaurée en 2005.
Adresse : Tour d'Anglemein 13 rue du docteur Lardier - 88700 Rambervillers
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU D’ANNE DE GRADMONT A .......


Le Château d'Anne de Gradmont est un château bâti à .........., dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. La construction du Château d'Anne de Gradmont date du XVIIIe siècle.
Coordonnées par GPS :


* LE MANOIR D'ADOMPT A GELVECOURT-ET-ADOMPT - 88270:


La Maison forte ou Manoir d'Adompt est une maison forte bâtie à Gelvecourt-et-Adompt, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Les Ville-sur-Illon furent les premiers seigneurs d'Adompt. C'est un château d ela renaissance. La famille d'Adompt, lui succédera entre 1235 et 1434. Ensuite, le Manoir d'Adompt ira dans les mains des Ally ou Esley qui le conserveront jusqu'à la fin du XVIe siècle. Accolé à l'église, le Manoir d'Adompt est composé d'un logis de forme rectangulaire. Il date du XVe siècle avec des ajouts postérieurs comme sa tour carrée et sa tour ronde d'escalier, dont le linteau de la porte a conservé la date de "1560" et des armoiries martelées. La tour ronde était défendue, autrefois, par une bretèche dont seuls subsistent les consoles. La façade, côté rue, présente les vestiges de fenêtres à meneaux en partie murées. La façade, côté jardin, possède des ouvertures modernes.
Coordonnées par GPS : 48° 12' 03" Nord 6° 10' 03" Est


* LE CHATEAU D'ARBOIS A JUBAINVILLE - 88630 :


Le Château d'Arbois est un château bâti à Jubainville, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France.
Coordonnées par GPS : 48° 27' 39" Nord, 5° 44' 37" Est


- LE CHATEAU D'AUTIGNY A AUTIGNY-LA-TOUR - 88300 (Se visite):


Le Château d'Autigny est un château bâti à Autigny-la-Tour, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Il fut construit au XVIIIe siècle pour le Comte de Gondrecourt. Placée sous l’apanage du frère du Duc de Lorraine Ferri III, le Domaine passe dans les mains de l’illustre famille du châtelet, jusqu’au XVIe. Jean-Blaise de Mauléon édifie alors une nouvelle demeure, dont il ne reste que le portail d’entrée et deux tours d’angle. Ce n'est qu'en 1711, que les Comtes de Kinigl et de Gondrecourt, aménageront le château, tel qu’on le voit de nos jours. Sous la restauration, le Duc de Clermont-Tonnerre y passa sa jeunesse. Durant la Première guerre mondiale, le Duc d’York, futur roi, Georges VI d’Angleterre, viendra y séjourner et y installera l’Etat Major de la Royal Air Force. Vous découvirez aujourd'hui, le mode de vie des classes aristocratiques des XVIIe et XVIIIe siècles. Il se situe à l'entrée du village, dans un cirque creusé par le Vair. Le Château domine un parc de deux hectares arboré et clos. Un canal de dérivation vient remplir un bassin conçu dans l'esprit du Canope de la Villa Adriana à Tivoli en Italie.
Ouvert et Horaires : Du 08 mai au 21 septembre, dimanche et jours fériés de 15h00 à 18h00 - Du 15 juillet au 31 août, tous les jours de 15h00 à 18h00, sauf le mardi - Tarif préférentiel disponible à l'Office de Tourisme de l'Ouest des Vosges: 4,50 euros au lieu 5 euros sur place
Site Internet : Le Château d'Autigny
Adresse : Château d'Autigny la Tour - 4, rue du chateau 88300 AUTIGNY LA TOUR - Tel : 03 29 06 95 76
Coordonnées par GPS : 48° 23' 55" Nord et 5° 45' 36" Est


* LE CHATEAU DE BAZELAIRE-DE-LESSEUX A LUSSE - 88490 :


Le Château de Bazelaire de Lesseux est un château bâti à Lussé, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. La construction du Château de Bazelaire de Lesseux date de 1880. A l'Ouest de Lusse et au pied de la colline, se trouvait autrefois un vieux château à tourelles qui appartenait à la Famille de Bazelaire de Lesseux de Saint-Dié-des-Vosges. Le Château de Bazelaire-de-Lesseux a été ravagé par un violent incendie en 1822. Un des descendants de cette très ancienne famille Octave de Bazelaire, de Saint-Dié, fit construire, en 1880, sur l'ancien emplacement féodal, un château de campagne qu'il venait habiter durant l'été. Devant ce château, s'étendait une vaste prairie et sur la droite, un côteau qui a été, depuis, transformé en un Jardin anglais
Coordonnées par GPS : 48° 17' 37" Nord et 7° 05' 56" Est


* LE CHATEAU DE BAZOILLES A BAZOILLES-SUR-MEUSE - 88300 :


Le Château de Bazoilles est un ancien manoir bâti à Bazoilles-sur-Meuse, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Il date du XVIIIe et XIXe siècle. Il servait de logis seigneurial. Un château fort existait à Bazoilles-sur-Meuse au XIVe siècle, appartenant à la famille du Fay. Durant la guerre que se livrent les ducs Charles II de Lorraine et Édouard III de Bar, le château est démoli et le village pillé et brûlé. Julienne de Poitiers, veuve d'Henri du Fay, demanda au duc de Lorraine une indemnité comme compensation des dommages, au nom de ses quatre enfants. Le duc lui accorde une indemnité de 2500 francs dans un acte daté du 12 juillet 14232. La famille de Saint-Rémi, descendante de la famille du Fay, cèda la seigneurie de Bazoilles, en 1710, à Louis de Barbarat. Un nouveau château fut bâti à proximité de l'ancien, entre 1723 et 1772, pour Louis de Barbarat (1656-†1746), seigneur de Mazirot et de Bazoilles, fermier général du Duc Léopold Ier de Lorraine et Maître de forges. Il y fit loger son fermier Jean Michel mais Louis de Barbarat n'habita pas au château de Bazoilles. Le Château de Baoilles fut endommagé durant la guerre en 1423, ruiné avant 1723 et remanié pour la famille Drummond de Melfort entre 1873 et 1879. Dépendances en partie du XVIe siècle. Son colombier date du XVIIe ou XVIIIe siècle. L'Orangerie fut construite dans la première moitié du XIXe siècle. Le Château de Bazoilles ne fait actuellement l'objet d'aucune inscription ou classement au M.H. Ce petit château ou grand manoir, le Château de Bazoilles se caractérise par une beauté architecturale à taille humaine. L’ancienne propriété seigneuriale s’est progressivement transformée en une résidence confortable et tranquille. Passionné de faune sauvage et de chasse, le chatelain Francis Boileau pose devant les statues d’animaux ornant l’entrée de son château. Le château actuel de Bazoilles a été édifié à proximité d’un autre édifice fortifié appartenant à la famille du Fay et détruit au XVe. À l’époque, au cours de la guerre à laquelle se livrent les ducs Charles II de Lorraine et Édouard III de Bar, le château est démoli et le village pillé et brûlé. Entre 1723 et 1772, le nouveau château apparaît à quelques mètres de l’ancien sous la direction de Louis de Barbarat, seigneur de Mazirot et de Bazoilles. Fermier général du duc Léopold Ier de Lorraine et maître de forges, installe son fermier Jean Michel dans le château. Le château change de main au XIXe siècle avec l’arrivée d’une famille d’origine écossaise, leurs ancêtres ont accompagné le roi Jacques II d’Angleterre en exil en France (1689). Louis-Charles Drummond de Melfort (1790-1880) et son épouse Eudoxie Saulnier des Cherriers (1807-1879) deviennent propriétaires du château. Ils décident d’y apporter des modifications architecturales à la propriété située au milieu du village. Les transformations du château se déroulent entre 1873 et 1879. La façade centrale est rehaussée avec un monumental fronton sur lequel est inscrit le blason familial entouré de deux lions. L’inscription en latin « Dei Dono Sum Quod Sum ». (par la grâce de Dieu, je suis ce que je suis), est ainsi bien visible des visiteurs.En 1984, Francis Boileau et son épouse rachètent le château de Bazoilles à la famille Didelot. Le bâtiment de l’ancienne entreprise éponyme de meubles figure toujours à proximité du château. Le chirurgien et ancien patron de presse engage alors une restauration importante de la vingtaine de pièces répartie sur trois niveaux. Les dépendances datant du XVIe siècle ont également fait l’objet d’une rénovation en règle. L’installation d’une piscine et d’un terrain de tennis apporte un confort supplémentaire au milieu d’un havre de paix. Doté de nombreuses et grandes cheminées, le château possède un chauffage central au fuel performant pour les longues soirées d’hiver. Successivement kommandantur, hôpital militaire, épargné par les guerres, les conflits religieux… le château de Bazoilles a traversé les siècles dans une relative quiétude. Si ce n’est le château fort qui a précédé l’existant au XVe siècle rayé de la carte en raison d’une guerre entre les ducs de Bar et de Lorraine.
Adresse : Château de Bazoilles rue du Château à Bazoiles-sur-Meuse - 88300
Coordonnées par GPS : 48° 18' 25" Nord et 5° 39' 33" Est


- LE CHATEAU DE BEAUFREMONT A BEAUFREMONT - 88300 (Ruines/Visite libre)


Le Château de Beaufremont est un ancien château fort, bâti à Beaufrémont, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Ces vestiges font partie d’un ancien et imposant ensemble fortifié, de style Médiéval qui date du début du XIIe et XVIe siècles. Le château de Beaufremont est un château fort du XIIe siècle, fut la propriété de la famille de Bauffremont. Il est cité pour la première fois en 1157. Il subira plusieurs transformations successives au cours des siècles : courtines reconstruites aux XIIIe, XIVe et XVe siècles (les vestiges au nord sont les plus anciens). Le logis seigneurial, appelé "maysonnement neuf", est reconstruit à la fin du XVe siècle ou au début du XVIe siècle, vraisemblablement pour Claude d'Arberg. Le colombier, situé à l'extérieur des murs d'enceinte, fut construit en 1607 (date portée par un bandeau). Le Château de Beaufremont fut démantelé en 1634 lors de la Guerre de Trente Ans. Un corps en retour d'équerre du logis seigneurial fut rebâti au début du XIXe siècle, ainsi que les dépendances de la basse-cour, en ruines depuis). Un corps dans le prolongement du logis seigneurial est construit au XXe siècle. Le colombier est transformé en chapelle Saint-Joseph. Les ruines du Château de Beaufrémont sont classées aux M.H. depuis 1994. Le château est ouvert au Public et se visite librement.
Adresse : Château de Beaufremont, 88300 Beaufremont
Coordonnées par GPS : 48° 15' 29" Nord et 5° 45' 21" Est


* LE CHATEAU DE BELLEVUE A LE CLERJUS - 88240 (Privé):


Le Château de Bellevue ou Château Bellevue est un château bâti à Le Clerjus, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Il servit de château d'habitation. La construction du Château de Bellevue date du XIXe siècle, pour M. de Buyer. Le château est construit dans la seconde moitié du XIXe siècle, par un maître de forges de la famille de Buyer. C'est un château d'habitation. Le Château de Bellevue a une forme rectangulaire, avec un toit à quatre pans. Son nom est mentionné sur les cartes IGN au 25:000, au Nord-Ouest du village, à 600 mètres du château Puton, un château construit par un autre maître de forges au siècle précédent. A ce jour, le château ne fait l'objet d'aucune inscription ou classement au titre des monuments historiques. Le Château de Bellevue est privé et fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 47° 57' 53" Nord et 6° 18' 26" Est


* LE CHATEAU DE BELVAL A LE SAULCY - 88210 (Mis en Vente) :


Le Château de Belval est à Le Saulcy, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Il a été construit en 1904, par la Famille Nansé, qui étaient de riches industriels spécialisés dans le textile. Il est de style Néo-Renaissance. Le Château de Belval fut réquisitionné, pendant la Seconde Guerre Mondiale, par la Gestapo. Un monument attenant relate les déportations qui s'en suivirent. La Caisse Régionale d'Assurance Maladie du Nord-Est, récent gestionnaire du site, y accueillait jusqu'en 2006, des retraités bénéficiaires des minima sociaux pour des séjours de vacances. En 2013, mis en vente, le Château de Belval n'avait pas encore trouvé d'acquéreur.
Coordonnées par GPS : 48° 24' 37" Nord et 7° 02' 42" Est


-* LE CHATEAU DE BOFFRAND OU CHATEAU DE THUILLIERES A THUILLIERES - 88260 :


Le Château Boffrand, plus connu sous le nom de Château de Thuillières est à Thuilières, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Le château de Thuillières et son pigeonnier, construit en 1725 par Germain Boffrand, architecte par ailleurs du Château de Lunéville. Il date du XVIIIe siècle avec son colombier du XIVe siècle. Il a été construit pour le grand architecte du Duc de Lorraine, sur les ruines d’un ancien château du XIVe siècle. Le Château de Bofrand est classé aux M.H. depuis 1989.
Site Internet : Le Château de Thuillières
Coordonnées par GPS : 48° 09' 18" Nord et 6° 00' 30" Est


- LE CHATEAU DE BOURLEMONT A FREBECOURT - 88630 (Privé) :


Le Château de Bourlemont est à Frébécourt, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Le Château de Bourlemont fut construit en 1242. Le Château de Bourlémont est de style Médiéval et date de 1242. Il fut construit pour Joffroy de Bourlémont. Le château conserve son aspect féodal sur le front Est, avec quatre tours rondes à toit en poivrières. Il y en avait plus d'une dizaine au XIVe siècle. De l'autre côté s'adosse les corps de logis du XVIe siècle. Ceux-ci bordent une cour intérieure et une aile sud agrémentée d'une galerie en arcades cintrées. L'intérieur de l'édifice porte la marque de plusieurs époques. Certains salons conservent leur plafond d'origine, et la chapelle Saint-Vincent abrite les tombeaux seigneuriaux. L'édifice est sans conteste le plus beau château du département des Vosges mais il ne se visite pas. Seul, le parc est parfois accessible au cours des 2 journées européennes du patrimoine vers la mi-septembre. Le Château de Bourlémont est inscrit aux M.H. depuis 1977.
Coordonnées par GPS : 48° 23' 24" Nord et 5° 39' 42" Est


* LE CHATEAU DE BOUZEY A DOMBROT-SUR-VAIR - 88170 (Tour):


Le Château de Bouzey est un manoir bâti à Dombrot-sur-Vair, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Le reste d'une tour (d’environ 6 à 7 mètres d’élévation, adossé à un monceau de décombres et de ruines) sous laquelle on a découvert vers 1850 une vaste cave assez bien conservée, est tout ce qui subsiste de l’ancien manoir de Bouzey. La base de cette tour offre un vaste espace voûté qui servit de cave à Monsieur PERRIN, propriétaire vers 1885-1905, mais dont la destination devait être tout autre à l’origine. Les murs de cette construction solidement bâtie en moellons d’échantillon, en plein mortier de chaux et de sable sur une épaisseur de 1 mètre 90 à 2 mètres et demi, offrent la plus grande solidité présentant vers l’est une sorte de meurtrière sans doute destinée à l’usage des armes à feu. Si on en croit la tradition, un chemin couvert partant du château avait une issue au milieu du bois du Putaumont. Quoi qu’il en soit, ce bâtiment devait être bien considérable, fortifié entouré d’un fossé d’enceinte, marqué par endroit par la dépression du sol. Le Château de Bouzey fut détruit, vers 1634, par les troupes françaises, employées au siège de La Mothe, en représailles de la part prise par Jean de Bouzey à la défense de l’indépendance lorraine.
Coordonnées par GPS : 48° 15' 56" Nord et 5° 53' 20" Est


* LE CHATEAU DE BOUZILLON A RAMBERVILLERS - 88700 :


Le Château de Bouzillon est un château bâti à Rambervillers, dans le département des Vosges en région Grand-Est, en France. Le château fut construit en 1675, pour Gabriel-François de Paule-Antoine Collinet de La Salle, son prpopriétaire initial, sur l'emplacement d'un ancien château datant du XVe siècle, dont il subsiste le portail d'entrée (Cense-fief). Des parties arrière ont été ajoutées aux XIXe siècle et XXe siècle. Le Château de Bouzillon est de forme rectangulaire, du XVIIe siècle. Il a 4 niveaux d'élévation, 3 sur les façades et 1 sous-toiture. Les ajouts des XIXe siècle et XXe siècle donnent à l'ensemble une forme de L. A l'intérieur, le Grand salon est décoré de peintures de style et d'époque Louis XVI, avec des médaillons sur les murs représentant des contes pour enfants et pour adultes, et une fresque sur le manteau de la cheminée figurant la famille Collinet de La Salle sur la terrasse du château. Une pièce attenante possède des boiseries rocaille. Le Château de Bouzillon n'est pas inscrit niclassé aux M.H. Le Château de Bouzillon se situe à l'écart de la ville, à 3 km au Sud du centre ville. On y accède depuis la Départementale 46 par un petit chemin de 500 m passant sur le Padozel.
Coordonnées par GPS : 48° 19' 27" Nord, 6° 37' 25" Est


* LE CHATEAU DES BRASSEURS A XERTIGNY - 88220 (Mairie):
de Rauenstein

Le Château des Brasseurs est à Xertigny, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. La construction du Château des Brasseurs date du XIXe siècle, (1981). Il a été construit, pour le brasseur Victor Champion, sur les fondations de l’ancien presbytère de l’Orémus. C'est un château de style Renaissance. Les plans sont de l’architecte des beaux-arts, François Clasquin. A l'arrière, un vaste parc abrite un arboretum, des étangs et une aire de pique-nique (la Faisanderie). Le Château des Brasseurs abrite depuis, dans ses murs, la Mairie de Xertigny.
Coordonnées par GPS : 48° 02' 38,88" Nord et 6° 24' 10,71" Est


- LE CHATEAU DE BRUYERES A BRUYERES - 88600 (Vestiges) :


Le Château de Bruyères est à Bruyères, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Il ne reste qu'une modeste chapelle, perchée sur la colline du château. Le Château de bruyères datait du Xe siècle. C'était un chateau fort, fondé par le Duc de Lorraine. Il semblerait que Henri XI y séjourna en 1196. Le Château de Bruyères fut incendié en 1715.
Je vous recommande le site de Philippe Poix, un véritable passionné de sa région :
Bruyères-Vosges
Coordonnées par GPS : 48° 12' 47" Nord et 6° 43' 04" Est


* LA MAISON-FORTE DE BULGNEVILLE A BULGNEVILLE - 88140 :


La Maison forte de Bulgneville est une maison forte bâtie à Bulgneville, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Cette famille de l'ancienne chevalerie se serait éteinte au XVe siècle.
Coordonnées par GPS : 48° 12' 29" Nord et 5° 50' 07" Est


- LE CHATEAU DES CAPUCINS A RAMBERVILLERS - 88700 (Journées Européennes du Patrimoine):


Le Château des Capucins est à Rambervillers, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Il a été construit au XVIIIe et fut achevé au XIXe siècle. Il appartenait à Antoine Gérard. Le château est de forme rectangulaire, avec quatre étages d'élévation dont un sous le toit. Les deux façades de la fin du XVIIIe siècle, début XIXe siècle, ont un traitement décoratif propre mais d'expression néoclassique. Il est un précieux témoignage de l'architecture civile aux lignes pures de cette époque. La façade avant, d'époque Louis XVI, a des proportions harmonieuses, des éléments gréco-romains avec des colonnes ioniques et une rambarde sculptée pour cacher le toit. Elle domine une cour d'honneur entourée de chaque côté par l'orangerie (XIXe siècle) et les dépendances. La façade arrière au nord-est (côté jardin), d'époque Premier Empire, possède un fronton triangulaire central. Des petites abeilles sculptées entourant certaines fenêtres rappellent cette époque. Tout se décline autour du chiffre « 7 » sur les deux façades principales. Le site actuel est occupé dès 1620 par un couvent de frères mineurs capucins, dont il subsiste aujourd'hui qu'une salle voûtée, un ancien bassin de réception des eaux (1728), et partiellement la canalisation. Le Château des Capucins doit son nom à ces religieux. Il a été construit, en 1785, pour Antoine Gérard, Directeur d'une importante faïencerie. Il fait construire également l'orangerie et les dépendances. Le château est inscrit aux M.H. le 29 juin 2004. Le domaine est entièrement clôturé par un mur d'enceinte. Son propriétaire ouvre les portes du Château des Capucins, au Public, chaque année, à la mi-septembre, lors des 2 Journées Européennes du Patrimoine. Des dîners insolites y sont également organisés.
Coordonnées par GPS : 48° 21' 01" Nord et 6° 38' 01" Est


- LA FORTERESSE DE CHATEL-SUR-MOSELLE A CHATEL-SUR-MOSELLE - 88330 (Ruines):


La Forteresse de Chatel-sur-Moselle est un château fort bâti à Chatel-sur-Moselle, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. L'ancienne forteresse de Chatel-sur-Moselle a été construite du XIe au XIIIe et au XVe siècles. C'est l'un des plus grands châteaux forts d’Europe, construit sur un promontoire au-dessus de la Moselle, pour les Familles de Vaudémont et de Neufchâtel. La forteresse couvre 5 hectares, compte 22 tours et a 1,4 km de remparts, 3 étages de galeries et de salles souterraines.Les visites se font sur RV Tel. La visite coute 2E par adulte.
Adresse : Forteresse de Châtel-sur-Moselle - 8 Rue des Capucins, 88330 Châtel-sur-Moselle Tel : 03 29 67 14 18
Site Internet : Chateau de Chatel-sur-Moselle
Coordonnées par GPS : 48° 18' 45" Nord et 6° 23' 42" Est


* LE CHATEAU DE CAPAVENIR A ....


* LE CHATEAU DES CAPUCINS A RAMBERVILLERS - 88700 :


Le Château des Capucins est un château bâti à Rambervillers, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Sa construction date du XVIIIe au XIXe siècle. Son premier proriétaire fut Antoine Gérard. Le Château des Capucins est de forme rectangulaire, avec 4 étages d'élévation dont un sous le toit. Les deux façades de la fin du XVIIIe siècle, début XIXe siècle, ont un traitement décoratif propre, de style néo-classique. C'est un précieux témoignage de l'architecture civile aux lignes pures de l'époque. La façade avant au Sud-Ouest (côté ville), d'époque Louis XVI, a des proportions harmonieuses, des éléments gréco-romains (colonnes ioniques) et une rambarde sculptée pour cacher le toit. Elle domine une cour d'honneur entourée de chaque côté par l'orangerie (XIXe siècle) et les dépendances. La façade arrière au nord-est (côté jardin), d'époque Premier Empire, possède un fronton triangulaire central. Des petites abeilles sculptées entourant certaines fenêtres rappellent cette époque. Tout se décline autour du chiffre « 7 » sur les deux façades principales. Le Château des Capucins est entièrement clôturé par un mur d'enceinte. Le propriétaire actuel ouvre les portes du château chaque année mi-septembre lors des Journées Européennes du Patrimoine.
Coordonnées par GPS : 48° 21' 01" Nord, 6° 38' 01" Est


* LE MUSEE CHARLES DE BRUYERES A REMIREMONT - 88200 (Se Visite):


Le Musée Charles de Bruyères a été bâti à Remiremont, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. C'était autrefois une demeure construite au XVIIIe siècle. Suite au don de son légataire, la demeure est devenue un Musée historique, où sont regroupés de nombreux souvenirs de l'abbaye et du chapitre noble qui rendirent la ville de Rémiremont célèbre. C'est aussi un Musée des Beaux-Arts, renfermant de riches collections de peintures.
Adresse : Musée Charles de Bruyères 70 rue Charles de Gaulle - 88200


- LE CHATEAU DU CHATELET A HARCHECHAMP - 88300 :


Le Château du Chatelet est un château bâti à Harchéchamp, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Sa construction date du XIIe au XVIe siècle. Son propriétaire initial était Thierry le Diable. Le Château du Châtelet a été construit en 1578. Il surplombe Harchéchamp. Le parc du Chateau accueille notamment une maison-forte du XVIIe siècle appelée château de Couvonges. Le château a été fréquenté par Voltaire au XVIIIe siècle, c'est pourquoi la rue principale du village porte son nom. Un premier château est construit à partir du XIIe siècle par Thierry le Diable (ou Thierry du Châtelet). Il fait élever sur un promontoire escarpé dominant le Vair, une grosse tour qui fut appelé Châtelet. La seigneurie prend alors ce nom que Thierry porte et transmet à son fils ainé Ferri (maison du Châtelet). Le château est ensuite entouré, progressivement, au Moyen Age, par de puissantes fortifications. Le logis seigneurial est reconstruit au XVIe siècle dans le goût renaissance, et c'est ainsi qu'il nous est parvenu aujourd'hui. 1578 est la date portée par un cartouche en remploi dans le couloir d'accès à la Tour Sud. Les aménagements intérieurs sont en parties refait au XVIIIe siècle. Voltaire a fréquenté le château ce même siècle, d'ou la rue principale du village qui porte son nom. A la Révolution française, il appartient à la famille de Bassompierre. Le Château du Châtelet n'est pas inscrit aux M.H.
Coordonnées par GPS : 48° 23' 08" Nord et 5° 46' 33" Est


- LE CHATEAU LE CHATELET A BAINS-LES-BAINS - 88240 :


Le Château le Chatelet est une ancienne maison bourgeoise, bâtie à Bains-les-Bains, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Le Châtelet est une maison bourgeoise, qui ressemble à un petit château. La construction du Le Chatelet date du XIXe siècle. Le Châtelet a été construit sur le site d'un ancien oppidum gaulois dominant les deux cours d'eau du Côney et du Bagnerot. Il est édifié dans la seconde moitié du XIXe siècle, par Léon Demazure (1828-1905),le frère d’Édouard Demazure qui fit construire le château du Chesnois, tout proche. Le Château Le Chatelet passera ensuite à plusieurs propriétaires au cours du XXe siècle dont la famille Dieudonné. De style Tudor, revu par le XIXe siècle, l'aile centrale à quatre pans est complétée de chaque côté par une tourelle ronde, des pavillons carrés et une serre. Les communs et l'écurie sont construits devant l'édifice de chaque côté, formant une cour d'honneur. Un grand parc à l'arrière complète l'ensemble architectural. Il n'est pas inscrit aux M.H. ni classé aux M.H. Il ne doit pas etre confondu avec le Château renaissance du Châtelet, situé à Harchéchamp, dans l'Ouest du même département.
Coordonnées par GPS : 47° 59' 47" Nord et 6° 14' 10" Est


* LE CHATEAU DU CHESNOIS A BAINS-LES-BAINS - 88240 (Administration du LP):
de Ji-Elle
CC BY-SA 3.0

Le Château du Chesnois est un château bâti à Bains-les-Bains, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. C'est un château de la Renaissance. Le Chesnois est une ancienne propriété de la famille Demazure. Il est construit en 1864 pour Édouard Demazure (1827-1892), puis passe par héritage à son fils André Demazure (1869-1938), qui fut maire de Bains-les-Bains de 1907 à 1921 et de 1929 à sa mort en 1938. La propriété est occupée successivement entre 1940 et 1944 par l'état-major des Eaux et Forêts, les Allemands puis les Américains. C'est à la fin de l'année 1944 que les premiers éléments du Centre de Formation Professionnelle (CFP) de Remiremont, qui se trouvait sans locaux à cause des évènements créés à la Libération, vient s'installer au Chesnois. Des bâtiments en préfabriqués servent les premières années d'internat, de salles de classes, d'ateliers ; la cuisine et les réfectoires prennent place au château. En 1948, il est entièrement converti en Centre d'Apprentissage masculin (CA). En 1960, un grand internat et des ateliers seront construits, en même temps que l’établissement devient un Collège d'enseignement technique (CET). En 1969, le collège d'enseignement général du canton s'installe à proximité, transformant le secteur du Chesnois en une cité scolaire. En 1975, le Collège d'Enseignement Technique devient un Lycée d'enseignement professionnel, simplifié en Lycée Professionnel, en 1985. Le Château du Chesnois n'est pas inscrit actuellement aux M.H. Le chateau accueille actuellement l'administration du lycée professionnel
Coordonnées par GPS : 48° 00' 08" Nord, 6° 14' 48" Est


* LE CHATEAU DE COUVONGES OU CHATEAU DU CHATELET A HARCHECHAMP - 88300 :
de Patineurjul
CC BY-SA 4.0

Le Château de Couvonges est un château bâti à Harchéchamp, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. C'est un château de la Renaissance. Surplombant Harchéchamp, le Château du Châtelet a été construit en 1578. Son parc y accueille une maison-forte du XVIIe siècle appelée le Château de Couvonges. Le Château de Couvonges fut fréquenté, au XVIIIe siècle, par Voltaire. La rue principale du village porte son nom. ustin Mouton (1843-1905), maître de forges, propriétaire du château de Couvonges. Ses aciéries, laminoirs et tréfileries (Usine Mouton) se trouvaient dans la Plaine Saint-Denis, au nord de Paris. Plus de 4000 ouvriers y travaillaient. Son père, Charles Mouton, fut forgeron à Tranqueville
Coordonnées par GPS : 48° 23' 12" Nord, 5° 46' 38" Est


* LE CHATEAU DE CREVECOEUR AU LIEU-DIT LE VERGER A VAUDEVILLE - 88000 (Privé) :


Le Château de Crèvecœur est un château bâti à Vaudéville dans le département des Vosges, en région Lorraine, en France. C'est un château de style renaissance. La construction de ce château seigneurial date du XVIe siècle. Dans la seconde moitié du XVIe siècle, le goût pour la symétrie venant de l'extérieur commence à pénétrer le Duché de Lorraine. C'est le cas du château de Crèvecœur, dessiné selon un plan carré et entouré de quatre tours carrées à ses quatre angles (c'est également le même plan que suit le château de Sandaucourt à l'ouest du département des Vosges, mais avec quatre tours rondes). Un étang se trouve dans la propriété, derrière le château, alimenté par un ruisselet. Le Château de Crèvecoeur est inscrit aux M.H. depuis le 25/02/1974, concernant ses façades, ses toitures, les boiseries du petit salon et les cheminées intérieures. Un étang se trouve dans la propriété, derrière le château, alimenté par un ruisselet. Le Château de Crèvecoeur est actuellement un château privé, fermé au Public. Il est inscrit aux M.H. depuis le 25/02/1974.
Adresse : Château de Crèvecoeur 4-8 Rue du Faubourg 88000 Vaudéville - Privé
Coordonnées par GPS : 48° 13' 42" Nord, 6° 32' 30" Est


- LE CHATEAU DE DARNEY A DARNEY - 88260 (Musée Franco-Tchécoslovaque):


Le Château de Darney est à Darney, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Sa construction date de 1725 pour les Seigneurs de Darney. Le Château de Darney (ancien hôtel de ville) abrite depuis 1938, le Musée Franco-Tchécoslovaque qui conserve la Déclaration de l'Indépendance de l'ancien État tchécoslovaque. Le nouvel hôtel de ville est situé sur le site de l'ancien Couvent des Récollets). Le Château de Darney se situe Place A. Barbier à Darney. Sa construcion date du XVe, XVIIIe et XIXe siècle - Il reste quelques vestiges des anciens remparts du château.
Coordonnées par GPS : 48° 05' 06" Nord 6° 02' 50" Est


* LE CHATEAU DE DARNIEULLES A DARNIEULLES - 88390 (Donjon - Vestiges):
de http://j57oihy.blogspot.com/

Le Château de Darnieulles est un château bâti à Darneuilles, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Le Château des Seigneurs de Darnieulles a été construit du XIIe siècle AU XIVe siècle. Il ne subsiste depuis que son donjon et quelques murailles. Des fouiles importantes en 2013 ont apporté quelques informations complémentaires à ce château : Cette tour d’habitation édifiée par les sires de Darnieulles est datée par la critique historique du début du XIIe siècle. De plan quadrangulaire (15 x 11 m), ses murs font 1,25 m d’épaisseur. La face Ouest mesure encore 12 m de hauteur. Le bâtiment présente trois niveaux. Le rez-de-chaussée était aveugle et devait être réservé à une fonction de stockage. Son niveau de sol n’est pas reconnu.a tour d’habitation de Darnieulles présente certaines caractéristiques techniques et stylistiques qui se rapprochent de donjons plus imposants, tels Vaudémont (54), Salives (25) ou Langeais (37). Ces comparaisons, les analyses physico-chimiques et la mise en œuvre des matériaux font repenser la période d’édification du bâtiment, en l’élargissant au XIe siècle. Jean Pillelipille, bâtard de Lorraine, fut Seigneur de Darnieulles. Il était le fils naturel du Duc de Charles II de Lorraine et de sa maîtresse Alison Dumay. Il reçut de son père un héritage qui lui permit d'acquérir la seigneurie de Darnieulles dont il prit le nom et dont les seigneurs du lieu descendent jusqu'à la Révolution;
Coordonnées par GPS : 48° 11' 59" Nord 6° 21' 11" Est


- LE CHATEAU DE DEUILLY A SERECOURT - 88320 :


Le Château de Deuilly est un château bâti Serecourt, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Du château en ruine, il ne subsiste que ses belles caves voûtées. On aperçoit une très grande basse-cour, protégée par une forte levée de terre, et des fossés secs, le tout précédant le château de Deuilly, qui est, lui-même, protégé par un fossé taillé dans le roc. Le château, au sud-est du village, est cité pour la première fois en 1124. Assiégé, pris et démantelé deux fois par le duc de Bar dans le courant du XIVe siècle, il ne fut définitivement détruit qu’au cours de la guerre de Trente Ans par les troupes du Duc de Lorraine Charles IV afin de ne pas être occupé par les troupes franco-suédoises.
Coordonnées par GPS : 48° 03' 19" Nord 5° 50' 39" Est


* LE CHATEAU DE DOMBROT A DOMBROT-LE-SEC - 88140 :
de Patineurjul
CC BY-SA 4.0

Le Château de Dombrot est à Dombrot-le-Sec, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. La construction du Château de Dombrot date du XVIe siècle. Au XVIIIe siècle, il est habité par les comtes de Bouzey. Cette famille a rendu de grands services au duché de Lorraine en lui fournissant de nombreux serviteurs dès le XVe siècle. En signe de gratitude, le Duc Léopold Ier donne le nom de Bouzey au village de Dombrot (par Lettres patentes de 1715), nom qui subsiste jusqu'en 1790. Les Comtes de Bouzey transforment l'intérieur du château (dont le Grand Salon ou la Salle d'honneur), sans modifier l'aspect extérieur du siècle précédent. Le dernier membre de cette famille, Adrien-Gabriel de Champagne-Bouzey, vend le château par lots à partir de 1818. Il reste découpé entre plusieurs propriétaires jusqu'en 1917, date à laquelle Henri Citel le réunit de nouveau, à l'exception de l'aile du nord, dite aile des cuisines, qui est toujours actuellement séparée du château. Le Château de Dombrot fut habité par José Álvarez de Toledo y Dubois (1779-1858), Comte de Tolède et oncle de l'impératrice Eugénie, pendant les dernières années de sa vie, au milieu du XIXe siècle. Il subira de nombreuses dégradations et transformations malheureuses au cours des XIXe et XXe siècles, dont un corps de logis avec des tourelles tronquées, au second étage. Son propriétaire actuel est Guy Pierron a racheté le château en 2006. Depuis 2011, il a entrepris sa restauration.
Coordonnées par GPS : 48° 08' 43" Nord 5° 54' 47" Est


* LE CHATEAU DE DOMMARTIN-SUR-VRAINE A DOMMARTIN-SUR-VRAINE - 88170 :
de Renée Louise

Le Château de Dommartin-sur-Vraine est un ancien château fort bâti à Dommartin-sur-Vraine, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. C'est un ancien château fort de style médiéval. Il se situe juste à côté de l'église Saint-Martin, son ancienne chapelle castrale. Le Château de Dommartin-sur-Vraine a été reconstruit au début du XVe siècle. C'était autrefois une enceinte carrée cantonnée de 4 tours circulaires. Au XIXe siècle, il a été réutilisé en grange. Les vestiges du château de Dommartin-sur-Vraine font l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 14 avril 20041. Cette protection concerne les façades et les toitures, y compris la cheminée et l'escalier de logis central, mais à l'exception des adjonctions du XIXe siècle. Le Château de Dommartin-sur-Vraine est inscrit aux M.H. depuis le 14/04/2004.
Adresse : Château de Dommartin-sur-Vraine 227, Rue de l’Eglise, 88170 Dommartin-sur-Vraine - Tel : 03 29 94 45 66
Coordonnées par GPS : 48° 20' 11" Nord 5° 54' 06" Est


- LE CHATEAU D'EPINAL A EPINAL - 88000 (Ruines/Visite libre) :


Le Château d’Epinal est un ancien château fort bâti à Epinal, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. La construction du Château d'Epinal date au XIIIe siècle. Il est classé aux M.H. depuis 1992. Il ne reste que des vestiges de ce grand château fort fortifié de style médiéval, datant des XIIIe-XVIIe siècles, dans un parc boisé, qui s’avance jusqu’au cœur de la ville. Cette ancienne forteresse servait de logis seigneurial au Seigneur Jacques de Lorraine. Il fut détruit sur l'ordre de Louis XIV en 1670. Les ruines du Château d'Epinal ont été rachetées par la commune d'Epinal.
Adresse : Château d'Épinal 26, Rue Saint-Michel, 88000 Epinal Tel : 03 29 68 50 00
Site d'Epinal : Ville d'Epinal
Coordonnées par GPS : 48°10'31" Nord et 6°27'20" Est


- LE CHATEAU DE FAILLOUX A JEUXEY - 88000 (Chambres d'Hôtes):


Le Château de Failloux est une maison de maitre bâtie à Jeuxey, près d'Epinal, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. C'est une maison de maître qui servait de logis seigneurial. Sa construction date du XVIIIe siècle. Le Château de Failloux possède deux pigeonniers reliés les uns aux autres par une série de piques et une grille ornementée signée par les ateliers Jean Lamour, réalisateurs des grilles de la Place Stanislas de Nancy. Cette bâtisse du XVIIIe avec son jardin à la française, est doté d'un bassin. Le Château de Failloux vous propose 4 chambres d'hôtes, dont 2 suites, à partir de 85Euros.
Adresse : Château de Failloux 3 Failloux Ferme, 88000 Jeuxey - Téléphone : 03 29 34 17 13
Site web : Château de Failloux
Adresse : Château de Failloux 3, Grande Failloux, 88000 Jeuxey Tel : 03 29 34 17 13
Coordonnées par GPS : 48° 11' 09" Nord 6° 29' 03" Est


* LE CHATEAU DE FAITE A WISEMBACH - 88520 (Ruines):
de Guy Lecomte
CC BY-SA 3.0

Le Château de Faîte est un château bâti à Wisembach, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Le Château de Faîte ou du Haut de Faîte, représente 638 ans d'activité militaire. Édifié sur l’ordre du duc Thiébaud II de Lorraine en 1306, le château fut nommé Châtel-sur-Faîte. Il avait pour fonction d'assurer la sécurité des mines d'argent ducales de La Croix-aux-Mines et d'appuyer un autre château ducal, le Haut-Échery qui protège la partie lorraine des mines de Sainte-Marie-aux-Mines. Il commandait le passage du Col de Sainte-Marie, le châtelain étant chargé d'y collecter un droit de péage. En 1674, le duc Charles IV de Lorraine exilé, à la suite de l'invasion du pays par les troupes françaises, se réfugia en Franche-Comté. Le 12 décembre, il s'empara du château occupé par les Français et s'y retrancha. Le Comte de Bourlémont, sous les ordres de Turenne, tenta de l'en déloger, sans succès. Charles IV fut victorieux et fit un nombre impressionnant de prisonniers. Malheureusement, cette victoire ne lui permettra pas de reconquérir son trône. Il faudra attendre l'avènement du duc Léopold pour que la Lorraine retrouve provisoirement son indépendance. A la Révolution, la place est en ruine. Vendue comme bien national, elle est achetée par un habitant de Wisembach qui l'exploite comme carrière de pierres. En 1914, les Français occupent le château qu'ils transforment en casemate. Changeant plusieurs fois d’occupant, le site souffre des combats. Le 19/06/1940, le 230e régiment de fortification qui réoccupe la place, en est délogé par les Allemands, qui y resteront quatre ans, avant d'en être chassés par le 142e R.I. américain. Depuis le site du Château de Châtel-sur-Faîte, vous pourrez admirer un point de vue admirable sur la plaine d'Alsace et les crêtes des Ballons des Vosges. Il ne reste depuis que des ruines du Château de Faîte. Les ruines du château sont implantées sur le Roc du Haut de Faîte, à proximité du Col de Sainte-Marie, sur la Départementale 459 (ancienne route nationale 59), à 884 m d'altitude. Empruntez le sentier balisé à proximité du cimetière militaire du col de Sainte-Marie. On accède au site après dix minutes de forte montée.
Coordonnées par GPS : 48° 14' 50" Nord, 7° 08' 00" Est


* LE CHATEAU DE FONTENOY-LE-CHATEAU A FONTENOY-LE-CHATEAU - 88240 (Vestiges/Visite)


Le Château de Fontenoy-le-Chateau est un château bâti à Fontenoy-le-Chateau, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Il fut construit de 980 au XVIe siècles. C'est un Château fort de style Médiéval. La forteresse protégeait la frontière entre la Bourgogne et la Franche-Comté. Il avait un but défensif. A la fin du Xe siècle, les Évêques de Toul, qui possèdent ce franc-alleu, firent édifier une grosse tour carrée, afin de protéger leur domaine et verrouiller la Vallée du Côney. C'est une des premières forteresses des Vosges du Sud avec Épinal et Remiremont. Signe de cette appartenance à l'évêché de Toul, l'église paroissiale de Fontenoy porte le nom de Saint Mansuy de Toul. Le Château de Fontenoy-le-Château résista pendant 6 siècles, puis fut anéanti lors de la Guerre de 30 ans. Le Château de Fontenoy-le-Château est, depuis, en ruines. Le Château se visite librement.
Adresse : Château de Fontenoy-le-Château, 88240 Fontenoy-le-Château
Coordonnées par GPS : 47° 58' 23" Nord 6° 12' 01" Est


* LE CHATEAU DE FONTENOY-LE-CHATEAU A FONTENOY-LE-CHATEAU - 88240 :
de E2
CC BY-SA 3.0

Le Château de Fontenoy-le-Château est un château bâti à Fontenoy-le-Château, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. C'est un château-fort de style Médiéval. Le début de sa construction date de 980. Son propriétaire initial était l'Évêque de Toul. À la fin du Xe siècle[2] les Évêques de Toul qui possèdent ce franc-alleu édifient une grosse tour carrée pour protéger leur domaine et verrouiller la vallée du Côney. C'est une des premières forteresses des Vosges du sud avec Épinal et Remiremont.Signe de cet appartenance à l'évêché de Toul, l'église paroissiale de Fontenoy porte le nom de Saint Mansuy de Toul. Le château est démantelé au XVIIe siècle. Le logis est épisodiquement habité jusqu'à la Révolution française. Mais dès 1750, début de la reconstruction intensive du village de Fontenoy, les remparts sont déshabillés et les pierres de taille servent à la reconstruction des hôtels. Le Château de Fontenoy-le-Château. Le XIXe siècle achève l'arrachage des pierres qui serviront à bâtir l'hôtel de ville. Enfin, certains murs, menaçant dangereusement, sont même traités à l'explosif. Près de 1000 ans après sa fondation, il ne reste du donjon qu'une ruine, imposante encore, mais menacée d'une disparition rapide, tant son état est dégradé. Une association locale qui travaille à la sauvegarde du patrimoine, "Les Amis du Vieux Fontenoy" ou A.V.F, fondée en 1978 et sa section junior, ont lancé une opération baptisée S.O.S Donjon. La finalité de ce projet est de rétablir un parement sur la Tour Carrée pour arrêter la dégradation du donjon et redonner une lisibilité au site. La première pierre du nouveau parement a été posée le 5/07/2008 lors des fêtes médiévales.Sauvons nos trésors, le tournage. Le plus vieux donjon de Lorraine, celui de Fontenoy-le-Château, aura l'honneur d'être présenté sur France 2 le 19 septembre à 20 h 45. Le président des Amis du Vieux Fontenoy, Xavier et la présidente des Juniors, Aurélie seront sur le plateau en direct pour l'émission de Stéphane Bern Sauvons nos trésors. Cette émission a reçu le soutien du « Centre des monuments nationaux (CMN) », de la « Fondation du Patrimoine », de la « Fondation Vieilles maisons françaises (VMF) » et de la « Fondation pour les Monuments Historiques ». En décembre 2016, l'association inaugure un panneau en l'honneur de ses mécènes[19] grâce à qui il a été possible de mettre en place sur le donjon plus de 300 pierres de tailles soigneusement appareillées, ce qui donne une masse d'environ 50 tonnes de matériaux. Le Château de Fontenoy-le-Château n'est pas inscrit aux M.H. ni classé.
Coordonnées par GPS : 47° 58' 23" Nord, 6° 12' 01" Est


* LE CHATEAU DE LA FORGE A RAMBERVILLERS - 88700 :


Le Château de la Forge est un château bâti à Rambervillers, dans le département des Vosges, en région Grand Est, en France. Le château a été construit, pour l'industriel Hubert Velin, à la fin du XIXe siècle. Le Château de la Forge est une grande bâtisse rectangulaire surmontée de deux tourelles. Les éléments remarquables sont la cage d'escalier, les ferronneries et la grille d'entrée d'époque et de style École de Nancy. Une maison de retraite spécialisée est accolée au château sur sa façade Sud-Est. L'immense parc de la Forge de plusieurs hectares, traversé par la Mortagne et agrémenté de deux étangs, complète l'ensemble de la propriété. Le château n'est pas inscrit ni classé aux M.H.
Coordonnées par GPS : 48° 20' 13" Nord, 6° 38' 24" Est


* LE CHATEAU DE GEMMELAINCOURT A GEMMELAINCOURT - 88170 :
de Patineurjul
CC BY-SA 4.0

Le Château de Gemmelaincourt ou château des Bassompierre est un château bâti à Gemmelaincourt, dans le département des Vosges, en région Grand Est, en France. C'est un château de style Manoir. Sa construction date de 1778 pour en faire une demeure seigneuriale. Sur des vestiges d’un ancien relais de chasse, le seigneur de Bassompierre édifie le château actuel dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. On peut lire encore aujourd'hui la plaque de fondation qui porte la date de 1778. Le seigneur de Bassompierre est à l'époque copropriétaire avec les chanoinesses de Remiremont. Le Château de Gemmelaincourt est la propriété du marquis Léopold de Hennezel de Francogney pendant la Révolution française. Il est issu d'une famille de verriers de la région de la forêt de Darney. Pendant cette période, le marquis a quelques soucis avec le maire du village devenu procureur[2]. Emprisonné en 1793 à Mirecourt, il parvient à s’enfuir en Suisse juste avant qu'on ne le conduise à l'échafaud, pour ensuite servir dans l'armée de Condé. Il revient à la Restauration et devient même maire de la commune. Aux XIXe siècle et XXe siècle, le château sert de presbytère à la commune. Vers le milieu des années 1980 l'abbé Antoine, qui était le dernier curé du village, est à la retraite et n'a plus l'usage du château en tant que presbytère. La municipalité décida alors de récupérer le bâtiment, mais il était en mauvais état par manque d'entretien : une gouttière dans le toit commence à détériorer le plancher du premier étage, après avoir percé le plancher du deuxième. La commune refait alors le toit, mène des réflexions pour faire usage du château, mais aucune n'aboutissant, fini par le vendre. Le propriétaire suivant dépossède alors le Château de Gemmelaincourt de ses boiseries, parquets et cheminées, qui sont revendus à part.Le peintre et graveur nancéien Franck Hommage entreprit de le restaurer mais la bâtisse fut partiellement détruite dans un incendie le 25/01/2015. Le toit est reconstruit en 2016. Il n'est pas inscrit ni classé aux M.H. Le château est de forme rectangulaire avec trois niveaux d'élévation (rez-de-chaussée et deux étages). La façade principale est orientée vers le village à l'Ouest, la façade côté jardin étant orientée à l'est vers la Vraine. Deux agrandissements ont été accolés au nord et au sud du château.
Coordonnées par GPS : 48° 16' 33" Nord, 5° 58' 06" Est


* LE CHATEAU DE GIRECOURT-SUR-DURBION A GIRECOURT-SUR-DURBION - 88600 (Visite/RV):
de Raphdvoj
CC BY-SA 3.0

Le Château de Girecourt-sur-Durbion est un château bâti à Giremont-sur-Durbion, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. La construction du Château de Girecourt date de 1540. Le Château de Girecourt-sur-Durbion est classé aux Monuments historiques. Le château est ouvert au Public. La visite guidée coûte 5 Eurosla visite.
Adresse : Château de Girecourt-sur-Durbion Allée du Château, 88600 Girecourt-sur-Durbion - Tel 06 76 94 63 24
Coordonnées par GPS : 48° 14' 48,77" Nord, 6° 36' 03,43" Est


- LE CHATEAU D’HARCOURT A ISCHES - 88320 (en Vente):


Le Château d'Harcourt est un château bâti à Isches, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. La construction du Château d'Harcourt date du XVIe au XVIIe siècle. Il est de style Renaissance. Il se situe rue du Château à Isches. Son propriétaire initial était la Famille de Choiseul-Aigremont. On l'appelait à l'origine "le Château d'en Bas de Isches" ou "le Vieux Château", appellation encore usitée, aujourd'hui. Construit aux XVIe et XVIIe siècles par la famille de Choiseul-Aigremont, il était l'une des 3 forteresses du village, avec les châteaux de Choiseul et de Chauvirey qui ont aujourd'hui disparu, détruits pendant la guerre de Trente Ans. Au cours de cette guerre terriblement dévastatrice pour la Lorraine, Antoine III d'Isches, gouverneur de La Mothe pour le Duc de Lorraine Charles IV, se couvrit de gloire en défendant héroïquement la forteresse ducale contre l'armée du maréchal de La Force, avant d'y être tué par un boulet de canon le 21 juin 1634. En 1636, les Suédois épargnèrent le vieux château d'Isches car son héritier de l'époque, Henri de Choiseul († 1649), avait fait soumission au roi de France Louis XIII. Le Château d'Isches ne fait actuellement l'objet d'aucune inscription ou classement au titre des monuments historiques. C'est une propriété privée, qui reste fermée au Public. Depuis avril 2015, le Château d'Harcourt est mis en vente.
Coordonnées par GPS : 48° 01' 02" Nord, 5° 49' 36" Est


* LA MAISON DU LABOUREUR A SERECOURT - 88320 :


La Maison du Laboureur est bâtie à Serecourt, dans le département des Vosges, en rgion Grand-Est, en France.
Coordonnées par GPS :


* LE CHATEAU DE LANDAVILLE A LANDAVILLE - 88300


Le château de Landaville est un château bâti à Landaville, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Il a été bâti en 1732. La construction du Château de Landaville date du XVIe, 2eme quart du XVIIIe et du XVIIIe siècle. Le château date du 1823), ave son colombier et sa gloriette. Le Château de Landaville est privé.
Adresse : Château de Landaville - rue du Han-le-Duc à Landaville - 88300
Coordonnées par GPS : 48° 17' 21" Nord, 5° 44' 40" Est


- LE CHATEAU DE LICHECOURT A RELANGES - 88260 (Musée):


Le Château de Lichecourt est un château bâti à Relanges, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. La construction du Château de Lichécourt date du XVe, XVIe et XVIIIe siècle. La maison du verrier de Thysac date du XVIe siècle. Le château est une demeure de gentilshommes verriers qui a conservé une belle allure seigneuriale, de style Renaissance. Initialement, c'était une maison forte, bâtie pour Jean de Thysac et son épouse Alix de Barisey, au XVe siècle, une famille de gentilshommes verriers. Originaire de Bohême, les verriers sont appelés en Lorraine par le duc au XVe siècle. La maison forte est incendiée et reconstruite à plusieurs reprises. C'est leur fils Nicolas de Thysac qui la fit reconstruire, au milieu du XVIe siècle, ainsi que le pavillon Sud qui lui est accolé, le château, la tour Nord et une enceinte. Après la mort de Nicolas de Thysac, le Château de Lichecourt est partagé entre les descendants des fondateurs. Ce régime reste en place du milieu du XVIe siècle jusqu'à la Révolution française. Ainsi Lichecourt voit se construire différentes habitations secondaires autour du château, habitées par plusieurs familles différentes qui se partagent le domaine. Nicolas de Thysac mort, ce sont ses deux gendres: Nicolas de Dardenet (écuyer, seigneur de Gourey, capitaine de la ville de Clermont-en-Argonne) et Philippe le Brun (écuyer, seigneur de Mons-en-Quercy, Capitaine de la ville et du château de Capdenac) qui se partagent le château et le pavillon sud. Au cours de la guerre de Trente Ans, l'enceinte est détruite, en 1635, par les Français et les Suédois. Une grande partie du château actuel fut reconstruite entre 1703 et 1732. Au XIXe siècle, un étage sera rajouté, dans un style néogothique, à la tour Nord. La façade principale, la tour Sud-Est, la tour Nord-Est à l'exclusion du dernier étage et du couronnement, et les deux pavillons dont un sert de chapelle sont inscrits aux M.H. le 17/09/1973. La maison du verrier de Thysac, collée au pavillon sud, a été inscrite aux M.H.le 19/12/1986.La ferme, à côté du Château de Lichecourt, accueille, depuis 2000, une maison de retraite pour des chevaux, appelée "Crins Blancs"5, pour assurer une fin de vie de qualité aux chevaux âgés, prématurément usés, accidentés, maltraités ou abandonnés. Le Propriétaire actuel du Château de Lichecourt est Mr Yves Champy, qui en a fait un Musée ouvert au Public.
Le Château de Lichecourt est inscrit aux M.H. le 17/09/ 1973 et le 19/12/1986.
Coordonnées par GPS : 48° 05' 53" Nord, 5° 59' 57" Est


- LE CHATEAU LOBSTEIN A VILLE-SUR-ILLON - 88270 :
de Patineurjul
CC BY-SA 4.0

Le Château Lobstein est au lieu-dit Dommartin, à Ville-sur-Illon, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. C'est une ancienne maison de maitre, bâtie en 1940. Son premier propriétaire était Jacques Jacques Lobstein. L'architecte était François Clasquin. Le Château Lobstein doit son nom à son propriétaire initial, Jacques Lobstein (1847-†1931), fils de tonnelier, né à Brumath en Alsace. Il quitte sa région après l'annexion de l'Alsace-Lorraine en 1871 par l'Empire allemand. Il est alors engagé à la "Brasserie de la Cense" à Xertigny comme garçon brasseur où il apprend le métier, puis devient propriétaire de la "Brasserie de L'Hôte" à Ville-sur-Illon en 1877, réputé pour la pureté de ses eaux qui est indispensable à la production de la bière. Les premières fabrications de bière dans le village dataient de 1627. La brasserie nouvellement acquise se révélant trop petite pour se reconvertir au brassage industriel, il crée "la Grande Brasserie & Malterie Vosgienne" en 1887, pour produire la bière et le malt industriellement, avec de nouvelles techniques (la production s'arrêtera en 1956 pour la bière, en 1966 pour le malt et en 1975 pour les boissons gazeuses). En 1904, Jacques Lobstein fait construire une maison de maître à proximité de sa brasserie, sur des plans de l'architecte départemental François Clasquin. En 1931, son fils René Lobstein hérite de la brasserie et du château jusqu'à son décès en 1964. Le Château Lobstein a été inscrit aux Monuments Historiques le 29/06/1993.
Coordonnées par GPS : 48° 10' 55 Nord et 6° 12' 25" Est


* LE CHATEAU DE MARTINVELLE A MARTINVELLE - 88410 (Exploitation agricole):
de Patineurjul
CC BY-SA 4.0

Le Château de Martinvelle est à Martinvelle, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. La construction du château date du XVIIIe au XIXe siècle. Son propriétaire initial était la Famille Esmez-Deutout. Elle elle était au service des ducs de Lorraine. François Esmez, colonel du Régiment d’Épinal, est anobli par le duc Charles IV de Lorraine en 1651 pour ces faits d'armes au siège d’Épinal le 9 octobre 1650. Ses armoiries sont les suivantes : porte d'azur à l'épée flamboyante d'argent mise en pal, surmontée de trois étoiles d'or mise de rang. Il avait été avant un des défenseurs de La Mothe-en-Bassigny face aux armées françaises de Louis XIV jusqu'en 1645. Au début du XIXe siècle, Jacques-Alexandre Esmez-Deutout (1777-†1856), 1er Baron Esmez-Deutout, colonel de hussards, maire de Martinvelle, décide d'agrandir certains bâtiments existants de l'époque pour créer les pièces principales du château. Le Château sera fortement remanié. Le château n'est pas inscrit ni classé aux M.H. Mme Laure Esmez Deutout Pigache habite depuis le château. C'est une descendante de la famille Esmez Deutout et de la famille Pigache qui se sont unies. Elle est à la tête d'une exploitation agricole de culture de fruits à pépins et à noyau.
Coordonnées par GPS : 47° 58' 20" Nord 5° 59' 47" Est


- LE CHATEAU DE MONTHUREUX-SUR-SAONE A MONTHUREUX-SUR-SAONE- 88410 (Tours/Vestiges)
à chercher

Le Château de Monthureux-sur-Saône est à Monthureux-sur-Saône, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Il ne reste plus du Château de Monthureux-sur-Saône que des vestiges de cet ancien château fort et des habitations semi-troglodytes. Le Château médiéval fut construit au XIVe siècle par les Comtes de Monthureux. Au IXème siècle, le Prieuré de Monthureux était une manse ou tenure de l'abbaye de Luxeuil. Hugues le Noir, fils de Richard le Justicier, s'empara par la force des terres du monastère. Afin de défendre ses conquêtes, il bâtit des forteresses sur les territoires conquis. Le château de Monthureux daterait de cette époque. A la fin du XIème siècle, il est bien installé sur le point culminant du plateau de grès enserré par les méandres de la Saône. Finalement Luxeuil revendiquera et obtint des droits sur Monthureux. Actuellement, il ne reste plus que les vestiges de 2 tours "rue du château". L'unique pont du faubourg facilitait alors les communications avec l'Abbaye de Luxeuil.
Site Internet : Office de Tourisme
Coordonnées par GPS : 48° 01' 50" Nord 5° 58' 23" Est


* LE CHATEAU DE MAUGIRON A VALFROICOURT - 88270 :
de Patineurjul
CC BY-SA 4.0

Le Château Maugiron est un château bâti à Valfroicourt, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Il appartenait à Pierre de Maugiron. La construction du Château de Maugiron date du XVIe au XIXe siècle. ierre de Maugiron, Grand écuyer de Lorraine, fait construire le premier château au début du XVIe siècle. Les fondations de ce premier édifice se voit toujours aujourd'hui. En 1720, Valfroicourt sera intégré au Comté d'Hoffelize (Bainville-aux-Saules actuellement), et les comtes habiteront le château. Le dernier seigneur de Valfroicourt, Charles Georges d'Hoffelize, chambellan de l'empereur et maréchal de camp du roi de France, fit reconstruire le château dans le goût du XVIIIe siècle. Mais à peine achevé en 1789, le Comte dut fuir, dès le début de la Révolution française, par un souterrain à l'Abbaye Notre-Dame de Bonfays car son château fut assiégé par des paysans en colère qui y mettront le feu. Les ruines calcinées sont incorporées dans une nouvelle construction plus modeste au XIXe siècle, pour être transformée en exploitation agricole. L'ensemble est sauvé par M. et Mme Peiffer dans la seconde moitié du XXe siècle. Le Château de Maugiron est inscrit aux M.H.le 31 août 1990 (façades, toitures et jardin)
Coordonnées par GPS : 48° 11' 52" Nord 6° 05' 49" Est


- LE CHATEAU DE MOUSSEY A MOUSSEY - 88210
de Ji-Elle

Le Château de Moussey est un château bâti à Moussey, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Le Château de Moussey est de style néo-gothique. Il est attenant à l'ancienne filature de Moussey.
Coordonnées par GPS : 48° 25' 51" Nord 7° 01' 25" Est


- LE CHATEAU DE POMPIERRE A POMPIERRE - 88330 :

CC BY-SA 3.0

Le Château de Pompierre est un château bâti à Pompierre, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Il a été construit en 1741, à la demande de Jean Baptiste de Lavaulx, Seigneur de Pompierre, Sartes, Courcelles et Dolaincourt. Il date du XVIIIe siècle. La date de sa construction est gravée, dans la cave du château, sur une pierre de fondation. C'est une imposante maison seigneuriale, avec un jardin rempli d'arbres. Le château est rectangulaire, sur quatre niveaux, avec un sous-sol, un rez-de-chaussée et deux étages. Un des étages se trouve sous le toit. La façade principale est orientée à l'ouest. Une dépendance rectangulaire est accolée au bâtiment principal sur sa façade nord. Les armoiries des comtes de Lavaulx sont présentes sur le cartouche à droite de la porte d'entrée, avec comme devise "Tout par amour". La Famille de Lavaulx est présente en Lorraine depuis le XVe siècle. Ses membres possédaient en effet les terres de Vrécourt, de Saint-Ouen-lès-Parey et de Sommerécourt. Ils émigreront à la Révolution française et le Château de Pompierre sera racheté par un maître de forges. Le Château de Pompierre n'est pas inscrit ni classé au titre des Monuments Historiques.
Coordonnées par GPS : 48° 15' 20" Nord, 5° 40' 22" Est


* LES 2 CHATEAUX DES PRINCES DE SALM-SALM A SENONES - 88210 (Se visite):


Les Châteaux des Princes de Salm-Salm sont des châteaux bâtis à Senones, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Deux châteaux des Princes de Salm du XVIIIe, datant de l’époque de la Principauté de Salm-Salm - Ancien hôtel de Bilistein (côté place Clémenceau), premier château des princes de Salm. Sa toiture fut ravagée par un violent incendie en 1994. Ses façades, ses toitures et le passage du charretier ont été classés MH en 1997.
Visite guidée du Centre historique, voyages découverte (classés).
Coordonnées par GPS : 48° 23' 44" Nord et 6° 58' 59" Est


* LE CHATEAU PUTON A LE CLERJUS - 88240 :


Le Château Puton est une ancienne ferme bâtie à le Clerjus, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. La construction du Château Puton date du XVIIIe siècle, pour Geores Puton (1679-1737) (Maître de forges et fermier général. Celui-ci avait dirigé la Manufacture royale de Bains-les-Bains de 1733 à 1737. A ce jour, le château Puton ne fait l'objet d'aucune inscription ou classement au titre des M.H. D'autres maîtres de forgeont construit des châteaux au XIXe siècle. On peut citer, le Château de La Chaudeau de la famille de Buyer, situé en Haute-Saône, au sud du Clerjus et le Château de Semouse de la famille de Pruines sur la commune de Xertigny. Tous ces châteaux furent bâtis durant la période la plus florissante des forges de la Vôge. Le Château Puton est bâti en forme de U, enserrant une cour fermée par une grille et un portail. Le Château Puton comporte un rez-de-chaussée ainsi que deux étages.
Coordonnées par GPS : 47° 58' 00" Nord 6° 18' 49" Est


- LE PALAIS ABBATIAL DE REMIREMONT A REMIREMONT - 88200 (Mairie)


Le Palais Abbatial de Remiremont est un château bâti à Remiremont, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Il est organisé des visites guidées du Centre historique de Remiremont (église abbatiale Saint-Pierre du XIIIe, maisons canoniales et palais abbatial du XVIIIe). Accolé à l’église, l’ancien palais abbatial, de style classique, édifié par l’abbesse Anne Charlotte de Lorraine, fille du duc Léopold Ier, présente une belle façade. Aujourd’hui, ce palais abrite l’Hôtel de ville de la commune. Il a également abrité le Tribunal d'Instance de Remiremont jusqu'en fin 2009. L’ensemble des façades et toitures, sol de la cour, sol du jardin et sol du passage jusqu’aux murs de l’église ont été inscrits sur l’inventaire supplémentaire des M.H. le 31 mai 1965.
Site Internet : Office de Tourisme de Remiremont
Coordonnées par GPS : 48° 01' 03" Nord, 6° 35' 26" Est


* LA MAISON RENARD A LAMARCHE - 88320 :
de Patineurjul
CC BY-SA 4.0

La Maison Renard est une maison bâtie à Lamarche, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. La construction de la Maison Renard date du XVIIIe siècle. Elle se situe 21 rue du colonel Renard à Lamarche. C'est la maison de famille des frères Charles Renard et Paul Renard.
Coordonnées par GPS : 48° 04' 09" Nord, 5° 46' 57" Est


- LA MAISON-FORTE DE ROMAIN-AUX-BOIS A ROMAIN-AUX-BOIS - 88320 (Privée):
de Patineurjul
CC BY-SA 4.0

La Maison forte de Romain-aux-Bois est à Romains-aux-Bois, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. La Maison-forte au Village Nord, de Romains-aux-Bois est à côté de l'église. Bâti dans la seconde moitié du XVIe siècle, c'est une propriété privée, fermée aux Public. Elle est inscrite aux M.H. depuis le 13 octobre 1987.
Coordonnées par GPS : 48° 04' 58" Nord et 5° 43' 10" Est


- LE CHATEAU DE RONCOURT A HAGNEVILLE-ET-RONCOURT - 88300 (Gite d'Hôtes):

CC BY-SA 3.0

Le Château de Roncourt est un château bâti à Hagneville-et-Roncourt, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Cette maison de maître date du XVIIIe siècle. La seigneurie appartient depuis 1583 à la Famille Menu de Roncourt. Le premier représentant est Étienne Menu, anobli par le Duc Charles III de Lorraine, le 16 juillet 1583 et Seigneur de Roncourt, par donation du 25 septembre 1583, de René d'Anglure, Seigneur de Lignéville, de Bourlémont et gouverneur de La Mothe. Cette donation est faite en récompense des services rendus. La Famille Menu prend le nom de Roncourt à partir de cette date et conserve la seigneurie jusqu'au milieu du XVIIIe siècle. Ses armoiries sont : Porte d'azur, à la face d'argent, chargée de trois merlettes de fable, membrées de gueules, et accompagnée en chef d'une croix pommetée et fichée d'argent, et pour cimier, un homme sauvage au naturel tenant une masse de fable. Vers 1760, Nicolas Hennequin (1728-†1819), Comte de Fresnel devient le Seigneur de Roncourt. Il est le fils de Nicolas-François Hennequin (1662-†1740), Comte de Curel et de Fresnel. Il a fait bâtir l'Hôtel des Loups à Nancy), et de Catherine-Élisabeth de Roncourt (1709-†1763), qui se sont mariés en 1727. Nicolas Hennequin vend en 1784, la seigneurie de Roncourt au sieur de Stack (ou Stach)6, originaire d'Irlande, dont les descendants occuperont le château, du XIXe et XXe siècle. Suite à un mariage, le Domaine passe à la Famille de Fleury lorsque Françoise-Josèphe-Pauline de Stack, une des filles du sieur de Stack, épouse Joseph-Richard de Fleury (1761-†1839). Deux générations plus tard, le château passe dans les mains de la Famille de Bigot avec le mariage, en 1864, de Victoire-Marie-Thérèse-Amélie de Fleury (1831-†1922) et de Louis de Bigot.En 2006, le château de Roncourt est racheté par l'illustrateur et homme politique (Les Verts puis le MoDem) Yann Wehrling et Marc Tournier. L'édifice sert aujourd'hui de tables d'hôtes, certains soirs et depuis 2011, de chambres d'hôtes. 3 chambres d'hote dans une belle demeure du XVIIIe entourée d'un grand parc de 2 ha et à proximité des villes thermales de Vittel et Contrexeville De forme rectangulaire, le Château de Roncourt est sur 3 étages. Il n'est pas inscrit ni classé aux M.H. Tarif : 45Euros/Nuit
Adresse : Château de Roncourt 1 Rue du Château, 88300 Hagnéville-et-Roncourt - Téléphone : 03 29 95 58 46
Coordonnées par GPS : 48° 14' 07" Nord et 5° 45' 19" Est


- LE CHATEAU DE RORTHEY A SIONNE - 88630 (Ferme):


Le Château de Rorthey est un château bâti à Sionne, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Le Château de Rorthey est un ancien château fort dont la construction date du XIe au XIIIe siècle. Le château de Rorthey est situé entre les villages de Sionne et Midrevaux sur un éperon avancé de 350 mètres d'altitude dominant la vallée de Rorthey de 50 mètres. Possession de l'évêché de Toul, les évêques Bertholde et Hermann construisent une maison-forte dès le début du XIe siècle. Hermann de Toul combat les seigneurs laïcs qui essaient de spolier les biens de l’Église. Pour la maison-forte de Rorthey, il doit néanmoins composer avec Étienne de Vaux, seigneur de Joinville, en lui donnant l'investiture de celle-ci. À partir de 1057, des chevaliers vassaux de l'évêque de Toul prennent le nom de Rorthey, puis le fief passe aux seigneurs de Brixey. Au XIIIe siècle, le nouveau propriétaire Joffroy de Bourlémont reconstruit l'ensemble, en château-fort, pour être un avant-poste de défense de son propre château de Bourlémont, comme l'est également le château de l'Isle à Domrémy-la-Pucelle (aujourd'hui disparu). Il suit les critères défensifs de l'époque à savoir de hautes murailles de sept mètres, un donjon, des tours à poivrière, un logis seigneurial, et une porte avec bretèche, machicoulis et herse. Le château passe ensuite par mariage à plusieurs famille : les Bauffremont au XIVe siècle, les seigneurs de Manonville et de Beauvau aux XVe et XVIe siècles. A la fin du XVIe siècle, le propriétaire est René II de Beauvau, baron de Rorthey, sénéchal du Barrois et chevalier de l'Ordre du roi. Son épouse Guillemette des Salles, fille du seigneur de Gombervaux Jean Des Salles, a été élevée dans la foi protestante calviniste. Cette dernière donne logiquement asile aux protestants de la région lors des Guerres de religion, ce qui provoque le siège et la prise du château par les troupes de la Ligue catholique de Charles III de Lorraine. Guillemette Des Salles est chassée de son château et n'en obtiendra la restitution qu'après sa soumission au duc de Lorraine le 15 juillet 1592. Le 18/11/1604, la baronnie de Rorthey est mise en vente par les créanciers et c'est Henri Des Salles, comte de Coussey, qui s'en porte acquéreur par adjudication pour 9333 livres tournois 6 sous et huit deniers. Il doit également payer annuellement 1000 livres de douaire à sa tante Guillemette Des Salles, veuve de René II de Beauvau. En 1637, il sert de refuge aux moines prémontrés de l'abbaye Notre-Dame de Mureau, distante de cinq kilomètres, qui fuient une bande de pillards croates pendant la Guerre de Trente Ans. A la Révolution française, il est acheté par plusieurs maîtres de forges et retrouve le domaine de Bourlémont en 1862 après en avoir été séparé pendant plus de cinq siècles. En effet, le marquis Simon-Gérard d'Alsace-Hénin-Liétard (1832-†1891), seigneur de Bourlémont s'en porte acquéreur pour 170 000 Francs. Devenu aujourd'hui une ferme, le Château de Rorthey a conservé de nombreux éléments de fortification féodale. Il n'est pas inscrit ni classé aux M.H.
Coordonnées par GPS : 48° 23' 27" Nord et 5° 37' 18" Est


- LE CHATEAU DE SAINT-BASLEMONT A SAINT-BASLEMONT - 88260 (Ruines/Visite Libre):


de Lapin88
CC BY-SA 3.0

Le Château de Saint-Baslemont est un château bâti à Saint-Baslemont, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. C'est un château de style Médiéval qui date du XIVe siècle pour les comtes de Montreux. En 1487, il devient la propriété de la famille de Reinach, avec le mariage de Marie de Montreux et de Louis de Reinach. En 1581, d'importantes modifications sont entreprises par la famille de Reinach pour rendre le château féodal plus agréable. Claude de Reinach (conseiller et chambellan du duc Charles III de Lorraine, sénéchal du Barrois) en hérite à la fin du XVIe siècle. Son petit-fils JeanJacques de Haraucourt (1600-1644), colonel d'infanterie au service du duc Charles IV de Lorraine, devient propriétaire du château. Le château est assiégé par les suédois en 1635. Il passe ensuite à la famille des Armoises par le mariage de Marie-Claude d'Haraucourt avec Louis des Armoises en 1646. Il reste dans cette famille jusqu'en 1768, date de la mort du petit-fils des précédents, Antoine-Bernard des Armoises. Le Château de Saint-Baslemont est ensuite venduà Antoine Jullien (1715-†1794), conseiller du Roi, procureur général aux eaux et forêts du Bassigny. Sa fille Marie- Thérèse-Adélaïde Jullien en hérite lorsque son père est guillotiné pendant la période de la Révolution française, appelée la Terreur. Elle épouse Charles-Antoine-Joseph Regnault De Raulecourt, maire de Nancy d'août 1816 à juillet 1830. En 1847, le chateau est revendu à un ancien notaire, Charles Nicolas, puis changera plusieurs fois de propriétaires avant d'être acquis au début du XXe siècle, par Adolphe Amédée Louveau, qui se fait appeler Fernand Samuel, directeur du Théâtre des Variétés de Paris, de 1892 à 1914. À sa mort, en 1914, sa fille Jeanne Louveau (1895-†1980) en hérite. Cette dernière se travestit et se fait appeler Jean Lavallière, ou dans le village elle est surnommée Jean-Jean. Ne s'entendant pas avec sa fille, Ève Lavallière achète dans le village voisin de Thuillières une petite maison nommée Béthanie où elle finit ses jours. En 1922 le château est transformé en hostellerie. Le corps principal de logis et les tours nord et sud sont inscrites à l'inventaire des monuments historiques, le 21/04/1937. Mais le château et les communs sont à l'abandon après la Seconde Guerre mondiale. Il faut attendre que M. Labourot devienne le nouveau propriétaire pour que les premières restaurations commencent. Il entreprend d'abord des travaux dans les communs, mais l’œuvre de restauration à peine terminée en 1975 est totalement détruite par un incendie provoqué par la foudre. Cela n'entame pas les désirs de restauration du châtelain, qui décide de s'attaquer au corps de logis pour en faire un restaurant. Le corps de logis a été restauré et les communs sont toujours en ruine, à la suite de l'incendie, de 1975. En 2017, le Château de Saint Baslemont est devenu la propriété de Patrick Groult.
Coordonnées par GPS : 48° 09' 06" Nord, 5° 59' 38" Est


* LE CHATEAU DE SAINT-JEAN A LA NEUVILLE-DEVANT-LEPANGES - 88600 (Vestiges):


Le Château de Saint-Jean est un château bâti à La Neuville-devant-Lepanges, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. C'est un ancien château fort, de style Médiéval. Il appartenait au Sire de Parroy. Il est construit au XIIIe siècle par les Sires de Parroy, puis est acquis par les seigneurs de Toullon. Le Château de Saint-Jean fut détruit par les troupes franco-suédoises, lors de la Guerre de Trente Ans, au milieu du XVIIe siècle. Il ne reste depuis que de belles ruines, qui laissent apparaître un donjon, des tours, des remparts, une porte fortifiée et une chapelle. Le Château de Saint-Jean se situe sur le Mont Saint-Jean, un éperon rocheux, perché à 597 m d'altitude, qui domine, le village de Saint-Jean-du-Marché au Nord et au Sud-Ouest celui de Faucompierre.
Coordonnées par GPS : 48° 08' 26" Nord et 6° 40' 53" Est


* LE CHATEAU DE SAINTE-LUCIE A RAMBERVILLERS - 88700 :


Le Château de Sainte-Lucie est un château bâti à Rambervillers, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Sa construction date du XIXe siècle. Son propriétaire initial était le Vicomte de Bolémont. Le château de Sainte-Lucie fut construit en 1876, comme cadeau de mariage pour sa future épouse. Le château compte 3 étages d'élévation, un haut toit en ardoise et 2 tours carrées. L'entrée se fait par le balcon et un escalier monumental.
Le château n'est pas inscrit aux M.H. ni classé. Le Château de Sainte-Lucie se situe au N° 50 de la rue du Dr Alban Fournier, à Rambervillers, à 1,3 km au Nord du centre ville.
Coordonnées par GPS : 48° 21' 23" Nord, 6° 37' 52" Est


* LE CHATEAU DE SAINT-OUEN A SAINT-OUEN-LES-PAREY - 88140 :


Le Château de Saint-Ouen est un manoir bâti à Saint-Ouen-lès-Parey, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Il est de style Renaissance et date du XVIe siècle. La construction du Château de Saint-Ouen date des XVIe et XVIIe siècles. Il appartient aux sires de l'Espine puis aux Comtes de Lavaux, qui y résident, à la belle saison. En 1775, il passa par mariage au Baron Canon de Ville, un ancien capitaine de l'Empereur du Saint-Empire. Ce dernier ayant refusé, en 1791, d'enlever les armoiries surmontant la grille d'entrée, les habitants du village viennent les abattre avec la protection de la milice armée. Le Château de Saint-Ouen, de forme carrée, est flanquée de 4 tours carrées avec ses quatre angles. Haut d'un étage, il allie la simplicité à la sobriété. L'intérieur porte la marque des aménagements réalisées à la veille de la Révolution française. Au rez-de-chaussée, un grand vestibule est surplombé par une vaste loggia dont la balustrade sert d'appui à six colonnes corinthiennes soutenant le plafond. La salle à manger est entièrement lambrissée et ses fenêtres donnent sur le parc à l'arrière de l'édifice. A l'étage, les chambres sont ornées de belles boiseries, avec pour certaines d'entre elles, des médaillons peints et des dessus de portes.
Coordonnées par GPS : 48° 10' 48" Nord et 5° 45' 42" Est


- LES CHATEAUX DES COMTES DE SALM-SALM A SENONES - 88210 :


Les deux Châteaux des Comtes de Salm-Salm sont deux châteaux bâtis à Senones, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France.
Coordonnées par GPS : 48° 23' 44" Nord et 6° 58' 59" Est


- LE CHATEAU DE SANDAUCOURT A SANDAUCOURT - 88170 (Visite Eté):

CC BY-SA 3.0

Le Château de Sandaucourt est un château bâti à Sandaucourt, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. La construction du Château date du XVIe - XVIIe siècles. Le Château de Sandaucourt a été construit, pour Aloff de Beauvau ou par son demi-frère Claude, seigneur de Sandaucourt, de 1549 à 1553. C'est un château de style Renaissance. À la mort de ce dernier, en 1553, le château passe dans l'indivision et devient la propriété de deux de ses gendres, Claude de Reinach (Conseiller et Chambellan du duc Charles III de Lorraine, sénéchal du Barrois) et Jean de Damas, qui se partagent le château. Le 3 novembre 1672, le Cardinal de Retz (1613-1679) rend visite à ses amis les 2 coseigneurs de Sandaucourt : Louis des Armoises et Jean Nicolas de Fulligny-Damas. En 1715, le château est vendu au marquis espagnol d'Amenzuaga de Riscal d'Alegre, époux de la baronne Suzanne de Chauviray. Il est revendu en 1735 au Fermier Général de Lorraine Sigisbert Richard qui le cède à son tour en 1770 à François de Saint-Ligier, un maréchal de camp anobli par Louis XV. Le château est remis au goût du jour au XVIIIe siècle. François de Saint-Ligier ne s'entend guère avec son épouse Agnès de Bry d'Artois, une ancienne dame de compagnie de la reine Marie Leszczynska. Lorsque la révolution française éclate, il a déjà quitté le château et c'est seule que son épouse occupe le château avec ses deux fils, avant d'émigrer à son tour. Par mariage, le château échoit aux Scitivaux de Greische, les derniers nobles à l'occuper. Le Château de Sandaucourt est racheté en 1931 par la société Paul Couillard et Cie de Nancy, qui le transforme en fromagerie. Les caves servent alors à l'affinage du fromage. En 1969, il est revendu à la société Breuil Girardel qui le transforme en foyer d'accueil pour les immigrés, travaillant à l'usine Manuest (Manufacture de l'Est de la France, une filiale de fabrication de Vogica) à Châtenois. Les travaux de restauration débutent en 1976, lorsque le Docteur Kirsch et son épouse Marthe-Odile Lersy rachètent le château. En 2000, le docteur Kirsch souhaite en faire don au Musée lorrain qui le refuse. Finalement c'est Matthieu Cognet, le propriétaire du château de Thuillières, qui en fait l'acquisition et qui poursuit l’œuvre de restauration initiée par le docteur Kirsch. Sa restauration sera achevée grâce à son nouveau propriétaire Matthieu Cognet, propriétaire aussi du Château de Thuillières. Le Château de Sandaucourt est inscrit et classé aux M.H. depuis 1980. Le Château de Sandaucourt du XVIe siècle est bien conservé dans son gros-œuvre. Il appartient actuellement à Matthieu Cognet. Le Château de Sandaucourt est ouvert au Public et se visite du 1/07 au 15/08/2017. Il est également ouvert à la visite lors des 2 journées européennes du Patrimoine vers mi-septembre. Tarif : 2,50E par Adulte
Adresse: Château de Sandaucourt 1, Rue du Château, 88170 Sandaucourt - Tel 06 60 34 63 50
Site Internet : Châteaux de France
Coordonnées par GPS : 48° 15' 49" Nord et 5° 50' 52" Est


- LE CHATEAU DE SAULXURES A SAULXURES-SUR-MOSELOTTE - 88300 (Ruines):


Le Château de Saulxures est à Saulxures, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Le Château de Saulxures était surnommé le Château de Versailles Vosgien. Le Château fut construit entre 1854 et 1861 sur les plans de l'architecte Charles Perron. Sa construction a été commandée par Élisabeth Géhin, née Mathieu, veuve du premier industriel textile de la commune Jean-Thiébaut Géhin, durant l’âge d’or de l'industrie textile et l'expansion industrielle de cette partie des Vosges au XIXe siècle, en hommage à son mari prématurément disparu. Il est aujourd’hui à l’abandon et avait même été menacé de démolition. Le Château de Saulxures est depuis, en partie, ruiné. Les façades, toitures et dépendances du château sont inscrites sur l’inventaire supplémentaire des M.H. depuis le 21/12/1984.
Coordonnées par GPS : 47° 56' 51" Nord et 6° 46' 04,08" Est


* LE CHATEAU DE SAVIGNY A SAVIGNY- - 88310 (Privé):


Le Château de Savigny est un château bâti à Savigny, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Les seigneurs de Savigny sont de proches parents des Ducs de Lorraine. Le château est cité en 1344, mais est sans doute antérieur à cette date. Succédant aux seigneurs de Savigny, la famille de Bassompierre possède le château tout au long du XVIIe siècle. Christophe de Bassompierre (†1596) acquiert le château à la fin du XVIe siècle. Le dernier représentant de la famille est son arrière-petit-fils François-Charles de Bassompierre5 (1676-1720). Au XVIIIe siècle, le château passe à la famille de Choiseul-Beaupré lorsque la fille unique de François-Charles de Bassompierre, Henriette-Charlotte6 (1704-1782), dite la dame de Savigny, épouse en 17287 le comte Charles-Marie de Choiseul-Beaupré (1698-1768), seigneur de Meuvy et de Daillecourt. Henriette-Charlotte de Bassompierre a été la dame d'honneur de la Reine de Pologne Catherine Opalinska.Il ne reste qu'une île carrée, au centre, de larges douves alimentées par le ruisseau du Colon. Il existe un pont pour accéder sur l'île, mais l'ensemble est privé, clôturé et interdit d'accès. A l'Est, les traces d'une ancienne tour ronde sont encore visibles. Pour y accéder, allez au lieu-dit LES BARAQUES, puis empruntez la rue du château. Les vestiges sont situés derrière le moulin. On aperçoit l'île au travers d'un portail ajouré.
Coordonnées par GPS : 48° 21' 32" Nord 6° 13' 41" Est


- LE CHATEAU DE SEMOUSE OU CHATEAU DE PRUINES A XERTIGNY - 88220 :


Le Château de Semouse appelé aussi le Château de Pruines est un château bâti à Xertigny, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. C'est un château de type Néo-Renaissance. Sa construction date de 1885. Son premier propriétaire était Victor de Pruines. C'est un château d'habitation. Son nouveau propriétaire est la Commune de Xertigny. Le Château de Semouse ou Château de Bruines fut construit au XVIIIe siècle pour le maître de forges et fermier général Georges Puton (1679-1737 qui avait aussi dirigé la Manufacture Royale de Bains-les-Bains de 1733 à 1737. A ce jour, le Château de Semouse ne fait l'objet d'aucune inscription ou classement au titre des monuments historiques.
Coordonnées par GPS : 47° 59' 01" Nord et 6° 23' 56" Est


- LE CHATEAU DE SPITZEMBERG A LA PETITE-FOSSE - 88490 (Ruines/Visite libre):


Le Château de Spitzemberg est un ancien château fort, bâti à 1 km de La petite Fosse, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France, sur le Mont Spitzemberg, près de la vaste montagne d'Ormont. Cet ancien château fort date du Xe siècle. Il était de style médiéval. Le Château du Spitzemberg était encore utilisé pendant la guerre de Trente Ans. De cet ancien château, il ne reste depuis que quelques vestiges. Le Château du Spitzemberg qui existaitencore au XVIIe siècle, était une forteresse imposante. Les Comtes de la Petite-Raon la céderont, en 1243, au Duc Mathieu II. Puis ce sera les Ducs de Lorraine qui le posséderont, en toute souveraineté, à dater de cette époque. Le château appartenait à la Révolution, au Seigneur Charles Hugo de Spitzemberg qui, à peine évadé de la prison révolutionnaire de Saint-Dié, fut repris et écharpé par une foule populaire à la Croix Saint Jean. Ses vestiges sont le lieu d'un terrible combat franco-allemand, à la mi-septembre 1914, que mènèrent les Chasseurs à pied du 152ème RI, pour parvenir à son sommet. Cet ancien château fort, de style Médiéval, date du Xe siècle. Son propriétaire initial était la Famille Nansé. ses amas de pierre, fortement remaniés par les tranchées françaises de fin septembre 1914 à novembre 1918, n'évoquent rien qui puisse faire imaginer le bel ensemble bâti du Moyen Age. Ce château lorrain du massif des Vosges a pourtant joué un rôle important dans l'observation stratégique et la défense de la vallée de la Fave. C'est un chef-lieu de Ban, puis une seigneurie féodale lorraine tardive. Les furieux combats de septembre 1914, entre les troupes des Chasseurs du 15/2 et les Allemands achèvèrent de disperser les dernières ruines laissées par les paysans, en quête de pierre de construction. Le Château du Spitzemberg est en ruines, aujourd'hui. Visite libre des ruines du château.
Adresse : Château du Spitzemberg, 88490 La Petite-Fosse - Visite libre
Coordonnées par GPS : 48° 18' 25" Nord et 7° 02' 37" Est


* LE CHATEAU DES THONS A LES THONS - 88410 :


Le Château des Thons est un ancien château bâti à Les Thons, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Il ne subsiste plus aujourd'hui que la moitié gauche. L'autre moitié a été démontée au début du XXe siècle pour être reconstruite aux États-Unis. Son pigeonnier féodal date du XVe siècle. Son histoire rocambolesque mérite d'etre racontée. Le Château des Thons est un château du XVIIe siècle de la commune des Thons au sud-ouest du département des Vosges en région Lorraine, proche de la Saône. Il ne subsiste plus aujourd'hui que la moitié gauche. L'autre moitié a été démontée au début du XXe siècle pour être reconstruite aux États-Unis. Le Château des Thons a été construit vers 1603/1604 par l'architecte Jacques Gentillâtre, pour Jean III du Châtelet (†1610), baron des Thons et maréchal de Lorraine. Il construit un château en forme de U avec un corps central à deux ailes en retour. Le style est de la fin de la période renaissance, mélangeant les pierres et les briques, ainsi que les éléments décoratifs et défensifs. Les grandes galeries à arcades et les jardins, qui allaient jusqu'à la Saône, étaient des constructions d'agréments, mais les fossés et les canonnières faisaient encore penser aux dangers potentiels qui existaient en ce début de XVIIe siècle alors que la guerre de Trente Ans qui devaient ravager l'Europe n'avait pas encore eu lieu. Pendant une grande partie du XVIIIe siècle, le domaine des Thons est délaissé par ses propriétaires successifs, ceux-ci semblent en effet être plus intéressée à vivre de leur charge de gouverneur de Vincennes qu’à entretenir un château de province lointain. La famille du Châtelet vend le domaine en 1763 à un jeune officier, Jean Baptiste Toustain de Viray (†1769). Il avait épousé la fille du châtelain de Valfroicourt, Marie-Nicole d’Hoffelize (†1812), avec qui il a trois enfants : François-Etienne, Louis-Gabriel et Rose. Jean Baptiste Toustain de Viray meurt prématurément, 6 ans après l'achat du château et c'est sa veuve qui poursuit l’œuvre de restauration de son époux même si l’œuvre de Jacques Gentillâtre en est dénaturée. Durant la révolution française, les deux fils devenus officiers émigrent : François-Etienne sert dans l'armée du prince Louis V Joseph de Bourbon-Condé et Louis-Gabriel est atteint d'aliénation mentale, puisqu'il est enfermé le 7 mai 1790, dans un asile à Hambourg où il meurt 11 ans plus tard. Sans doute à cause de l'émigration des deux fils, le château est mis très vite sous séquestre et la châtelaine et sa fille Rose sont enfermées aux Cordeliers de Nancy. Marie-Nicole d’Hoffelize est libérée en 1794 et doit lutter pour retrouver ses droits et ses biens. À sa mort en 1812, ses trois enfants étant morts sans héritier avant elle, le château passe à son neveu Joseph-Gaspard d'Hoffelize (†1849), puis à son fils François-Joseph Ernest (†1856). En 1857, le domaine est vendu en parts. Les familles Lévylier, Gadel, Morel, Barras se succèdent comme propriétaires. A l'époque,la richesse des terres et plus importante les qualités architecturales des bâtiments, puis commence un lent délabrement. Pendant la première Guerre mondiale, le village des Thons accueillent des soldats américains à partir de 1917. Le Château des Thons servira de logis aux Officiers américains. L'histoire du château va prendre une tournure rocambolesque. Un des officiers américains séduit une dame du village pendant que son époux est encore mobilisé. De retour dans son foyer lors d'une permission, le mari trompé est mis au courant de son infortune et décide de se venger en tuant l'amant d'un coup de fusil, au château. On annonce la nouvelle aux parents de l'officier américain, habitant à Long Island, et on leur fait croire tout simplement que leur fils est mort en combattant l'ennemi allemand. La guerre terminée en 1918, le château ayant été vendu à des marchands de bien de Langres, les parents américains décident alors de racheter "le lieu où leur fils avait été tué". Le père était le financier multimillionnaire Ashbel Barney (de Salomon Smith Barney). Grâce à une dispense spéciale du gouvernement français, l'aile droite et la partie droite du corps central sont démontées, pierre par pierre, entre 1924 et 1926. Chaque pierre, brique, tuile et panneau de bois sont individuellement marqués et numérotés. Le tout est chargé sur un bateau à vapeur privé et prend la direction de l'Amérique. Le mobilier, les sculptures et les ornements intérieurs de tout le château sont également embarqués. L'architecte français Charpentier est chargé de remonter le bâtiment à Long Island, en 1927, avec l'aide d'une centaine de maîtres artisans et de tailleurs de pierre de tous les coins de France, pour en faire un "manoir à la française". Celui-ci porte le nom de Château des Thons, comme son jumeau resté en Europe. Du Château originel des Thons, il ne reste plus que l'aile gauche et la partie gauche du corps central. L'édifice continue de se délabrer à la recherche d'un généreux mécène pour le restaurer. On peut y voir également le plus grand colombier circulaire des Vosges. Le Château des Thons n'est pas inscrit aux M.H.
Site Internet : Office de Tourisme
Coordonnées par GPS : 47° 59' 40" Nord et 5° 53' 39" Est


- LE CHATEAU DE THUILLIERES A THUILLIERES - 88260 (Muse-Visites guidées):


Le Château de Thuillières est un château bâti à Thuillières, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Le château de Thuillières et son pigeonnier, datent de 1720, pour Germain Boffrand, architecte aussi du Château de Lunéville. Il existait au pied du village un château médiéval construit par Simon de Thuillières en 1328. Au début du XVIIIe siècle, ce château appartient au marquis Marc de Beauvau-Craon, gouverneur et grand écuyer de Lorraine, mais la bâtisse n'est plus habitable. Le marquis qui était couvert de dettes, voit sa propriété mise en saisie et c'est l'architecte Germain Boffrand qui la rachète en 1722 pour 10 000 livres.Le château de Thuillières et son potager. Germain Boffrand souhaite avoir une résidence en Lorraine où il séjourne souvent pour ses nombreux chantiers de l'époque (le château d'Haroué, la cathédrale de Nancy, l'hôtel de la Monnaie de Nancy, le château de la Favorite...). Il décide de raser l'ancien château féodal et de se servir des matériaux de celui-ci pour construire le nouveau château entre 1722 et 1725. Il soigne particulièrement la façade donnant sur les jardins. Mais Germain Boffrand en conflits permanent avec les habitants du village et les seigneurs locaux, et après la mort de son mécène lorrain, le duc Léopold Ier en 1729, revendit sa propriété, en 1736. Le château est racheté par Jean-François d'Hablenville, écuyer du duc de Lorraine. A la révolution française, il appartient à la famille Randenrodt. En 1874, il est acheté par Charles de Finance, issu d'une famille de gentilshommes verriers, qui vivra dans la partie Sud du château et louera la partie Nord à des agriculteurs. En 1973, il est acheté par Bernard Diné qui restaure la toiture à l'ancienne et certaines pièces d'apparats, détruit les bâtiments parasites de la cour d'honneur qui ont été ajoutés au cours des décennies successives et aménage le parc. En 1985, Matthieu Cognet devient le nouveau propriétaire (il possède également depuis 2000 le château de Sandaucourt). Il ouvre le château à la visite à la période estivale. Le ministère de la culture inscrit le château et le pigeonnier aux monuments historiques le 25 juin 1986 puis classe ses façades et la toiture aux M.H. le 28 août 1989. Le château fait face au Château de Saint-Baslemont situé sur la commune voisine de Saint-Baslemont. Depuis l'été 2012, les visites guidées du château sont agrémentées par des saynètes écrites et mise en scène par Martin Poirot et interprétées par la troupe des A.J.T. de Monthureux le sec.
Adresse : Château de Thuillières - Musée Eve Lavallière - 172, Rue Nicole de Finance, 88260 Thuillières - Tel 06 60 34 63 50
Tarifs des visites : 2,50E Adulte
Site : Théâtre
Coordonnées par GPS : 48° 09' 17,87" Nord et 6° 00' 30,34" Est


- LE CHATEAU DE TOLLAINCOURT A TOLLAINCOURT - 88320 :


Le Château de Tollaincourt est à Tollaincourt, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Il date du XVIIIe siècle. Il appartient actuellement à la Commune de Tollaincourt et à des propriétaires privés. A la veille de la Révolution française, la famille de Tillancourt, originaire de la Meuse, habite le château. Henry de Tillancourt, Seigneur de Tollaincourt, est arrêté, en 1793, puis il est à nouveau arrêté, en 1794, et ses biens mis sous séquestre. Relâché, il retrouvera ceux-ci en piteux état, le Château ayant été pillé dont sa bibliothèque. Actuellement, la moitié gauche du château de Tollaincourt est occupée par la Mairie. Le Château de Tollaincourt ne fait l'objet d'aucune inscription ni classement aux M.H. C'est sur la hauteur du village que se trouve ce château, en face de l'église Saint-Didier. Un portail d'entrée toujours présent accueille le visiteur qui pénètre dans une cour d'honneur bordée à gauche par les anciens communs. En face, le château se présente sous une forme rectangulaire, avec deux niveaux d'élévation sur la façade principale nord. Le porte d'entrée est surmontée d'une croix chrétienne. A l'intérieur, se trouvent de belles boiseries et un escalier monumental. Un grand parc en pente est situé à l'arrière du bâtiment, du côté de la façade sud.
Coordonnées par GPS : 48° 05' 45" Nord et 5° 44' 06" Est


- LE CHATEAU DE LA TRINITE A LAMARCHE - 88320 :

CC BY-SA 4.0

Le Château de Lamarche appelé aussi Château de la Trinité est un château bâti à Lamarche, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. La construction du Château de la Trinité date du XVIIIe siècle. C'est un ancien couvent de l'ordre des Trinitaires. Il est devenu un château, lors de sa vente, en 1791, lors des événements de la Révolution Française. À partir de 1840, le château devient successivement un pensionnat, un orphelinat agricole, puis devient la propriété du brasseur Léon de Bourgogne (1839-†1889) et de son épouse Jeanne de Maussabré (1844-†1915)3,4. Devenue veuve, celle-ci se remarie à Théophile Aubertot comte de Coulanges (1827-†1898)5. À sa mort en 1915, le château passa dans les mains de son fils Philippe de Bourgogne (1873-†1939). Il se situe aujourd'hui dans une exploitation agricole (GAEC des Trinitaires créé en 2007 par Bernard & Nicolas François6). L'ensemble architectural se dégrade un peu plus chaque jour, les communs et la petite chapelle du parc sont déjà en ruines (le toit de la chapelle s'est effondré au cours de l'année 2017). Les dates de naissance et de morts des membres de la famille de Bourgogne sont dans la chapelle funéraire de la famille située dans premier cimetière communal de 1843, juste à côté de la propriété du château. Le Château de la trinité n'est pas inscrit ni classé aux M.H. Le Château de la Trinité appartient à Mrs Bernard François et Jacques François.
Coordonnées par GPS : 48° 04' 07" Nord, 5° 46' 30" Est


- LE FORT D'UXEGNEY A UXEGNEY - 88900 :

CC BY 3.0

Le Fort d'Uxegney est un fort bâtit à Uxegney, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Ce Fort plat fut construit de 1882 à 1884. C'est un fort à crête unique. Le fort d'Uxegney fut brièvement rebaptisé Fort Roussel, en 1887. C'est une fortification faisant partie de la place forte d'Épinal. Sa garnison était composée de 318 hommes puis de 350 hommes en 1900. Le fort d'Uxegney est situé sur une hauteur de 379 mètres au-dessus de la vallée de l'Avière. Il avait pour mission de contrôler l'axe Épinal-Mirecourt, la voie ferrée Épinal-Nancy, le canal de l'Est et le sud de la trouée de Charmes. Par le décret du 21 janvier 1887, le ministre de la Guerre Georges Boulanger fit renommer tous les forts, batteries et casernes avec les noms des anciens chefs militaires. Pour le fort d'Uxegney, son « nom Boulanger » est en référence au général Nicolas François Roussel d'Hurbal : le nouveau nom est gravé au fronton de l'entrée. Dès le 13/10/1887, le successeur de Boulanger au ministère, Théophile Ferron, abrogea le décret. Le fort reprit officiellement son nom précédent, puis le nom Boulanger fut recouvert sur son fronton. L'organe cuirassé était composé de 4 pièces. L'Armement de flanquement comptait 10 canons et 2 mortiers. Il est inscrit au M.H. depuis le 21/12/1984.
Adresse : Fort d'Uxegney Rue des Forts, 88390 Uxegney
Coordonnées par GPS : 48° 12' 06" Nord, 6° 23' 03" Est


- LE CHATEAU DE VILLE A NOSSONCOURT - 88700 (Privé):


Le Château de Villé est un château bâti à Nossoncourt, dans le département des Vosges, en région Grand-Est, en France. Le Château de Villé appartient au Baron de Ravinel. Datant du XVIIe siècle, il fut détruit pendant la Première Guerre mondiale et remplacé par une construction moderne. Le Château de Villé est privé et fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 48° 24' 00" Nord et 6° 40' 23" Est



Mise à jour le 7/02/2019

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-12/07/2018 - Tous Droits Réservés