UN TOUR DE BOLIDE
AU CIRCUIT CAROLE
A TREMBLAY-EN-FRANCE
93290

par "Marie51"



Le départ est prévu à Reims à 7H 30 du matin où nous attendent deux amis qui viennent avec nous se détendre sur le Circuit Carole qui se situe à Tremblay-en-France. Le temps est gris, avec un vent assez conséquent. Après un moment de discussion, nous prenons cette fois-ci, la route. Nous préférons les routes nationales qui sont plus agréables à découvrir. Quelques heures plus tard, nous arrivons à bon port. C’est là que se trouve le célèbre Circuit Carole qui est installé depuis plusieurs années à Tremblay-en-France (93).

La route avait été longue et le froid assez vif puisqu'il faisait tout juste 1 degré à peine, quand nous avons pris la route à 8 h du matin précise.



Très vite, j'ai frissonné, n'aimant pas trop le froid. Heureusement, j'avais prévu un pull et ma veste anti-pluie qui isole bien du froid. Mais quelle piquette au bout des doigts malgré mes gants de cuir.



Les essais sur motos étaient terminés quand nous sommes arrivés. Ceux-ci ont lieu très tôt. Il nous restait donc à aller admirer les courses de karting. Puis un volontaire s'est décidé pour aller s'offrir 3 tours de piste : Fred !
Yannick, moins intrépide, a préféré nous regarder.

Les stands étaient nombreux. On y trouvait de tout : des vêtements de moto, l'outillage SAM, qui est le concurrent de FACOM, mais pratique à des prix plus raisonnables; de nombreux voitures de sport en exposition pour le public avant les essais de l'après-midi, etc...

En arrivant, nous commençames par avaler un bon café brulant, histoire de se réchauffer. Il faut dire que nous étions glacés suite au temps glacial ! Nous étions partis de Reims avec 4° ! De quoi être congelés à l'arrivée.

A midi, nous sommes allés nous restaurer. Les tables étaient mises sous des tentes. Crudités délicieuses, puis paella géante comme vous le verrez bientôt sur les photos, tarte aux pommes et café à nouveau. Délicieux !

C'est le ventre rassasié, que nous en avons profité pour prendre de nombreuses photos sur ce qui se déroulait sur le circuit Carole. De nombreux stands étaient représentés un peu partout, dont le fameux outillage SAM.

Les voitures de course nous attendaient...un bref regard au compteur : 280 KM/heure ! Waouh ! Un jeune sportif conduisait le bolide et nous proposa un baptême non pas de l'air mais sur le circuit automobile, en sa compagnie. Nous pouvions choisir la voiture qui nous plaisait le plus.

Mon chéri fila le premier, hésitant un moment sur les différents modèles. Son choix se porta sur une Peugeot. Il enfila un casque de sécurité, mis sa ceinture de sécurité et fila comme le vent dans un crissement de pneus strident...
A chaque tour, il passait si vite que je n’arrivais pas à le photographier. Quand sa voiture revint au stand, il était un peu pâle mais les yeux brillants d’excitation. Il heureux d'avoir gouté au plaisir de se faire peur, grâce à la vitesse.

Je mourais d'envie d'essayer un bolide à mon tour mais il ne restait plus de billet ! Snif ! Devant mon désappointement, un homme s’avança et me tendit le sien. J'avais oublié combien certaines personnes ont un cœur d'or. Je n’en revenais pas. Cet homme que je ne connaissais pas m'offrait son propre billet ! Je me retenais pour ne pas l'embrasser tant j'étais contente de pouvoir réaliser ce rêve ! Merci beaucoup Monsieur pour votre geste !


Les voitures s'arrêtaient dans les stands. Enfin mon tour arriva. Nous pouvions choisir notre véhicule. Mon choix se porta sur une magnifique Lotus grise métallisée. Mon accompagnateur qui allait conduire ce charmant bolide, se présenta avec un grand sourire me dit s'appeler Max dit Maxens. C'est un jeune homme 23-25ans environ, qui pratique ce sport étonnant sur ce circuit, juste pour le plaisir.
En montant dedans je fus surprise. Le bas de caisse était à ras du sol. La voiture était décapotable et rien n'était prévu pour m'accrocher ! Juste ma ceinture de sécurité que je fixais et mon casque que j'enfilais prudemment.

Max me regarda d’un air amusé :
- Ca va aller ? On y va ? me demanda-t-il.
Crânement, je répondis :
- Ok, c'est parti !
Mon chéri, un peu inquiet de me confier à ce jeune homme, me mitraillait avec l'appareil photo, se demandant sans doute si c’était une bonne idée de lui confier ma vie et s’il allait me retrouver en entier à la fin de cette course folle qui m’attendait.

Le moteur se mit à rugir furieusement sur la ligne de départ. Les pneus fumaient dernière notre dos, frottant leur gomme d’impatience sur le macadam. Le responsable de piste abaissa son drapeau nous autorisant à prendre le départ. Soudain la Lotus fila comme une fusée, à une vitesse inouïe ! Wahhhhh ! Houuuuuuu ! Ohllallalallala !
La ligne droite se terminait sous mes yeux médusés et nous ne ralentissions toujours pas ! Mon dieu! C’est sur que nous allions finir dans le décor ! Je sentis un frisson glacé me parcourir la nuque. Je regardais Max à la dérobée qui semblait follement s’amuser et tentait de rattraper la voiture devant nous, en lui faisant de grands signes pour nous laisser passer.
Les virages se rapprochaient à une vitesse dingue. La voiture tanguait soudain, se mettait parfois en travers du circuit, dans un hurlement des freins...Mais Max contrôlait vraiment son bolide et la voiture reprit sa course folle.

Chaque fois je me disais qu'on allait se retrouver dans le décor mais Max avait de solides reflexes et s'amusait comme un petit fou, espérant sans doute que je me mette à fermer les yeux de frousse ou à hurler à pleins poumons...
Pas question de lui donner ce plaisir ! Il ignorait que j'avais déjà fait divers sports, dont de la cascade automobile, quand j’avais son âge. Les sensations, cette fois-ci, étaient vraiment extraordinaires !

Je gardais ma main crispée sur la vitre de la voiture, d'un coté et l'autre, j’essayais de maintenir mon casque trop grand qui bougeait, ne voulant pas perdre une miette du spectacle sous mes yeux en train de défiler à une vitesse folle!
Un flot d'adrénaline courait furieusement dans mes veines, me rappelant brusquement mes souvenirs d'ancienne cascadeuse. Les virages se succédaient rapidement, pris à la dernière seconde.

Je me mis à discuter avec Max, riant de le voir s'éclater lui aussi, sur le macadam dans des hurlements de freins époustouflants, l'interrogeant sur cette passion...Contrairement à ce que je pensais, il n’était pas un véritable pilote mais venait piloter ces bolides juste pour s’amuser.

Les tours furent si rapides que je ne vis même pas mon chéri debout qui me suivait des yeux, à l’arrivée, un peu inquiet, il est vrai. Quand je descendis, je remerciais chaleureusement Max pour le plaisir qu'il venait de m'offrir et partis rejoindre notre petit groupe.

Ceux-ci m'observaient un sourire amusé, se demandant si je n'allais pas tourner de l'œil en reposant les pieds sur terre, hors du monstre hurlant.

La, je peux vous assurer que se retrouver sur un circuit de course automobile n'a rien à voir avec la route habituelle. Mais quel plaisir de voir la route et ses virages glisser sous mes yeux à une vitesse folle, pendant que la voiture tangue tantôt à droite, tantôt à gauche dans les virages, dans un crissement de freins et de fumée blanche sentant le caoutchouc brulé !

A tous ceux qui veulent des émotions fortes, je vous recommande d'aller faire un tour au Circuit Carole à Tremblay ! Ne serait ce qu'une fois, histoire de vous éclater et de vous offrir quelques belles émotions !

Sur ce, je file au lit, repartant demain assez tôt mais cette fois, nous prendrons la direction de la Belgique pour découvrir le Circuit de SPA. Cet article sera mis dans le Département 08 - Belgique !

A bientôt mes amis pour de nouvelles émotions et découvertes dans notre beau pays!

*Bonne nouvelle pour le Circuit Carole !

La Région Ile-de-France, le Conseil Général de Seine-Saint-Denis se sont enfin accordés pour débloquer les fonds nécessaires à la réhabilitation du Circuit Carole !

La Région réglera 950 000 Euros
Le Département donnera 190 000 Euros
Et l'Etat accordera seulement 480 000 Euros.

La FFM (Fédération Française des Motards) contribuera à ces travaux à hauteur de 280 000 euros. Elle pourrait ensuite prendre en charge l'exploitation du circuit. (30/06/2011)


9/10/09

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com© 12/07/2007-11/07/2016 - Tous Droits Réservés