LA FAUNE
DANS LA MEUSE
(55)

par "Marie51"



Marie51 continue de vous faire découvrir, plus en profondeur le département de la Meuse et, en particulier, une grande partie de sa faune. En voyant ces jeunes animaux qui sont nés, je sais que le Printemps est arrivé, définitivement.


- LES MOUTONS A TETE NOIRE :


Le Mouton à tête noire fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Gand-Est, en France. Cette variété de moutons fait partie de la Faune que l'on observe dans la Meuse. Ces moutons ont la particularité d'avoir la tête noire et les pattes noires. Est-ce le fait de vivre dehors mais ils m'ont paru nettement plus curieux et éveillés que dans ma région, la Marne.


- LA JUMENT ET SON POULAIN :


Ce jeune poulain m'observe d'un air craintif, tout en se rapprochant des flancs de sa mère. C'est émouvant et attendrissant ! Vous en verrez beaucoup dès le printemps.


- LA VACHE ET SON VEAU :


Ce petit veau est vraiment craquant, découvre pour la première fois la saveur d'une herbe tendre. Mais attention à ne pas trop vous en approcher, car sa mère m'observe du coin de l'oeil. Sachez qu'en cas de danger pour leurs petits, les vaches peuvent vous charger voire même vous piétiner ! Restez donc très prudents en les photographiant!


- LA CIGOGNE NOIRE :


La Cignogne Noire fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Gand-Est, en France. Au printemps, il est courant de voir arriver d'Afrique, les Cigognes Noires, qui reviennent à leur point d'ancrage. Son long bec lui permet d'attraper avec facilité les poissons imprudents.


- LA BREBIS ET SON AGNEAU :


La Brebis et son agneau font partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Gand-Est, en France.


-* L'ANE :


L'Ane fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Grand-Est, en France.


- LA GRUE CENDREE :


La Grue Cendrée fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Grand-Est, en France.


- LE RENARD :


Le Renard fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Grand-Est, en France.


- LE CERF ELAPHE:

CC BY-SA 3.0

Le Cerf fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Grand-Est, en France. Le Cerf élaphe appelé aussi Cervus Elaphus, est un grand cervidé des forêts tempérées d'Europe. C'est un mammifère. La femelle est la Biche, le petit est le Faon. Agé de 6 mois à 1 an, on l'appelle « Hère » s'il s'agit d'un mâle, la femelle conserve le nom de faon jusqu'à un an. De 1 an à 2 ans, le jeune mâle est ensuite appelé « Daguet » avec ses 2 grands bois secs. La femelle est appelée la « Bichette ». Les cerfs sont de grands herbivores ruminants présents dans l'hémisphère nord. Originellement adaptés aux milieux ouverts enherbés ou à des zones de type savanes tempérées (broutage de feuilles et bourgeons à différentes hauteurs). En France, les cerfs mâles pèsent entre 120 et 250 kg (150 kg en moyenne) pour une taille de 130 à 150 cm (1,40 mètre en moyenne) au garrot et environ 1,70 à 1,80 m à la hauteur de la tête, les biches, pèsent entre 67 et 100 kg (80 kg en moyenne) pour une taille qui varie selon les individus de 1,10 à 1,30 mètre (1,20 mètre en moyenne) au garrot et 1,50 m environ à la hauteur de la tête. Ce poids varie selon la qualité du milieu de vie (abondance de la nourriture) mais aussi selon la saison. Un hiver rude peut entraîner une perte de poids de 10 à 15 % chez les deux sexes, le mâle peut perdre jusqu'à 20 % de son poids pendant le brame et la femelle jusqu'à 15 % de son poids pendant la période d'allaitement. A 9 mois, des bois commencent à pousser sur la tête du mâle, sous forme de pivots. À un an, ils sont visibles et le mâle est alors appelé « daguet ». Les bois tomberont alors, chaque année (fin de l'hiver chez les cerfs âgés, début du printemps chez les jeunes) pour repousser au cours de l'été. Une enveloppe nourricière, duveteuse et irriguée de sang, assure leur croissance à la manière d'un placenta pour un fœtus. Fin juillet, le velours tombe. Paradoxe de la nature, les bois ne sont opérationnels que lorsqu'ils sont morts. Pour les dépouiller totalement puis les aiguiser en vue des prochains combats, le Cerf va « frayer » en les frottant de façon répétitive aux arbres. Puis il mange les lambeaux de peau qui pendent aux ramures.



- LE LAPIN COMMUN OU LAPIN DE GARENNE :

CC BY-SA 3.0

Le Lapin Commun ou Lapin de Garenne fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Grand-Est, en France. dans la famille des Léporidés, une famille qui regroupe à la fois les Lièvres et les Lapins et de l'ordre des Lagomorphes. Il existe environ 20 espèces de lapins sauvages, dans le monde, réparties dans 9 genres biologiques, mais dont plusieurs sont menacées d'extinction et protégées au XXIe siècle. Strictement herbivores, les lapins se nourrissent à la belle saison surtout d'herbes diverses et de plantes fourragères. En hiver, les Lapins d'Europe n'hibernent pas. Ils aiment grignoter un peu tout ce qu'ils peuvent trouver comme végétation comestible. Ils pratiquent la cæcotrophie qui consiste à ingérer leurs déjections partiellement digérées pour en récupérer les derniers nutriments et micro-organismes. La stratégie de survie des lapins consiste à rester toujours en vue d'un refuge possible. De son côté, la Hase ne rejoint le nid, qu'à l'aube ou au crépuscule, restant loin des lapereaux le reste du temps afin de ne pas signaler ses petits aux prédateurs. Si l'un des membres de la colonie repère un danger, il ne crie pas, mais tape rapidement le sol du pied pour alerter ses congénères, mais quand il est capturé et craint pour sa vie, il pousse un glapissement, sorte de puissant cri aigu. En cas d'alerte, les lapins peuvent rester très longtemps immobiles pour passer inaperçus, ne prenant la fuite, qu'au dernier moment, en zigzagant, pour dérouter le poursuivant. Ces animaux sont surtout actifs à l'aube et au crépuscule. Durant le jour, ils se cachent dans les buissons, sous les souches ou les tas de bois ou encore les vieux bâtiments agricoles. Ils n'hibernent pas. Par grand froid ils cherchent refuge dans un terrier qu'ils creusent eux-mêmes ou qui a été abandonné par un autre animal. Les Lapins peuvent se reproduire de façon importante avec plusieurs portées par an ayant parfois jusqu'à 12 petits. Toutefois, les maladies comme la myxomatose, la fièvre hémorragique virale, la réduction ou la dégradation de leur habitat naturel, que ce soit sous l'action de l'homme ou des changements climatiques, la chasse excessive ont progressivement réduit les lapins, faisant craindre la disparition locale ou totale de bon nombre d'espèces. Le Lapin est un gibier traditionnel, classé en cuisine avec les volailles.


- LE LIEVRE :


Le Lièvre fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Grand-Est, en France. Le Lièvre est reonnaissable à ses oreiles plus longues et à son corps plus allongé.



- LE BLAIREAU :

CC BY-SA 3.0

Le Blaireau fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Grand-Est, en France. Blaireaux de la famille des Mustelidae. Ce sont des mammifères omnivores de taille moyenne, au corps massif, à pattes courtes et avec un museau allongé. Sa fourrure épaisse et rude est bicolore, noire ou gris-brun, avec de larges bandes blanches, de la tête et se prolongeant plus loin sur le cou ou le dos. Les caractéristiques des Blaireaux sont celles des mustélidés, avec des nuances différentes, suivant l'espèce. La plupart déposent leurs crottes dans de petits trous non refermés appelés pots. Le blaireau peut être responsable de la transmission de la tuberculose bovine. Toutefois, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail a publié en octobre 2019 un rapport sur l'inutilité d'abattre les animaux, ou de les piéger dans les zones indemnes de tuberculose bovine. Si le blaireau peut transmettre la maladie aux bovins, il n'est pas la seule espèce sauvage concernée. Certains départements pratiquent l'abattage préventif.


- LES CHEVAUX :


Les Chevaux font partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Grand-Est, en France.


- LA MARTRE DES PINS:

CC BY-SA 3.0

La Marthe fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Grand-Est, en France. La Martre des pins (Martes martes), plus familièrement appelée martre ou marte, est une espèce de la famille des Mustélidés. C'est un petit mammifère carnivore que l'on rencontre abondamment dans les forêts et bois d'Eurasie. Cette martre ne s'approche pas beaucoup des habitations humaines contrairement à sa cousine la Fouine. C'est une espèce en voie de régression ou qui a disparu d'une partie significative de son aire potentielle de répartition. Ce mustélidé a longtemps été traqué et chassé pour sa fourrure et pour ses poils qui servaient à fabriquer des pinceaux d'artistes, appréciés en raison de leur exceptionnelle souplesse, par les aquarellistes et peintres utilisant la gouache ou l'encre. En France, un arrêté du Conseil d'État du 30 juillet 2014, d'application immédiate, a supprimé la Martre de la Liste des "animaux nuisibles" dans les départements où elle vit comme le Calvados, la Dordogne, la Lozère et la Moselle.


- L'ECUREUIL ROUX :

CC BY-SA 2.0

L'Ecureuil roux fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Grand-Est, en France. L'Écureuil d'Eurasie aussi appelé l'Écureuil roux a pour nom scientifique Sciurus Vulgaris. C'est un petit rongeur arboricole et diurne de la famille des arboricole et diurne, de la Famille des Sciuridés. Une longue queue « en panache » lui sert de balancier et de gouvernail lorsqu'il grimpe ou bondit, mais aussi de signal optique en période d'accouplement ou pour exprimer certaines émotions. Sa couleur peut varier du roux clair au brun-noir, mais son ventre reste toujours blanc. Son pelage s'épaissit et s'allonge en hiver, ce qui rend les longs poils de ses oreilles, appelé « pinceaux » plus visibles. L'Écureuil d'Eurasie pèse en moyenne 600 grammes pour une taille de 18 à 25 cm (sans la queue), plus 16 cm à 20 cm pour la queue aussi longue que le corps. L'Écureuil d'Eurasie cherche sa nourriture d'abord en haut des arbres, en début et en fin de journée. Il consomme les graines contenues dans les cônes des conifères, qu'il décortique en arrachant chaque écaille. Il consomme des noix, des noisettes, des faines, des châtaignes, mais aussi, en période de moindre abondance, des bourgeons, des fleurs d'arbres, des graines d'arbres précoces ou encore vertes (ormes, frênes, érables, tilleuls, charme, etc), quelques baies et fruits à pulpe et de l'écorce. Rarement, il consomme des insectes, des œufs et des jeunes oiseaux encore au nid. L'Écureuil roux se construit plusieurs nids appelés « hottes » avec des branchettes et des brindilles, de forme ronde, d'un diamètre de 50 cm, dont l'intérieur est tapissé de mousse et d'herbe. L'entrée du nid est positionnée vers le bas. Ils protègent l'animal, lors du repos hivernal : L'écureuil roux n'hiberne pas entièrement.Il visite ses cachettes pour y prendre sa nourriture. En cas de mauvais temps, il sait tenir plusieurs jours sans sortir. La maturité sexuelle est atteinte, vers 1 an, à la fin de l'hiver. On compte 296 jours pour les femelles et 320 jours pour les mâles. Les copulations ont lieu de décembre à juillet, mais surtout de janvier à mars. Le mâle se met en chasse et entre dans le territoire des femelles. Celles-ci sont réceptives pendant 1 seul jour et, une fois fécondées, bannissent le mâle du nid. Seule la femelle s’occupe des petits : elle les transporte ailleurs en cas de dérangement. L'Écureuil roux n'a qu'une seule portée par an, mais il peut en avoir 2, entre février et mars, puis entre mai et août. La gestation dure 36 ou 46 jours. Chaque portée est compsée de 1 à 10 petits, 5 en moyenne, mais en général la mère met bas seulement 3 ou 4 petits. Elle en élèvera 7 au maximum car elle ne possède que 8 mamelles. Ils sont sevrés à 7 à 10 semaines et deviennent indépendants à 8 ou 10 semaines. Ses principaux prédateurs sont la Martre des Pins qui lui préfère l'Écureuil gris, plus facile à capturer et l'Autour qui le chassent surtout l'hiver. Les Pies sont aussi redoutables. L'Écureuil d'Eurasie est l'une des espèces d'écureuils qui, sous le nom de petit-gris, fournissent les fourrures appelées « petit-gris » ou « vair ». Les pinceaux d'artistes ou d'écoliers dits pinceaux petit-gris sont aujourd'hui fait avec des poils d'écureuils fournis par les pays nordiques.


- LE RATON LAVEUR :

CC BY-SA 3.0

Le Rateur Laveur fait partie d la Faue qui vit dans la Meuse, en région Grand-Est, en France. Il est toutefois devenu un animal envahissant qui est arrivé dans la Meuse et la Marne. Il est implanté à 51% dans l'Aisne. L'intrusion du Raton Laveur peut entraîner la contamination de nos animaux de compagnie, par les vers ronds. Ingérées accidentellement, ils sont source de maladie. Le Raton Laveur peut être porteur de la "rage sylvatique" mortelle pour l'Homme. La femelle du Raton Laeur se nomme la Ratone. Son petit s'apelle le Ratonneau. Si vous n'avez pas d'enfants ou d'animaux domestiques, vous pouvez vaporiser un mélange maison d'eau bouillie, de piment de cayenne et de sauce piquante dans votre cour arrière pour éloigner les ratons laveurs. On peut dire que la réputation des ratons laveurs est véridique: ce sont des voleurs. Ils volent dans nos poubelles, mais ici, la bête s'en prend au repas des chats de cette maison. Il ne se gêne pas pour faire peur aux chats, se laver les pattes dans leur bol d'eau fraîche et manger leur nourriture


== LES OISEAUX DE LA MEUSE ==

Nous allons maintenant découvrir, les Oiseaux, qui font partie de la Faune, vivant dans le département de la Meuse.


- LE MILAN ROYAL (Espèce Protégée):

CC BY 2.0

Le Milan Royal fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Gand-Est, en France. C'est un oiseau rapace. Le Milan est un nom ambigu qui désigne certains rapaces de la famille des Accipitridae. Ce sont des oiseaux de proie tout comme les aigles, les faucons et les vautours. Les Milans sont classés dans deux grandes sous-familles : les Milvinae et les Elaninae. Le Milan noir et le Milan royal vivent à l'état sauvage en France. L'envergure de ses ailes est de 1,75m à 1,95 m. Le poids du mâle est de 750 gr à 1, 050 kg et de 950 gr à 1,300 kg pour la femelle. Sa taille est de 60 à 66 cm. Son plumage est brun roux dessus, strié de noir dessous, sa tête, sa nuque, sa gorge sont blanchâtres striées de sombre. Ses yeux ont un contour vert avec un point noir au milieu. La femelle est un peu plus terne. Le bec est jaune à la base, gris à l'extrémité et arrondi comme un mini crochet. En vol, il présente une silhouette caractéristique, avec ses longues ailes étroites et fortement coudées, des taches claires sous les ailes et sa queue échancrée. La queue du Milan Noir est beaucoup profondément échancrée. Dtaches blanches sont visibles sous ses ailes. Sa tête est claire et le dessous plus pâle. Il est un peu plus grand que la buse. Le Milan Royal se nourrit de cadavres de petits animaux, de poissons malades ou morts, de charognes, de rongeurs, de reptiles, de batraciens, de mollusques et d'insectes. Il aime dérober des proies aux Autours, Faucons, Balbuzards ou aux Hérons. La maturité sexuelle est acquise à deux à trois ans. Il peut vivre jusqu'à 26ans. Le milan royal est très attaché à son site de vie et ancien nid, installé le plus souvent sur un arbre élevé près d'une lisière, d'un petit bois, ou en forêt. Le Milan Royal est inscrit sur la Liste Rouge des espèces menacées en France dans la catégorie VU (vulnérable). En effet, elle est sensible aux dérangements dus aux humains, peut entrer en collision avec une éolienne, mais elle est aussi victime d’empoisonnement accidentels ou volontaires par des proies toxiques et de la modification des paysages ruraux. Il ne restait en 2011 que 3 000 couples en France, ce qui est faible, étant donné que la population vivant en France est estimée à 1/6eme de la population mondiale.



- LA CORNEILLE NOIRE :

CC BY-SA 3.0

La Corneille Noire fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Gand-Est, en France. La Corneille noire (Corvus corone) est une espèce de passereaux de la famille des Corvidae. Elle est présente dans 2 aires distinctes : l'Europe de l'Ouest et du Sud-Ouest, où sa population est estimée entre 5,5 et 12 millions de couples, et l'Asie du Kazakhstan au Japon, où sa population n'est pas connue. Oiseau entièrement noir, elle est très proche de la Corneille mantelée, avec qui elle a longtemps été considérée comme formant une seule et même espèce. Elle se distingue du Grand Corbeau, par une taille plus petite et un bec plus effilé, et du Corbeau freux par les plumes sétiformes qui recouvrent la base de son bec.La Corneille noire appartient à la famille des Corvidae et au genre Corvus, dont elle possède les attributs : silhouette typique, pattes préhensiles robustes, aux ongles bien développés, tête assez grosse et bec puissant. La Corneille noire vit principalement à la campagne, mais connaît une urbanisation croissante depuis la fin de 1970, nichant en terrasse d'immeuble ou dans la cheminée de chauffage urbain. Dans les grandes villes où elle aime nicher, elle profite des sacs poubelles en plastique trasparents qui lui permettent de voir la nourriture disponible. Très bien adaptée aux écarts de température, comme tous les corvidés, la Corneille noire est un oiseau sédentaire. La Corneille noire est sexuellement mature à l'âge de deux ans, mais ne commence généralement à se reproduire à 3 ans. Elle est essentiellement monogame et forme des couples de long terme. La Corneille noire ne pratique pas de parade comme d'autres oiseaux et les mécanismes par lesquels les couples se forment ne sont pas connus. Une fois en couple, les liens sont renforcés par un lissage des plumes réciproques et des vols acrobatiques communs.


- LE BUSARD SAINT-MARTIN :

CC BY SA 3.0

Le Busard Saint-Martin fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Gand-Est, en France. Le Busard Saint-Martin (Circus cyaneus) est une espèce de rapaces diurnes appartenant à la Famille des Accipitridae. Le Busard Saint Martin mâle a un plumage gris-bleu. Les extrémités de ses ailes sont noires et son croupion est blanc. La femelle est plus grande et ressemble aux juvéniles : le dessus est brun avec le croupion blanc et le dessous jaune-beige rayé de brun. Le Busard Saint Martin mesure 1,03m à 1,08m d'envergure pour une longueur de 47 cm. Le mâle pèse de 300 à 400 g, la femelle de 400 à 700 g. Le Busard Saint Martin est une espèce très répandue en Europe où l'on peut compter 30 à 40 000 couples. C'est autour de 2-3 ans que le Busard Saint-Martin atteint sa majorité sexuelle et commence à se reproduire. La plupart des couples sont fidèles, mais il existe quelques rares de polygamie avec un mâle pour 2 ou 2 femelles. Le vol nuptial du Busard Saint-Martin est un véritable spectacle. Le mâle s'élève à 20-30 mètres de haut, puis se laisse tomber, les ailes repliées, puis il remonte en chandelle avant de piquer à nouveau. Cet enchaînement peut être répété jusqu'à 20 fois. A la fin d'avril à la mi-juin, la femelle pond entre 3 et 7 œufs en fonction de l'abondance de rongeurs. Les jeunes restent dans le nid pendant 30-35 jours avant de commencer à apprendre à voler. Cet apprentissage se fait par la femelle.



- LE BUSARD DES ROSEAUX :

CC BY-SA 3.0

Le Busard des Roseaux est un rapace qui fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Gand-Est, en France. Le Busard des Roseaux est appelé aussi le Circus aeruginosus ou le Busard Harpaye est un oiseau suvage, diurne, de la famille des Accipitridae. Migrateur partiel, il hiverne dans le Bassin méditerranéen et en Afrique, au Sud du Sahara. Présent toute l'année en France, le Busard des Roseaux hiverne surtout dans le Midi. La femelle au plumage brun foncé a la calotte, la gorge et une tache plus ou moins importante à l'avant de chaque aile crème. Le mâle présente un plumage tricolore, dans l'ensemble brun sombre avec les ailes gris argenté aux extrémités noires. Longueur : 52 cm, Envergure des ailes : 116 à 126 cm. Son alimentation est variée : petits mammifères, petits oiseaux ou œufs d'oiseaux, poissons, amphibiens, insectes. Durant la période de reproduction, l'oiseau peut se spécialiser. Pour chasser, il survole, à faible hauteur, les roselières et les milieux ouverts du voisinage et surprends ses proies par son arrivée soudaine. Lorsqu'il chasse les oiseaux présent sur l'eau, il les épuise en les faisant plonger sans arrêt.La maturité sexuelle de cet animal survient aux environs de sa deuxième ou troisième année de vie pour la femelle ou au bout d'un an pour le mâle. De mars à avril, les Busards des Marais reviennent aux zones de nidification. Lorsque les mâles arrivent, commence alors le vol nuptial. Ce dernier constitue en un ensemble de chorégraphie avec des acrobaties, des piqués et des simulations d'attaque. La femelle pond 3 à 8 œufs entre avril et mai. La femelle couve seule pendant 31-34 jours. La naissance est échelonnée c'est-à-dire que les œufs éclosent l'un après l'autre. Les derniers à naître finissent souvent par mourir, pas manque de place et de nourriture. Au début, le mâle chasse pour elle et pour les petits, puis lorsque les petits grandissent, la femelle repart en chasse, elle aussi. Les petits se mettent à voler au bout de 40 à 50 jours. Mais ils volent correctement et complètement seuls au bout de 55 jours. Les jeunes Busards des Marais restent proches du nid jusqu'à l'âge de 4 mois.



- LE FAUCON CRECERELLE :

CC BY-SA 3.0

Le Faucon Crécerelle appelé aussi Crecerine fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Grand-Est, en France. Le Faucon crécerellette (Falco naumanni) est un petit rapace très semblable au Faucon Crécerelle mais plus mince. Le plumage du mâle du Faucon Crécerellette se distingue par la présence d'une bande bleutée sur l'aile et l'absence de taches noires sur le dos. Par contre, les femelles sont très semblables et le critère imparable pour les différencier est la couleur des ongles de ses serres : noires pour le Faucon Crécerelle, claires pour le Faucon Crécerellette. Le Faucon Crécerellette comme le faucon crécerelle pratique le vol en Saint-Esprit. Il existe une différence du plumage entre les deux sexes. Le mâle a la tête, la nuque, le croupion et la queue gris-bleu. Son manteau est roux et ses rémiges rectrices sont grises et se terminent par une barre noire. Cette barre noire se retrouve également chez la femelle. La femelle a un plumage entièrement brun tacheté et barré. Les jeunes ressemblent à la femelle adulte. Seuls les mâles adultes arborent un plumage coloré participant à la parade nuptiale. Ce plumage coloré défavoriserait les jeunes en les rendant plus facilement repérables par les prédateurs. La maturité sexuelle et le plumage adulte associé sont acquis à l'âge d'un an. Sa taille fait 26 à 33 cm, l'envergure de ses ailes est de 61 à 66 cm son poids fait pour la femelle de 140 gr à 210 gr et le mâle de 90 gr à 170 gr. Comme tous les faucons, le Faucon Crécerellette ne construit pas de nid. Il utilise pour nicher des anfractuosités existantes dans les falaises, des cavités de bâtiments ou des nichoirs artificiels installés dans d'anciennes bergeries. Il niche en petite colonie. La femelle pond 3 à 5 œufs. Le Faucon crécerellette bénéficie d'une protection totale sur le territoire français. Ce n'est qu'en 2007 que fut découvert au Sénégal la principale zone d'hivernage des Faucons Crécerellettes, nichant en Europe occidentale :un dortoir d'environ 28600 Faucons Crécerellettes !


- LE GEAI DES CHENES :

CC BY-SA 3.0

Le Geai des Chênes fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Grand-Est, en France. Le Geai des chênes est appelé aussi Garrulus glandarius. C'est petit passereau de la Famille des Corvidae. Le Geai des chênes est reconnaissable à son plumage coloré, rayé de noir et blanc sur la tête, dont les plumes peuvent se dresser (huppe érectile). Son bec est prolongé par une bande noire sous l'œil qui donne l'impression qu'il porte des sortes de moustaches noires. Son corps est brun rosé sur le dessus et brun plus clair sur le dessous, sa queue est noire, son croupion et son bas-ventre blanc, ses rémiges primaires des ailes sont bleu vif et noires. Le plumage des jeunes n'est complet qu'au bout d'une vingtaine de jours, et se révèle plus terne que celui des adultes. Ils ne possèdent que quelques stries blanches et noires au sommet de la tête, alors que les adultes en possèdent une dizaine et la marque noire qui prolonge le bec est moins marquée que chez les adultes. Les différentes sous-espèces se distinguent notamment par certaines particularités du plumage. Le Geai des chênes se distingue du Merle noir par sa taille et son plumage contrasté. La femelle et le mâle ne se distinguent que par la taille, 30 à 36 cm, plus modeste chez la femelle. Le poids du geaides Chênes varie de 140 gr à 190 grammes.



- LE FULIGULE-MORILLON :


Le Fuligule-Morillon fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Gand-Est, en France. C'est un canard plongeur appartenant à la Famille des Anatidés. Il se rencontre dans toute l'Europe et une partie de l'Ouest de l'Asie, comme dans le Caucase. On le trouve en hiver le long des Côtes du Canada et des États-Unis. C'est un oiseau migrateur, il passe l'hiver dans le sud et passe l'été au Nord et au Centre de l'Europe (îles britanniques, Islande, Scandinavie). Le fFuligule Morillon a étendu son aire de répartition traditionnelle, grâce à la prolifération des mollusques d'eau douce et à l'extraction de gravier. Le Fuligule-Morillon fréquente les lacs et étangs ainsi que les rivières larges. C'est un canard de 40 à 47 cm de long, avec une envergure de 67 cm à 72 cm, dont le poids varie de 550 gr et 900 gr, donc plus petit que le Fuligule Milouin. Le mâle possède un plumage noir brillant et des flancs blancs, ainsi qu'une fine huppe noire de 5 cm, retombante. La femelle est uniformément brune (avec un anneau blanchâtre autour du bec) avec une huppe plus courte. En vol, cette espèce est reconnaissable grâce à une barre alaire blanche. La femelle pond une couvée par an de 8 à 11 œufs entre mars et mai. Le nid, composé d'herbes, de jonc et de duvet de la femelle, est au sol, près de l'eau, bien caché. Il se nourrit principalement d'insectes, de mollusques, de têtards, de petites grenouilles, de petits poissons, de crustacés et de végétation aquatique, qu'il prélève en plongeant. En France, le Fuligule-Morillon est une espèce chassable mais interdite à la vente. Il peut vivre 15 ans.



- LE FULIGULE MILOUIN :

CC BY-SA 2.5

Le Fuligule Milouin fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région grand-Est, en France. C'est un canard plongeur, de la famille des Anatidés. C'est un oiseau grégaire, qui forme de larges bandes en hiver. C'est un canard de 40 à 47 cm de long, avec une envergure de 67 à 72 cm. Il pèse entre 550 et 900 g, un peu plus petit que le Fuligule-Milouin. Le mâle a un plumage noir brillant et des flancs blancs, ainsi qu'une fine huppe noire de 5 cm, retombante. La femelle est uniformément brune (parfois avec un anneau blanchâtre autour du bec) avec une huppe plus courte. En vol, cette espèce est reconnaissable grâce à une barre alaire blanche. Il vit avec d'autres canards plongeurs, dont les Fuligules Milouins ainsi qu'avec les Foulques. Bon plongeur, il sait plonger jusqu'à plusieurs mètres de profondeur. Il se nourrit d'insectes, de mollusques, de têtards, de petites grenouilles, de petits poissons, de crustacés et de végétation aquatique, qu'il prélève en plongeant. La femelle pond une couvée, par an, de 8 à 11 œufs, entre Mars et Mai. Le nid est au sol, près de l'eau, bien caché. Il est fait d'herbes, de joncs et de duvet de la femelle. En France, le Fuligule-Morillon est une espèce chassable mais interdite à la vente.



- LE FOULQUE-MACROULE:


Le Foulque Macroule fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Grand-Est, en France. C'est le nom de 11 espèces d’oiseaux aquatiques du genre Ralica. Ce sont de petits échassiers de l’Ancien Monde, d’Australie et de Nouvelle-Zélande, ressemblant à une poule d'eau, au plumage noir. Son bec est blanc, surmonté d’une plaque frontale blanche, et à longs doigts bordés de palmure. En France, la Foulque Macroule est très commune. Les Foulques Macroules nagent et plongent avec aisance.



- LE GREBE HUPPE :

CC BY-SA 2.0

Le Grèbe Huppé fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Grand-Est, en France. Le Grèbe Huppé est un oiseau d'eau, de la Famille des Podicipédidés. C'est le plus grand de tous les Grèbes. Sa parade nuptiale est connue pour sa complexité à observer. Il passe toute son existence à nager et à plonger. C'est un oiseau aquatique de la Famille des Podicipédidés. Son poids varie de 750 gr à 1200gr. Ses ailes ont une envergure de 75 à 90 cm. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel chez cette espèce. Cet oiseau présente une calotte noire, courte en saison hivernale. Le dos est sombre et les flancs présentent des reflets roux. La poitrine, la gorge, la face et le ventre sont blancs en toute saison, ce qui le distingue du Grèbe Jougris. Le cou blanc est long et fin, le bec rosé long et pointu en forme de poignard. Ses pattes sombres ont des orteils lobés. Au printemps, lors de la nidification, les Grèbes Huppés des deux sexes sont ornés de touffes de plumes, de ton roux orangé à pointes noires, sur le côté de la tête, et la calotte de plumes noires s'est développée, en une double huppe. Les plumes des joues et des huppes sont érectiles, utilisées lors de la parade nuptiale. Les juvéniles sont reconnaissables grâce à des bandes noires sur la tête, les joues et le cou. Ils n'ont pas encore de huppe. Leur corps est grisâtre. Le Grèbe n'est pas à l'aise en vol, mais il lui faut un long élan pour décoller. Il l'est encore moins à terre. Il passe l'essentiel de son temps sur l'eau, nageant ou plongeant. C'est un excellent plongeur, plongeant jusqu'à 3 minutes et à 20 mètres de profondeur, mais sa profondeur habituelle de plongée est le plus souvent de 4 à 6 m. Il se nourrit principalement de petits poissons. Le Grèbe Huppé consomme 150 gr à 200 gr par jour. Opportuniste, ses proies sont surtout des cyprinidés (gardons, goujons, ablettes, etc.) et des jeunes perches communes. Il mange aussi des insectes, des larves, des crustacés ( crevettes), des mollusques et même des grenouilles. Les petits sont tour à tour nourris avec des poissons et des plumes. Les plumes permettent de créer une boule protectrice au fond de l'estomac où les arêtes des poissons sont stoppées pour permettre une digestion plus lente. Le Grèbe Huppé commence à se reproduire vers l'âge de 2 ans et peut vivre de 10 à 15 ans. Mais le record actuel (2008) de longévité, déterminé par marquage, est détenu par un individu bagué en Russie : 19 ans et 3 mois.



* LA CHAUVE SOURIS :


La Chauve Souris fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Meuse, en région Gand-Est, en France.


Mis à jour le 8/01/2021

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com12/07/2007-26/11/2021 - Tous Droits Réservés