DECOUVERTE DE LA FAUNE
DANS LE VAR
(83)

par "Marie51"


Nous partons, cette fois-ci, à la découverte de la Faune qui vit dans le département du Var, en région Provence-Ales-Cote dAzur, en France. La Faune du Var est vraiment passionnante comme vous allez le découvrir. Saviez-vous qu'il existe pas moins de 355 espèces d'Oiseaux et qu'il y a 66 espèces de Mammifères vivant dans le Var ?!


- LE CERF ELAPHE :



Le Cerf Elaphe fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France.



- LA GRENOUILLE VERTE:


La Grenouille Verte fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France.


- LA TORTUE D'HERMANN :


La Tortue d'Herman fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. Hermann, c’est le nom du naturaliste alsacien qui a beaucoup observé et décrit en détail les tortues… il y a 250 ans. Cette tortue de 20cm est, depuis, en voie de disparition. Apparue il y a 1 million d’année, on ne la trouve maintenant plus que dans le Massif des Maures dans le Var et en Corse. Elle est pourtant la dernière tortue terrestre Française. Elle a en effet été victime de l’urbanisation, des incendies, de la circulation et des tondeuses à gazon. C'est un véritable génocide !


- LA SALAMANDRE TACHETEE :


La Salamandre tachetée fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France.


- LE TARENTE DE MAURETANIE :


Le Tarente appelé aussi le "Tarente de Maurétanie" en France, fait partie de la faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, en France. Le Tarente de Maurétanie est une espèce de lézard arboricole et nocturne, qui vit sur le pourtour méditerranéen. Ce gecko possède une pupille verticale. Il est de taille moyenne (15 cm pour les plus gros spécimens), avec une queue assez longue. Sa peau est reouverte de petites protubérances qui lui confère un aspect trapu. Sa couleur va du beige clair au brun sombre, irrégulière. Elle peut varier en fonction de la journée (plus ou moins sombre pour réguler la température). Le Tarente de Maurétanie est pourvu de pelotes adhésives, sous les pattes (setæ), qui lui permettent de se déplacer et s'aggriper dans les arbres et sur les murs, sur les vitres des maisons et même au plafond. Le Tarente de Mauretanie est surtout nocturne, mais il est aussi actif en début de matinée et en fin de journée.


- LA CIGALE :


La Cigale fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France.



- LA VIPERE PELIADE :

CC BY-SA

La Vipère Péliade fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. La vipère péliade se nourrit principalement de micromammifères comme des campagnols, des mulots, des souris et des musaraignes, ainsi que, dans une moindre mesure, des lézards. Plus occasionnellement, elle peut consommer des orvets, des belettes, des taupes, des oiseaux ou des amphibiens comme les grenouilles rousses. La composition de ses repas varie selon la localité. Les juvéniles ont tendance à manger de jeunes mammifères, des petits lézards, des jeunes grenouilles, des orthoptères, ainsi que des vers et des araignées. Ils commencent à manger la même chose que les adultes lorsqu'ils atteignent la taille de 30 cm. La Vipère Péliade parcourt lentement son territoire à la recherche de proies et chasse à l'affut. La Vipère Péliade s'arrête, observe sa proie une ou deux minutes, puis l'attaque lorsque la proie est à la bonne distance. Il existe une seule période d 'accouplement, au printemps. La durée de la gestation varie selon les conditions climatiques mais l'on constate que dans une région donnée les mises bas ont lieu toutes, quasiment, en même temps. Le nombre moyen de vipéreaux est de 7. Les principaux prédateurs de la Vipère Péliade sont le Sanglier, le Faisan, la Buse et la Belette. C'est un serpent solénoglyphe, dont les crochets venimeux sont mobiles et possèdent un canal fermé pour l'écoulement du venin. La tête est large et distincte du corps tandis que ses flancs sont presque droits.


- LA COULEUVRE :


La Couleuvre fait partie de la Faune qui vit dans le département du Var, en région Provence-Alpes-côte d'Azur, en France. La Couleuvre est un serpent inoffensif. Elle aime les endroits humides (forêt, jungle). On peut l'observer au bord des étangs, lacs, ruisseaux et rivières, en marchant délicatement car les serpents sont sourds, mais ils captent les vibrations du sol. La Couleuve vit tout l'été, près des étangs, des rivières ou des mares. On reconnait la Vipère ou la Couleuvre grâce à leurs pupilles différentes. La Vipère possède une pupille en fente verticale (comme celle du chat), tandis que la Couleuvre possède une pupille ronde ! La Couleuvre est utile dans un jardin car elle mangeles amphibiens tels que les grenouilles trop envahissantes dont elles régulent la population, mais aussi les lézards, les insectes et les petits mammifères rongeurs. Ce sont souvent des espèces diurnes. Le petit de la couleuvre est appelé le couleuvreau.



- L'ORVET :

CC BY-SA 3.0

L'Orvet fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. C'est un petit lézard, non venimeux, de la Famille des Anguidae, dont les pattes sont atrophiées. Les Orvets sont des lézards qui, en raison de leur mode de vie fouisseur, sont devenus apodes (ils ont perdu leurs pattes), ce qui amène souvent les observateurs à les prendre pour des serpents. Cette atrophie peut être totale comme chez les Anguis ou, partielle, comme chez Pseudopus apodus, où leurs pattes résiduelles atteignent à peine 2 mm. Ils atteignent de 30 cms à 130 cms de long selon les espèces et chassent au sol et parfois, sous le sol, de petits animaux de taille adaptée (dont des invertébrés comme des arthropodes, gastéropodes, larves) pour se nourrir. Ils aiment les endroits chauds et ensoleillés. Considérées comme non venimeuses pour l'homme, certaines couleuvres possèdent, malgré tout, des crochets à venin, même si ce venin est nettement moins puissant que chez la plupart des autres serpents venimeux. Ces crochets, peu mobiles, sont situés au fond de la mâchoire supérieure et sont cannelés. Ils sont utilisés sur les proies prises dans la gueule de l'animal, et non pour mordre



- LE SCORPION :


Le Scorpion fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. Le Scorpion est une espèce d'arthropodes, classé dans les arachnides. Il se distingue des araignées par ses pédipalpes en forme de pinces et par son aiguillon venimeux, qu'il porte, au bout de leur abdomen. La piqûre de ces scorpions, bien que douloureuse reste sans danger. Le scorpion aime se nicher, sous les pierres plates qui ne dépassent pas 7 à 8 cm de longueur.



- LA MANTE RELIGIEUSE :


La Mante Religieuse fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France.



- L'ABEILLE :


L'Abeille fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France.



- LE PAPILLON LE VULCAIN :


Le Papille appelé le Vulcain fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France.



- LA TOURTERELLE :


La Tourterelle fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France.


- LE DAUPHIN :


Le Dauphin fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. Il fait partie de la famille des cétacés. Malgré sa forme, le dauphin n'est pas un poisson mais un mammifère. La femelle dauphin met au monde, non pas des œufs comme les poissons, mais des bébés dauphins qui pèsent jusqu'à 12kg. La mère porte son petit durant un an dans son ventre. A la naissance, celui-ci apparait avec la queue en premier. IL possède des poumons : Il a besoin de remonter à la surface pour respirer grâce à son évent (petit trous que l'on peut apercevoir sur le haut du dos ). Il peut demeurer jusqu'à 10 minutes sous l'eau. A la surface de l'eau, il respire, 2 à 3 fois, par minute. C'est un animal d'une extrême intelligence. Il fut utilisé durant la guerre, par l'Armée. Aujourd'hui, cet animal est utilisé auprès des enfants autistes. Il repère aussi des gens en train de se noyer et réussit à les sauver. La dauphine va allaiter son petit six mois puis quant ses dents auront poussé, il mangera de petits poissons (sardines, des maquereaux, des merlans, des anchois). Il avale ses proies la tête la première, sinon les nageoires lui piqueraient la gorge. Sa peau lisse lui permet de glisser dans l'eau à une vitesse de 60km/hre. Grace à sa queue très musclée, il chasse l'eau de haut en bas, en provoquant un tourbillon énergique. Sa vue perçante lui permet de se déplacer facilement. Il possède une bosse sur le front appelée "melon" qui lui permet d elancer des ultras sons 'les clics). Ceux-ci lancés sous l'eau, rebondissent sur les obstacles et reviennent à son oreille. Il peut repérer un objet de 5cm à 11 mètres de distance ! C'est le mammifère qui possède le plus de dents (90 et 280 dents).Ses ennemis principaux sont le requin et l'orque. Pour se défendre d'eaux, il les frappe dans le ventre, ce qui blesse leur foie. La pollution et les filets dérivants restent, pour le dauphin, un véritable danger. Si rien de sérieux n'est entrepris pour sauver cette espèce, sachez que le Dauphin est amené à disparaitre.



- LE REQUIN BLANC :


Le Requin fait partie de la Faune du Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. C'est un animal redouté et redoutable que l'on peut apercevoir, depuis une vingtaine d'année, dans la Méditerranée. Le poids du grand requin blanc mâle varie entre 680 kg et 2,200 kilos. Celui de la femelle est compris entre 1000 et 1 900 kgs maximun. Le plus grand requin blanc pesait 2,2 Tonnes !



- LA BALEINE A BOSSE :


La Baleine à bosse fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. La baleine à bosse est aussi appelée Mégaptère, Jubarte ou Rorqual à bosse (Megaptera novaeangliae). C'est un cétacé à fanons. Sa taille atteint environ 13 m à 14 m de long et pèse, en moyenne, 25 Tonnes. La Baleine à bosse peut effectuer, des sauts spectaculaires, hors de l’eau. Ses nageoires pectorales sont de grande taille, contrairement à celles des autres cétacés et son chant, très élaboré, est très caractéristique. Elle vit dans les océans et les mers du monde entier. La Baleine à bosse est un sujet privilégié pour le tourisme d’observation des baleines. Au XVIIIe siècle, on a réalisé la valeur marchande des baleines à bosse, qui devinrent alors des proies communes, pour les baleiniers, pendant de nombreuses années. Au XIXe siècle, plusieurs pays (dont les USA) les chassaient en masse dans l’Océan Atlantique et dans les océans Indien et Pacifique. L’introduction du harpon explosif à la fin du XIXe siècle a encore accéléré les prises. Avec l’ouverture des mers antarctiques, en 1904, le déclin est devenu dramatique pour toutes les populations de baleines à bosse du monde. Au cours du XXe siècle, 200 000 baleines ont été capturées. Saviez-vous que la population globale a diminué de plus de 90 % ?! Le Japon a contourné l'interdiction de la chasse à la baleine à bosse, en pratiquant des pêches à but « scientifique », durant de longues années. En décembre 2007, le Japon a annoncé que les bateaux pêcheurs japonais allaient cesser la pêche de la baleine à bosse. En juin 2009, lors de la réunion de la Commission Baleinière Internationale, le Danemark a sollicité l'autorisation de reprendre l'abattage au Groenland, sous prétexte de « chasse aborigène de subsistance ». Les effectifs de baleines à bosse semblent se reconstituer plus facilement que ceux des autres grandes baleines. La population est passée d’un minimum de 20 000 individus au moratoire de 1986 à environ 35 000 aujourd’hui. Par comparaison les populations de baleine bleue sont restées autour de 3 000 individus pendant la même période. On estime à 11 600 les baleines à bosse dans l’Atlantique Nord, 7 000 dans le Pacifique Nord et au moins 17 000 dans l’hémisphère sud. La baleine à bosse est très populaire car elle saute régulièrement, et manifeste une variété de comportements sociaux qui peuvent captiver le public. Comme les autres cétacés, les mères sont le plus extrêmement protectrices envers leur petit et cherchent donc à se placer, entre toute embarcation et le baleineau, avant de s’éloigner vivement. Les opérateurs touristiques sont donc invités à suivre un code de bonne conduite, pour éviter de stresser les baleines mères, inutilement. La baleine à bosse est probablement pour partie à l’origine des mythes marins de monstres et de sirènes qui charment par leurs chants les navigateurs et les entraînent dans les eaux jusqu’à la mort.


- LA TAUPE :


La Taupe appelée aussi Talpa Europaea est un petit mammifère fouisseur, de l'ordre des insectivores, qui vit dans des galeries qu'elle aime creuser, sous terre, recherchant des sols humides et tendres. La Taupe fait partie de la Faue qui vit dans le Var, en région Provence-Ales,Cote dAzur, en Fanc. Sa présence est signalée par de petits monticules de terre, que l'on appelle des taupinières. Elle est considérée comme un ravageur de cultures, car elle s'attaque à leurs racines.


- LE SANGLIER :


Le Sanglier d'Europe appelé aussi le Sanglier d'Eurasie, ou le Sanglier (Sus scrofa), fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. C'est un mammifère omnivore, forestier, de la famille des Suidés. Cette espèce abondamment chassée est aussi considérée comme une espèce-ingénieur, capable de développer des stratégies d'adaptation à la pression de chasse, ce qui lui confère parfois un caractère envahissant. Le porc ou cochon est une sous-espèce domestique du sanglier. La femelle de sanglier est une laie. Un jeune sanglier âgé de moins de six mois, à la livrée rayée, est appelé le marcassin. Les chasseurs appelent un jeune sanglier âgé de 6 mois à 1 an, qui a perdu sa livrée de marcassin, la bête rousse. Le sanglier devenu un mâle adulte est appelé la bête noire, et la bête de compagnie à l'age d'1 an. A l'age de 2 ans c'est un ragot. A l'age de 6ans, c'est un vieux sanglier et un grand vieux sanglier à 7ans et plus. Un solitaire est un sanglier qui vit seul. La taille des mâles est plus importante que celle des femelles. Le sanglier européen peut peser de 150 à 160 kg pour le mâle et, environ 100 kg pour une femelle. Le poids d'un sanglier de plaine où les cultures de maïs abondent est plus important qu'un congénère vivant en montagne. Sa longueur, de la tête et du corps varie de 1,10m à 1,80 m et la hauteur au garrot est de 0,60m à 1,15 mètre. Le sanglier possède un corps trapu et une tête volumineuse. Sa tête est prolongée d'un groin très allongé appelé boutoir, et de deux grandes oreilles mobiles. Ses canines sont très développées : les supérieures s'appellent les grès et les inférieures les défenses. Ces défenses poussent tout au long de la vie du sanglier. Les plus beaux trophées proviennent des mâles les plus âgés. En ouvrant et fermant sa gueule, le sanglier aiguise ses défenses sur les grès, les rendant acérées en permanence. Le sanglier peut parcourir plusieurs dizaines de kilomètres dans la nuit et son aire vitale peut atteindre de 100 hectares à plus de 1 000 ha. Le Sanglier aime se vautrer dans la boue, dans des lieux appelés « lessouilles ». Il aime aussi se frotter contre les troncs d'arbres pour se débarrasser des parasites, réguler sa température corporelle et marquer son territoire. À l'approche de l'homme, le sanglier prend généralement la fuite avant qu'on ne l'ait détecté et peut se montrer étonnamment agile et rapide. Une laie pressentant un danger pour ses marcassins, peut se montrer dangereuse et charger, ou attaquer un chien, de même qu'un adulte blessé. Irrité, un sanglier claque violemment des dents. On dit qu'il « casse la noisette ». Le sanglier, omnivore et fouisseur, consomme de nombreux végétaux (tubercules, rhizomes fruits dont les glands et les noix, céréales, etc.), des champignons (truffes ou truffes du cerf), des animaux (vers, mollusques, insectes, larves, de petits mammifères, lissamphibiens, oiseaux et autres sauropsides) morts ou vivants. Le rut s'étale d'octobre à janvier avec une activité importante de novembre et décembre. Lors d'affrontements violents entre mâles, des blessures parfois importantes peuvent être occasionnées. La gestation dure 3 mois, 3 semaines, 3 jours (soit 114 à 116 jours), la Laie met bas dans le chaudron (une excavation plus ou moins aménagée dans la végétation basse) de 2 à 10 marcassins aux yeux ouverts. Le nombre de petits est corrélé au poids initial de la femelle (40 kg ,2 petits ; 60 kg = 4 petits. L'allaitement dure 3 à 4 mois, mais les jeunes sont capables de suivre leur mère, dans ses déplacements dès la fin de leur première semaine. Bien que capables de subvenir à leurs propres besoins, vers l'âge de 6 mois, ils resteront dans le groupe familial encore 12 à 24 mois.



- L'ECUREUIL ROUX :


L'écureuil d'Eurasie appelé aussi l'Ecureuil roux a pour nom scientifique Sciurus vulgaris. L'écureuil fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Ales-Cote d'Azur,en France. L'Ecureuil est un petit rongeur arboricole et diurne, de la famille des Sciuridés. L'écureuil d'Eurasie pèse environ 600 grammes, pour une taille sans sa queue, de 18cm à 25 cm, plus 16cm à 20 cm, pour sa queue aussi longue que le corps. Son pelage s'épaissit et s'allonge en hiver, ce qui rend les « pinceaux » de ses oreilles plus visibles. Sa couleur varie du roux clair au brun-noir selon les individus, le ventre est toujours blanc. Une longue queue « en panache » lui sert de balancier et de gouvernail lorsqu'il grimpe ou bondit, mais sert aussi de signal optique en période d'accouplement ou pour exprimer certaines émotions. La couleur rousse à brune du pelage de l'écureuil le rend discret, en automne, dans les feuillus et au sol, lorsqu'il enterre ses glands ou mange des champignons appelés les truffes de cerf. L'écureuil d'Eurasie cherche sa nourriture d'abord à la cime des arbres, en début et en fin de journée : Il se nourrit de noix, noisettes, graines d'arbres, bourgeons, écorces, insectes, œufs et jeunes oiseaux encore au nid, mais il peut aussi descendre s'installer sur une souche d'arbre pour y ouvrir plus aisément les graines récoltées. Parfois, on le surprend même à explorer nos garages et greniers. La maturité sexuelle est atteinte vers un an, à la fin de l'hiver, entre 10 et 12 mois. En moyenne, 296 jours pour les femelles et 320 pour les mâles3 (parfois 6 mois pour les mâles nés au printemps). Les copulations ont lieu de décembre à juillet, mais surtout de janvier à mars. Le mâle se met en chasse et entre dans le territoire des femelles. Celles-ci sont réceptives pendant 1 seul jour et, une fois fécondées, bannissent le mâle du nid. Seule la femelle s’occupe des petits, qu'elle transporte ailleurs, en cas de dérangement. Le plus souvent, l'écureuil roux n'a qu'une seule portée par an, mais il peut en avoir deux, entre février et mars, puis, entre mai et août. La gestation dure 38 ou 39 jours environ (de 36 à 46 jours). Chaque portée peut être composée de 1 à 10 petits, 5 en moyenne, mais en général la mère met bas seulement 3 ou 4 petits. Elle en élèvera 7 au maximum car elle ne possède que 8 tétines. Les petits écureuils seront sevrés à 7 à 10 semaines et deviendront indépendants à l'âge de 8 ou 10 semaines.



- LE CHARENCON DU PALMIER :


Le Charençon du Palmier est un insecte nuisible. C'est une vraie calamité pour les palmiers du Midi, en particulier dans le Var, où il s'attaque au coeur des palmiers, en le détruisant. Il faut donc traiter rapidement l'arbre, de façon biologique. Les particuliers sont responsables de leurs palmiers, d'après la Loi. Un traitement pour lutter contre le Charençon du Palmier peut couter de 600 E à 1200 E/an mais aucune aide financière n'est accordée aux habitants.



- LA MEDUSE :


La Méduse fait partie de la Faune du Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur,en France. Les méduses sont apparues sur Terre il y a environ 650 millions d'années. Connaissez-vous sa spécialité ? L’immortalité, ou le rajeunissement perpétuel. Cette petite méduse d’environ 1 cm de diamètre peuple la Méditerranée comme les mers japonaises. C’est, à ce jour, le seul animal « immortel » connu qui sache rajeunir en inversant complètement son processus de vieillissement : après avoir atteint la maturité sexuelle, il peut retourner à l’état de polype, de jeune méduse, sexuellement immature. 100 % des spécimens peuvent ainsi tromper la mort. Stupéfiant, non ?! Le fait que la majorité des individus soient génétiquement identiques ou presque indique qu'elle a très certainement été dispersée par le ballastage des navires marchands. La Méduse est reconnue pour sa capacité à « rajeunir » en revenant au stade de polype, à partir du stade adulte de méduse, ce qui la rend « théoriquement immortelle », bien que la plupart mourront ou se feront manger, sans jamais revenir à ce stade. Elle peut revenir à ce stade si elle est affamée, blessée ou agée. Bien qu'extrêmement rare, elle n'est néanmoins pas la seule à posséder cette capacité, puisque c'est également le cas de la Turritopsis nutricula. Ses filaments provoquent de redoutables piqures urticantes. Ne laissez jamais marcher dans l'eau les enfants pieds nus !



- LE RENARD :


Le Renard fait partie de la Faune qui vit dans le département du Var, en région Provence-Alpes-côte d'Azur, en France. Le Renard est un terme ambigu qui désigne les canidés du genre Vulpes, le plus commun étant le Renard roux.



- LE RAGONDIN :


Le Ragondin fait partie de la Faune qui vit dans le département du Var, en région Provence-Alpes-côte d'Azur, en France. Le Ragondin appelé aussi Myocastor coypus ou Rat Gondin, est un mammifère semi-aquatique, appartenant à la Famille des Echimyidae, ou "rats épineux". Sa répartition est cosmopolite. Ce gros rongeur est originaire d'Amérique du Sud.
De mœurs à tendance crépusculaire et nocturne, il a une activité diurne importante. Il est présent dans près de 70% de nos départements en France. Le froid est un facteur limitant et les hivers rigoureux lui sont fatals. L'organisme du Ragondin n'est pas adapté au frand froid comme celui du castor. Lors d'hivers rigoureux, de nombreux ragondins ont la queue qui gèle, ce qui dégénère en gangrène mortelle. Le ragondin est reconnaissable à ses quatre grandes incisives rouge-orange. Il est plus gros qu'un rat musqué et sa queue a une section plus ovale. Sa queue se différencie de celle des castors, qui ont une large queue plate. Celle du Ragondin est cylindrique et dépourvue de poils. Ses mains sont palmées. La présence en nombre des Ragondins limite la croissance des rats musqués, réputés plus nocifs que les Ragondins. Son poids varie de 5kg à 9kg maximum. Son corps fait 40 à 60 cm et sa queue est longue de 25cm à 45 cm.



- LA BELETTE D'EUROPE:

CC BY-SA 2.0

La Belette d'Europe fait partie de la Faune qui vit dans le département du Var, en région Provence-Alpes-côte d'Azur, en France. La Belette d'Europe est apelée Mustela nivalis, Belette pygmée, Petite belette, ou Belette. C'est un petit mammifère de la Famille des Mustélidés. C'est aussi le plus petit mammifère carnivore d'Europe, d'une taille de 20 cm, et d'un poids d'une centaine de grammes. La Belette est souvent confondue avec l'Hermine. La Belette d'Europe est un peu plus grosse et la limite de ses couleurs sur les flancs, est moins nette et plus irrégulière chez la Belette que chez l’Hermine. De plus, l'hermine a le bout de la queue noir, ce qui n'est pas le cas de la belette. Contrairement à l'hermine (en Europe occidentale), la belette garde son pelage brun en hiver. Elle possède systématiquement une tache brune dans le pelage blanc sous la joue. La Belette se nourit de campagnols, et mulots. Elle complète ce régime par de petits serpents et des oiseaux, d'œufs, de lapins et plus rarement, de batraciens. Son physique est adapté pour poursuivre les rongeurs jusqu'au fond de leurs terriers et galeries. Ses courtes pattes, son corps svelte et sa tête étroite lui permettent de se glisser, dans les crevasses et fissures, les plus étroites. Ses victimes sont tuées d'une morsure disloquant les vertèbres cervicales. La Belette d'Europe tue des proies bien plus grosses qu'elle, comme les lapins, par strangulation et perte sanguine, qui conduit à un arrêt cardiaque. La Belette mène une vie agitée, diurne et nocturne. En raison de sa petite taille, ses ressources énergétiques sont très limitées. Elle doit donc se nourrir et chasser régulièrement pour rester en vie (sa digestion s'effectue en 2 heures). La Belette d'Europe doit consommer chaque jour l'équivalent d'un tiers de son poids pour survivre, et ne peut rester plusieurs heures sans manger. Les principaux dangers qui menacent la Belette d'Europe sont la disparition de son habitat, le manque de nourriture, les parasites (l’ascaris), l'empoisonnement (les pesticides) et les prédateurs (renard, chat, chien, chouette, rapaces, et l'Homme). En France, la Belette est toujours sur la liste des animaux classés nuisibles, malgré son rôle utile démontré dans la régulation des populations de rongeurs.



== Dans le MASSIF DES MAURES == :

Il existe une Faune très particulière, dans le Massif des Maures, dans le Var, que vous pourrez aussi découvrir :


- LA CHEVECHE D'ATHENA :

CC BY-SA 3.0

La Chevêche d'Athéna fait partie de la Faune qui vit dans le département du Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. Elle est appelée la Chouette Chevêche ou la Chevêchette d'Europe. C'est la plus petite des chouettes vivant en Europe. La Chevêche d'Athéna fait partie de la Famille des Strigidés. Elle est de petite taille et possède un aspect trapu. Sa tête petite plate fait accentue ses sourcils, ce qui lui donne un air sévère. Elle possède quelques plumes aux pattes. L’iris de son oeil est jaune pâle. Son bec est gris clair. La femelle comme le mâle sont identiques. Les immatures ont une coloration plus claire que les adultes. Son vol est gracieux. Elle ondule. Posée, elle hoche souvent de la tête et fait des révérences qui lui sont caractéristiques. Les moeurs de la Chouette Chevêche sont diurnes et nocturnes. Elle devient très active au crépuscule. En journée, la Chouette Chevêche aime se poser sur un grillage, un piquet, ou un muret, pour y guetter sa proie. La gestation dure 35 jours, les dernières portées naissant en septembre. À la naissance, les petits pèsent entre 1 et 3 grammes. Si la nourriture est abondante, la femelle peut mettre bas 2 portées de 4 à 9 jeunes. Le mâle n'intervient pas dans l'éducation des petits. Cette tâche incombe à la femelle, la soumettant à rude épreuve : elle doit en effet mener à bien sa grossesse, produire du lait en quantité suffisante, garder ses petits au chaud et se nourrir elle-même. Sevrés dès 8 semaines, les petits peuvent tuer leurs proies et quittent le nid entre 9 et 12 semaines.


- UN COUPLE DE FAISANS :

CC BY-SA 3.0

Le Faisan fait partie de la faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Cote-d'Azur, en Fance. C'est un oiseau de la sous-famille des Phasianinae. La femelle s'appelle la Faisane ou la Poule faisane. Son plumage est plus terne que celui du mâle. Les faisans partagent diverses caractéristiques communes à la majorité des espèces : ils se trouvent partout, sauf en altitude : lisières de forêts, bosquets, fourrés au voisinage de l'eau ; ils sont omnivores: se nourrissent aussi bien de larves, d'insectes, de lézards que de pousses vertes, baies, fruits et graines ; leur nid est un creux du sol dissimulé dans les hautes herbes et garni de feuilles sèches ; la ponte a lieu en mai et comprend environ 12 œufs, de couleur brun ou vert olive, couvés de 23 à 25 jours par la femelle. Tous ces oiseaux sont des gibiers réputés, fort recherchés par les chasseurs. En 1998, en France, les faisans étaient au 2ème rang du tableau de chasse annuel, avec 5 061 054 de faisans tués, provenant à 95 % d'un lâcher de faisans !



- LE LEZARD DES MURAILLES:


Le Lézard des Murailles fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. C'est un petit saurien de la Famille des Lacertidae. Ce petit lézard est d'originaire d'Europe. Il habite les vieux murs, les tas de pierres, les rochers, les carrières, les terrils, les souches et apprécie les rails ou les quais de gares peu fréquentés. Ce lézard est plus urbain que les autres espèces. Sa forme est élancée, espèce extrêmement polymorphe, avec une variabilité extraordinaire de l'écaillure, une coloration très variable, brun, gris ou même verdâtre. La face ventrale est claire, jaune, bleu ou rougeâtre. La gorge est mouchetée de noir. Le mâle mesure 20 cm, exceptionnellement 25 cm, la femelle 18 cm. On ne peut pas déterminer son sexe tant qu'il n'a pas atteint la maturité. La queue du Lézard casse facilement (autotomie), lui permettant d'échapper à des prédateurs. L'extrémité « casée » continue à s'agiter ce qui est un leurre, vis-à-vis de l'attaquant. Une queue de remplacement repousse progressivement mais elle est dépourvue d'écailles, et elle devient entièrement gris sombre. Parfois elle peut repousser double. On peut observer ce lézard toute l'année dans toute la France aussi en Europe. L'accouplement a lieu au printemps, suivi de la ponte qui, se produit, entre avril et juin. La durée de l'incubation est de 4 à 11 semaines. Les petits sont appelés les lézardeaux. Les prédateurs qu'il redoute sont les oiseaux, les chats et les hérissons. Il se nourrit d'araignées, de papillons, chenilles, teignes, criquets, grillons, de vers de terre, de pucerons, de mouches), de coléoptères et même d'hyménoptères.



- LE LEZARD VERT :


Le Lézard Vert fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. Le Lézard Vert ou Lacerta bilineata est un petit saurien de la Famille des Lacertidae. Il est aussi appelé le Lézard Vert Occidental ou le Lézard à deux bandes. Le Lézard Vert a une teinte de fond verte, mouchetée de noir. Le ventre est vert/jaune vif, sans taches. On peut également y voir des teintes de bleu sur la gorge, chez le mâle adulte. Cette coloration est plus rare chez la femelle. Le Lézard Vert mesure en moyenne 30 cm de longueur totale (dont les 2/3 pour la queue). Le dimorphisme sexuel est important. Les mâles ont une coloration bleu vif sur la gorge et les côtés de la tête en période de reproduction. Les femelles se distingueraient par 2 lignes blanches sur les côtés du dos et, quelques fois, sur les flancs. Les juvéniles ne posséderaient pas de robe verte caractéristique, mais une coloration dorsale marron (plus ou moins claire). Son ventre et ses flancs sont de ton vert clair. Le Lézard vert peut mordre, mais juste pour se défendre s’il est capturé. Il pince assez fort mais n’est pas venimeux et finit toujours par lâcher prise. Il suffit de le laisser en contact avec le sol pour qu'il lâche prise, rapidement. En France, ce petit saurien est protégé par la loi (arrêté du 19/11/07), il est donc interdit de le capturer, mutiler ou tuer. Même mort, il est interdit de l'emporter.



- LE LEZART OCELLE (Espèce Protégée):

CC BY 3.0

Le Lézard Ocellé fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. Le Lézard ocellé appelé aussi le Timon lepidus est une espèce de sauriens de la famille des Lacertidae. C'est le plus grand lézard d'Europe. Il vit dans les pelouses sèches et milieux ouverts, légèrement embroussaillés, habitats typiques du milieu méditerranéen dans le Sud-Ouest de l'Europe. Il se nourrit principalement d'insectes, de coléoptères mais peut adopter un régime majoritairement omnivore, en cas d'insularité. Des reptiles comme la Couleuvre de Montpellier et des rapaces comme le Milan noir ou la Buse variable font partie de ses prédateurs. Des fossiles prouvent l'existence du Lézard Ocellé depuis plus de 2,3 millions d'années. Cette espèce diurne aux couleurs vives fait partie des espèces patrimoniales du Sud de la France. Sa grande taille, en moyenne oscillant entre 55 et 70 cm pour les mâles, son comportement territorial et sa rareté en font en effet un animal tout particulièrement adulé par les collectionneurs et terrariophiles jusqu'au XIXe siècle. Cette espèce est aujourd'hui protégée. Sa capture est aussi strictement interdite.



- LE CIRCAETE JEAN-LE-BLANC (Espèce Protégée):

CC BY-SA 3.0

Le Circaète Jean-le-Blanc fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. Le Circaète Jean-le-Blanc est aussi appelé Circaetus Gallicus. C'est un rapace spécialisé, dans la chasse aux reptiles, dont les les serpents. Le Circaète Jean-le-Blanc est un oiseau migrateur. Après avoir passé l'hiver en Afrique, il revient en France, du début Mars à fin Septembre, pour se reproduire. C'est aussi un excellent planeur et, comme les vautours, il se déplace habituellement, sans battre des ailes, profitant au maximum du vent et des ascendances thermiques, les ailes largement étendues. La tête est plutôt large, ronde, avec un bec court et de grands yeux jaunes, qui lui donne un peu un air de chouette. En réalité, la tête du Circaète Jean-le-Blanc diffère des autres rapaces diurnes : les yeux sont plus gros et dirigés vers l'avant, ce qui lui apporte une très bonne vision binoculaire. Le Circaète Jean-le-Blanc est un rapace de grande taille, mesurant de 65 cm à 70 cm de longueur, pour 1,70 m à 1,85 m d'envergure et un poids variant de 1,5 à 2 kg. Il a le dessus des ailes brun et le dessous blanc. Le corps est parsemé de taches colorées, de couleur et de densité variables, entre beige clair et marron foncé. Ces touches de couleur forment des lignes parallèles sous les ailes et 3 barres sous la queue. Une bavette plus sombre s'étend de son menton à la poitrine : il n'y a pas de réel dimorphisme sexuel au niveau du plumage, mais les femelles ont un plastron plutôt foncé, le mâle arborant une poitrine plus claire, parsemée de flammèches verticales sombres. Son régime alimentaire est principalement composé de serpents. La technique de chasse du Circaète est particulière : d'un vol plané, très lent, il survole une étendue de terrain dégagée, en scrutant le sol, à une hauteur de 50 à 200 mètres, et effectue des phases de vol stationnaire, de quelques secondes, à plusieurs minutes, appelé « le vol du Saint-Esprit ». Il s'arrête simplement sur place en étendant ses ailes, face au vent, en régulant constamment les filets d'air par des changements plus ou moins rapides de l'extension de ses ailes, leur angle d'incidence, l'écartement de ses rémiges ou de sa queue, le tout en essayant de garder la tête le plus immobile possible. Quand le vent est assez fort il lui arrive de battre des ailes pour rester sur place, un peu comme le faucon crécerelle, et éventuellement de laisser pendre ses pattes pour se stabiliser. Par temps calme il effectue des mouvements très légers. Il n'est pas rare de le voir complètement immobile dans le ciel, les ailes étendues, tel un cerf-volant. Quand il a repéré une proie, il se laisse tomber en pliant ses ailes, généralement les pattes en avant, d'un piqué assez rapide. Soit il descend jusqu'au sol d'un mouvement continu, pour attraper sa proie, soit il s'arrête à nouveau en vol à faible hauteur, scrute encore le sol, et achève sa descente, ou bien s'envole à nouveau pour recommencer, ailleurs. Pendant la phase de rapprochement des partenaires, lors de leur retour d'Afrique, il arrive que le mâle laisse pendre une très longue portion de couleuvre hors du bec. Cette technique lui permet d'attirer une femelle, pour lui faire une « offrande » en vue de l'accouplement. Mi-avril, la femelle pond un seul œuf tout blanc dans un nid volumineux construit sur des branches basses. C'est la femme qui assure la couvaison pendant 45 jours à 47 jours. Le petit quitte le nid entre 70 et 75 jours, mais restera dépendant des adultes pendant un mois encore. Une seule ponte est effectuée par an. Le Circaète Jean-le-Blanc bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17/04/1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire.



- LA GENETTE COMMUNE:

CC BY-SA 3.0a

Le Genette Commune fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. La Genette commune ou Genetta genetta ou Genette d'Europe, est un mammifère carnivore, nocturne, discret, de petite taille. La Genette Commune est souvent confondue avec le Chat. Elle est répartie, en plusieurs sous-espèces vivant en Europe, en Afrique et au Proche-Orient. En Europe, c'est la seule espèce de la Famille des Viverridés. La Genette Commune vit et chasse généralement près des points d'eau, des taillis et des forêts denses. Elle est très territoriale et délimite régulièrement son territoire à l'aide de ses glandes péri-anales et de crottiers. La Genette Commune est un animal essentiellement nocturne, il est donc difficile de l'observer en milieu naturel. Dans son environnement naturel, la genette a une espérance de vie de 10 ans. En captivité, son espérance de vie est identique à celle du chat (environ 15 ans). L’animal est strictement nocturne. Même si la genette est un excellent grimpeur, à l'aise, jusque dans les petites branches, elle chasse essentiellement à terre. Elle n'a pas de terrier fixe (sauf en période de gestation) et passe souvent ses journées à dormir sous un rocher, dans un arbre, ou encore dans un terrier inoccupé. La Longueur de son corps est de 50-60 cm. Sa queue : 41-52 cm. La longueur du corps + de la queue : 91-112 cm. Sa Hauteur 35 cm. Son poids : 2 kg. Contrairement à la fouine, la Genette Commune ne s'approche pas des habitations. Elle s'attaque donc rarement aux animaux de basse-cour et ne peut donc, en aucun cas, être considérée comme nuisible.



- LA MARTRE DES PINS :

CC BY-SA 3.0

La Marthe des Pins fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. La Marthe est aussi appelée Martes martes, Martre commune, Martre ordinaire, Martre vulgaire. Elle fait partie de la Famille des Mustélidés. C'est un petit mammifère carnivore qui fréquente les forêts et les bois d'Eurasie. Cette martre craint de s'approcher des habitations humaines, contrairement à la Fouine. La longueur de son corps varie de 51,3 à 65,9 cm pour le mâle et de 46,5 à 57,5 cm pour la femelle. Sa queue de 17 à 28 cm. Adulte, un mâle pèse de 830 grammes à 2,200 kg et une femelle de 750 grammes à 1,264 kg. Son pelage est brun, ses pattes et sa queue plus foncés, sa tête plus claire. La bavette (à hauteur de la gorge et du haut de la poitrine) est jaune orangé et presque toujours d'un seul tenant. Ce trait distingue en général la martre de la fouine (bavette blanche et bilobée chez cette dernière). Sa truffe est brun-noir, ses oreilles sont plus saillantes et bordées de jaune, la plante de ses pieds est très poilue. La dernière molaire supérieure n'a pas d'encoche du côté externe. La parade nuptiale, qui dure 15 jours, est faite de luttes et de jeux. L'accouplement dure 90 minutes environ, au sol, au cours desquelles le mâle attrape de ses dents la femelle par le cou. Les femelles peuvent s'accoupler plusieurs fois par jour, mais aussi plusieurs fois, avec des mâles différents, durant cette période. Les femelles ont une seule période d'accouplement par an, entre Juin et Août. Elles ont plusieurs périodes de chaleurs, séparées, par quelques jours de repos. Les mâles atteignent la maturité sexuelle à la fin de la 2ème année ou au début de la 3ème, tandis que la majorité des femelles deviennent matures au cours de leur 3ème année et restent fertiles jusqu'à l'âge de 12ans. C'est un animal nocturne et crépusculaire. La Martre voit son activité diminuer en hiver. En liberé, elle peut vivre 10 à 12ans. La Martre est un petit prédateur, carnivore, qui se nourrit de petits mammifères, d'oiseaux, d'insectes. Elle consomme aussi des fruits sauvages (églantier, fraise, framboise, etc.) ou de fruits cultivés, (cerise, pomme, etc.).La Martre se nourrit aussi de petits mammifères, comme les campagnols roussâtres, campagnols terrestres, campagnols agrestes), de mulots et de musaraignes, maissi de lapins de garenne, de lièvres, d'écureuils gris et même de chauve-souris. Les oiseaux et leurs œufs forment un complément important au printemps et en été, à leur alimentation. Elle ne s'attaque pas aux poulaillers. La Martre ne dédaigne pas les charognes (chevreuil tué par un lynx par exemple). Les fruits sont consommés en été et à l'automne. Ils peuvent représenter jusqu'à 70 % de son régime alimentaire. Comme pour beaucoup d'animaux dépendant de la forêt et de ses lisières (écotones), la martre peut être perturbée par la fragmentation des massifs boisés, le déboisement ou une sylviculture intensive C'est une des nombreuses espèces sensibles, au phénomène dit de roadkill, lorsque des routes traversent son territoire.


- LE HIBOU GRAND-DUC (Espèce Protégée):

CC BY-SA 3.0

Le Hibou Grand-Duc fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. Le Hibou Grand-Duca appelé aussi le Grand-Duc d'Europe ou Bubo Bubo, est un rapace nocturne, qui vit surtout en Europe. Il est souvent confondu avec le Grand-Duc d'Amérique. Avec ses 75 cm de haut, le Grand-duc est le plus grand des rapaces nocturnes d'Europe et le plus majestueux : il mesure le double de son congénère le Hibou Moyen-Duc. Sa silhouette est massive, sa tête, piquée de deux gros yeux rouge-orangé est surmontée d'aigrettes de 8 cm horizontales et légèrement incurvées vers l'arrière qu'il redresse s'il est excité ou dérangé. Ces aigrettes n'ont aucun rôle dans son audition. Le mâle est plus petit que la femelle. Son plumage est brun-roussâtre dessus, taché et rayé de brun noir. Le dessous est plus clair, fauve avec des stries longitudinales et des zébrures transversales de couleur brun foncé. Le poids du mâle varie de 2kg à 2,5 kg, celui de la femelle de 2,5 à 3,3 kg. Long de 65 à 75 cm, le Hibou Grand-Duc possède une envergure de ses ailes de 160 à 188 cm. Le Hibou Grand-Duc aime vivre dans les plaines que dans les montagnes, les falaises, près des plans d'eau. Très discret, il s'installe sur des corniches rocheuses, ou sur les remparts d'un vieux château. Sa durée de vie maximale est de 20 ans. La nourriture du Hibou grand-duc est très variée. Il se nourrit de scarabées jusqu'aux faons des cervidés. La majeure partie de son régime est composée de campagnols, rats, souris, renardeaux , lièvres, mais aussi d'oiseaux. Il mange aussi des serpents, lézards, anoures, poissons et crabes ainsi que des rongeurs, lapins, lièvres, hérissons, oiseaux (corbeaux, pigeons, perdrix), oiseaux marins, chauves-souris, etc. Les chats domestiques en ont très peur. Le seul prédateur qu'il craint est l'Homme. Fin mars, début avril, le Hibou Grand-Duc construit un nid simplement garni de restes de poils ou de plumes arrachés à ses proies. La femelle pond 2 à 4 œufs qu'elle couve, seule, pendant 32 à 37 jours, tandis que le mâle lui apporte sa nourriture. Une fois éclos, les petits sont protégés par la mère des intempéries et du soleil. Un mois et demi, les petits quittent le nid mais restent à proximité. A l'age de 3 mois, ils savent parfaitement voler. Les causes de sa disparition sont le recul, la dégradation ou la fragmentation écologique de son habitat, les tirs illégaux de braconniers (voir ci-dessous protection), les pesticides agricoles, les poisons utilisés contre les rongeurs (bromadiolone notamment), les accidents dus aux véhicules et la pollution lumineuse, car il est très sensible à l'éblouissement des phares de voitures. Le Hibou Grand-Duc fait partie des espèces protégées, aujourd'hui.



* LA CHAUVE-SOURIS (Espèce Protégée):

PD-USGov

La Chauve-Souris est un petit mammifère volant qui fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. Il existe 1400 espèces de Chauves-Souris. La chauve-souris est un chiroptère qui utilise un système de localisation: l'écholocation appelée aussi l'écholocalisation, qui est une "vision acoustique". Essentiellement actifs la nuit, ils se dirigent dans l'obscurité en émettant des ultrasons. La Chauve-Souris émet par le nez ou la bouche des ultrasons dont elle recueille l'écho. Ce système, très sensible, permet à la chauve-souris d'obtenir une image précise de son environnement. Dans la journée, presque toutes les chauves-souris se reposent en des lieux sombres et calmes. Les grottes sont le gîte de prédilection de certaines, les greniers, les caves, les murs creux et les clochers étant également des sites très appréciés. Il existe 7 signes pour savoir si vous avez des chauves-souris chez vous! : Des excréments à l'extérieur ou dans votre grenier, des bruits stridents, des traces de griffes sur les murs, des taches brunes ou noires autour de points d'entrée potentiels, une odeur nauséabonde provenant du grenier, vous découvrez des chauves-souris mortes sur votre propriété, des chauves-souris volent dans ou autour de la maison. Les Chauves-Souris se déplacent dans les airs grâce à une aile formée d'une membrane de peau, entre le corps, les membres et les doigts. La plupart ne se posent qu'exceptionnellement au sol et s'y meuvent maladroitement. Les Chuves-Souris se reposent en se suspendant aux aspérités par les griffes des orteils. Dans les zones anthropiques ou de déforestation, de nombreuses espèces de chiroptères sont en forte régression ou ont localement disparu. Certaines font l'objet de plans de restauration ou bénéficient d'un statut de protection, en France. En mai 1998, à peu près 70 000 chiroptères peuplaient la bat house, consommant chaque nuit quelque 60 millions d'insectes réputés nuisibles, ce qui permit de ne plus utiliser de produit chimique et de faire d'importantes économies.Les chauves-souris qui sont parfois porteuses de virus sont susceptibles de transmettre la rage, leurs glandes salivaires pouvant contenir deux formes de virus de la rage, le virus EBL (European Bat Lyssavirus : EBLV-1 (en) et EBLV-2 (en)) et BBL (Bokeloh Bat lyssavirus (en).Bien que très rare, un humain peut contracter la rage de la chauve-souris (attention, elle est différente de la rage du chien). Cette maladie n'est mortelle pour l'homme que si aucun traitement n'est entrepris rapidement. Une chauve-souris peut vivre jusque 25ans ! Les fientes de chauves-souris, comme celles de pigeons ou de poulets, sont des lieux propices à Histoplasma capsulatum responsable de l'histoplasmose. La maladie est transmise par l'inhalation de spores. Il est donc conseillé d'éviter de s'exposer aux poussières des fientes et de porter un masque et d'arroser, avec de l'eau si celles-ci devaient être nettoyées. La chouette hulotte est un oiseau robuste, qui mesure généralement entre 37 et 43 cm de longueur pour une envergure de 81 à 105 cm2 et une masse de 420 à 590 g. Comme les espèces de son genre Strix et à la différence des grand-ducs, par exemple, la Chauve-Souris ne possède pas d'aigrettes et le disque facial entourant les yeux brun foncé est généralement assez plat.


* LA CHOUETTE HULOTTE:
K.-M. Hansche
CC BY-SA 2.5

La Chouette Hulotte fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. La Chouette Hulotte ou Strix Aluco ou Chat-Huant est un oiseau de la famille des Strigidae. Son nid se situe dans un trou dans l'écorce d'un arbre. Il permet de protéger les œufs et les jeunes contre les prédateurs. La Chouette Hulotte ne migre pas et reste attachée à son territoire. Beaucoup de jeunes oiseaux meurent de faim, s'ils ne trouvent un territoire libre, une fois la protection parentale finie. L'animal est sujet au polymorphisme et a deux formes qui diffèrent par leur couleur du plumage cryptique : l'une a le haut de corps roux et brun et l'autre brun grisâtre. La Chouette Hulotte est un rapace nocturne mais qui peut aussi chasser le jour. Grâce à ses serres puissantes et acérées, la chouette Hulotte se saisit ses proies en plein vol. Une fois capturées, elles ne peuvent pas lui échapper. Son plumage lui permet de rester discrète dans les branchages et de guetter ses proies en toute tranquillité. Quand elle a jeté son dévolu sur un rongeur bien dodu, elle déploie ses grandes ailes de presque 1 mètre d’envergure et lui fond dessus. La nuit, grâce à son ouïe très développée, la Chouette Hulotte perçoit le moindre bruissement aux alentours. Elle gobe tout rond ses proies. Comme elle ne peut pas les digérer entièrement, elle recrache leurs os et leurs poils, sous la forme de pelotes de réjection. La Chouette Hulotte vit 18 ans en moyenne. Le record de longévité a été établi à 22 ans et 5 mois et en captivité à 27 ans !


* LE PAON BLEU :
Patbio
CC BY-SA 3.0

Le Paon Bleu fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France. Le Paon bleu ou Pavo cristatus est un oiseau galliforme, de grande taille, de la Famille des Phasianidés. Son cri strident et sa longue queue au plumage ocellé permet au mâle de « faire la roue », de même que les nuances métalliques - bleu paon - arborées par celui-ci, expliquent sa notoriété. Le paon bleu est utilisé comme ornement des grands parcs ou comme volaille comestible. Ses plumes serent à orner les chapeaux ou les bouquets. Le Paon bleu mâle est à son beau plumage, sa huppe et sa traîne. Il mesure 90 cm à 110 cm, sans sa queue, atteignant 195 à 225 cm de longueur totale avec la queue. La femelle, plus petite, mesure 86 cm environ. Le femelle n'a pas de traîne et son plumage est moins éclatant. Les reflets métalliques bleus et verts de ses plumes sont dus, à un effet d'optique dû à la diffusion de la lumière. Les plumes sont constituées d'un réseau de barbules, lui-même, organisé en lamelles. Pour séduire les femelles, les plumes très longues du dos forment une traîne que le mâle déploie en éventail, lors de la parade nuptiale. Pour des prétendants dont la roue présente 140 à 170 ocelles, le succès de la parade ne dépend pas de ce nombre d'ocelles ni de la longueur des plumes, leur séduction diminuant lorsqu'ils en ont moins de 140. On dit que le Paon Bleu braille, criaille ou paonne. La période de nidification varie à travers son aire mais elle reste liée, à la saison des pluies. Il faut attendre 10 jours après les fortes averses à fin-juin pour trouver les premières pontes avec un pic pendant la seconde quinzaine de juillet et en août. Les pontes ne prennent un rythme régulier que lorsque les pluies ont atteint 30 mm et que la pousse des herbes commence à cacher les nids. Le Paon Bleu, le plus répandu, est proche du type sauvage. Le mâle possède une tête et un cou bleu brillant, des ailes brunes et des plumes à ocelles bleues et vertes dans sa traîne tandis que le corps entier de la femelle est gris, avec une tête blanchâtre. Seuls le paon blanc, le paon nigripenne et le paon panaché sont considérés comme animaux domestiques, en droit français.


* LE LIEVRE:


Le Lièvre fait partie de la Faune qui vit dans le Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en France.


Le territoire de la commune de Gassin est situé dans deux zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique de type II : la ZNIEFF 83-103-100 dite « Maures de la Presqu’île de Saint-Tropez »206 et la ZNIEFF 83-200-100 dite « Maures »207.

La Faune compte 14 espèces patrimoniales dans le Var : pour les Oiseaux, il y a :

* le Circaète Jean-le-Blanc,
* le Faucon Hobereau
* le Petit-Duc Scops
* Le Pic épeiche
* Le Bruant Ortolans ;

LES TORTUES du VAR :

* les Tortues d’Hermann (Gassin fait partie des communes où s’applique le plan national d’actions en faveur de la Tortue d’Hermann),

* des Cistudes d’Europe

LE LEZARD OCELE :


* Les Lézards Ocelés font partie de la Faune des animaux terrestres du Var.

DIVERS :

* le cardiophorus exaratus,
* l’amaurops abeillei
* l’amaurops aberrans ;

* le cyclops halicyclops septentrionalis
* et enfin la limace deroceras.

Gassin fait partie de l’aire optimale d’adhésion (AOA) du parc national de Port-Cros.

P.S : Je poursuis la suite de mes articles et continue de vous rajouter, régulièrement, des photos et articles d'animaux qui font partie de la Faune du Var. Patience mes Amis...


Mise à jour le 11/08/2020


Marie51



Retour



www.mes-ballades.com12/07/2007-26/11/2021 - Tous Droits Réservés